Image univers Mix Métiers Image univers Mix Métiers

Mix Métiers

Quatre jeunes sillonnent l´Ontario afin de scruter à la loupe certains des métiers les plus intéressants tout en gardant leur coeur d´enfant.

Partager

Vidéo transcription

Opticien

Anne-Sophie souhaite avoir une vision parfaite. Elle part donc à la rencontre l´opticien Steve Fauchon. Ensemble, ils suivront toutes les étapes nécessaires pour préparer les nouvelles lunettes de l´animatrice! Anne-Sophie aura même la chance de faire fonctionner plusieurs machines… dont une très cher qui a pour tâche de faire quelque chose que l´animatrice fait chez elle gratuitement.



Année de production: 2018

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Générique d’ouverture


Titre :
Mix métiers


ANNE-SOPHIE est dans sa chambre et s’adresse au public de l’émission.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Salut! Moi, c'est Anne-Sophie.

As-tu une vision 20/20?

Une vision parfaite?

(Riant)


ANNE-SOPHIE se cache derrière un carton et fait des coucous en sortant la tête.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Coucou!

Moi non, c'est pour ça que je

suis allée rencontrer Steve,

un opticien qui voit l'avenir

en rose.


STEVE FAUCHON, opticien travaille dans son bureau. ANNE-SOPHIE vient s’asseoir devant lui.


ANNE-SOPHIE

Hé! Salut, Steve!


STEVE FAUCHON

Allô, Anne-Sophie.


ANNE-SOPHIE

Qu'est-ce que ça mange en

hiver un opticien?


STEVE FAUCHON

Un opticien, ça mange bien des

lunettes puis des verres de

contact.


Dans sa chambre, ANNE-SOPHIE joue à la serveuse de restaurant.


ANNE-SOPHIE

Madame a fait son choix de

repas?


ANNE-SOPHIE joue la serveuse et la cliente.


ANNE-SOPHIE

(Jouant la cliente)

Je vais prendre un bon plat

principal de lunettes et,

en entrée, une salade de verres

de contact, s'il vous plaît.


ANNE-SOPHIE

(Jouant la serveuse)

Je suis désolée madame,

mais nous sommes l'été,

revenez en hiver pour en manger.


De retour sur le lieu de travail de STEVE, ANNE-SOPHIE est devant un présentoir de montures de lunettes. Elle se promène devant tous les présentoirs en essayant quelques montures.


ANNE-SOPHIE

Steve, je veux des lunettes,

lunettes, lunettes, s'il te

plaît.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Wow! Tu as vu toutes les

lunettes sur le mur? On dit

souvent: «Si les murs

pouvaient parler».

Dans la clinique de Steve, s'ils

pouvaient voir, c'est sûr qu'ils

verraient super bien.


STEVE FAUCHON

Quelle couleur aimes-tu?


ANNE-SOPHIE

Le mauve.


STEVE FAUCHON

Le mauve?

On peut commencer par un bleu

plus foncé; c'est très moderne.


STEVE sélectionne une monture à faire essayer à ANNE-SOPHIE.


ANNE-SOPHIE

(Se regardant)

Oui! Hein, ce n'est pas pire!


STEVE FAUCHON

(Proposant une autre monture)

Celle-là, ici.

Qu'est-ce que tu en penses?


ANNE-SOPHIE

Je les trouve super belles!


STEVE FAUCHON

Oui?


ANNE-SOPHIE

Oui! Prochaine étape?


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Prochaine étape.

J'ai dit ça au singulier, mais

tu vas voir, il y en a des

étapes avant de porter des

lunettes!


ANNE-SOPHIE

Steve, tu es censé m'aider,

je ne vois pas très bien.


STEVE FAUCHON

OK. Mais c'est à partir de

cette étape qu'il faut mesurer

les lunettes pour toi. On va

passer aux prochaines étapes.

On y va?


ANNE-SOPHIE

Oui.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

As-tu entendu? On va passer

aux prochaines étapes.

Il a dit ça, mais ça m'est passé

par-dessus la tête avant que je

m'en aperçoive.

C'est sans doute pour ça que

j'ai besoin de lunettes.


Dans le cabinet d’opticien, plusieurs machines servent à tester la vision des clients. ANNE-SOPHIE fait plusieurs tests avec les différentes machines à calibrer et mesurer la correction nécessaire.


