Image univers La Petite Mosquée dans la prairie Image univers La Petite Mosquée dans la prairie

La Petite Mosquée dans la prairie

La Petite Mosquée dans la prairie décrit avec humour le quotidien d´une communauté musulmane dans le Saskatchewan.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

22 v'la l'archidiacre

22 v’la l’archidiacre



Année de production: 2007

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

AMAAR enlève l'enseigne de la mosquée au-dessus de la porte d'entrée. Le RÉVÉREND MCGEE sort le rejoindre.


RÉVÉREND MCGEE

Ah...

Je vois que vous

bricolez maintenant.

Rejoignez le clergé et

apprenez un métier.


AMAAR

On ne peut pas engager

un homme à tout faire.


RÉVÉREND MCGEE

J'ai entendu. J'ai parlé

au téléphone avec l'archidiacre.

Il m'a informé qu'il me

rendrait visite dimanche.

Il se fait beaucoup de souci sur

la rentabilité de cette église.


AMAAR

Ça ne semble pas

très charitable.


RÉVÉREND MCGEE

La chrétienté n'a pas

tenu 2000 ans

en se montrant charitable.


Les deux hommes entrent dans la mosquée dans la salle paroissiale de l'église.


AMAAR

On ne dirige pas une église

comme un commerce.


RÉVÉREND MCGEE

C'est ce qu'il

m'a dit trois fois

au cours de la dernière

demi-heure.


AMAAR

Le clergé n'envisage quand

même pas de fermer l'église...


RÉVÉREND MCGEE

J'espère pas.

Ma pauvre congrégation.

Pour certains membres,

mes sermons sont le seul

moyen de se reposer.


AMAAR

Et le loyer de notre mosquée

de fait pas de différence?


RÉVÉREND MCGEE

Je n'en ai pas parlé, sinon

nous n'aurions ni électricité

ni chauffage.


AMAAR

Ça vous aiderait si je parlais

à l'archidiacre?


RÉVÉREND MCGEE

Oh quelle merveilleuse idée!

Je vais demander à l'imam

qui dirige la mosquée,

dont l'archidiacre

n'a pas entendu parler,

d'aller plaider ma cause.


AMAAR

Alors, c'était une bonne idée

que j'aie décroché l'écriteau.


RÉVÉREND MCGEE

Non, non, non.

C'est une excellente idée.


Pendant qu'AMAAR et le RÉVÉREND s'éloignent vers leurs bureaux, BABER entre dans la mosquée avec un invité.


BABER

Aucune trace d'Amaar.

Aucune trace de Yasir.

Aucun écriteau

au-dessus de la porte.


BABER aperçoit l'enseigne déposée dans l'entrée près des chaussures d'AMAAR.


BABER

(Saisissant l'enseigne)

Paresse. Incompétence.

Irresponsabilité.

Comment peut-on être

un exemple positif

pour la communauté blanche

si on se comporte

exactement comme eux?


Générique d'ouverture


Titre :
La petite mosquée dans la prairie


Plus tard, YASIR, le RÉVÉREND MCGEE et AMAAR discutent dans l'espace commun de la salle paroissiale en se dirigeant vers le bureau de YASIR.


YASIR

On peut pas laisser l'archi...


RÉVÉREND MCGEE

Diacre.


YASIR

Fermer l'église.

Ce serait un coup mortel

à la diversité religieuse.


AMAAR

Et aussi la fin

de votre bureau gratuit.


YASIR

Amaar, ça ne m'est même pas

venu à l'esprit. Je...

Vous allez devoir récolter de

l'argent. Une vente de gâteaux?


RÉVÉREND MCGEE

Il n'y a certainement pas

assez de farine en ce monde.


YASIR

Alors, il faut agrandir

votre congrégation.


RÉVÉREND MCGEE

Oui, ouf... Malheureusement,

ces temps-ci,

la grande faucheuse

passe plus souvent

que la cigogne.


YASIR

Mais si... les musulmans

venaient dimanche

en prétendant être chrétiens.


AMAAR

Vous ne pouvez pas

prétendre être chrétiens.


RÉVÉREND MCGEE

En fait vous pouvez. La moitié

de ma congrégation le fait déjà.


AMAAR

Mais on est musulmans.

On commettrait un péché

en prétendant l'inverse.


YASIR

On n'a pas besoin de faire

semblant. On n'a qu'à assister

au service religieux

machin truc, là,

et l'archi... je sais pas

trop quoi, là,

pour dire: «Je présume

qu'ils sont anglicans.»


