Image univers L'ours Benjamin Image univers L'ours Benjamin

L'ours Benjamin

Benjamin et Howard prennent leur travail d'ours en peluche très au sérieux. Chaque jour, ils se donnent la mission d'aider Max et Élisa, les deux enfants de la famille, sans qu'ils le sachent et sans manquer aux règles des Nounours.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Freddy a un nouveau voisin

Freddy a un nouveau voisin.



Année de production: 2009

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

L'ours Benjamin est une série mettant en scène des peluches qui vivent différentes aventures. Les peluches s'animent lorsque les humains ne sont pas là, ce qu'ignorent les humains, à l'exception de madame Périgrinelle.


Début générique d’ouverture


VOIX MASCULINE

(Chantant)

♪♪♪

♪ Un ours en peluche ♪

♪ Tu le sais ♪

♪ N’est pas comme n’importe

quel autre jouet ♪

♪ Il est toujours

ton meilleur ami ♪

♪ Un ami pour la vie ♪

♪ Et si tu cherches cet ami-là ♪

♪ Un ours sans pareil ♪


CHŒUR

(Chantant)

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin ♪

♪ Du monde secret

de l’ours Benjamin ♪

♪ Franchis la porte viens ♪

♪ Suis le chemin du monde

secret de l’ours Benjamin ♪


Fin générique d’ouverture


Titre :
L’ours Benjamin Freddy un nouveau voisin


Dans le quartier où vivent les Cantin, des cartons devant une maison annoncent la venue de nouveaux voisins. BENJAMIN et LUCAS, les oursons des enfants Cantin s'approchent de la maison pour voir qui sont ces nouveaux voisins.


BENJAMIN L'OURSON

Tu avais raison, Lucas.

De nouveaux voisins.


LUCAS L'OURSON

Je les ai vus hier soir de la

fenêtre d'Élisa. Les déménageurs

s'étaient garés devant.


BENJAMIN L'OURSON

(Apercevant un vélo)

Il y a un enfant

dans cette famille. Ce vélo est

un signe qui ne trompe pas.


LUCAS L'OURSON

Et quand il y a un enfant, il

y a toujours un ours en peluche.


BENJAMIN L'OURSON

Le plus souvent.


BENJAMIN et LUCAS montent sur le balcon où sont déposées de grosses boîtes.


BENJAMIN L'OURSON

(Aidant LUCAS à monter sur une boîte)

Je vais te faire la courte

échelle. Va jeter un oeil

à travers la fenêtre.

Allez, Lucas!


LUCAS L'OURSON

(Grimpant)

Han!


BENJAMIN L'OURSON

Tu vois quelque chose?


LUCAS L'OURSON

Non! Il y a des cartons à perte

de vue, mais ni enfant

ni peluche.


Soudain, les rabats de la boîte sur laquelle LUCAS est grimpé s'ouvrent. LUCAS tombe sur le balcon en roulant.


LUCAS L'OURSON

(Tombant)

Oooh! Aaaah!

Oh! Wo!


FREDDY, un drôle d'ourson tout rapiécé sort de la boîte.


FREDDY L'OURSON

Salut, les gars.


LUCAS L'OURSON

Bonjour!


FREDDY sort et tombe sur la tête.


FREDDY L'OURSON

Oups!


BENJAMIN L'OURSON

Oh bon sang!

Est-ce que vous allez bien?


FREDDY L'OURSON

On ne peut mieux.


BENJAMIN aide FREDDY à se relever. FREDDY est tout mou et a un bouton à la place d'un œil.


BENJAMIN L'OURSON

Je suis Benjamin. Et voici mon

ami Lucas. Nous vivons en face.


FREDDY L'OURSON

Moi, c'est Freddy.

Ravi de vous rencontrer.


LUCAS L'OURSON

Sois le bienvenu dans

le voisinage, Freddy. Oh...


LUCAS serre la main de FREDDY. Sous le bras de FREDDY, une couture est ouverte et FREDDY perd son rembourrage.


LUCAS L'OURSON

Freddy, tu sais que

tu perds tout ton rembourrage?


FREDDY L'OURSON

Hein? Oh!

(Riant)

Ho! Ho! Ho!

