Image univers Mix Métiers Image univers Mix Métiers

Mix Métiers

Quatre jeunes sillonnent l´Ontario afin de scruter à la loupe certains des métiers les plus intéressants tout en gardant leur coeur d´enfant.

Partager

Vidéo transcription

Scientifique alimentaire

Louis-Philippe se rend dans les laboratoires de Giraffe Foods rencontrer la scientifique alimentaire Kirsten Benneter.Ils prépareront une délicieuse sauce pour des ailes de poulet. Kirsten te dira même combien des 3000 papilles gustatives que compte la langue aiment les choux de Bruxelles.



Année de production: 2018

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Générique d’ouverture


Titre :
Mix Métiers


LOUIS-PHILIPPE est chez lui, dans sa chambre.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Salut! Bienvenue à Mix métiers.

Moi, c'est Louis-

Philippe. J'ai une histoire pour

toi. L'autre jour, je mangeais

des ailes de poulet, mais il n'y

avait plus de sauce.


VOIX MASCULINE

Oups!


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Mais j'ai eu l'idée d'utiliser

du ketchup.


Des acclamations proviennent de nulle part.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

C'est pour ça que je suis allée

voir Kirsten Benneter, une

scientifique alimentaire qui

travaille chez Giraffe Foods.


Dans les laboratoires culinaires de Giraffe Foods Inc, LOUIS-PHILIPPE rencontre KIRSTEN BENNETER, scientifique alimentaire. LOUIS-PHILIPPE a la peluche girafe sur son épaule et KIRSTEN porte un sarrau et un bonnet sur sa tête.


LOUIS-PHILIPPE

Salut Kirsten!


KIRSTEN BENNETER

Bonjour, Louis-Philippe.

Bienvenue à Giraffe Foods.


LOUIS-PHILIPPE

Merci beaucoup de

m'accueillir! C'est quoi,

ton métier?


KIRSTEN BENNETER

Alors je suis scientifique

alimentaire. C'est ici, dans

le laboratoire qu'on mélange

les sauces, les vinaigrettes,

les trempettes.

On pèse les ingrédients,

on développe les sauces. Est-ce

que tu es prêt à travailler?


LOUIS-PHILIPPE

Oui.


KIRSTEN BENNETER

OK. Tu dois porter

l'équipement.


LOUIS-PHILIPPE enfile un sarrau et un bonnet pour envelopper sa chevelure. Puis il enfile de gants de latex et des lunettes de sécurité.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Savais-tu que la langue d'une

girafe mesure environ 45

centimètres? Imagine combien

il y a de papilles gustatives

là-dessus. C'est sûr qu'elles

ont un avantage sur nous pour

goûter. La langue des humains,

quant à elle, mesure

seulement...


LOUIS-PHILIPPE essaie de mesurer sa langue avec un gallon à mesurer.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Pas mal moins que celle des

girafes.


LOUIS-PHILIPPE ouvre une armoire du laboratoire où des échantillons de différents produits alimentaires sont rangés. Il étudie les produits dans l’armoire.


Ensuite, LOUIS-PHILIPPE rejoint KIRSTEN dans le laboratoire. Il y a une liste d’ingrédients pour une sauce miel et ail sur le comptoir.


KIRSTEN BENNETER

Voilà la recette. On commence

à combiner l'ail séché avec de

l'eau.


LOUIS-PHILIPPE pèse chacun des ingrédients qu’il prend dans des contenants identifiés.


KIRSTEN BENNETER

Bon travail, Louis-Philippe.

Je pense qu'on a tous les

ingrédients dont on a besoin.


LOUIS-PHILIPPE

Et je suis prêt à mélanger.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui dans la cuisine. Il tient un verre de vinaigre blanc.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Kirsten et moi, on fait une

sauce à l'ail et au miel.

Une des composantes de cette

sauce, c'est le vinaigre.

Dans le métier de Kirsten,

on sent le vinaigre comme suit.


LOUIS-PHILIPPE balaie sa main au-dessus du verre en ramenant l’air vers son nez.


