Image univers Les enquêtes de Mirette Image univers Les enquêtes de Mirette

Les enquêtes de Mirette

Mirette a 11 ans et sa passion, c'est EN-QUÊ-TER ! Les kidnappings, les vols, les disparitions, les mystères les plus emberlificotés, elle adore ça. Elle est aidée dans ses aventures par Jean-Pat, son « chassistant », un matou rouquin et paresseux.

Partager

Vidéo transcription

Chapkolle

Un drôle de phénomène survient dans Moscou. Les chapkas des Moscovites restent collés à leurs têtes. Mirette et Jean-Pat découvrent vite que ce phénomène ne touche pas tous les Moscovites mais seulement les professeurs et les élèves de l´école primaire Maxime Gorki.



Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Début chanson thème


VOIX FÉMININE

♪ D'Europe en Asie ♪

♪ En Amérique aussi ♪

♪ À vous en donner

le tournis ♪

♪ Mirette mène l'enquête ♪

♪ Il y a rien qui l'arrête ♪

♪ Avec Jean-Pat

c'est marrant ♪

♪ D'arrêter tous les méchants ♪


Fin chanson thème


Titre :
Les enquêtes de Mirette Chapkolle


MIRETTE et JEAN-PAT le chat sont à Moscou. JEAN-PAT se tient à la jambe de MIRETTE qui avance malgré tout.


JEAN-PAT LE CHAT

S'il te plaît! S'il te plaît!

Je te donnerai

un «demi-choumoullouw».


MIRETTE

Non. Je veux bien t'acheter

une chapka, mais seulement

une vraie. Une qui te tiendra

bien chaud à la tête.


JEAN-PAT LE CHAT

Mais la «choumoullouwka», c'est

une vraie chapka. Elle tient

chaud à la tête d'abord,

et puis au bidon quand on

l'a mangée. Plutôt cool, non?


MIRETTE

Les vraies sont

encore plus cool.


JEAN-PAT s'arrête devant une vitrine où est exposée une chapka en guimauve.


JEAN-PAT LE CHAT

Ah...


Une fillette s'arrête. Elle porte une chapka en forme de tête de chat.


FILLETTE

Tu as besoin d'une chapka pour

ton chat? Je peux t'en donner

une. J'en ai plein chez moi.

Attends.


La FILLETTE entre par la porte qui donne sur la boutique de chapkas.


JEAN-PAT LE CHAT

Hum?


La FILLETTE revient avec une chapka à tête de canard.


FILLETTE

Et voilà!

(Déposant la chapka sur la tête de JEAN-PAT)

Oh, elle te va trop bien.

Comment tu t'appelles?


MIRETTE

Lui, c'est Jean-Pat,

et moi Mirette. Merci, euh...


FILLETTE

Zina. De rien, Mirette.

À bientôt.


MIRETTE

Wow! Les Moscovites

sont super gentils.


JEAN-PAT LE CHAT

Super gentils? Tu parles!

J'ai l'air carrément ridicule.


MIRETTE

Bien non. Moi, je trouve

que Zina a raison; elle te va

trop bien, cette chapka.


Un passant éclate de rire en voyant JEAN-PAT avec son chapeau de canard.


PASSANT

(Riant)

Ha, ha, ha! Trop marrant!


JEAN-PAT LE CHAT

(Tentant de retirer la chapka)

Hum! Han! Haaan!

Oh, la honte! J'arrive pas

à enlever ce truc moche

de ma jolie tête. C'est coincé.


MIRETTE

Mais non! Rô! C'est juste

que tu as une tête en forme

de patate géante.


MIRETTE essaie à son tour et n'arrive pas à retirer le chapeau de la tête de JEAN-PAT.


JEAN-PAT LE CHAT

Han!


MIRETTE

Ah!

Han!

Han... Ah!

Hum! On dirait que Zina

nous a fait une petite blague.

Allez, il faut la retrouver.


MIRETTE court rejoindre la FILLETTE nommée ZINA.


