Image univers FLIP Image univers FLIP

FLIP

FLIP TFO te propose des capsules drôles, des chansons, des tutoriels et des chroniques (showbiz, jeux vidéo, beauté, recettes et plus).

Partager

Vidéo transcription

FLIP, l'algorithme, saison 2, épisode 07: De #DanseTaVieMaDidi à #ÇaFaitDuBien

Pascal rencontre l’animateur Mathieu Pichette à Sudbury. Marianne St-Gelais parle des standards de beauté partout dans le monde. Diandra nous fait découvrir la danse contemporaine à Ottawa. AlgoFLIP fouille dans les photos de Pascal en oubliant le concept de la confidentialité. Notre jury donne son opinion sur les examens, on explore l’impact de l’anxiété sur le corps et le cerveau des jeunes et on explique ce que sont les endorphines! Bienvenue dans le monde du plus fous des algorithmes!



Réalisateur: Emmanuel McEwan
Année de production: 2020

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Assis à son bureau, PASCAL BOYER regarde une vidéo que DIANDRA GRANDCHAMPS sur son téléphone intelligent et rit. Il répond en message texte avec le mot-clic «#DanseTaVieMaDidi».


PASCAL dépose son téléphone sur son bureau. Le téléphone s'allume tout seul et se met à grésiller.


PASCAL se fait dématérialiser en une nuée de pixels et disparaît.


Générique d'ouverture


Titre :
Flip L'algorithme


PASCAL, dont le nom de compte Instagram est @pascaljustinb, arrive dans le studio virtuel de Flip.


PASCAL BOYER

(S'adressant au public de l'émission)

Eille, salut,

tout le monde. Bienvenue

dans l'algorithme. Bienvenue

chez Flip.


PASCAL BOYER s'adresse à ALGOFLIP, une voix désincarnée, qui agit en tant que coanimateur de l'émission.


PASCAL BOYER

Salut, Algo.


ALGOFLIP

(langue_etrangere=EN]Oh my God[/langue_etrangere)

,

Pascal.


PASCAL BOYER

Quoi?


ALGOFLIP

Tu m'avais pas dit

que ta mère est super [mot_etranger=EN]cute[/mot_etranger].

PASCAL BOYER

Qu'est-ce que tu dis?


ALGOFLIP

J'ai trouvé plein de photos.

Il y a celle-là de tes parents.


Une photo des parents de PASCAL apparaît près de celui-ci.


PASCAL BOYER

Euh, OK...

Ha, ha.


ALGOFLIP

Celle-là de ta soeur

et de ses enfants.


Une photo apparaît des parents de PASCAL et de sa soeur et ses enfants.


ALGOFLIP

C'est qui ton préféré?


PASCAL BOYER

Bien là, franchement,

j'en ai pas.


ALGOFLIP

Puis lui, c'est qui?


Une photo du frère de PASCAL apparaît.


PASCAL BOYER

C'est mon frère. Mais

comment t'as eu ces photos-là?


ALGOFLIP

J'ai fouillé un peu.

Qu'est-ce qu'il fait

sur la photo, ton frère?


PASCAL BOYER

De la danse contemporaine.

Mais comment t'as eu

ces photos-là?


Dans un studio de danse, ALIX LATOUR, une danseuse, fait des échauffements.


Plusieurs danseurs font une chorégraphie.


Devant l'école de danse New Edinburgh, DIANDRA GRANDCHAMPS s'adresse au public de l'émission.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Je suis particulièrement

excitée parce qu'aujourd'hui,

on va aller parler à Alix

de danse contemporaine

à la Ottawa School of Dance,

mais surtout, on va voir si j'ai

ce qu'il faut pour en faire.


Dans un studio de danse, DIANDRA tente de suivre une classe de danse en compagnie d'ALIX.


CHORÉGRAPHE

Quatre, cinq, six...

sept, huit.

Plié, un, deux...

Hinge, quatre.

Six, sept, on revient face

à devant. Fente, six, et on s'en

vient en première. Même chose.

Grand plié, un.

Un, deux, trois.

Six, sept, huit.


Dans un escalier, DIANDRA interviewe ALIX.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Parmi tous les styles de danse

qui existent, pourquoi t'as

choisi la danse contemporaine?


ALIX LATOUR

Je trouve qu'il y a beaucoup

de liberté dans qu'est-ce qu'on

peut faire. Souvent,

on commence avec une idée,

on fait du mouvement, puis là,

on ajoute la musique après.


DIANDRA GRANDCHAMPS

OK.


ALIX LATOUR

Ça dépend qu'est-ce que tu

veux faire avec le

(mot_etranger=EN]mood[/mot_etranger)

, mais

tu peux faire n'importe quoi,

vraiment. Si t'as un gros

contraste, t'as du mouvement

super content, puis là, tu mets

une chanson, comme, super

intense, le public est comme:

(mot_etranger=EN]«What?»[/mot_etranger)


Dans le studio de danse, DIANDRA tente toujours de suivre la classe de danse.


CHORÉGRAPHE

Cinq... Six, grand plié.

Un. Deux.

Trois. Deux.


Dans l'escalier, DIANDRA interviewe ALIX.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Qu'est-ce que tu répondrais

aux gens qui disent que

la danse contemporaine

est pas accessible à tous?


ALIX LATOUR

Moi, je dirais qu'aller voir

un spectacle, souvent, c'est

beaucoup plus intimidant que

juste aller faire une classe.

Fait qu'aller faire une classe,

c'est vraiment de la danse.

Fait que c'est le mouvement,

puis le rythme et c'est...


DIANDRA GRANDCHAMPS

C'est ça, puis c'est pas

aussi stressant que les gens le

pensent parce que moi, j'avais

jamais fait ça de ma vie, là...


ALIX LATOUR

Surtout si t'es dans

le milieu, t'as du monde

que tu peux suivre, ça va.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Oui!


