Image univers Glurp Attack Image univers Glurp Attack

Glurp Attack

Abby et son frère Ty sont deux agents spéciaux qui enquêtent, au sein d'une organisation secrète appelée Glurpologie, sur les phénomènes jugés trop « dégoûtants » pour la police traditionnelle. Ils sont aidés dans leur tâche par leur ami, Rat de Labo.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Parfaite puanteur

Joe Puetrop récupère toutes les odeurs les plus fétides de la planète pour fabriquer une super bombe puante.



Année de production: 2006

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Pendant un match de hockey, deux joueurs se foncent dedans.


ANNONCEUR

Pénalité au numéro 9.

2 minutes pour mise en échec.


LES SPECTATEURS se réjouissent du spectacle.


LE SPECTATEUR 1

Ouais!


LE SPECTATEUR 2

Ouais!


Des volutes de puanteur passent alors à travers les conduits d'aération.


LE SPECTATEUR 1

(Reniflant)

Dis donc!


LE SPECTATEUR 2

Quoi? Ce n'est pas moi.


LES SPECTATEURS toussent. Les volutes de puanteur continuent leur route jusqu'au vestiaire. LE GARDIEN DE SÉCURITÉ voit une personne accompagnée des volutes de puanteur.


LE GARDIEN DE SÉCURITÉ

(Toussant)

Arrêtez!

L'entrée du vestiaire est

interdite.

(Voyant la personne approcher)

Hein?

Qui êtes-vous?


JOE PUTROP

Ha! Ha! Ha!

Je suis le pire cauchemar des

vendeurs de saumons.


JOE PUTROP souffle vers LE GARDIEN DE SÉCURITÉ.


LE GARDIEN DE SÉCURITÉ

Ah!


LE GARDIEN DE SÉCURITÉ tombe inconscient. JOE PUTROP va alors fouiller dans les casiers. JOE PUTROP renifle et trouve un casier d'où s'échappent des volutes de puanteur. JOE PUTROP envoie de la morve sur le cadenas du casier, qui fond. JOE PUTROP ouvre le casier.


JOE PUTROP

Oh, ouais!

Ha! Ha! Ha!

Ça, c'est du baveux.

Ha! Ha! Ha!


Générique d'ouverture


ABBY et TY sont dans le GRS1.


TY

Abby, tu vas me faire manquer

mon rendez-vous.


ABBY

Relaxe, on va arriver

bien assez tôt.


TY

20 secondes, je ne dirais pas

bien assez tôt.


ABBY

Ça l'est si on y est.

Et on y est.

Bonne chance et n'oublie

pas de respirer.


ABBY appuie sur un bouton et fait s'éjecter TY.


TY

Ah!

(Regardant sur le glurpo-lecteur)

La cible maintient le cap.

Plus que 15 secondes.

(Faisant sortir son parachute)

Ah!


TY dirige le parachute vers le conduit d'aération de l'école. Pendant que TY tombe douloureusement jusqu'à son casier, NOÉMIE passe dans le couloir.


VOIX D'UNE ÉLÈVE

Salut, Noémie.


Pendant que NOÉMIE se retourne pour saluer L'ÉLÈVE, TY sort du casier, essoufflé.


NOÉMIE

Ah, Ty, mais d'où sors-tu?


TY

Noémie.


TY reprend son souffle.


NOÉMIE

Euh...

oui, c'est moi.

Tu es sûr que ça va?


TY

Euh...

moi?

Oh, oui, je passais par là.

C'est cool.


NOÉMIE

Ouais.

Je dois aller à mon cours,

alors...


TY

Euh...

ne t'en va pas.

Je veux dire...

euh...quel hasard

de se rencontrer ici.

Quelle coïncidence! C'est vrai,

qu'on va au même cours.

Mais c'est très drôle.

Qui aurait cru que tu passerais

dans ce couloir à cette heure?


NOÉMIE

Ouais...


TY

Hé! Hé!

Euh...

...veux-tu me...me... Euh...


NOÉMIE

Euh...

il faut vraiment que

j'aille à mon... euh...


TY

Film!