RÉVÉREND MCGEE

Sauf s'il vous entend parler.


YASIR

Sarah peut nous aider.

Elle pourrait nous coacher. Elle

a déjà joué dans votre équipe.


AMAAR

Yasir, c'est malhonnête.


YASIR

Dans ce cas, on revient

dans le sous-sol de ma maison.

Les chrétiens aussi d'ailleurs.

Mais ça va aller,

il y a plein de place

entre la machine à laver

et le sèche-linge.


RÉVÉREND MCGEE

Mes paroissiens ont

célébré leur baptême

et leur mariage

dans cette église.

Ils mourraient

s'ils ne pouvaient

y célébrer leur enterrement.


AMAAR

Le dilemme, c'est:

est-ce que c'est honnête?


YASIR

Non, non. Le dilemme, c'est:

est-ce qu'on peut s'en sortir

avec cette solution?


AMAAR

Bien. Il y a une phrase

du prophète,

que la paix soit

sur lui, qui dit:

«Les musulmans

doivent aider les chrétiens

à rebâtir leurs églises

si elles devaient brûler.»


RÉVÉREND MCGEE

J'ai l'impression

que vous avez trouvé

une justification

théologique à l'idée farfelue

de notre ami Yasir.

Dieu bénisse l'islam.


YASIR

Toute la mosquée doit

nous aider.


AMAAR

Pas tout le monde.

Baber déteste le fait

qu'on soit dans une église.

Ça le tuerait sûrement.


YASIR

Aussi tentant que ce soit,

vous avez raison: il ne faut pas

le mettre dans le coup, mais...

est-ce qu'on peut passer

pour des anglicans?


RÉVÉREND MCGEE

Si Dieu est de notre côté.

En tout cas s'il veut bien

regarder de l'autre côté.


FRED TUPPER s'assoit au comptoir du restaurant de FATIMA en geignant.


FATIMA

Arrêtez de grogner.

Vous n'êtes pas à la radio.


FRED

Oh, mon dos me fait mal.


FATIMA

Il faut vous faire soigner.


FRED

Non, merci.

Les docteurs sont des nuls.


FATIMA

Je suis d'accord. Il vous faut

une vraie médecine.


FRED

Hum?


FATIMA sort un pot contenant une mixture douteuse de sous le comptoir.


FATIMA

Comme celle-là. C'est gratuit.


FRED

La chose pire qu'une

doctoresse, c'est une sorcière,

et je dis pas ça parce que

vous êtes black.


FATIMA

Ah, vous êtes un bouffon.

Et je ne dis pas ça juste

parce que vous êtes blanc.

Vous ne savez strictement rien

de la médecine traditionnelle.


FRED

Je ne gaspillerai pas une

cellule de mon cerveau

à essayer de la connaître.]


FATIMA

Oui, j'imagine que vous

n'en avez pas beaucoup.


FRED

Ah, elle est bonne. Je vais

l'utiliser dans l'émission,

mais contre quelqu'un

d'autre que moi, bien sûr. Aïe!


FATIMA

Efficacité garantie

ou on vous rembourse.


FRED

Bien, si c'est gratuit,

il y a pas de mal à essayer.


FATIMA

Appliquez ça sur le bas du dos

trois fois par jour.


FRED

Je serai un homme neuf?


FATIMA

Ça, ce serait une bonne nouvelle.


BABER guide deux hommes qui l'aident à remettre l'enseigne au-dessus de la porte d'entrée de la mosquée.


BABER

Un peu plus haut.

C'est mieux.

Personne n'est fier

de notre mosquée à part Baber.

En tout cas, ce sera bien

plus difficile à enlever. Oui.


FRED se fait ausculter par RAYYAN, à la clinique médicale.


RAYYAN

On dirait la gangrène.

Il y a de fortes chances

pour qu'on vous ampute du torse.


FRED

C'est l'espèce de produit

vaudou que Fatima m'a donné.

Je crois que ça luit

dans le noir.


RAYYAN

Parfait. Ça vous évitera

de vous rentrer dedans.


FRED

Très drôle. Alors

qu'est-ce que je peux faire?


RAYYAN

Essayez le savon.


FRED

Non, je parle

de la douleur de mon dos.


RAYYAN

Nous avons étudié

vos radios. Vous souffrez

d'une maladie dégénérative des

disques des vertèbres lombaires.


