Image univers L'ours Benjamin Image univers L'ours Benjamin

L'ours Benjamin

Benjamin et Howard prennent leur travail d'ours en peluche très au sérieux. Chaque jour, ils se donnent la mission d'aider Max et Élisa, les deux enfants de la famille, sans qu'ils le sachent et sans manquer aux règles des Nounours.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Eliza fait des bêtises -

Pour prouver qu’elle n’est pas la chouchoute de la classe, Éliza décide de faire une grosse bêtise. Benjamin décide de lui apprendre les conséquences de ses actes. Lucas et son double.



Année de production: 2009

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

L'ours Benjamin est une série mettant en scène des peluches qui vivent différentes aventures. Les peluches s'animent lorsque les humains ne sont pas là, ce qu'ignorent les humains, à l'exception de madame Périgrinelle.


Début générique d’ouverture


VOIX MASCULINE

(Chantant)

♪♪♪

♪ Un ours en peluche ♪

♪ Tu le sais ♪

♪ N’est pas comme n’importe

quel autre jouet ♪

♪ Il est toujours

ton meilleur ami ♪

♪ Un ami pour la vie ♪

♪ Et si tu cherches cet ami-là ♪

♪ Un ours sans pareil ♪


CHŒUR

(Chantant)

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin ♪

♪ Du monde secret

de l’ours Benjamin ♪

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin du monde

secret de l’ours Benjamin ♪


Fin générique d’ouverture


Titre :
L’ours Benjamin Elisa fait des bêtises


À l'école, le professeur d'ÉLISA, Mlle CANTIN fait l'appel des élèves.


MLLE CANTIN

Frank?


FRANK

Présent.


MLLE CANTIN

Élisa? Élisa? Bon, je vais la marquer

absente pour aujourd'hui.


ÉLISA entre dans la classe, tout essoufflée.


ÉLISA

Oh! Oh! Oh...


MLLE CANTIN

Mais si, la voilà.

Nous avons failli commencer

sans toi, Élisa. Allez,

installe-toi à ta place.


ÉLISA

Désolée pour mon retard,

tante Josianne. Je veux

dire mademoiselle Cantin.


ÉLISA va s'asseoir.


MLLE CANTIN

Très bien, les enfants.

Aujourd'hui, je vais vous

demander de peindre votre arbre

préféré, mais pas seulement de

le peindre. Je veux que vous

sentiez le vent qui souffle

à travers ses feuilles, que vous

écoutiez le chant des oiseaux

posés sur ses branches.

Je veux que vous

soyez cet arbre.


LUCAS, l'ourson d'ÉLISA sort du sac à dos d'ÉLISA.


LUCAS L'OURSON

Élisa a toujours

aimé aller à l'école.

Et je sais que le dessin est

l'une de ses matières préférées.


ÉLISA

(Commençant son dessin)

Alors, elle a dit d'être

l'arbre. Oh, c'est dur à

dessiner, un arbre. Tu n'es

pas d'accord, Rebecca?


REBECCA est la voisine de table d'ÉLISA.


REBECCA

Oui, c'est vrai que

ce n'est pas facile, mais

c'est quand même amusant.


ÉLISA

Hé, mais il y a mieux que ça.

Une abeille! Voilà, une bonne

grosse abeille. C'est ça que

je vais peindre. Hi, hi!

Regarde-moi ça comme elle

est jolie avec ses rayures

jaunes et violettes! Bzzz!


REBECCA

Élisa, je te rappelle

quand même que tu es censée

peindre un arbre.


ÉLISA

Oui, je sais bien, mais...


REBECCA

Hé!


Une goutte de peinture du pinceau d'ÉLISA tombe sur la feuille à dessin de REBECCA.


ÉLISA

Oups, désolée. Je ne l'ai

pas fait exprès, Rebecca.


MLLE CANTIN

Allons, mesdemoiselles,

un peu de silence.


ÉLISA

J'espère que la maîtresse

ne dira rien parce que j'ai

peint une abeille.


REBECCA

Ça ne risque pas.

Tout le monde ici sait

qu'elle a un chouchou.


ÉLISA

Où t'as vu ça? Elle n'a pas

de chouchou, enfin. Ses cheveux

sont bien trop courts.


REBECCA

Ah, mais non, idiote. Quand je

dis chouchou, ça veut dire son

élève préférée. Tu peux faire

tout ce que tu veux avec elle.

Elle ne te grondera jamais.


MLLE CANTIN

(Approchant de la table d'ÉLISA)

Alors, fais-moi voir ce que

tu as peint, Élisa. Dis donc,

c'est très original, mais

ce n'est pas un arbre.


REBECCA

Ha, ha, ha!


ÉLISA

Je sais, oui, mais c'est

tellement dur à dessiner,

un arbre.


