Petites Bouchées du Monde

Partez à la découverte culinaire internationale avec Lilianne et Baptiste, des voisins devenus copains et créateurs du vlog Petites bouchées du monde. De l'Afrique à l'Asie, des Amériques à l'Europe, chaque épisode célèbre la nourriture traditionnelle d'un pays où les animateurs sont invités dans les cuisines de leurs admirateurs et s'amusent à préparer une recette du pays d'origine de leurs familles. Une exploration gastronomique des coutumes de table et d'ingrédients exotiques, Lilianne et ...

Partager
Image univers Petites Bouchées du Monde Image univers Petites Bouchées du Monde

Vidéo transcription

Haïti

Lilianne tente de faire un pain aux patates, un dessert haïtien lorsque Jemima, une admiratrice d’origine haïtienne, l’invite chez elle pour cuisiner du griot et des plantains frits. Des ingrédients tout nouveaux pour Lilianne et des épices aussi!



Réalisateur: Émilie Martel
Année de production: 2020

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Sur un trottoir, deux adolescents, BAPTISTE et LILIANNE, marchent ensemble et s'adressent au public de l'émission.


BAPTISTE

Moi, c'est Baptiste.


LILIANNE

Et moi, je suis Lilianne.

On est voisins.


BAPTISTE

Notre objectif est de découvrir

les cultures du monde...


LILIANNE

Pour notre nouveau vlogue...


BAPTISTE ET LILIANNE

«Petites bouchées du monde!»


BAPTISTE

À nous le savoir!


LILIANNE

C'est parti!


Générique d'ouverture


BAPTISTE ET LILIANNE (Narrateur)

Et bienvenue à

«Petites bouchées du monde!»


Titre :
Petites bouchées du monde


Intertitre :
La cuisine haïtienne


Dans une cuisine, LILIANNE pote un tablier et une toque de chef à son nom. Elle s'adresse au public de l'émission en se filmant à partir de sa tablette électronique.


LILIANNE

Bienvenue à

Petites bouchées

du monde. Ici chef Lilianne,

et aujourd'hui, j'ai pensé

vous transporter en Haïti,

avec un dessert typique

du pays: le pain patate.


Dans la fenêtre derrière LILIANNE, BAPTISTE regarde et lui fait des grimaces.


LILIANNE

Bon, pour commencer,

on doit éplucher deux tasses

et demie de patates douces.

Ah! Puis en y pensant, pour être

efficace, faites-le en longueur.


LILIANNE commence à éplucher une patate douce avec un économe. Pendant ce temps, BAPTISTE entre discrètement dans la cuisine en marchant sur la pointe des pieds.


LILIANNE

C'est plus facile.


LILIANNE glisse son économe du mauvais côté et ne parvient pas à éplucher la patate. Un dessin de chapeau de cuisinier apparaît avec une expression surprise, puis disparaît. LILIANNE lâche un petit rire gêné.


LILIANNE

Bien, il veut pas éplucher!

Ah! Il est brisé.


BAPTISTE arrive derrière LILIANNE. Celle-ci se retourne et sursaute alors que BAPTISTE lui fait une grimace d'épouvante.


LILIANNE

(Sursautant)

Wow! Salut, Baptiste.


LILIANNE stoppe l'enregistrement sur sa tablette électronique. BAPTISTE lui tend alors un éplucheur.


LILIANNE

Ouh! Un éplucheur...


LILIANNE tend le bras pour lui prendre, mais celui-ci l'éloigne. Le dessin du chapeau de cuisinier apparaît avec des étoiles dans les yeux, puis disparaît


BAPTISTE

Oh! Attends, j'y pense.

Savais-tu que la cuisine

haïtienne est un mélange de

plusieurs groupes ethniques qui

ont habité sur l'île; comme

les Africains, les Espagnols,

mais aussi les Américains,

les Français et les Taïnos.


Les drapeaux des pays mentionnés par BAPTISTE apparaissent. BAPTISTE réfléchit une seconde et LILIANNE en profite pour lui prendre l'éplucheur.


LILIANNE

Ah! Ah! Oh! Je pense qu'on

devrait contacter Jemima.


BAPTISTE

Jemima?


BAPTISTE va mettre son tablier et sa toque et revient rejoindre LILIANNE.


