Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le cancrelat fanfaron

Cyprien est un cancrelat qui en a assez de vivre dans une maison d’humain, il veut rester au grand air. Il se rend compte très vite que la maison des hommes lui manque et décide d’y retourner coûte que coûte.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


Titre :
Maya l’abeille


VOIX FÉMININE

♪ Dans un pays

de tous les temps ♪

♪ Vit la plus belle

des abeilles ♪

♪ Que l’on ait vue

depuis longtemps ♪

♪ S’envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya ♪

♪ Petite oui

mais espiègle Maya ♪

♪ Qui n’a vraiment

peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin ♪

♪ Venez donc découvrir

la malicieuse Maya ♪

♪ Petite oui

mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya raconte-nous

ta vie ♪


Fin chanson thème


Titre :
Le cancrelat fanfaron


MAYA L’ABEILLE et son ami WILLY L’ABEILLE se balancent sur les anthères d’une fleur en chantant.


MAYA L’ABEILLE

La la la la ♪


WILLY L’ABEILLE

Di di da di di ♪


MAYA L’ABEILLE

La la la la ♪


WILLY L’ABEILLE

La la la li li ♪


MAYA L’ABEILLE

La la la la ♪

♪ Na na na na na ♪

♪ Hum hum na na ni ♪


WILLY L’ABEILLE

Ha, ha!

♪ La la la la ♪


MAYA L’ABEILLE

♪ La la la la ♪


WILLY L’ABEILLE

Na na ni na na ♪


Un cheval trotte sur le chemin en bas.


WILLY L’ABEILLE

Oh!


MAYA L’ABEILLE

Oh.


WILLY L’ABEILLE

Viens, on va aller

voir ce que c’est.

En avant!


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE s’approchent du cheval et se posent sur lui.


ENSEMBLE

Ha, ha, ha!


Le mouvement du cheval fait rigoler les deux abeilles.


MAYA L’ABEILLE

Oh, qu’est-ce

que ça peut être drôle!


WILLY L’ABEILLE

Oh, oui. Ça monte et puis

ensuite, ça descend. Ha, ha!


MAYA L’ABEILLE

Hi, hi, hi!


Le cheval utilise sa queue pour chasser les deux abeilles, qui demeurent surprises.


WILLY L’ABEILLE

Oh! Oooh!


MAYA L’ABEILLE

Haaa!


WILLY L’ABEILLE

Oh...


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE quittent le cheval qui traîne une charrette. Dans cette dernière se trouve un panier de provisions qui, à ce moment, tombe au sol.


WILLY L’ABEILLE

Oh, je dois avouer que ça fait

très peur quand ça tombe.


MAYA L’ABEILLE

Confidence pour confidence,

j’ai eu très peur moi aussi.


ENSEMBLE

(Apercevant le panier renversé au sol)

Oh!


CYPRIEN LE CANCRELAT, qui se cachait sous une miche de pain dans le panier, sort de sa cachette.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Han... Hop!

Oh... Quelle lumière! Oh...


MAYA L’ABEILLE

Regarde-moi ça. Qui ça

peut bien être, celui-là?


WILLY L’ABEILLE

Oh, oui, t’as raison,

il est bizarre.


CYPRIEN LE CANCRELAT rampe sous une pierre.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Aïe! Aïe, aïe, aïe!


CYPRIEN LE CANCRELAT ressort aussitôt de sous la pierre. JÉRÔME LE MILLE-PATTES habite sous cette pierre.


JÉRÔME LE MILLE-PATTES

(Sortant de sous la pierre)

Je vais t’apprendre, moi, à

entrer sans frapper chez

les gens! Petit mal élevé!


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Se cachant sous une racine)

Oh...


MAYA L’ABEILLE

Oh, mais...


CYPRIEN LE CANCRELAT

Par exemple, je n’aurais

jamais cru qu’il puisse faire

aussi clair dehors. C’est inouï.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE descendent voir CYPRIEN LE CANCRELAT.


MAYA L’ABEILLE

Bonjour.


WILLY L’ABEILLE

Bonjour. Dites,

qui vous êtes, monsieur?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Vous, vous êtes des mouches à

miel, c’est-à-dire des abeilles.


MAYA L’ABEILLE

Oui, et je m’appelle Maya.


WILLY L’ABEILLE

Moi, c’est Willy.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Enchanté. Je m’appelle Cyprien

et je suis un cancrelat.


MAYA L’ABEILLE

Vous avez fait quelque chose

de mal, c’est pour ça que

vous vous cachez?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ha, ha, ha! Non, mais je me

sens pas à l’aise à la lumière

du jour. J’ignore

d’ailleurs pourquoi.


MAYA L’ABEILLE

J’ai pourtant remarqué que

vous vous déplaciez

très rapidement.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oui, c’est une question

d’habitude ou plus exactement,

d’entraînement. C’est quand je

suis obligé de fuir

devant les hommes.


MAYA L’ABEILLE ET WILLY L’ABEILLE

Pourquoi? Parce

que vous, vous vivez chez eux?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Précisément. J’habite chez

eux, dans leur maison. J’ai plus

de contact avec les hommes

qu’avec les autres insectes. Je

dois reconnaitre que parfois, ce

n’est pas très agréable.


MAYA L’ABEILLE

(Étonnée)

Oh...


