Image univers Mix Métiers Image univers Mix Métiers

Mix Métiers

Quatre jeunes sillonnent l´Ontario afin de scruter à la loupe certains des métiers les plus intéressants tout en gardant leur coeur d´enfant.

Partager

Vidéo transcription

Ébéniste

Anne-Sophie rêve d´avoir une belle nouvelle cuisine. C´est pour cela qu´elle se rend dans le village de Moose Creek où elle rencontre l´ébéniste Nicholas Forgues! Ensemble, ils passeront à travers toutes les étapes qui permettront à notre animatrice d´avoir sa cuisine de rêve. En cours de route, Nicholas te dévoilera même l´instrument de musique préféré des ébénistes.



Année de production: 2018

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Générique d’ouverture


Titre :
Mix Métiers


ANNE-SOPHIE s’adresse au public de l’émission dans la cuisine chez elle. Elle fait de grimaces.


ANNE-SOPHIE

Oh! Oh, mon Dieu, c'est beau!


Des sourires fusent.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Salut! C'est Anne-Sophie

et tu écoutes Mix métiers.

As-tu déjà rêvé d'avoir une

belle cuisine neuve? Moi aussi!

C'est pour ça que je suis allée

rencontrer Nicholas qui est

ébéniste à Moose Creek; ça veut

dire, ruisseaux d'orignaux, en

français. C'est un petit village

étrange, dont je n'avais jamais

entendu parler, à 30 minutes à

l'est d'Ottawa. Je dis:

«Étrange», c'est que je n'ai

pas vu d'orignaux ni de

ruisseaux, pendant que j'étais

là.


ANNE-SOPHIE est à Moose Creek avec NICHOLAS FORGUES, ébéniste, à l’extérieur d’un atelier d’ébénisterie.


ANNE-SOPHIE

Salut, Nicholas!


NICHOLAS

Bonjour, Anne-Sophie!

Bienvenue dans mon atelier.

Aujourd'hui, on va faire des

armoires de cuisine.


ANNE-SOPHIE

Je suis prête! J'ai mes

souliers, puis tout le kit!

On y va?


NICHOLAS

On y va!


NICHOLAS et ANNE-SOPHIE entrent dans l’atelier. ANNE-SOPHIE met des boules dans ses oreilles pour se protéger du bruit.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Le bruit est tellement fort

dans l'atelier, qu'il faut

mettre des bouchons pour

protéger nos oreilles. Quand tu

les mets, c'est comme si je te

parlais, sans faire de bruit.


ANNE-SOPHIE mime qu’elle parle. Ensuite, elle fait le tour de l’atelier de fabrication d’armoires de cuisine.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Comme tu peux voir, c'est un

grand atelier. Et qui dit grand,

dit jouer à la cachette!


ANNE-SOPHIE est cachée dans une armoire.


Ensuite, ANNE-SOPHIE est devant un ordinateur avec NICHOLAS. Autour d’elle, il y a des échantillons de surfaces disponibles pour la confection d’armoires et de comptoirs de cuisine.


ANNE-SOPHIE

Est-ce qu'on est ici pour se

faire à dîner?


NICHOLAS

Pas encore. Premièrement,

il faut faire nos choix de

couleurs, pour savoir quelle

sorte de cuisine tu veux avoir.


ANNE-SOPHIE

Je peux te confirmer qu'il y a

plusieurs choix.

Je crois que je vais prendre

celui-là.


ANNE-SOPHIE fait le choix du revêtement pour les armoires.


NICHOLAS

Parfait! Une fois ton style

de porte choisi, il faut que

tu choisisses ton comptoir

et tes poignées.


ANNE-SOPHIE

Les poignées.


NICHOLAS

Oui.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Pour avoir une nouvelle

cuisine, il faut prendre plein

de décisions. Ton cerveau

fonctionne tout le temps!

Ce qui n'est pas évident, c'est

de savoir si ça va être beau.


ANNE-SOPHIE est assise au comptoir de sa cuisine devant un bol de céréales.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Tu ne veux pas manger tes

céréales tous les matins en te

disant: «Oh! Je n'aurais pas

dû mettre les armoires de cette

couleur-là!»