FRED

Dégénérative? Et j'ai encore

combien de temps à vivre?


RAYYAN

Ne vous en faites pas,

vous êtes un bon candidat

pour l'opération.


FRED

Oh, retirez mon nom

des bulletins de vote.

Non, non, je préfère

garder le truc vert.


RAYYAN

Bonne idée.

Ça réduira le risque

de vous voir procréer un jour.


FRED

Pas question que je vous

laisse jouer du couteau.

Je préfère retourner

voir Fatima.


RAYYAN

Attention. Vous allez être cloué

au lit et souffrir constamment.


FRED

Ah, vous, les musulmans,

vous savez rassurer les malades.


YASIR et SARAH mangent ensemble dans leur cuisine.


SARAH

Je ne me rappelle pas avoir

grandi en tant qu'anglicane,

mais j'ai dû passer par là.


YASIR

Ça va te revenir.

C'est comme le vélo.


SARAH

En s'agenouillant

plus souvent.


YASIR

Bien, tu vois,

tu te rappelles.


SARAH

Je me souviens

d'un tout petit détail.


YASIR

Oui? Oui?


SARAH

Il y avait

un petit chapeau blanc

que je portais à chaque service.

Ah, il était si trognon.

Où il est passé, ce chapeau?


YASIR

Oublie le chapeau.

Tu nous aideras s'il te plaît.


RAYYAN arrive dans la cuisine.


RAYYAN

(S'adressant à sa mère)

Dans quel coup tordu il essaie

de t'entraîner cette fois?


YASIR

Pourquoi tu supposes toujours

qu'on mijote quelque chose?


RAYYAN

Parce que tu mijotes

toujours quelque chose, papa.


SARAH

En fait, il y a

un problème et ton père a...


RAYYAN

Oh, laisse tomber.

Je suis trop fatiguée.


SARAH

D'accord, on mijote

quelque chose.


RAYYAN

D'accord.


YASIR

Tu vas m'aider ou non?


SARAH

Bon, il faut que je me

rafraîchisse la mémoire.

On n'a pas un Nouveau Testament

qui traîne quelque part?


YASIR

Un Nouveau Testament?


SARAH

Oui, ou un Ancien Testament.


YASIR

Chérie, si on a

un Nouveau Testament,

j'ai certainement

jeté l'Ancien.


Le lendemain, FRED retourne au restaurant de FATIMA.


FRED

(S'adressant à FATIMA)

Un café, s'il vous plaît.

Pendant que j'y pense,

le truc que vous m'avez

refilé, c'est nul, hein.


FATIMA

Vous n'en mettez

peut-être pas assez.


FRED

Non, mais mon dos ressemble

à un morceau de kryptonite.

Et je crois que ça suffit.


FATIMA

Bon, eh bien,

j'ai un médicament

par voie orale

qui est bien plus efficace.


FRED

Je vous préviens:

je ne touche pas à la drogue.


FATIMA

C'est vrai? Alors, où vous

allez chercher vos opinions?


FATIMA prend un sachet sur le comptoir et le tend à FRED.


FATIMA

Alors, vous mettez deux

cuillères à café

dans un verre d'eau

et ça, trois fois par jour.

Ça fera du bien

à votre dos et à votre côlon.


FRED

Qu'est-ce qu'il a, mon côlon?


FATIMA

Il est bouché comme vous.

Prenez mon médicament

ou retournez voir Rayyan.


FATIMA reprend le sachet.


FRED

Donnez ça. C'est quand même

mieux que l'opération.

Vous êtes sûre

que c'est sans danger?


FATIMA

J'ai souvent administré

cette médecine au Nigéria

et personne n'est mort.

Oh, bien sûr, je n'y suis pas

retournée depuis des années.


FRED

Je me sens déjà

beaucoup mieux.


RAYYAN entre dans le restaurant et entend la fin de la conversation entre FRED et FATIMA.


RAYYAN

Hé, Fatima,

tu lui as encore fait prendre

un de tes «médicaments»?


FATIMA

S'il meurt,

je lui demanderai pardon.


RAYYAN

(Soupirant)

Ce n'est pas très

gentil de donner de faux espoirs

aux gens avec tes remèdes

de grand-mère.


FATIMA

Ce n'est pas très gentil de

donner de faux espoirs aux gens

avec ton petit diplôme. Ha!