MLLE CANTIN croise les bras avec un air sévère.


ÉLISA

Bon, j'ai compris.

Il ne me reste plus

qu'à aller au coin.


MLLE CANTIN

Oh, mais non, reste à ta

place. Nous n'avons pas pour

habitude de punir l'originalité

dans ce cours. Au contraire,

nous l'encourageons.

Si vous vous sentez inspirés,

laissez-vous aller.


REBECCA

Tu vois? Qu'est-ce que

je t'avais dit? Normal, t'es

sa nièce. C'est pour ça que

tu te fais jamais gronder.

♪ Élisa c'est la chouchoute ♪

♪ La chouchoute à la maîtresse ♪


ÉLISA

Tais-toi, c'est même pas vrai.


Tous les élèves de la classe s'y mettent.


ÉLÈVES

Petite chouchoute!

Petite chouchoute!

Petite chouchoute!

Petite chouchoute!


ÉLISA

Non, c'est pas vrai!

Pourquoi vous me croyez pas?

Bien sûr que je peux me faire

gronder. Regardez ça.


ÉLISA prend ses pots de peinture et éclabousse son dessin.


REBECCA

(Surprise)

Oh!


MLLE CANTIN revient vers ÉLISA.


MLLE CANTIN

Eh bien, Élisa... Oh, ça

alors! C'est vraiment splendide,

ce que tu nous as fait là.

Ce dessin dégage une énergie

formidable. Regardez ça,

tout le monde.


REBECCA

Petite chouchoute.


ÉLISA

Ah, ça suffit, arrête!

Tu vas voir que je peux

me faire gronder, et

tu ne seras pas déçue.


LUCAS l'ourson entend ÉLISA et se ferme les yeux, voyant la catastrophe à venir.


LUCAS L'OURSON

Ah! Oh...


À la maison des Cantin, BENJAMIN L'OURSON est seul dans le lit de MAX.


BENJAMIN L'OURSON

Ah... Enfin tranquille.

Je vais pouvoir faire

une petite sieste.


LUCAS surgit dans la chambre.


LUCAS L'OURSON

Réveille-toi, Benjamin.

On a un gros problème.


BENJAMIN L'OURSON

Quoi?


LUCAS L'OURSON

Tu dois m'aider.

Vite, viens avec moi.


LUCAS et BENJAMIN sautent dans un tiroir pour prendre un passage secret pour se rendre dans l'atelier de SIMON, le papa d'ÉLISA.


LUCAS L'OURSON

Tout le monde pense qu'Élisa

est la chouchoute de la

maîtresse, alors elle espère

qu'en faisant une grosse bêtise,

elle va se faire gronder.


BENJAMIN L'OURSON

Inutile de s'affoler, Lucas.

Chaque problème a sa solution.


ÉLISA est dans l'atelier. Elle cherche partout quelque chose pour préparer un mauvais coup.


ÉLISA

Alors, comme ça, je suis

la chouchoute. Voyons voir...

C'est quoi, ça? «Colle forte».


ÉLISA tente de prendre le pot de colle qui est un peu collé sur l'étagère. ÉLISA force pour le retirer et le pot s'élève dans les airs et se renverse sur le sol.


ÉLISA

Hum... Qui...

Gnnn... Oh là!

Excellent.


SIMON entre dans l'atelier, les bras chargés de gros cartons.


SIMON

Élisa? Qu'est-ce que tu fais là?


ÉLISA

Rien du tout, papa.

(Cachant un autre pot de colle derrière son dos.)

En fait, je cherchais du

matériel pour faire une bêtise.

Je veux dire un exposé. Voilà,

oui: un exposé pour l'école.


SIMON

Hé, fais bien attention avec

cette colle. La dernière fois

que je m'en suis servie...


SIMON avance dans l'atelier et marche dans la colle renversée sur le sol. Son pied commence déjà à coller.


SIMON

Je suis resté collé!


SIMON tente de retirer son pied de la colle, mais trébuche, en laissant tomber les cartons, et tombe assis dans la flaque de colle.


SIMON

Oh! Woah! Aaah!

Oh non! Pas encore!


BENJAMIN et LUCAS, qui sont toujours dans l'atelier, constatent les dégâts déjà causés par ÉLISA.


BENJAMIN L'OURSON

Effectivement, on a

un très gros problème.


BENJAMIN et LUCAS se rendent à la bibliothèque des oursons pour consulter le grand livre des oursons.


BENJAMIN L'OURSON

Notre manifeste recense tous

les problèmes qu'un ours peut

rencontrer. Il suffit de

regarder dedans. Alors...

(Lisant)

«Enfant, enfant qui n'arrive

pas à s'endormir, enfant

à problèmes.» Non, non.