Comme ça, vous me connaissez

sous toutes les coutures.

N'est-ce pas?


BENJAMIN L'OURSON

Alors, combien y a-t-il

d'enfants dans la famille?


FREDDY L'OURSON

Un seul, ma petite

Véronique. La pauvrette.


LUCAS L'OURSON

Pourquoi donc?


FREDDY L'OURSON

Les déménageurs m'ont mis dans

un carton, mais elle ignorait

dans lequel j'étais. Nous avons

tous les deux été privés

de câlins hier soir.


LUCAS L'OURSON

Et maintenant, elle est où?


FREDDY L'OURSON

Elle est allée avec sa maman

visiter sa nouvelle école.


LUCAS L'OURSON

Oh, en parlant d'école,

on devrait y aller, Lucas,

ou tu vas être en retard.


BENJAMIN commence à descendre les escaliers. LUCAS le suit. FREDDY veut bien venir avec eux et il prend son élan, mais sa tête tombe sur ses épaules.


FREDDY L'OURSON

Je peux venir, moi aussi?

Oups!

(Relevant sa tête)

J'adorerais visiter l'école.


LUCAS L'OURSON

Tu crois que

c'est possible, Benjamin?


BENJAMIN L'OURSON

C'est une très bonne idée.

Vous n'avez qu'à partir devant.

Moi, il faut que j'avertisse

Ernest de ton arrivée.

Je vous rejoins tout à l'heure.


FREDDY L'OURSON

À tout à l'heure, Benjamin.


LUCAS L'OURSON

Oui, à tout à l'heure,

Benjamin. Oh, tu sais quoi?

Je suis impatient de te faire

rencontrer mes amis. Ils vont

avoir un tas

de questions à te poser.


À l'école des oursons, MLLE POPPY s'adresse aux élèves.


MLLE POPPY L'OURSON

Aujourd'hui, un invité nous

accompagnera durant tous les

cours. Alors, tous en choeur,

nous allons accueillir

Freddy parmi nous.


LES OURSONS ÉLÈVES

Bienvenue

dans notre école, Freddy!


FREDDY L'OURSON

Merci pour votre accueil,

les enfants. Oups!


MLLE POPPY L'OURSON

Samantha, as-tu une question?


SAMANTHA L'OURSON

Qu'est-il arrivé à votre oeil?


FREDDY L'OURSON

Mon oeil? Qu'est-ce qui ne va

pas avec mon oeil?


LUCAS L'OURSON

Elle veut parler

de celui qui te manque.


FREDDY L'OURSON

(Touchant l'espace de l'oeil manquant)

Ho! Ho! Celui-là?

Il y a de cela très longtemps,

le fil s'est décousu

et il est tombé.


ÉLÈVE OURSON

En quelle matière vous êtes?


FREDDY L'OURSON

En chaussettes rembourrées.

Vous pouvez toucher.


LES OURSONS ÉLÈVES

Oh!


FREDDY L'OURSON

Pure laine. Quelqu'un sait-il

d'où vient la laine?


JULIE L'OURSON

Non.


ARNAUD L'OURSON

Han han!


ÉLÈVE OURSON

D'où ça?


FREDDY L'OURSON

Des moutons. Bêê!


LES OURSONS ÉLÈVES

Ha! Ha! Ha!


FREDDY L'OURSON

Un instant, je vous prie.


FREDDY se gratte la tête et perd encore du rembourrage qui passe par la fente sous son bras.


MLLE POPPY L'OURSON

(Remarquant le rembourrage)

Oh! Bigre.


MLLE POPPY replace le rembourrage dans la fente.


FREDDY L'OURSON

Oh... Merci.


MLLE POPPY L'OURSON

Vous devriez

faire réparer ceci.


FREDDY L'OURSON

Ah oui! Je le ferai

recoudre un de ces quatre.


LUCAS L'OURSON

(Chuchotant à l'oreille de JULIE)

Tu sais

ce qu'il faudrait faire pour...


Au centre de placement des oursons, BENJAMIN et ERNEST fouillent les archives.


BENJAMIN L'OURSON

(Tenant la photo de FREDDY)

Oui, Ernest, c'est lui.

Il s'appelle Freddy.