LILIANNE

C'est une fan de

«Bouchées du monde». Elle est aussi

Haïtienne. Elle pourrait

sûrement nous en dire plus

sur le pays et sur la recette.


LILIANNE passe un appel vidéo avec JEMIMA sur sa tablette électronique.


JEMIMA

Allô, Lilianne.


LILIANNE

Salut, Jemima. Tu connais

Baptiste, pas vrai?


JEMIMA

Oui, c'est vrai, j'ai vu

ses vidéos. Salut, Baptiste.


BAPTISTE

Salut, Jemima.

Lilianne fait un pain patate.


JEMIMA

Un pain patate?

Euh, ce ne sont pas les bonnes

patates que tu utilises.


LILIANNE

Quoi? Comment ça?

J'ai utilisé des patates

douces exprès.


JEMIMA

Oui, mais il y a des

grandes variétés de patates.

Celles qu'on utilise, c'est

les patates à la peau violette

et à la chair blanche.


Une assiette remplie des patates décrites par JEMIMA est présentée avec le dessin du chapeau de cuisinier tirant la langue pour saliver; puis ils disparaissent.


JEMIMA

Celles-là sont plus sucrées et

plus sèches, donc elles cuisent

mieux pour les pains patate.


LILIANNE

(Soupirant)

J'abandonne.


BAPTISTE

Pas de panique! Jemima,

tu peux nous aider à

faire une recette, hein?


JEMIMA

Avec plaisir.


LILIANNE

C'est réglé. Jemima, j'arrive.


JEMIMA

D'accord. Bye, à bientôt.


L'appel vidéo se termine.


LILIANNE

Baptiste, pourrais-tu faire

des frites de patate douce

en attendant, s'il te plaît?


LILIANNE tend la planche à découper avec les patates douces à BAPTISTE.


BAPTISTE

Euh...


LILIANNE

Merci, bye.


LILIANNE quitte la cuisine.


BAPTISTE

OK.


BAPTISTE prend la tablette électronique.


BAPTISTE

Je prends la relève.

C'est parti.


BAPTISTE commence à éplucher les patates douces.


Une mappemonde est présentée. Diverses illustrations représentant des monuments célèbres de différents pays parsèment la carte. Le dessin d'un chapeau de cuisinier au visage souriant pointe l'emplacement de la Haïti.


LILIANNE (Narratrice)

Haïti, surnommée

«la perle des Antilles», est

la première république noire

indépendante. Elle a obtenu

son indépendance de la France

en 1804. La capitale se nomme

Port-au-Prince, et les Haïtiens

parlent le français et le

créole.


Une photo de Port-au-Prince est présentée.


LILIANNE

La cuisine haïtienne est

toujours bien assaisonnée,

et les poivrons sont souvent

utilisés pour renforcer la

saveur des différents plats.


Des photos de plats haïtiens sont présentées, ainsi qu'une photo de piment fort.


Un moment plus tard, LILIANNE marche sur le trottoir et s'adresse au public de l'émission.


LILIANNE

Je suis en route pour rencontrer

Jemima. Ça fait 14 ans

qu'elle habite à Ottawa.

Elle est d'origine haïtienne.


Des photos de JEMIMA sont présentées: avec ses toutous, tenant un dessert ou chantant sur une petite scène.


LILIANNE

Jemima, c'est une fille

très dynamique. Elle est aussi

animatrice à la Radio Jeunesse

Francophone, et adore chanter.


Une vidéo de JEMIMA qui décore un gâteau est présentée.


LILIANNE

Pour Jemima, la cuisine,

c'est un art où elle peut

exprimer sa créativité. J'ai

vraiment hâte de la rencontrer,

et de me réchauffer. On y va!


Un moment plus tard, LILIANNE cogne à la porte d'un appartement. JEMIMA lui ouvre.


JEMIMA

Bonjour, Lilianne.


LILIANNE

Bonjour, Jemima.


JEMIMA

Bienvenue. Entre.


LILIANNE

Merci.


LILIANNE entre avec un paquet cadeau.


Dans le salon, en alternance, JEMIMA est interviewée.


JEMIMA

(En entrevue)

Je m'appelle Jemima

et j'ai 14 ans.