Ah, voilà: «enfant qui cherche

à s'attirer des problèmes.»


LUCAS L'OURSON

Génial! Qu'est-ce que ça dit?


BENJAMIN L'OURSON

«Un ours en peluche doit

montrer à l'enfant qu'il protège

quelles seront les conséquences

de ses actes avant qu'il

ne fasse une bêtise.»


LUCAS L'OURSON

Il faut lui montrer

les consé... Quoi?


BENJAMIN L'OURSON

Conséquences. C'est ce qui se

passe après avoir fait quelque

chose. Et donc, il faut que nous

montrions à Élisa ce qui se

passera avant qu'elle tente quoi

que ce soit, pour qu'elle

ne fasse pas ce qu'elle a

l'intention de faire.

Tu me suis?


LUCAS L'OURSON

Oui. J'ai tout compris, mis

à part ce que tu viens de dire.


Le lendemain, sur la route de l'école, ÉLISA aperçoit REBECCA et une amie qui marchent devant.


ÉLISA

Hé! Attendez-moi, les filles!


REBECCA

Dépêche-toi, Élisa. Tu vas

arriver en retard à l'école.


FILLE

Ne t'en fais pas pour elle.

Elle ne risque pas de se faire

gronder. Ha, ha, ha!

Petite chouchoute!


REBECCA ET LA FILLE

Petite chouchoute!


ÉLISA

Oh, vous allez voir

si je suis la chouchoute!


REBECCA ET LA FILLE

Petite chouchoute! Petite chouchoute!


ÉLISA part de son côté, en colère.


Plus tard, en classe, la cloche sonne.


MLLE CANTIN

Ah, c'est la récréation.

On s'arrête là. Allez

vous défouler dehors.

On reprendra tout à l'heure.


ÉLISA sort la dernière de la classe.


LUCAS est bien installé dans le sac à dos d'ÉLISA dans un casier de la classe. BENJAMIN rejoint LUCAS en passant par une fenêtre.


BENJAMIN L'OURSON

Alors? Est-ce qu'elle a

fait quelque chose?


LUCAS L'OURSON

Rien du tout. J'espère

qu'elle a changé d'avis.

Ça vaudrait mieux pour elle.


Des rires à l'extérieur de la classe donnent l'alerte aux oursons. LUCAS se fige sur le sol et BENJAMIN se précipite dans un casier derrière des bottes de pluie.


ÉLISA revient dans la classe. Elle pousse un petit rire mesquin. ÉLISA trouve LUCAS sur le sol. Elle le prend dans ses bras, puis prend le pot de colle dans son sac à dos.


ÉLISA

Mince! C'est moi qui t'ai

fait tomber? Désolée, Lucas.

(Se dirigeant vers son siège)

Il faut que ça reste entre toi

et moi, d'accord? Entre

toi, moi et la colle forte.

Tiens, assois-toi là. Je n'en ai

pas pour longtemps. Si après ça,

je ne me fais pas gronder, alors

là, je me demande ce qu'il lui

faut.


ÉLISA verse de la colle tout le long de l'allée entre les tables. Elle en verse aussi sur les sièges et sur les sacs des autres élèves, sur les plantes et sur le bureau de MLLE CANTIN.


ÉLISA

Ha, on va bien rire.

(Riant en faisant son mauvais coup)

Hi, hi, hi!

Oup là!

Beurk! Ha, ha, ha!

Ha, ha, ha!


BENJAMIN rejoint LUCAS.


LUCAS L'OURSON

Oh, ça y est, c'est

trop tard, Benjamin.


BENJAMIN L'OURSON

Non, car justement,

il n'est jamais trop tard.


LUCAS L'OURSON

Mais la récréation sera finie

d'une minute à l'autre. Et quand

la maîtresse va revenir,

elle va punir Élisa.


BENJAMIN L'OURSON

Il nous reste donc un peu

de temps pour lui montrer

ce qui va se passer ensuite.


LUCAS L'OURSON

Autrement dit,

les conséquences.

Mais comment on va faire?


BENJAMIN L'OURSON

Hum... Les conséquences.

Quelles seraient

les conséquences?

Mais oui. Par exemple, quelqu'un

pourrait se retrouver englué

et ensuite... ensuite Élisa

s'en voudra d'avoir fait ça.

Seulement, il faut que ce soit

quelqu'un à qui elle tienne,

quelqu'un qu'elle ne

supporterait pas de voir

tout gluant. Mais qui donc?


LUCAS L'OURSON

Oh, ça y est. Je sais.

(Se jetant dans une flaque de colle)

Ah! Moi, bien sûr.


ÉLISA

Ha, ha, ha! Et voilà!

Maintenant, plus personne

n'osera me traiter

de chouchoute. Tu peux

me croire, Lucas. Lucas?