ERNEST L'OURSON

Sa protégée, Véronique, a

6 ans et demi. Il a été fabriqué

par la grand-mère, entièrement

à la main. Et 100% pure laine.

Les yeux sont en boutons.


BENJAMIN L'OURSON

Il n'a plus qu'un oeil

en bouton maintenant.

Tu devrais corriger ton dossier.


ERNEST L'OURSON

Ah, je suis certain que tu

n'en as jamais vu d'aussi vieux.


BENJAMIN L'OURSON

Tu as raison.

J'imagine qu'il a dû connaître

de meilleurs jours.


ERNEST L'OURSON

Voyons!

Ne raconte pas de sottises.


BENJAMIN L'OURSON

Que veux-tu dire?


ERNEST L'OURSON

Quand un nounours en peluche

est usé et rapiécé

avec amour pendant trois longues

générations, il n'y a rien

de plus beau au monde.


BENJAMIN L'OURSON

Je ne le voyais pas

sous cet angle,

mais tu as raison, Ernest.


LUCAS et JULIE sont à l'hôpital des oursons devant le bureau des rendez-vous, en compagnie de FREDDY.


LUCAS L'OURSON

Oh, mercredi!

Vous ne pouvez pas réparer

notre ami aujourd'hui?


JULIE L'OURSON

Il risque de perdre

tout son rembourrage.

Alors, prêtez-nous

une agrafeuse ou au moins

du ruban adhésif.


L'INFIRMIÈRE OURSON

Hum... Bien! Quelqu'un vient

d'annuler un rendez-vous.

Du coup, il reste un créneau

de libre pour notre atelier

de haute couture.

Ça vous intéresserait?


LUCAS L'OURSON

C'est parfait! Merci.


JULIE L'OURSON

Génial!


L'INFIRMIÈRE OURSON

(S'adressant à une préposée ourson)

Magalie? Magalie?

Pourrais-tu t'occuper

de cette vénérable peluche?

C'est pour un relookage complet.


MAGALIE L'OURSON

Oui! Il n'y a pas de problème.

On va lui refaire une beauté.

Allez, suis-moi, l'ancien.


MAGALIE attrape FREDDY par le bras.


FREDDY L'OURSON

Oh! Ah! Vous savez,

deux ou trois points de couture

seront amplement suffisants.


JULIE et LUCAS sont contents.


Plus tard, à la maison des Cantin, BENJAMIN lit sur le lit de MAX.


LUCAS L'OURSON

Salut, Ben.


BENJAMIN L'OURSON

Hé, je suis allé vous chercher

à l'école. Où étiez-vous passés

avec Freddy?


LUCAS L'OURSON

Je lui ai fait découvrir

le salon de beauté avec Julie.


BENJAMIN L'OURSON

Vraiment?

Est-ce qu'il a apprécié?


LUCAS L'OURSON

Je te laisse en juger.

(Se tournant vers le couloir)

Amène-le, Julie.


BENJAMIN est surpris de voir FREDDY remis à neuf ou presque, avec deux yeux.


BENJAMIN L'OURSON

Oh!


LUCAS L'OURSON

Tadam!

Il est pas super comme ça?


FREDDY L'OURSON

On m'a recousu les

aisselles. Plus aucune fuite.


LUCAS L'OURSON

Et ils lui ont mis un nouveau

bouton en cuir,

cousu avec un joli fil assorti.


JULIE L'OURSON

Plus un shampooing et un

brossage complet de la peluche.


LUCAS L'OURSON

Ainsi qu'un double cycle dans

«l'aérobouffeur» automatique.

Et regarde le gilet qu'on lui

a trouvé. Il est joli, non?


BENJAMIN L'OURSON

Freddy, tu étais d'accord

pour toutes ces modifications?


FREDDY L'OURSON

Bien, une fois que Magalie est

lancée, il est très difficile

de l'arrêter.


JULIE L'OURSON

Mais au final, je suis

sûre que ça te plaît.


BENJAMIN L'OURSON

Bien évidemment! Je le trouve

très beau. Mais il n'est pas sûr

que Véronique apprécie

cette transformation.


LUCAS L'OURSON

Pourquoi? Il est

à nouveau comme neuf.