ANNE-SOPHIE est assise sur une chaise avec devant ses yeux un instrument de mesure avec des lentilles multiples. Elle lit la charte projetée.


ANNE-SOPHIE

V.


STEVE FAUCHON

Oui.


ANNE-SOPHIE

T.


STEVE FAUCHON

Oui.


ANNE-SOPHIE

P.


STEVE FAUCHON

Hm, hm.


ANNE-SOPHIE

F, H.


Sur un écran une ligne avec des lettres est projetée.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

(Chantant sur l’air de l’abécédaire)

Je crois que Steve ne connaît

pas son alphabet. Veux-tu lui

enseigner, s'il te plaît?


De retour au comptoir de service, ANNE-SOPHIE regarde l’écran de l’ordinateur de STEVE.


STEVE FAUCHON

On va prendre une mesure avec

le pupillomètre.


ANNE-SOPHIE

Pupillomètre?


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Le pipillomètre?


VOIX FÉMININE

Le pupillomètre!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Pft! Ce n'est même pas vrai.


ANNE-SOPHIE tient une tablette électronique et cherche le mot pupillomètre.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Hm! Oups!

Ça a l'air que oui!


Dans la boutique de STEVE, ANNE-SOPHIE tient un appareil devant ses yeux. De son côté, STEVE regarde dans l’appareil aussi.


STEVE FAUCHON

Tu vois, il y a une petite

lumière au bout.


ANNE-SOPHIE

Hm, hm.


STEVE FAUCHON

Toujours concentrée sur la

lumière. On le fait une fois.

Deux fois,

puis c'est terminé.

La deuxième mesure qu'on va

prendre, c'est avec la lunette.

Je vais te laisser placer la

lunette, puis tu te tiens

droite.


ANNE-SOPHIE enfile les lunettes et se tient droite.


STEVE FAUCHON

Tu regardes mon oeil

ici. Je vais mesurer ton oeil

dans la lunette.

Toujours garder les deux yeux

ouverts.


STEVE mesure la position de l’oeil dans la lunette.


STEVE FAUCHON

Regarde de l'autre côté.

Après que j'ai pris les

mesures nécessaires, on va

passer à faire les lentilles

pour te donner une meilleure

vision.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

J'espère que je n'ai pas de

cataracte. C'est comme des

taches qui empêchent de bien

voir. Chez les gens de 75 ans et

plus, une personne sur trois

en souffre.

Mais heureusement, nous les

jeunes, c'est très rare qu'on

ait ça.


Dans l’atelier de fabrication des verres, il y a plusieurs machines.


ANNE-SOPHIE

(S’assoyant devant un microscope)

Toi aussi, tu as un télescope?


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Oups, j'aurais plutôt dû dire...


STEVE FAUCHON

Un lentimètre.

Ça mesure la puissance ou

la force de chaque lentille.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il y a des lentilles dans ça?


STEVE déballe un sachet contenant une lentille.


STEVE FAUCHON

Oui.

On place la lentille.

Puis on regarde la prescription

ici.


ANNE-SOPHIE

(Regardant dans le viseur)

Oh!


STEVE FAUCHON

Tu vois les lumières vertes?


ANNE-SOPHIE

Hm, hm.


STEVE FAUCHON

Elles déterminent la

prescription.

Là, ta lentille va être prête...


ANNE-SOPHIE

Elle est prête?


STEVE FAUCHON

Pour aller à une autre étape;

le taillage.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Déjà?

C'est vrai que le temps passe

vite quand on s'amuse.


Une cloche sonne et des enfants crient de joie.


ANNE-SOPHIE monte sur un petit escabeau pour voir la prochaine machine.


ANNE-SOPHIE

Ah, je suis tellement petite.

J'ai besoin d'un escabeau.

C'est quoi cette machine au

juste?


STEVE FAUCHON

On appelle ça un traceur.


ANNE-SOPHIE

Un traceur?


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Un traceur sachant tracer doit

savoir tracer sans son chien!

Ou quelque chose comme ça...


STEVE montre sa monture à ANNE-SOPHIE.


STEVE FAUCHON

Le traceur va déterminer la

forme et la grandeur de la

lentille pour qu'on puisse

passer au taillage, puis être

capable d'insérer la lentille

dans la lunette.


