Les Métis : Notre culture, nos histoires

Qui sont les Métis? Une culture riche en traditions et en folklore enchanté. Rendez visite à des personnalités métisses de l'Ontario qui nous partagent leurs connaissances, sagesse et espoirs. Que ce soit par le smudge, les cabanes en rondins ou les ceintures fléchées, les Métis nous dévoilent comment la nature, la spiritualité et la communauté sont des piliers de leur identité. D'une part documentaire et d'une autre, des animations où les personnages nous amènent sur une aventure. Découvrez ...

Partager
Image univers Les Métis : Notre culture, nos histoires Image univers Les Métis : Notre culture, nos histoires

Vidéo transcription

L'agriculture

France Picotte a un jardin pas comme les autres! Visitez son petit coin de terre où les poules et même les mauvaises herbes ont leur place sur cette belle ferme sauvage. Trois randonneurs en canot se perdent sur un chemin enchanté et retrouvent leur chemin grâce à une dame Haudenosaunee.



Réalisateur: Émilie Martel
Année de production: 2019

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Titre :
Les Métis: notre culture, nos histoires


Intertitre :
L'agriculture


Deux jeunes soeurs, HAYLEY et SAMANTHA PICOTTE se tiennent près d'un enclos avec des poules.


HAYLEY PICOTTE

T'as vu? Elle l'a déposé.


Elles rient.


Leur grand-mère, FRANCE PICOTTE, récolte des oeufs dans un poulailler.


FRANCE PICOTTE

Elle aime pas ça qu'on vole

ses oeufs.


Une poule s'agite tandis que FRANCE prend ses oeufs.


FRANCE PICOTTE

(S'adressant aux poules)

C'est ça, il faut que tu me

les donnes.

OK, les belles filles.


FRANCE sort du poulailler.


FRANCE s'exprime à l'extérieur avec ses petites-filles.


FRANCE PICOTTE

Il y a beaucoup de choses

qui me surprennent avec

l'agriculture. Moi, j'aime

beaucoup les poules. On a eu,

cette année, un oeuf avec

trois jaunes, ce qui est rare.

La plupart de l'été, elles ont

été lousses partout dans la

cour, et puis elles mangeaient

mes tomates, j'aime pas ça. Ça

fait que là, je les ai remises

dans leur enclos.


FRANCE s'exprime assise sur une chaise de jardin.


FRANCE PICOTTE

Je m'appelle France Picotte.


Son chien lui lèche le visage avec enthousiasme et FRANCE lui fait un câlin.


FRANCE PICOTTE

Oui, oui, je sais. Je t'aime

bien, moi aussi. OK, assis.


FRANCE et ses petites-filles sont maintenant assises toutes les trois sur un banc devant la maison.


FRANCE PICOTTE

C'est quoi, ton nom, toi?


HAYLEY PICOTTE

Hayley Picotte.


SAMANTHA PICOTTE

Samantha Picotte.


FRANCE PICOTTE

Vous faites du jardin des fois

avec mémère, hein?


HAYLEY PICOTTE

Oui.


HAYLEY et SAMANTHA sont accroupies dans de hautes herbes.


HAYLEY PICOTTE

Ça goûte comme des oignons,

la ciboulette.


SAMANTHA PICOTTE

Oui.


HAYLEY s'adresse à un chien près d'elles.


HAYLEY PICOTTE

Veux-tu goûter?


Elle rit.


Des images de Timmins défilent.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

On se retrouve à Timmins.

Timmins, c'est le coeur de

l'Ontario.


Timmins est situé sur une carte de l'Ontario.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

Disons que c'est dans le nord

de l'Ontario, mais moi,

je considère pas ça le nord.


Des images de la nature défilent, puis une mine est présentée.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

Moi, mes ancêtres,

ils voyageaient beaucoup.

Et puis là, à cause de

l'ouvrage, ils sont restés ici,

ils ont demeuré ici. Ça fait

qu'on peut exercer nos droits

dans plusieurs régions parce que

mes ancêtres étaient là avant

le contrôle européen.


FRANCE parle à HAYLEY dans le potager.


FRANCE PICOTTE

Qu'est-ce que tu manges,

ma belle? Des fèves?


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

Qu'est-ce que vous aimez

manger le plus?


HAYLEY PICOTTE

Les fèves.


SAMANTHA PICOTTE

Les fèves.


FRANCE PICOTTE

Les fèves.


Des images des cultures de FRANCE défilent.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

L'agriculture, c'est intéressant

parce que c'est jamais pareil.

