Image univers Ernest et Célestine Image univers Ernest et Célestine

Ernest et Célestine

Issus de deux mondes opposés, un ours mal léché et une souris orpheline défient l'ordre établi en devenant des amis.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les charabiettes

Ernest ronchonne. Ses abeilles produisent un miel amer, immangeable. Célestine, elle, est ravie : les fleurs de Madame Tulipe n´ont jamais aussi été aussi belles.



Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture


ERNEST L'OURS

Célestine?

Hum? Hum.

Célestine? Ah...

Hum... Hum...

Oh... Ha, ha, ha!


CÉLESTINE LA SOURIS

(Riant)

Ha! Ha! Ha!

Hi! Hi! Hi!

Hi! Hi! Ha! Ha!

Ha! Ha!


ERNEST

(Riant)

Ha! Ha! Ha! Ha!


Fin générique d'ouverture


Titre :
Ernest et Célestine Les charabiettes


CÉLESTINE et ses amies les sœurs souris dégustent les charabiettes qu'ERNEST l'ours vient tout juste de préparer.


ERNEST L'OURS

Alors?


MARGOTINE LA SOURICETTE

Hum...

Euh... C'est...

franchement spécial.


MÉLUSINE LA SOURIS

Hum-hum... C'est vrai

que c'est pas super.


CÉLESTINE LA SOURIS

Hum... Hum. Mais c'est

quoi, Ernest, ce goût

de vieille chaussette?


ERNEST L'OURS

Hum. Comment ça, mes

charabiettes ont un goût

de vieille chaussette?


Les souris déposent leurs biscuits sur la table et croisent les bras en boudant.


ERNEST L'OURS

(Grognant)

Grrr! Mes charabiettes ont

un goût de vieille chaussette!


ERNEST cherche d'où provient ce mauvais goût. Il renifle la marmite.


ERNEST L'OURS

La marmitof?

(Reniflant)

Snif! Snif! Snif!

Farinof?

Badianof?

Clou de girofle.

Hum...


ERNEST goutte le mielou et le recrache aussitôt.


ERNEST L'OURS

Mielou? Snif!

Oh!

(Crachant le mielou)

Oh! Saperlipotof!

C'est le mielou

qui a tourné.


MÉLUSINE LA SOURIS

Euh... On n'a pas si faim

que ça, en fait.


ERNEST L'OURS

Ah, bientof, pas possiblof!


MANDARINE LA SOURIS

Oui... euh... C'est pas grave.

La prochaine fois, peut-être.


ERNEST sort avec sa contrebasse dans le jardin et joue pour les abeilles dans une ruche placée sur un tabouret.


CÉLESTINE court rejoindre ERNEST.


CÉLESTINE LA SOURIS

Ouf! Ouf! Ouf! Ouf! Ouf!

Je t'assure, Ernest.

C'est pas grave du tout.


MADAME TULIPE l'ourse voisine sort de chez elle en entendant la musique.


CÉLESTINE LA SOURIS

Bonjour, Madame Tulipe!


MADAME TULIPE L'OURSE

Bonjour, ma petite!

Bonjour, Monsieur Ernest!


ERNEST L'OURS

Hum?


MADAME TULIPE L'OURSE

Quel hasard, tout de même!


ERNEST L'OURS

Hum-hum...


MADAME TULIPE L'OURSE

Avec l'hiver qui est passé par

là, il faut tout astiquer dans

le jardin... et dans la maison.


ERNEST L'OURS

Ah...


MADAME TULIPE L'OURSE

Chaque année, c'est pareil.

Je sais pas si mon vieux dos

résistera... au grand ménage

du printemps. Oh là là...


ERNEST continue de jouer pour attirer les abeilles. Soudain, les abeilles sortent de la ruche en essaim. L'essaim prend la forme de notes de musique.


À la fenêtre de la maison d'ERNEST, les trois sœurs souris observent de loin la scène.


MANDARINE LA SOURIS

Les... les abeilles!


CÉLESTINE LA SOURIS

N'ayez pas peur!

Vous risquez rien!


MANDARINE LA SOURIS

Elles ne vont pas nous piquer?


CÉLESTINE LA SOURIS

Mais non! Ce sont

des abeilles de Charabie.


MARGOTINE LA SOURICETTE

Des abeilles de Charabie?


CÉLESTINE LA SOURIS

Oui. Elles piquent pas

et elles adorent la musique.

Vous allez voir.


Au son de la musique, les abeilles partent butiner et forment dans l'air des mouvements désordonnés.


ERNEST L'OURS

Oh!

Ah!


ERNEST joue un air plus rapide pour les rassembler, mais les abeilles se comportent très étrangement.


CÉLESTINE LA SOURIS

C'est bizarre. Elles...

Elles volent pas du tout

comme d'habitude.


