Image univers King Lionel Image univers King Lionel

King Lionel

Nul besoin de vous prosterner devant le Roi de la Jungle Urbaine, il a ce petit Ooh Laa Laa... Pompez le rythme et laissez-le vous dominer. Zap, Boom, Kapow! C'est grandiose et attachant, King Lionel!

Partager

Vidéo transcription

C'est pas la vie qui est courte c'est le temps qui passe vite

King Lionel vise gros : il prépare son spectacle pour Las Vegas. Et il ne lésine pas. Il embauche son équipe pour une tournée mondiale. La chanteuse Joe Bocan accepte sa proposition et il travaille également avec le metteur en scène, comédien et auteur Olivier Morin. On le retrouve aussi alors qu´il visite des salles à Las Vegas, pour être certain que son spectacle aura lieu dans la plus vaste, la plus belle, la plus extravagante des salles.



Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

«King Lionel» est une série sous forme de faux documentaire sur Patrick, un homme ayant pour nom d'artiste King Lionel qui tente de faire décoller sa carrière. Plusieurs interventions des personnages s'adressent directement au réalisateur de ce faux documentaire. Le costume de scène de KING LIONEL comprend une crinière de lion et des vêtements extravagants.


Début émission


PATRICK rencontre ses collaborateurs sur la scène d'une salle de spectacle encore vide.


PATRICK

Holà, holà!

Holà holà.


COLLABORATEURS

Holà holà!


PATRICK

Prêts?


COLLABORATEURS

Ouais.


PATRICK sort d'une boîte une peau de caisse de tambour avec le logo de King Lionel illustré.


COLLABORATEURS

Oh!


PATRICK

C'est la peau pour le drum!


ÉRIC DESRANLEAU, un des musiciens, observe la peau.


ÉRIC DESRANLEAU

Regarde comme elle est neuve!


PATRICK

Elle est hot hein?

Elle vient d'être faite!

J'aurais aimé ça

qu'on l'ait sur le drum.


ÉRIC DESRANLEAU place la peau face à la caisse de la batterie.


PATRICK

C'est-tu pas

la bonne taille?


BATTEUR

Il est trop gros.


PATRICK

Non...


BATTEUR

Oui. En attendant,

tu peux le mettre de même.


PATRICK

Ah...


Chanson thème


Titre :
Chapitre 11 C'est pas la vie qui est courte, c'est le temps qui passe vite


PATRICK est en entrevue avec une animatrice de radio à CIBL, au 101,5 à Montréal.


ANIMATRICE

L'histoire de King Lionel

et de cette série télé

commence depuis longtemps.


PATRICK

Je suis choyé.

Je vis un rêve complètement.


ANIMATRICE

Oui, t'es à la télé,

tu fais des shows...


PATRICK

C'est ça. Oui, je reviens

du Japon,

je suis allé passer deux

semaines au Japon,

et le succès a complètement

dépassé mes attentes.

La suite, je ne peux pas trop

en dire, mais en ce moment,

c'est ce que je vis là.


ANIMATRICE

Ah! Mon Dieu!

Tu reviendras nous en parler.

Patrick Guérard,

merci beaucoup!


Plus tard, KING LIONEL est en entrevue à la radio NRJ, au 94,3 à Montréal.


ANIMATEUR

King Lionel! Il est venu

faire un tour en studio,

avec une grande nouvelle.


KING LIONEL

Je suis en train de travailler

sur le gros show et sur l'album.

Tout ça en association avec

une grosse compagnie.

Je ne peux pas dire

le nom, mais je peux dire

que ça vient du Japon.

La grosse affaire.


ANIMATEUR

La grosse affaire.

Eille, écoute, j'ai hâte d'avoir

de tes nouvelles, très bientôt.

Pour la suite, j'ai hâte

d'entendre l'album.


KING LIONEL

Alright!


ANIMATEUR

Merci.


KING LIONE

(Sortant du studio)

Salut! Salut tout le monde!


ANIMATEUR

Salut là!


KING LIONEL quitte les studios de radio et retourne à son local. Il enlève son costume.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

À chaque jour, en ce moment,

je me dis:

"Est-ce que c'est le dernier

jour où je vais travailler

dans ce studio-là?"

Je ne dis pas ça parce que

je veux partir, au contraire.

Si c'était juste de moi,

je travaillerais ici

toute ma vie.

Ça va aller jusqu'où?

Je ne la vois pas la fin.

Le King Lionel que j'étais

avant, c'est le même

King Lionel qui va

être là demain.

Il n'a pas changé,

c'est notre King Lionel!


PATRICK ferme les lumières de son local et à l'aide d'un projecteur, diffuse les images qui accompagnent la chanson thème de l'épisode 1 de la série.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

Regarde ça là, reste là!


PATRICK allume un petit projecteur d'effets lumineux sous sa projection vidéo.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

Fait que là, quand sa vidéo

se termine, ça ça monte,

comprends-tu?


La silhouette du visage de KING LIONEL est projetée au mur.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

C'est l'ombre

de King Lionel, tout seul...

Là j'arrive.


PATRICK prend une figurine d'homme-lion et la fait descendre vis-à-vis le projecteur lumineux.


PATRICK

Oh ah!

Il s'est changé!

Ce n'est pas le même costume

que tantôt qu'il a là lui!

(S'adressant au réalisateur)

C'est hot hein?

Je diffuse mon image

de robot, je mets la figurine

juste en face, pis là je peux

regarder, je me penche,

je regarde: "Ça marche-tu?