LOUIS-PHILIPPE

(Expirant)

Ah! Le bon vinaigre!

Par contre, il ne faut surtout

pas le sentir comme cela.


LOUIS-PHILIPPE se penche au-dessus du verre pour le renifler.


LOUIS-PHILIPPE

Ah!


LOUIS-PHILIPPE se tord dans tous les sens pendant qu’un bruit de haute tension se fait entendre.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Maintenant qu'on a pesé tous

les ingrédients, on peut

mélanger. Évidemment, peser est

une étape très importante dans

le métier de Kirsten pour

s'assurer d'avoir la bonne

quantité de chaque ingrédient.

(Lisant une recette)

C'est écrit; une petite

cuillère de vinaigre.

Bof! Je vais en mettre

deux tasses, ça va mettre

un peu plus pow!


LOUIS-PHILIPPE verse deux tasses de vinaigre dans un bol et brasse. Ensuite il goûte en grimaçant.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Ouais!

Il y en a pas mal du pow!


De retour au laboratoire, KIRSTEN mélange les ingrédients que LOUIS-PHILIPPE dépose dans une grande tasse.


KIRSTEN BENNETER

Veux-tu ajouter le premier

ingrédient; l'amidon de maïs

modifié. Attention!

(Tendant un bras mélangeur)

Veux-tu mélanger aussi?


LOUIS-PHILIPPE

Ah, oui!


KIRSTEN BENNETER

C'est bon. Deuxièmement,

nos sucres. Tu peux utiliser

la spatule,

si c'est plus facile.


LOUIS-PHILIPPE tente de verser le miel dans la grande tasse, mais il s’y prend mal.


LOUIS-PHILIPPE

Je ne pense pas que je suis,

dans la bonne position.


Dans un escalier, LOUIS-PHILIPPE tient un cahier.


LOUIS-PHILIPPE

L'amidon de maïs, c'est une

poudre faite de maïs que l'on

utilise pour épaissir les

solutions comme la sauce à

Kirsten. Quand on chauffe les

molécules, elles se mettent à

gonfler et à absorber l'eau.

Ce processus épaissit alors

notre solution.


Dans le laboratoire culinaire, le mélange est prêt.


[KIRSTEN BENNETER

C'est le temps de cuisiner.


LOUIS-PHILIPPE

Est-ce que dans ton métier on

appelle ça la pasteurisation?


KIRSTEN BENNETER

C'est exact! On doit élever la

sauce à une température

d'environ 90 degrés Celsius.


LOUIS-PHILIPPE

Ça tue toutes les bactéries,

essentiellement...


KIRSTEN BENNETER

Exact! Pour la sécurité

alimentaire.


LOUIS-PHILIPPE

(S’installant devant une cuisinière)

On arrive à notre station de

pasteurisation.

Ça doit être chaud!


KIRSTEN BENNETER

On va attacher notre

thermomètre que l'on ne trouve

plus. Es-tu prêt?


Dans une casserole, la solution chauffe. KIRSTEN y dépose un thermomètre alimentaire.


LOUIS-PHILIPPE

Oui!


KIRSTEN BENNETER

OK.


LOUIS-PHILIPPE

(Remuant la sauce qui chauffe)

Cue pour la musique.


Dans son escalier, LOUIS-PHILIPPE s’adresse au public de l’émission.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Moi aussi je suis pour la

sécurité alimentaire. Non à la

violence envers les tomates!


Le thermomètre marque 91,2 degrés.


KIRSTEN BENNETER

Je pense que c'est bon!


LOUIS-PHILIPPE

On a maintenant une sauce

assez épaisse.

Presque une sauce.


KIRSTEN BENNETER

Presque une sauce.

Prochain ingrédient?


LOUIS-PHILIPPE

C'est la cassonade, aussi

connue sous le nom de sucre

brun.


KIRSTEN BENNETER

On veut l'ajouter, quand la

sauce est chaude, pour que ça

puisse fondre en même temps.


