Image univers Mix Métiers Image univers Mix Métiers

Mix Métiers

Quatre jeunes sillonnent l´Ontario afin de scruter à la loupe certains des métiers les plus intéressants tout en gardant leur coeur d´enfant.

Partager

Vidéo transcription

Docteure en physico-chimie

Louis-Philippe se rend dans un laboratoire pour rencontrer Amandine Codou, une docteure en physico-chimie. En sa compagnie, notre animateur apprendra les différentes étapes qui mènent à la création d´un sac biodégradable.



Année de production: 2018

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Générique d’ouverture


Titre :
Mix métiers


LOUIS-PHILIPPE est chez lui. Il s’adresse au public de l’émission.


LOUIS-PHILIPPE

(S'adressant au public de l'émission)

Salut! Je m'appelle

Louis-Philippe, puis tu écoutes

Mix métiers.

Tout le monde a du plastique

à la maison. Le problème,

c'est que le plastique n'est

pas biodégradable. Ça veut dire

qu'il ne se décompose pas

ou très lentement. Par exemple,

si tu échappes un jouet en

plastique par terre et que tu

reviens, disons, 100 ans plus

tard, il va encore être là.


Dans une mise en scène, LOUIS-PHILIPPE joue le rôle d'une personne âgée ramassant un dinosaure de plastique.


LOUIS-PHILIPPE

Ah! C'est là qu'il était.


La mise en scène prend fin.


LOUIS-PHILIPPE

Heureusement, au Centre de

développement et de découverte

de bioproduits de Guelph, il y a

des superhéros comme Amandine

Codou, une docteure en

physico-chimie. Elle essaie de

développer des sacs en plastique

biodégradables qu'on pourrait

ensuite utiliser pour jeter

nos ordures. Pratique!


LOUIS-PHILIPPE est maintenant dans un laboratoire avec AMANDINE CODOU, docteure en physico-chimie.


AMANDINE CODOU

Bienvenue dans le laboratoire

aujourd'hui! Donc, on va pouvoir

commencer les premières

expériences si tu veux, mais

avant ça, il faut toujours

porter les équipements de

sécurité. Alors pour ça, tiens!


AMANDINE tend une blouse bleue à LOUIS-PHILIPPE.


LOUIS-PHILIPPE

Merci.


AMANDINE CODOU

Ta blouse aujourd'hui.

Voilà! Hop là!


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S'adressant au public de l'émission)

Pourquoi est-ce que je devais

porter un sarrau bleu? Pour

que tu me poses la question.

Ah ha! Non, en fait, c'est pour

que ce soit moins salissant.


Au laboratoire, LOUIS-PHILIPPE enfile des lunettes de protection.


AMANDINE CODOU

OK. Alors, dernier accessoire,

on va mettre des gants.

Alors, vas-y!


LOUIS-PHILIPPE

OK.


LOUIS-PHILIPPE a de la difficulté à enfiler ses gants de caoutchouc.


LOUIS-PHILIPPE

Coudonc! Ah! Oups!


LOUIS-PHILIPPE met son gant dans le bon sens.


LOUIS-PHILIPPE (Narrateur)

Je semble manquer d'expertise.

Après des heures de travail,

on a réussi.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Les gants? C'est difficile à

mettre. Par contre, il y a plein

d'autres choses amusantes qu'on

peut faire avec.


LOUIS-PHILIPPE montre un gant de caoutchouc gonflé sur lequel un visage est dessiné avec des lunettes dessus.


LOUIS-PHILIPPE

Voilà! Allô, «gant-maman»!


LOUIS-PHILIPPE

(Faisant parler le gant)

Bonjour!


LOUIS-PHILIPPE

Alors, «gant-maman»,

quelle est la première étape

pour fabriquer un sac

biodégradable?


LOUIS-PHILIPPE

(Faisant parler le gant)

La synthèse.


Au laboratoire, AMANDINE montre à LOUIS-PHILIPPE la première étape de la fabrication.


AMANDINE CODOU

Regarde! Je vais te montrer

un montage. Ce qu'on fait?

