Image univers En sortant de l'école Image univers En sortant de l'école

En sortant de l'école

Une collection de courts-métrage d'animation dédiée à la poésie.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Tant de forêts, Jacques Prévert

Tant de forêts sacrifiées, le danger du déboisement


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Il s'agit d'une série de courts métrages animés s'inspirant de l’œuvre de Jacques Prévert. Chaque court métrage possède un style d’animation qui lui est propre.


Générique d'ouverture


Titre :
En sortant de l'école D'après l’œuvre originale de Jacques Prévert


Le soleil se lève sur une forêt.


Titre :
Tant de forêts


NARRATRICE

Tant de forêts,

Jacques Prévert.


De petits insectes s'éveillent et s'activent au coeur de la forêt, rampant sur le sol, grimpant dans les arbres et butinant de fleur en fleur.


Un hérisson se faufile entre les buissons tandis que des oiseaux gazouillent dans les arbres.


Un important grondement se fait entendre. La forêt tout entière se met à trembler. Les insectes se réfugient hors des troncs d'arbres et sautent des branches.


Les arbres et les plantes sont aspirés vers le sol et s'enfoncent sous la terre.


NARRATRICE

Tant de forêts...


Une fois sous terre, les arbres tombent dans le broyeur d'une gigantesque machine aux multiples rouages, boutons et mécanismes.


NARRATRICE

...arrachées

à la Terre et massacrées,

achevées, rotativées.

Tant de forêts sacrifiées

pour la pâte à papier.


Les arbres sont transformés en petites boules de pâte à papier. Les boules sont déposées sur un tapis roulant, écrasées par des gros rouleaux puis transformées en feuilles de papier.


Le soleil se couche sur la forêt, qui continue de se faire aspirer.


Sous terre, la machine est maintenant de la même taille que la forêt et continue de grossir. Les fruits des arbres se font aspirer, des ventouses retirent les ailes des coléoptères, des pinces arrachent les ailes de papillons et les oiseaux chutent dans des tuyaux sinueux.


Les différentes feuilles des arbres sont triées dans de gros réservoirs, puis compressées pour en faire de l'encre de couleur pour les journaux.


Les journaux circulent par milliers à l'intérieur de la machine, puis émergent à la surface de la terre sous forme de grades tours, remplaçant ainsi les arbres disparus.


NARRATRICE

Des milliards de journaux

attirant annuellement

l'attention des lecteurs

sur les dangers du déboisement

des bois et des forêts.


Sous terre, la machine, devenue immense, se déplace pour aller déboiser une autre forêt un peu plus loin. La deuxième forêt est remplacée par des tours de journaux et la machine grossit de plus belle. Le même manège se répète pour d'autres forêts autour de la terre, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de forêt et que la machine sous terre occupe la totalité du globe.


Générique de fermeture

Épisodes de En sortant de l'école