ERNEST aussi se comporte étrangement et tombe sur le sol avec sa contrebasse.


Les sœurs souris sont effrayées et courent se cacher.


ERNEST L'OURS

Ah!


CÉLESTINE LA SOURIS

(Courant vers ERNEST)

Ouf! Ouf! Ouf!

Ernest! Ça va?


ERNEST L'OURS

C'est la première fois

qu'elles aiment pas ma musique.


La ruche est tombée sur le sol. CÉLESTINE goûte au miel qui en sort.


CÉLESTINE LA SOURIS

Oh! Ce mielou n'est pas

bon du tout.


ERNEST L'OURS

Le mielou a toujours le parfum

des fleurs. Les abeilles ont dû

butiner une mauvaise fleur.


CÉLESTINE LA SOURIS

Une fleur qui sentirait

la vieille chaussette?


ERNEST et CÉLESTINE reniflent les fleurs du jardin.


CÉLESTINE LA SOURIS

Tu sens quelque

chose toi, Ernest?


ERNEST L'OURS

Calamitof de calamitef!

Ça va prendre des heures

de vérifier toutes les fleurs.


Une voiturette roule sur la route du village pour annoncer par les haut-parleurs une vente de printemps.


VOIX DE MONSIEUR MARTIN

Chers clients, venez fêter

le retour du printemps

aux Nouvelles Galeries.


CÉLESTINE LA SOURIS

C'est la camionnette

de monsieur Martin!


VOIX DE MONSIEUR MARTIN

Pour tout achat dans notre

magasin, une bombe Brior

vous sera offerte lors

de votre passage en caisse.


Les abeilles volent derrière la camionnette de M. MARTIN.


VOIX DE MONSIEUR MARTIN

Aux Nouvelles Galeries,

c'est tous les jours

le printemps!


ERNEST L'OURS

(Voyant disparaître les abeilles)

Oh! Mais non, revenez!

C'est pas la bonne musique!

Catastrophe de catastrophe!

Mes abeilles ont perdu la tête!

(Ramassant la ruche)

Elles suivent n'importe

quelle musique!


ERNEST part en courant.


CÉLESTINE LA SOURIS

Han... Han...


CÉLESTINE court chercher un filet à papillons. ERNEST roule sur son triporteur pour suivre la camionnette de M. MARTIN.


CÉLESTINE LA SOURIS

Attends-moi, Ernest! Ouf!

Ouf! Han!


La camionnette de Monsieur MARTIN traverse la ville, suivie de près par le triporteur à pédales d'ERNEST. JEAN-MICH et JEAN-LOUP, les ours policiers remarquent la poursuite.


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Hein?

Ah, mais...


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Ah, mais...


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Infraction?


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Infraction.


MADAME TULIPE arrive au magasin à pied.


MADAME TULIPE L'OURSE

Oh! Oh!

Mais qu'est-ce que c'est

que ce tintamarre? Monsieur

Martin, enfin! Oh!


ERNEST L'OURS

(Hurlant en arrivant à son tour)

Madame Tulipe!


MADAME TULIPE L'OURSE

Ah, ah, ah!


ERNEST arrive sur la rue commerciale à toute vitesse avec son triporteur. Il freine brusquement avec ses pieds, ce qui crée un mouvement de balancier. CÉLESTINE est éjectée du panier au-devant du triporteur.


CÉLESTINE LA SOURIS

Ernest!


ERNEST L'OURS

Célestine!


CÉLESTINE échoue dans une poubelle. ERNEST accourt pour la sortir de là.


CÉLESTINE LA SOURIS

Ah, ah...


ERNEST L'OURS

Ouf! Ça va?


MADAME TULIPE se dépêche de s'éloigner et passe dans l'essaim d'abeilles.


MADAME TULIPE L'OURSE

Oh, oh, oh...


MONSIEUR MARTIN klaxonne dans son camion pour faire fuir les abeilles.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Oh, allez! Ouste, sales bêtes!

Ne restez pas là! Hum. Vous...

Vous faites fuir la clientèle!


ERNEST et CÉLESTINE approchent de la camionnette de M. MARTIN.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Ah, vous êtes là tous les deux!

Ces abeilles sont à vous?


ERNEST L'OURS

Oui, Monsieur Martin.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

J'aurais dû m'en douter.

Encore une de vos fantaisies!


ERNEST L'OURS

Pas de panique, Monsieur

Martin. Mes abeilles sont douces

comme les fleurs de Charabie.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Elles attaquent l'enseigne

de mon magasin! Débarrassez-moi

immédiatement de ces

affreuses bestioles!


CÉLESTINE LA SOURIS

Mais... mais... Monsieur

Martin, comment voulez-vous

qu'on monte tout là-haut?


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Très bien. Je vous aurai

prévenus. J'appelle la police.


CÉLESTINE LA SOURIS

Oh, non! S'il vous plaît,

Monsieur Martin.


