Les Métis : Notre culture, nos histoires

Qui sont les Métis? Une culture riche en traditions et en folklore enchanté. Rendez visite à des personnalités métisses de l'Ontario qui nous partagent leurs connaissances, sagesse et espoirs. Que ce soit par le smudge, les cabanes en rondins ou les ceintures fléchées, les Métis nous dévoilent comment la nature, la spiritualité et la communauté sont des piliers de leur identité. D'une part documentaire et d'une autre, des animations où les personnages nous amènent sur une aventure. Découvrez ...

Partager
Image univers Les Métis : Notre culture, nos histoires Image univers Les Métis : Notre culture, nos histoires

Vidéo transcription

Les plantes médicinales

La nature est une pharmacie naturelle! Avec une connaissance transmise par ses ancêtres, Janique nous guide dans la forêt pour trouver des ingrédients médicinaux tels que le cèdre et le sumac. Petite Sarcelle vient à la rescousse de Patte de Renard qui a une mésaventure avec des abeilles dans la forêt.



Réalisateur: Émilie Martel
Année de production: 2019

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Titre :
Les Métis: notre culture, nos histoires


Intertitre :
Les plantes médicinales


Des images de plantes dans la nature défilent.


JANIQUE LABELLE (Narratrice)

En nature, on peut tout trouver.

Tout vient de la nature. Avant,

la médecine traditionnelle

se passait de mère en fille

ou de grand-père en petit-fils.


JANIQUE LABELLE se trouve avec son jeune fils, LOÏC, à une table à pique-nique dans la forêt. JANIQUE passe les mains au-dessus d'un gros coquillage dont sort de la fumée, puis passe ses mains sur son visage. LOÏC passe ses lunettes au-dessus de la fumée.


JANIQUE LABELLE

OK, quoi d'autre que tu fais?


LOÏC frotte maintenant ses mains.


JANIQUE LABELLE

Tu laves tes mains, c'est ça!


LOÏC et sa jeune soeur ramassent des plantes dans la forêt


JANIQUE LABELLE (Narratrice)

On apprend par regarder,

puis à faire.


JANIQUE frotte ses mains ensemble en s'adressant à LOÏC.


JANIQUE LABELLE

Frotte-les dans tes mains,

comme ça!


LOÏC

Pourquoi?


Elle frotte la plante sur le bras de LOÏC.


JANIQUE LABELLE

Tu le frottes, frottes,

frottes, frottes, frottes

ou le maringouin t'a piqué,

puis ça enlève le «pique».

Puis ça fait du bien!


JANIQUE et LOÏC s'adressent ensemble au public de l'émission.


JANIQUE LABELLE

Bonjour et bienvenue à

notre pharmacie!


JANIQUE et LOÏC marchent dans la forêt.


JANIQUE LABELLE (Narratrice)

Mon nom, c'est Janique.

Je m'introduis comme Algonquin,

Métis mélangée. Ici, on est à

Selwyn Beach Conservation Area.


L'endroit est situé sur une carte.


JANIQUE LABELLE (Narratrice)

C'est proche de Peterborough

et Lakefield. On est ici

sur le territoire de Curve Lake

First Nations pour ramasser les

médicaments que moi, j'utilise

à chaque jour pour mes enfants,

moi, mon chum, le monde qui

me demande pour de l'aide

traditionnelle.


LOÏC s'adresse au public de l'émission.


LOÏC

Mon nom est Loïc. J'aime aller

avec ma mère dans la forêt

trouver du «medecine».


Dans la forêt, JANIQUE frappe sur un tambour en chantant une chanson traditionnelle.


JANIQUE LABELLE (Narratrice)

Je vais chanter une chanson

pour la récolte des médicaments.

Ça me donne le message qu'ils

donnent la permission de ramasser.

Je chante avec amour

pour la mère Terre et puis

tout ce qu'elle nous donne.


JANIQUE marche avec LOÏC et sa FILLE dans la forêt.


JANIQUE LABELLE

On a besoin... Oh, les raisins!