(Dans le salon)

(langue_etrangere=HT)

Kouman ou ye?

(/langue_etrangere)


LILIANNE

C'est quoi que ça veut dire?


JEMIMA

Ça veut dire

«Comment ça va?» En créole.


En alternance, LILIANNE est aussi interviewée dans le salon.


LILIANNE

(En entrevue)

J'ai appris un nouveau mot

en créole.

(Dans le salon)

Comment tu dis:

«Ça va super bien.»?


JEMIMA

Tu répondrais:

(langue_etrangere=HT)

«Mwen bien!»

(/langue_etrangere)


LILIANNE

(langue_etrangere=HT)

Mwen bien!

(/langue_etrangere)

(En entrevue)

Comme, un peu...

(langue_etrangere=HT)

Mwen bien!

(/langue_etrangere)


JEMIMA

(Dans le salon)

Le créole, c'est comme un

mélange de français, d'espagnol,

d'anglais. C'est comme plein

de langues différentes.


La MÈRE DE JEMIMA le rejoint au salon.


JEMIMA

Voici ma mère.


MÈRE DE JEMIMA

(langue_etrangere=HT)

Kouman ou ye?

(/langue_etrangere)


LILIANNE

(langue_etrangere=HT)

Mwen bien!

(/langue_etrangere)


JEMIMA et sa MÈRE rient.


LILIANNE

(Tendant son paquet cadeau à JEMIMA)

Tiens, ça, c'est pour toi?


JEMIMA

Ah! Un cadeau pour moi. Merci.


JEMIMA et LILIANNE se rendent à la table de cuisine pour ouvrir le paquet. JEMIMA en sort une toque de chef avec le drapeau haïtien et son nom écrit dessus.


JEMIMA

Ah! Cool, un chapeau.

(En entrevue)

Ça dit: «Chef Jemima».

C'est vraiment cool.


JEMIMA sort aussi un tablier et le met. LILIANNE fait de même avec son propre tablier et sa propre toque.


Des images de griot sont présentées.


JEMIMA

Alors, aujourd'hui, ce qu'on

va préparer, c'est du griot.


LILIANNE

Comment du gruau

avec de l'avoine?


JEMIMA

(Riant)

Non. C'est du porc frit. C'est

un plat très populaire en Haïti.


LILIANNE

Ah! J'ai vraiment hâte.

Voici les ingrédients qu'on

a de besoin pour le griot.


Les ingrédients pour le griot sont présentés en images, soit: du porc, des épices, du citron vert, du vinaigre, du piment épicé, du persil, de l'huile, du sel et du poivre.


JEMIMA montre un bol de morceau de porc sur le comptoir de la cuisine.


JEMIMA

Donc, ici, on a la viande

de porc que j'ai nettoyée avec

du vinaigre et du sel, pour

bien nettoyer la viande, au

lieu de juste avec de l'eau.

Maintenant, c'est le temps

d'assaisonner la viande.

Mais d'abord, il faut

qu'on lave les mains.


JEMIMA et LILIANNE se lavent les mains et enfilent des gants en vinyle. Elles s'installent au comptoir.


Texte informatif :
Étape 1: assaisonner la viande


LILIANNE

C'est quoi, encore,

qu'il faut faire?


JEMIMA

Donc, maintenant, je vais

séparer la viande pour que

tu puisses avoir la chance

d'assaisonner la viande aussi.


JEMIMA dépose quelques morceaux de porc dans un autre bol devant LILIANNE.


JEMIMA

Alors, pour le griot, on a plein

d'assaisonnements différents.

Ça, c'est des épices

maison qu'on prépare avec

du poivron, piment fort,

oignon vert et de l'ail.

Donc, c'est ça qui va vraiment

donner le goût à notre viande.

Là, on met un peu de poivre.

Ensuite, la poudre de Cayenne.

Et puis là, on a un mélange

d'épices que tu utilises

avec toutes les nourritures:

le Vegeta. Et puis finalement,

le persil.


JEMIMA et LILIANNE versent les ingrédients mentionnés avec le porc dans leur bol respectif.


JEMIMA

Alors, maintenant, c'est

la partie amusante. On va

masser la viande et vraiment

pour que l'assaisonnement

entre dans la viande.


