Image univers FLIP Image univers FLIP

FLIP

FLIP TFO te propose des capsules drôles, des chansons, des tutoriels et des chroniques (showbiz, jeux vidéo, beauté, recettes et plus). Regarde notre émission FLIP : L'ALGORITHME, jeudi 19 heures sur TFO et sur Youtube!

Site officielpour FLIP
Partager

Vidéo transcription

Guillaume Côté, un gars qui fait du ballet classique

Phil s’initie au ballet classique avec l’un des plus grands danseurs au monde : Guillaume Côté! Pas de doute, il sera de la prochaine mouture de Casse-Noisette! LOL



Réalisateur: Louis-Philippe Gallant-Caron
Acteur: Philippe Lacroix
Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

PHIL

(S'adressant au public de l'émission)

Il y a certaines disciplines

qui sont à mi-chemin entre l'art

et le sport. C'est le cas

du ballet, par exemple, un art

qui est extrêmement difficile

et qu'on associe habituellement

aux filles. Question d'oublier

les souliers de ballerine,

je découvre le côté masculin

du ballet avec un des meilleurs

danseurs au monde:

Guillaume Côté.


Des extraits d'un spectacle de danse de GUILLAUME sont présentés, puis PHIL rencontre GUILLAUME pour une entrevue. L'entrevue est entrecoupée de nombreux extraits de numéros de danse.


PHIL

Guillaume, t'es danseur étoile

pour le Ballet national

du Canada.


GUILLAUME CÔTÉ

Hum, hum.


PHIL

Le ballet fait partie

de ta vie depuis

que t'as l'âge de 3 ans.


GUILLAUME CÔTÉ

Oui, je suis comme tombé

dedans quand j'étais petit

un petit peu.

C'est mes parents qui ont

commencé une école de danse

au nord du Québec,

au Lac-Saint-Jean.

Ma soeur dansait, fait qu'il y

avait pas vraiment de gardienne,

fait que j'ai automatiquement

fait ma jeunesse

dans le studio de la danse.


PHIL

Est-ce que tu dirais que

c'est plus un art ou un sport?


GUILLAUME CÔTÉ

C'est un art. C'est sûr

que c'est athlétique et aussi,

ce qu'on fait, c'est très

virtuose. Et ça, c'est le côté

que les gens connaissent

peut-être un petit peu moins.

C'est comme, dans le fond, tu

sais, jouer au hockey, c'est la

même affaire. Il faut te dédier

à la répétition.


Des extraits vidéo de répétitions mettant en scène plusieurs danseurs et danseuses sont présentés.


GUILLAUME CÔTÉ

Il y a un gros

côté athlétique qui m'a vraiment

attiré. Moi, j'aime beaucoup ça.

Et aussi, par-dessus ça,

c'est un art.

Il y a des personnages,

on interprète des choses. On

utilise les pas, on utilise tout

pour raconter les histoires,

pour communiquer les émotions.


PHIL

Dans l'univers du ballet, ce

qu'on demande aux gars, ce qu'on

demande aux filles, est-ce que

c'est la même chose? Est-ce que

c'est les mêmes chorégraphies?


GUILLAUME CÔTÉ

Il y a deux choses

qu'on fait au Ballet national.

C'est sûr qu'on fait de la danse

classique, ultra classique, et

dans ces ballets-là, les rôles

sont très casés. Les filles sont

sur pointes, et les garçons sont

en arrière des filles et ils

font le

partnering, ils lèvent

les filles. Les filles,

d'habitude, c'est comme

les stars et les garçons

sont plus comme retirés

en arrière un petit peu.


PHIL

(Étonné)

Ah oui? OK.


GUILLAUME CÔTÉ

Là, dans les 50 dernières

années, il y a la danse

contemporaine qui est arrivée et

la danse néoclassique aussi. La

danse néoclassique et la danse

contemporaine, ce qui est le

fun, c'est que tout est ouvert.


Des extraits de différentes places moins classiques sont présentés.


GUILLAUME CÔTÉ

Il y a eu une grosse mode

de pièces de répertoire qui ont

été développées pour les hommes.

Il y a des rôles qui sont

beaucoup plus forts

pour les femmes maintenant, plus

importants pour les femmes d'une

autre façon. C'est pas toujours

les femmes délicates. Il y a

des rôles que c'est plus

comme physique et athlétique

pour les femmes,

et les hommes, plus sensibles.

Je trouve qu'on fait une très

belle job au Ballet national

du Canada pour essayer de mixer

les deux et amener le ballet

dans la nouvelle génération

dans le fond.


PHIL

Les pointes?


GUILLAUME CÔTÉ

Oui?