YASIR désinstalle l'enseigne au-dessus de la porte de la mosquée.


YASIR

Un espion, un fouineur,

un malade mental...


BABER sort de la mosquée avec quelques hommes de la communauté.


BABER

Yasir?


YASIR

Baber. Justement,

je parlais de toi.


BABER

Tu parlais à qui? Et que

fais-tu avec notre pancarte?


YASIR

Notre pancarte...

Eh bien, elle est

trop petite. Oui.

C'est très embarrassant d'avoir

ce petit morceau de bois

au-dessus de la porte

de notre bien-aimée mosquée.

Et c'est pour ça

qu'Amaar l'a retirée.

Mais une espèce d'idiot

l'a remise en place.

Non, mais tu le crois, ça?

Les gens n'ont aucune fierté.


BABER

C'est vrai, oui.


YASIR

Bon, on va la cacher

et juste le temps

d'en trouver une mieux que ça

qui soit bien plus grande,

énorme, spectaculaire!

On se voit la semaine prochaine.


YASIR retourne à l'intérieur en emportant l'enseigne.


BABER

(S'adressant à un de ses compères)

Dans une semaine?

Non, on n'a qu'à commander la

nouvelle pancarte aujourd'hui.

Crions le nom de l'islam

sur les toits du monde!


AMAAR s'adresse à ses concitoyens musulmans dans l'église de Mercy. SARAH attend son tour de parole.


AMAAR

Et maintenant,

voilà ce que vous avez

toujours voulu savoir

sur la chrétienté,

mais vous aviez peur

d'être convertis.

Bienvenue à soeur Sarah.


SARAH

Merci. Ah, par où commencer?

D'accord, bon,

la chrétienté a commencé

il y a très, très

longtemps maintenant.


FATIMA

Elle remonte à 2007 ans.


SARAH

Oh, bravo, Fatima.

Comment tu sais ça?


FATIMA

J'ai un calendrier.


L'assemblée éclate de rire.


FATIMA

(S'adressant à elle-même)

C'est une coriace.


YASIR lève la main.


SARAH

Oui, Yasir? Tu as une question?


YASIR

Oui. Mon siège sent

le poisson.

C'est pour ça qu'on

appelle ça un banc?


Tous éclatent à nouveau de rire.


SARAH

Il vaudrait mieux bien te

tenir, sinon tu vas être puni.


YASIR

Que des promesses.


AMAAR

(S'adressant à SARAH)

Trouvez quelque chose

d'excitant.


SARAH

Oui, quoi? Oh, j'ai trouvé.

La communion.


AMAAR

Soeur Sarah, pourquoi ne pas

nous parler de la communion?


SARAH se dirige vers l'autel et découvre le calice et l'ostensoir.


SARAH

La communion, c'est

quand le prêtre bénit le...

l'hostie et le jus de raisin

pour représenter le corps

et le sang du Christ.


FATIMA

Pourquoi?


SARAH

Euh, pour...

pour pouvoir les manger.


FATIMA

Je ne verserai pas

dans le cannibalisme.


Tous rient à nouveau.


AMAAR

(Rejoignant SARAH derrière l'autel)

On pourrait peut-être

essayer les chants.


SARAH

Ah, très bonne idée.

Un cantique. Euh,

un cantique, très bien.

On prend le numéro 405.

Levez-vous.


SARAH fait signe à l'organiste de l'église qui entame un cantique.


Les citoyens musulmans entament le cantique plus ou moins en choeur.


TOUS

♪ Ô Seigneur ♪

♪ Notre soutien dans le passé ♪

♪ Ô Seigneur reste à nos côtés ♪


Le RÉVÉREND MCGEE entend les chants dans son bureau et se précipite dans l'église pour assister au concert.


SARAH

Bravo, bravo.

Tout le monde peut s'asseoir.

(Apercevant le RÉVÉREND)

Oh, révérend McGee!


RÉVÉREND MCGEE

Désolé. Je suis en retard.


AMAAR

Vous arrivez juste à temps.


SARAH

Il faut que vous

écoutiez le cantique.

On va y retourner.

Fatima, tu veux nous diriger?


Une sonnerie de téléphone résonne dans l'église. C'est le téléphone de YASIR ,qui se dépêche de sortir pour répondre à l'appel.


YASIR

Je suis en pleine répétition.


TOUS

♪ Ô Seigneur ♪

♪ Notre soutien dans le passé ♪


RÉVÉREND MCGEE

Stop! Non, non, stop!

