FLIP

FLIP TFO te propose des capsules drôles, des chansons, des tutoriels et des chroniques (showbiz, jeux vidéo, beauté, recettes et plus).

Partager
Image univers FLIP Image univers FLIP

Vidéo transcription

Entrevue: Sarahmée

Sarahmée partage les secrets de son succès en tant que rappeuse. Difficile de rester indifférent devant le parcours de cette musicienne et modèle persévérante!



Réalisateur: Emmanuel McEwan
Année de production: 2019

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

DIANDRA GRANDCHAMPS est devant un magasin de musique et s’adresse au public de l’émission.] [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Notre tête d'affiche s'autoproclame girl boss par excellence. Je rencontre Sarahmée. [À l’intérieur du magasin, DIANDRA rencontre la zappeuse SARAHMÉE, dont le nom de compte Instagram est le @sarahmeeo.] [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Salut, Sarahmée. [SARAHMÉE:] Salut. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Se forger une place dans l'industrie de la musique en tant que femme qui rappe en français, c'est presque impossible, mais cela ne l'est pas, parce que tu en es la preuve. C'est quoi le plus grand défi que tu dirais que tu as dû surmonter? [SARAHMÉE:] D'assumer la période de temps que ça a pris pour se rendre là. C'est beaucoup de persévérance, beaucoup de moments où tu veux abandonner, tu veux arrêter. Moi, ça m'est arrivé souvent. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Qu'est-ce que tu faisais dans ces moments-là pour te remettre dedans? [SARAHMÉE:] J'ai pas fait grand-chose pour me remettre dedans. Ça a duré plusieurs mois. En fait, ça a duré un an. Pendant un an, j'ai pas fait de musique vraiment. Puis après, je me suis juste... J'ai commencé à me crinquer. Je me suis dit: Bon, bien, je vais recommencer. J'ai changé ma manière de travailler. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Est-ce qu'il y a eu un moment où t'étais comme «OK, là, c'est parfait. Je me pète les bretelles. Je suis confortable.» ou il y a toujours un peu ce stress de devoir se surpasser dans l'industrie? [SARAHMÉE:] Je veux pas me péter les bretelles et j'aime pas ça vraiment, mais je te dirais qu'il y a pas longtemps, j'ai parlé avec mon équipe, puis j'étais comme: eille, on fait ça, on va faire ça, on fait tel spectacle, tel concert, on va là. Puis je dis: «Il faut qu'on prenne le temps d'assimiler qu'on a fait cette étape-là. Il y a un an, on n'était pas là. Il y a six mois, on n'était pas là. Il y a une semaine... Et là, si le téléphone sonne, soyons-en fiers, mais continuons de travailler. Ça, c'est sûr.» Il faut jamais s'asseoir sur ses lauriers. Jamais. Sinon après, quelqu'un peut te dépasser, fouh! Puis t'as rien vu aller. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] T'as fait une énorme campagne avec Sephora. T'as fait de la couverture de magazine. T'es visiblement hyper stylée. T'as habité au Sénégal, en Tunisie, bien sûr, au Canada. Puis tu sais, tous ces pays-là ont des standards de beauté différents. Fait qu'est-ce que ça a changé un peu ta perception de la beauté féminine? [SARAHMÉE:] Oui. Bien sûr que ça m'influence beaucoup. C'est sûr que, mettons au Sénégal, les critères de beauté sont différents d'ici. Par contre, les cheveux, c'est super important. Moi, quand je me suis rasé les cheveux il y a quelques années, j'ai beaucoup d'amis qui étaient comme: «Hein, tu t'es rasée? Pourquoi?» Parce que les filles, souvent, elles ont des extensions, tout ça. Fait que je suis comme: «Non, moi, je suis bien.» [DIANDRA met en évidence ses propres extensions dans ses cheveux.] [SARAHMÉE:] Non, mais c'est correct. Moi, je me suis longtemps fait ça. Longtemps j'ai eu les cheveux longs. Là, j'ai dit: «Non, je vais au [mot_etranger=EN]barbershop. That’s it[/mot_etranger].» [DIANDRA GRANDCHAMPS:] C'est vraiment [mot_etranger=EN]tough[/mot_etranger], surtout comme à l'école, au secondaire, là, t'es super exigeant avec ton apparence physique, fait qu'est-ce que t'aurais un conseil? [SARAHMÉE:] De garder ça simple. Moi, je pense que... Oui, c'est la base de tout. Moi, je pense que, tu sais, t'as une paire de [mot_etranger=EN]shoes, nice[/mot_etranger] propres. T'as un [mot_etranger=EN]pants go-to[/mot_etranger], t'as un haut qui te fait bien. Simple, simple, simple. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Oui, l'important, c'est d'être bien dans son corps. [SARAHMÉE:] Oui, d'être bien dans son corps, que ça te fasse bien, que tu sois à l'aise de bouger. Comme nous, là. Comme nous. On est confortables. [SARAHMÉE et DIANDRA font des gestes souples avec les bras.] [DIANDRA GRANDCHAMPS:] T'as déjà dit que t'aimeras ça un jour jouer du [mot_etranger=EN]drum[/mot_etranger]. Là, je sais pas si t'as remarqué, mais il y en a tout plein autour de nous. [SARAHMÉE:] Oui. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] Donc, est-ce que tu sais comment en faire maintenant? [SARAHMÉE:] Euh, je sais pas comment en faire, mais je veux essayer. [SARAHMÉE s’installe à une des batteries du magasin.] [SARAHMÉE:] J'ai dit que je voulais jouer du [mot_etranger=EN]drum[/mot_etranger]. J'ai pas dit que je savais jouer du [mot_etranger=EN]drum[/mot_etranger]. [SARAHMÉE tape sur les tabous de la batterie. Elle y va un peu au hasard. DIANDRA rit de bon coeur.] [SARAHMÉE:] Comme les rock stars. [DIANDRA GRANDCHAMPS:] C'est bon. C'est très bon. [SARAHMÉE:

C'est beau, merci.

Épisodes de FLIP

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par