Il faut en trouver! Maman,

elle connaît une place, mais

il faut prendre une petite

marche dans la forêt.


Une séquence en dessin animé débute.


NARRATRICE

C'est une belle journée d'été

au village de la rivière

des Français en 1880.

À cette époque, tous

les produits frais utilisés

pour cuisiner viennent

directement de la terre.


Au village, des enfants jouent à se poursuivre en riant. Un homme, FRANÇOIS, répare le toit d'une maison. Sa femme, CÉCILE, l'interpelle.


CÉCILE

François! J'amène les enfants

avec moi dans la forêt pour la

cueillette du festin de ce soir.


FRANÇOIS

D'accord, Cécile.

Soyez prudents!


CÉCILE

Lucie Sarcelle! Jean Renard,

on y va!


Les enfants, LUCIE SARCELLE et JEAN RENARD, passent en courant près de leur mère, qui leur donne un panier vide à chacun.


CÉCILE

Doucement!


Les enfants courent en riant.


CÉCILE

Gardez vos forces pour

la cueillette, nous avons besoin

de beaucoup de produits.

Je compte sur vous pour m'aider.


LUCIE et JEAN marchent dans la forêt. JEAN s'amuse à mettre son panier comme un chapeau, puis il cueille un champignon et s'apprête à le manger.


LUCIE SARCELLE

Arrête, mange pas ça.


JEAN RENARD

Mais j'ai faim. Je suis en train

de grandir. J'ai besoin de manger,

moi.


LUCIE prend le champignon et l'examine.


LUCIE SARCELLE

Mais pas n'importe quoi.

Manger ce champignon

te rendrait malade.


Elle jette le champignon au loin et soupire, puis retire le panier de la tête de JEAN.


LUCIE SARCELLE

Viens, on trouvera autre chose

à manger.

Je parie que tu ne pourras pas

nommer toutes les plantes

que je te montre.


JEAN RENARD

Bien sûr que je peux!


LUCIE pointe une plante avec de grandes feuilles.


JEAN RENARD

C'est une fougère. J'aime

beaucoup les têtes de violon

que maman nous fait cuire

pour nous au printemps.


LUCIE pointe une autre plante avec des petites fleurs blanches au bout de longues tiges.


JEAN RENARD

C'est de l'ail sauvage. On

devrait en cueillir beaucoup.


LUCIE SARCELLE

Non! Nous devons toujours en

laisser pour la prochaine année.


JEAN RENARD

Oh oui! C'est vrai.

J'avais oublié.


LUCIE pointe une plante avec des fleurs mauves.


LUCIE SARCELLE

Et ça?


JEAN est distrait, occupé à courir après un oiseau en vol. LUCIE pousse une inspiration de surprise, puis un grognement de frustration.


NARRATRICE

La forêt est pleine de surprises.

Lucie Sarcelle et Jean Renard

découvrent un grand pré de fleurs

sauvages et des buissons remplis

de mûres.

Ils s'en donnent à coeur joie.


Ils mangent tous les deux des baies avec entrain et JEAN pousse de grandes exclamations appréciatives.


CÉCILE

(Criant)

Les enfants!

Venez ici!


Ils rejoignent leur mère.


CÉCILE

Avez-vous oublié de faire

quelque chose d'important avant

de commencer à récolter?


LUCIE SARCELLE

Avant de récolter, nous devons

toujours offrir notre tabac

à Terre mère.


JEAN RENARD

C'est vrai. Il faut lui

demander la permission

de récolter.


LUCIE SARCELLE

Et la remercier

de sa générosité.


CÉCILE

C'est bien! Vous n'avez pas

tout oublié.


Elle sort du tabac de sa poche et le jette à terre.


CÉCILE

J'ai été chanceuse de trouver

la nourriture dont nous avons

besoin pour le festin, mais

vous devez m'aider à récolter

les produits pour mes paniers

d'écorce. Je crois qu'on devrait

récolter des plantes pour

nos tisanes. Grand-maman serait

contente d'avoir des branches

de cèdre pour faire son thé.