BENJAMIN L'OURSON

Je le sais, mais

quand elle va le voir ainsi,

ça va lui sembler étrange.


LUCAS ET JULIE

(Désolés)

Oh!


Des voix d'enfants proviennent du rez-de-chaussée.


VÉRONIQUE

(Parlant au rez-de-chaussée)

Tu as une jolie maison.


FREDDY L'OURSON

Véronique!


ÉLISA

(Parlant au rez-de-chaussée)

Merci. Viens, on monte.

Je vais te montrer Lucas.


LUCAS aperçoit les enfants qui se dirigent vers l'escalier.


LUCAS L'OURSON

(Courant à la chambre d'ÉLISA.)

Oh! Élisa!


ÉLISA

La chambre de mon frère

Max est au bout du couloir.

(Entrant dans sa chambre)

Et celle-là, c'est la mienne.


VÉRONIQUE

Wow! C'est mignon.


ÉLISA

Et voici Lucas.

(Personnifiant LUCAS)

«Bonjour, Véronique.

Mon nom est Lucas.» Hi! Hi! Hi!


VÉRONIQUE

Bonjour, Lucas.

Tu es très mignon.

Wow, on dirait

qu'il est tout neuf.


ÉLISA

Hi! Hi! Hi! Neuf?

Je l'ai eu quand j'avais 3 ans.


VÉRONIQUE

Ma grand-mère a eu mon ours

Freddy quand elle était petite.

Puis, ça a été l'ours de

ma maman. Et là, c'est le mien.


ÉLISA

C'est dingue. Et à quoi

est-ce qu'il ressemble?


VÉRONIQUE

Il est... trop mignon. Il est

fait en chaussettes. Et il est

si doux qu'on a toujours

envie de le caresser.


ÉLISA

En chaussettes? C'est vrai?

Ça me ferait plaisir de le voir.


VÉRONIQUE

Bien, moi aussi!

Mais j'ignore dans quel carton

il a été rangé.


ÉLISA

Écoute, allons le chercher.

Tu sais, j'adore fouiller

dans les cartons. On y va!


FREDDY L'OURSON

Sapristi! Me voilà

dans de beaux draps.


JULIE L'OURSON est mal à l'aise.


FREDDY L'OURSON

Véronique ne va pas

me reconnaître.


BENJAMIN L'OURSON

On enlève tes réparations

et on file chez toi. Vite!


JULIE L'OURSON

Mais, Benjamin, on n'aura pas

le temps. Le salon

de beauté est trop loin.


BENJAMIN L'OURSON

Nous nous débrouillerons

tout seuls. On n'a pas le choix.

Venez. Nous avons peu de temps.


BENJAMIN et les autres se dépêchent de sortir.


Dans la maison de VÉRONIQUE, ÉLISA et elle fouillent tous les cartons qui ne sont pas encore défaits. LUCAS est assis sur la table de la salle à manger. Pendant ce temps, JULIE et BENJAMIN cherchent dans le garage des outils pour régler le problème de FREDDY sous le regard inquiet de MURPHY le chien.


Dans un carton, ÉLISA trouve un bout de chaussette et semble persuadée d'avoir trouvé FREDDY, mais il ne s'agit finalement que d'une vieille chaussette. Dans le garage des Cantin, FREDDY n'a plus qu'un œil et a été ramolli. JULIE et BENJAMIN le raccompagnent chez lui.


Dans la maison de VÉRONIQUE, les filles cherchent toujours.


ÉLISA

Il y a beaucoup de chaussettes,

mais aucune trace

d'un ours en chaussettes.


VÉRONIQUE

Je n'ai aucune idée

de l'endroit où il peut se

trouver. On a cherché partout.


LUCAS voit les oursons arriver. JULIE et BENJAMIN se précipitent sous le lit, tandis que FREDDY se laisse choir sur le sol près d'un carton.


LUCAS L'OURSON

(Apercevant les oursons)

Oh! Ah!


ÉLISA

(Regardant du côté de la boîte)

Hé! C'est pas lui?


VÉRONIQUE

Freddy! J'avais peur

de t'avoir perdu.


LUCAS L'OURSON

Qu'il est mignon!