ÉLISA se retourne et trouve LUCAS dans la colle. Elle tente de le soulever, mais LUCAS est bien collé.


ÉLISA

Oh, Lucas!

Oh non! Qu'est-ce que j'ai

fait? Toi qui étais si doux

à caresser. Maintenant,

tu es... tout gluant.


Ensuite, ÉLISA se rend compte qu'elle a marché dans la colle et qu'elle est prise au piège.


ÉLISA

Oh! Oh non!

C'est trop dégoûtant. Je ne peux

pas leur faire ça. Il faut que

je trouve un moyen de nettoyer

la classe et en vitesse!


La cloche sonne le retour en classe.


ÉLISA

Oh! Non, restez dans le couloir!

Surtout, n'entrez pas!


REBECCA et MLLE CANTIN entrent les premières.


REBECCA

Ha, ha, ha!

C'est moi la première!


ÉLISA

Non, reste où tu es!


MLLE CANTIN

Eh bien, Élisa, qu'y a-t-il?


Il est trop tard, les élèves entrent en vitesse. REBECCA marche dans la colle.


REBECCA

Ah! Beurk!


UN ÉLÈVE

Je suis collé à ma chaise.


MLLE CANTIN

Ah! Qu'est-ce que

c'est que ça, Élisa?


ÉLISA

J'ai mis de la colle partout.

Je sais, je n'ai aucune excuse.


MLLE CANTIN

Pourquoi tu as fait ça?


ÉLISA

Parce que je voulais

avoir une punition.


MLLE CANTIN

Dans ce cas, c'est réussi. Tu

vas en avoir une. Mais pourquoi

donc est-ce que tu voulais

te faire punir?


ÉLISA

Je ne voulais plus qu'on dise

que je suis la chouchoute

de la maîtresse.


MLLE CANTIN

Qui a affirmé

une chose pareille?


REBECCA

Euh, moi.


ÉLÈVES

Et moi.

Moi aussi.


MLLE CANTIN

(S'adressant à REBECCA)

Alors, comme ça, tu as raconté

à Élisa qu'elle était ma

chouchoute. Eh bien, laisse-moi

te dire une bonne chose:

c'est toi, ma chouchoute.


REBECCA

Oh!


MLLE CANTIN

(S'adressant aux autres élèves)

Tout comme toi d'ailleurs.

Sans oublier toi, toi et toi.

Vous savez quoi? Vous êtes

tous mes chouchous. Oui,

je vous apprécie tous autant

les uns que les autres.


REBECCA

Mais alors, est-ce que vous

allez quand même punir Élisa?


MLLE CANTIN

Bien sûr que oui.

Elle a fait une bêtise.

Il faut qu'elle assume.


ÉLISA

Je suis vraiment désolée.

C'était idiot de ma part.


MLLE CANTIN

Je suis ravie de te l'entendre

dire. Et maintenant,

tu vas tout nettoyer.


REBECCA

Je vais t'aider. Je m'excuse

pour tout ce que je t'ai dit.


FILLE

Oui, Élisa, nous

aussi, on s'excuse.


UN ÉLÈVE

On va t'aider.


MLLE CANTIN

Ah... Je vous prendrais bien

dans mes bras, mais seulement,

je suis collée au bureau.


TOUS

(Riant)

Ha, ha, ha!


Tous les élèves participent à la corvée de nettoyage en chantant.


TOUS

(Chantant et riant)

♪ Ta ta da ta da ♪

Ha, ha, ha!


GARÇON

Regardez, je fais des bulles.


UNE ÉLÈVE ÉCLABOUSSÉE

Hé! Hé! Ha, ha, ha!


Les élèves font des bulles avec leur éponge.


LES ÉLÈVES

Il y en a encore là. Oui.


MLLE CANTIN

Je n'y avais pas pensé comme

ça, mais c'est une bonne

activité scolaire. Vu sous

cet angle, c'est amusant,

le ménage. Oh! Ha, ha, ha!


LUCAS qui a été nettoyé de la colle est maintenant assis sur le siège d'ÉLISA.


LUCAS L'OURSON

Merci, Benjamin. Tu nous

as évité la catastrophe.


BENJAMIN L'OURSON

Qui, moi? Non. S'il y a

un héros ici, c'est toi. Tu t'es

sacrifié pour montrer à Élisa

les conséquences de ses actes.


LUCAS L'OURSON

C'est ce que j'allais dire.

Je te le jure, je l'avais sur le

bout de la langue. Ha, ha, ha!


Fin de l'épisode


Titre :
Lucas et son double


SIMON prépare de la pâte à pizza dans la cuisine. MURPHY, le chien, se tient à ses pieds pour ramasser les miettes éventuelles. Le téléphone sonne.