ANNE-SOPHIE

D'où le nom, on va la tracer!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Pendant que le traceur trace,

profitons-en pour dire des

expressions qui font référence

aux yeux. Se mettre le doigt

dans l'oeil. Mon oeil, je ne te

crois pas! Avoir des yeux tout

le tour de la tête. Avec des

yeux plus gros que le ventre!

Ça, c'est mon père!

Faire les yeux doux.

Ça, c'est mon père et ma mère.

Jeter de la poudre aux yeux!

Et ma préférée, avoir les yeux

dans la graisse de bine!

Ça, c'est moi quand je suis

fatiguée.


Dans l’atelier, ANNE-SOPHIE va actionner le traceur.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Êtes-vous prêts?

Trois, deux, un,

c'est parti!


STEVE FAUCHON

On va passer à ce qu'on

appelle un bloqueur.

On va mettre le collant sur la

lentille.


ANNE-SOPHIE

Hm.


Devant la prochaine machine, ANNE-SOPHIE s’apprête démarrer le processus de blocage.


STEVE FAUCHON

Et tu peux peser sur ce

bouton.


Un tige sort de la machine et pose une pellicule sur le verre.


ANNE-SOPHIE

Qu'est-ce qui se passe?


STEVE FAUCHON

La lentille s'est bloquée

toute seule. Tout est

automatique.


ANNE-SOPHIE

Déjà?


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Je pense que la machine est

allée trop vite.

Elle a comme un petit défaut.


STEVE retire la lentille.


ANNE-SOPHIE

Déjà? Mais elle n'est pas

dans le milieu!


STEVE FAUCHON

C'est correct. Il faut aligner

le centre avec ton oeil.

Ton oeil n'est pas dans le

centre de la lunette.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Comment ça mon oeil n'est pas

dans le centre?

Es-tu en train de me dire,

Steve, que mon oeil n'est pas en

face du trou?


STEVE et ANNE-SOPHIE sont encore dans l’atelier.


ANNE-SOPHIE

Cette machine-là coûte environ

combien?


STEVE FAUCHON

12, 15 000 dollars.


ANNE-SOPHIE

12, 15 000 dollars pour coller un

petit collant!


STEVE FAUCHON

C'est ça, c'est électronique.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

15 000 dollars pour coller des

collants. Je passe des heures à

faire ça gratuitement chez moi.

Je pense que je vais commencer à

charger.


VOIX MASCULINE

N'y pense même pas!


De retour dans l’atelier de STEVE. ANNE-SOPHIE est devant une autre machine.


ANNE-SOPHIE

Mon petit doigt me dit qu'il

faut peser sur...

ça.


STEVE FAUCHON

Vas-y!


Le verre est taillé en position pour l’affinement de la lentille.


ANNE-SOPHIE

Oh! Il y a eu de l'eau.


STEVE FAUCHON

Puis ton autre petit doigt.


ANNE-SOPHIE

Il faut peser [mot_etranger=EN]Start[/mot_etranger]

STEVE FAUCHON

C'est ça.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Pendant qu'on attend, j'ai une

question pour toi.

Sais-tu pourquoi les pirates se

cachaient un oeil avec un

cache-oeil? Oui, pour cacher

un oeil transpercé, mais aussi

pour habituer un oeil à

se battre dans le noir.

En garde!


Des bruits d’épée se font entendre, mais il fait très noir.


ANNE-SOPHIE

Ouch! Je pense que j'aurais

dû mettre un cache-oeil.


SOPHIE regarde l’opération de taillage se faire à travers une vitre.


STEVE FAUCHON

Qu'est-ce qu'il vient de

faire? Il vient de voir

l'épaisseur de la lentille...


ANNE-SOPHIE

Ah!


STEVE ouvre la petite porte translucide et reprend la lentille qui a été affinée.


STEVE FAUCHON

Là, il faut sortir la

lentille.

Il faut la tenir. Il faut que

tu tiennes le...


ANNE-SOPHIE

Ici?


STEVE FAUCHON

C'est ça!

Là, on a ta lentille.


ANNE-SOPHIE

On a ma lentille, on va

prendre un outil pour l'enlever.

