Image univers CinéTFO Image univers CinéTFO

CinéTFO

Retrouvez le meilleur du cinéma sur CinéTFO! Profitez de notre sélection de films offerts gratuitement pour (re)découvrir des classiques et des oeuvres incontournables du cinéma d'auteur contemporain. Pour la programmation en ondes, consultez le Passeport CinéTFO!

Partager

Vidéo transcription

Hogtown Blues

Un enfant malade veut rencontrer son grand-père.



Réalisateur: Hugh Gibson
Acteurs: Araxi Arslanian, Vladimir Radian, Mitch Daniels
Année de production: 2004

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Ce film est en langue original anglaise, sous-titrée en français. Seuls les propos français sont recueillis dans ce document.


Générique d’ouverture


Titre :
Hogtown Blues


Dans un abattoir de viande, les bouchers dépècent les carcasses de viande.


Dans une salle d’attente de clinique médicale, un enfant, IVAN, et sa mère attendent.


IVAN

On va encore attendre longtemps?


KATRINE

Sois patient.


IVAN

Cette pièce sent le vomi.


KATRINE

Sois sage, Ivan.


IVAN

Maman, il y a une émission

à la télé ce soir que je veux voir.


KATRINE

Fais d’abord tes devoirs.


IVAN

Maman!


KATRINE

Est-ce que tu es un petit génie?

Es-tu Mozart?

À ton âge, il avait

déjà écrit cinq symphonies.

Tu feras tes devoirs.


IVAN

Et après, je peux rester

debout tard?

Il y a plein de sexe dans

l’émission.


KATRINE

Ivan!


Une infirmière approche et pose la main sur l’épaule de KATRINE.


INFIRMIÈRE

Je peux vous parler une minute?


KATRINE est soudainement inquiète. Elle retient un sanglot et se tourne vers son fils.


KATRINE

Attends-moi ici.


IVAN attend encore dans la salle d’attente. Sa mère arrive. Elle a le regard vide.


IVAN

Maman?

Maman?

Je peux chercher une boisson

à côté de l’ascenseur?


KATRINE ne répond pas.


IVAN

Maman? Après, on peut

aller voir Papi?


KATRINE

Quoi.


IVAN

On peut voir Papi?


KATRINE s’assoit.


KATRINE

Pourquoi tu veux le voir?


IVAN

On ne le voit jamais.


KATRINE pose la main sur la tête de son fils, puis le serre contre elle en sanglotant.


KATRINE

Viens ici.


Dans l’abattoir, un ouvrier termine son quart de travail. Il va aux casiers. Il profite de l’absence des autres ouvriers pour fouiller dans un casier ouvert et prendre de l’argent dans un portefeuille. L’autre ouvrier à qui appartient le casier arrive. Il ouvre son casier et se rend compte qu’il a été volé. Il vocifère en frappant violemment sur le casier. Il est debout derrière le voleur qui est assis dos à lui.


OUVRIER

Enfoiré!

Connard.

Tu me voles mon fric.

Connard? Hein?

Je vais t’étriper, fils de pute!

Enfoiré!


L’OUVRIER passe près de l’homme assis et se dirige vers un autre ouvrier plus loin.


OUVRIER

Viens ici!


OUVRIER 2

Tu me cherches?

Allons-y!


Le VOLEUR reste assis, impassible, à regarder le combat entre les deux hommes.


KATRINE travaille à faire l’entretien des toilettes publiques dans un grand édifice. Une autre FEMME DE MÉNAGE travaille avec elle.


FEMME DE MÉNAGE

Tu étais infirmière, n’est-ce pas?


KATRINE

Hum-mm


FEMME DE MÉNAGE

J’étais prof…

d’histoire-géo.

Il fait quoi, ton mari?


KATRINE

Je ne suis pas mariée.


FEMME DE MÉNAGE

Mon mari est ingénieur.

Mais il travaille dans une usine

de chocolat.


KATRINE

(Souriant)

Il peut ramener

des échantillons?


FEMME DE MÉNAGE

Non.


Une porte s’ouvre. Le chef d’équipe interpelle les deux femmes.


CHEF D’ÉQUIPE

Dépêchez-vous!