VÉRONIQUE

(Embrassant FREDDY)

Mmm! Hé, Freddy, qu'est-ce qui

t'est arrivé? La pièce de

ton genou est presque décousue.


BENJAMIN L'OURSON

Hé oui, j'ai des progrès

à faire en couture.


VÉRONIQUE

N'aie pas peur.

Maman va te recoudre ça.


ÉLISA

(Prenant LUCAS)

Lucas, je te présente Freddy.

Je suis certaine que vous

allez très bien vous entendre.


VÉRONIQUE

(Personnifiant FREDDY)

Ravi de te rencontrer, Lucas.

Je crois que toi et moi, on va

beaucoup s'amuser tous les deux.


À la fin de la journée, LUCAS et BENJAMIN discutent sur la table de jardin.


LUCAS L'OURSON

C'était moins une

avec Freddy aujourd'hui.

Je suis désolé d'avoir causé

tous ces problèmes.


BENJAMIN L'OURSON

N'en parlons plus, Lucas.

Tu pensais lui rendre service.


LUCAS L'OURSON

J'ai été long à comprendre,

mais il est très bien comme ça.


BENJAMIN L'OURSON

Viens, on va chercher Freddy.

Un peu de douceur lui fera

le plus grand bien.


LUCAS L'OURSON

Quoi? Mais Benjamin,

pourquoi l'adoucir?

Il est très bien. N'est-ce pas?


BENJAMIN L'OURSON

Je ne pensais pas

à cette douceur-là, mais plutôt

à un milkshake au miel!


LUCAS L'OURSON

D'accord. On y va. Ha! Ha! Ha!


BENJAMIN et LUCAS se dépêche d'aller chercher FREDDY en riant.


Fin de l'épisode


Titre :
La photo de classe


Dans la chambre de MAX, LUCAS saute sur le lit, BENJAMIN lit et SÉBASTIEN, l'ourson de CÉCILIA une voisine est en visite.


LUCAS L'OURSON

(Sautant sur le lit)

1, 2, 3!


SÉBASTIEN L'OURSON

Ce que j'apprécie chez vous,

c'est que vous savez employer

votre temps libre à bon escient.


LUCAS L'OURSON

Merci, Sébastien!

Avant qu'Élisa rentre, je fais

toujours un peu d'exercice.

C'est excellent

pour la ligne et le tonus.

(Apercevant la lecture de BENJAMIN)

Oh ho! Ce sont des 4X4 géants?


BENJAMIN L'OURSON

En quelque sorte. Maxime s'est

pris de passion pour ces engins.

Donc, j'essaie de me tenir

un peu au courant.


SÉBASTIEN L'OURSON

(Se coiffant devant la glace)

Ça ne doit pas être difficile.

J'aimerais bien vous y voir à

ma place. Ma Cécilia s'intéresse

à des choses sophistiquées,

elle. J'ai plus de mérite.


BENJAMIN L'OURSON

Ce qui compte,

c'est de savoir ce qui intéresse

nos petits protégés.


LUCAS L'OURSON

Oh! Demain, Élisa fait

sa photo de classe.

Elle est complètement excitée.

Laura va lui faire une coupe

de cheveux pour l'occasion.


BENJAMIN L'OURSON

Laura va bien s'en occuper.

(Se tournant vers SÉBASTIEN)

Cécilia a prévu quelque chose de

spécial pour la photo de classe?


SÉBASTIEN L'OURSON

On ne parfume pas une rose.


LUCAS L'OURSON

Ah! On peut très bien parfumer

une rose. Au miel ou à l'acacia.

Pourquoi ne pas la parfumer

au nougat?


SÉBASTIEN L'OURSON

Oh! Quelle horrible

faute de goût! Cécilia est

tout simplement parfaite,

telle qu'elle est.

Bien! J'aurais apprécié

continuer à parler voitures

avec vous, mais j'ai des choses

plus importantes à faire.

Tata!


BENJAMIN L'OURSON

Très bien, Sébastien.

À la prochaine.


SÉBASTIEN veut passer dans l'ouverture de la fenêtre, mais c'est trop serré.


SÉBASTIEN L'OURSON

Han!

(Tentant d'ouvrir plus grand)

Hiii!