JEAN-PAT LE CHAT

Ah! Mais pourquoi est-ce

qu'elle court tout le temps?


MIRETTE

(Courant derrière ZINA)

Zina! Zina! Attends.

C'est très rigolo, la blague de

la chapka collante, mais comment

on fait pour la décoller?


ZINA

Quoi? C'est une chapka normale

comme la mienne.

Regarde.


ZINA tente à son tour de retirer sa chapka qui ne s'enlève pas non plus.


ZINA

Hum! Han! Hé!

Mais je comprends

pas, elle est collée.

Et Mariouche a l'air collé aussi.


MARIOUCHE un garçon de l'autre côté de la rue essaie aussi de retirer sa chapka sans succès.


MARIOUCHE

Han!


MIRETTE

Bizarre, bizarre...


JEAN-PAT LE CHAT

Oh-oh! Ça sent pas bon.

J'aime pas quand elle dit ça.

Parce qu'après,

elle dit toujours...


MIRETTE

Il faut enquêter!


JEAN-PAT LE CHAT

Ça y est. Elle l'a dit.


ZINA

Oh! Une enquête. Trop cool.

J'aimerais bien t'aider, mais

il faut que j'aille à l'école.


MIRETTE

Ne t'inquiète pas, Zina.

Jean-Pat et moi, on résout

l'énigme et on te retrouve

tout à l'heure. On a une

«choumoullouwka» à acheter.

Viens, Jean-Pat.


JEAN-PAT LE CHAT

Hi! Génial! Oui!


ZINA

D'accord. À plus tard!


Plus loin sur une place, MIRETTE monte sur un conteneur pour s'adresser aux passants.


MIRETTE

Mesdames et messieurs,

le premier qui arrivera

à enlever sa chapka aura droit

à une «choumoullouwka» gratuite.


PASSANTS

(Se réjouissant)

Ah...


JEAN-PAT LE CHAT

(Déçu)

Oh!

(Tentant de retirer son chapeau)

Han! Ah!


PASSANTS

(Essayant tous de retirer leur chapeau)

Han! Ah!


Un homme réussit et reçoit la chapka de guimauves.


HOMME

Ha, ha, ha! Merci.


MIRETTE

Hum... Tu as vu? Il n'y a que

les enfants qui ne peuvent plus

enlever leur chapka. Bon, au

moins, on connait une victime:

Zina. Le «chapkolleur»

a peut-être laissé un indice près

de chez elle. Allez, viens.


JEAN-PAT LE CHAT

(Courant derrière MIRETTE)

Tu pourrais pas m'acheter une

«choumoullouwka» en passant?

Hein?


Plus tard, MIRETTE sonne à la porte de chez ZINA.


MIRETTE

Oh zut! Il y a personne.


JEAN-PAT LE CHAT

Je demandais pas grand-chose,

moi. Pour la peine,

j'enquête pas.


MIRETTE remarque des empreintes collantes sur la poignée de porte.


MIRETTE

Quelqu'un est entré ici

par effraction. Des traces de

peinture. Hum... Bizarre. Hum.

Jean-Pat, j'ai besoin

de ton analyse d'expert.

(Voyant que JEAN-PAT boude)

Allô, Jean-Pat? Hum?

Oh là là! C'est la cata.

Mais comment est-ce

que je vais pouvoir m'en sortir

toute seule? Sans mon super

méga génial «chassistant»,

je ne résoudrai jamais le

mystère des chapkas collantes!


JEAN-PAT remarque quelque chose sous la neige sur le sol. Il balaie le tapis de neige avec sa patte et découvre une boule de papier.


JEAN-PAT LE CHAT

Tiens... Et voilà. J'ai trouvé

un indice. Même quand j'enquête

pas, j'enquête. Tu avais raison.

Qu'est-ce que tu ferais

sans moi, Mirette?


MIRETTE regarde la feuille dépliée.