KATRINE arrive à un des cabinets de toilette. La cuvette est bouchée et remplie d’excréments. Elle est dégoûtée.


Le soir dans les rues de la ville, c’est l’hiver.


Dans son appartement, le VOLEUR grignote en regardant la télévision. Dans une autre pièce, la voix d’une femme et celle d’un enfant laissent croire qu’il a une famille. Il écoute une émission d’humour dans sa langue d’origine.


Le téléphone sonne. L’homme répond.


VOLEUR

Ouais.


VOIX FÉMININE

C’est moi.


VOLEUR

Qu’est-ce que tu veux?


VOIX FÉMININE

Laisse-moi entrer.


Plus tard, KATRINE est devant la porte de l’appartement du VOLEUR.


KATRINE

Comment ça va par chez toi?


VOLEUR

Qu’est-ce que tu veux?


KATRINE

C’est à propos d’Ivan.

Il est très malade.

Il n’en a pas pour longtemps.

L’hôpital veut

le mettre dehors cette semaine

pour donner son lit à quelqu’un

qui a une chance de s’en sortir.


VOLEUR

Et qu’est-ce que tu veux

que j’y fasse?


KATRINE

Je veux que tu viennes

le voir.


VOLEUR

Pourquoi?


KATRINE

Quoi?

Pour le voir.

Dis-lui que tu tiens à lui.

Je veux juste un peu

de réconfort.


VOLEUR

Va te faire foutre, sale pute!

Si le gamin veut

du réconfort, achète-lui

un ours en peluche!


Le VOLEUR s’apprête à refermer la porte.


KATRINE

Pense à ce qui t’attend

quand ce sera ton heure.

Quand tu auras besoin

de quelqu’un pour s’occuper

de toi.

Il n’y aura personne.

(Criant)

Tu seras tout seul!


VOLEUR

Au moins, je n’aurais

pas laissé un sale musulman

me baiser!


KATRINE frappe l’homme au visage violemment et part. Dans le corridor, un chien aboie dans un autre appartement.


Le VOLEUR retourne à ses occupations sans dire un mot.


À l’abattoir, le VOLEUR mange un sandwich pendant que ses collègues travaillent à dépecer des carcasses d’animaux. Les autres hommes en pause discutent entre eux et ont du plaisir.


Le VOLEUR observe ses collègues sans rien dire. Plus tard, dans les vestiaires, il observe un collègue qui ouvre son cadenas. L’homme dépose quelque chose dans son casier puis le referme en remettant le cadenas. Le VOLEUR attend que le collègue soit parti et essaie la combinaison.


Deux hommes arrivent derrière lui.


COLLÈGUE 1

T’as besoin d’aide?


COLLÈGUE 2

C’est 34, 52.


VOLEUR

Vous ne comprenez pas.


COLLÈGUE 1

On comprend pas quoi?


Le VOLEUR essaie de se lever, mais le second collègue s’est positionné derrière lui et le rassoit en appuyant sur ses épaules.


COLLÈGUE 1

Oh si!


Le VOLEUR est sur le point de se faire tabasser.


Dans sa chambre d’hôpital, IVAN joue aux cartes avec sa mère.


IVAN

As-tu un neuf?


KATRINE

Pige.

As-tu un as?


IVAN grogne avant de donner la carte à sa MÈRE.


KATRINE

As-tu un sept?


IVAN

Pige.

As-tu un… neuf?


KATRINE

Tu m’as déjà demandé.

Pige.


IVAN

As-tu un dix?


IVAN s’est endormi. Sa MÈRE recule sur son fauteuil, l’air découragé.


Le VOLEUR est dans son petit appartement sens dessus dessous. Il est assis dans son fauteuil, une bouteille de vodka à la main. Il a le visage tuméfié et il regarde la télévision nonchalamment.


Le téléphone sonne. Le VOLEUR répond.


Chez elle, KATRINE parle au téléphone.


KATRINE

Comment tu savais que c’était moi?


VOLEUR

Fous-moi la paix.


KATRINE

J’appelle pour te dire

qu’Ivan est rentré de l’hôpital.

Il n’y retournera pas.


VOLEUR

OK.


KATRINE

Je ne sais pas pourquoi…

mais il veut te voir.