SIMON

Pizzeria Cantino: des pizzas de

qualité, cuites au feu de bois

et livrées chez vous

en moins de 30 minutes.


Plus loin dans la cuisine, MAX s'occupe de garnir les pâtes avec la sauce.


LAURA

(Parlant au téléphone)

Ha, ha, ha! Pas mal

comme présentation, Simon.


LAURA parle avec SIMON au téléphone. Elle est encore au travail dans les bureaux du magasin de jouets MACLAREN.


LAURA

Écoute, est-ce que tu peux

mettre notre commande

en attente? Nous avons pris

un peu de retard.


SIMON

Pas de problème!

(S'adressant à MAX)

Maximilio, mets de côté l'hawaïenne

et prépare la double pepperoni.


SIMON lance la pâte à MAX qui l'attrape au vol.


MAX

Olé! Murphy, on te l'a déjà

dit: pas de pizza pour toi.


Au magasin MACLAREN, LAURA s'approche de la mezzanine.


SIMON

(Parlant au téléphone)

Laura, est-ce

que tout va bien?


LAURA

Oui. Nous venons de recevoir

une nouvelle livraison.

C'est pour ça que nous sommes

débordés. Heureusement qu'Élisa

nous donne un coup de main.


Au rez-de-chaussée, HECTOR et ÉLISA s'occupent de défaire les nouveaux arrivages.


HECTOR

Balle rouge.


HECTOR lance la balle à ÉLISA qui la relance à M. MACLAREN qui place les objets sur les étagères, en patins à roulettes. LUCAS l'ourson, attends bien sagement dans le sac à dos d'ÉLISA.


ÉLISA

Taille moyenne.


M. MACLAREN

Dans ce cas,

ça va à mi-hauteur.


HECTOR

Balle bleue.


ÉLISA

Petite taille.


M. MACLAREN

Ha, ha! Celle-là,

elle va en haut.


HECTOR

On forme une

bonne équipe, non?


M. MACLAREN

Oui, mais dépêchons-nous.

C'est bientôt l'heure de la

fermeture. C'est très gentil

de nous avoir aidés, Élisa.


ÉLISA

Hi, hi, hi! C'était

avec grand plaisir.


HECTOR

Hé! Vous avez vu ça? Il reste

encore un dernier carton.


M. MACLAREN

Oh, oh! En effet, oui, et ce

n'est pas n'importe quel carton.


ÉLISA

Qu'est-ce qu'il y a dedans,

monsieur MacLaren?


M. MACLAREN

Ha, ha, ha! Attends un peu,

tu vas voir. Mais d'abord,

ferme les yeux, d'accord?

C'est bon, Élisa. Maintenant,

tu peux les rouvrir.


ÉLISA

Oh! Bien, ça, pour une

surprise!


Dans le carton, il y a des dizaines d'oursons tous identiques à LUCAS.


ÉLISA

Ils sont exactement

comme mon Lucas.


HECTOR

Quand on a vu que Lucas

te plaisait autant, on a décidé

d'en commander d'autres.


M. MACLAREN

Car nous vendons du bonheur.

C'est tellement touchant de voir

le sourire d'un enfant

à qui l'on offre un ours.


ÉLISA

Ha, ha, ha!


ÉLISA prend un des oursons et va le montrer à LUCAS.


ÉLISA

Regarde, Lucas, il est

exactement comme toi, ce petit

ours. Sauf que... hum... il est

encore loin d'être aussi doux

que toi. Il est trop neuf.

Mais ne t'en fais pas, petit

nounours. Tôt ou tard, toi

aussi, tu seras adopté par

un enfant et plus il te

câlinera, plus tu deviendras

doux comme Lucas.

Bonne chance.


HECTOR

Oh, si c'est pas mignon, ça.


ÉLISA s'éloigne de la boîte après y avoir rangé l'ourson. L'ourson se réveille et s'assoit.


DOUBLE DE LUCAS

C'est elle, ma protégée.


LAURA rejoint les autres aux rez-de-chaussée.


LAURA

Eh bien, alors, on fait

une pause? Ne me dites quand

même pas que vous avez

déjà tout déballé.


ÉLISA

Si, maman. Tous les cartons.


M. MACLAREN

Vous devriez venir

plus souvent avec Élisa.

Son aide nous a été précieuse.


ÉLISA

Et maintenant, je peux vous

aider à mettre les cartons

dans la poubelle de recyclage?


M. MACLAREN

Oui, ce n'est pas de refus.


LAURA

Moi aussi, je vais vous aider.


ÉLISA, LAURA, HECTOR et M. MACLAREN entassent les cartons vides. Le DOUBLE DE LUCAS descend de son carton et se dirige vers ÉLISA en passant devant LUCAS.