Une année, là, il y a quelque

chose qui va pousser puis ça va

être fantastique, puis l'année

d'après, il y a rien qui pousse.


FRANCE montre son potager.


FRANCE PICOTTE

Ça, c'est des patates. Regarde

si elles font dur. Mais...

Mais c'est pas difficile.

J'avais une poule qui se cachait

là-dedans le soir parce qu'elle

voulait pas rentrer.


Un segment en dessin animé commence. Trois enfants, MARTIN, NATHAN et JANELLE naviguent à bord d'un canot.


MARTIN

Eille, on va accoster là.


Ils accostent sur une petite plage et NATHAN saute à terre.


NATHAN

Je ne vois plus le camp

de notre groupe, Martin.


MARTIN

Monsieur Roger nous a dit qu'on

pouvait explorer la région

jusqu'au souper.


MARTIN et JANELLE descendent à leur tour et ils tirent le canot sur la rive.


JANELLE

On fait partie des voyageurs

métis. Il n'y a rien à notre

épreuve!


MARTIN

Dis-moi pas que t'as peur,

Nathan.


NATHAN

Bien sûr que non.

C'est juste que... il me semble

qu'on devrait rester plus près

du camp.


JANELLE pouffe de rire.


JANELLE

Comment on peut explorer si

on reste collés sur le camp?


NATHAN

Ris pas de moi, Janelle. C'est

la première fois que je vais

dans une forêt aussi grande.

Je voudrais pas qu'on se perde.


Ils se mettent tous les trois en marche avec leurs sacs.


MARTIN

Ça arrivera pas. Je passe

beaucoup de temps en forêt

avec ma famille. Il y a pas

de danger ici.


JANELLE

Les voyageurs métis sont

chez eux dans le bois. Allons-y!


Ils s'enfoncent dans la forêt. NATHAN sursaute en poussant un petit cri. MARTIN rit en montrant des écureuils qui courent sur une branche.


MARTIN

C'est juste des écureuils.

Ils sont les yeux de la forêt,

ils avertissent les autres animaux

de l'arrivée des inconnus.


Ils continuent à marcher et NATHAN fredonne. Ils aperçoivent tout à coup un cerf.


NATHAN

Oh!


Le cerf s'enfuit en courant.


Au bout d'un moment à marche, les trois enfants poussent des gémissements fatigués.


NATHAN

C'est peut-être le temps

de retourner au canot.


Ils font demi-tour.


JANELLE

Il me semble que ça fait

des heures qu'on marche.

J'ai faim...


MARTIN

Ah, moi aussi, j'ai faim...


NATHAN

Je me souviens pas d'être passé

par ici.


JANELLE

Hum... Je pense qu'on est perdus.


MARTIN

On va monter en haut, là,

pour retrouver notre route.


Le segment en dessin animé prend fin.


FRANCE et ses petites-filles se tiennent avec un jeune chien.


FRANCE PICOTTE

Cette année, on a un petit chiot.


HAYLEY PICOTTE

Willow!


FRANCE PICOTTE

Et puis Willow, il a fallu

qu'elle s'accoutume à pas

toucher les poules. Elle est

rendue correcte, là.


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

Qu'est-ce qu'ils font, les chiens?


HAYLEY PICOTTE

Garder les ours loin.


FRANCE PICOTTE

Leur job, c'est de faire certain que

les animaux sauvages viennent

pas alentour pour attaquer les

poules. C'est des chiens qui

travaillent.


FRANCE et ses petites-filles se tiennent devant un jardin avec de hautes herbes.


TOUTES

Bienvenue à notre jardin sauvage.


FRANCE PICOTTE

Là, ç'a l'air comme si c'était

un jardin de mauvaises herbes.

C'est ça que c'est, mais la

plupart des mauvaises herbes

là-dedans sont comestibles.


Un chien marche dans les herbes.


FRANCE PICOTTE

Eille! Oui, oui, c'est ça,

écrase-le.


FRANCE montre une grande fleur rose.


FRANCE PICOTTE

Ça, c'est comestible.

Puis c'est plein de petites

graines en dedans, ça fait qu'on

prend ça, on se met en ligne

puis on fait un [langue_etrangere=EN]spitting contest[/langue_etrangere]

Ce que ça fait,

c'est que les jeunes, ils se

rappellent que c'est comestible.


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

Est-ce que vous aimez ça,

travailler pour planter les

plantes puis semer les graines?


SAMANTHA PICOTTE

J'aime plus manger.


HAYLEY PICOTTE

Ouais.


FRANCE PICOTTE

T'aimes plus manger.


SAMANTHA rit.