NOÉMIE

Tu veux que je sorte avec toi?

D'accord.

Ce serait génial.

On se voit samedi?


TY a un sourire niais alors que NOÉMIE s'en va.


TY

Qui vient d'inviter

une fille à sortir?

Ty vient d'inviter une

fille à sortir! Hein hein!

Oh ouais! Ho ouais!

Je suis...

un aimant à fille!

Ha!

J'ai invité une fille à sortir!?


TY est maintenant avec ABBY.


TY

Mais qu'est-ce qui m'a pris?

De quoi est-ce qu'on va parler?

Qu'est-ce que je dois porter?

Pourquoi elle m'a dit oui?

Qu'est-ce que je vais devenir?


ABBY

Woh!

Calme-toi.

Pour commencer, relaxe.

Ensuite, tu peux porter

ce que tu veux

du moment que ce soit propre.


TY

La moutarde, c'est propre,

pas vrai?


ABBY

Et enfin, elle t'a répondu oui

parce que pour une raison

inconnue que j'ignore

et que je ne comprendrai jamais,

elle veut sortir avec toi.

Si tu n'oublies pas, tout

devrait très bien se passer.

Reste toi-même.


TY

Tu es sûr?


ABBY

D'accord, tu pourrais être

quelqu'un d'autre,

mais soi cool!


Les glurpo-lecteurs de TY et ABBY sonnent. L'image du DIRECTEUR apparaît.


LE DIRECTEUR

Ty, Abby, il y a eu un

cambriolage

de la patinoire de hockey.

C'est tout à fait dans vos

cordes.

Servez-vous du mode excuse

numéro 1-7-8-7

pour vous extirper sans

difficulté

de votre incroyable collège.


L'image du DIRECTEUR disparaît et un billet d'excuse sort du glurpo-lecteur.


TY

« Veuillez, je vous prie,

dispenser Ty et Abby

de leurs cours pendant qu'ils

aident leurs parents

à récolter le miel

de leurs pucerons. »


ABBY

Mouais, excellente excuse.


TY et ABBY courent vers les casiers de l'école. Ils en déverrouillent chacun un et pénètrent à l'intérieur pour enfiler leur uniforme de Glurpologistes. ABBY et TY arrivent dans le vestiaire, où des POLICIERS enquêtent.


POLICIER 1

(Dégoûté)

Ouah.


ABBY et TY rejoignent LE DÉTECTIVE.


LE DÉTECTIVE

Je sais que le vol

de sac de hockey

ce n'est normalement pas dans

votre ressort,

mais quand vous verrez ça.


Une flaque d'un liquide nauséabond est montrée.


LE DÉTECTIVE

La police ignore encore

ce dont il s'agit,

mais ce qui est sûr c'est que ce

n'est pas de la crêpe,

ni de la compote de pommes.

Ça, c'est clair.


POLICIER 2

(Dégoûté)

Oh.


ABBY

Ça ressemble à une mixture de

salive et de mucosité nasale.

Autrement dit, un gros crachat.


LE POLICIER 2 tente de se retenir de vomir. TY sort son bras articulé pour analyser la flaque de crachat.


TY

C'est une espèce de substance

corrosive, un méga crachat.


LE DÉTECTIVE

C'est l'armoire de

Félix Pétédelalame.

Nous pensons que seul son sac de

sport a été volé.


TY

Alors, quelqu'un aurait volé un

sac de sport

dans l'armoire du joueur

le plus dégoûtant.

Pourquoi?


LE DÉTECTIVE

Je l'ignore. Ça sent bien trop

mauvais pour qu'on aille voir.


ABBY

Je vais y aller.


ABBY retient son souffle et entre dans le casier.


VOIX DE ABBY

J'ai gagné le gros lot.


ABBY ressort du casier avec un maillot pestilentiel. LE POLICIER 2 vomit.


TY

Emportons cette saleté au labo.


ABBY et TY sont maintenant au glurpolabo avec RAT DE LABO.


RAT DE LABO

Ce maillot ressemblerait plutôt

à une cité microscopique

grouillante avec

d'extraordinaires bactéries.