MIRETTE

Une liste de noms? Ah, il y a

celui de Zina à la fin. Si ça

se trouve, le «chapkolleur» a noté

les noms de toutes ses victimes

sur cette liste et puis, hop!

il l'a jetée juste après

avoir «chapkollé» Zina.


JEAN-PAT LE CHAT

(Reprenant la feuille)

Fais voir. Je suis pas sur

la liste et je suis quand même

«chapkollé». C'est pas juste.

Je veux enlever cette casquette

pleine de moumoutes de ma tête.


MIRETTE

Oh, quel râleur! Bon, j'ai

une idée pour te l'enlever.

Mais quand ce sera fait,

tu arrêteras de faire

ton monsieur ronchon

et tu enquêteras. D'accord?


JEAN-PAT LE CHAT

(Rageant)

Pf! Bien quoi? Tu as dit

quand ce sera fait.


Plus tard, MIRETTE tient JEAN-PAT pendant que VLADI retire le bonnet de la tête de JEAN-PAT.


VLADI

Prêt? À la une,

à la deux, à la trois!


JEAN-PAT LE CHAT

Aïe! En plus, c'était

mes poils préférés.


MIRETTE

Merci beaucoup, Vladi.

VLADI

Il y a pas de problème.

Au revoir. Je dois

aller m'entraîner.


MIRETTE embrasse son chat sur la tête et reprend la chapka douteuse dans laquelle une trace de colle apparaît. JEAN-PAT analyse la tache à l'aide du Zécran.


JEAN-PAT LE CHAT

Hum...

C'est bien de la peinture.

La même que sur la porte

de la maison de Zina.


MIRETTE

Ça veut dire que celui

qui a forcé la porte de Zina

est bien le «chapkolleur». Oh,

je suis balaise! Tu trouves pas?


JEAN-PAT LE CHAT

Vois l'autre, hé. J'ai tout

analysé. Même que c'est

de la colle extra forte

de la marque Kicolle. Alors,

c'est qui qui est trop balaise?


MIRETTE

Oui, mais moi je peux te dire

que pour pouvoir coller toutes

ces chapkas, le coupable a dû

acheter des tonnes de colle

dans un magasin. Et toc!


JEAN-PAT LE CHAT

Et le seul magasin de Moscou

en rupture de stock de Kicolle,

c'est Matos à gogo. Double toc!

Je suis plus que balaise, moi.

Je suis Super Jean-Pat. Hi, hi!


MIRETTE

Oui, bon ça va. Moi aussi,

j'aurais pu trouver ça avec

le Zécran. C'est trop facile.


JEAN-PAT LE CHAT

Arrête de faire ta miss

ronchon et enquête, d'accord?


MIRETTE

Quoi? Argh! Ça va.

En route pour Matos à gogo.


JEAN-PAT LE CHAT

(Ricanant)

Hi, hi, hi!


Dans la boutique, MIRETTE cherche sans chercher en sifflant.


JEAN-PAT, lui, grimpe sur les étagères jusque sur le dessus.


JEAN-PAT pousse une boîte qui tombe sur le sol.


COMMIS-VENDEUR

Qu'est-ce que...


MIRETTE

(Se dépêchant de se cacher)

Ah!


COMMIS-VENDEUR

(Quittant son comptoir pour ramasser la boîte)

Oh! Ah! Pst! Descends,

le chat. Minou, minou!

Descends de là!


JEAN-PAT saute sur la tête du COMMIS-VENDEUR, MIRETTE profite de la diversion pour aller derrière le comptoir et photographier le relevé des ventes sur l'ordinateur.


COMMIS-VENDEUR

Non!


JEAN-PAT est de nouveau grimpé sur l'étagère et jette les produits par terre. Le COMMIS-VENDEUR rattrape tout au passage et se retrouve les bras chargés de paquets. MIRETTE, de son côté, fait signe à JEAN-PAT qu'elle a terminé. JEAN-PAT saute en passant par la tête du COMMIS-VENDEUR pour sortir par la porte de la boutique avec MIRETTE.