DOUBLE DE LUCAS

Ma protégée.


LUCAS L'OURSON

Hé! On peut savoir

où tu vas comme ça?


DOUBLE DE LUCAS

Ma protégée.


LUCAS L'OURSON

Oh non!


LUCAS court derrière son DOUBLE pour l'empêcher d'aller vers ÉLISA.


DOUBLE DE LUCAS

Ma... Hum!


LUCAS s'assure que son DOUBLE ne fasse pas de bêtise et le tire à l'abri des regards.


LUCAS L'OURSON

Qu'est-ce qui te prend? T'es

fou? Il ne faut surtout pas que

les humains te voient bouger.


DOUBLE DE LUCAS

Pourquoi ça?


LUCAS L'OURSON

Parce que c'est l'un des tout

premiers commandements

des ours en peluche.


DOUBLE DE LUCAS

Bien, pourquoi?


LUCAS L'OURSON

Parce que nous ne voulons pas

qu'ils s'aperçoivent que nous

sommes vivants et qu'ensuite...


DOUBLE DE LUCAS

Mais pourquoi?


LUCAS L'OURSON

Parce que, parce que...

Ah, puis arrête de demander

tout le temps pourquoi.


DOUBLE DE LUCAS

Pourquoi?


LUCAS est sur le point de piquer une colère. La voix de LAURA l'interrompt.


LAURA

Allez, Élisa, on rentre.

Ton père et ton père attendent

à la maison avec les pizzas.


ÉLISA

D'accord, maman. Je récupère

mon sac à dos et on y va.

Attends-moi là, je reviens.


LUCAS prend son DOUBLE et le pose dans le sac d'ÉLISA avant d'y entrer aussi.


LUCAS L'OURSON

Et maintenant, silence.


DOUBLE DE LUCAS

Pourquoi?


ÉLISA

(Répondant)

Je n'allais quand même

pas partir sans Lucas.


À la sortie du magasin, M. MACLAREN salue ÉLISA et sa maman.


M. MACLAREN

Repasse quand tu veux, Élisa.

Et amène aussi ta maman.

On ne sait jamais, des fois

qu'elle veuille travailler.


ÉLISA

Merci, monsieur

MacLaren. Au revoir!


Un homme approche du magasin après que M. MACLAREN soit entré. Il frappe dans la porte vitrée.


MONSIEUR

Hé, hé, hé...

S'il vous plaît!


M. MACLAREN

Hein? Qu'est-ce que c'est?

Désolé, monsieur. Le magasin

est fermé. Il faudra repasser.


MONSIEUR

Je vous en prie, c'est une

urgence. L'anniversaire de ma

nièce a lieu demain et je ne

sais toujours pas quoi

lui offrir comme cadeau.


M. MACLAREN

Ah, mais alors là, ça change

tout. Vous ne pouviez pas

mieux choisir comme adresse.

Je vous en prie, entrez.


MONSIEUR

Ah, merci infiniment.

C'est très aimable à vous.


Dans la chambre d'ÉLISA, BENJAMIN et MURPHY, le chien, sont intrigués par les voix qui sortent du sac d'ÉLISA.


DOUBLE DE LUCAS

Mais euh, laisse-moi

voir ma protégée!


LUCAS L'OURSON

Ah! Combien de fois il faudra

que je te le répète? Élisa

n'est pas ta protégée.


DOUBLE DE LUCAS

Et moi, je te dis que si.

(Sortant la tête du sac à dos)

D'accord?


LUCAS L'OURSON

(Sortant à son tour.)

Non! C'est compris?

(Courant vers BENJAMIN)

Benjamin, dis-lui, toi,

qu'Élisa est «ma» protégée.


BENJAMIN L'OURSON

Un nouvel arrivage

de peluches?


LUCAS L'OURSON

Un carton entier,

et ils sont tous comme moi.


BENJAMIN L'OURSON

Quelle vision effrayante

ça a dû être.


Pendant que LUCAS et BENJAMIN discutent, DOUBLE descend du lit et s'éloigne vers la porte.


DOUBLE DE LUCAS

(Passant près de MURPHY)

Ça, c'est un gentil chien.


LUCAS L'OURSON

Elle l'a pris dans ses bras

et il croit qu'elle l'a adopté.


BENJAMIN L'OURSON

Ah non!


LUCAS L'OURSON

Mais Benjamin, Élisa

prend tout le monde

dans ses bras, tu le sais.


BENJAMIN L'OURSON

Dis-moi, Lucas, tu te souviens

de ce que tu as ressenti la

première fois qu'elle t'a

pris dans ses bras?


LUCAS L'OURSON

Bien sûr que je m'en souviens.