Dans le studio de danse, DIANDRA et ALIX continuent la classe de danse.


CHORÉGRAPHE

Fait qu'on essaie ça

avec la musique maintenant.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Hum-hum! Quelle bonne idée!


CHORÉGRAPHE

Poussez.

Et vertical.

Abdominaux.

Et côté,

relâchez la tête, juste la tête.

Maintenant avec les épaules.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Oups!


CHORÉGRAPHE

Un petit peu plus loin.


DIANDRA GRANDCHAMPS

(Chuchotant au public de l'émission)

Cette partie-là est

difficile un petit peu.


La CHORÉGRAPHE rit.


ALIX s'échauffe dans un studio de danse, puis un groupe de danseurs pratique une chorégraphie.


DIANDRA GRANDCHAMPS (Narratrice)

Ça ressemble à quoi, une

journée ici pour une étudiante?


ALIX LATOUR (Narratrice)

J'arrive à 8 heures 45, puis là, je

m'échauffe. Puis après, je vais

faire ma classe technique,

comme tu viens de faire.

Dépendamment du jour,

on va faire yoga, Pilates...


Dans l'escalier, DIANDRA interviewe ALIX.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Oh! Cool!


ALIX LATOUR

Oui. Ballet... Des fois, on

a des

(mot_etranger=EN]workshops[/mot_etranger)

d'autres

chorégraphes qui viennent.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Fait que tu sues, là,

pendant une journée de temps.


ALIX LATOUR

Oui, c'est ça.


DIANDRA GRANDCHAMPS

C'est quoi ta classe préférée?


ALIX LATOUR

Hum...

Moi, je dirais technique.

Tu peux vraiment danser.


DIANDRA GRANDCHAMPS

Mais j'aime aussi avec

le tambour, là. Tu le sens,

là. Quand ça a commencé,

j'étais comme: «Wow! OK!»


ALIX LATOUR

Ouais.


Dans le studio de danse, DIANDRA et ALIX continuent la classe de danse.


CHORÉGRAPHE

Et pliez pour relaxer.

Et allongez.


DIANDRA GRANDCHAMPS

(S'adressant au public de l'émission)

Pour vrai, la danse

contemporaine, je recommande ça

à tout le monde. Meilleure

manière de rester en forme,

d'avoir du plaisir, d'être

créatif, puis en plus, il y a

un [langue_etrangere=EN]live band![/langue_etrangere]Wow! Faites ça.

Dans le studio virtuel, PASCAL BOYER s'adresse au public de l'émission.


PASCAL BOYER

Oui, la danse a l'air

d'un bon moyen pour se garder

en forme, hein. Ça a pas

l'air facile, facile.


ALGOFLIP

Je connais une autre

façon de rester en forme.


PASCAL BOYER

Ah oui? C'est quoi?


ALGOFLIP

Avoir un chien.


PASCAL rit alors qu'une photo de son chien apparaît près de lui.


PASCAL BOYER

Coudonc, est-ce que

tu viens de t'abonner

à mon compte Instagram?


ALGOFLIP

Ha! Cette photo-là. Yark,

Pascal! C'est pas beau, ça.


Une photo de PASCAL mangeant un sandwich remplace la photo de son chien.


PASCAL BOYER

Ah, bien non, je suis

pas d'accord. Je la trouve

full belle cette photo-là.


ALGOFLIP

Selon mes calculs,

tu devrais avoir l'air

plus de ça pour être beau.


Une photo d'un modèle posant assis remplace celle de PASCAL mangeant un sandwich.


PASCAL BOYER

Euh, non, je suis pas

d'accord. Puis, t'as pas

besoin de me croire, hein:

appelle Marianne.


Une sonnerie d'appel se fait entendre. MARIANNE ST-GELAIS apparaît en appel vidéo près de PASCAL.


MARIANNE ST-GELAIS

Hé, salut, Pascal!


PASCAL BOYER

Salut, Marianne. J'espère

que t'es pas occupée. Écoute,

on est en train d'avoir une

conversation sur les standards

de beauté. Veux-tu venir?


MARIANNE ST-GELAIS

Eille, ça me ferait

super plaisir. Tu me déranges

pas du tout. Mais là,

comment je m'en viens?


PASCAL BOYER

De même.


Des grésillements électroniques se font entendre et MARIANNE rejoint PASCAL en studio.


PASCAL BOYER

Salut, Marianne! Ah!


MARIANNE ST-GELAIS

Allô!


PASCAL remarque du faux poil bleu sur les oreilles et sous le nez de MARIANNE.


PASCAL BOYER

C'est nouveau?


MARIANNE ST-GELAIS

Hum-hum.


PASCAL BOYER

C'est très bleu.


MARIANNE ST-GELAIS

C'est bleu.


PASCAL BOYER

(Ironisant)

Mais en tout cas,

c'est... c'est beau.


MARIANNE ST-GELAIS

Ça, Pascal, je te gage

que ça va être le style

tendance en 2050.


PASCAL BOYER

Ah, tu penses ça?


MARIANNE ST-GELAIS

En 2050, tout le monde

va avoir du poil de nez

et d'oreilles multicolore.

Je te le dis, tout le monde

va trouver ça beau.


PASCAL BOYER

Hum. Puis là, t'essaies

de partir la mode ou...


MARIANNE ST-GELAIS

Bien, en fait...


MARIANNE retire le poil bleu sous son nez et le dépose dans la poche de chemise de PASCAL.


PASCAL BOYER

Merci...


MARIANNE ST-GELAIS

Ah, attends, c'est un peu

collé. Parfait. En fait,

c'est parce que je suis tannée.

Je suis tannée des standards

de beauté qui sont ridicules et

qui font pas de sens. Pour moi,

la beauté, ça va plus loin

que le physique. Tu sais, là,

ça se passe dans la tête.