ANNE-SOPHIE est devant le présentoir d’échantillon de revêtements de comptoir.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant à NICHOLAS)

Lequel est ton préféré?


NICHOLAS

Il y a beaucoup de couleurs,

mais je préfère celui-ci.


NICHOLAS montre une plaque de marbre.


ANNE-SOPHIE

Ce sont de vraies pépites

d'or?


NICHOLAS

Non! Ce ne sont pas de vraies

pépites d'or.


ANNE-SOPHIE

Ah! Est-ce que ça coûte aussi

cher que les pépites de chocolat

ou des pépites d'or?


NICHOLAS

Aussi cher que des pépites

d'or!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

On dit que la cuisine est la

pièce la plus importante dans

une maison, parce qu'on y passe

le plus de temps! Je dirais que

la pièce la plus importante

est l'armoire à biscuits

aux pépites de chocolat.

Ah, des biscuits!


ANNE-SOPHIE mange un biscuit.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il y a des gens qui mettent du

marbre dans leur cuisine.

Savais-tu que le marbre blanc,

le plus prisé dans le monde,

vient d'Italie? Mais ça coûte

vraiment cher! On en trouve dans

les temples de Jules César et

dans les salles de bain des rois

et des reines. Heureusement

qu'il y a du granite ou d'autres

pierres, qui ressemblent au

marbre, mais qui coûtent

beaucoup moins cher. Le seul

marbre auquel j'ai touché, c'est

celui au baseball quand tu

claques un circuit!

(Faisant mine de frapper un circuit)

Oh! Elle est partie!


ANNE-SOPHIE est assise dans un fauteuil devant un bureau. Sur le mur un inventaire de poignées est exposé.


ANNE-SOPHIE

Nicholas! En quel honneur,

suis-je assise dans cette

chaise, si confortable?


NICHOLAS

On a fait tous tes choix,

alors on est en train de faire

ton dessin en 3D.

Veux-tu des changements?


ANNE-SOPHIE

Est-ce que l'on peut changer

l'îlot de place?


NICHOLAS

Oui. Où le veux-tu?


ANNE-SOPHIE

À l'horizontale, à peu près

par là.

Peux-tu le monter un peu plus,

s'il te plaît?


NICHOLAS fait le plan sur un ordinateur selon les indications d’ANNE-SOPHIE.


NICHOLAS

Oui.


ANNE-SOPHIE

Lorsque je mange mes céréales,

j'aime être proche du frigo...


NICHOLAS

OK.


ANNE-SOPHIE

Je sais que je suis bizarre,

mais...


De retour dans sa cuisine, ANNE-SOPHIE fait mine de parler à quelqu’un.


ANNE-SOPHIE

Monsieur! Je trouve que cette

cuisine manque cruellement

d'espace pour les bols à crème

glacée.


ANNE-SOPHIE répond en jouant le rôle du Monsieur.


ANNE-SOPHIE

(Jouant le monsieur)

Eh bien, madame! Je vous dirais

que j'en ai ras le bol!


NICHOLAS parfait le plan avec ANNE-SOPHIE.


ANNE-SOPHIE

Suis-je la cliente la plus

exigeante que tu as eue?


NICHOLAS

Non! On en a eu des pas mal

plus exigeantes.


ANNE-SOPHIE

Oh!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Parler autant cuisine, ça me

donne faim! Sais-tu quelle est

ma recette préférée?

La sauce béchamel au poulet dans

les vol-au-vent! Trois

cuillerées à soupe de beurre.

Trois cuillerées de farine.

Deux tasses de lait.

Un demi-oignon haché finement.

Une pincée de muscade.

Mets tout ça dans un bol.

(Préparant son mélange au comptoir)

Va montrer le résultat à ta

mère! Va écouter la télé,

pendant qu'elle fait la recette

comme il le faut...


Dans le bureau de NICHOLAS, ANNE-SOPHIE continue d’imaginer sa cuisine.


ANNE-SOPHIE

Ça commence à ressembler à ma

cuisine de rêve!