MIRETTE

J'ai une piste. Madame Gogol,

la directrice de l'école

primaire Maxime Gorki.

C'est l'école de Zina.

Elle a commandé tout le stock

de Kicolle. On va aller

lui rendre une petite visite

dans son bureau.


JEAN-PAT LE CHAT

On va aller dans le bureau de

la directrice, alors qu'on n'a

même pas fait de bêtises? Tu es

tombée sur la couette ou quoi?


MIRETTE

Hum-hum!


Plus tard, MIRETTE est avec JEAN-PAT dans l'école et frappe à la porte avant d'entrer dans le bureau de la directrice. MADAME GOGOL dans sur son bureau.


MIRETTE

(Criant plus fort que la musique)

Euh... Madame Gogol,

je m'appelle Mirette et

je voudrais vous poser quelques

questions. Enfin, si...


MADAME GOGOL

D'accord, fillette, mais

en dansant. On n'interrompt

jamais la Kalinka.


MIRETTE

Bon. Alors, pourquoi

vous gardez votre chapka

à l'intérieur?

Vous n'avez pas chaud?


MADAME GOGOL

Oh, ça? C'est parce que

je n'arrive pas à l'enlever,

elle est collée. Et je ne suis

pas la seule à être dans

cette situation ici. Élèves,

professeurs, tout le monde est --


MIRETTE

«Chapkollé».


MADAME GOGOL

(Riant)

Ha, ha, ha!

Oh oui, chapkollé.

C'est très amusant.


JEAN-PAT regarde une collection de Babouchkas sur le manteau de la cheminée. Il touche à la plus grande, mais se fait attraper par MADAME GOGOL.

Hii!


MADAME GOGOL

Atatata! Attention. Je viens

de repeindre ces poupées.

Elles ne sont pas encore sèches.

Elles sont encore

toutes «peintureuses»,

alors bas les pattes,

mon grand chat-chat. Hi, hi!


MIRETTE

Pourquoi vous avez acheté

plein de Kicolle, madame Gogol?


MADAME GOGOL

Oh, c'est pour Ludovik,

le professeur de dessin.

Il s'en sert pour coller les oeuvres

de ses élèves dans la cour.

Il organise une grande exposition.


MIRETTE

Waouh! Une expo de dessin.

Ça a l'air super.


MADAME GOGOL

Oh, ça pourrait l'être,

mais Ludovik est un grognon qui

effraie les enfants.

C'est une espèce

de «grogrogneur». Hi, hi!

Oh, je suis désolée. J'ai pas vu

l'heure.

(Poussant MIRETTE et JEAN-PAT vers la sortie)

Je dois me remettre

au travail. Allez, ouste!


MIRETTE

C'est elle, Jean-Pat. J'en

suis sûre.

C'est madame Gogol la

«chapkolleuse». Elle adore tout ce

qui est russe, et les chapkas,

c'est typiquement russe.

Alors, elle veut

que tout le monde

en porte dans son école.

Même à l'intérieur.


JEAN-PAT LE CHAT

Oui. C'est pour ça qu'elle est

toute contente. Elle a réussi

son coup. Toute l'école

est «chapkollée». Bon, on va

l'acheter, ma «choumoullouwka»?


JEAN-PAT LE CHAT

Ta, ta, ta! On verra plus

tard. Pour l'instant, on a

besoin de preuves. Et je vais en

avoir grâce aux poupées russes.


JEAN-PAT LE CHAT

Tu vas interroger des poupées

russes? Tu parles

même pas le russe.


MIRETTE

Mais non, tête de patate! Je

vais analyser leur peinture pour

voir si c'est la même que celle

qu'on a trouvée dans ta chapka.

Il faut juste éloigner madame

Gogol.


JEAN-PAT LE CHAT

(Se roulant en hurlant de douleur)

Aïe! Ouille! Aïe! Ouille!