Ça marche."

Juste louer le Centre Bell,

pour répéter une journée,

avec les techniciens, la scène

et tout et tout, euh...

c'est le prix d'une maison.

Monter mon gros spectacle,

enregistrer mon album.

Avoir le temps de le faire.

Pis avoir de l'argent

pour pouvoir le faire.

C'est un cadeau venu du ciel,

t'sais.

Pis ça, c'est à cause

des Japonais,

pas mal une grosse partie

qui vient du fait que

les Japonais financent

ça quand même.

Ils m'ont comme donné

un gros budget là.

En yens,

c'est mille fois plus.

Ça ne vaut pas

mille fois plus,

mais ça fait plus de zéros.

Il y a plus de zéros dans

un yen, c'est sûr

que le budget en yens,

j'ai fait:

"Ben voyons donc!"

Je ne pense pas

que King Lionel le mérite

plus qu'un autre,

je dis juste que

les Japonais aiment

ce que je fais,

j'aime les Japonais,

c'est un match parfait.


Plus tard, PATRICK est au studio d'enregistrement de BENOÎT ROUSSEAU, un comédien et ami de PATRICK.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

Je ne dis pas que

Ben ne prenait pas ça

au sérieux avant.

Pis là, on peut

se servir de son studio,

il est bien installé Ben.

Moi, habituellement,

je travaille toujours

dans mes affaires, mais là,

Ben se prend plus de temps

pour qu'on travaille ensemble.

Ça, j'aime ça.

Je ne compose rien avec Ben.


Derrière PATRICK, BENOÎT ROUSSEAU est assis devant son ordinateur, des écouteurs sur les oreilles. Il tape fort du pied.


PATRICK

Tapes-tu du pied Ben?

(S'adressant au réalisateur)

Il tape du pied,

il tape du pied, t'sais...


Plus tard, PATRICK discute avec BENOÎT ROUSSEAU.


PATRICK

Là, je voulais qu'on revoie

un peu justement l'équipe là.

Moi, pour le show là...


BENOÎT ROUSSEAU

Oui.


PATRICK

Si Mèche ne peut pas être là,

il n'y a pas de show.

Éric Desranleau,

j'aimerais ça qu'il soit là

le plus souvent possible aussi.


BENOÎT ROUSSEAU

Next!


PATRICK

Katee Julien, j'amerais

ça qu'elle soit là.

Julie Hamelin soit là aussi.

Si on fait le noyau aujourd'hui,

O.K, après ça les électrons

qu'on trouve autour.

Le noyau, il vit tout seul,

tu comprends-tu?


BENOÎT ROUSSEAU

Oui. O.K.


PATRICK

Les électrons, ils sont là

quand ils peuvent.


À un autre moment, au studio, PATRICK s'adresse au réalisateur.


PATRICK

Quand t'as une bonne équipe,

tu ne changes pas

une formule gagnante là.

Ce n'est pas parce

qu'en ce moment King Lionel a

le vent dans les voiles, hein,

qu'il faut qu'il se dise:

"Il est temps que je change

mon équipage."

King Lionel,

c'est le capitaine du bateau.

Mais ce n'est pas juste

le capitaine qui est bon.

C'est Mèche, qui monte

en haut du mat pis qui crie:

"Terre! Terre!"

C'est Éric Desranleau,

qui tire après

les cordes de la voile.

Ben là, il va autant laver

le pont que rouler du cordage.

On est tous une équipe, t'sais.


BENOÎT ROUSSEAU est interviewé à part.


BENOÎT ROUSSEAU

Les gens qui sont là

depuis longtemps,

ils font partie de King.

Ils ne sont pas King,

mais ils sont comme

une griffe de King, ils sont

comme un poil de King.

Mais King a besoin

de tous ses poils.


PATRICK est dans son local en compagnie de MÈCHE, son DJ. MÈCHE fait jouer un rythme électronique et PATRICK balbutie des paroles incompréhensibles au rythme de la musique.


PATRICK

Peux-tu faire genre

plus comme

old school?

Pour vrai là,

quelque chose de vraiment

plus old school trippant là?


MÈCHE

Oui, oui, oui...


Dans une entrevue montée en parallèle, PATRICK est dans son local et s'adresse au réalisateur.


PATRICK

Les musiciens en général sont

spécialisés dans un genre.

Ils sont super bons,

mais dans leur genre.

Mèche, ce n'est pas pareil.

Mèche, il est spécialisé

dans rien.

En même temps,

il peut tout faire.

Je veux travailler avec

du monde ouvert d'esprit,

autant que je le suis.

Mèche c'est ça.

C'est le spécialiste

du n'importe quoi.

T'sais, il ne va

jamais te dire genre:

"Ah, non, moi t'sais,

je veux faire ça plus jazz

parce que là, je suis

vraiment dans un buzz jazz

ces dernières années." Sauf

qu'en même temps, quand je dis:

"Eille! On prend ça là,

pis on le jazz un peu."

Il comprend tout de suite.

Là, il ajoute une twist,

t'sais. Si je dis:

"Ça prendrait un peu

de zip, un peu de

kaboom."

Ça, Mèche va le comprendre.

Lui, il va savoir quel zip

mettre, pis comment le

kaboomer.


PATRICK écoute la musique mixée par MÈCHE et donne ses commentaires. Il imite des chants de moines en prononçant «King Lionel».


PATRICK

...imagine, là,

tous les moines au Tibet

qui chantent King Lionel...