WILLY L’ABEILLE

Dites-moi, monsieur le

cancrelat Cyprien, si vous

habitez avec les hommes,

vous devez être ami

avec eux, je suppose.


CYPRIEN LE CANCRELAT

On ne peut pas dire que nous

soyons vraiment amis, mais je

dois reconnaitre que d’une

certaine façon, ils

s’occupent beaucoup de moi.


MAYA L’ABEILLE ET WILLY L’ABEILLE

Hein?


CYPRIEN LE CANCRELAT

À tout vous dire, je commence

à en avoir assez de vivre dans

une maison d’homme. Alors, j’ai

profité de la première occasion

pour m’échapper et prendre

quelques vacances au grand air.


MAYA L’ABEILLE

À partir du moment où vous

voulez vivre au grand air,

pourquoi est-ce que vous vous

cachez sous cette branche? Le

soleil vient de disparaitre

derrière un nuage, il

fait pas tellement clair.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah?


CYPRIEN LE CANCRELAT sort de sa cachette et fait quelques étirements.


CYPRIEN LE CANCRELAT

En effet, tu as raison. Ça,

c’est une lumière que

je peux supporter.

Han... Han...


MAYA L’ABEILLE

Franchement, vous avez l’air

de quelqu’un qui

est bien nourri.


CYPRIEN LE CANCRELAT

N’est-ce pas? Je dois

reconnaitre que je

ne manque de rien.


WILLY L’ABEILLE

Tu as bien de la chance, tu as

de longues antennes

absolument superbes.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ha, ha, ha! Oui, et elles me

sont particulièrement utiles

pour mes déplacements nocturnes.

Voulez-vous que je vous dise?

C’est incroyable, mais

j’ai déjà très faim.


MAYA L’ABEILLE

Écoutez, j’ai quelque chose de

très bon, mais je me demande si

ça va plaire à

quelqu’un comme vous.

Venez, on va vous montrer.


CYPRIEN LE CANCRELAT

D’accord!


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE s’en vont dans une direction. CYPRIEN LE CANCRELAT, pendant ce temps, se dirige complètement à l’opposé.


MAYA L’ABEILLE

Par là!


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oui, oui.

Oui, oui, oui, je viens.


CYPRIEN LE CANCRELAT grimpe à la tige d’une plante en chantonnant.


CYPRIEN LE CANCRELAT

♪ La la la ♪


CYPRIEN LE CANCRELAT monte sur une feuille et s’adresse aux deux abeilles.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Partez devant, je vous suis!


MAYA L’ABEILLE ET WILLY L’ABEILLE

(Surpris)

Hein?


CYPRIEN LE CANCRELAT prend son élan et saute dans les airs. Il se met ensuite à voler pour suivre les deux abeilles.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(S’élançant)

Yiiihouhou!


WILLY L’ABEILLE

Ça ne me regarde pas, mais

t’as une drôle de façon

de voler, je trouve.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Il faut que je prenne

de l’élan, après, ça va.


À ce moment, CYPRIEN LE CANCRELAT commence à perdre de l’altitude. Il tombe et s’écrase au sol.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah... Ha!

Haaa! Haaa! Haaa!

Aïe! Ouille, ouille, ouille.


MAYA L’ABEILLE ET WILLY L’ABEILLE

Oooh!


CYPRIEN LE CANCRELAT remonte le long d’une tige et, à partir d’une feuille, reprend son élan avant de s’élancer dans les airs.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Hé, attendez-moi!

Il faut que je reprenne

de l’élan. Yiiihahou!


Au bout de quelques secondes, CYPRIEN LE CANCRELAT commence à perdre de l’altitude et il se dirige tout droit vers le sol.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah... Oh là là! Quelle barbe!

À chaque fois c’est

pareil, je retombe.

Oh... Aïe, aïe,

aïe! Oh... Hum...


MAYA L’ABEILLE

Il est encore tombé.


WILLY L’ABEILLE

J’ai pas l’impression que

les cancrelats soient

très doués pour le vol.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Se relevant)

Oh, non, c’est très pénible.

Je crois qu’en courant, je me

déplacerais beaucoup plus vite.


Pendant que MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE volent, CYPRIEN LE CANCRELAT les suit en marchant sur ses pattes arrière et en dictant la cadence.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(À voix basse)

Un, deux. Un,

deux. Un, deux. Un, deux.

Un, deux. Un, deux.

Un, deux. Un, deux.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE arrivent dans le trou d’un arbre où se trouvent déjà plusieurs insectes en train de se nourrir de sève. CYPRIEN LE CANCRELAT, essoufflé, les y rejoint aussitôt.


MAYA L’ABEILLE

On est arrivés. Tu vois

comme ils se régalent tous?


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Essoufflé)

Ouf... Ouf... Ouf...

Oh, la vie au grand air, c’est

pas toujours le rêve. Ouf...

Ouf... C’est bien la première

fois que je cours autant pour

avoir quelque chose à manger et

je ne trouve pas ça drôle du tout.

C’est pas que je sois

prétentieux, mais je me demande

si quelqu’un comme

moi a besoin de ça.


WILLY L’ABEILLE

Si tu as faim, c’est

que tu en as besoin.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Non, non! Je voulais

simplement dire que je trouve un

peu ridicule de partager

quelques gouttes d’un liquide

suintant d’un arbre avec

cinq autres personnes.


MAYA L’ABEILLE

Oh...