MIRETTE est cachée plus loin dans le couloir.


MIRETTE

Elle t'entend pas.

Il faudrait que tu miaules.


JEAN-PAT LE CHAT

Non, pas question.

Je miaulerai pas.

J'ai ma dignité, moi, madame.


MIRETTE

Ah! C'est parce que tu

n'arrives pas à miauler comme

tous les autres chats, je parie.


JEAN-PAT LE CHAT

Miaou!


MADAME GOGOL

(Entendant le miaulement)

Oh!


JEAN-PAT LE CHAT

Miaouuu!


MADAME GOGOL

(Sortant de son bureau)

C'est ce pauvre petit chat

obèse. Où est passée ta gentille

maîtresse à lunettes?

(Prenant JEAN-PAT dans ses bras)

On va la retrouver. Hop!


MADAME GOGOL porte JEAN-PAT dans le corridor, MIRETTE se cache dans un coin pour appeler JEAN-PAT.


MIRETTE

(Chuchotant vers JEAN-PAT)

Hé!


JEAN-PAT trouve un moyen de se défaire de MADAME GOGOL et marche vers MIRETTE.


MADAME GOGOL

Je ne suis pas obèse.

J'ai beaucoup de poils,

c'est tout. Ha!


JEAN-PAT analyse la peinture avec le Zécran.


JEAN-PAT LE CHAT

Désolé, Mirette. C'est pas

le même bleu.


MIRETTE

Finalement, madame

Gogol est peut-être innocente.

Bon. Eh bien maintenant,

il faut trouver une autre piste.


JEAN-PAT LE CHAT

Et si on allait voir l'expo

dans la cour? On trouvera

peut-être une autre piste.


MIRETTE

Oui. Dis plutôt

que tu veux suivre la piste

des «choumoullouws».


JEAN-PAT LE CHAT

Moi? Pas du tout. C'est pour

l'enquête. Oui, parce que

quand tu cherches des indices

et des preuves, va dans la cour

de récré. C'est un dicton très

connu chez les «chassistants».


MIRETTE

Tu dirais vraiment

n'importe quoi pour remplir

ton gros bidon, toi.


Dans la cour d'école, LUDOVIK prend JEAN-PAT dans ses bras.


LUDOVIK

Qu'est-ce qu'il est mimi,

le petit chatounet!

D'où tu sors, petit coquin?


JEAN-PAT LE CHAT

Ah! Au secours! Un empêcheur

de manger des «choumoullouws»

m'a pris en otage!


MIRETTE

Il s'appelle Jean-Pat,

et moi c'est Mirette.


LUDOVIK

Ludovik, enchanté. Vous êtes

venus admirer les jolis dessins

de mes talentueux élèves?


Sur une table, des bols entiers de «choumoullows» attirent le regard et l'envie de JEAN-PAT.


JEAN-PAT LE CHAT

(Cherchant à atteindre les guimauves)

Han...


LUDOVIK

(Déposant JEAN-PAT par terre)

Mais c'est qu'il a faim!

Ne bougez pas d'ici. Je vais

lui chercher des croquettes.


MIRETTE

Ludovik est très gentil et pas

grognon du tout. Madame Gogol

a raconté n'importe quoi.


JEAN-PAT prend une guimauve et se rend très vite compte qu'il y a la même colle sur les «choumoullouws» que sur les chapeaux.


JEAN-PAT LE CHAT

Argh! Des «choumoullouws»

à la peinture. Ça, c'est un crime.


MIRETTE

(Sortant sa loupe)

Hum... Regarde si c'est

la même peinture que

celle du «chapkolleur».


JEAN-PAT LE CHAT

«Chapkoller» les gens,

d'accord, mais bleuter

les «choumoullouws»...

Ça, non, ça se fait pas.

Oh! C'est la même.


MIRETTE

Ludovik doit être

le «chapkolleur». Les profs

de dessin ont souvent

de la peinture sur les mains.