PATRICK recommence à imiter des chants de moines.


PATRICK

Rend ça plus, t'sais pour

que ça sonne

tandoori,

t'sais qu'on entend

vraiment comme les épices

le cumin, là t'sais qu'on va

chercher des instruments

qui sont très épicés là.


PATRICK est en répétition dans la salle de spectacle. La chanteuse JOE BOCAN vient à sa rencontre.


PATRICK

Salue Joe! Ça va?


JOE BOCAN

Hé, salut!


PATRICK

Yes.


Plus tard, PATRICK et JOE BOCAN discutent. OLIVIER MORIN, metteur en scène et comédien, est en leur compagnie.


PATRICK

T'sais Joe Bocan,

elle n'est pas rentrée

dans le Presto à King Lionel.


JOE BOCAN

Non, non, non,

c'est l'interprétation

que je vais en faire

qui va... O.K.


PATRICK

C'est King Lionel,

Joe Bocan et Olivier.

T'sais ce que je veux là,

c'est la meilleure idée

qui va l'emporter.


JOE BOCAN

O.K.


PATRICK

Pis si ce n'est pas la mienne,

ben ce n'est pas la mienne.


OLIVIER MORIN

Super.


Plus tard, PATRICK répète une chanson avec JOE BOCAN et le musicien ÉRIC DESRANLEAU à la guitare.


ÉRIC DESRANLEAU

Trois, quatre...


JOE BOCAN CHANTE

Chantant

Mais pour toi, c'est différent

Pas le temps,

de prendre le temps


OLIVIER MORIN

C'est super, bingo.

Elle est rushée

cette personne-là.


JOE BOCAN

Oui, Oui.


OLIVIER MORIN

...parce qu'elle ne peut pas

prendre son temps.


JOE BOCAN

(Chantant)

Tu n'as pas le temps,

de prendre le temps.


OLIVIER MORIN

(Chantant plus lentement)

De prendre le temps.

(Parlant)

T'sais juste avoir un contraste entre

quelque chose qui est...


OLIVIER MORIN fait un rythme avec des syllabes.


JOE BOCAN

O.K, je comprends.


PATRICK

Eille, O.K, je l'essaierais

dans le setup.


OLIVIER MORIN

Oui, mais...


PATRICK

Qu'est-ce que t'en penses?

Comme tu le vois.


OLIVIER MORIN

Pas de trouble.


PATRICK

(S'adressant à JOE BOCAN)

Même si ce n'est

pas parfait là...


JOE BOCAN

(Riant)

Non, j'espère que

c'est loin d'être parfait.

On le pratique plus avec

les déplacements...


Dans une entrevue montée en parallèle, BENOÎT ROUSSEAU est dans son studio et s'adresse au réalisateur.


BENOÎT ROUSSEAU

Joe Bocan, je trouve que

c'est une idée extraordinaire,

parce qu'on connecte

King sur des décennies,

et ça fait qu'on contemple

nos années et notre métier

à travers le prisme

de King Lionel.


Sur la scène, en répétition, OLIVIER MORIN montre une grosse vadrouille à PATRICK.


OLIVIER MORIN

T'as des néons en dessous.

Non, mais une affaire là,

il y a moyen de mettre

du wow là-dedans.


PATRICK

De toute façon, le plancher

c'est des écrans dans le show.

C'est des faisceaux étoilés

que je fais apparaître...


OLIVIER MORIN

Oui, oui.


PATRICK

J'ai plus l'air comme

d'un peintre...


OLIVIER MORIN

Mais même à ça,

t'en as pour 3 minutes 25,

ménage tes effets.

Si tu pars vraiment, on se dit:

"Ah, il est tombé bien bas."

Là ton wow,

il a vraiment une grosse marge,

t'as un gros gros contraste.


Dans une entrevue montée en parallèle, PATRICK s'adresse au réalisateur.


PATRICK

Quand j'ai pensé à mon metteur

en scène, c'est sûr que

j'ai appelé Robert Lepage,

c'est le premier nom

qui m'est venu en tête,

il n'était pas disponible.

Olivier Morin,

un de mes bons amis.

Un auteur, un metteur

en scène, un comédien.

Il est peintre aussi.

Tu devrais voir ce qu'il

fait. Quand je suis allé

le chercher, j'ai dit:

"Olivier, veux-tu

faire la mise en scène

de King Lionel?

Viens-t'en dans mon bateau."

Tu comprends?

Parce qu'un gros metteur

en scène m'aurait peut-être dit:

"Viens-t'en dans mon bateau."

Mais moi je voulais qu'il vienne

dans mon bateau. Tu comprends?

Je ne veux pas aller

dans le bateau d'un autre,

je veux qu'il vienne

sur mon bateau.


Sur la scène, en répétition, PATRICK et OLIVIER MORIN répètent une chorégraphie où ils font comme s'ils passaient une vadrouille sur la scène.


PATRICK ET OLIVIER MORIN

La la la, la la la, la la la...


Un peu plus tard, PATRICK répète le numéro avec une vraie vadrouille.


OLIVIER MORIN

C'est quoi ça?


PATRICK

C'est parce que je ne

le sais pas ce que tu veux.


OLIVIER MORIN

Non, mais tu passes le balai,

moi quand je fais le ménage

chez nous, je ne fais

pas n'importe quoi là!

T'sais je veux dire,

imagine là, Las Vegas là,

t'sais c'est bondé là!