Non, c'est terrible.

Non, c'est un désastre.


SARAH

Ils deviennent

meilleurs à chaque fois.


RÉVÉREND MCGEE

Exactement,

ce n'est pas anglican.

L'archidiacre va s'en

rendre compte. Et la façon

dont ils se lèvent tous en même

temps, avec une telle vigueur.

Non, non, non.

Les vieux, enfin les anciens

de la congrégation,

se lèvent brusquement

comme si on avait

déclaré le buffet ouvert.

Et puis, il y a ceux

qui se lèvent en retard,

parce qu'ils sont sourds

comme un pot.

Et il y a encore ceux qui

se traînent péniblement,

comme les adolescents à qui on

demande de laver la vaisselle.

Mais voyons,

vous avez tous compris? Bon.

Et maintenant,

essayons de nous lever.


YASIR

(Parlant au téléphone près de la porte)

C'est trop cher.


RÉVÉREND MCGEE

Mais surtout,

pas ensemble.


YASIR regarde par un carreau dans la porte et aperçoit l'archidiacre descendre d'une voiture.


RÉVÉREND MCGEE

Il faut que ce soit

parfaitement mal.

L'archidiacre arrive dimanche.


YASIR

(Se précipitant dans l'église)

L'archidiacre arrive!


RÉVÉREND MCGEE

L'archidiacre!?

Mais non, mais non,

c'est trop tôt! Venez, venez.


Toutes les personnes présentent dans l'église se précipitent vers la sacristie.


YASIR

L'archidiacre arrive!


YASIR tente de se cacher derrière un mur et fait tomber des balais sur son passage. En ramassant les balais, il se frappe sur l'archidiacre.


ARCHIDIACRE

Bonjour. Je suis

l'archidiacre Gladwin.


Quelques personnes sont encore dans la salle, le RÉVÉREND profite que l'ARCHIDIACRE parle à YASIR pour précipiter leur sortie.


RÉVÉREND MCGEE

Allez, allez.


ARCHIDIACRE

(S'adressant à YASIR)

Vous êtes le gardien?


YASIR

Le... Oui.

Oui, Votre Sainteté, Votre

Sainteté. Ça roule au Vatican?


ARCHIDIACRE

Qu'est-ce que vous racontez,

cher monsieur?

Quel genre d'anglican êtes-vous?


YASIR

Non pratiquant...

depuis ma naissance.


ARCHIDIACRE

Où est McGee?

Je veux tout visiter.


YASIR

Attendez.


ARCHIDIACRE

Quoi?


YASIR

Mais vous êtes l'archidiacre!


ARCHIDIACRE

Je vous signale

que je vous l'ai déjà dit.


YASIR

Je me demandais

où je l'avais entendu.


L'ARCHIDIACRE n'ajoute rien et se dirige vers la nef de l'église. Le RÉVÉREND court à sa rencontre.


RÉVÉREND MCGEE

Ah... Archidiacre Gladwin.

Vous êtes en avance.

Je croyais que vous

ne veniez que dimanche.


ARCHIDIACRE

Je viens de fermer

une église à Dog River.

Je n'avais rien à faire,

donc j'ai eu l'idée

de venir plus tôt ici.

Est-ce qu'il y a un problème?


RÉVÉREND MCGEE

Oh, euh... Donc, vous allez

passer tout le week-end ici?


ARCHIDIACRE

Oui.


RÉVÉREND MCGEE

C'est merveilleux.


ARCHIDIACRE

(Faisant un pas en avant)

Je veux visiter l'église,

tout de suite.


RÉVÉREND MCGEE

(Obstruant le passage)

Bien sûr, bien sûr...

En fait, je me disais

que peut-être que...

On pourrait peut-être boire

un verre de vin avant.


ARCHIDIACRE

Le vin, peut-être...


RÉVÉREND MCGEE

Oui, vous avez raison

comme d'habitude. C'est un...

un grand vin français

qui a déjà attendu 35 ans,

alors... Hum-hum.


ARCHIDIACRE

Elle serait de 1972,

cette bouteille?


RÉVÉREND MCGEE

Euh, hum-hum.


ARCHIDIACRE

Je ne vais pas rejeter

votre sens de l'hospitalité.


Le RÉVÉREND guide l'ARCHIDIACRE vers le presbytère.