Grand-papa aimerait beaucoup

sa menthe sauvage.


JEAN RENARD

Papa aime le thé de grand-maman

avec une tarte aux bleuets juteux.


LUCIE SARCELLE

Tu peux ramasser des bleuets

et moi, la menthe sauvage.


Les enfants repartent en courant. CÉCILE s'approche d'un bouleau.


CÉCILE

Merci, bouleau, pour

ton écorce. Je ferai bien

attention de ne pas te blesser.


À l'aide d'un couteau, elle retire un morceau d'écorce du tronc.


Plus loin, LUCIE et JEAN cueillent des bleuets et de la menthe. JEAN a le visage couvert de jus de bleuets.


LUCIE SARCELLE

Tu manges plus de bleuets

que tu n'en cueilles!


JEAN RENARD

Ha! Ha! Ils sont tellement

juteux et délicieux!


LUCIE SARCELLE

Mais gardes-en pour la tarte.


Des ratons laveurs passent en courant à côté d'eux.


JEAN RENARD

Regarde! Attendez, j'aimerais

jouer avec vous. J'adore jouer

à la cachette.


JEAN s'élance en riant après les ratons, mais commence bientôt à haleter. Son pied heurte une roche et il s'écroule au sol en poussant un petit cri. Il gémit de douleur en regardant sa main écorchée.


Le dessin animé prend fin.


JANIQUE marche dans la forêt avec sa famille.


JANIQUE LABELLE

Il y a des médecines partout.

Il faut regarder où

qu'on marche parce qu'il y a

peut-être des abeilles

qui mangent les fleurs.

Je suis le clan du castor.

C'est mon rôle de partager mes

connaissances avec le monde qui

me le demande. Le cèdre, c'est

un médicament pas mal important:

ça l'a beaucoup, beaucoup de

vitamine C. Quand t'as un rhume,

on fait du thé de cèdre

pour clairer ton nez et puis,

comme ça, tu peux faire...


JANIQUE prend une profonde inspiration, puisse pousse un soupir de satisfaction.


JANIQUE LABELLE

Tu peux mieux respirer.


LOÏC dit quelque chose d'indistinct.


JANIQUE LABELLE

Non! Tu le mets pas dans ton nez!

On a du cèdre; on a encore

besoin des raisons sauvages,

puis le sumac. Tu vois-tu?


LOÏC

(langue_etrangere=EN]Yeah.[/langue_etrangere)


JANIQUE montre une plante à LOÏC.


JANIQUE LABELLE

Ça, c'est d'autres...


LOÏC

Médicament.


JANIQUE LABELLE

Oui, c'est des carottes

sauvages, encore. Mais on va

essayer de tirer la racine d'eux

autres.


Elle sort la racine de la plante de terre.


JANIQUE LABELLE

Sens ça. Ça sent-tu comme

une carotte?


LOÏC

(Riant)

(langue_etrangere=EN]Yeah.[/langue_etrangere)


JANIQUE LABELLE

On laisse les fleurs, et puis

toutes les graines pour que

la plante, elle puisse grandir

encore l'année prochaine. OK?

On a notre racine.


JANIQUE montre une autre plante.


JANIQUE LABELLE

Ça ici, c'est des feuilles de

fraises, des petites fraises de

champ. Les feuilles, les tiges,

les racines, ça aide avec

les maux de menstruations.

C'est très, très important

à la terre.


LOÏC

Pourquoi?


JANIQUE LABELLE

Quand tu regardes une fraise,

ç'a l'air un peu comme un coeur:

c'est le coeur de la terre.

C'est une cérémonie,

manger une fraise.


LOÏC fait tomber sa casquette et sursaute. JANIQUE rit.


Ils examinent une plante grimpante.


JANIQUE LABELLE

Ça ici, c'est des raisins

sauvages. Regarde, c'est une

vigne. Ça commence en bas là,

puis ça monte jusqu'en haut.