Il y a une synthèse en cours,

on est en train de faire cette

réaction d'assemblage.

Donc, on a différents monomères

et on va les assembler dans une

réaction de polycondensation.

Regarde! Si tu veux voir d'un

peu plus près, ici, c'est le

réacteur et à l'intérieur du

réacteur, il y a un système

d'agitation qui va polymériser.

Tu peux voir à l'intérieur, un

petit peu... qui va polymériser

nos monomères.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S'adressant au public de l'émission)

Woah! As-tu compris quelque

chose? Moi non plus.

Heureusement, ma «gant-maman»

est ici pour nous expliquer

les mots compliqués.

(S'adressant à son gant)

Alors, «gant-maman»,

c'est quoi un polymère?


LOUIS-PHILIPPE

(Faisant parler le gant)

Un polymère, c'est une longue

chaîne de molécules composée

d'une répétition de plus petites

molécules appelées monomères.

Le plastique, par exemple,

c'est un polymère.


LOUIS-PHILIPPE

Très savante, ma

«gant-maman». Et la

polycondensation?


LOUIS-PHILIPPE

(Faisant parler le gant)

C'est un processus très

scientifique et donc long à

expliquer par lequel plusieurs

molécules sont unies afin de

créer un polymère. C'est ce

processus qu'Amandine utilise

pour créer son matériel.


Au laboratoire, AMANDINE montre son appareil à LOUIS-PHILIPPE.


AMANDINE CODOU

Et si tu veux, je peux t'en

montrer un ici. La synthèse qui

est en train de se dérouler,

je l'ai déjà faite avant.

Et si tu veux, regarde!

Si tu me donnes ta main, je te

donne un échantillon.


AMANDINE place une petite boule de particules blanches dans la main de LOUIS-PHILIPPE.


AMANDINE CODOU

Voilà!

C'est typiquement ce qu'on

pourra utiliser pour la phase

deux que je vais te montrer

après.


Ailleurs dans le laboratoire, LOUIS-PHILIPPE met un filet blanc par-dessus son visage. Il fait semblant de se battre à l'escrime.


LOUIS-PHILIPPE et AMANDINE sont à présent devant une grosse machine.


AMANDINE CODOU

Maintenant Louis-Philippe,

nous sommes devant l'extrudeur.

Si tu veux, on peut démarrer une

expérience et tu peux mettre

quelques polymères, quelques

pellets à l'intérieur.


LOUIS-PHILIPPE

OK.


AMANDINE CODOU

Ici!


LOUIS-PHILIPPE place ses boules de polymère dans une jarre en verre.


LOUIS-PHILIPPE

Et voilà!


AMANDINE CODOU

Et voilà! Et donc, tu peux

les insérer dans la trémie ici.


LOUIS-PHILIPPE verse le contenu de la jarre à l'intérieur de la machine.


AMANDINE CODOU

D'abord, on va démarrer

l'extrudeur.

Hop!

Ici, on met les pellets qui

viennent alimenter un système de

chauffe, donc toute cette

partie-là est chauffée.

Il y a un système de vis;

alors soit une vis, soit deux

vis qui vont tourner à

l'intérieur. Sous l'effet de

la chaleur et de l'agitation,

les pellets vont se mélanger et

s'homogénéiser à l'intérieur de

l'extrudeur.


LOUIS-PHILIPPE est dans sa cuisine et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S'adressant au public de l'émission)

L'extrudeur, ça mélange

différents polymères afin

d'obtenir le matériel ayant les

propriétés recherchées pour

notre sac bio. Moi aussi,

je peux mélanger les choses.


LOUIS-PHILIPPE mélange différents ingrédients dans un verre pour faire un jus. Il en boit une gorgée.


LOUIS-PHILIPPE

Voilà! Le jus parfait!


Au laboratoire, AMANDINE montre par où sortent les filaments de polymère.


AMANDINE CODOU

Donc, une fois que les

polymères ont été homogénéisés,

ils sont ici; tu vois, ils sont

des fils de filaments.


LOUIS-PHILIPPE

Oui.


Les filaments tombent dans un petit bassin d'eau.