Des images du jardin défilent.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

C'est vraiment relaxant,

travailler dans le jardin.


FRANCE montre des pissenlits dans l'herbe.


FRANCE PICOTTE

Ça, la fleur de pissenlit,

ça, ce serait une belle fleur à

cueillir pour le vin. Beaucoup

de personnes disent que c'est

des mauvaises herbes. Moi,

je me rappelle, étant jeune, mes

parents disaient: «OK, on s'en

va aux pissenlits.» On ramassait

des feuilles de pissenlit. Mais

je mange des fourmis puis j'aime

ça, so... Puis pas des fourmis

enrobées de chocolat.

C'est important de savoir c'est

quoi qu'ils peuvent manger, puis

tout le monde devrait le savoir.

Mais on est gâtés au Canada.

Tu manges jamais rien sans être

certain de ce que tu manges. Si

t'es pas certain, tu demandes.


Des images de la récolte et du potager défilent.


FRANCE montre des plants de tomates.


FRANCE PICOTTE

C'est une année pour les

concombres. J'en ai encore

qui sont prêts à ramasser.

Ça, c'est des petites tomates.

Ça, c'est mes favorites,

des petites tomates jaunes.

Elles sont très bonnes.

C'est vraiment le fun de voir

la petite graine que tu mets

dans la terre puis de l'arroser,

en prendre soin. Ça goûte bien

mieux parce que c'est toi

qui l'as fait pousser.


FRANCE montre un plant de piments.


FRANCE PICOTTE

Ça, c'est des piments forts.

Quand ils sont rouges, là,

c'est qu'ils sont mûrs. Mon fils

disait qu'il y avait pas un

piment fort qu'il pouvait pas

manger; il peut pas le manger,

celui-là.


Elle rit.


FRANCE PICOTTE

C'est pour ça que je le fais

pousser.


Un chien s'approche et renifle les piments.


FRANCE PICOTTE

Tu vas-tu le manger? Non, hein?

Tu les aimes pas, ceux-là,

non plus.


Le segment en dessin animé reprend. Les trois enfants marchent toujours dans la forêt.


NATHAN

Par là! Il y a une cabane!


JANELLE

Hein?


Une FEMME portant une robe traditionnelle sort d'une petite maison en rondins et s'approche d'une marmite suspendue au-dessus d'un feu. Les enfants la rejoignent.


FEMME

D'où venez-vous?


NATHAN

Du camp d'été des voyageurs

métis au bout de la rivière.


MARTIN

On a laissé notre canot sur

la rive pour explorer un peu.


NATHAN

On est perdus! Vous pourriez

nous montrer la voie pour

retourner?


FEMME

Je devrais pouvoir vous aider,

mais... vous avez l'air un peu

fatigués. Assoyez-vous un moment

avec moi.


JANELLE regarde avec envie un panier rempli de pain.


JANELLE

Il a l'air bon, votre pain.


La FEMME leur offre du pain.


JANELLE

Maman a une poupée en maïs avec

une robe décorée comme la vôtre.


LA FEMME rit.


FEMME

C'est une robe que portent

les femmes haudenosaunee.


JANELLE

Hau... Haudeno...


FEMME

Haudenosaunee. Les Français

nous appellent «Iroquois»,

mais nous, les gens des maisons

longues, nous nous appelons

«Haudenosaunee». Si vous avez

soif, l'eau dans la chaudière

est fraîche.


MARTIN prend la louche posée dans le seau pour boire.


FEMME

Décrivez-moi l'endroit où vous

avez laissé votre canot.


MARTIN

On a accosté juste avant

le gros coude dans la rivière.


FEMME

Ah! C'est juste à une trentaine

de minutes d'ici. Vous allez

descendre la pente et tourner à

gauche quand vous allez voir le

gros chêne. Après, assurez-vous

de toujours garder le soleil

dans votre dos.


NATHAN

Vous vivez seule?


FEMME

Mon mari est parti à la chasse.

Il va revenir avant la première

neige. La récolte a été pauvre,

cette année.

J'aurai besoin de l'aide des

trois soeurs, Kionhekwa dans

notre langue: maïs, haricot

et courge. Je devais aller

les visiter, mais j'ai trop

de travail à finir aujourd'hui.


MARTIN

Bon, il faudrait qu'on y aille

si on veut arriver au camp

avant le coucher du soleil.


FEMME

Si vous voyez les trois soeurs,

dites-leur que je pourrai pas

aller les voir aujourd'hui.


MARTIN

Ça nous fera plaisir.


NATHAN

Alors, on descend la pente et

on tourne à gauche en arrivant

au gros chêne.