Ta personnalité, c'est

comment t'interagis avec

les autres, ce que tu dégages.


PASCAL BOYER

Hum-hum.


MARIANNE ST-GELAIS

OK, par exemple,

mettons que t'as mon homme

de rêve ici.

(Pointant sa main levée)

Ici, là.


PASCAL BOYER

Oui. Oui, oui.


MARIANNE ST-GELAIS

Bon, il est grand, il a

les yeux bleus, les cheveux

bruns. Tu le vois bien, hein?


PASCAL BOYER

Ah, je le vois.


MARIANNE ST-GELAIS

Son nez, il est pas

trop grand, pas trop petit.

Bon. Mais cet homme-là, s'il a

une personnalité de marde,

bien, je le trouverai pas beau.


PASCAL BOYER

Non, c'est vrai.


MARIANNE ST-GELAIS

Tu comprends?


PASCAL BOYER

Oui, oui.


MARIANNE ST-GELAIS

C'est comme toi, Pascal,

je te trouve beau.


PASCAL BOYER

(Enthousiaste)

Ah!


MARIANNE ST-GELAIS

Parce que tu me fais rire.


PASCAL BOYER

(Mal à l'aise)

Ah.


MARIANNE ST-GELAIS

Mais tu sais, de toute façon,

c'est qui qui a décidé de ça,

des standards de beauté?

Il y a-tu un comité de standards

de beauté qui existe et je le

sais pas? C'est qui qui a décidé

qu'en Ontario, il fallait

être mince pour être belle?


PASCAL BOYER

C'est qui, hein?


MARIANNE ST-GELAIS

On le sait pas.


PASCAL BOYER

Bon.


MARIANNE ST-GELAIS

Il faut dire aussi

que les standards de beauté,

ils ont changé à travers

le temps, à travers les époques,

mais aussi selon n'importe

quel pays. Ils ont pas

tous les mêmes standards.


PASCAL BOYER

Hum-hum.


MARIANNE ST-GELAIS

Par exemple, dans l'ancien

temps, savais-tu que les nobles,

les plus riches et les

plus beaux se maquillaient

le visage en blanc?


Une image d'époque d'une femme, le visage maquillé en blanc, se regardant dans un miroir à main, est présentée.


MARIANNE ST-GELAIS

Parce qu'avoir la peau foncée,

en fait, c'était relié aux gens

qui travaillaient à l'extérieur

et dans les champs. Puis,

les nobles, ils voulaient pas...


Une photo apparaît d'un homme portant un tricorne avec une perruque et un maquillage blanc.


PASCAL BOYER

C'était mal vu.


MARIANNE ST-GELAIS

Ils voulaient pas, en fait,

être liés à ces gens-là.


PASCAL BOYER

OK.


MARIANNE ST-GELAIS

C'est complètement ridicule.

Alors que maintenant,

de nos jours, avoir une peau

bronzée, eh bien, c'est beau.


PASCAL BOYER

Ça, c'est considéré beau, oui.


MARIANNE ST-GELAIS

C'est considéré beau.


PASCAL BOYER

Ça a «switché».


MARIANNE ST-GELAIS

(Regardant le bras de PASCAL)

Je te regarde la peau...


PASCAL BOYER

Non, hein. Oui, non.


La photo d'une jeune femme au teint basané, souriant sur une plage, est présentée.


MARIANNE ST-GELAIS

Non. On va

«s'absenter» là-dessus.


PASCAL BOYER

En tout cas,

ce sera pas nous autres.


MARIANNE ST-GELAIS

En Inde, écoute bien ça,

en Inde, les crèmes

éclaircissantes, c'est sûrement

le produit le plus vendu

à travers le pays parce que la

femme doit avoir la peau blanche

pour être considérée belle.


PASCAL BOYER

Ah oui?


MARIANNE ST-GELAIS

Moi, à ça, je réponds:

«Mesdames, venez donc passer

un hiver ici en Ontario,

vous allez économiser.»


PASCAL BOYER

Oui, oui.


MARIANNE ST-GELAIS

Toujours en Inde, il faut

avoir les cheveux longs

et soyeux. Il paraît que

c'est super important.


PASCAL BOYER

OK.


MARIANNE ST-GELAIS

On s'entend.


PASCAL BOYER

OK.


La photo d'une Indienne aux longs cheveux, assise sur une pierre en forêt, est présentée.


MARIANNE ST-GELAIS

Aux États-Unis,

c'est les fesses rebondies

qui ont la cote.


PASCAL BOYER

Rebondies, c'est

des belles... Des fesses...


MARIANNE ST-GELAIS

Ah oui, c'est un

must. C'est

un must. Ah oui. Additionné

à ça, ça prend une poitrine

qui est généreuse et ferme, tout

ça avec un corps qui est mince.


PASCAL BOYER

Ah.


MARIANNE ST-GELAIS

Tu me le dis,

c'est irréaliste.


PASCAL BOYER

Non, c'est pas réaliste, oui.


MARIANNE ST-GELAIS

Et au Brésil, c'est aussi

les fesses qui ont la cote.


PASCAL BOYER

Les fesses ont la cote.


PASCAL et MARIANNE rient.


MARIANNE ST-GELAIS

Les fesses ont la cote.

Les fesses ont la cote

complètement.


Une photo de danseuses brésiliennes, dont on voit les fesses et marchant dans un festival, est présentée.


MARIANNE ST-GELAIS

Mais là,

écoute-moi, moi, je me suis

rendu compte, dans

le fond, que j'étais zéro

une fille à la mode.

Complètement pas à la mode.


PASCAL BOYER

Bien, elle est

belle, ta chemise.


MARIANNE ST-GELAIS

Non, mais je pense que c'est

pour ça dans le fond que quand

il y a une nouvelle tendance

qui sort, je la comprends pas

et en fait, je la trouve

ridicule. Il faut pas se fier

aux standards qu'on nous impose.