BOSTRYCHE

Ce sont vos propos qui sont

ridicules. Depuis toujours, nous

partageons notre nourriture et

nous trouvons cela parfaitement

normal. Je tiens à mettre les

choses au point tout de suite.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Je comprends très bien votre

point de vue, remarquez bien. Je

me suis immédiatement rendu

compte que j’avais affaire à des

gens qui étaient d’un autre

milieu que le mien. Heureusement

pour vous, vous ne connaissez

pas le confort et l’aisance.

Par conséquent, ils ne

vous manquent pas.


BÉATRICE LE PAPILLON

Il est incroyable que ce

monsieur se permette de nous

parler sur ce ton. Je ne

suis pas particulièrement

susceptible, mais je trouve

ce langage très désobligeant.


INSECTE1 ET INSECTE2

C’est vrai. Elle a raison.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oh, je ne voulais absolument

pas vous offenser. Je constate

simplement que vous avez de la

chance de savoir vous

contenter de peu.


BÉATRICE LE PAPILLON

Je ne suis pas curieuse, mais

je voudrais bien savoir ce que

vous avez l’habitude de manger

pour être aussi méprisant.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Non, vous manquez complètement

du sens de l’humour.


BOSTRYCHE

Ne détourne pas la

conversation. On te demande

ce que tu manges, alors réponds!


LUCANE

C’est vrai, le

bostryche a raison.


CYPRIEN LE CANCRELAT

D’accord, d’accord. De toute

façon, ce n’est pas un secret.

D’habitude, je mange de la

viande, des légumes, des fruits,

des céréales, du pain, de la

tarte aux pommes, du chocolat.

Je bois du vin, de la bière, du

jus de fruit, du

lait, mais de vache.

L’après-midi, je prends quelques

gâteaux secs avec le thé.


BÉATRICE LE PAPILLON

Je crois que vous êtes en

train de nous raconter des

contes de fées. Moi, je connais

un cancrelat qui vit sous les

feuilles et qui mange tout

ce qu’il trouve par terre,

comme les termites.

Il mange même du bois pourri

sans faire la fine bouche.


CYPRIEN LE CANCRELAT

C’est peut-être vrai pour ceux

qui vivent dans les bois, mais

ceux-là, ce sont des clochards.

Ce ne sont pas de

vrais cancrelats.


MAYA L’ABEILLE

Toutes ces choses dont vous

venez de parler et qui sont,

parait-il, si bonnes, elles

poussent sur quelles fleurs?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Est-ce que tu fais de l’esprit

ou est-ce que tu parles

sérieusement? Tout ce que je

viens de citer, c’est ce que les

hommes mangent habituellement.


MAYA L’ABEILLE

À présent, je comprends. Vous

leur prenez leur nourriture.


BÉATRICE LE PAPILLON

Donc, vous prétendez que

vous mangez la même nourriture

qu’eux, n’est-ce pas?


CYPRIEN LE CANCRELAT

C’est exact. Ils me laissent

manger de tout ce qu’ils mangent

eux-mêmes. C’est sans doute

parce que nous sommes, nous, les

cancrelats, les seuls insectes

que les hommes admettent

dans leur foyer.


LUCANE

Oh! Vraiment, il exagère!


BOSTRYCHE

Mais vous entendez

un peu ce fanfaron?


BÉATRICE LE PAPILLON

C’est pas malheureux

d’entendre ça, alors!


BOSTRYCHE

Quel prétentieux!


MAYA L’ABEILLE

Dites, Cyprien, expliquez-nous

comment ils vous aiment,

les hommes. Est-ce qu’ils

vous le montrent?


INSECTE1 ET INSECTE2

Oui, expliquez-nous.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Si ça peut vous faire plaisir,

mes amis, je ne vois pas

pourquoi je vous en priverais.

Alors, écoutez-moi bien.

Tout d’abord, dans la maison des

hommes, je peux aller et

venir comme je veux.


CYPRIEN LE CANCRELAT entreprend alors de leur raconter comment se déroulent ses escapades dans le monde des humains. Des images appuient ce qu’il raconte.


CYPRIEN LE CANCRELAT (Narrateur)

Je passe sous la porte, voilà.

Je vais grimper, voilà.

Ah...


CYPRIEN LE CANCRELAT boit de l’eau directement à partir du robinet, alors qu’une goutte s’est formée à l’embouchure.


CYPRIEN LE CANCRELAT (Narrateur)

Vous me suivez bien?

Voilà...

Quand je me réveille le matin,

il y a de l’eau toute

propre qui m’attend.


CYPRIEN LE CANCRELAT redescend et monte ensuite sur la table.


CYPRIEN LE CANCRELAT (Narrateur)

Voilà!

Quand j’ai terminé ma toilette

et bu mon eau, je cours à la

table du petit-déjeuner. Là, les

choses les plus délicieuses ont

été préparées. Il ne me

reste plus qu’à me servir.

Il y a du pain, du beurre, de la

confiture, du jambon, etc.

Aaah!

Et du lait, du vrai.

Pas désagréable, tout ça. Alors,

on va s’installer et déguster

toutes ces bonnes

petites choses.

Hum... Hum...


CYPRIEN LE CANCRELAT mange ensuite un sandwich qui se trouve sur la table.


On revient à ce moment dans le trou dans l’arbre, tandis que MAYA L’ABEILLE demande des précisions à CYPRIEN LE CANCRELAT.