Prochaine étape?


NICHOLAS

On va aller couper ta cuisine!


ANNE-SOPHIE

Couper la cuisine?


NICHOLAS

Oui!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

J'étais prête à prendre les

ciseaux et courir, je veux dire;

marcher tranquillement vers la

cuisine pour la couper!

Mais Nicholas m'a dit que

c'était une expression à

Moose Creek.

On ne coupe pas vraiment

la cuisine. On va découper,

avec les machines, les planches

de bois qui vont servir à faire

les armoires de la cuisine.


ANNE-SOPHIE se trouve maintenant devant une machine qui s’appelle Thermwood qui ressemble à un ordinateur.


NICHOLAS

Ça, c'est l'ordinateur qui va

contrôler notre scie NC.


ANNE-SOPHIE

Ah! C'est ça, la scie NC?

(Avec une pointe de déception)

Ah!


ANNE-SOPHIE tape sur le clavier du contrôle par ordinateur.


NICHOLAS

Là-dedans, j'ai le programme

pour faire les armoires.


ANNE-SOPHIE

C'est avec ça qu'on va faire

les armoires?


NICHOLAS

C'est ça! On va planifier

notre armoire ici. Puis, on va

la mettre à couper là-bas.


ANNE-SOPHIE

Hm-hm.


ANNE-SOPHIE commente dans la cuisine chez elle.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Nicholas a vraiment des

machines ultras modernes.

Pas besoin de sortir une scie ou

une hache, comme les bûcherons

de l'ancien temps.

Tout est programmé et la coupe

se fait les yeux fermés.

Bon! Il faut peut-être que tu

aies un oeil ouvert pour appuyer

sur le bon bouton, mais après,

tu peux fermer les yeux!


Dans l’atelier, NICHOLAS et ANNE-SOPHIE sont devant le contrôle par ordinateur de la coupeuse.


ANNE-SOPHIE

Je suis vraiment chanceuse!

Elles vont être super belles mes

armoires!


NICHOLAS

Bien oui.


ANNE-SOPHIE fait un décompte avec ses doigts et appuie sur le bouton de démarrage.


La machine qui découpe se met en marche et découpe des planches qui serviront à faire les armoires.


Ensuite, ANNE-SOPHIE et NICHOLAS prennent les pièces découpées pour les entasser.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il n'y a pas juste la cuisine

folle du Musée des Sciences et

de la technologie du Canada qui

est croche!


La cuisine d’ANNE-SOPHIE est en angle et ANNE-SOPHIE glisse sur le plancher.


VOIX MASCULINE

Non! Anne-Sophie!


ANNE-SOPHIE

(Glissant sur le plancher croche)

Ah!


De retour dans l’atelier d’ébénisterie, ANNE-SOPHIE est assise sur la table de découpage.


ANNE-SOPHIE

À quoi servent les quatre

miroirs qui entourent la grosse

machine?


NICHOLAS

Les miroirs, ce sont

les systèmes de

sécurité. Aussitôt qu'il y a

quelqu'un qui passe, les

lumières allument et la machine

s'éteint.


ANNE-SOPHIE

C'est vraiment un système de

sécurité?


NICHOLAS

Oui!


ANNE-SOPHIE

Donc ce n'est pas pour me

replacer les cheveux!


NICHOLAS

Non! Aussitôt que tu vas

en avant, la machine s'éteint.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

C'est quand même rassurant de

savoir qu'il y a un système de

sécurité qui arrête la machine!

Ouf! Une chance!

Disons que je suis somnambule...

et que je marche dans l'atelier

la nuit, les miroirs vont me

sauver la vie?

Ah! Mes héros!


Intertitre :
Mix Métiers Le sprint


Dans l’atelier, ANNE-SOPHIE pose des questions farfelues en rafale.


ANNE-SOPHIE

Un pianiste joue du piano.

Un guitariste joue de la

guitare. Quel instrument joue un

ébéniste?


NICHOLAS

Un ébéniste joue de l'égoïne.


ANNE-SOPHIE

De l'égoïne?


NICHOLAS

De l'égoïne.