Les gens sont là, ils se disent:

"Eille! Il y a King Lionel,

il y a Joe Bocan

qui est en pénombre derrière."

Pis là, il passe la mop...

tu te dis: "Mon Dieu,

c'est l'humilité."


PATRICK recommence la chorégraphie, sans cette fois tenir de vadrouille.


PATRICK

C'est-tu correct que

je fasse semblant

que je l'ai le balai

pareil là?


OLIVIER MORIN

Continue. Oui.

Ah, c'est bon ça, j'aime ça!


PATRICK

O.K.


OLIVIER MORIN

Ça c'est bon ça,

tu l'as lancé.


OLIVIER MORIN

Si j'ai bien compris

ton mime là?


PATRICK

Oui oui oui! Pas mal.


OLIVIER MORIN

Oui, c'est ça.


PATRICK

(À voix basse)

Moi, en ce moment...


OLIVIER MORIN

Ben, c'est parfait.


PATRICK

(À voix basse)

...je ne sais pas trop

ce que je fais.


OLIVIER MORIN

C'est parfait.


PATRICK

(À voix basse)

Ce n'est pas parfait, mais...


OLIVIER MORIN

Moins tu le sais, mieux c'est.

Fais-moi confiance.


Plus tard, PATRICK répète la chorégraphie avec la vadrouille, tandis que JOE BOCAN chante sa chanson derrière lui.


JOE BOCAN

(Chantant)

Samedi soir, presque minuit

Tes amis se sont enfuis

Parti danser jusqu'au bout

de la nuit

Mais pour toi c'est différent

Pas le temps de prendre le temps

Tu travailles fort

jusqu'au soleil levant

Créature de la nuit,

minuit c'est ton midi


OLIVIER MORIN

(S'adressant à PATRICK en chuchotant)

Vas-y!


JOE BOCAN

(Chantant)

Créature de la nuit,

tu travailles quand

le monde est endormi...


PATRICK soulève sa vadrouille et commence à chanter.


PATRICK

(Chantant)

Tu sais que je pense à toi.

Je ne vais jamais t'oublier...

Toi qui vis dans la nuit...


PATRICK s'arrête de chanter.


PATRICK

Le spot!

(S'adressant au technicien de son)

Arrête ça.

(S'adressant à OLIVIER MORIN)

Le spot en dessous du balai.

J'éclaire le monde!


OLIVIER MORIN

Oui oui. Ben oui.

Bonne idée.


PATRICK

Ça c'est hot.


Dans une entrevue montée en parallèle, PATRICK s'adresse au réalisateur.


PATRICK

En ce moment on est en train

de monter le gros show.

Mais moi c'est sûr que

d'un côté ça me stresse,

mais ce qui me stresse

le plus, c'est le temps.

Le temps peut jouer

contre nous,

t'sais à un moment donné

quand tu joues

contre la montre. J'ai comme

des fois l'impression

que le sablier s'est

retourné, pis là moi,

il faut que j'arrive à la fin

avec mon album, mon show,

avant qu'il n'y ait

plus de sable.


PATRICK est dans son local avec MÈCHE. Il enregistre des voix dans son petit costumier.


PATRICK

(Chantant)

Bop bop bop...

Hip hop miminimo...

King Lionel bop podo

Hip hop miminimo


MÈCHE

Je pense qu'on a quelque chose.


PATRICK

Ah oui, vraiment.

(S'adressant au réalisateur)

Dès que l'inspiration arrive,

c'est là que ça part.

T'sais ça ne me dérange pas...

L'idée, on a l'idée,

pis, j'y vais tout de suite.

C'est sûr qu'on n'est pas

toujours en position

d'être prêts à enregistrer

quand j'ai des idées,

fait que des fois je prends

des notes là, mais quand

on est en mode de création là,

moi, c'est important,

l'idée est là,

il faut que j'aille

au micro tout de suite.

Que ce soit des bip bidiboo,

que ce soit des onomatopées,

ça me permet d'écrire

des paroles sur les

beats, pour être plus prêt à le faire.


Sur la scène, en répétition, ÉRIC DESRANLEAU interroge PATRICK.


ÉRIC DESRANLEAU

Mais, t'as-tu un plan?

T'as-tu écrit

sur papier un plan?

Parce que moi j'ai déjà

travaillé avec René Angelil,

pis il arrivait avec

un dossier ça d'épais là,

pis il nous le montrait.

Pis, les tounes sont-tu

toutes terminées?

Combien de tounes que t'as?


PATRICK

Trois, quatre. Là.

Mais on a un an là.


OLIVIER MORIN

Un show, le temps qu'on

passe ici dans la salle,

c'est pour ajuster

des affaires.

Ce n'est pas le temps

de trouver la viande là.


PATRICK

Ce n'est pas grave,

de toute façon,

la prochaine semaine,

je vais travailler

avec mon band.


ÉRIC DESRANLEAU

Je pars en tournée demain.


PATRICK

Tu ne m'a jamais dit ça.


ÉRIC DESRANLEAU

Ben oui je te l'ai dit.


PATRICK

Tu ne m'as pas dit ça

personnellement.


ÉRIC DESRANLEAU

Non non non.


PATRICK

T'as dû dire ça

aux organisateurs.


ÉRIC DESRANLEAU

Je l'ai dit à toi.


PATRICK

Ah, non non non.


ÉRIC DESRANLEAU

Tu ne t'en rappelles pas.


PATRICK

(S'adressant à tout le monde)

O.K, on prend une pause!