JANELLE

Merci! Allons-y!


Les enfants repartent. Ils aperçoivent une FEMME portant une grosse robe jaune qui pousse des gémissements.


NATHAN

Bonjour, madame.

Avez-vous besoin d'aide?


FEMME EN JAUNE

Bonjour, jeune homme.

J'ai très soif, mais

je ne peux pas me lever.


NATHAN lui donne sa gourde et la FEMME EN JAUNE boit.


FEMME EN JAUNE

Ah! Merci. Je me sens mieux,

maintenant. Voici, pour te

remercier.


Elle donne un petit sac à NATHAN.


FEMME EN JAUNE

Mais ne l'ouvre pas avant

le coucher du soleil.


JANELLE

Qu'est-ce qui va arriver

si Nathan l'ouvre trop tôt?


FEMME EN JAUNE

Ah... Ce serait triste

pour les êtres humains et

pour nos frères, les animaux.


NATHAN

Je ne l'ouvrirai pas, promis.


Ils se remettent en chemin. Un peu plus loin, ils aperçoivent une FEMME portant une robe verte.


MARTIN

Regardez! Une autre femme.


Les pieds de la FEMME EN VERT sont pris dans des ronces et elle pousse des gémissements.


MARTIN

Je vais vous sortir de là,

madame!


MARTIN se précipite pour l'aider et retire les ronces, puis lui donne sa gourde.


FEMME EN VERT

Merci, mon cher garçon! J'avais

bien soif! Je suis là à me

débattre depuis un bon moment.

Voici, pour te remercier

pour ta bonté.


Elle lui donne un petit panier tressé, que MARTIN met dans son sac, puis les enfants reprennent leur chemin.


JANELLE

Ça fait plus d'une heure qu'on

marche, toujours pas de chêne.


Un soupir se fait entendre au loin.


JANELLE

Il y a quelqu'un d'autre?


JANELLE s'approche d'une FEMME blonde portant une robe jaune avec une traîne verte qui est agenouillée à terre.


JANELLE

Buvez un peu, ça ira mieux.


JANELLE lui donne sa gourde et la FEMME BLONDE boit, puis elle lui donne une petite enveloppe.


FEMME BLONDE

Ah! Voici un cadeau pour

te remercier de ton soutien.


MARTIN

Malheureusement, on peut pas

s'attarder, on doit y aller.


Ils reprennent leur chemin.


MARTIN

Je comprends rien.


NATHAN

Qu'est-ce qu'il y a?


MARTIN

On a fait un cercle. On est

revenus près de la cabane

de la femme haudenosaunee.


NATHAN

Je veux pas passer la nuit

dans la forêt.


MARTIN

Remontons voir la femme.

Je suis sûr qu'elle pourra

nous aider.


Le segment en dessin animé prend fin.


Chez FRANCE, de nombreuses conserves sont rangées sur des tablettes.


FRANCE PICOTTE

On en profite quand les

récoltes sont bonnes.


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

Qu'est-ce qu'on fait avec les

carottes, l'hiver? Mémère les

met dans les pots pour l'hiver.


FRANCE montre ses conserves.


FRANCE PICOTTE

Ça, c'est des tomates. J'ai des

légumes, des fèves, j'en ai fait

cette année encore.


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

On aime-tu les fèves dans

le vinaigre?


SAMANTHA PICOTTE

Oui.


FRANCE montre le contenu d'un grand bac.


FRANCE PICOTTE

Ici, c'est des légumes séchés.

Ça, c'est des zucchinis séchés.


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

Puis qu'est-ce que vous aimez

à propos de rester sur la ferme?


HAYLEY PICOTTE

J'aime ça que je peux pogner

du manger de par terre.


FRANCE se tient devant le poulailler avec ses petites-filles.


FRANCE PICOTTE

Elles pondent toutes des oeufs

bruns, hein, mes poules.

Excepté des fois, elles ont des

oeufs blancs. Pourquoi elles ont

des oeufs blancs? Parce que

c'est des vieilles poules.


FRANCE et ses petites-filles parlent assises devant la maison.


FRANCE PICOTTE

Aimez-vous ça, nettoyer les poules?


HAYLEY PICOTTE

Ça pue.


Elles rient toutes les trois.


FRANCE PICOTTE

C'est-tu différent de vos amis?


HAYLEY PICOTTE

Oui.


