Image univers FLIP Image univers FLIP

FLIP

FLIP TFO te propose des capsules drôles, des chansons, des tutoriels et des chroniques (showbiz, jeux vidéo, beauté, recettes et plus). Regarde notre émission FLIP : L'ALGORITHME, jeudi 19 heures sur TFO et sur Youtube!

Site officielpour FLIP
Partager

Vidéo transcription

LES LÉGENDES URBAINES LES PLUS WEIRD!

As-tu déjà entendu des légendes urbaines? Certaines d’entre elles sont vraaaaaiment weird. Thomas, lui, est un fan d’histoires complètement loufoques! Toi, en connais-tu?



Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

THOMAS DUFOUR s'adresse au public de l'émission.


THOMAS DUFOUR

Bonjour, tout le monde.

Écoutez, c'est bientôt

l'Halloween. C'est pas vrai.

Bref, aujourd'hui, je vais

vous conter des petites légendes

urbaines plutôt drôles afin de

vous faire dire: «Ha! C'était

plutôt drôle. » Bon, pour ceux

qui savent pas c'est quoi

des légendes urbaines, c'est

des petites histoires qu'à la

fin, on se dit: Voyons, c'est-tu

vrai, c'est-tu pas vrai?

Après, on tombe dans un doute

profond, on tombe en dépression

et on meurt. C'est pas vrai,

capotez pas. Donc, première

légende, c'est l'histoire

d'un gars qui est arrivé devant

chez lui à un moment donné, il a

vu une auto qui était pas à lui,

donc là, il s'est dit:

(Jouant le personnage du gars)

Cette automobile n'est pas à moi.

(S'adressant au public de l'émission)

Donc, l'homme a soudainement

fait le raisonnement le plus

probable et logique:

(Jouant le personnage du gars)

Ma femme doit sûrement

me tromper!

(S'adressant au public de l'émission)

Pour ensuite avoir l'idée la plus

brillante.

(Jouant le personnage du gars)

Je vais détruire cette auto

en lui roulant dessus.

(S'adressant au public de l'émission)

Donc, après tout ça,

l'homme arrive chez lui,

ouvre la porte comme ça et là,

sa femme, elle lui dit: «Eille,

c'était l'auto que je t'avais

achetée en cadeau. »

Ha! Zut! Si cet homme

est spontané comme

ça dans tous les cas, j'espère

pour sa femme qu'elle lui avait

juste acheté une auto.


THOMAS joue le personnage du gars et entre par une porte en s'adressant à THOMAS, qui se joue lui-même.


THOMAS DUFOUR

(Jouant le personnage du gars)

Oh, il est là, l'homme

qui veut me voler ma femme!

Hé, tu retourneras chez vous

à pied parce que ton auto, là,

elle est pas mal détruite depuis

que je lui ai roulé dessus

avec mon camion!

Qu'est-ce qu'il y a dans

ce sac-là? C'est quoi? C'est

des bijoux que tu voulais offrir

à ma femme, c'est ça?


Le gars, joué par THOMAS, commence à frapper sur quelque chose avec une raquette de badminton.


THOMAS DUFOUR

(Jouant le personnage du gars)

Hein?

Vous vouliez partir ensemble,

c'est ça? Hein?


Dans la scène, THOMAS joue aussi la femme et pour ce faire, il porte une perruque blonde. Des aboiements laissent croire qu'il y a un chien dans la pièce.


THOMAS DUFOUR

(Jouant le personnage du gars)

Oh, puis tu lui as offert

un petit chien en plus pour

l'amadouer, hein?

(Donnant un coup de pied dans le vide)

Tiens-toi, câ...

(Jouant le personnage de la femme)

OK, non, non. Oui, en

fait, non, chéri. L'auto qu'il

y avait en avant, c'était pas

l'auto à... En fait, c'était

l'auto que je voulais t'offrir

pour ton anniversaire.

(Jouant le personnage du gars)

Hein?