AMANDINE CODOU

Et donc, on va prendre ces

filaments qui sont, donc,

plongés dans l'eau de manière à

figer la matière et à figer le

filament. Et on va les pelletiser

dans un pelletiseur.


AMANDINE s'empare des longs filaments.


AMANDINE CODOU

On va le prendre comme ça

avec les gants;

si tu veux, tu peux toucher.


LOUIS-PHILIPPE

On dirait, on dirait du

spaghetti solide.


AMANDINE CODOU

C'est vraiment des... voilà!

C'est le même principe que les

spaghettis. Donc, on va le

mettre à l'intérieur.


AMANDINE place les filaments dans une machine bruyante.


AMANDINE CODOU

Hop là!

Donc, là on a le filament de

polymère et le système ici,

le pelletiseur va couper en

granules.


Les filaments sont transformés en granules qui atterrissent dans un plat en aluminium.


AMANDINE CODOU

Donc, tu vois, tous

ces pellets, c'est en fait le

mélange des polymères que l'on a

mis dans la trémie précédemment.

Maintenant que l'on a notre

mélange, on va pouvoir aller à

l'étape numéro trois qui va être

la mise en forme de ces pellets

en un matériau.


LOUIS-PHILIPPE examine un amas de filaments noircis et hausse les épaules. IL utilise un des filaments comme un lasso.


LOUIS-PHILIPPE est dans sa cuisine et commente sa visite. Il porte une toque de chef cuisinier.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

À côté de l'extrudeur, il y

avait une poubelle avec les

spaghettis de polymères

défectueux. Il y en avait de

toutes les sortes; des jaunes,

des blancs et un spaghetti

particulièrement brun.

Ça doit être parce que c'est un

polymère super blé entier.

Amandine, elle aime faire des

polymères bons pour la santé.


LOUIS-PHILIPPE montre ses muscles.


Intertitre :
Le sprint


LOUIS-PHILIPPE pose des questions en rafale à AMANDINE.


LOUIS-PHILIPPE

Est-ce que tout peut être

biodégradable, même une voiture?


AMANDINE CODOU

Biodégradable, ça répond à un

standard. Le standard indique

dans les six mois, le matériau

doit être dégradé. Si on répond

à ce standard, non, tout ne peut

pas être biodégradable.


LOUIS-PHILIPPE

En effet! Quand ton voisin

sort ses vidanges, vas-tu lui

demander s'il utilise des sacs

de déchets biodégradables?


AMANDINE CODOU

Je ne vais pas lui demander,

mais je devrais.


LOUIS-PHILIPPE

As-tu donné des sacs de

déchets biodégradables à toute

ta famille à Noël?


AMANDINE CODOU

Surtout si c'est moi qui les

fais.


AMANDINE rit.


AMANDINE CODOU

Si c'est moi qui

les développe... Alors,

certainement, oui.


LOUIS-PHILIPPE

Quelle est la chose la plus

drôle que tu as regardée sous un

microscope?


AMANDINE CODOU

Ça remonte à quelques années,

je peux l'avouer maintenant.

C'était peut-être au collège,

j'avais regardé une fourmi.


LOUIS-PHILIPPE

Moi, j'ai regardé un cheveu,

c'était pas mal intéressant.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S'adressant au public de l'émission)

Mais comment, est-ce qu'on

passe de ça...


LOUIS-PHILIPPE montre une jarre contenant des granules de polymère.


LOUIS-PHILIPPE

... à ça?


LOUIS-PHILIPPE montre un sac biodégradable.


LOUIS-PHILIPPE

On fait fondre et ensuite on

souffle.


LOUIS-PHILIPPE souffle dans un ballon, puis le lâche pour le faire dégonfler.


Au laboratoire, AMANDINE explique la prochaine étape à LOUIS-PHILIPPE.


AMANDINE CODOU

Le polymère qu'on a mélangé

précédemment dans l'extrudeur,

qu'on a récupéré après

pelletisation, on va le mettre

ici dans la trémie et sous

l'effet de la chaleur et de la

vis d'extrusion, le polymère va

avancer ici jusqu'à la zone de

soufflage. Et là, sous l'effet

soit de l'azote, soit l'oxygène,

nous allons souffler la bulle

ou souffler le sac plastique.