Texte informatif :
Étape 2: masser la viande pendant deux minutes


LILIANNE

(Incertaine)

Je masse la viande?


JEMIMA

Oui, comme un petit massage.

C'est vraiment amusant.

C'est pas...


JEMIMA et LILIANNE massent le porc avec les épices.


JEMIMA

Tu vois, maintenant, la viande

commence à être belle.


LILIANNE

Ça sent bon.

Est-ce que ça, c'est un

de tes plats préférés?


JEMIMA

Oui, j'adore.

C'est vraiment bon.

(En entrevue)

C'est pas quelque chose

que je fais souvent.

J'ai mangé quelques fois,

et puis c'est vraiment bon.

(Dans la cuisine)

Donc, maintenant, on doit

laisser la viande mariner pour,

comme, 1 heure 30.


Texte informatif :
Étape 3: laisser mariner la viande 1 heure 30


JEMIMA

Donc, on va

le couvrir avec du plastique.

Oui, des fois, le plastique

ne coopère pas.


JEMIMA tire sur la pellicule plastique, mais le rouleau suit. JEMIMA et LILIANNE rient. Le dessin du chapeau de cuisinier apparaît en grimaçant de rire, puis disparaît. Finalement, JEMIMA réussit à mettre la pellicule plastique sur les deux bols.


JEMIMA

On va le mettre sur,

comme, le comptoir pour

que ça puisse mariner.


Un moment plus tard, la MÈRE DE JEMIMA rejoint JEMIMA et LILIANNE au comptoir.


Texte informatif :
Plantain, jus de citron, sel et poivre, piment de Cayenne, huile


JEMIMA

Alors, maintenant, on va

préparer les bananes pesées.

Ce qu'on a, c'est

les plantains verts.


LILIANNE

Est-ce que ça,

c'est comme des bananes que

tu peux acheter au magasin?


JEMIMA

Oui, c'est des bananes que j'ai

achetées au magasin, mais pas

les mêmes bananes que tu manges

comme ça. C'est la même famille,

mais pas la même chose.

Tu vas l'aimer, je crois.


LILIANNE

(En entrevue)

Je connaissais pas les

plantains verts, avant,

jusqu'à aujourd'hui.


JEMIMA

(Dans la cuisine)

Là, on a le sel. Ensuite,

aussi, on ajoute de la

poudre de Cayenne, pour

que ce soit un peu épicé.


LILIANNE

Est-ce que l'eau,

c'est ça qui donne le goût?


JEMIMA

Oui, avec l'épice. Tu ne

veux pas trop piquant, ne

mets pas trop. Si tu aimes

beaucoup piquant, tu ajoutes

plus. C'est à ton goût.

Donc, maintenant, on ajoute

du poivre, et puis aussi,

du jus de citron. On ajoute,

et puis on continue à

mélanger jusqu'à ce que ce

soit bien dissout dans l'eau.

(Coupant les plantains avec un couteau)

On coupe les pointes.

Ensuite, on fait comme une

coupe au milieu de la pelure.

Avec tes doigts, tu enlèves

la pelure, comme ça.

Donc, tu peux essayer

à ton tour.

Et puis tu coupes les pointes.


JEMIMA et LILIANNE coupent des plantains ensemble.


JEMIMA

Et puis après, tu coupes

à travers le plantain.


LILIANNE

On va y arriver.

(En entrevue)

J'ai eu de la misère

à couper les bananes.


JEMIMA

(Dans la cuisine)

Quand c'est la première fois,

c'est un peu difficile.


LILIANNE

Ouais.


JEMIMA

C'est plus facile

la deuxième fois.


LILIANNE

J'ai de la misère.

Bon, première banane de faite.


JEMIMA

Moi, d'habitude, je coupe

en diagonale, un peu, comme ça;

d'une grosseur environ comme

ça. Et puis ensuite, après

les avoir coupées, on fait

juste les mettre dans l'eau.


JEMIMA et sa MÈRE prennent le bol de plantains dans l'eau épicée et le déposent sur un autre comptoir.


LILIANNE

(S'adressant au public de l'émission)

J'ai vraiment hâte de manger.


La MÈRE DE JEMIMA s'installe à la cuisinière.