Plus tard au restaurant, FATIMA aperçoit FRED assis à une table. Il est couvert de pustules.


FATIMA

Mais qu'est-ce qui

vous arrive?


FRED

Bien, j'ai pu réduire

l'explication

à seulement deux possibilités:

une abeille africaine tueuse

ou une tueuse africaine.


FATIMA

Vous n'en mettez pas assez.


FRED

Pourquoi? Parce que

je suis toujours vivant?

Vous deviez me soigner le dos

parce que j'avais mal.


FATIMA

Votre dos est le symptôme

de vos pensées mesquines.

C'est tout votre racisme

qui veut sortir.


FRED

Non, pas du tout. Il y a bien

plus de trucs qui sortent de là.


FATIMA

Vous avez l'âme empoisonnée.


FRED

Et le dos verdâtre.

Et je peux enchaîner avec la

peste noire ou la fièvre jaune.


FATIMA

Si vous ne guérissez pas,

vous mangerez ici gratuitement.


FRED

(Se grattant en geignant)

Ça pourrait bien se résumer

à deux repas à ce rythme.


YASIR rentre dans son bureau avec SARAH.


YASIR

Une chance

que j'aie su l'occuper.

T'aurais dû me voir à l'oeuvre.


SARAH

McGee a dit que tu faisais

un excellent petit gardien.


YASIR

Avoue que je t'en ai

bouché un coin.


SARAH

Ah, les problèmes

qu'on se crée

pour essayer de sauver

ton bureau gratuit.


YASIR

Je fais ça par bonté d'âme.


SARAH

Qu'est-ce qu'on va

faire dimanche

pour cacher mon foulard

sur la tête?


YASIR

Ah... Les chapeaux

de printemps.


SARAH

C'est pour Pâques.


YASIR

Et c'est quand, Pâques?


SARAH

En avril.


YASIR

C'est quand le petit Jésus a

vu son ombre. On est d'accord?


SARAH

Euh... Ferme-la.


À la messe du dimanche, toutes les femmes musulmanes portent un chapeau sur leur hijab.


AMAAR est assis à côté de SARAH.


AMAAR

Bien vu, les chapeaux.


SARAH

Oui, c'est ce que j'ai trouvé

de mieux comme camouflage.


L'ARCHIDIACRE fait son sermon.


ARCHIDIACRE

Aujourd'hui,

la parabole des deux frères...

... illustre le péché

de mensonge.

Et nous savons tous que

le salaire du péché est la mort.

Il vaut mieux, et de loin,

être agent du fisc

(Pointant SARAH du doigt)

ou prostituée!


SARAH

Quoi? Qui, moi?


ARCHIDIACRE

Celui qui répond honnêtement

à l'appel du Seigneur...

devra juste dire

ce que le Seigneur

veut entendre dire!

Terrible sera le châtiment

de celui qui défie le Seigneur!

Même le tout jeune enfant

ne pourra échapper au feu

brûlant de l'enfer.

Et il périra dans

d'atroces souffrances!


SARAH laisse sortir un petit cri.


ARCHIDIACRE

Très bien.


L'ARCHIDIACRE se tourne vers le RÉVÉREND qui s'approche.


RÉVÉREND MCGEE

Un message d'amour

pour toute la famille.


L'organiste entame la musique du prochain cantique. Pendant ce temps, BABER et ses comparses installent une enseigne plus grande au-dessus de la porte d'entrée de la mosquée.


BABER

Maintenant, il ne reste plus

qu'à brancher les haut-parleurs.

(Tendant les haut-parleurs à l'homme perché sur une échelle)

Là.


Dans l'église, le RÉVÉREND termine son office.


RÉVÉREND MCGEE

Ainsi s'achève le service.

Amen et allez en paix.


TOUS

Amen.


FATIMA

Amen, amen, amen!


SARAH

(Se tournant vers FATIMA)

Chut! Un seul devrait suffire.


FATIMA

Bon, je peux

y aller maintenant?

Il faut que je retourne au café.


SARAH

Que fais-tu

du jour de repos?


FATIMA

(Se levant pour sortir)

Et toi, qu'est-ce que

tu fais des musulmans?


Pendant que les fidèles sortent de l'église, l'ARCHIDIACRE s'approche du RÉVÉREND.


ARCHIDIACRE

Bien essayé, McGee.

Mais vous n'espérez quand même

pas me faire croire

que tous ces gens font partie

de votre congrégation.