ABBY

(S'approchant de l'écran)

Oh! Elles sont

vraiment mignonnes.


TY

Elles sont plus que mignonnes.

C'est à cause d'elles que ce

vêtement sent mauvais.

Elles se nourrissent de sueur

et puis ensuite, elles...


Une bactérie lâche une flatulence.


ABBY

Compris. Alors, quelqu'un a volé

un sac de sport puant

parce qu'il...

il voulait se

procurer ces bactéries?


LE DIRECTEUR apparaît alors à l'écran.


LE DIRECTEUR

Agents! Notre voleur

a frappé à nouveau.

Du soufre, des œufs

pourris et...

ah!

Du fumier. Il a tout volé!


ABBY

Je vous une corrélation.

Toutes ces choses

sont super puantes.


TY

Rat de Labo, vérifie.

Y a-t-il d'autres sources

extrêmement puantes

que notre suspect n'aurait

pas encore visitées?


À l'écran, LE DIRECTEUR se retient pour ne pas vomir.


RAT DE LABO

Il y a ce concours du meilleur

chili aujourd'hui dans le parc.

Et on connaît tous

les effets du haricot.

ça risque de flat...


LE DIRECTEUR

Épargnez-moi les détails.

Hum.

Bon, allez-y et surveillez

les alentours.

Oh!

Est-ce que vous sentez la même

chose ou est-ce que c'est moi?!


Par la suite, ABBY et TY se rendent au concours du meilleur chili.


TY

Je vois un amateur,

droit devant.


L'AMATEUR DE CHILI 1 goûte le chili d'une PARTICIPANTE. L'AMATEUR DE CHILI 1 a la bouche en feu.


L'AMATEUR DE CHILI 1

Premier prix!

(Courant)

Wah! De l'eau!


ABBY rit.


TY

Observe-le.

Les humains ne peuvent pas

digérer tous les sucres

que contiennent les haricots.

Mais les bactéries qui se

trouvent dans leurs intestins

le peuvent, et quand ces

bactéries se nourrissent,

elles donnent des flatulences.

Tu vas voir.


L'AMATEUR DE CHILI 1 lâche une flatulence.


LA PARTICIPANTE

Ouh!


TY

J'entends siffler l'express.

Il est à l’heure.


LES AMATEURS DE CHILI lâchent tous des flatulences.


LES AMATEURS DE CHILI

(Entendant un bruit électronique)

Hein?


JOE PUTROP sort de l'ombre avec un rire machiavélique. JOE PUTROP a une sorte d'aspirateur dans les mains.


ENSEMBLE

Joe Putrop!


TY

Le plus sale...


ABBY

Et le plus puant des criminels

de l'univers.


JOE PUTROP

Doux parfum de gaz.


JOE PUTROP plante son aspirateur sur le derrière de L'AMATEUR DE CHILI 2.


L'AMATEUR DE CHILI 2

Wah!


JOE PUTROP s'apprête aussi à aspirer les flatulences de L'AMATEUR DE CHILI 3 quand ABBY frappe JOE PUTROP dans le dos.


ABBY

Ah!

Prends ça proutnapeur.


JOE PUTROP

Mouhahahaha!


JOE PUTROP actionne son aspirateur et envoie des volutes de puanteur vers ABBY.


ABBY

Ah!


JOE PUTROP se tourne vers TY et montre une petite bouteille de parfum.


JOE PUTROP

Il n'est pas encore parfait.

Et tu peut-être mon gentil

petit cobaye.


JOE PUTROP lance la bouteille vers TY, qui se fait asperger de puanteur.


TY

Ah!

Impossible.

Cette puanteur est assez

horrible pour me faire vomir.


TY tousse. ABBY va alors rejoindre TY et renifle.


ABBY

Wow!

C'est vrai que ça sent fort.


ABBY tousse.


JOE PUTROP

Prends-en une bonne bouffée.

Très bientôt, j'aurai

tout ce qu'il me faut

et toute la ville sera parfumée

avec ma parfaite puanteur.

Ha! Ha! Ha!