MÈRE DE JEMIMA

Vous êtes prêtes, les filles?


LILIANNE ET JEMIMA

Ouais.


JEMIMA

Donc, maintenant, ma mère va

frire les bananes pour nous.


MÈRE DE JEMIMA

Attention pour pas brûler!


La MÈRE DE JEMIMA dépose quelques bananes dans une poêle à frire.


JEMIMA

Ici, il faut faire attention,

parce que comme les bananes sont

mouillées... Tu sais, l'eau et

l'huile se mélangent pas. À

cause de l'eau, ça va comme

éclater un peu, et tu veux pas

te brûler. Donc, c'est vraiment

recommander que tu fasses

attention, ou que tu demandes

à un parent de le faire.

On va faire sur un bord pour

comme deux ou trois minutes,

jusqu'à tant que tu voies que

ça commence à être comme jaune.

On va tourner de bord et

puis faire la même chose,

et puis on l'enlève.


MÈRE DE JEMIMA

Alors là, vous

allez les écraser.


JEMIMA montre un outil de cuisine typiquement haïtien.


JEMIMA

Oui, donc on a cette pèse. Ce

sont les pèses qu'on utilise en

Haïti. Tu vas prendre la banane,

tu le mets sur la pèse. Ensuite,

tu vas la peser, comme ça.

Tu fais juste la fermer,

un peu. Et puis après,

tu fais juste peser.


LILIANNE

Donc, c'est comme une crêpe.


JEMIMA

Oui, on peut dire ça.


LILIANNE

(En entrevue)

Moi, l'étape que

j'ai la plus aimée...

(Dans la cuisine)

Et crêpe!

(En entrevue)

... c'était d'écraser

les bananes en pancakes.


JEMIMA

Utilise tes muscles.

(En entrevue)

Quand tu n'es pas habitué, ça

peut être difficile d'écraser

les bananes, mais elle a bien

fait pour sa première fois.


Le dessin du chapeau de cuisinier apparaît avec un pouce en l'air, puis disparaît.


LILIANNE

(Dans la cuisine)

Pancake parfait.


LILIANNE montre sa banane plantain bien écrasée.


JEMIMA

On a presque terminé.

Il nous reste juste une

dernière étape, qui est de

les frire une deuxième fois.


La MÈRE DE JEMIMA prend les bananes écrasées avec une pince, les plonge dans l'eau épicée avant de les faire frire à nouveau dans la poêle.


JEMIMA

Alors, maintenant, ça fait

1 heure 30 depuis que la viande

est marinée. Donc,

maintenant, on va bouillir

la viande pour la cuire.


Texte informatif :
Étape 4: bouillir la viande 20 minutes avec le piment


JEMIMA dépose les morceaux de porc mariné dans une casserole.


LILIANNE

Quand tu fais cuire la

viande, est-ce que tu

mets le piment dedans?


JEMIMA

Oui, on met le piment dans

la viande pour donner le goût

épicé. Maintenant, on va

ajouter de l'eau pour bouillir.

Environ, comme, une tasse,

je dirais. Et puis on ajoute

le piment, bien sûr.

Donc, maintenant,

il faut cuire la viande

sur le four à feu moyen.


LILIANNE

OK, et il faut laisser bouillir

ça combien de minutes?


MÈRE DE JEMIMA

15 à 20 minutes.


JEMIMA

Je regarde souvent des vidéos

de la cuisine sur YouTube

pour apprendre des nouvelles

recettes et non seulement

la nourriture haïtienne, mais

aussi, comme, d'autres nations.

(En entrevue)

Depuis que je suis jeune,

j'adore la cuisine et puis

c'est juste une de mes passions.


LILIANNE

(Dans la cuisine)

Puis, c'est-tu toi, comme,

la grande chef de la maison?


JEMIMA

Oui, on peut dire ça.


MÈRE DE JEMIMA

Moi, j'aime pas cuisiner,

alors...


LILIANNE

(En entrevue)

Elle est juste trop bonne.


Un moment plus tard, la MÈRE DE JEMIMA ramène la casserole de porc cuit sur le comptoir devant JEMIMA et LILIANNE.


MÈRE DE JEMIMA

C'est prêt.