LUCAS L'OURSON

Cette fenêtre se coince,

parfois. Tu devrais emprunter

le passage qui se trouve

sous le lit de Max.


SÉBASTIEN L'OURSON

Je n'ai pas besoin

de tes conseils.

(Forçant sur la fenêtre)

Han! Je sais très bien... han...

ce qu'il faut que je fasse.


BENJAMIN L'OURSON

Attends, je vais te donner

un coup de patte. Tu risques

de faire craquer tes coutures

si tu continues comme ça.


SÉBASTIEN L'OURSON

(Forçant)

Han!

Si j'avais voulu que tu m'aides,

je te l'aurais demandé. Humpf!


BENJAMIN ouvre la fenêtre aisément. SÉBASTIEN passe de l'autre côté.


BENJAMIN L'OURSON

Sébastien, si tu as besoin

d'aide, un de ces quatre,

n'hésite pas à demander.

On doit pouvoir compter

les uns sur les autres.


SÉBASTIEN L'OURSON

J'ai horreur

des uns et des autres.

Je ne compte que sur moi.

(S'accrochant à la corde à linge)

Bonjour chez vous.


BENJAMIN L'OURSON

Quel sacré caractère!

Décidément, il ne

changera jamais.


LUCAS L'OURSON

La prochaine fois, j'éviterai

de lui parler de rose au nougat.


BENJAMIN L'OURSON

On ne mélange pas

les goûts et les odeurs.


LUCAS L'OURSON

Oh!


ÉLISA ET MAX entrent au rez-de-chaussée.


ÉLISA

(Parlant à MAX au rez-de-chaussée)

Le premier

dans sa chambre a gagné.


BENJAMIN L'OURSON

C'est Élisa et Maxime.


LUCAS L'OURSON

Et l'heure des nounours.


BENJAMIN L'OURSON

À plus tard.


BENJAMIN prend sa forme de peluche pendant que LUCAS court à sa place dans la chambre d'ÉLISA.


Chez les Montalban, CÉCILIA regarde une revue de beauté et s'arrête sur photo de coiffure.


CÉCILIA

Oh! C'est ce qu'il me faut.

Regarde, Sébastien, une natte

à la française. J'adorerais

en avoir une. Papa, regarde ça.


CÉCILIA court dans la cuisine. SÉBASTIEN s'anime et s'adresse à BRUTUS, le chien des Montalban.


SÉBASTIEN L'OURSON

Pourquoi une natte

alors que Cécilia est parfaite

telle qu'elle est?

Elle est parfaite, non?


BRUTUS bâille et se rendort.


SÉBASTIEN L'OURSON

Voilà que je parle de style

avec un chien qui porte

un collier de cuir. Ça y est!

Je suis en plein surmenage.


Dans la cuisine, M. MONTALBAN parle au téléphone.


M. MONTALBAN

Mais il lui faut

un rendez-vous immédiatement!

Bien! Connaissez-vous

un autre salon de coiffure

qui est ouvert tard?

D'accord. Merci quand même.


CÉCILIA

Papa! Il faut que tu trouves

une solution. Sinon, je risque

d'être la plus moche de toutes

sur la photo de classe.


M. MONTALBAN regarde la photo du magazine et réfléchit.


Plus tard, CÉCILIA se regarde dans la glace. Sa coiffure est très originale, mais pas très stylée.


CÉCILIA

(Pleurant)

Snif! Snif!

Mais quelle horreur!

Je ressemble à un porc-épic.


M. MONTALBAN

Tu trouves que je t'ai ratée?


CÉCILIA

Non, pas ratée. Tu m'as

tout simplement défigurée.

(Pleurant)

Bouhouhou!

Hein?


BRUTUS gémit à côté de CÉCILIA.


CÉCILIA

Bouhou! Oh, ça va être

la honte. On va se moquer

de moi. Jamais je ne me ferai

photographier avec cette tête.

Jamais!

(Courant à sa chambre en pleurant)

Bouhouhou!


M. MONTALBAN

(Soupirant)

Aaaah...


Pendant la nuit, M. MONTALBAN entre dans la chambre de CÉCILIA qui marmonne en rêvant. Il tient une vadrouille et cherche à prendre SÉBASTIEN qui est sous les couvertures.