Ensuite, on va le polir.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il faut maintenant polir les

lunettes. Eh oui, comme toi

et moi, des fois elles sont

bien élevées, elles sont polies!


ANNE-SOPHIE est devant la polisseuse.


STEVE FAUCHON

Tu veux faire celle-là?


ANNE-SOPHIE

Oui! Comment fait-on?


STEVE FAUCHON

Juste la tourner.

Juste la tourner bien doucement.


ANNE-SOPHIE

Ah! Je ne sais pas si je vais

y arriver.


ANNE-SOPHIE tient le tranchant du verre sur la meule pour le polissage.


STEVE FAUCHON

C'est ça.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

(Comptant ses doigts)

Sept, huit, neuf, dix.

Fiou! Elles sont toutes là.


ANNE-SOPHIE pose la lentille dans la monture.


STEVE FAUCHON

Maintenant, je vais te la

laisser entrer là dans la

lunette...


ANNE-SOPHIE

Je ne sais pas si je vais être

assez forte.


STEVE FAUCHON

Tu n'es pas obligée d'enlever

ça. Tu fais juste pousser

dessus.


ANNE-SOPHIE

Ah! Je ne suis pas capable.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il ne faut pas juste être

intelligent pour être opticien,

il faut avoir des muscles.


ANNE-SOPHIE regarde STEVE installer le verre dans la monture.


ANNE-SOPHIE

Est-ce que je peux l'enlever?


STEVE FAUCHON

Oui, absolument.


ANNE-SOPHIE

OK, on la rentre dans le trou

du milieu.


STEVE FAUCHON

Hm, hm. Pousse!

Parfait!


ANNE-SOPHIE

Ah, bien oui!


STEVE FAUCHON

Ta lunette est presque

terminée.


ANNE-SOPHIE

J'ai hâte!


STEVE FAUCHON

On a quasiment terminé.

Il manque seulement la

vérification.


ANNE-SOPHIE

On y va!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Je te l'avais dit qu'il y en

avait des étapes. Je suis à peu

près certaine que tu ne pensais

pas qu'il y en avait autant.

Vrai ou faux?



ANNE-SOPHIE est assise dans un fauteuil dans la salle d’examen.


Intertitre :
Mix Métiers Le sprint


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

C'est l'heure du sprint.


ANNE-SOPHIE

Pourquoi les gens ne

peuvent-ils pas reconnaître

Superman quand il porte des

lunettes?


STEVE FAUCHON

C'est des super lunettes.


ANNE-SOPHIE

Tu es super drôle. Est-ce

recommandé d'avoir des lentilles

avec foyer pendant l'hiver?


STEVE FAUCHON

Absolument, ça garde au chaud.


ANNE-SOPHIE

As-tu hâte que tout le monde

porte des lunettes

intelligentes?


STEVE FAUCHON

Moi, j'ai hâte d'en avoir.


ANNE-SOPHIE

As-tu le droit de ne pas

porter de lunettes si tu es

opticien?


STEVE FAUCHON

J'ai des lunettes invisibles;

je porte des verres de contact.


ANNE-SOPHIE

Faut-il étudier avant de

passer un test de vision?


STEVE FAUCHON

À ce que je sache,

personne n'a failli encore.


ANNE-SOPHIE

Recommandes-tu souvent à tes

clients l'achat de lunettes avec

la petite moustache en dessous?


STEVE FAUCHON

Juste à l'Halloween.


ANNE-SOPHIE

Est-ce la magie qui fait que

certaines lentilles changent de

couleur au soleil?


STEVE FAUCHON

C'est de la chimie.


ANNE-SOPHIE

Pourquoi quelqu'un avec des

lunettes a-t-il l'air plus

intelligent?


STEVE FAUCHON

C'est plus sérieux.


ANNE-SOPHIE

Y a-t-il une guerre entre les

gens qui portent des lunettes et

ceux qui portent des verres de

contact?


STEVE FAUCHON

La seule guerre que je

connais, c'est mettre les verres

de contact.


ANNE-SOPHIE

C'est fini!


Maintenant, ANNE-SOPHIE est avec STEVE dans l’atelier. Ses verres sont prêts dans une petite boîte.


STEVE FAUCHON

C'est la place où on fait la

vérification finale.


ANNE-SOPHIE

Ça veut dire quoi ça?