OLIVIER MORIN

O.K.


JOE BOCAN

O.K.


PATRICK

Cinq minutes.


JOE BOCAN

O.K.


Dans une entrevue montée en parallèle, PATRICK s'adresse au réalisateur.


PATRICK

Mèche, les autres gars,

qui n'arrêtaient pas de me dire:

"Je vais t'en donner du temps,

mais à un moment donné

il faut que je travaille."

"Mais c'est King Lionel

votre travail!"

En ce moment

c'est King Lionel leur travail.

Pis pour la prochaine année.

Pis là, je dis la prochaine

année, pour préparer

le spectacle. Mais,

pour les cinq à dix

prochaines années,

pour juste faire

la tournée internationale

et tout le reste qui s'en vient.


Pendant la répétition, JOE BOCAN est interviewée à part par le réalisateur.


JOE BOCAN

Mais moi j'aime

les nouvelles aventures,

puis c'est pour ça

que je suis là.

Je regardais travailler Olivier,

comment il travaillait avec lui

Puis comment ça se passait...


JOE BOCAN pointe derrière elle, où se trouvent PATRICK et OLIVIER MORIN qui répètent une chorégraphie.


JOE BOCAN

Tu vois, ils sont drôles

quand même, ils ont l'air

de deux ados.

C'est vraiment beau à voir.


C'est au tour d'OLIVIER MORIN d'être interviewé, en compagnie de JOE BOCAN.


OLIVIER MORIN

Son plus grand

grand talent

c'est son pouvoir de persuasion.

On est là, on est là,

alors qu'il n'y a rien.

Il n'y a pas de substance.

Mais son pouvoir de persuasion,

il l'a aussi avec, je pense

peut-être le public,

peut-être que cette

affaire-là, ce...


JOE BOCAN

Mais c'est ça...


OLIVIER MORIN

...ce pouvoir d'attraction là,


JOE BOCAN

Oui.


OLIVIER MORIN

...t'sais, il est

étonnant là.


JOE BOCAN

La volonté des fois

c'est assez surprenant.


OLIVIER MORIN

La volonté, pis sa

volonté est...


JOE BOCAN

D'y croire.


OLIVIER MORIN

... oui.

D'être une espèce

de rassembleur.


JOE BOCAN

Oui. D'être un bon vendeur.


OLIVIER MORIN

Oui. Tu le connais...

Mais toi, est-ce que

tu le connaissais avant?


JOE BOCAN

Non, pas du tout.


Derrière eux, PATRICK fait des signes à JOE BOCAN et OLIVIER MORIN.


JOE BOCAN

Quoi?


PATRICK

C'est correct, c'est parce que

j'aimerais ça qu'on continue.


JOE BOCAN

Ah, O.K.

(S'adressant à OLIVIER MORIN)

Si ça ne

te dérange pas, O.K?


OLIVIER MORIN

Oui oui oui.

Oui, c'est bon.

(S'adressant au réalisateur)

La foi qu'il a en son rêve fait

qu'il réussit à faire

bouger des montagnes.

Donc cette affaire-là,

ça fait en sorte que ben,

il parle de moyens japonais,

de gens qui travaillent à Vegas.

Pis, il est ben maudit là,

ça se peut, t'sais.


Dans le studio de BENOÎT ROUSSEAU, PATRICK discute avec celui-ci.


PATRICK

Ben, je veux que tu nous

prévoies une tournée où

on mange bien.

On coupera un ou deux musiciens,

si on peut se traîner

un cuisinier avec nous autres.

J'aime autant qu'il n'y ait pas

de drummer,

mais qu'au moins je ne mange pas

juste de la pizza.


BENOÎT ROUSSEAU

C'est ça que

j'allais dire, le premier

qui va sauter c'est JS là.


PATRICK

Ça ne me dérange pas,

pas de drummer, mais,

je ne veux pas manger

de la pizza tout le long.


BENOÎT ROUSSEAU reste silencieux.


Dans une entrevue montée en parallèle, PATRICK s'adresse au réalisateur.


PATRICK

Maude au début qui me

dit tout le temps:

"Pat, à un moment donné

il va falloir que ça devienne

un métier, ou il va falloir

que tu te trouves un métier."

Ben t'sais, excuse-moi,

mais aujourd'hui, en ce moment,

l'hypothèque pis l'épicerie,

ben c'est pas mal King Lionel

qui la paye. Je ne suis

pas en train de dire que

je vais faire

l'épicerie en costume,

juste que c'est l'entité

King Lionel qui paye ça.


MAUDE BOUTET, la conjointe de PATRICK, est interviewée devant chez elle.


MAUDE

(S'adressant au réalisateur)

Tant mieux si les gens

aiment ça, mais je veux dire,

les gens, ils aiment

ben des affaires que moi

je trouve complètement

ridicules là.

Si lui, il aime ça. Pis s'il y a

du monde qui aime ça,

tant mieux.

Je n'y ai pas cru,

pis ben là, je l'ai

un peu dans la face.

En ce moment c'est payant,

bravo, mais c'est payant

pour combien de temps?

Lui dans sa tête, il pense

que son avenir est fait là,

pour les 30 prochaines années,

il continue de se déguiser

en lion là pis faire

danser la planète terre.

Il va avoir de la peine là.

Il va falloir que les enfants

aussi on leur explique tout ça.

Ça se peut qu'il y ait du monde

qui rit de leur père qui a fait

deux, trois tounes

qui ont pogné il y a 15 ans,

pis que maintenant

c'est fini là.