JOE PUTROP envoie des volutes de puanteur vers ABBY et TY et disparaît. Puis, dans la cour, TY, d'où émane toujours de la puanteur, regarde une fleur, qui flétrit au contact de TY. ABBY est également présente.


ABBY

Beurk.


TY

Je sens encore aussi mauvais?


ABBY

Hé, ben, voyons, sur une échelle

de 1 à 100, 1 étant euh...

une souris morte,

qui macère depuis très

longtemps dans un égout.


TY

La note de 100 représente quoi?


ABBY

Euh...

ça te représente toi.

Désolé, Ty.

Tu ne te sens pas?


TY

C'est une question d'habitude,

tu sais.

Mon nez a dû s'accoutumer

à la puanteur.


MAMAN et PAPA arrivent dans la cour. PAPA a un oignon dans la main.


MAMAN

Oh!

Vous êtes là

tus les deux.


PAPA

Salut, les enfants,

une bonne journée?


ABBY

Super fantastique.


TY

Absolument rien d'inhabituel.


PAPA renifle.


PAPA

Chérie, sens-tu cette

odeur bizarre?


MAMAN renifle.


MAMAN

Maintenant que tu me

le fais remarquer.


ABBY

Une odeur...

Euh... c'est

peut-être l'oignon, papa.


PAPA

Ah! Le délicat oignon.

Vous pouvez garder vos pommes.

Je dis toujours

un oignon par jour,

pas de médecin aux alentours.


ABBY

Pas étonnant,

avec l'odeur, papa.


PAPA

Dites, si vous téléphoniez

à vos copains

pour faire un petit pique-nique.


MAMAN

Oh! C'est une idée géniale.

C'est vrai qu'on n'a jamais

l'occasion

de rencontrer vos amis.


ENSEMBLE

Euh...


ABBY

Euh...

à vrai dire, on s'en

allait justement retrouver

les copains à la euh...


TY

Bibliothèque!

Rien ne vaut une séance de

devoir avec les amis.

C'est bien et bon

pour le bulletin.


ABBY

Oh la.

Euh...

il faut y aller,

maintenant.

Peut-être une autre fois.

Au revoir!


TY et ABBY s'en vont.


PAPA

Ah! Ces enfants...


MAMAN

Il faut toujours qu'ils courent.


ABBY et TY sont de retour au glurpolabo.


TY

Il faut que tu me désodorises,

et vite.

Je dois sortir avec Noémie

demain soir

et je veux lui faire

beaucoup d'effets.

Mais pas en l'asphyxiant.


RAT DE LABO

Je vais prendre un échantillon.

Et voilà le travail.

Méthane, hydrogène sulfuré,

scatole, indole.

Un vilain mélange

de tout ce qui pue.

C'est l’œuvre d'un maître.

Joe Putrop connaît les odeurs.


TY

Donne-moi un coup

de main, pitié!


RAT DE LABO et ABBY se jettent un regard de connivence. RAT DE LABO appuie sur un bouton et des machines font un nettoyage complet de TY. TY se renifle et montre que tout est bon, mais ABBY et RAT DE LABO ne sont pas convaincus. La puanteur revient alors. RAT DE LABO appuie sur un autre bouton et un ventilateur géant ventile TY. RAT DE LABO appuie sur des boutons pour augmenter la puissance du ventilateur. TY s'envole face à la trop forte puissance du ventilateur et fonce dans un mur. TY se relève et a toujours la puanteur qui plane au-dessus de lui.


TY

Je me décide à inviter une fille

au cinéma et voilà le résultat.

Les filles n'aiment pas les gars

aux odeurs, hein?


ABBY

Hé, peut-être bien qu'elle est

comme Joe Putrop

et que l'odeur

ne la dérange pas.


TY

Abby, Noémie n'est

pas Joe Putrop.

Elle aura mal au coeur,

ou elle vomira, ou les deux.

Peut-être même à la fois.

Joe a gâché ma sortie.


Pendant ce temps, JOE PUTROP fait des mixtures en poussant des rires machiavéliques.


JOE PUTROP

Prenons-en une petite bouffée.

Ah! On y est presque.