MIRETTE inspecte les dessins et découvre qu'ils ont tous été collés avec du ruban adhésif sur les murs.


MIRETTE

Du scotch? Ludovik a donc

utilisé la colle pour autre

chose. Pour «chapkoller»

des gens, par exemple.

Ça a l'air de le rendre

hyper heureux.


JEAN-PAT LE CHAT

Ça, c'est parce qu'il est

zinzin. Peinturlurer

des «choumoullouws», c'est

un signe de «zinzinite» aiguë.


MIRETTE et JEAN-PAT retournent dans l'école.


Dans la classe de monsieur LUDOVIK, MIRETTE trouve un tube de colle.


MIRETTE

Ah-ha! De la Kicolle vide!


Sur une table, des cache-oreilles ont été abandonnés.


MIRETTE

Wow! Tu as vu la taille de

ce cache-oreille? Ludovik

doit avoir de très, très

grandes oreilles.


JEAN-PAT LE CHAT

Et apparemment, tous ses

élèves l'ont remarqué. Regarde.


Des dessins de LUDOVIK et de ses grandes oreilles se trouvent un peu partout dans la classe.


MIRETTE

Le pauvre!

Tout le monde se moque de lui.


JEAN-PAT LE CHAT

C'est pas sympa de se moquer

du physique des autres.


MIRETTE

Mais c'est pour ça que Ludovik

a «chapkollé» les gens. Si tout

le monde porte une chapka,

on ne voit plus les oreilles

de personne. Et du coup,

on ne se moque plus de lui

et il n'est plus grognon

comme avant. Ha, ha, ha!


LUDOVIK

(Arrivant dans la porte de la classe)

10 sur 10. Bravo, jeune fille.

Vous avez percé mon secret,

mais croyez-moi, vous ne pourrez

le révéler à personne

quand vos lèvres seront collées.

Ha, ha, ha!


JEAN-PAT LE CHAT

Je vais chercher de l'aide.

Tiens bon, Mirette!


LUDOVIK tient le bâton de colle en riant. MIRETTE est effrayée. JEAN PAT, lui court dans la ville à la recherche de VLADI.


JEAN-PAT LE CHAT

(Haletant)

Ouf... Ouf... Ouf...

Ouf... Ouf...


VLADI

Mais qu'est-ce que tu fais là?


JEAN-PAT a à peine retrouvé son souffle, qu'il repart en tirant VLADI avec lui. Dans la classe, MIRETTE cherche une issue et se retrouve coincée, adossée au mur.


LUDOVIK

Je te tiens, petite gamine

aux petites oreilles ridicules.

Gr! Hum? Hi, hi, hi!


VLADI arrive à cet instant dans la classe et empoigne LUDOVIK.


VLADI

Reviens là!


LUDOVIK

Aïe! Ouille!


À la porte de l'école, MIRETTE et VLADI attendent le COMMISSAIRE MOLLO qui arrive.


COMMISSAIRE MOLLO

Le type plein de peinture!

J'en étais sûr.

Hum!


Le COMMISSAIRE menotte LUDOVIK et l'emmène au poste. [ZINA

(Sortant en courant)

Salut!


MIRETTE

(Se penchant sur JEAN-PAT)

Oh, mon Jean-Patounet!

Tu m'as sauvé la vie. Je sais

pas comment te remercier.


JEAN-PAT LE CHAT

T'inquiète. Moi, je sais.

Ah...


Plus tard, JEAN-PAT sort de la boutique de chapkas avec un chapeau en guimauve sur la tête.


MIRETTE

Attends. Je vais

prendre une photo de toi

avec ta «choumoullouwka».


MIRETTE sort le Zécran, mais au moment où elle est prête à prendre la photo, il n'y a déjà plus de chapeau.


MIRETTE

(S'adressant à JEAN-PAT)

Bien, elle est où,

ta «choumoullouwka»?


Générique de fermeture

Épisodes de Les enquêtes de Mirette

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par