Pour Pat aussi dans le futur,

il va faire quoi après ça?

Moi c'est ça que je crains.

Même si en ce moment,

actuellement là, à l'heure où

on se parle, c'est super.

Je ne le sais pas si j'aurais

préféré que ça ne marche pas

cette affaire-là t'sais.

Mais qu'il se plante là,

pis qu'on arrête d'en entendre

parler là.


Sur la scène, en répétition, PATRICK montre deux costumes à JOE BOCAN.


PATRICK

C'est la mouche

ou c'est Cléopâtre,

c'est toi qui tranches là.

Ton call.


JOE BOCAN

Je pars avec

mon Cléopâtre.


PATRICK

Éric, toi tu mets ça.


ÉRIC DESRANLEAU

Ben, une mouche

à tête de chat...


ÉRIC DESRANLEAU essaie le costume.


ÉRIC DESRANLEAU

Eille, écoute,

ça ne me fait même pas.

(Pointant le costume de MÈCHE)

Eille, moi je suis jaloux

par exemple de la tête là...


PATRICK

Ah, ben là, regarde,

tu veux une tête,

tu vas avoir

une tête de mouche.


PATRICK remet une tête de mouche à ÉRIC DESRANLEAU.


PATRICK

C'est écoeurant,

c'est super beau.

(S'adressant au réalisateur)

C'est des créatures

de la nuit ça. Wow!


OLIVIER MORIN

Oh, là là!


Plus tard, JOE BOCAN a enfilé son costume de Cléopâtre et PATRICK son costume de KING LIONEL.


JOE BOCAN

Ben, auriez-vous voulu que

je mette la perruque noire

ou c'est correct comme ça?


OLIVIER MORIN

Non non, c'est le fun.

On commence par ça.

On va commencer par ça.


KING LIONEL

C'est ton call.


OLIVIER MORIN

On y va?


OLIVIER MORIN

Oui, mais on n'est pas

nécessairement...

Ben regarde, c'est parce qu'on

place des affaires là...

On as le temps

ou on n'a pas le temps?

Si on prend le temps,

on prend le temps.


KING LIONEL

Oui, c'est parce

qu'on est prêts,

je suis en costume,

je suis prêt.


OLIVIER MORIN

C'est parfait.


KING LIONEL

C'est ton call.


OLIVIER MORIN

Super. Donc O.K,

c'est ça, les musiciens...


KING LIONEL

(Fort)

On y va les boys,

on enchaîne!

Mèche! Mets-toi donc

à ta place!


OLIVIER MORIN

Non mais je regarde

pour qu'il soit

à la bonne place.


KING LIONEL

Ah, excusez,

c'est bon...


OLIVIER MORIN

(S'adressant aux musiciens)

J'aimerais ça l'avoir sur scène.


JOE BOCAN

Qu'on le voit.


Plus tard, KING LIONEL s'adresse à ÉRIC DESRANLEAU.


KING LIONEL

La musique, je l'entends, mais

la musique, je ne la sens pas.

...Éric, c'est ça là.


ÉRIC DESRANLEAU

J'ai ajouté beaucoup de

disto dans mon truc là.


KING LIONEL

Donnes-en, t'sais, je veux

entendre dans les cordes,

je veux l'entendre

l'émotion.


OLIVIER MORIN

Mais Pat, de quoi tu te mêles

mettons? Je pose la question là.


KING LIONEL

Non non, mais c'est juste

parce que musicalement là,

je trouve que les gars,

ils ne me donnent pas l'émotion

que j'ai besoin pour pouvoir...


ÉRIC DESRANLEAU

T'sais, une affaire de même.


ÉRIC DESRANLEAU gratte sa guitare.


KING LIONEL

Tiens, qu'est-ce que

t'en penses?


OLIVIER MORIN

Oui, oui. Mais je veux dire,

c'est donnant donnant ça là.

C'est donnant donnant, ben c'est

un peu ça que j'entends moi...


KING LIONEL

(S'adressant à ÉRIC DESRANLEAU)

T'as-tu entendu ça?


ÉRIC DESRANLEAU

Il marque un point

quand même.


OLIVIER MORIN

(S'adressant à KING LIONEL)

Ben t'sais, c'est facile

cette affaire-là de demander

des affaires aux autres.

Alors que, si tu l'inspires...


KING LIONEL

Moi je donne tout

ce que j'ai. Je veux juste

que tout le monde donne

tout ce qu'il a, pis Éric,

il en a ben plus

à donner que ça.


OLIVIER MORIN

Ah.


KING LIONEL

Je le sais qu'Éric en a plus

à donner que ça.


OLIVIER MORIN

Ben, c'est à toi de l'inviter

à se rendre jusque-là.


ÉRIC DESRANLEAU

(S'adressant à KING LIONEL)

Oui. Donne-m'en.

Donne-m'en plus.


KING LIONEL

O.K, les

boys, c'est votre call.

Alright. Bravo.

On continue.


Un peu plus tard, KING LIONEL et JOE BOCAN répètent leur chorégraphie. KING LIONEL tient la vadrouille dans ses mains. Derrière eux, ÉRIC DESRANLEAU fait un solo de guitare électrique.


KING LIONEL

Mais c'est ça...


KING LIONEL imite une note aiguë de guitare.


ÉRIC DESRANLEAU

Celle-là.


ÉRIC DESRANLEAU joue la note en question.


KING LIONEL

Oui.