Les deux ours policiers arrivent en portant une grande échelle.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Police.


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Police!


LES OURS POLICIERS

Hop, hop, hop, hop, hop!

Hop, hop, hop, hop!


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Écartez-vous.


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Nous avons la situation

bien en main.

Attention!


Les deux ours policiers dressent l'échelle sous l'enseigne du magasin.


ERNEST L'OURS

Hum... Ouf!

Laissez-moi faire. Mes abeilles

sont très sensibles. Elles ne

comprennent que la musique

de Charabie.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

On ne passe pas. C'est

un périmètre de sécurité.


CÉLESTINE LA SOURIS

Puisqu'on vous dit que

vous allez leur faire peur.


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Hum? La sécurité de nos

concitoyens avant tout!


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Rien ne nous détournera

de notre mission.


Derrière la vitrine de son magasin, M. MARTIN applaudit.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Bien dit!


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Mais dis-moi, Célestine,

tu ne sais pas que la pêche est

strictement interdite en ville?


CÉLESTINE tient toujours son filet à papillons.


CÉLESTINE LA SOURIS

Moi? Mais je veux pas pêcher.

Il y a même pas de poisson.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Peut-être, mais c'est

le règlement. Allez, hop!

(Saisissant le filet à long manche)

Confisqué.


JEAN-MICH se place devant l'échelle.


ERNEST L'OURS

Sans abeilles, plus

de miel. Et sans miel, plus

de charabiettes. Calamitof!


CÉLESTINE LA SOURIS

Monsieur l'agent, l'épuisette,

elle sert pas pour pêcher, mais

pour se protéger des abeilles.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

(Haussant les épaules)

Pfff!


CÉLESTINE LA SOURIS

Mettez-la vite sur votre tête!

Elles sont très, très méchantes,

vous savez?

Une seule piqûre et on se met à

gonfler. On peut même s'envoler

tellement on devient gros.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

S'envoler? Oh...


JEAN-MICH redescend de l'échelle et rend l'épuisette à CÉLESTINE.


ERNEST monte l'échelle en tenant la ruche sous son bras.


CÉLESTINE LA SOURIS

Non, non, non... Ah...

Oh là là, Ernest! Je peux

pas voir ça. Ah...


JEAN-LOUP et JEAN-MICH tiennent l'échelle. M. MARTIN vient les voir.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Dites-moi, messieurs, depuis

combien de temps vos boutons

de costumes n'ont pas été

astiqués? Vous n'avez pas

votre bombe Brior?


M. MARTIN montre une bombe de produit en aérosol et vaporise les boutons de la veste de JEAN-MICH.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Hein?


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Mais...


Ensuite, M. MARTIN astique le bouton de la veste de JEAN-MICH.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Ah, bien, c'est gentil.

Merci, Monsieur Martin.


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Ça, ce sont des boutons

réglementaires.


MONSIEUR MARTIN L'OURS

Sachez que pour tout achat

dans le magasin, un exemplaire

vous sera offert lors de

votre passage en caisse.


Au haut de l'échelle, ERNEST chante en charabiov pour calmer les abeilles.


ERNEST L'OURS

♪ Abeillof dodo ♪

♪ Abeillof ♪

♪ Abeillof dodo ♪

♪ Abeillof ♪


Toutes les abeilles se rassemblent et rentrent dans la ruche.


CÉLESTINE LA SOURIS

Ha! Bravo, Ernest!


ERNEST redescend en transportant toutes ses abeilles.


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

On ferme les yeux

pour cette fois...


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Mais si jamais nous croisons

encore ces bestioles

sur la voie publique...


JEAN-MICH L'OURS POLICIER

Elles seront confisquées.


JEAN-LOUP L'OURS POLICIER

Couic!


ERNEST et CÉLESTINE rentrent lentement à la maison.


ERNEST rapporte la ruche dans son jardin.


CÉLESTINE LA SOURIS

Ça y est! On est à la maison.

Vous allez pouvoir nous faire

du bon mielou.


ERNEST L'OURS

Oui, Célestine. J'espère.


ERNEST et CÉLESTINE rentrent dans la maison. En rangeant son épuisette, CÉLESTINE entend les couinements de ses amies qui se sont cachées derrière des plantes.


CÉLESTINE LA SOURIS

Mais... qu'est-ce

que vous faites là?


MARGOTINE LA SOURICETTE

Oh! Les... les abeilles,

elles sont toujours fâchées?


CÉLESTINE LA SOURIS

Mais non! Venez vite. Ernest

va faire ses charabiettes.


LES TROIS SOEURS SOURIS

Ah... Hi! Hi! Hi! Hi!


CÉLESTINE retourne à la salle à manger où ERNEST tient la ruche d'abeille, comme pour le réchauffer.