LOUIS-PHILIPPE

C'est difficile d'imaginer ça

comme un sac de poubelle qu'on

mettrait à la rue.


AMANDINE CODOU

Oui, effectivement, l'appareil

qu'on a ici, c'est un appareil

pilote, un appareil de

laboratoire. C'est beaucoup plus

petit que ce que tu pourrais

trouver en industrie.

Ici, comme tu peux voir, ça fait

que quelques centimètres.

C'est vraiment juste pour

développer des polymères et voir

ce que ça pourrait donner sur un

appareil de soufflage.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Amandine m'a laissé toucher à

des petits sacs prototypes,

comme celui-ci.


LOUIS-PHILIPPE montre un sac de plastique.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

J'ai été vraiment surpris

par la solidité

et l'élasticité du matériel.

Le polymère, c'est vraiment

musclé.


LOUIS-PHILIPPE force pour déchirer le sac de plastique. Le sac s'étire, mais le casse pas.


Au laboratoire, AMANDINE montre le sac en train de se former.


AMANDINE CODOU

Et là, après, la bulle elle

est séchée, si tu veux regarder.

On a un peu de... hop!


LOUIS-PHILIPPE ramasse le long sac de plastique.


LOUIS-PHILIPPE

Ouais.

C'est une drôle de texture.

C'est plus solide que les sacs

de poubelle que je connais.


AMANDINE CODOU

Oui. Tu as les deux faces.


LOUIS-PHILIPPE

Ouais...


AMANDINE CODOU

Du sac à double épaisseur.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


[LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Comme je l'ai déjà mentionné,

on cherche à produire des sacs

très solides. Amandine et ses

collègues veulent que tu puisses

transporter toutes tes courses

dans ton sac bio sans qu'il se

déchire. Pour cela, il faut

tester ses propriétés.

Donc, s'assurer qu'il soit assez

solide ou élastique. Et pour ça,

il faut aller à la machine à

tracteur.


LOUIS-PHILIPPE tient son gant de caoutchouc dans sa main et le fait parler.


LOUIS-PHILIPPE

(Faisant parler le gant)

C'est la machine à traction.


Au laboratoire, AMANDINE montre la machine à traction à LOUIS-PHILIPPE.


AMANDINE CODOU

La machine à traction, elle va

nous dire si l'échantillon, il

va être assez élastique ou si tu

vas être capable de mettre une

charge assez lourde à

l'intérieur pour que le sac ne

se casse pas immédiatement quand

tu l'utilises. Alors, si tu

veux, tu peux appuyer sur [mot_etranger=EN]start[/mot_etranger].

LOUIS-PHILIPPE

OK.


AMANDINE CODOU

Et ça va commencer à étirer

l'échantillon.


LOUIS-PHILIPPE

OK. À vos marques! Prêts!

Étirez!


LOUIS-PHILIPPE fait démarrer la machine, qui étire lentement l'échantillon.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S'adressant au public de l'émission)

Le problème avec la machine à

traction, c'est que c'est

vraiment, vraiment lent.


Pour passer le temps, LOUIS-PHILIPPE parle au téléphone.


LOUIS-PHILIPPE

Allô, «gant-maman»!

Comment ça va aujourd'hui?


Pour se désennuyer, LOUIS-PHILIPPE lance une balle par la fenêtre, joue à un jeu vidéo et fait de la jonglerie.


Au laboratoire, la machine à traction finit par casser l'échantillon.


LOUIS-PHILIPPE

Ah! Bien là, c'est parfait!

On a deux sacs.


AMANDINE CODOU

Deux sacs ou plutôt, là

maintenant, tu as toutes tes

courses par terre.


LOUIS-PHILIPPE

Parfait.


AMANDINE rit.


AMANDINE CODOU

Si tu veux, on peut

regarder sur l'ordinateur et

voir un peu ce qu'on a obtenu.

Ah! 400 % d'élongation.

C'est déjà bien.

Une bonne charge.