M. MONTALBAN

(Découragé)

Oh!


M. Montalban sort de la chambre avec SÉBASTIEN et la vadrouille.


Dans la cuisine, M. MONTALBAN fait des essais en se servant de la vadrouille sur la tête de SÉBASTIEN.


M. MONTALBAN

Han... Hé! Hé! Hé!

Ah! Voyons voir.

(Regardant la revue)

Un Montalban ne baisse jamais

les bras, Brutus. J'apprendrai

à faire ce truc même si je dois

y passer la nuit.


Les heures passent et M. MONTALBAN finit par s'endormir sur la table de la cuisine.


La coiffure de SÉBASTIEN semble réussie. Il se lève, exaspéré.


SÉBASTIEN L'OURSON

Je viens de passer la soirée

la plus atroce de toute

mon existence. Quel cauchemar!


SÉBASTIEN se voit sur la surface du grille-pain et subit un choc.


SÉBASTIEN L'OURSON

Oh! Oh! Juste ciel! J'espère

que ce n'est pas permanent.

(Prenant sur lui)

Ce n'est pas moi qui importe.

J'ai le devoir d'aider Cécilia.


De leur côté, BENJAMIN et LUCAS regardent un film à la télé en mangeant du popcorn. Soudain, SÉBASTIEN surgit en toussant pour marquer sa présence. BENJAMIN et LUCAS sursautent.


SÉBASTIEN L'OURSON

Je vous ai fait sursauter.

Excusez-moi.


SÉBASTIEN porte un chapeau sur la tête pour masquer la perruque en vadrouille.


BENJAMIN L'OURSON

Oh! Ce n'est rien du tout.

Que fais-tu ici

à une heure si tardive?


LUCAS L'OURSON

Oui. Surtout avec

ce drôle de chapeau.


SÉBASTIEN L'OURSON

Eh bien, j'étais en train

de prendre mon cours de tango

quand je me suis trouvé face à

un problème. Je me suis souvenu

de ce que tu as dit, qu'il ne

fallait surtout pas que j'hésite

à solliciter votre aide.


BENJAMIN L'OURSON

C'est vrai. Et que peut-on

faire pour t'aider?


SÉBASTIEN L'OURSON

Oh... Ce n'est pas vraiment

moi qui ai besoin de votre aide,

mais plutôt Cécilia. Ce n'est

pas vraiment d'aide

qu'il s'agit. Elle a plutôt

besoin d'un conseil.


BENJAMIN L'OURSON

Et pourquoi ne pas

tout nous expliquer?


SÉBASTIEN L'OURSON

Les cheveux de ma Cécilia sont

fichus. Son père a essayé de lui

faire une natte pour la photo de

classe. Et tout ce que je peux

dire, c'est qu'il n'a pas

le coup de main.

En se laissant coiffer

par le roi du bricolage, Cécilia

risque d'avoir de gros soucis

(Montrant sa coiffure)

oh... de crédibilité.


BENJAMIN et LUCAS éclatent de rire.


SÉBASTIEN L'OURSON

Je vous en prie. Il faut

que vous m'aidiez. Je ne suis

qu'un idiot prétentieux, mais

la pauvre Cécilia ne mérite pas

d'être humiliée de cette façon.

S'il te plaît,

pour elle, aide-moi.


BENJAMIN L'OURSON

Bien sûr que nous allons

t'aider, Sébastien.

Dès que Monsieur Lucas

aura terminé sa crise.


LUCAS L'OURSON

(Riant toujours)

Ha! Ha! Ha! Oh!

Oh, désolé.


SÉBASTIEN L'OURSON

Si seulement le salon

de coiffure avait été

plus compréhensif au téléphone

avec monsieur Montalban!

Nous n'en serions pas là.


BENJAMIN L'OURSON

Tu parles du téléphone?

Je crois avoir une idée.


Pendant la nuit, LAURA dort dans son lit auprès de SIMON. Le téléphone sonne.


LAURA

Oui, allô?


M. MONTALBAN

(Parlant dans le téléphone)

Laura?


LAURA

Oh! Bonsoir.


SÉBASTIEN L'OURSON

Laura?


LAURA

Oui. C'est moi, Laura.