Le VOLEUR ne dis rien.


KATRINE

Tu t’en fous.


VOLEUR

Va te faire foutre!

Ne m’appelle plus.

Et n’essaye pas de débarquer ici!


Le VOLEUR raccroche le téléphone. De son côté, KATRINE raccroche aussi, outrée.


KATRINE

Sale porc!


Le VOLEUR vomit aux toilettes. Puis il se lave les mains en se regardant dans le miroir.


Chez elle, KATRINE avise son employeur au téléphone.


KATRINE

Non, je ne peux pas

venir travailler.

Ce n’est pas possible.

Je ne peux juste pas.


Dans une autre pièce, une bouilloire siffle.


KATRINE

Non.

Alors, je démissionne, OK?


Plus tard, KATRINE dort assise sur un fauteuil. Elle se réveille en sursaut près du lit de son fils qui dort. Elle touche son front. KATRINE prend un bol d’eau et trempe une débarbouillette dedans pour éponger le front de l’enfant. L’enfant fait de la fière. KATRINE prend un flacon de médicaments, mais il est vide.


KATRINE

Merde!


KATRINE caresse le front de son fils.


KATRINE

Je reviens.

Promis.


Dehors, il neige. KATRINE marche dans ; e froid en fouillant dans son sac. Un homme sort d’un dépanneur et l’interpelle.


HASSAN

Mademoiselle!

Mademoiselle?

Mademoiselle!


KATRINE se retourne quand l’HOMME s’approche d’elle. Elle fouille toujours son sac.


HASSAN

Vos clés.

Vous avez oublié vos clés.


KATRINE

Oh, mon Dieu! Merci.


HASSAN

De rien.


KATRINE

Je suis désolée.


HASSAN

Attendez.

Je m’appelle Hassan.


KATRINE

Katrine.


HASSAN

Katrine, d’où venez-vous?


KATRINE

De Kiev. Mais j’ai grandi à Moscou.


HASSAN

Ah! Je le savais!

On remarque toujours

quand une fille est de Moscou.

Elles sont différentes

des autres femmes.

Elles marchent différemment.

Et elle sont beaucoup

plus charmantes.


KATRINE

Et vous, Hassan?


HASSAN

De Grozny.

On a fui, il y a

environ deux ans.


KATRINE

De Grozny?

J’ai connu quelqu’un

de Grozny.


Une sirène alerte KATRINE. Elle panique.


KATRINE

Je dois y aller.


KATRINE court vers chez elle. Dans l’immeuble, elle court dans le corridor et arrive enfin dans la chambre de son fils. Elle lui prend la main et la pose sur son visage.


KATRINE serre son fils contre elle. Il dort. Elle pleure.


De son côté, le VOLEUR cuve son vin en chantant dans son lit. Puis, il s’arrête de chanter ayant oublié les paroles.


Le tic-tac de l’horloge est le seul son dans la pièce. Chez KATRINE, le téléphone sonne. KATRINE répond.


MÈRE

Allô?

Allô?


VOLEUR

C’est moi.


Le VOLEUR parle au téléphone, dans sa chambre.


VOLEUR

Je veux…

Je veux le voir.

Je veux voir… mon petit-fils.


KATRINE

C’est trop tard.


Le VOLEUR se couche sur son lit en laissant tomber l’acoustique du téléphone.


VOIX DE KATRINE

Allô?


KATRINE pleure encore pendue au téléphone.


KATRINE

Allô?


La voix de KATRINE continue de passer dans l’acoustique du téléphone du VOLEUR.


VOIX DE KATRINE

Allô?


Puis le tic-tac reprend tout l’espace sonore.


KATRINE arrive chez son père. La porte est restée ouverte. Elle entre lentement dans la petite pièce et trouve son père couché dans son lit.


VOLEUR

J’ai fait de mon mieux avec toi.

Je…

J’ai pensé que si on venait ici,

ce serait un nouveau départ.


KATRINE

Tu as peur?


KATRINE s’approche et s’assoit au pied du lit de son père.


VOLEUR

Katsia.

Katsia.


KATRINE

Ne t’inquiète pas, papa.

Je ne te laisserai pas.


Générique de fermeture

Films

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Cinéma
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par