STEVE FAUCHON

Ça veut dire vérifier la

prescription dans les lentilles,

nettoyer la lunette, et puis

aligner la monture.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

C'est l'heure de vérité.

Je vais essayer mes lunettes;

ma vie, mais surtout mon

apparence, va changer à jamais!


Un retour sur les essayages de montures d’ANNE-SOPHIE est présenté.


STEVE FAUCHON

(Remettant ses lunettes à ANNE-SOPHIE)

Alors, Anne-Sophie,

tes lunettes sont prêtes.


ANNE-SOPHIE

Ah, j'arrive!


STEVE FAUCHON

On passe aux dernières étapes.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

As-tu remarqué le petit toutou

dans sa boîte à lunettes?

Trop mignon!


L’étui à lunettes d’ANNE-SOPHIE a un ourson sur le dessus.


STEVE FAUCHON

Tu as été très chanceuse,

tu as fabriqué ta propre paire

de lunettes.


ANNE-SOPHIE

Oh oui.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Oui, et j'ai travaillé très

fort.


STEVE FAUCHON

La dernière étape?

On les ajuste,

puis on vérifie la vision.

Est-ce que tu vois bien?


ANNE-SOPHIE

Est-ce que c'est beau, selon

toi?


STEVE FAUCHON

Il faut s'assurer que la

lunette est droite.


ANNE-SOPHIE

Est-ce que c'est droit?


STEVE FAUCHON

C'est droit.

Il faut s'assurer que ce n'est

pas trop serré en arrière des

oreilles.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Ce qui m'énerve avec des

lunettes, c'est quand les

petites vis sur le côté se

dévissent et que tes verres

tombent. L'autre jour à cheval,

un des verres de mes lunettes

est tombé. Comble de l'insulte?

Le cheval a marché dessus.

J'ai dit: «patate»!


STEVE taquine ANNE-SOPHIE.


STEVE FAUCHON

Combien de doigts?


ANNE-SOPHIE

Quatre.


STEVE FAUCHON

Parfait.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Connais-tu un truc?


ANNE-SOPHIE, montre sa main ouverte avec le pouce à l’intérieur de la paume et les quatres autres doigts levés.


Tu montres tes quatre doigts,

puis tu demandes à l'autre:

«Combien de doigts vois-tu?»

L'autre répond: «Quatre».

Et tu lui dis: «Et le pouce,

tu ne le vois pas?»


ANNE-SOPHIE se regarde avec ses lunettes ajustées à sa vue.


ANNE-SOPHIE

Hé! Je suis excitée, c'est

ma première paire de lunettes,

puis j'ai fière allure en plus.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Fière allure! Ça, j'aime ça

dire ça.


ANNE-SOPHIE joue un rôle.


ANNE-SOPHIE

Je trouve que tu es bien

habillée, tu as vraiment fière

allure.


ANNE-SOPHIE

(Jouant l’interlocutrice)

Ah, merci, tu es trop

gentille. Toi aussi tes

vêtements sont très beaux

et ils ressemblent étrangement

aux miens.


ANNE-SOPHIE

(Jouant la première interlocutrice)

Je le sais. On est jumelles.

Il y avait une vente deux pour

le prix d'un.


ANNE-SOPHIE retire des lunettes de soleil.


ANNE-SOPHIE

Hm, hm.


Dans la boutique de l’opticien, STEVE FAUCHON, ANNE-SOPHIE repart avec ses lunettes.


ANNE-SOPHIE

Hé, Steve! Merci beaucoup.

J'ai passé une super journée

avec toi.


STEVE FAUCHON

Ça m'a fait plaisir.


ANNE-SOPHIE

Bye!


STEVE FAUCHON

Tu oublies quelque chose là.


STEVE donne à ANNE-SOPHIE un paquet contenant l’étui et les autres produits d’entretien pour ses lunettes.


ANNE-SOPHIE

Ah!

Merci! Bye!


STEVE FAUCHON

De rien, salut!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Steve est vraiment chanceux

d'être opticien. En plus d'avoir

toujours une vision 20/20,

il est son propre patron;

son patron propre.

(Riant)

Ça veut dire que c'est lui qui

décide s'il entre au bureau ou

s'il reste dans son lit les deux

yeux fermés.

Bye!


Générique de fermeture

Épisodes de Mix Métiers