ANNE-SOPHIE

Pas un iguane? Une égoïne...


NICHOLAS

Non! De l'égoïne.


ANNE-SOPHIE

Es-tu capable de couper des

cheveux en quatre?


NICHOLAS

Non! Des cheveux, c'est trop

petit pour essayer de couper.


ANNE-SOPHIE

Est-ce que ton père est

toujours au-dessus de ton épaule

pour voir si tu travailles bien?


Le père de NICHOLAS sort la tête au-dessus de son épaule.


NICHOLAS

Toujours.


ANNE-SOPHIE

Pourquoi ne fabriques-tu pas

une table sur laquelle on peut

dessiner, sans se faire chicaner

par les parents.


NICHOLAS

Je suis en train d'en inventer

une, chut! Ne le dis pas aux

parents!


ANNE-SOPHIE

OK. À quel âge as-tu fait ton

premier meuble?


NICHOLAS

J'étais à quatre pattes, quand

j'ai fait ma première chaise,

mais j'étais trop petit pour

m'asseoir dessus.


ANNE-SOPHIE

Es-tu surpris d'encore avoir

tous tes doigts?


NICHOLAS

Ouais, presque.


NICHOLAS fait un truc avec ses mains pour montrer que son pouce est coupé.


ANNE-SOPHIE

C'est fini!


ANNE-SOPHIE sort de l’atelier devant un grand champ, puis elle revient à l’intérieur. Elle fait rouler des rouleaux qui sont placés à l’horizontale au bout d’une table de découpage.


ANNE-SOPHIE

Pourquoi on est avec tous les

cylindres qui tournent?


NICHOLAS

Cette machine, une fois qu'on

a fini de couper, il faut mettre

un ruban de champ sur les côtés.


ANNE-SOPHIE

Un ruban de quoi?


NICHOLAS

Un ruban de champ.


ANNE-SOPHIE

De champ?


NICHOLAS montre un gros rouleau de ruban qui sert à couvrir la tranche des armoires.


NICHOLAS

C'est ce qui va couvrir les

matériaux qui sont de plusieurs

couleurs. On le met de la

couleur des portes que tu vas

avoir.


ANNE-SOPHIE

Un ruban qui vient du champ?


ANNE-SOPHIE aide NICHOLAS à poser le ruban.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Mon armoire commence à prendre

forme! Il va falloir que je

décide ce que je vais mettre à

l'intérieur.

Mes poupées? Non!

Mes crayons? Non!

Mes bracelets? Non!

Mes photos.


VOIX MASCULINE

On va mettre les assiettes.


ANNE-SOPHIE

Yé! Ça règle mon problème.


ANNE-SOPHIE travaille avec NICHOLAS dans l’atelier, elle lime les arêtes des armoires.


ANNE-SOPHIE

Est-ce que tu t'es déjà fait

mal avec une lime?


NICHOLAS

Ah, oui! Les premiers temps,

c'est assez facile de se prendre

les doigts dedans.


ANNE-SOPHIE

Est-ce que tu saignais?


NICHOLAS

Non! Ça pince!


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Je me suis déjà coincé le

doigt dans une porte.

Vous voulez voir la face que

j'ai faite quand c'est arrivé?

(Grimaçant en se tenant le doigt)

Ah, mon doigt!


Dans l’atelier, ANNE-SOPHIE s’apprête à assembler son armoire.


ANNE-SOPHIE

À l'assemblage moussaillons!


NICHOLAS

On va juste le dépoussiérer

pour s'assurer qu'il n'y a

aucune poussière dedans.


NICHOLAS prend un fusil à air comprimé et dépoussière les panneaux.


NICHOLAS

OK.


ANNE-SOPHIE

C'est fini?


NICHOLAS

C'est fini.


ANNE-SOPHIE

(S’approchant d’un outil.)


ANNE-SOPHIE

OK. C'est un fusil à colle?


NICHOLAS

Oui! C'est un gros fusil

à colle chaude.


ANNE-SOPHIE

Oh! Oh! Il ne faut pas

toucher!


NICHOLAS

Non.