LOUIS-PHILIPPE ajoute le sucre à la fin dans le mélange encore chaud transvidé dans la très grande tasse.


LOUIS-PHILIPPE

Le sprint final.

(Chantonnant en brassant)

OK.


KIRSTEN BENNETER

Ça a l'air vraiment bon.

La prochaine étape est de faire

les tests scientifiques pour

s'assurer que c'est la sauce

qu'on veut.


LOUIS-PHILIPPE

Et si ce n'est pas la sauce

que l'on veut?


KIRSTEN BENNETER

On peut faire des ajustements.


LOUIS-PHILIPPE

OK. Mais pas besoin de tout

recommencer?


KIRSTEN BENNETER

Non, non!


LOUIS-PHILIPPE

(Secouant ses bras)

Fiou! Mes bras!


LOUIS-PHILIPPE est de retour chez lui dans la cuisine.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Voyons, Kirsten!

Es-tu une mélangeuse olympique?

Moi, j'ai mal aux bras!

La pasteurisation, c'est bien,

parce que ça permet de tuer les

bactéries avec la chaleur.

Ah non! Il fait trop chaud!

Je meurs! Ah!

C'est le moment du sprint!


Intertitre :
Mix métiers Le sprint


LOUIS-PHILIPPE pose des questions en rafale à KIRSTEN.


LOUIS-PHILIPPE

Es-tu prête?


KIRSTEN BENNETER

Oui.


LOUIS-PHILIPPE

Parfait! La langue compte

3 000 papilles gustatives.

Combien d'entre elles aiment

le chou de Bruxelles?


KIRSTEN BENNETER

100 %.


LOUIS-PHILIPPE

En tout cas, ce n'est pas

autant pour moi.

Quel est le plat le plus étrange

que tu as déjà mangé?


KIRSTEN BENNETER

Un cerveau de vache.


LOUIS-PHILIPPE

Bizarre, ça!

Quand tu étais petite,

mangeais-tu tous tes fruits et

tes légumes? Si oui, quel était

ton secret?


KIRSTEN BENNETER

Beaucoup de sucre.


LOUIS-PHILIPPE

Évidemment.

Qu'est-ce qui fait qu'un filet

mignon est mignon?


KIRSTEN BENNETER

C'est rouge et rose.


LOUIS-PHILIPPE

Qui a été la première personne

à regarder une vache et à se

dire: «Miam! Moi aussi

j'aimerais boire ce lait-là!»


KIRSTEN BENNETER

(Riant)

Probablement pas une

personne, mais un veau.


LOUIS-PHILIPPE

Pourquoi y a-t-il des gens qui

font des aliments qui ne sont

pas bons pour notre santé?


KIRSTEN BENNETER

Parce qu'ils sont savoureux.


LOUIS-PHILIPPE

En effet. Est-ce que les gens

mangeraient moins de bonbons

si on les appelait des

mauvais-mauvais?


KIRSTEN BENNETER

(Riant)

Oui!


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

C'était le sprint.


De retour dans le laboratoire culinaire, LOUIS-PHILIPPE est prêt pour le test.


LOUIS-PHILIPPE

Bon! Donc là, on est ici pour

faire un test scientifique,

si je comprends bien, avec une

vraie scientifique.


KIRSTEN BENNETER

Oui! On va remplir cette

petite poche avec de la sauce!

Veux-tu le faire?


LOUIS-PHILIPPE

OK.


LOUIS-PHILIPPE verse de la sauce dans un genre de dévidoir.


KIRSTEN BENNETER

Quand c'est plein, on va faire

boum! Puis ça va couler.

OK, voilà! Parfait!

Tu peux juste faire comme ça.


LOUIS-PHILIPPE

(mot_etranger=EN]Let's go[/mot_etranger)

!

(Débordant un peu)

Oh! Bien, là!


KIRSTEN BENNETER

Il faut s'assurer que c'est...

Bon!

Quand je dis: «Go!»

Tu pousses.


LOUIS-PHILIPPE se prépare à actionner le dévidoir.


KIRSTEN BENNETER

Trois, deux, un, go!