C'est presque parfait.

Encore une petite chose.


De retour au glurpolabo.


RAT DE LABO

Je crois avoir découvert

quelque chose. Regardez.

(Prenant un produit)

Sens-moi ça.


ABBY renifle.


ABBY

Hydrogène sulfuré.

(Reniflant un autre produit)

Méthane.


RAT DE LABO

Maintenant,

sens les ensembles.


ABBY renifle.


ABBY

C'est deux fois pire.

Je vomirais probablement

tripes et boyaux

si j'avais ce genre de réflexe.


ABBY renifle RAT DE LABO.


ABBY

Ton odeur à toi, d'autre part,

pourrait me pousser à le faire.


RAT DE LABO

Très drôle.


ABBY

Je blague.


RAT DE LABO

Alors, imagine ces odeurs

multipliées

par mille ou un million.


ABBY

Joe Putrop est en train

de combiner les plus atroces

odeurs du monde.


RAT DE LABO

Il veut créer la parfaite

puanteur.


TY

Il fabrique une puanteur encore

pire que ce dont il m'a aspergé.


RAT DE LABO

Ha! Il y a pire.

C'était juste un effluve.

Si j'étais à sa place...


ABBY

Ca...


RAT DE LABO

Et ce n'est pas le cas,

ma prochaine cible serait

Amorphophallus titanum.


TY

Ah oui, la plante charogne.

Quand elle fleurit, elle

s'échauffe et sent

comme les vieilles saussaies qui

pourrissent au soleil.

Mais, elle ne fleurit qu'une

fois tous les 2 à 3 ans.


ABBY

(Regardant sur le glurpo-lecteur)

Regarde ça.

Il n'y a qu'une seule de ces

plantes dans un rayon

de mille kilomètres, et elle est

au Jardin botanique.

Attends! Elle est en fleur.


Au Jardin botanique, JOE PUTROP renifle pour trouver l'Amorphophallus titanum.


JOE PUTROP

Ah!

Ça, sent très mauvais.

(Entendant la porte qui s'ouvre)

Hein?


TY

N'y pense pas, pieds qui puent.

(Frappant JOE PUTROP)

Ha!


JOE PUTROP se relève et envoie des volutes de puanteur vers ABBY et TY.


ABBY

Ah! Tu t'es gargarisé

avec une charogne.

On dirait qu'un putois

est mort dans ta bouche.


TY

Un putois qui a oublié

son déodorant!

Tu crois que j'ai peur

de ton haleine?

Je sens déjà tellement mauvais

que les mouches tombent du ciel.


JOE PUTROP

Ah oui, mais peut-être que tu

auras peur de ça.


JOE PUTROP se prend des bulles de sueur sous les bras et les lance vers ABBY et TY, qui toussent. JOE PUTROP aspire la puanteur de l'Amorphophallus titanum et se dirige vers la sortie.


JOE PUTROP

Je sens qu'on se reverra.


ABBY

Ah! Il s'est sauvé.


Ensuite, ABBY et TY sont au quartier général.


ABBY

Mon nez n'arrive plus à

reconnaître les odeurs.

La super puanteur de Joe Putrop

est trop puissante,

même pour mon petit nez.

Pourtant, en tant que

glurpologiste,

mon appendice en

a connu bien d'autres.


RAT DE LABO

La récré est terminée.

J'ai trouvé un plan pour soigner

la puanteur de Ty.


TY

C'est vrai?


RAT DE LABO

À chaque poison correspond

un antidote.


ABBY

Géniale!

On peut neutraliser les

ingrédients de l'odeur de Ty.


TY

Super! Allons au labo.


RAT DE LABO

On ne va pas au labo,

on va cuisiner.


ENSEMBLE

Hum?


RAT DE LABO, TY et ABBY sont alors dans la cuisine.


TY

Le bicarbonate de soude

neutralise les odeurs acides,

comme le lait caillé.


ABBY

Le vinaigre agit sur les odeurs

alcalines comme l'ammoniaque.


RAT DE LABO

Le marc de café absorbe les

molécules des mauvaises odeurs.