ÉRIC DESRANLEAU

Ah, O.K! Ben oui!


ÉRIC DESRANLEAU rejoue la note.


KING LIONEL

C'est ça là!


ÉRIC DESRANLEAU poursuit son solo. JOE BOCAN fait mine de jouer à son tour de la guitare électrique.


KING LIONEL

(S'adressant à JOE BOCAN)

Qu'est-ce que t'en penses?


Un peu plus tard, OLIVIER MORIN donne des indications de mise en scène concernant la chorégraphie avec la vadrouille que KING LIONEL manipule, avec JOE BOCAN, déguisée en Cléopâtre, qui danse à côté de lui.


OLIVIER MORIN

C'est une hallucination

avec la moppe,

oui oui c'est ça.


KING LIONEL

Tu veux que je la pousse

avec la moppe?


OLIVIER MORIN

Oui. Tu la pousses.

Pis elle, elle n'a pas peur.

Elle passe par-dessus.

T'sais regarde, là tu sais,

c'est ça, c'est intéressant ça.

J'essaie de chasser mes rêves,

mais mes rêves reviennent,

ce sont tes rêves...


La chorégraphie se poursuit pendant qu'ÉRIC DESRANLEAU chante derrière eux en jouant de la guitare.


ÉRIC DESRANLEAU

(Chantant)

Je vis dans la nuit, ouais

Je vis dans la nuit, ouais

Je vis dans la nuit, ouais...


La chorégraphie se termine.


KING LIONEL

Qu'est-ce que t'en penses,

c'était cool?


OLIVIER MORIN

Il y a l'étincelle de peut-être

quelque chose. Fait que...


JOE BOCAN lève sa main vers KING LIONEL.


JOE BOCAN

Envoye, envoye...


KING LIONEL tape dans la main de JOE BOCAN.


JOE BOCAN

Yes!


OLIVIER MORIN

Yes.


JOE BOCAN tape dans la main d'OLIVIER MORIN.


PATRICK est dans son local et danse pendant que MÈCHE crée de la musique avec son ordinateur.


PATRICK

T'sais juste danser hein,

(S'adressant au réalisateur)

juste danser.

La composition peut

venir par le mouvement.

Le mouvement de danse va

peut-être apporter les mots

de la chanson. T'sais genre,

à partir de ma main...


PATRICK bouge sa main.


PATRICK

...pis là, elle va plus loin


PATRICK bouge son bras.


PATRICK

...pis là elle me traverse

le corps, ah pis ça n'a pas

d'allure, dans ma jambe.


PATRICK bouge le haut de son corps.


PATRICK

Dans ma jambe,

ça remonte

dans mon bassin, ça fait

tourner ma tête,

ça c'est vraiment...

La musique, c'est la vie,

en quelque part. Pis vu

que la danse, ben,

c'est pas mal vivant,

c'est pour ça que la danse

et la musique... Hein?


Dans la salle de spectacle, PATRICK est assis au milieu des sièges avec OLIVIER MORIN. Avec son ordinateur, PATRICK contrôle une projection sur la scène. Sur la projection, on voit des personnes danser sur un fond blanc, suivi d'un arrière-plan aux couleurs néon des années 80.


PATRICK

O.K, je t'explique.


OLIVIER MORIN

Oui.


PATRICK

Moi je découperais,

j'enlèverais le blanc,

pour qu'ils dansent

au centre de ça.

On filme tous les artistes

invités sur le show...


OLIVIER MORIN

Oui.


PATRICK

Pis on les fait danser, mélangés

avec des va-nu-pieds là,

comment on appelle

ça là, des...


OLIVIER MORIN

Des civils?


PATRICK

Des civils.

Même Mèche pourrait danser là.


OLIVIER MORIN

Ah, oui,

tout le monde.


PATRICK s'adresse à MÈCHE et ÉRIC DESRANLEAU, tous deux assis plus bas.


PATRICK

Hein Mèche?

On te filme. Éric?

Toi aussi tu pourrais

faire ça là.


OLIVIER MORIN

Oui, bien sûr,

good, on va

partir de ça.


PATRICK et OLIVIER MORIN regardent la lumière émanant du projecteur derrière eux.


OLIVIER MORIN

As-tu vu ça Pat?


PATRICK

Ah, c'est beau. Wow!

À quoi ça te fait penser ça?


OLIVIER MORIN

À une aurore boréale, toi?


PATRICK

Tellement. O.K, cool! On y va?


Sur la scène, PATRICK montre à OLIVIER MORIN une chorégraphie où il danse comme un robot. OLIVIER MORIN rit.


Dans une entrevue montée en parallèle, OLIVIER MORIN s'adresse au réalisateur.


OLIVIER MORIN

Écoute, on a un fun noir,

on s'amuse, t'sais, on rigole

entre nous. J'ai l'impression

de jouer avec un vieil ami.

C'est sûr que quand je réalise

à un moment donné que tout ça,

c'est pour faire un spectacle

international, là je capote

parce que ça n'a pas d'allure.

Il est là de tout coeur, il est

là avec beaucoup de sincérité,

puis c'est ce qui fait

qu'on achète son personnage

pis qu'on achète sa musique

pis qu'on aime King Lionel,

c'est qu'il ne rit

pas de nous King.


Plus tard, PATRICK répète sur scène, vêtu en KING LIONEL. Il porte de grosses lunettes qui s'allument en clignotant.


KING LIONEL

On voit-tu que

mes lunettes allument?