MAYA L’ABEILLE

Mais toi qui es si petit,

comment peux-tu avaler

toute une tartine?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oh, je ne la mange pas

toute entière, c’est évident. Je

pioche à droite et à gauche.


MAYA L’ABEILLE

Aaah!


CYPRIEN LE CANCRELAT reprend alors son récit.


CYPRIEN LE CANCRELAT (Narrateur)

Quand j’ai satisfait mon

appétit, et pendant

que je fais ma sieste...


CYPRIEN LE CANCRELAT est alors couché sous le sandwich. La main d’une JEUNE FILLE s’empare du sandwich et le porte à sa bouche. La JEUNE FILLE aperçoit alors CYPRIEN LE CANCRELAT au fond de l’assiette. Elle pousse un cri.


JEUNE FILLE

(Effrayée)

Aaah!


CYPRIEN LE CANCRELAT (Narrateur)

Les hommes et les femmes

parfois cherchent à

me distraire. Aaah!

Et font une sorte de course...

avec moi ou disons plutôt qu’ils

m’entraînent... à la course. Ha,

ha! Je dois dire que chaque

fois, ça me... Aaah!

M’impressionne.


La JEUNE FILLE pourchasse CYPRIEN LE CANCRELAT en essayant de le frapper avec une tapette à mouches.


On revient à ce moment dans le trou dans l’arbre.


CYPRIEN LE CANCRELAT

En fait, je ne peux dire que du

bien des hommes. Ils s’occupent

beaucoup de moi et des autres

cancrelats. C’est

absolument indéniable.


BÉATRICE LE PAPILLON

Oh! Moi, j’ai

peine à croire ça.


CYPRIEN LE CANCRELAT

C’est comme je vous le dis.


CYPRIEN LE CANCRELAT reprend alors son récit.


CYPRIEN LE CANCRELAT (Narrateur)

Et où que j’aille, il y a

toujours quelque chose de bon

à manger pour moi. Ils

m’en laissent partout.

Le jour comme la nuit.


BÉATRICE LE PAPILLON

C’est quand même très injuste

que les hommes soient aussi

bons et prévenants avec les

cancrelats, alors que nous,

ils cherchent toujours à

nous attraper ou à nous chasser.


CYPRIEN LE CANCRELAT

En ce qui vous concerne,

Mademoiselle Papillon, je

les comprends parfaitement. Vous

êtes si jolie qu’ils veulent

vous avoir chez eux à tout prix.

Pour être franc, je vous envie

un peu, mademoiselle. Si,

vraiment. Parce que malgré

tout l’amour que les hommes

me portent, ça ne m’est

malheureusement jamais arrivé.

J’entends par là qu’il ne m’est

jamais arrivé que des hommes

essaient de m’attraper

avec leurs mains.


BÉATRICE LE PAPILLON

Oh, je les comprends!


MAYA L’ABEILLE

Oh...


CYPRIEN LE CANCRELAT

Au contraire! Ce doit être une

de leur façon, si je puis dire,

hum... De me manifester leur

respect. Ils font même un détour

pour ne pas me

déranger, alors...


Une FEMME marche dans sa maison. Elle aperçoit CYPRIEN LE CANCRELAT sur le plancher.


FEMME

Berk!


La FEMME évite CYPRIEN LE CANCRELAT.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Et ils attendent poliment

jusqu’à ce que je sois passé.


BOSTRYCHE

Oh! Ça, alors!


CYPRIEN LE CANCRELAT

Je ne voudrais pas paraitre

vaniteux à vos yeux, mais nous,

les cancrelats, nous sommes très

respectés par les

hommes. Hum, hum, hum!


ENSEMBLE

(Sceptiques)

Hum...


MAYA L’ABEILLE

Oh, tu peux dire

que tu as de la chance.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ha, ha! N’est-ce pas?


Plus tard, CYPRIEN LE CANCRELAT se balance sur l’anthère d’une fleur en chantonnant. MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE sont assis sur une feuille, tout juste à côté.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Chantonnant)

♪ Je suis un cancrelat ♪

♪ Cancrelat cancrelat ♪

♪ Je chante ma chanson ♪

♪ Ma chanson dans les greniers ♪


MAYA L’ABEILLE

Si un jour je vivais chez les

hommes, je souhaiterais qu’ils

m’aiment autant qu’ils t’aiment.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Dans les buffets ♪

♪ Il y a du riz

du céleri du curry ♪


MONSIEUR LE FAUCHEUX arrive à ce moment sur le chemin en bas. Il paraît paniqué.


MONSIEUR LE FAUCHEUX

C’est horrible, ce qui

m’arrive! Horrible!

Pire que tout.


WILLY L’ABEILLE

Regarde, Maya. C’est

Monsieur le Faucheux.


MONSIEUR LE FAUCHEUX

Aidez-moi, je vous en supplie!

Venez à mon secours. Pourquoi

personne ne vient à

mon aide quand j’appelle?

Oh, et en plus, je tiens pas

debout. Je tombe! Oooh...


MONSIEUR LE FAUCHEUX trébuche sur un bout de bois et se ramasse au sol. Il se relève aussitôt.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Qu’est-ce que

c’est que cette chose-là?


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE descendent voir ce qui se passe.


MAYA L’ABEILLE

Mais qu’est-ce qu’il se passe,

Monsieur le Faucheux?