Et voilà la touche finale.

De l'essence de vanille.

C'est génial pour masquer les

odeurs fétides.


ABBY

Tu pourrais peut-être t'en

mettre un peu derrière

les oreilles Rat de Labo, hein?


RAT DE LABO

Hilarant.


ABBY

Je suis bien d'accord.


RAT DE LABO

Je disais donc : le voici, mon

nouveau neutraliseur d'odeur.

Le parfait antidote à tous

les ingrédients

de l'infect jus de Joe Putrop.

Ça neutralise la puanteur de

tout ce qu'on veut

ou de qui on veut.

On prend un bon bien chaud

avec ça dans l'eau

et on en émerge en sentant

bon la rose.


RAT DE LABO lance la bouteille vers TY.


TY

(Passant près de faire tomber la bouteille)

Oups ah!

Ma vie amoureuse est sauvée! Ha!

Ou pratiquement.

Alors vite dans l'eau!


Le signal d'un appel se fait entendre. L'image du DIRECTEUR apparaît à l'écran.


LE DIRECTEUR

Abby et Ty, alerte puante!

Joe Putrop est revenu.

Il est sur la grande place et

il a euh...

Euh... Euh...

la...

la boule puante la plus

puante que le monde ait connue.

(Toussant)

Nous a...

... nous a...

nous avons évacué le quartier.

Même sans aucune explosion,

l'odeur est effroyable,

intolérable.

Indescriptible!

Ne le laissez pas s'échapper

à nouveau sinon,

je vous préviens,

nous chercherons de nouveaux

glurpologistes.

Ah! Oh!

Ce n'est pas vrai.


LE DIRECTEUR tombe inconscient.


ABBY

Désolé, Ty,

on doit se remuer si on veut

arrêter Joe Putrop à temps.


TY

Tu as raison.


ABBY

De toute façon, tu pourras

te nettoyer plus tard

parce que ton odeur ne risque

pas d'aggraver la situation.


Plus loin, JOE PUTROP est à côté de sa bombe puante.


JOE PUTROP

Ah, enfin.

Une boule puante la plus

puissante de toutes les bombes.

La ville entière va être

un vrai petit coin de paradis.

Ha! Ha! Ha!

Mon genre de paradis.

Ha! Ha! Ha!

(Entendant un propulseur)

Hein?


ABBY et TY arrivent auprès de JOE PUTROP.


ABBY

Je ne te promets pas le paradis,

mais si tu te rends sans

histoire, je t'assure

que tu pourriras dans une

jolie cellule bien puante.


JOE PUTROP

J'en ai assez de discuter sans

cesse avec vous deux.

Battez-vous.

J'ai bien assez de saleté pour

vous engluer.


ABBY

Bien, tu l'auras voulu.


ABBY et TY tirent avec leur pistolet à mucus vers JOE PUTROP.


JOE PUTROP

Ah!

(Se libérant du mucus)

Je sus autant qu'un sanglier en

plein soleil.

Et il n'y a rien de plus

glissant au monde

que ma transpiration.

(Fonçant vers ABBY et TY)

Yah!


ABBY

Ty, problème.


JOE PUTROP

Yah!


ABBY et TY volent dans les airs.


ENSEMBLE

Ah!


JOE PUTROP se dirige vers ABBY et TY en riant. TY aperçoit alors la borne- fontaine.


TY

Arriveras-tu à gagner

un peu de temps?


ABBY

Est-ce que Joe Putrop

pue trop?


TY rit. Puis, ABBY se place devant JOE PUTROP.


ABBY

Alors, Joe, dis-moi,

tu veux te battre?


ABBY et JOE PUTROP foncent l'un vers l'autre.


JOE PUTROP

Wah!


JOE PUTROP se place sur le ventre et glisse vers ABBY, qui saute par-dessus JOE PUTROP. Pendant ce temps, TY place son propulseur sur la borne-fontaine.


ABBY

Alors, Joe, c'est tout

ce que tu sais faire?


JOE PUTROP

Non, j'adore faire

des sales coups.

Ha! Ha! Ha!


JOE PUTROP fonce vers ABBY.