Donc, c'est bien, tu peux mettre

des courses dans ton sac.

C'est déjà une bonne nouvelle!


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

Maintenant que le sac est

brisé.


LOUIS-PHILIPPE pleure devant le sac brisé.


LOUIS-PHILIPPE

(Pleurant)

On se connaissait à peine!


LOUIS-PHILIPPE cesse de pleurer.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Mais pourquoi s'est-il brisé?

Pour savoir cela et pour

améliorer ses propriétés, il

faut l'analyser au microscope.


Au laboratoire, AMANDINE et LOUIS-PHILIPPE sont devant un ordinateur.


AMANDINE CODOU

On a mesuré les propriétés

mécaniques, maintenant on veut

savoir pourquoi les propriétés

sont telles qu'elles sont.


Sur l'écran d'ordinateur se trouve une image au microscope du sac.


AMANDINE CODOU

On regarde un peu la

répartition; là, tu peux voir,

tu as des gouttes.

Chaque goutte, c'est un

polymère. Et donc, en fonction

de la taille des gouttes et de

leur forme et de la structure

générale, ça va pouvoir t'aider

à comprendre les propriétés

mécaniques de ton matériel.


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

Wow! C'est tout un microscope

qu'Amandine utilise.

Il permet de grossir les images

plus de 500 000 fois.

Ce microscope s'appelle un

microscope électronique à

balayage. Est-ce qu'il sait

faire le ménage? Probablement

pas, mais je préfère l'appeler

la boîte à agrandissement à

balayage ou la «bab»,

ça sonne plus puissant.


Au laboratoire, LOUIS-PHILIPPE commente l'image sur l'écran d'ordinateur.


LOUIS-PHILIPPE

En regardant cette image-là,

je peux tirer comme conclusion

que juste ici on a une grotte.

De façon scientifique, qu'est-ce

qu'on pourrait conclure pour

améliorer le matériel?


AMANDINE CODOU

Ce que tu appelles une grotte

ici, c'est un peu comme ces

trous-là. C'est vraiment des

trous. À l'origine, il y avait

une goutte, il y avait un

polymère et au moment de la

rupture, la goutte est restée

dans l'autre partie. Tu peux

imaginer que de l'autre côté,

sur l'autre partie de

l'échantillon, ça représente

quelque chose comme ça.

Les gouttes sont réparties de

manière homogène et elles sont

assez petites, et des petites

gouttes, c'est très bien,

meilleure est la dispersion,

plus petites sont les gouttes et

meilleures sont les propriétés.


LOUIS-PHILIPPE et AMANDINE sont maintenant dans un autre corridor du laboratoire.


LOUIS-PHILIPPE

Merci beaucoup, Amandine,

pour tout ce que j'ai appris

aujourd'hui. J'en ai surtout

appris sur les polymères

biodégradables.

Mais là, il faut que j'aille

sortir les ordures.


AMANDINE CODOU

Avec ton sac biodégradable.


LOUIS-PHILIPPE

Évidemment.

Merci! Bye!


AMANDINE CODOU

Merci!


LOUIS-PHILIPPE est chez lui et commente sa visite.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Tu sais ce qui est drôle?

Quand on est allés voir les

polymères au microscope, il a

fallu recouvrir nos chaussures.

Regarde! J'ai rapporté des

pantoufles de chez Amandine.


LOUIS-PHILIPPE montre de petits chaussons de plastique sur ses pieds.


LOUIS-PHILIPPE

(S’adressant au public de l’émission)

Avec ça, quand on va jouer

dehors dans la boue, en

rentrant, simplement recouvrir

nos souliers avec ces chaussons.

Plus de taches et plus de mère

qui nous crie après!


VOIX DE LA MÈRE DE LOUIS-PHILIPPE

Louis-Philippe!


LOUIS-PHILIPPE

Quoi, maman?


VOIX DE LA MÈRE DE LOUIS-PHILIPPE

Va sortir les vidanges.


LOUIS-PHILIPPE

Maman! J'étais sensé leur dire

bye, d'aller visionner nos

vidéos sur le Web.


Générique de fermeture


Épisodes de Mix Métiers