Qu’est-ce qui vous arrive?


MONSIEUR LE FAUCHEUX

Aidez-nous, pour l’amour du

ciel! Mon fils est prisonnier,

c’est affreux. Il s’est fait

prendre dans la

maison des hommes.


MAYA L’ABEILLE ET WILLY L’ABEILLE

Oh!


MONSIEUR LE FAUCHEUX

S’ils le trouvent, ils le

tueront avec la tapette à

mouches. C’est

pire qu’une bombe!


MAYA L’ABEILLE

Vous croyez?

Ils sont si méchants?


MONSIEUR LE FAUCHEUX

(Paniqué)

Je vous assure, croyez-moi.

Les hommes sont capables de

tout. Mon pauvre enfant!


CYPRIEN LE CANCRELAT

Quelle blague! Le tuer, les

hommes? Ho, ho! Vous dites des

sottises, Monsieur le Faucheux.


MONSIEUR LE FAUCHEUX

Ma mère aussi est tombée un

jour entre leurs mains. Eh bien,

c’est tout juste si elle a pu

sauver sa peau. La pauvre, ils

ne l’ont relâchée qu’après lui

avoir arraché trois jambes.


MAYA L’ABEILLE

Cyprien, toi qui es en si bon

terme avec les hommes, s’il

te plaît, va vite délivrer

le pauvre Faucheux junior.


MONSIEUR LE FAUCHEUX

Oui, je vous en supplie.

Moi, avec mes longues jambes

maladroites, comment voulez-vous

que je puisse venir

en aide à mon enfant?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oui, oui, oui. Calmez-vous,

chers amis. Calmez-vous. Je vais

aller délivrer Faucheux junior.

De toute façon, j’en ai mon

compte de la vie au grand air.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE volent pour rejoindre CYPRIEN LE CANCRELAT sur sa fleur.


MAYA L’ABEILLE

Ah, je n’attendais pas moins

de toi, Cyprien. Vas-y vite!


CYPRIEN LE CANCRELAT entreprend de descendre le long de la tige de la fleur.


CYPRIEN LE CANCRELAT

J’y vais. Mais surtout, ne

me bousculez pas, je

déteste ça! Enfin...


CYPRIEN LE CANCRELAT arrive tout près de MONSIEUR LE FAUCHEUX.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Je suis là. Où il

est, votre fils?


MONSIEUR LE FAUCHEUX

Là-bas, sur la colline. Est-ce

que vous connaissez la ferme?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oui, alors, je vais prendre

les choses en main. Bien.

Oh, bien, ça va...


CYPRIEN LE CANCRELAT prend son élan et s’envole. MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE le suivent.


MONSIEUR LE FAUCHEUX

(Paniqué)

Mon enfant!


CYPRIEN LE CANCRELAT vole dans les airs et, au bout d’un moment, il remarque la présence des deux abeilles.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Surpris)

Ah, vous venez aussi vous

deux. Très bien. Bien, comme ça,

je vais vous prouver que je n’ai

pas raconté de blagues et vous

montrer comment je

vis chez les hommes.


MAYA L’ABEILLE

(Apercevant la maison)

Aaah!


Quelques instants plus tard, MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE ont le nez collé sur la fenêtre de la maison et observent FAUCHEUX JUNIOR, à l’intérieur, qui est sur l’épaule d’une VIEILLE DAME. FAUCHEUX JUNIOR monte et descend en chantonnant, sans que la VIEILLE DAME la remarque.


FAUCHEUX JUNIOR

(Chantonant)

La bébête qui

descend qui descend ♪

♪ La bébête qui monte

qui monte qui monte ♪

♪ Qui monte qui monte ♪

♪ La bébête qui

descend qui descend ♪

♪ La bébête qui monte

qui monte qui monte ♪


WILLY L’ABEILLE

Fais pas ça, Faucheux

junior! Elle va t’attraper!


CYPRIEN LE CANCRELAT s’apprête à grimper le long du mur extérieur pour aller rejoindre les deux abeilles.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oh, mais pourquoi

criez-vous comme ça?


FAUCHEUX JUNIOR

(Chantonant)

La bébête qui descend

qui descend ♪

♪ La bébête qui monte

qui monte qui monte ♪

Hi, hi, hi!


MAYA L’ABEILLE

Oh, s’ils le trouvent,

les hommes, ce sera fini

pour lui, n’est-ce pas?


WILLY L’ABEILLE

Si je savais quoi faire et si

j’avais pas si peur, je ferais

quelque chose pour lui,

seulement... Seulement, je sais

pas quoi faire et en plus,

j’ai une peur paralysante!


CYPRIEN LE CANCRELAT

Allons, Willy, t’excites

pas comme ça. Du calme.


MAYA L’ABEILLE

Mais qu’est-ce que tu attends?


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Hésitant)

Euh...


FAUCHEUX JUNIOR

(Chantonant)

La bébête qui monte

qui monte qui monte ♪


À ce moment, la VIEILLE DAME bâille.


VIEILLE DAME

Ouaaah...


FAUCHEUX JUNIOR roule sur la manche du chandail de la VIEILLE DAME et tombe au sol.


FAUCHEUX JUNIOR

Ouille, ouille. Haaa!

Haaa!