Des images de la ferme défilent.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

Moi, mes enfants, on vit pas

mal la vie métisse. Il faut que

nos enfants apprennent pour

qu'ils puissent le transmettre

aussi à leurs enfants. Il faut

faire ça lentement pour

s'assurer qu'ils reconnaissent

les plantes d'une année à

l'autre. Tu cueilles pas tout,

tu ramasses juste ce dont

t'as besoin pour toi, pour

te nourrir. C'est respecter

ce qu'il y a alentour de moi,

respecter le monde aussi

avec ses différentes façons

de vivre.


FRANCE se tient devant le poulailler avec ses petites-filles.


FRANCE PICOTTE

Quand je fais des tartes puis je

mets des patates dedans, il faut

que je les épluche. Quand c'est

pour nous autres, je les épluche

pas. Parce que je trouve

que c'est un gaspillage.


Des images de la ferme défilent.


FRANCE PICOTTE (Narratrice)

J'aime l'indépendance, la liberté,

la paix. Comme c'est là, elles sont

fières de dire: «Je suis métisse.»


Le segment en dessin animé reprend. Les trois enfants s'approchent de la FEMME devant sa maison en rondins.


FEMME

Ah, si vous êtes revenus, c'est

parce que vous avez pas trouvé

le bon chemin.


JANELLE

Ni les trois soeurs.


NATHAN

Mais il faut absolument

qu'on rentre à notre camp

avant le coucher du soleil.


FEMME

Avez-vous pris la gauche

au gros chêne?


MARTIN

Justement, on l'a pas trouvé.


La FEMME prend une écorce de bouleau et dessine une carte dessus avec un morceau de bois brûlé.


FEMME

Quand vous arriverez en bas

de la pente, gardez la pente à

votre gauche et comptez 100 pas.

Le chêne est là.


NATHAN

C'est ça, le problème:

on est allés tout droit!


FEMME

Une fois devant le chêne, vous

devez tourner à gauche pour

avoir le soleil dans le dos.


JANELLE

Pourquoi doit-on garder

le soleil dans notre dos?


MARTIN

Parce que la bouche de la rivière

est à l'est et le soleil se couche

à l'ouest. On est venus de l'est

vers l'ouest, avec le soleil

devant nous.


NATHAN

Alors, maintenant, on doit

retourner de l'ouest à l'est

avec le soleil dans le dos,

parce qu'il se lève à l'est

et se couche à l'ouest!


MARTIN

On se perdra pas, cette fois.


NATHAN

On aurait bien aimé trouver

les trois soeurs.


JANELLE

Mais on a rencontré et aidé

trois femmes. Chacune nous a

remis un cadeau.


FEMME

Je peux les voir?


Ils montrent leurs cadeaux.


FEMME

Vous avez trouvé les trois soeurs,

mes chers amis!


La FEMME prend les graines contenues dans le panier, l'enveloppe et le sac et les met toutes dans un bol.


FEMME

Ma nation cultive les trois soeurs

depuis des siècles. Rapportez

ces graines à votre peuple. Vous

aurez toujours les trois soeurs

pour manger si vous les plantez

ensemble.


Elle ajoute de l'eau dans le bol et des légumes apparaissent: du maïs, des haricots et des courges.


FEMME

Elles ne sont pas heureuses

l'une sans l'autre. C'est

pourquoi elles doivent être

cultivées ensemble, mangées

ensemble et célébrées ensemble.


Les enfants reprennent le panier, l'enveloppe et le petit sac.


FEMME

Quand vous rentrerez chez vous,

vous pourrez faire comme moi.


JANELLE

Et on aura des haricots,

des courges et du maïs!


FEMME

Vous avez démontré beaucoup

de courage malgré votre peur,

et vous avez eu la bonté de

secourir les trois soeurs.


Le soleil commence à se coucher lorsque les enfants arrivent finalement près du gros chêne.


MARTIN

Eille, c'est le gros chêne!


NATHAN

Cette fois, on prend le sentier

du côté gauche.


JANELLE

Et on va vers l'est en gardant

le soleil dans notre dos!


MARTIN

Il faut se dépêcher si on veut

arriver au camp avant qu'il

fasse noir.


Ils retrouvent leur canot laissé sur la petite plage.


MARTIN

Ah, notre canot!


NARRATRICE

Les jeunes Métis sont rentrés

au camp juste à temps pour

le coucher du soleil.


Les enfants repartent à bord du canot.


NARRATRICE

Ce jour-là, ils ont appris que

chacune des trois soeurs maïs,

haricot et courge, contribue

à aider les autres à pousser.

C'est pourquoi nous les plantons

toujours ensemble.


Générique de fermeture

Épisodes de Les Métis : Notre culture, nos histoires

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation

Résultats filtrés par