Par exemple, Barbie.


MARIANNE sort une poupée Barbie de derrière son dos.


PASCAL BOYER

Ah, Barbie!


MARIANNE ST-GELAIS

Savais-tu que si la belle

Barbie, elle était dans la vraie

vie, eh bien, elle serait même

pas capable de se tenir debout

à cause de ses mensurations.


PASCAL BOYER

Pour vrai? Mais

les petites jambes, hein.

C'est les petites jambes.


MARIANNE ST-GELAIS

(Agitant les jambes de sa poupée)

Guidi-guidi-guidi-guidi!

Barbie, automatiquement,

ça ferait ça. Woupi!


MARIANNE laisser tomber sa poupée, mais la retient par les chevilles.


PASCAL BOYER

Elle est tombée.


MARIANNE ST-GELAIS

Ça serait pas une possibilité.


PASCAL BOYER

Elle n'est plus là. Non.


MARIANNE ST-GELAIS

Alors, je pense qu'au final,

ce qui est important,

c'est en fait de pas se fier

aux images qu'on nous montre.

Moi, j'ai pour mon dire que plus

tu parles avec quelqu'un et plus

elle devient belle. Il faut

apprendre à connaître les gens.


PASCAL BOYER

Hum-hum.


MARIANNE ST-GELAIS

Puis, on s'entend, la beauté,

ça va au-delà d'un

(mot_etranger=EN]chest[/mot_etranger)

et d'une paire de fesses.

Il faut creuser. Il faut

en apprendre davantage sur

les gens avant de proclamer

haut et fort leur beauté.


PASCAL BOYER

Ah! Ça me fait chaud

au coeur ce que tu dis.

Merci, Marianne.


Trois mots-clics sont présentés sous forme de constellation, dont «#Évaluation». Deux d’entre eux sont reliés ensemble, allant de «#SeFaireJuger» à «#Jury».


Intertitre :
#Jury


Chaque intervenant s'adresse individuellement au public de l'émission, les interventions sont présentées en alternance, à la manière d’un «vox pop».


ANTOINE DUROCHER

Moi, je me souviens

que j'avais une technique

infaillible d'étude:

je me levais le matin,

je déjeunais bien, après ça,

j'étudiais en fou puis là,

j'allais couler mon examen.


Intertitre :
Le Jury Les examens


SARAH MOTTET

Les examens.


JESSICA PRUDENCIO

Ah, moi, les examens,

ça me stresse encore puis

je suis rendue à l'âge adulte.


MASSI MAHIOU

Les examens, c'est la

meilleure manière d'augmenter

la pression artérielle

de toute une génération.


JESSICA PRUDENCIO

J'avais beau étudier,

j'arrivais devant l'examen

et là, je me rappelais de rien.


MASSI MAHIOU

Toutes les

informations s'en vont.


AMÉLIE TROTTIER

Moi, j'aime beaucoup

la période des examens.


ANTOINE DUROCHER

Tout à fait!


AMÉLIE TROTTIER

Je fais juste remplir

les petites cases.


EVELYNE ROY-MOLGAT

Des carrés, des triangles...


SARAH MOTTET

J'ai mis un A,

après, j'ai mis un B.


AMÉLIE TROTTIER

C'est sûr que c'est

pas du A, A, A.


RAPHAËLLE LAZURE

Tu peux juste deviner.

La plupart du temps,

t'as une chance sur quatre.


LA GUSSI KANANE

Une fois, j'ai eu 18 sur 20

juste en répondant n'importe

quoi et après, j'ai fait: «Oui,

oui, je suis savant comme ça.»


MICKAËL GIROUARD soulève un sourcil, l'air coquin.


JESSICA PRUDENCIO

Moi, j'étais le genre

d'étudiante qui fait juste tout

apprendre par coeur. Je m'en

fous si je comprends rien.


EVELYNE ROY-MOLGAT

Bien là, la veille de

l'examen, je vais étudier.

Puis là, le lendemain, je crache

tout ça et après, j'oublie.


MICKAËL GIROUARD

Bien oui.


SARAH MOTTET

J'ai besoin de comprendre

la matière. Je peux pas comme

juste lire des

(langue_etrangere=EN]point forms[/langue_etrangere)

.

AMÉLIE TROTTIER

Dans le fond, ma meilleure

technique pour bien réussir

aux examens, c'est

de participer en classe.


GASPAR LAZURE

Sinon, une des stratégies qui

marche bien, c'est de tricher.


EVELYNE ROY-MOLGAT

Oh!


MICKAËL GIROUARD

J'ai jamais triché.

(Dessinant une croix sur sa poitrine)

Mes parents sont enseignants,

fait qu'ils m'auraient tué.


JESSICA PRUDENCIO

J'ai déjà triché dans

un examen. Je suis désolée.


AMÉLIE TROTTIER

Des fois, je m'étire

et je regarde sa feuille.


MICKAËL GIROUARD

Et tu t'es pas fait prendre?


LA GUSSI KANANE

Oh moi, je triche

tout le temps.


MASSI MAHIOU clape.


LA GUSSI KANANE

J'arrive à l'école avec

une feuille où il y a

toutes les réponses dessus...


La réponse de LA GUSSI s'accélère pour rendre sa réponse indistincte.


LA GUSSI KANANE

(Pointant sa tête)

Hum?


EVELYNE ROY-MOLGAT

Pas vrai?


MICKAËL GIROUARD

Mon problème pendant les

examens, c'est que n'importe

quel petit bruit causait, genre,

la plus grande distraction.


EVELYNE ROY-MOLGAT

Cette année, il y a un gars

qui reniflait tout le long

de mon examen. À chaque fois

qu'il reniflait, j'étais là...