RÉVÉREND MCGEE

Oh, je ne pense pas, non.


ARCHIDIACRE

C'est étonnant que vous

soyez parvenu à convertir

autant de musulmans

à l'anglicanisme

en une seule semaine.

Et on dit que l'esprit

du missionnaire est mort.

Beau travail, Duncan.


RÉVÉREND MCGEE

Oh, eh bien...

je suis heureux

que vous soyez satisfait.


Un homme passe avec l'argent de la quête.


RÉVÉREND MCGEE

Oh... C'est charmant.


ARCHIDIACRE

J'ai hâte de voir la part

qui nous revient.

Je vous propose de compter

la recette de la quête ensemble.

On peut peut-être prendre

un verre pour fêter ça.


RÉVÉREND MCGEE

Oh oui!


Le RÉVÉREND et l'ARCHIDIACRE sortent de l'église en traversant l'allée. Ils passent devant quelques fidèles encore dans l'église. En passant devant AMAAR et YASIR, le RÉVÉREND sourit.


AMAAR

(S'adressant à YASIR)

On dirait que

votre plan a marché.


YASIR

Personne n'est

plus surpris que moi.


Soudain, une musique arabe remplit l'espace.


AMAAR

C'est quoi, ça?


Le RÉVÉREND et L'ARCHIDIACRE suivent de près AMAAR et YASIR qui se précipitent vers la salle de la mosquée.


BABER est dehors et s'adresse à l'homme qui a fixé le haut-parleur.


BABER

C'est trop fort, arrête tout.


YASIR arrive auprès de BABER. AMAAR et les autres suivent de près.


YASIR

Mais c'est quoi ce bruit?


BABER

L'appel à la prière.

T'es musulman ou quoi?


YASIR

Qu'est-ce que tu fais?


BABER

Ce que tu ne fais jamais:

finir le travail.

Notre Petite Mosquée va faire

l'envie de toute la prairie.


La musique s'arrête et l'ARCHIDIACRE réagit aux propos de BABER.


ARCHIDIACRE

Mosquée?

Il y a une mosquée dans

l'église, si je comprends bien?


RÉVÉREND MCGEE

Oui. J'ai bien peur

que l'annonce de leur conversion

ait été un peu prématurée.


ARCHIDIACRE

À quoi jouez-vous au juste?


RÉVÉREND MCGEE

C'est une expérience

interreligieuse.


AMAAR

Un programme d'échange

chrétiens-musulmans.


ARCHIDIACRE

Ça suffit! Dans votre

bureau tout de suite!


SARAH et les autres se sont attroupés à la porte. L'ARCHIDIACRE passe près d'elle.


SARAH

Je ne suis pas une prostituée.


BABER

(S'adressant à AMAAR et YASIR)

Alors, qu'est-ce que

vous pensez de la pancarte?


Au restaurant, FRED arrive. Il marche difficilement.


FATIMA

(Servant une cliente.)

Vous l'aimez, mon thé, hein?

(Apercevant FRED)

Ah, vous avez meilleure mine.


FRED

Oui, mais mon dos,

c'est l'enfer.


FATIMA

Bon, alors, vous êtes prêt.


FRED

Prêt pour quoi?


FATIMA

Vous vous demandez ça depuis

longtemps, je le sais bien.


FATIMA se place derrière FRED et l'empoigne.


FRED

Qu'est-ce que vous faites?

Je vous interdis de me toucher!


FATIMA fait craquer le dos de FRED.


FRED

Oh... Je me sens beaucoup mieux.


FATIMA

Je considère ça

comme un remerciement.


FRED

(Dansant et gigotant dans tous les sens)

Ah! Il y a longtemps que

je me suis pas senti aussi bien.


RAYYAN entre à ce moment.


RAYYAN

Qu'est-ce que vous faites?

Vous ne devriez pas sauter

comme ça dans votre état.


FRED

Quoi? Quel état?

Fatima vient de me guérir!


RAYYAN

Ah oui, j'ai déjà vu ça

bien des fois.

(S'adressant à FATIMA)

Il s'est lui-même convaincu que

ton espèce de médecine marchait.


FATIMA

Et toi, tu t'es toi-même

convaincue que tu étais médecin.


RAYYAN

Le truc que tu as donné à Fred

aurait dû être testé

en double aveugle dans

un hôpital pendant des mois.


FATIMA

Oh, excuse-moi.

