FLIP

FLIP TFO te propose des capsules drôles, des chansons, des tutoriels et des chroniques (showbiz, jeux vidéo, beauté, recettes et plus).

Partager
Image univers FLIP Image univers FLIP

Vidéo transcription

Dessine-moi: Samuel Genest

Qui est Samuel Genest et pourquoi une école à Ottawa porte son nom? Comment est-il devenu un réel super-héros pour les Franco-Ontariens? À découvrir dans ce Dessine-moi!



Réalisateur: Marie-Josée Houle
Année de production: 2020

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Dans cette capsule, des dessins illustrent les propos en narration.


Titre :
Dessine-moi Samuel Genest


NARRATEUR

Pascal, connais-tu les superhéros

franco-ontariens?

Savais-tu que ça

existe? Si t'en veux une bonne

liste, c'est simple. Checke les

noms des écoles en Ontario.


Un doigt parcourt rapidement une liste de noms d'écoles, puis s'arrête sur «école Samuel-Genest».


NARRATEUR

Tu risques d'en trouver plusieurs

comme Samuel Genest par exemple.


Un jeune garçon est dessiné.


NARRATEUR

Samuel Genest naît le 10 juin

1865 à Trois-Rivières.

Même s'il est pas

Franco-ontarien de naissance,

il deviendra un réel superhéros

pour la communauté. Comment?

Bien, il a fait tout ce que

bon Franco-ontarien doit

faire: il s'est battu

pour nos droits linguistiques.


Le dessin du jeune garçon, Samuel Genest, devenu maintenant adulte, porte un costume de superhéros aux couleurs du drapeau franco-ontarien.


NARRATEUR

En 1909, il est élu membre de la

Commission des écoles séparées

d'Ottawa. Ça, c'est le conseil

qui représente les écoles

francophones à l'époque.

En 1912, le gouvernement

de l'Ontario annonce le

règlement 17, une nouvelle loi

qui interdit que l'éducation

se passe en français pour les

deux premières années scolaires.

En 1914, le gouvernement modifie

le règlement et l'applique

à toutes les années,

de l'élémentaire au secondaire.

Tu peux t'imaginer que les

francophones n'apprécient pas

du tout ce règlement. C'est là

que Samuel Genest se mêle

à la bataille.


Un homme colle des affiches de Samuel Genest sur un mur. Sur ces affiches, le slogan «Tous unis avec Samuel» est inscrit.


NARRATEUR

Il devient

un des [mot_etranger=EN]leaders[/mot_etranger]

de la résistance

franco-ontarienne. C'est lui qui

dit aux enseignants d'ignorer

le règlement et de continuer

d'enseigner en français.


SAMUEL, en superhéros, prend un personnage de professeur par le collet et le lance derrière lui.


NARRATEUR

Samuel continue de payer

les salaires des enseignants

même si la cour lui interdit

de le faire. Ce geste-là

est un crime à l'époque.

Le gouvernement de l'Ontario

réagit en abolissant le conseil

scolaire où siège Samuel Genest.

Le gouvernement nomme trois

autres personnes pour former

une nouvelle commission scolaire

qu'on surnomme la Petite

Commission. Immédiatement

la résistance, dirigée en grande

partie par Samuel, poursuit

le gouvernement de l'Ontario

devant les tribunaux.


SAMUEL GENEST est à bord d'un vaisseau, accompagné de six autres vaisseaux. Ils poursuivent un gigantesque vaisseau et lui tirent dessus.


NARRATEUR

Il faut pas oublier qu'on est

en 1916, en plein milieu

de la Première Guerre mondiale.

Les Franco-ontariens comparent

donc leur gouvernement à celui

de l'Allemagne qui interdit

l'enseignement en polonais

sur tout le territoire

de la Silésie, une région

que l'Allemagne vient d'envahir.


Sur une carte, la Silésie est encerclée.


NARRATEUR

En 1917, la cour donne raison

à Samuel Genest et détermine

que le gouvernement de l'Ontario

n'avait pas le droit d'éliminer

une commission scolaire.

Ensuite, une commission scolaire

anglophone poursuit Samuel

Genest pour avoir payé des

enseignants qui n'avaient pas

le droit de travailler pendant

le procès.


Un vaisseau qui a la forme d'un bâtiment poursuit le vaisseau piloté par SAMUEL GENEST et lui tire dessus.


NARRATEUR

Samuel risque une

amende et du temps de prison.


Une affiche de la tête de SAMUEL, annonçant une récompense de 50 000$ est dessinée devant un extra-terrestre qui la contemple.


NARRATEUR

Bon, évidemment, les enseignants

avaient perdu leur licence à

cause du règlement 17 fait que,

tu sais... Ça commençait à être

compliqué, cette affaire-là.

Heureusement pour Samuel,

il s'était fait plusieurs amis

pendant toute cette bataille.

La communauté franco-ontarienne

l'aide à payer ses avocats.


SAMUEL et les membres de la communauté franco-ontarienne sont chacun à bord d'un vaisseau. Les pieds touchent le sol et ils courent tous dans la même direction.


NARRATEUR

Même l'ancien premier

ministre Sir Wilfrid Laurier

contribue à sa défense.


Un billet de 5$, sur lequel se trouve le visage de Wilfrid Laurier, court pour rejoindre les autres.


NARRATEUR

Suite aux efforts de Samuel

et des autres membres de

la communauté, le gouvernement

de l'Ontario cesse d'appliquer

le règlement 17 et en 1927,

il reconnaît le droit

à l'éducation en français

dans toute la province.

C'est grâce à des gens

comme Samuel Genest qu'on

parle encore en français

en Ontario aujourd'hui.

Ce qui fait de lui un de nos

superhéros les plus importants.


Un homme fait une sculpture de Samuel Genest.


NARRATEUR

C'est d'ailleurs pourquoi,

si vous vous promenez

à Ottawa, c'est possible

que vous entendiez toute

une école crier son nom.


VOIX D'ENFANTS

Sammy G!

Sammy G!

Sammy G!

Sammy G!

Sammy G!

Épisodes de FLIP

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par