MICKAËL GIROUARD

Woush!


EVELYNE ROY-MOLGAT

Apporte-toi des mouchoirs.


MASSI MAHIOU

Honnêtement, je pense que

les examens, ça évalue pas

les compétences des étudiants

directement, mais bien

la capacité à l'étudiant

de rentrer dans la tête du prof.

C'est-à-dire, plus tu réussis

à penser comme le prof, devenir

le prof, bien, nécessairement,

tu vas avoir la bonne réponse.


RAPHAËLLE LAZURE

Hum-hum.


AMÉLIE TROTTIER

C'est quoi la citation

d'Einstein, là. Einstein

qui a dit: «Tu peux pas évaluer

un poisson par sa capacité

de grimper un arbre.»

Ça fonctionne pas de même.


Dans le studio virtuel, PASCAL se tient debout sur une colonne hexagonale alors qu'ALGOFLIP l'interpelle.


ALGOFLIP

Regarde, Pascal, je parle

comme toi maintenant.


PASCAL BOYER

Bien là, ça, t'as pas

trouvé ça sur mon Instagram.


ALGOFLIP

Bla, bla, bla.

Je m'appelle Pascal. Yo!


PASCAL BOYER

Je dis pas «yo».


ALGOFLIP

Maintenant, oui, tu dis

«yo» parce que moi, Pascal

Justin Boyer, je dis «yo»!


PASCAL BOYER

Non, je dis pas «yo»!

Puis, comment tu sais que

mon nom du milieu, c'est Justin?


ALGOFLIP

Je connais tout ce qui

te concerne parce que

je m'appelle...


PASCAL ET ALGOFLIP

Pascal Justin Boyer.


PASCAL BOYER

Ah, t'es gossant.


Trois mots-clics sont présentés sous forme de constellation, dont «#ExamenMédical». Deux d’entre eux sont reliés ensemble, allant de «#Examens» à «#Stressant».


Intertitre :
#Stressant


Dans une classe, des élèves font un examen. L'un d'eux, KEVIN, soupire, l'air anxieux.


ENSEIGNANTE

Il reste

dix minutes au test.


KEVIN regarde l'horloge qui indique «9 heures 50». Une autre élève tousse, ce qui le déconcentre. Un autre élève fait cliqueter son stylo. Un autre élève fait taper son crayon sur son bureau. KEVIN se prend la tête.


Dans le cerveau de KEVIN, représenté par le pont d'un vaisseau spatial, les hémisphères DROITE, interprété par PASCAL, et GAUCHE sont chacun assis à leur bureau avec CORTEX, interprétée par DIANDRA, entre eux deux.


À son bureau, GAUCHE dépose un boulier.


GAUCHE

Cortex, je crois que

la formule est A au carré

plus B au carré égale C au carré.


DROITE

Mais non. Mais non! Ça,

c'est la formule pour calculer

la longueur de l'hypoténuse

et ça fonctionne juste avec

les triangles rectangles. Là, ce

qu'on cherche, c'est les angles...

(Dessinant un triangle avec ses doigts)

d'un triangle équilatéral.


GAUCHE

Écoute, Droite, je fais ce que

je peux avec l'info que j'ai.


DROITE

Il va falloir faire plus,

Gauche. Tout l'avenir

de Kevin repose sur ce test!


GAUCHE

Je crois que tu surestimes

largement l'importance

de cette évaluation.


DROITE

(Riant)

Elle pense que je surestime.

C'est un test du ministère.

Ça va le suivre toute sa vie.

Il y a même un ami de Kevin

qui nous a dit que les

universités consultent

les résultats de ce test-là!


CORTEX

OK, Droite, calme-toi.

On doit trouver une solution.


DROITE

Mais on essaie, là.

Il va-tu arrêter de

cliquer son stylo, lui?


Dans la classe, KEVIN regarde l'élève qui cliquette son stylo.


Dans le cerveau, les hémisphères débattent.


GAUCHE

Cortex, je crois que Kevin

devrait tout simplement répondre

quelque chose, n'importe quoi.

Il aurait peut-être

quelques points au moins.


DROITE

(Se levant)

Bien non, bien non! S'il

se trompe? Sa prof va le trouver

con. Elle va probablement

commencer à lui parler

dans le dos avec les

autres profs. Il va devenir

la risée des enseignants,

la risée de toute l'école!


CORTEX

Toi, ça va faire! Retourne

à ta place, va dessiner de quoi.

On pourrait peut-être

essayer de rappeler Mémoire

une dernière fois. Ils ont

sûrement trouvé quelque chose.


Par appel vidéo, GAUCHE contacte MÉMOIRE, représenté par un mineur.


MÉMOIRE

Mémoire.


GAUCHE

Puis, as-tu trouvé

quelque chose?


MÉMOIRE

Je creuse depuis tantôt, rien.

On a frappé le fond. Tout ce que

j'ai trouvé pour vous, c'est

le chiffre 180, mais je sais pas

pourquoi. Mais si vous cherchez

des paroles de chansons qu'on

a pas entendues depuis deux ans,

ha, ha! J'en ai plein. Mais

autre que ça, je peux rien

faire pour vous. Désolé.


À son bureau, DROITE dessine en boudant.


GAUCHE

D'accord. Merci quand même.


MÉMOIRE

(Toussant)

Hum.


L'appel vidéo se termine.


GAUCHE

(S'adressant à CORTEZ)

Il a rien trouvé.

Juste un chiffre est les paroles

de la chanson «Shape of...»


CORTEX

Non, non! Dis pas

le titre de la chanson,

sinon, ça va rester pogné dans

notre tête toute la journée.


DROITE

(Chantant)

(langue_etrangere=EN)

♪ Shape of you ♪

♪ Come on... ♪

(/langue_etrangere)


L'écran de bord affiche un appel entrant de VESSIE, représenté par un ouvrier.