Hou! Jusqu'en haut! Il y a

des... c'est comme une grappe

de raisins, une petite grappe

de raisins comme t'achètes

au magasin. Mais ceux-là qui

sont verts sont pas mûrs encore,

puis ça va pas goûter trop bon.

C'est pour ça qu'on les ramasse

pas tout de suite!

Après une gelée, les raisins

goûtent vraiment bon.


JANIQUE montre une plante avec des petites boules rouges.


JANIQUE LABELLE

Tu vois ça, ici? On le touche pas.

Quand on sait pas c'est quoi,

on touche pas, hein?


LOÏC

(Acquiesçant)

Hum-hum.


JANIQUE LABELLE

Han-han.


La séquence en dessin animé reprend. JEAN est toujours étendu à terre avec sa main qui saigne.


CÉCILE roule de l'écorce de rouleau et noue une ficelle autour. Elle fait ensuite un câlin à l'arbre pour le remercier, puis rejoint LUCIE.


CÉCILE

Où est Patte-de-renard?


LUCIE SARCELLE

Je sais pas, maman.


Elles entendent les cris et les pleurs de JEAN au loin et s'élancent en courant. Elles retrouvent JEAN assis au pied d'un arbre. Il sanglote, tenant du miel dans sa main avec son avant-bras couvert de gros boutons.


CÉCILE

Qu'est-ce qui t'es arrivé?


LUCIE SARCELLE

Oh!


JEAN RENARD

Je me suis fait piquer par

des abeilles. Je jouais avec

les ratons laveurs. Je voulais

juste un peu de miel. Je voulais

pas faire peur aux abeilles.

Ça fait vraiment mal, maman!


CÉCILE regarde les piqûres sur le bras de JEAN.


LUCIE SARCELLE

Maman, il faut faire

quelque chose.


CÉCILE

Va nous chercher du plantain

pour confectionner une

compresse. Ça va soulager

sa douleur.


LUCIE SARCELLE

Je me souviens pas à quoi

ça ressemble.


CÉCILE

Regarde autour des rocailles

pour des feuilles vertes en

forme de grosse larme renversée

avec des longues tiges.


LUCIE SARCELLE

Est-ce que c'est la plante que

le clan de grand-mère appelle

le «pied de l'homme blanc»?


CÉCILE

Oui, c'est elle! Fais vite,

ma fille!


LUCIE court en regardant autour d'elle à la recherche de la plante.


LUCIE SARCELLE

(Criant)

Maman! Je trouve pas de plantain!


VOIX DE CÉCILE

Va voir près de la grotte,

à l'orée du pré. Dépêche-toi!


LUCIE s'arrête, s'agenouille, sort du tabac de sa poche et le dépose au sol, puis fait une prière.


LUCIE SARCELLE

Grands esprits, aidez-moi

à trouver ce remède pour sauver

mon petit frère.


Elle aperçoit une biche et son faon qui boivent dans la rivière un peu plus loin.


LUCIE SARCELLE

Oh! Je veux pas vous effrayer.

J'ai vraiment besoin de votre

aide. Je vous en supplie.


Le faon lui lèche la main, puis se met en route avec la biche. LUCIE les suit et trouve la plante qu'elle cherchait.


LUCIE SARCELLE

«Meegwetch»! Je prendrai

que ce qu'il me faut pour sauver

mon frère.


Elle cueille des feuilles, puis repart en courant à toute vitesse.


Le segment en dessin animé prend fin.


JANIQUE témoigne, assise sur une chaise.


JANIQUE LABELLE

Si tu choisis

de vouloir vraiment pratiquer

les médecines traditionnelles,

trouve-toi quelqu'un qui va

vraiment t'aider. T'as besoin de

vouloir; t'as besoin de croire;

t'as besoin de respecter. Tu as

une connexion à la terre d'où tu es.


LOÏC monte de la mousse sur un rocher dans la forêt en disant quelque chose.


JANIQUE LABELLE

C'est-tu doux?


LOÏC

Oui!


JANIQUE LABELLE

Oui!