OK.


LOUIS-PHILIPPE appuie sur une petite manette et le liquide se déverse dans un genre de décanteur.


KIRSTEN BENNETER

On attend 30 secondes.

Mesurez!


Dans le décanteur, LOUIS-PHILIPPE mesure la hauteur après 30 secondes.


LOUIS-PHILIPPE

C'était à 10.


KIRSTEN BENNETER

À dix centimètres.


Chez lui, LOUIS-PHILIPPE s’improvise commentateur olympique.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Mesdames et messieurs,

bienvenue, aux Olympiques de

sauces d'été! La première

épreuve, le sprint de

30 secondes.

Hein? Dix centimètres

en 30 secondes? C'est lent,

comme de la mélasse au mois

de janvier.

Dans le fond, c'est presque de

la mélasse qu'on fait...


De retour dans le laboratoire, LOUIS-PHILIPPE brasse la sauce.


LOUIS-PHILIPPE

Si jamais un jour tu perdais

ton sens du goût; qu'est-ce qui

se passerait? Parce que tu en as

besoin dans ton métier!


KIRSTEN BENNETER

Je serais vraiment triste.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Au moins, si l'on perd son

sens du goût, on peut manger

ou boire n'importe quoi, même ce

qu'il y a de plus dégueu, et ce,

sans grincer.

Comme le produit mystère qui

est dans cette bouteille!


LOUIS-PHILIPPE boit dans une gourde opaque.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Ah! Ne rien goûter!

Alors c'était quoi?

De la bouillie d'insectes?

Du jus de boudin?


VOIX MASCULINE

C'était de l'eau!


Dans le laboratoire, LOUIS-PHILIPPE et KIRSTEN procèdent à deux autres tests.


KIRSTEN BENNETER

Alors on a deux autres tests à

faire.


LOUIS-PHILIPPE

OK.


KIRSTEN BENNETER

On peut faire le montant

de sucre en utilisant

un réfractomètre.

(Montrant un réfractomètre portatif)

Ça, c'est un réfractomètre, mais

on va utiliser celui qui est le

plus high-tech.

Tu as besoin d'une cuillère.


Un autre réfractomètre est posé sur le comptoir. Il s’agit d’un petit appareil équipé d’une petite coupole pour recevoir l’aliment à mesurer.


KIRSTEN BENNETER

Tu mets jusqu'au bout de

l'argent ici.


LOUIS-PHILIPPE met la sauce dans la coupole à l’aide d’une cuillère.


KIRSTEN BENNETER

OK. Parfait!

Alors ça, c'est notre numéro.


LOUIS-PHILIPPE

Intéressant. C'est 57,7 %.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

57,7 % de sucre? J'ai goûté à

la sauce et...


LOUIS-PHILIPPE commence à courir partout dans la cuisine.


Ensuite, les tests se poursuivent.


KIRSTEN BENNETER

Maintenant on va tester le pH.

Si tu veux remplir ce

contenant-là.


KIRSTEN donne un contenant de plastique à LOUIS-PHILIPPE qui verse la sauce dans le contenant.


LOUIS-PHILIPPE

Et voilà!


KIRSTEN BENNETER

Parfait! Puis on le met

dedans.


LOUIS-PHILIPPE met une jauge dans la sauce.


KIRSTEN BENNETER

Je pense que c'est prêt.

Alors, c'est notre numéro.


LOUIS-PHILIPPE

Qu'est-ce que ça veut dire;

4,19, en termes de pH?


KIRSTEN BENNETER

C'est parfait pour nous, parce

que c'est moins que 4,4.

Ça veut dire que les bactéries

ne vont pas grandir.


LOUIS-PHILIPPE est assis dans l’escalier. Il prend des allures de professeur.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Le pH est une mesure de

l'acidité, d'une échelle de

1 à 14. Quand le pH est situé

entre et 1 et 4,6, on considère

la solution comme étant assez

acide, afin que les bactéries ne

puissent pas y survivre et ainsi

nous rendre malades.