MAYA L’ABEILLE

C’est le moment, c’est

l’instant. Fais voir

de quoi tu es capable.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Alors, je vais entrer dans la

maison et je vais discuter

avec eux. Attendez-moi.


MAYA L’ABEILLE

Entrer, c’est facile à dire,

mais c’est difficile à faire.

Comment tu vas t’y prendre?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Hé, hé! Ne vous inquiétez donc

pas, mes amis. Il y a toujours

une porte ouverte pour moi,

qu’il fasse jour ou nuit. Ils me

laissent toujours

entrer, les hommes.

Alors, on se retrouve

tout à l’heure.


CYPRIEN LE CANCRELAT se glisse à l’intérieur de la maison en passant par une ouverture entre deux fenêtres.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Depuis l’intérieur)

Alors, vous avez vu comment

je suis rentré chez eux?

C’était pas mal, hein?


WILLY L’ABEILLE

Oui, pas mal du tout.

Seulement, au lieu de parler,

tu ferais mieux d’agir.


MAYA L’ABEILLE

Exactement. Délivre ce

pauvre Faucheux junior.


WILLY L’ABEILLE

On y va!


CYPRIEN LE CANCRELAT, depuis l’appui de la fenêtre, discute avec FAUCHEUX JUNIOR.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Aaaah!

Hé, toi, là-bas, le jeune

Faucheux! Oui, oui, toi. Rentre

vite chez ton père. Il se

fait du souci pour toi.

Tu m’entends? Est-ce que tu

m’entends? Tu es en grand danger

chez les hommes. Ton

père est très inquiet.

Il faut que tu rentres vite à la

maison. Il m’écoute pas...

J’espère que tu te rends compte

que tu vas passer un mauvais

moment si on t’attrape.


CYPRIEN LE CANCRELAT recule de quelques pas, prend son élan et saute dans le vide. Il atterrit directement sur le livre que lit la VIEILLE DAME.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah... Et yiiiihou!

Et... Hop là!

(Atterrissant)

Ah,

excusez-moi, chère madame.


VIEILLE DAME

(Surprise)

Oh!


La VIEILLE DAME referme son livre, qui vole dans les airs.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(En chute libre)

Oh, non, non! C’était vraiment

pas la peine, je vous assure,

chère madame.


CYPRIEN LE CANCRELAT tombe au sol et le livre tombe, ouvert, par-dessus lui.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah... Aïe! Ah,

bien, maintenant, il fait

noir. Ah, bien, voilà.


La VIEILLE DAME retire le livre au-dessus de la tête de CYPRIEN LE CANCRELAT.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Merci. Merci beaucoup, madame.


La VIEILLE DAME a retiré sa chaussure et menace CYPRIEN LE CANCRELAT avec celle-ci.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oh, non, non! Non, non, ne vous

dérangez donc pas! Je suis pas

là pour...


La VIEILLE DAME donne un coup de chaussure, mais rate sa cible.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah! Je ne suis pas là

pour jouer, je

vous ai dit. Aaah!

Mais elle n’entend rien.


MAYA L’ABEILLE

Oh, je me doutais bien que

ça ne marcherait pas avec ce

vantard. Viens, viens, Willy.

Il faut qu’on s’en occupe.

Alors, tu viens ou pas?


WILLY L’ABEILLE

Bien, oui, oui, je suis

là, je te pousse. Oh hisse!

Han...


WILLY L’ABEILLE pousse MAYA L’ABEILLE dans l’ouverture entre les deux fenêtres, la même que celle par laquelle est entré CYPRIEN LE CANCRELAT.


MAYA L’ABEILLE

Hop là!


WILLY L’ABEILLE

Oh, ça y est, me voilà coincé!


MAYA L’ABEILLE

(Tire WILLY L’ABEILLE)

Oooh... Ah!


WILLY L’ABEILLE

Ah!


Pendant ce temps, CYPRIEN LE CANCRELAT est toujours pourchassé par la VIEILLE DAME qui tente de l’écraser à l’aide de sa chaussure.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oooh! Mais je ne suis pas là

pour jouer, je vous

ai dit. Oooh! Oh...


WILLY L’ABEILLE

Tu sais, je crois qu’on

devrait se mettre à l’abri.


MAYA L’ABEILLE

Oh, oui, tu as raison.

C’est vrai que les hommes, ils

sont assez empressés dans leurs

rapports avec les cancrelats.

C’est pas du bluff.


WILLY L’ABEILLE

Je vois.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE sont cachés derrière le rideau et observe la poursuite qui se déroule.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Aaah!

Oh, mais je commence à être

vraiment fatigué, moi... Aaah!

Oh...


CYPRIEN LE CANCRELAT bondit sur la table et atterrit sur un morceau de gâteau.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah...

Ouf... Ouf... Ouf...


La VIEILLE DAME lui assène un coup de chaussure, mais s’arrête juste avant d’écraser CYPRIEN LE CANCRELAT.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Effrayé)

Aaah!

(S’adressant à la VIEILLE DAME)

Occupez-vous donc de ce jeune

crétin de Faucheux junior.

Je n’en peux plus. Il faut

que je souffle un peu.


MAYA L’ABEILLE

Hum...


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE sortent alors de leur cachette.



CYPRIEN LE CANCRELAT

Merci.


WILLY L’ABEILLE

Hé, Faucheux junior!


MAYA L’ABEILLE

Je le vois, là-bas.