Ça ici, c'est de la mousse qu'on

mettait dans les couches de bébé

pour enlever la «rougeasse».

On n'en a pas besoin:

on n'en prend pas.


JANIQUE se tient près d'un arbre de sumac avec LOÏC.


JANIQUE LABELLE

L'arbre de sumac, le tronc,

on fait des médecines avec

l'écorce. On l'utilise pour

cuire; on l'utilise pour faire

des thés. C'est comme une épice.

Tu mélanges avec du sel,

puis du poivre, puis tu mets

ça sur le poisson, puis

c'est comme vraiment bon.


JANIQUE poursuit son témoignage, assise sur une chaise.


JANIQUE LABELLE

Avec les écoles résidentielles

et puis la perte de la langue,

la perte de la fierté de qui on

est, on l'a presque tout perdu.

Si ça s'en va, on n'en a plus.

Et puis, on saura jamais s'il y

avait une plante quelque part

qu'on connaissait pas qui

pouvait guérir quelque chose.

Il y a beaucoup de vraiment bons

livres, comme savoir quelle

plante, puis avoir besoin

d'aller sur Google des fois.

Mettre ça en ligne pour faire

certain que ça ne se perde pas.


Le segment en dessin animé reprend. JEAN gémit toujours au pied de l'arbre avec sa mère. LUCIE les rejoint avec les plantes.


CÉCILE

Je n'ai rien pour écraser les

feuilles. Je vais devoir les

mâcher pour faire un cataplasme.


CÉCILE mâche les feuilles. Pendant ce temps, LUCIE donne des bleuets à son frère, qui déglutit difficilement.


CÉCILE

Essaie de le faire boire.


LUCIE récolte du jus de bleuets au fond de son panier et le fait boire à JEAN.


JEAN RENARD

Je me sens tout drôle.


CÉCILE

Ça va passer bientôt,

mon garçon. Essaie de boire

un peu plus de jus de bleuets.


CÉCILE met le cataplasme sur les piqûres de JEAN. LUCIE fait à nouveau boire du jus de bleuets à son frère.


CÉCILE

Espérons que le plantain

arrêtera la douleur

et l'enflure.


Plus tard, ils rejoignent FRANÇOIS, qui bûche du bois. CÉCILE porte JEAN dans ses bras.


LUCIE SARCELLE

Papa, papa!


FRANÇOIS laisse tomber sa hache et se précipite vers eux avec inquiétude.


CÉCILE

Il s'est fait piquer

par des abeilles.


FRANÇOIS prend JEAN dans ses bras.


JEAN RENARD

Je me sens mieux, maintenant.


FRANÇOIS

Voilà une aventure dont tu vas

te souvenir longtemps, mon fils.


JEAN RENARD

Oui, papa. Mais grâce

à Petite-sarcelle, je vais

guérir vite.


FRANÇOIS

T'es bien chanceux d'avoir

une grande soeur aussi dévouée!


JEAN RENARD

Merci de m'avoir sauvé la vie,

ma soeur. Je suis le garçon

le plus chanceux sur l'île

de la Tortue.


LUCIE pousse un petit rire.


LUCIE SARCELLE

Tu devrais toujours porter de

la lavande sur toi pour éloigner

les insectes.


JEAN RENARD

Oui. La prochaine fois, je vais

demander de l'aide au lieu

de prendre du miel tout seul.


FRANÇOIS

Peut-être que ce serait aussi

une bonne idée de ne pas courir

après les animaux dans la forêt

quand t'es supposé d'aider

ta mère, hum?


JEAN RENARD

Oui, papa. Je vais m'en

souvenir la prochaine fois.


Ils rentrent tous les quatre à la maison.


NARRATRICE

Grâce à sa connaissance de

la nature, Lucie Sarcelle

a trouvé un remède pour

son petit frère. Lui aura

compris qu'il faut respecter

Terre mère ainsi que l'habitat

des animaux et des insectes.


Générique de fermeture

Épisodes de Les Métis : Notre culture, nos histoires

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation

Résultats filtrés par