Elle m'a sorti de mon emballage

cadeau, elle m'a pris dans ses

bras et là, elle m'a serré très

fort. J'étais si bien avec elle.

C'est à cet instant que j'ai su

qu'elle serait ma protégée.


BENJAMIN L'OURSON

Et pour lui, c'est pareil.


LUCAS L'OURSON

Oh non!


BENJAMIN L'OURSON

Écoute, tout ce que nous avons

à faire, c'est trouver un enfant

qui veuille bien de l'autre

Lucas. Où est-il passé?

Oh... Pas en bas, j'espère.

Viens vite.


BENJAMIN et LUCAS se dépêchent de partir à la recherche de DOUBLE.


LUCAS L'OURSON

Pendant que j'y pense, on

pourrait pas lui trouver un

autre nom? C'est moi, Lucas.


BENJAMIN L'OURSON

Que dirais-tu de Jérémie?


LUCAS L'OURSON

Du moment qu'on n'a pas

le même prénom.


Dans la cuisine, SIMON fait le service. LAURA, ÉLISA et MAX sont assis à table.


SIMON

Alors, une double pepperoni

avec pâte croustillante.


MAX

Oui, c'est pour moi.


ÉLISA

Et la nôtre, maman,

où est-elle?


SIMON

Et une hawaïenne pour

la demoiselle. Tu vois? Je ne

t'ai pas oubliée. Bon appétit.


BENJAMIN, LUCAS et MURPHY observent la scène depuis le salon. JÉRÉMIE, le double de LUCA, traverse déjà la cuisine.


BENJAMIN L'OURSON

Bon, à toi de jouer,

Murphy. Va le chercher.


MURPHY court pour rattraper JÉRÉMIE en passant sous la table.


SIMON

(Surpris par l'arrivée du chien)

Oh! Oh! Eh bien, Murphy,

mais qu'est-ce qui t'arrive?


ÉLISA

Oh! Il a pris Lucas!

Au pied, Murphy!


À table, MAX profite du départ d'ÉLISA pour se servir un morceau de pizza hawaïenne.


LAURA

Dis donc, Max, c'est la pizza

de ta soeur. Occupe-toi de

ton assiette, je te prie.


ÉLISA

(Courant derrière MURPHY.)

Oh! Murphy! Vilain chien!

Reviens ici!


BENJAMIN L'OURSON

Bon, Lucas, maintenant

qu'ils ont vu Jérémie,

tu vas devoir te cacher.


LUCAS L'OURSON

Mais pourquoi? Élisa sait

très bien que ce n'est pas moi.


BENJAMIN L'OURSON

Tu veux dire qu'elle peut

faire la différence

entre vous deux?


LUCAS L'OURSON

Exactement. Elle a dit

que j'étais plus doux que lui.

Quoi, il y a un problème?


BENJAMIN L'OURSON

Bien, il risque d'y en avoir

un si elle le touche.


ÉLISA

Allez, Murphy, donne!

Sois gentil, obéis.

Rends-moi mon Lucas.


BENJAMIN L'OURSON

Vite, il n'y a pas

de temps à perdre.


BENJAMIN et LUCAS courent vers un passage secret.


ÉLISA

(Courant toujours derrière le chien)

Ça suffit maintenant.

Donne! Murphy!


BENJAMIN et LUCAS sont à l'étage, au haut de l'escalier.


BENJAMIN L'OURSON

Bon, écoute. Voilà mon plan.

J'attrape Jérémie et toi,

tu prends sa place dans

la gueule de Murphy.


ÉLISA

Très bien, tu l'auras

cherché. Maintenant, je suis

vraiment énervée.


MURPHY monte l'escalier.


BENJAMIN L'OURSON

(Sautant pour attraper JÉRÉMIE)

Maintenant! Oh...


MURPHY passe si vite que BENJAMIN n'arrive pas à attraper JÉRÉMIE.


ÉLISA

Attention à toi, Benjamin.


LUCAS L'OURSON

(Revenant vers BENJAMIN)

Est-ce que c'était ça,

ton plan, Benjamin?


LAURA cherche MURPHY dans sa chambre.


ÉLISA

Montre-toi, Murphy.

Inutile de te cacher.

Je finirai bien par te trouver.

Allez, Murphy, viens,

mon pépère.


CHAUSSETTE le chat se prélasse sur le lit des parents dans la chambre principale. MURPHY entre en tenant toujours le double, JÉRÉMIE. MURPHY surprit par CHAUSSETTE s'enfuit en laissant tomber JÉRÉMIE.


JÉRÉMIE LE DOUBLE

Oh, le gentil minou!


CHAUSSETTE est sur le point de donner un coup de griffes à JÉRÉMIE, mais BENJAMAIN et LUCAS sautent d'une sortie secrète pour la distraire.