FAUCHEUX JUNIOR monte et descend le long de la couverture d’un livre en chantonnant.


FAUCHEUX JUNIOR

(Chantonant)

La bébête qui

monte qui monte ♪


MAYA L’ABEILLE

Hé! Il faut que

tu viennes avec nous!


FAUCHEUX JUNIOR

(Chantonant)

Qui monte qui monte ♪


MAYA L’ABEILLE

On va te ramener chez toi à la

maison. Ton père se fait

un souci terrible!


FAUCHEUX JUNIOR

Je veux pas. Je veux pas!


MAYA L’ABEILLE

Hein? Tu veux pas? Mais

comment, tu veux pas?


MAYA L’ABEILLE saute sur FAUCHEUX JUNIOR pour le maîtriser et tous deux tombent à la renverse.


FAUCHEUX JUNIOR

Aaah!


MAYA L’ABEILLE

Aaah...

Enfin, je le tiens, celui-là.


Pendant ce temps, la VIEILLE DAME essaie de chasser CYPRIEN LE CANCRELAT avec un balai.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Aaah!

Aaah... Raté!

Aaah! Elle a de la suite

dans les idées, hein...


WILLY L’ABEILLE

Cette fois, le

danger est pour nous.


MAYA L’ABEILLE

Viens vite, Faucheux junior.

Il ne s’agit pas de moisir ici.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE prennent FAUCHEUX JUNIOR par les pattes et s’envolent avec lui.


FAUCHEUX JUNIOR

Nooon!

Oooh...


CYPRIEN LE CANCRELAT

Aaah! Aaah!


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE se retrouvent alors devant la fenêtre et ne voit pas la sortie.


MAYA L’ABEILLE

Dis-moi, Cyprien, il y a du

verre tout autour

ici, comment on sort?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Là-bas, là-bas, sous la

porte, il y a un passage.


CYPRIEN LE CANCRELAT bondit à ce moment dans le panier de fruits et atterrit sur une pomme.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ouf... Ouf... Hop!

Ah...

Ah... Ouf... Ouf...

Chère madame, je

suis là. Et hop là!

Coucou!


La VIEILLE DAME prend une première pomme.


CYPRIEN LE CANCRELAT

C’est pas celle-là.


La VIEILLE DAME prend une seconde pomme. Elle découvre finalement CYPRIEN LE CANCRELAT couché au fond du panier.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Coucou!

Voilà.

Dites donc, ça commence à bien

faire, madame. J’en ai assez, je

ne joue plus, ça suffit.


La VIEILLE DAME essaie de lui donner d’autres coups de balai.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Arrêtez-vous, je veux

pas. Assez! Assez! Nooon!

Ouf... Ouf... Ah!


Pendant ce temps MAYA L’ABEILLE se glisse sous la porte.


MAYA L’ABEILLE

Suis-moi.


WILLY L’ABEILLE

Qu’est-ce qu’il

faut pas faire?


MONSIEUR LE FAUCHEUX

(Arrivant à ce moment)

Te voilà enfin, mon petit

garçon. Quelle joie! Quel

bonheur! J’osais à peine espérer

te revoir. Je suis heureux,

tu sais. Tu es entier, au

moins? Ha, ha, ha!


FAUCHEUX JUNIOR saute dans les bras de MONSIEUR LE FAUCHEUX.


FAUCHEUX JUNIOR

Aaah! Hum...


Pendant ce temps, CYPRIEN LE CANCRELAT essaie toujours de se sauver. Il se cache dans l’évier.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ouf... Ouf... Ouf...

Ouf... Ouf... Ouf...

Ouf... Ouf... Oh...


La VIEILLE DAME l’aperçoit et lance un sceau d’eau dans l’évier.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ah! Ah! Ah!

Aaah!

Aaaah! À l’aide!

À l’aide!


CYPRIEN LE CANCRELAT disparaît dans le fond du drain de l’évier. MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE s’approchent de l’évier pour voir où est passé CYPRIEN LE CANCRELAT.


MAYA L’ABEILLE

Qu’est-ce qu’il a bien pu lui

arriver, à ce pauvre Cyprien?


WILLY L’ABEILLE

On dirait qu’il a

disparu dans le gros trou.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE s’approchent du drain et regarde à l’intérieur.


MAYA L’ABEILLE

Ohé! Cyprien, t’es là-dedans?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Pour y être, j’y suis!


MAYA L’ABEILLE

Oh!


MAYA L’ABEILLE entreprend de descendre.


WILLY L’ABEILLE

(Essayant de l’en empêcher)

Non, ne va pas là, Maya!


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE tombent ensemble.


MAYA L’ABEILLE

Oooh!


WILLY L’ABEILLE

Aaah!


MAYA L’ABEILLE

Aaah!


WILLY L’ABEILLE

Aïe! Ouille!


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE tombent au fond du tuyau et arrivent en face de CYPRIEN LE CANCRELAT.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Tiens, tiens, tiens...


MAYA L’ABEILLE

Oh, tiens, te voilà enfin.

On te croyait déjà mort.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Oh, pourquoi je serais mort?

C’est comme d’habitude, mes amis

les hommes me donnent un bon

bain rafraichissant après

la séance d’entraînement.

Je suis en pleine forme, moi.


La VIEILLE DAME envoie à ce moment dans les tuyaux des insecticides.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ça, c’est pas bon signe, alors.