ANNE-SOPHIE se cache dans des armoires déjà assemblées. Ensuite, NICHOLAS la retrouve.


ANNE-SOPHIE

Qu'est-ce qu'on va faire?


NICHOLAS

On va faire la finition.


ANNE-SOPHIE

Hm-hm.


NICHOLAS

On va commencer par passer les

portes dans un sableur.

Un gros sableur...


ANNE-SOPHIE

Un gros, gros, gros?


NICHOLAS

Oui!


ANNE-SOPHIE

Est-ce que c'est dangereux un

sableur?


NICHOLAS

Oui! Il ne faut pas te mettre

les mains dedans, parce que

sinon, il va sabler tes mains.


ANNE-SOPHIE

Je n'aurai plus de peau?


NICHOLAS

Tu n'auras plus de peau.


Devant le sableur, ANNE-SOPHIE récupère les panneaux à la sortie. Ensuite, elle rejoint NICHOLAS à une table où ils sablent une dernière fois.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

J'adore sabler des planches!

Ça chatouille partout.

Es-tu chatouilleux ou

chatouilleuse toi?

Pour moi, la pire torture,

c'est de me faire chatouiller

en arrière des oreilles.


Un doigt s’approche de la tête d’ANNE-SOPHIE qui se retourne promptement.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant à la personne au bout du doigt)

Hé! Penses-y, même pas.


Ensuite, ANNE-SOPHIE est devant une grosse machine.


ANNE-SOPHIE

À quoi sert cette machine?


NICHOLAS

Elle assemble les cabinets.

Elle les pince ensemble pendant

quatre minutes. Après, on ne

peut plus le démolir, la colle

est sèche et c'est très solide.


NICHOLAS actionne la machine qui commence à assembler l’armoire d’ANNE-SOPHIE.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

C'est drôle qu'on appelle ça

une presse, parce que, entre toi

et moi, ça ne bouge tellement

pas vite. Mettons qu'il ne faut

pas être trop pressé! Peut-être

qu'il faudrait appeler ça, une

pas presse. C'est comme l'animal

qui dort tout le temps et qui

bouge super lentement.

Comment s'appelle-t-il, encore?

Ah oui! Le paresseux!


Une fois l’armoire assemblée, NICHOLAS prend une agrafeuse à pression et fixe le fond de l’armoire.


NICHOLAS

On va juste donner une couple

de tacs. Ça ne bougera pas.


L’armoire d’ANNE-SOPHIE est presque finie. Elle peut donc s’amuser à lancer du bran de scie un peu partout autour d’elle.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

Quand je vois quelque chose de

magique, comme ma petite

armoire, je ne peux pas

m'empêcher de...


ANNE-SOPHIE lance de la poussière en l’air. Ensuite, elle rejoint NICHOLAS qui peint l’armoire dans un espace spécial. Tous les deux portent des masques pour ne pas respirer la peinture.


ANNE-SOPHIE est maintenant avec NICHOLAS dans une cuisine.


ANNE-SOPHIE

C'est vraiment beau ici,

mais c'est que...


NICHOLAS

On a mis ton îlot comme tu

voulais, proche de ton frigo

pour tes céréales le matin.


ANNE-SOPHIE

Mais...


NICHOLAS

Une fois qu'on a tout fini,

on s'assure d'avoir les bonnes

poignées...


ANNE-SOPHIE

Euhh...


NICHOLAS

Tout est bien ajusté, les

joints, aussi l'évier comme...


ANNE-SOPHIE

Oui, mais...

c'est vraiment beau ici!

Mais c'est que... ce n'est pas

chez moi!


NICHOLAS

Oh!


ANNE-SOPHIE est chez elle. Elle commente sa visite.


ANNE-SOPHIE

(S’adressant au public de l’émission)

J'ai adoré découvrir le

charmant petit village

de Moose Creek.

Après avoir bien rangé la

cuisine, la prochaine fois que

tu essaieras de faire ma recette

de béchamel au poulet, viens

voir nos vidéos sur le Web. Bye!


Génréique de fermeture

Épisodes de Mix Métiers