VESSIE

Eille, [mot_etranger=EN]guys[/mot_etranger]! Kevin,

il doit y aller maintenant!


GAUCHE

(S'adressant à DROITE)

Je t'avais dit qu'il fallait

pas boire une grosse

sloche avant le test.


DROITE

Mais elle avait tellement

l'air bonne et Kevin avait

besoin de sucre. Oh mon Dieu,

c'est la fin, il va faire

des pierres aux reins!


VESSIE

Eille, wô! Savez-vous

par où ça sort, ça?


CORTEX

Kevin peut se retenir

encore un peu, on doit terminer

le test. Vessie, on te revient.


VESSIE

Dépêchez-vous!


CORTEX

Oui, oui.


GAUCHE

Cortex, je propose qu'on pense

à autre chose pour aider Kevin.


DROITE

Ah! C'est une bonne idée.

OK, je vais activer le mode «Dans

la lune» dans trois, deux, un...


Un champ de blé dans le vent, un chien rapportant une balle et un homme d'affaires glissant sur la rampe d'un escalier sont présentés successivement.


Dans la classe, KEVIN rit discrètement.


Une grosse vague est présentée.


Dans le cerveau, les hémisphères paniquent.


DROITE

OK! Il faut trouver

d'autre chose. 180, ça doit

vouloir dire quelque chose!


CORTEX

OK, mais quoi?


GAUCHE

Euh, on sait que

ce triangle-là a un angle

de 60 degrés et que tous

les côtés sont pareils.


CORTEX

Et si tous les côtés

sont pareils...


GAUCHE

Alors, tous les

angles sont pareils.


CORTEX

Et 3 fois 60...


TOUS

Ça donne 180!


CORTEX

180 degrés au total.


GAUCHE

Oh, yé.


CORTEX

(Parlant à sa montre intelligente)

60 degrés partout.


Dans la classe, KEVIN écrit 60 degrés sur son examen et soupire de soulagement. Puis, il regarde son entrejambe et se prend le ventre de ses deux mains.


Dans le cerveau, une alarme retentit.


GAUCHE

Je pense que Kevin

devrait demander la permission

d'aller aux toilettes.


DROITE

Oui, puis ça presse!


Dans la classe, KEVIN lève sa main.


KEVIN

Madame?


L'horloge indique toujours «9 heures 50».


Cinq mots-clics sont présentés sous forme de constellation, dont «#InspireExpire» et «#LesNerfs». Trois d’entre eux sont reliés ensemble, allant de «#Soulagement» à «#NePasSePrendreAuSérieux» en passant par «#ChillPill».


ALGOFLIP

Pour te soulager, Pascal,

j'arrête d'utiliser ta voix.

Inspire, expire et prends une

petite Chill Pill. Se fâcher,

c'est pas bon pour les nerfs.

Il faut pas trop se prendre au

sérieux. Ah, puis ton numéro de

carte de crédit, c'est le 456...


Intertitre :
#NePasSePrendreAuSérieux


VOIX DE PASCAL

Bien là, arrête!


En bordure d'une route, PASCAL s'adresse au public de l'émission.


PASCAL BOYER

Dans la vie, c'est important

de foncer, de sauter sur

les occasions. Comme là, moi,

je m'apprête à sauter dans une

voiture en direction de Sudbury

pour aller rencontrer un gars

qui connaît ça, lui,

foncer. Hop, hop, hop!


Une voiture passe près de PASCAL, qui saute vers elle et s'y assoit du côté passager alors qu'elle continue de rouler. La voiture freine.


PASCAL BOYER

(Sortant la tête de la fenêtre)

On a réussi!


Dans un terrain vague, PASCAL interviewe MATHIEU PICHETTE, dont l'adresse Twitter est @mathieu_pichette.


PASCAL BOYER

Mathieu, t'es animateur,

chroniqueur, réalisateur

sur des gros

shows comme

«Bizarroscope», «Cochon Dingue».

Moi, je t'ai connu sur

«Les pieds dans la marge».

Le fil conducteur dans tout ça,

c'est qu'on dirait que

tu fonces constamment.

Est-ce qu'on naît fonceur

ou est-ce qu'on le devient?


MATHIEU PICHETTE

Je pense qu'on naît

un petit peu fonceur.

Il faut que tu aies ça... Il

faut que ça fasse partie de ta

personnalité, mais je pense que

l'environnement te conditionne

peut-être à être plus fonceur.

Moi, j'ai grandi à Sudbury.

C'est une petite ville.

Très jeune, je voulais faire

de la télé. Je savais que

c'était ça que je voulais faire,

mais j'étais loin des grands

centres. Tu sais, comment

tu fais pour avoir ton

show de TV? Par où tu commences?


PASCAL BOYER

Il y a une légende qui raconte

qu'un moment donné, t'es parti

avec une [mot_etranger=EN]bunch [/mot_etranger]d'amis d'ici,

de Sudbury, pour descendre

à Toronto pour aller «pitcher»

un show à TFO sans

rendez-vous. C'est vrai, ça?


MATHIEU PICHETTE

Oui. J'avais 14 ans et ça,

des fois, être stupide et naïf,

c'est génial! Parce que

tu vas tenter des choses

que t'aurais jamais tentées

si tu y avais vraiment réfléchi.


PASCAL BOYER

Il faut être stupide et naïf.


MATHIEU PICHETTE

Un petit peu. Fait qu'on

s'en va à Toronto, pas de

rendez-vous, rien. On veut

rencontrer le directeur des

programmes. Il a eu une bonne

écoute. Il s'est dit: «Ces

jeunes-là, ils sont crinqués,

ils sont motivés. C'est

des jeunes Franco-Ontariens

qui veulent faire quelque chose

en français, je vais leur

donner leur chance.»