SÉBASTIEN L'OURSON

(Imitant la voix de M. MONTALBAN)

Cécilia veut une coiffure

spéciale pour sa photo de

classe. Bon, pour être honnête

avec vous, je... je crains

de ne pas avoir le coup

de main pour ça.


LUCAS L'OURSON

Parle-lui d'Élisa.


SÉBASTIEN L'OURSON

(Imitant M. MONTALBAN)

Cécilia me dit aussi qu'elle a

beaucoup aimé ce que vous avez

fait sur les cheveux d'Élisa.


LAURA

Cécilia n'est pas encore

couchée à cette heure-ci?


SÉBASTIEN L'OURSON

Eh bien...


LAURA

Qu'elle aille vite au lit,

car je vais venir à 6h.


SÉBASTIEN L'OURSON

(Imitant M. MONTALBAN)

Oui! Oui! Alors nous disons

à 6h demain matin. Je suis

impatient de vous voir.

Ça y est! La situation

est rétablie.


BENJAMIN L'OURSON

Pas encore. Venez.


Les oursons se rendent chez les MONTALBAN et montent sur la table où M. MONTALBAN s'et endormi.


BENJAMIN L'OURSON

Il n'aura dormi

que d'une oreille.


Au petit matin, on sonne à la porte des Montalban.


M. MONTALBAN

(se réveillant)

Hein?


M. MONTALBAN va ouvrir.


LAURA

Bonjour, monsieur.


M. MONTALBAN

Euh... Salut.

Qu'est-ce que vous voulez?


LAURA

Vous m'avez appelée. Vous

vouliez que je coiffe Cécilia.


M. MONTALBAN

J'ai fait ça?


LAURA

On dirait qu'il y a eu un

petit malentendu à quelque part.

Bien! Passez une bonne journée.


M. MONTALBAN

Non! Attendez. Restez. Oui.

Maintenant, je m'en souviens.

C'est ça. Entrez.

Je vais chercher Cécilia.


BENJAMIN et LUCAS observent LAURA et M. MONTALBAN dans la cuisine. Plus tard, CÉCILIA a la coiffure qu'elle désirait.


M. MONTALBAN

Qu'en penses-tu,

mon petit poussin?


CÉCILIA

Je vais être ravissante.

Merci beaucoup.


LAURA

Mais je t'en prie. C'était

un plaisir de t'aider.

Veux-tu que je refasse

la natte de ta peluche?


CÉCILIA

Il serait mieux sans

ses cheveux. Ha! Ha! Ha!


M. MONTALBAN

Passe-le-moi. Je vais

le réparer. C'est bien moi

qui ai eu cette mauvaise idée.


LAURA

Oui, mais tu as eu

l'excellente idée d'appeler

Laura Cantin. Merci, papa.

Tu es le meilleur.


BENJAMIN L'OURSON

(S'adressant à LUCAS)

Viens, rentrons à la maison.


Les enfants sont prêts pour partir à l'école. BENJAMIN et LUCAS les regardent partir d'une fenêtre à l'étage.


LUCAS L'OURSON

Ils vont faire

leur photo de classe.


BENJAMIN L'OURSON

Je trouve Élisa splendide.


LUCAS L'OURSON

Merci, Benjamin. C'est pareil

pour Maxime. Hé, regarde,

Cécilia les a rejoints.


ÉLISA

On y va?


SÉBASTIEN entre dans la chambre par la porte secrète.


SÉBASTIEN L'OURSON

Elle n'a jamais été

aussi resplendissante.

Et si l'on considère l'état

dans lequel elle se trouvait

hier soir, c'est un miracle.


LUCAS L'OURSON

Hé, toi aussi, t'as

une meilleure tête!


SÉBASTIEN L'OURSON

Je... tenais encore à vous

remercier de m'avoir aidé hier

soir. J'ai sincèrement apprécié

les efforts que vous avez faits.


BENJAMIN L'OURSON

Nous sommes heureux de

t'avoir aidé. Nous devons

être solidaires.

Vieux nounours mal léché.


SÉBASTIEN L'OURSON

Ha! Ha! Ha!

Oui! Tu as raison, Benjamin.


Générique de fermeture

Épisodes de L'ours Benjamin

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par