PHIL

C'est juste les filles qui

font ça? Les gars les font pas?


GUILLAUME CÔTÉ

Non, les gars, jamais. Non.


PHIL

Fait que ça, ça veut dire

que t'as jamais besoin d'être

sur le bout de tes orteils?


GUILLAUME CÔTÉ

Non, vous verrez

pas ça aujourd'hui.

(Riant)

Nous, notre grosse affaire,

c'est les sauts. Les hommes,

on saute, tu sais, sur un show

de deux heures, tu sautes

tout le long quasiment.


Plus tard, dans le studio de danse, GUILLAUME enseigne à PHIL quelques mouvements de base.


GUILLAUME CÔTÉ

Tu plies.


PHIL

Oui.


GUILLAUME CÔTÉ

Et après ça, tu sautes

comme ça. Exact, bon.

Un, deux, trois, quatre.


GUILLAUME saute à répétition sur place. PHIL fait la même chose.


GUILLAUME CÔTÉ

OK?


PHIL

Bon, mes bras sont pas

restés beaux, là, mais...


L'entrevue se poursuit.


PHIL

Question un peu indiscrète: vous

portez des vêtements comme très,

très moulants. Des fois,

t'as même pas de chandail.

T'es pas gêné des fois?


GUILLAUME rit.


GUILLAUME CÔTÉ

Tu sais, ça prend un certain

courage aussi de rentrer

sur scène et d'être

comme à moitié nu devant

1000 personnes, quelque chose.


Des extraits d'un numéro durant lequel GUILLAUME est torse nu sont présentés.


GUILLAUME CÔTÉ

Mais c'est dans un contexte qui

est protégé. Comme quand tu vas

dans un musée, t'acceptes un peu

la nudité, t'acceptes les nus

ou les sculptures de nu.

Jamais tu vas te dire:

Hé, ce gars-là, il est nu.

Tu sais, c'est comme...

Non, ça fait partie du musée.

C'est sûr que si t'arrivais

pas de chandail et en petits

collants dans Union Station

à faire une danse, ça, c'est sûr

que ça serait un peu difficile

pour les gens et pour moi aussi.

Je trouve que ça serait

un peu difficile, mais dans

le contexte de la scène, ça va.


PHIL

Est-ce que je me trompe ou

souvent il y a des préjugés, il

y a des stéréotypes par rapport

aux gars qui font de la danse?


GUILLAUME CÔTÉ

C'est sûr que j'ai entendu

tous les stéréotypes normaux.


PHIL

C'est quoi?


GUILLAUME CÔTÉ

Que c'était quelque chose

d'un peu plus efféminé. La danse

classique, ça appartenait

vraiment aux femmes d'un côté.

C'était elles les stars.

Ça fait que peut-être

que c'est venu de ça, peut-être

à cause que les femmes, c'était

les stars, bien, c'est devenu

attaché à l'idéal de la femme:

le tutu, les pointes, la danse

ballet. C'est peut-être pour ça.

Mais je trouve qu'on vit

dans un monde où que, je pense,

le féminin devient de plus

en plus accepté, mais pas

seulement accepté, mais célébré.

Féminin veut pas nécessairement

dire homosexuel ou ne veut pas

vraiment dire hétérosexuel.

C'est juste l'acceptation

qu'on peut tous être délicats,

on peut tous avoir

un côté sensible. Moi, je suis

en amour avec ma femme

et j'ai deux enfants et tout ça,

mais je suis quand même

quelqu'un de très sensible.


GUILLAUME montre à PHIL un autre mouvement de base en se déplaçant de côté.


GUILLAUME CÔTÉ

Tombé, pas de bourrée.

Comme ça.


PHIL

Oh, OK, deux secondes.


GUILLAUME CÔTÉ

Tombé, pas de bourrée.

Exact. Changement, changement.

Et là, de l'autre côté.


L'entrevue se poursuit.


GUILLAUME CÔTÉ

Je pense que c'est la première

fois dans l'histoire de l'école

du Ballet national du Canada

que l'an dernier, il y a eu plus

de garçons que de filles qui ont

fait des auditions. Ça fait

que tout d'un coup, le shift

est réel. Tu sais, d'un coup,

les jeunes garçons, ils trouvent

que c'est quelque chose

de le fun, de cool,

quelque chose à explorer.


PHIL

Merci tellement, Guillaume.


GUILLAUME CÔTÉ

Ça fait plaisir.


PHIL

Merci énormément. J'avais déjà

beaucoup d'admiration

pour ce que tu faisais, mais là,

je le comprends encore plus.

Eh là là...



Épisodes de FLIP

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par