On peut mesurer ce pH à l'aide

d'un pH-mètre ou encore à l'aide

de petits papiers pH qui

changent de couleur selon le

niveau d'acidité.


Plus tard, LOUIS-PHILIPPE verse la sauce à l’ail sur des morceaux de poulet pané placés dans un cul de poule. KIRSTEN enrobe les morceaux de poulet en les faisant tourner dans la sauce. Ensuite, elle dépose les ailes de poulet enrobées de sauce miel et ail dans une assiette.


LOUIS-PHILIPPE

On va procéder à la

dégustation ou plutôt,

au test gastronomique.

Ah! C'est chaud et c'est

coulant!


KIRSTEN BENNETER

Tu es prêt?


LOUIS-PHILIPPE

Oui!


KIRSTEN et LOUIS-PHILIPPE goûtent. LOUIS-PHILIPPE dévore.


LOUIS-PHILIPPE

Comme les instructions le

disent: consommez avec

modération.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Ah, que c'était bon!

J'ai même un peu trop mangé.

Attends! J’ai une crampe!

(Tombant en se tenant le ventre)

Ah!


LOUIS-PHILIPPE conclut avec KIRSTEN.


LOUIS-PHILIPPE

Alors Kirsten! C'est ça,

ta journée, tu prépares,

puis après ça tu testes?

Tu dégustes?


KIRSTEN BENNETER

Exactement! On mélange tous

les ingrédients, des fois,

on les cuisine, puis on s'assure

que c'est comme on veut avec

les tests scientifiques.

Si le client est satisfait,

la prochaine étape est de

le faire en grosse quantité.

Je peux te le montrer,

c'est dans la production.


LOUIS-PHILIPPE

Un! Laver les mains.

Et après ça, on y va!


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Je vous avertis!

La production de sauces,

c'est vraiment capoté!


KIRSTEN BENNETER

Est-ce que tu es prêt?

On va aller dans la chambre de

production. On a dix gros

réservoirs, on a aussi des

chambres pour l'emballage.

On peut emballer tous les

contenants, les petits sachets.

On fait tout ici. On le

développe dans le laboratoire,

comme on l'a fait.

Puis, quand c'est approuvé par

le client, on va le faire en

grosse quantité.

On y va?


LOUIS-PHILIPPE

OK. Super.


LOUIS-PHILIPPE suit KIRSTEN dans une cuisine industrielle. D’immenses mijoteuses cuisent les sauces. LOUIS-PHILIPPE fait le tour. Ensuite, il passe dans une autre salle où les sachets de sauces passent sur un tapis roulant. Puis, les sachets sont acheminés jusqu’à l’emballage.


LOUIS-PHILIPPE

C'est certainement un très

gros centre de production.

Vous avez de gros réservoirs de

sauces, de grandes quantités,

puis vous emballez tout ça de

façon très efficace.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Je me demande qui voudrait

commander autant de sauces pour

remplir tous les réservoirs.

Bonjour! Je suis directeur

d'école et j'aimerais commander

1000 gallons de votre sauce

sucrée. Oui! Celle à 57,7 %.

Je veux donner un petit peu de

houmph à mes élèves pendant la

semaine d'examens.


LOUIS-PHILIPPE passe dans une autre pièce. Il tient la girafe sur son épaule.


LOUIS-PHILIPPE

Ah! Excuse-moi, on va se

quitter! Voici la girafe!


KIRSTEN BENNETER

(Offrant une bouteille à LOUIS-PHILIPPE)

J'ai un cadeau pour toi.


LOUIS-PHILIPPE

Ah, merci! Je vais pouvoir

goûter à nouveau à ma super

sauce que j'ai faite!

Merci! Bye!


KIRSTEN BENNETER

Bye! Merci.


Dans sa cuisine, LOUIS-PHILIPPE s’adresse au public de l’émission.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

La sauce de Kirsten, je l'ai

finie vite. N'oublie pas d'aller

voir nos capsules vidéo

sur le Web. Bye!


Générique de fermeture

Épisodes de Mix Métiers