ENSEMBLE

(Toussant)

Kof! Kof! Kof!

Kof! Kof! Kof!


WILLY L’ABEILLE

Ils ont sûrement mis un

produit insecticide.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ce n’est pas très agréable, je

suis d’accord, mais ce n’est pas

bien grave. Ne restons pas là

quand même. Soyons

prudents, venez.


ENSEMBLE

(Toussant)

Kof! Kof!


CYPRIEN LE CANCRELAT, MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE marchent dans les tuyaux à la recherche d’une sortie.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Cette odeur est

vraiment répugnante.

Kof! Ah!


CYPRIEN LE CANCRELAT trébuche. MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE essaient alors de le tirer de là.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ho, ho, ho...


WILLY L’ABEILLE

Allez...


MAYA L’ABEILLE

Réagis donc un peu, Cyprien.

Ne reste pas là comme une loque.


WILLY L’ABEILLE

Regarde derrière toi, Maya!


MAYA L’ABEILLE

On voit la sortie!

Oh, regarde, Cyprien, la sortie

est là, juste devant

nous. On y est presque.


WILLY L’ABEILLE

Ça joue les super cracs

et ça se dégonfle le premier.


MAYA L’ABEILLE

Courage, Cyprien! Un petit

effort, nous y sommes.


WILLY L’ABEILLE

Et maintenant, ça se laisse

porter. Et moi, je me

laisse toujours avoir.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE tirent à l’extérieur CYPRIEN LE CANCRELAT.


MAYA L’ABEILLE

Ah...


WILLY L’ABEILLE

Ah!


MAYA L’ABEILLE

On a réussi, mais

c’était de justesse, hein?


WILLY L’ABEILLE

T’as eu la frousse,

toi? Moi pas. Ha, ha!


CYPRIEN LE CANCRELAT

Merci. Moi, ça m’a suffi

largement. J’étais

au bord des larmes.


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE s’envolent en rigolant.


ENSEMBLE

Ha, ha, ha!

Ah... Ha, ha!

Ha, ha, ha!


MAYA L’ABEILLE

Puisqu’elle est tellement

dangereuse, ta vie, pourquoi tu

ne viens pas plutôt vivre

avec nous que de rester

chez les hommes?


CYPRIEN LE CANCRELAT

Ho, ho! Tu plaisantes? Je ne

vais tout de même pas abandonner

une maison accueillante et

vivre comme un pouilleux.


WILLY L’ABEILLE

T’appelles ça une maison

accueillante? Eh bien, pas moi!


CYPRIEN LE CANCRELAT

D’accord, de temps en

temps, la dame vient avec son

lance-brouillard, mais dans

les bois, il y a les mantes

religieuses, les araignées

venimeuses et autres dangers.

Eux, les insectes, ils veulent

vous manger. C’est une chose qui

ne viendrait jamais

à l’idée d’un homme, ça.

J’ai une de ces fringales!

Voyons un peu ce qu’il y

a de bon au menu aujourd’hui. Ça

m’intéresse. La maison vous

est ouverte. Venez me voir quand

vous voulez, mes bons amis.


MAYA L’ABEILLE

On verra.


CYPRIEN LE CANCRELAT retourne vers la maison en prenant le chemin inverse par le tuyau.


CYPRIEN LE CANCRELAT

Entrons dans l’évier, dans

l’évier, dans l’évier. On va

être tout mouillé, tout mouillé,

tout mouillé. Ha, ha, ha!

Oh, yeah, yeah, yeah.


MAYA L’ABEILLE

Oh, tu as vu? Il se met dans

cet horrible endroit tout

gluant. C’est un comble, hein?


WILLY L’ABEILLE

Si ça lui plaît, ça le

regarde. Moi, en tout

cas, je rentre vite.


MAYA L’ABEILLE

Tu vas sans doute encore

manger, gros gourmand.

Ah, moi aussi, j’ai faim. Les

boulettes de pollen doivent

s’impatienter. Ha, ha!

Ha, ha, ha!


MAYA L’ABEILLE et WILLY L’ABEILLE s’envolent.


CYPRIEN LE CANCRELAT

(Chantant)

Ta ta ti ta ta ♪

♪ Dans un tuyau yau yau yau ♪

♪ Il y a du boulot

pour les dingos ♪

♪ Il y a du travail

pour les gogos ♪

♪ Et moi j’y vais

tout de go ♪


Fin épisode


FLIP LA SAUTERELLE bondit dans la forêt.


FLIP LA SAUTERELLE

(S’adressant au public de l’émission)

Très rapidement,

quelques mots de notre prochain

épisode.


Des images du prochain épisode sont présentées.


FLIP LA SAUTERELLE (Narrateur)

Maya rend visite à

ses amis les termites et c’est

juste le moment que choisit le

féroce Fourmillon pour faire

le siège de la termitière.

Ça n’est pas de chance!

Bien entendu, Maya trouvera le

moyen d’aider ses amis et le

Fourmilion aurait très bien

pu se dispenser d’aiguiser

ses pinces, car il n’aura rien

à pincer. Comment Maya s’y

est prise? Selon la formule

consacrée: vous le saurez

en regardant notre

prochain épisode. Voilà.

Ha, ha, ha!

Ha, ha, ha! Ho, ho, ho!

Ha, ha, ha!


Générique de fermeture

Épisodes de Maya l'abeille

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images