CÉLESTINE LA SOURIS

Tu ne récoltes pas

le mielou, Ernest?


ERNEST L'OURS

Hum...

Mais non, Célestine. Je ne peux

plus jouer de musique. Si jamais

elles s'échappent encore,

la police me les confisquera.


CÉLESTINE LA SOURIS

Mais non, Ernest.


ERNEST L'OURS

Oh, je vais me coucher. Ouf!

Charabiettes...


ERNEST monte se coucher avec ses abeilles. CÉLESTINE et les trois sœurs souris décident de sortir.


En marchant dehors, CÉLESTINE renifle une odeur étrange.


CÉLESTINE LA SOURIS

(Reniflant)

Snif! Snif! Snif!

(S'adressant à ses amies)

Ah, vous sentez?


MÉLUSINE LA SOURIS

(Reniflant)

Snif! Snif! Snif!

Oui. Ça sent

la vieille chaussette.


MARGOTINE LA SOURICETTE

Comme les charabiettes

d'Ernest!


MADAME TULIPE est dans son jardin à côté. Elle vaporise ses fleurs avec une bombe aérosol.


CÉLESTINE LA SOURIS

Arrêtez, Madame Tulipe!

Qu'est-ce que vous faites?


MADAME TULIPE L'OURSE

Bien, ça se voit.

Je soigne mes fleurs.


CÉLESTINE LA SOURIS

Avec le produit miracle

de monsieur Martin?


MÉLUSINE LA SOURIS

Vous ne trouvez pas

que ça sent bizarre?


MADAME TULIPE L'OURSE

Hein?

(Reniflant ses fleurs)

Snif! Snif! Snif! Ah! Snif!

Oh! Snif! Oh, vous avez raison.

Snif! Oh, c'est épouvantable!

Mais qu'est-ce que j'ai fait?

Cette bombe n'est pas du tout

faite pour les fleurs. C'est

un désinfectant pour faire

briller les sols. Oh!


CÉLESTINE LA SOURIS

C'est pour ça que les

charabiettes d'Ernest ont

un goût de vieille chaussette.

Les abeilles ont perdu la tête

en butinant vos fleurs.


MADAME TULIPE L'OURSE

Mais qu'est-ce qu'on

va faire, maintenant?


MANDARINE LA SOURIS

Oh! Regardez!

(Lisant une mise en garde)

«En cas de pulvérisation

accidentelle du produit,

rincez abondamment

à l'eau claire.»


CÉLESTINE entre dans la maison en courant pour avertir ERNEST.


CÉLESTINE LA SOURIS

(Courant)

Ouf! Ouf! Ouf!

Ernest! Ernest! Ouf!

(Réveillant ERNEST dans son lit)

Ernest! Ernest! Tu peux sortir

le violoncelle.

Les abeilles sont sauvées.


ERNEST L'OURS

(Se réveillant)

Hum?


CÉLESTINE tire ERNEST vers le jardin.


CÉLESTINE LA SOURIS

Viens voir!


ERNEST L'OURS

(Encore endormi)

Oh, oh, oh!


MADAME TULIPE arrose abondamment ses fleurs pour nettoyer le produit toxique. Les trois sœurs souris essuient les fleurs après l'arrosage. MADAME TULIPE éclabousse volontairement les souris en secouant son boyau d'arrosage.


LES TROIS SOEURS SOURIS

Hi! Hi! Hi! Hi!

Hi! Hi! Hi! Hi! Hi! Ha! Ha! Ha!

Ha! Ha! Ha!

Ha! Ha! Ha!


Plus tard, ERNEST sert des charabiettes préparées avec le miel nouveau et attends avec impatience le verdict des souris et de MADAME TULIPE.


MÉLUSINE LA SOURIS

Miam...

Mmm... Hum...


ERNEST L'OURS

Alors?


CÉLESTINE LA SOURIS

Mmm...


MANDARINE LA SOURIS

Miam...

Mmm... Oh, fantastique!

Ha, ha!


MÉLUSINE LA SOURIS

Mmm... Délicieux!


MARGOTINE LA SOURICETTE

Elles sont trop chouettes,

tes charabiettes, Ernest.


MADAME TULIPE L'OURSE

Mmm... Elles ont le goût

de mes fleurs.

Mmm...

Mmm...


ERNEST court à l'intérieur et rapporte la ruche d'abeille à sa place habituelle dans le jardin. Puis, il prend sa contrebasse et commence à jouer un air pour les abeilles qui s'envolent en essaim en formant des dessins dans l'air.


ERNEST L'OURS

(Chantant)

♪ Les fleurs

aiment le soleil ♪

♪ Les abeilles le violoncelle ♪

♪ Moi j'aime pas ♪

♪ Les charabiettes ♪

♪ Qui ont le goût

de vieille chaussette ♪


Générique de fermeture

Épisodes de Ernest et Célestine

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par