(Jouant le personnage de la femme)

Le sac, là-dedans, c'est

l'épicerie que j'avais faite

pour notre souper en amoureux

et ça, là-bas, c'est notre chien

Petit-Pou qu'on a depuis dix ans.

(Jouant le personnage du gars)

Petit-Pou!


La scène se termine.


THOMAS DUFOUR

(S'adressant au public de l'émission)

La deuxième légende, écoutez,

c'est un gars, on va

l'appeler... Hippolyte.

Alors, Hippolyte, il se faisait

toujours voler sa radio dans

son auto. Donc, là, Hippolyte,

il s'est fâché et il s'est dit:

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Je n'en peux plus de me faire

voler ma radio!

(S'adressant au public de l'émission)

Et donc, là, puisque Hippolyte

est un petit génie, il s'est ensuite dit:

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Je vais écrire «pas de radio »

sur un papier, comme ça, ils

vont pas essayer de me la voler

parce qu'ils vont penser qu'il

n'y en a pas.

(S'adressant au public de l'émission)

Seulement, pas de chance.

Hippolyte arrive un jour

comme ça, devant son auto et

il voit un gros trou dans sa

fenêtre avec un papier écrit:

«C'était juste pour vérifier.»


THOMAS joue Hyppolite qui tient le papier, encore en état de choc.


THOMAS DUFOUR

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Tab--!

(S'adressant au public de l'émission)

Donc, comme vous

sûrement, il y a plein

de questions qui me turlupinent

la tête en ce moment, dont une,

par exemple, est-ce que cette

excuse-là aurait marché si

Hippolyte avait amené le bandit

en cour?


Une simulation commence. THOMAS joue un juge, Hyppolite et Dimitri.


THOMAS DUFOUR

(Jouant le personnage du juge)

OK, OK, OK, toc, toc, toc!

M. Hippolyte ici présent

accuse Dimitri d'avoir détruit

son auto et volé sa radio.

M. Dimitri, qu'avez-vous à dire

pour votre défense?

(Jouant le personnage de Dimitri)

C'était juste pour vérifier

parce que sur son auto,

il y avait un papier, c'était écrit:

«Pas de radio ».

Là, moi, j'étais pas

sûr, fait que j'ai fait un trou

dans la vitre et je suis allé

voir.

(Jouant le personnage du juge)

Ah OK. Finalement, est-ce

qu'il y en avait une?

(Jouant le personnage de Dimitri)

Ah, oui.

(Jouant le personnage du juge)

D'accord, OK. Alors, si c'était

pour vérifier, alors moi,

je peux... Je peux rien faire.

Toc, toc, toc! Adjugé.

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Hé, hé! De quoi? De quoi?

Il a brisé ma voiture juste pour

vérifier si j'avais une radio.

(Jouant le personnage du juge)

Bien oui, OK, vous l'aviez un

peu cherché en disant qu'il n'y

avait pas de radio dans votre

auto. Vous avez un peu poussé

Dimitri à détruire votre

vitre, hein.

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Ça a pas de sens.

(Jouant le personnage du juge)

Dans le fond, c'est peut-être

vous, le criminel. C'est quoi?

Avez-vous tué sept personnes

aussi?

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Hein? C'est quoi le rapport?

(Jouant le personnage du juge)

Je vous condamne

à l'emprisonnement à perpétuité

parce que vous avez poussé

un homme à détruire votre vitre

d'auto, vous avez tué sept

personnes et parce que vous

vous appelez Hippolyte.

Toc, toc, toc! Adjugé.

(Jouant le personnage d'Hyppolite)

Quoi?

(Jouant le personnage du juge)

Pendant ce temps-là, Dimitri

et moi, on va aller manger

des crèmes glacées. Voulez-vous

venir? Vous pouvez pas, parce

que vous êtes pas en liberté!

Vous êtes en prison!

Toc, toc, toc! En prison!

Épisodes de FLIP

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par