OLIVIER MORIN

Ah, bonne idée,

c'est très beau.


KING LIONEL danse sur de la musique électronique. OLIVIER MORIN guide ses mouvements.


Dans une entrevue montée en parallèle, OLIVIER MORIN s'adresse au réalisateur.


OLIVIER MORIN

Pour moi, de penser que

ce spectacle-là va être vu

devant des milliers de gens,

il y a quelque chose

qui me fait capoter de joie,

c'est le merveilleux

pis c'est le pire.

C'est la pop.


Sur la scène, OLIVIER MORIN donne des indications à KING LIONEL.


OLIVIER MORIN

Le saxophone

on te le lancerait là.


KING LIONEL fait mine de recevoir un saxophone et d'en jouer intensément.


OLIVIER MORIN

Un genou à terre, voir,

je ne sais pas si...

Ouvre vers le monde!


La musique s'arrête.


OLIVIER MORIN

C'est ça aussi t'sais,

faut pas l'oublier, King Lionel

c'est une rock star,

donc c'est un sex-symbol.

Je veux dire, ce n'est pas pour

rien que t'as ces collants-là.


Dans une entrevue montée en parallèle, PATRICK s'adresse au réalisateur.


PATRICK

Olivier, c'est lui

le grand marionnettiste,

qui prend les couleurs,

qui prend les sons,

qui prend mon énergie,

qui prend ma rage,

pis il la catalyse,

pour en faire devenir quelque

chose qui est précis.

Cette game-là

on la joue ensemble.


Sur scène, PATRICK et OLIVIER MORIN font comme s'ils se livraient à un duel à l'épée.


PATRICK

Qu'est-ce que

tu veux dire toi?

Comment ça qu'est-ce que

je veux dire, j'en ai un sujet!


OLIVIER MORIN

Ben je comprends.


PATRICK

Je veux parler

de l'environnement.

Je vais leur dire au monde,

faut arrêter les déchets,

t'sais c'est ça.


Dans une entrevue montée en parallèle, OLIVIER MORIN s'adresse au réalisateur.


OLIVIER MORIN

C'est quelque chose de plus

en plus, duquel je suis fier.

Pis ça, je ne l'avais

vraiment pas vu venir.

Fait que, tant mieux si mon nom

est associé à King Lionel,

The World Tour,

pourquoi pas?


PATRICK est dans le studio de BENOÎT ROUSSEAU, qui fait jouer un rythme électronique sur son ordinateur.


PATRICK

(Chantant)

...dans la jungle,

Vient dans la jungle,

Vient dans la jungle,


BENOÎT ROUSSEAU

Ça, ça marche ça.


PATRICK

(Chantant)

Vient dans la jungle,

Vient dans la jungle,


BENOÎT ROUSSEAU

Je me demande si on ne pourrait

pas teaser ça quelque part

dans ton intro.


Dans une entrevue montée en parallèle, BENOÎT ROUSSEAU s'adresse au réalisateur.


BENOÎT ROUSSEAU

Il y aura une prochaine marche.

Pis chaque marche va être

plus grosse que la précédente.

Ce qui fait un drôle d'escalier,

comme une pyramide à l'envers.

S'il y a une leçon que je tire,

c'est qu'on ne savait pas

où est-ce qu'on s'en allait,

pis on est allés

de surprise en surprise

pis...


PATRICK arrive et interrompt BENOÎT ROUSSEAU.


PATRICK

Ben?

Tu veux-tu que...

(Remarquant le réalisateur)

ah, excusez.


BENOÎT ROUSSEAU

Non, c'est correct.


PATRICK

Veux-tu que je

call du poulet ou de la pizza?


BENOÎT ROUSSEAU

Ah pizz, ça serait correct ça.


PATRICK

De la pizza?


BENOÎT ROUSSEAU

Oui.


PATRICK

(S'adressant au réalisateur)

Ça va pour toi?


BENOÎT ROUSSEAU

(S'adressant au réalisateur)

Une pizza?


MAUDE est interviewée devant chez elle.


MAUDE

Non, mais c'est drôle

quand même tout ça là.

C'était voué à l'échec,

pis finalement c'est un succès.

Non, mais il y a

du monde de même là.

T'sais, ils partent une affaire

pis ça marche tout le temps.

Tsais, tu dis:

"Ben non, non non,

ça c'est sûr que ça

ne marchera pas."

Ben non, ça marche.

Ben Patrick c'est ça.

C'est fatigant quand même.

(Riant)

C'est quand même fatigant.

Je suis peut-être jalouse là,

je suis peut-être

un peu jalouse. Mais, c'est ça

qui se passe en ce moment,

fait que, vivons-le à 100%,

pis profitons!

Pis on verra où ça

nous mènera. Hein?

Bravo Patrick Guérard, bravo.


PATRICK marche sur une rue, la nuit. Il parle au téléphone.


PATRICK

Allo? Oui, ça va?

Oui, oui, oui.

Oui, peux-tu me passer maman?

Oui, merci.

Allo! Ça va?

Bon, tu voulais que je t'appelle

quand je suis arrivé.

Je suis pas mal rendu là.


PATRICK arrive au coin de la rue. Derrière lui, un gros panneau au néon indique qu'il se trouve à Las Vegas.


PATRICK

(Parlant au téléphone)

Oui.

Ah, ben oui O.K. Oui,

je vous rappelle

après le souper.

O.K!


Générique de fermeture

Épisodes de King Lionel

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par