BENJAMIN L'OURSON

Chaussette, non!


ÉLISA cherche dans le couloir des chambres, quand elle voit CHAUSSETTE passer en courant.


ÉLISA

Chaussette, tu n'aurais pas

vu Murphy par hasard?


JÉRÉMIE LE DOUBLE

(Entendant ÉLISA)

Ma petite protégée!


JÉRÉMIE avance vers la sortie de la chambre. MURPHY qui est dans la salle de bain attenante attend un signal.


BENJAMIN L'OURSON

Murphy! Arrête ce Lucas

immédiatement. Enfin,

je veux dire Jérémie.

Arrête cet ours, quoi.


LUCAS court pour empêcher son double de courir à la catastrophe. Il saute et roule avec JÉRÉMIE sur le sol. MURPHY approche et prend le double dans sa gueule.


LUCAS L'OURSON

Ah, ah, ah...

Murphy, attends! Non,

c'est moi, le vrai Lucas!


BENJAMIN se dépêche pour empêcher ÉLISA de voir les deux oursons en même temps. Il attrape JÉRÉMIE et se cache sous un meuble.


ÉLISA

(Croisant MURPHY dans le couloir)

Murphy! Repose tout de suite

mon ours en peluche!

Vilain chien!


ÉLISA prend LUCAS que MURPHY dépose sur le sol.


ÉLISA

Est-ce que ça va, Lucas?

Tu n'as rien? Mmm! Hi, hi, hi!


BENJAMIN L'OURSON

Allons, mon grand, ne fais pas

cette tête-là. Il y a plein

d'autres enfants

dans cette ville.


Au magasin MACLAREN, M. MACLAREN tente de trouver le bon cadeau pour le MONSIEUR.


M. MACLAREN

Bon, et qu'est-ce que

vous diriez d'un yoyo, hein?

Classique, mais indémodable.


MONSIEUR

Un yoyo. Attendez

que je réfléchisse.

Non, elle en a déjà un.


M. MACLAREN

Très bien.


BENJAMIN et LUCAS sont de retour dans le magasin en compagnie de JÉRÉMIE, le double de LUCAS.


BENJAMIN L'OURSON

Bon, Lucas, tu sais

ce que tu dois faire.


LUCAS L'OURSON

(Saisissant une balle)

C'est quand tu veux.


BENJAMIN L'OURSON

(S'adressant à JÉRÉMIE)

Parfait. Quant à toi,

rappelle-toi bien ce que je t'ai

dit: si jamais un humain est

sur le point de te voir bouger,

laisse-toi tomber sur place.

Compris?


JÉRÉMIE LE DOUBLE

Compris, Benjamin.


JÉRÉMIE suit BENJAMIN entre les rayons du magasin.


LUCAS lance la balle de toutes ses forces. La balle frappe un étalage qui tombe en fracas sur le sol.


M. MACLAREN

Hein? Qu'est-ce que...

(Ramassant la balle sur le sol.)

Tiens, regardez ce que j'ai là.

Que dites-vous de cette balle

super rebondissante?

Pas mal, non? Ha, ha, ha!


Pendant ce temps, BENJAMIN aide JÉRÉMIE à se glisser sous le chapeau du monsieur laissé sur un carton.


MONSIEUR

Oh là là! Je n'arrive pas

à prendre de décision, c'est

terrible. Bon, je crois qu'il ne

me reste plus qu'à revenir

demain avec Stéphanie.

C'est dommage, j'aurais préféré

que ce soit une surprise.


Le MONSIEUR reprend son chapeau et JÉRÉMIE est découvert.


MONSIEUR

Hé? Qu'est-ce que ça fait là, ça?

Hum? Mais oui, c'est exactement

ce que je cherche. Stéphanie

va l'adorer, c'est obligé.


M. MACLAREN

Ah, c'est clair: une peluche

est un cadeau qui la marquera

à jamais. Ha, ha, ha!


M. MACLAREN raccompagne le MONSIEUR qui part avec JÉRÉMIE.


MONSIEUR

Encore merci,

monsieur MacLaren.


M. MACLAREN ferme la porte et se dirige vers la chaise à bascule géante où RAYMOND, l'ours géant de MACLAREN est assis. M. MACLAREN s'assoit sur RAYMOND et s'appuie sur son épaule pour dormir.


M. MACLAREN

Pom bodopom bodobom ♪

On ne le répétera jamais assez:

une peluche, c'est toujours

un bon choix pour un cadeau.

Ah... Et d'ailleurs, aucun

enfant ne devrait s'endormir

sans sa peluche. Tu n'es pas

d'accord, Raymond? Ah...


BENJAMIN et LUCAS éclatent de rire.


Générique de fermeture

Épisodes de L'ours Benjamin

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par