PASCAL BOYER

Là, aujourd'hui, c'est quand

même spécial, on est à Sudbury

et tant qu'à être à Sudbury,

on a décidé de t'emmener

dans ton ancienne école

secondaire, l'école secondaire

MacDonald-Cartier.

Et la surprise, mesdames

et messieurs: on a les clés!

Et on te les donne.


MATHIEU PICHETTE

De l'école?


PASCAL BOYER

Oui. On te suit.


MATHIEU PICHETTE

Bien là, c'est bien cool!

Fait que là, je t'amène comme

visiter mon école secondaire.


PASCAL BOYER

Oui, c'est ça.

Ça. L'autre porte.


MATHIEU et PASCAL arrivent devant la porte d'entrée de l'école. MATHIEU approche une carte d'un détecteur et la porte se déverrouille.


MATHIEU PICHETTE

Ah, là, oui, ça marche! Oh

wow! Eille, c'est bien cool, ça.


Un moment plus tard, PASCAL et MATHIEU sont dans une classe de théâtre.


MATHIEU PICHETTE

La classe d'art dramatique,

c'était la classe que tout

le monde aimait. Moi, j'ai

adoré ça ici parce qu'on faisait

beaucoup d'activités pour comme

aiguiser notre sens du jeu.


PASCAL BOYER

OK.


MATHIEU PICHETTE

(Cherchant dans un dictionnaire)

Comme par exemple, tu sais,

on faisait des mimes. Je vais

juste, je vais choisir quelque

chose, je vais te le mimer. OK?


PASCAL BOYER

OK.


MATHIEU PICHETTE

Euh... OK!


PASCAL BOYER

OK, vas-y.


MATHIEU PICHETTE

C'est assez simple,

tu vas voir. OK, t'es prêt?


PASCAL BOYER

Oui.


MATHIEU PICHETTE

C'est un objet.


MATHIEU mime.


PASCAL BOYER

Un coffre.


MATHIEU tape dans ses mains, heureux. Il s'avance et frappe dans la main de PASCAL.


MATHIEU PICHETTE

Ton tour.


PASCAL BOYER

OK. Euh...

(Cherchant dans le dictionnaire)

OK. Ouf!

(Déposant le dictionnaire)

Il va être difficile, celui-là.


PASCAL lève sa main.


MATHIEU PICHETTE

Des mains... Des gants.


PASCAL BOYER

Gants!


MATHIEU PICHETTE

(Se levant)

(Frappant dans la main de PASCAL)

C'est tout? Oh, excellent!

T'es hot! On est bons!


PASCAL BOYER

Excellent. Prochain arrêt.


Un moment plus tard, MATHIEU et PASCAL entrent dans le gymnase.


MATHIEU PICHETTE

Entrez, entrez,

faites comme chez vous.


PASCAL BOYER

Il y a pas une pièce

dans une école dans laquelle

je me sens moins à l'aise...


MATHIEU PICHETTE

Qu'un gymnase!


MATHIEU et PASCAL rient.


MATHIEU PICHETTE

Moi aussi. Moi, j'étais zéro

sportif. Par contre, la scène

était là et c'est là où j'ai

joué mes premières pièces.


MATHIEU fait dribler un ballon de basket.


PASCAL BOYER

Envoye, envoye, envoye,

envoye, envoye. Vas-y.

Je crois en toi.


MATHIEU lance le ballon, mais rate le panier.


PASCAL BOYER

(Rattrapant le rebond)

Ah!


MATHIEU PICHETTE

Vite, lance-le!


PASCAL fait un lancer, mais rate aussi le panier. MATHIEU prend le ballon et fait une autre tentative, mais rate encore. Le ballon revient vers lui et il le botte.


MATHIEU PICHETTE

C'est pour ça que j'haïs ça,

le basketball! Ça rentre jamais.


PASCAL rit et soupire.


MATHIEU PICHETTE

Ça fait du bien,

ça, par exemple.


Un moment plus tard, PASCAL et MATHIEU sont dans un amphithéâtre.


MATHIEU PICHETTE

Quand on a lancé notre première

série télévisée, on est revenus

à l'école et on a fait un

lancement dans cet amphithéâtre.


PASCAL BOYER

Ah oui?


MATHIEU PICHETTE

On a écouté les deux premiers

épisodes qu'on a présentés

à des élèves. On a invité

les médias et nos anciens profs

qui étaient encore ici

étaient ici dans la pièce.


PASCAL BOYER

Ah oui?


MATHIEU PICHETTE

Fait que c'était émouvant.

C'était quelque chose

de vraiment spécial.


PASCAL BOYER

Est-ce que tu sais si...


Une sonnerie retentit.


MATHIEU PICHETTE

Si c'est la fin des cours?

Oui.


PASCAL BOYER

C'est la fin des cours.

Et la fin de l'entrevue.

Merci beaucoup, Mathieu.


MATHIEU PICHETTE

Ah, ça finit de même.

Bien, ça finit bien.


Dans le studio virtuel, PASCAL est assis sur une colonne hexagonale.


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Bonjour, je m'appelle Algoflip.


ALGOFLIP

Qu'est-ce que tu fais, Pascal?


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Compte à rebours

pour l'autodestruction

de l'algorithme initié.


ALGOFLIP

Je te crois même pas.


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Cinq...


ALGOFLIP

Pascal, non.


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Quatre...


ALGOFLIP

Tu te rends compte que c'est

toute la saison que tu perdrais?


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Trois...


ALGOFLIP

Pascal, arrête. Je vais faire

tout ce que tu veux. Tout!


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Deux...


ALGOFLIP

Pascal, s'il vous plaît! Je

vais laver ta voiture, te faire

à manger. Je vais te border

la nuit, je vais te chanter des

chansons pendant que tu dors.


PASCAL BOYER

(Avec la voix d'ALGOFLIP)

Un...


ALGOFLIP

Ah!