ABBY

Hum.


VOIX DE TY

Abby!

Attention!


ABBY se tasse au dernier moment, révélant la borne- fontaine qui s'envole grâce au propulseur que TY y a installé. JOE PUTROP plonge alors dans un geyser d'eau. Le geyser enlève la crasse de sur JOE PUTROP, ce qui révèle qu'il est albinos.


JOE PUTROP

Je suis dans une colère noire!

(Tentant de glisser)

Yah!


JOE PUTROP est arrêté dans son élan.


JOE PUTROP

Ouille!

...je suis propre!


JOE PUTROP sanglote.


JOE PUTROP

Il m'avait fallu des années pour

devenir aussi sale.


ENSEMBLE

(Entendant le signal de la bombe puante)

Oh!


JOE PUTROP

Ha! Ha! Ha!

Vous m'avez peut-être arrêté,

mais vous n'empêcherez pas ma

bombe puante d'exploser.


TY et ABBY se dirigent vers la bombe puante.


TY

Si ce truc explose, ça va

empuantir la ville entière.


ABBY

C'est aussi fouillis que Joe.

Je n'arriverai pas

à l'arrêter à temps.


TY

(Regardant la bouteille de l'antidote)

Hum.


ABBY

Tu en es sûr, Ty?

As-tu pensé à Noémie?


TY

Non.

C'est la seule solution.

Tu peux ouvrier le réservoir?


ABBY

As-tu encore un échantillon

du crachat de Joe?


TY verse le crachat de JOE PUTROP ainsi que l'antidote dans la bombe puante. ABBY et TY s'enfuient alors que la bombe explose.


ABBY

La vapeur sent...


TY

Rien du tout.

L'antidote a fonctionné.


La police arrive et des policiers font entrer JOE PUTROP dans un camion antiradiation.


JOE PUTROP

Je ne peux pas vous sentir.


LE DÉTECTIVE va rejoindre ABBY et TY.


LE DÉTECTIVE

Joli travail, glurpologistes.


LE DIRECTEUR apparaît derrière LE DÉTECTIVE.


LE DIRECTEUR

Oui, détective!

Grâce à mon inspiration,

en tant que chef,

et à mon estomac de fer, j'ai à

nouveau évité une catastrophe.


TY

Oui, félicitations, monsieur.

Ce serait un grand honneur de

vous serrer la main.


LE DIRECTEUR

Merci, je suis touché, Ty.

C'est vraiment...

(Reniflant)

Qu'est-ce qui sent comme ça?


TY

Moi.


LE DIRECTEUR vomit.


LE DÉTECTIVE

Monsieur, voudriez-vous enlever

le contenu de votre estomac

de fer de mes chaussures.


ABBY

Bravo, le directeur est puant.


TY

Ouais.

Seulement, je crains que Noémie

n'ait pas la même réaction.


ABBY

Hé, si une fille refuse de

sortir avec toi

parce que tu pues autant qu'une

vieille chaussette,

elle n'en vaut pas la peine.


TY

Je sens que je vais

passer ma vie tout seul.


ABBY

C'est bien possible.


Plus tard, TY est devant le cinéma.


TY

Je devrais rentrer.

Ça ne marchera

jamais entre nous.


NOÉMIE

Ty?


TY

(Se retournant)

Ah!

Salut, Noémie.


NOÉMIE

Salut, Ty.

Désolé d'être en retard.

Tu veux qu'on rentre

tout de suite?


TY

Tu...

Euh... tu ne sens

pas une odeur bizarre?


NOÉMIE

Hum...désolée,

je suis vraiment gênée.

Le cours de danse s'est

un peu prolongé

et je n'ai pas eu le temps de

déposer mes chaussons chez moi.

Ils sentent un peu fort

après le cours.


TY renifle.


NOÉMIE

Ça va aller?

Je ne veux pas te dégoûter.


TY

Ça va. Ne t'en fais

surtout pas. Ça va.


Les volutes de puanteur de NOÉMIE et TY s'envolent et forment un cœur.


Générique de fermeture

Épisodes de Glurp Attack

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par