Je n'utilise que des produits

que nous avons testés

dans mon pays

pendant des milliers d'années.


RAYYAN

D'accord. Comme tu voudras.

On se voit à mon cabinet

dans une semaine?


FRED

Oui, pour rigoler.


RAYYAN

Hum-hum.


RAYYAN va s'asseoir à une table.


FRED

Fatima, chère amie,

cette lotion

que vous m'avez donnée

pour mon dos, c'était juste...

enfin, juste pour me ramollir

avant de me rafistoler?


FATIMA

Non. Je voulais vous voir

souffrir un peu plus longtemps.


FRED

Ha, ha.


L'ARCHIDIACRE sermonne le RÉVÉREND dans son bureau.


ARCHIDIACRE

Mensonge, tricherie...

... mise en scène...

Et vous osez vous faire

passer pour un pasteur.


RÉVÉREND MCGEE

Non, plus maintenant.

Je crois que maintenant, je suis

un pasteur sans troupeau.


ARCHIDIACRE

Mais arrêtez par pitié de

toujours vous plaindre comme ça.


RÉVÉREND MCGEE

Mais je viens à peine

de commencer à le faire.


ARCHIDIACRE

Votre petit subterfuge

est terminé.


RÉVÉREND MCGEE

Vous allez fermer l'église?


ARCHIDIACRE

Quoi? Oh, avec une mosquée qui

rapporte sur notre propriété?

Ces musulmans sont

des envoyés de Dieu.

Je vous juste m'assurer

que nous aurons bien notre part.


RÉVÉREND MCGEE

J'ai besoin de cet argent

pour faire tourner l'église.


ARCHIDIACRE

Je suis désolé.

Est-ce que quelqu'un

vous a donné l'impression

que l'Église anglicane

était une démocratie?

Oh, oh, non, non.

Le diocèse veut son argent,

McGee.


RÉVÉREND MCGEE

Très bien.

Je vais garder mon église,

mais je n'ai pas

de quoi la faire tourner.


ARCHIDIACRE

(Feignant de pleurer)

Oh, quel pauvre

petit pasteur malheureux.

McGee, ne m'obligez pas

à faire tout le travail.

Si vous n'arrivez pas

à vous en sortir,

appelez-moi, et je m'assurerai

que le diocèse ferme

cette église.


RÉVÉREND MCGEE

Ah oui.


ARCHIDIACRE

D'accord? À plus.


Le lendemain, le RÉVÉREND et AMAAR rendent visite à YASIR.


YASIR

Vous avez résolu le problème?


AMAAR

Malheureusement pas.

La mosquée ne peut

pas payer davantage.


RÉVÉREND MCGEE

Oui, et il n'y a plus

d'argent dans la paroisse.


YASIR

Ne soyez pas défaitistes.

Raisonnez en hommes d'affaires.

Trouvez quelque chose

qui ne rapporte pas

et transformez-le

en produit rentable.


AMAAR

Ça ne nous est pas

venu à l'idée.


YASIR

Il y a bien un coin

dans ce bâtiment

qui ne rapporte pas

à son plein potentiel.


AMAAR

Mais ce n'est pas

un peu cruel?


YASIR

Il faut savoir être cruel,

croyez-moi.

S'il y a quelque chose

ou quelqu'un

qui ne rapporte pas

son poids,

il faut le traîner

dans votre bureau,

le mettre sens dessus dessous

et lui vider les poches.


RÉVÉREND MCGEE

(S'adressant à AMAAR)

Entre nous, je crois

que Yasir a raison.


YASIR

Bien sûr que j'ai raison.


AMAAR

(S'adressant au RÉVÉREND)

À votre avis,

combien on lui demande?


RÉVÉREND MCGEE

Moi, je dirais autour de--


YASIR

Quoi? Demander à qui?

Moi? S'il vous plaît,

ne soyons pas...


AMAAR

Cruels?


YASIR

Ça, c'est mon bureau gratuit.

Comment il peut être gratuit

si je paye un loyer?


RÉVÉREND MCGEE

Si nous prenons

chacun une jambe,

on peut le soulever

et lui vider les poches?


YASIR

Qu'est-ce que j'ai fait

pour mériter une trahison

pareille? Quoi?


AMAAR

Nous allons procéder

par ordre, mon frère Yasir.


AMAAR attire YASIR à l'extérieur de son bureau pour discuter.


Générique de fermeture

Épisodes de La Petite Mosquée dans la prairie