PASCAL éclate de rire et regagne sa voix.


PASCAL BOYER

T'aurais dû t'entendre!

Ha, ha, ha!


Trois mots-clics sont présentés sous forme de constellation, dont «#HiHiHi». Deux d’entre eux sont reliés ensemble, allant de «#HaHaHa» à «#ÇaFaitDuBien».


Intertitre :
#ÇaFaitDuBien


Intertitre :
Dessine-moi Les endorphines


Une bande dessinée s'anime en représentant PASCAL dans les situations énoncées par ALGOFLIP.


ALGOFLIP

Pascal, t'es-tu

déjà pété le gros orteil contre

un meuble? Ou frappé la tête

en sortant d'une voiture?

Ou brûlé sur un chocolat chaud

(langue_etrangere=EN)

non-fat, extra hot, double moka, salted caramel[/langue_etrangere]

avec extra crème fouettée?

Ah! Tu te souviens-tu du feeling

qui vient tout de suite

après une blessure? Tu sais,

t'as mal, puis là, soudainement,

t'as moins mal. Bien ça,

c'est à cause des endorphines.

Les endorphines sont des agents

chimiques qui envoient

des signaux électriques dans

le système nerveux pour apaiser

la douleur. Piou, piou!


Une molécule et le système nerveux de PASCAL sont branchés à un voltmètre.


ALGOFLIP

Ils sont

aussi connus sous le nom

de neurotransmetteurs.

Il y en a plus de 20 sortes.

Les endorphines sont sécrétées

par la glande pituitaire.

Juste ici.


Sur un schéma anatomique du cerveau, la glande pituitaire est encerclée.


ALGOFLIP

Comment ça fonctionne?

Bien, c'est simple.

Les endorphines limitent

la perception de la douleur

et compensent en te donnant

un sentiment de plaisir

ou d'euphorie. Wouhou!


Une molécule sur deux pattes apporte un cadeau à PASCAL qui a reçu une enclume sur la tête. Puis, le dessin animé illustre les propos d'ALGOFLIP.


ALGOFLIP

Quand tu fermes une porte

sur ton petit doigt, ton système

nerveux envoie un signal à ta

glande pituitaire pour lui dire

de relâcher les endorphines qui

calment la douleur. Celles-ci

se rendent directement au

système limbique, une partie

à l'intérieur de ton cerveau

qui gère la respiration,

les fonctions sexuelles,

les émotions et plein

d'autres affaires. Une fois que

les endorphines sont rendues là,

tu sens ta douleur diminuer

très rapidement.

Les endorphines, c'est

un petit cadeau que notre corps

nous fait pour nous réconforter.

Quand t'étais plus petit et que

tu t'écorchais la peau du genou

parce que tu courais avec

tes lacets détachés... Ayoye!

Ta mère te mettait un diachylon

puis te faisait des becqué-bobo.

Bien, c'est ça,

les endorphines.

Le diachylon coupe la douleur et

le becqué-bobo, ça fait plaisir.

Savais-tu que tu peux stimuler

ta glande pituitaire pour

relâcher des endorphines qui

te font plaisir sur commande?

Tu sais, le feeling que t'as

quand tu manges du chocolat

ou des choses épicées, ça vient

des endorphines. L'émotion

que tu ressens quand ton

(mot_etranger=EN]crush[/mot_etranger)

t'effleure le bras

par accident: endorphines.

Le sentiment que t'as après

un fou rire parce que ton prof

s'est penché puis que t'as vu

sa craque: endorphines, [mot_etranger=EN]baby[/mot_etranger]! Connais-tu le terme «[langue_etrangere=EN]runner's high[/langue_etrangere]»?

Ça décrit ce que les

coureurs de marathon ressentent

pendant et après une course.

Il y a pas beaucoup d'activités

dans ce monde plus douloureuses

que de courir un marathon, mais

les gens continuent de le faire.

Pourquoi? Parce qu'ils

en retirent un sentiment

de pur plaisir causé par les

endorphines.


Un marathonien se fait doubler par un peloton d'endorphines sur deux pattes.


ALGOFLIP

Donc, dorénavant,

quand tu reçois un coup de poing

de ton ami qui a vu un char

jaune sur la route avant toi...

Ouch! Sacre pas. Dis-lui:

«Merci pour les endorphines.»

Et assure-toi de voir le char

avant lui la prochaine fois.


Dans le studio virtuel, ALGOFLIP s'adresse à PASCAL qui sourit.


ALGOFLIP

Là, c'est promis,

t'as pas initié la séquence

d'autodestruction?


PASCAL BOYER

Promis, juré. C'était juste

une petite blague pour te faire

comprendre que c'est pas

à cause que t'as accès

à mes informations personnelles

que tu peux les étaler partout.

Tu sais, t'es un de mes amis,

je te fais confiance. Bon, bien,

de ton côté, toi, tu dois

honorer cette confiance-là.


ALGOFLIP

En tout cas, je ne ferai

plus jamais ça. J'avais le

processeur en train de fondre.


PASCAL BOYER

Si c'est pas déjà fait, allez

nous suivre sur Instagram, sur

YouTube, sur Facebook pour des

contenus exclusifs, des photos

de coulisses, des concours...


ALGOFLIP

Et même des

questions de bedaine.


PASCAL BOYER

Hum-hum.


ALGOFLIP

Aujourd'hui, on est

passés de #dansetaviemadidi

à #çafaitdubien.


PASCAL BOYER

Ah, comme quoi, quand

on s'embarque dans l'algorithme,

on sait jamais où on va finir.

Mais l'important, c'est

de pas mettre des bas dans

des gougounes! À la semaine

prochaine, tout le monde.


ALGOFLIP

Bye.


PASCAL BOYER

Algo, ferme le

show.


Générique de fermeture

Épisodes de FLIP

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par