Texte informatif :
Étape 5: couper la viande en morceaux


JEMIMA

Alors, pour couper, avec

le couteau... Tu veux pas

le faire trop petit. Environ

des morceaux comme ceci.


JEMIMA coupe un morceau de taille moyenne.


MÈRE DE JEMIMA

Et puis on va

faire frire la viande.


Texte informatif :
Étape 6: frire la viande dans l'huile ou au four


La MÈRE DE JEMIMA met les morceaux de porc dans la poêle à frire.


JEMIMA

Ou bien, tu peux aussi le

mettre dans le four, comme le

poulet, des fois, on le met dans

le four au lieu de le frire.


LILIANNE

Nous, des fois,

c'est soit du BBQ.


JEMIMA

En Haïti, c'est ça qu'on

appelle «fritaille»,

quand on frit les choses

comme bananes, griot, etc.

Tu vas voir,

ça va être très bon.


LILIANNE

J'ai hâte.


La MÈRE DE JEMIMA retire le porc frit de la poêle et le verse dans un plat de service.


JEMIMA

Donc, maintenant, la dernière

étape, c'est de décorer.

On coupe l'oignon.

Tu peux essayer

de le faire aussi.

Juste des lignes.


JEMIMA laisse tomber des rondelles d'oignons sur le plat de service.


JEMIMA

Je vais commencer à placer

par-dessus. Tu fais juste

le mettre n'importe où.


LILIANNE

(Avec les yeux rougis)

Ça pique.


JEMIMA apprête un poivron en tranches et les dépose sur le plat de service.


LILIANNE

Ç'a l'air vraiment bon.


JEMIMA

La nourriture est prête,

et puis on va faire la table,

et puis on pourra manger.


LILIANNE

(langue_etrangere=EN)

Yes!

(/langue_etrangere)


Un moment plus tard, JEMIMA, sa MÈRE et LILIANNE s'installent à table pour manger le plat qu'elles ont cuisiné.


MÈRE DE JEMIMA

(Proposant un toast)

On est prêtes, les filles?


LILIANNE

Oui.


TOUTES

Bon appétit.


JEMIMA

C'est vraiment bon.


LILIANNE

Hum-hum.

T'es vraiment une bonne chef

cuisinière, en tout cas.


JEMIMA

Merci. T'es toujours

la bienvenue ici.

(En entrevue)

Quelque chose que j'aimerais

que les gens sachent à propos

de la culture haïtienne...

Il y a pas vraiment une bonne

façon de le faire. C'est

vraiment... C'est libre à toi.


LILIANNE

(En entrevue)

Moi, qu'est-ce que j'ai

aimé le plus, c'était de

rencontrer quelqu'un de

nouveau, puis de manger.


JEMIMA

(Dans la cuisine)

Veux-tu essayer le

pikliz?


LILIANNE

C'est quoi?


JEMIMA

Le pikliz, c'est vraiment

populaire, spécialement en

Haïti. On le mange avec

n'importe quoi, dès que tu

veux un peu de goût de piment.


LILIANNE

Ah ouais.


LILIANNE prend une grosse cuillerée de pikliz.


JEMIMA

Fais attention avec ça.

C'est vraiment piquant.


LILIANNE

(Goûtant un petit bout de pikliz)

(langue_etrangere=EN)

Oh my God!

(/langue_etrangere)

(En entrevue)

Le piquant. Ha! Ha!

(Dans la cuisine)

Ah! C'est chaud!

(En entrevue)

Ça m'a vraiment piqué la langue.


JEMIMA

(En entrevue)

Et puis moi, je peux manger

une cuiller sans réagir.

(Dans la cuisine)

Oui, des fois,

il faut t'habituer.


Un moment plus tard, LILIANNE se filme d'une main avec sa tablette électronique.


LILIANNE

(S'adressant au public de l'émission)

Et ça, ça conclut le grand

festin haïtien. À bientôt!


MÈRE DE JEMIMA

(S'adressant au public de l'émission)

Au revoir.


JEMIMA

(S'adressant au public de l'émission)

Bye.


Plus tard, LILIANNE rejoint BAPTISTE dans la cuisine chez eux. BAPTISTE est assis au comptoir dinette avec une assiette presque vide de patates frites.


LILIANNE

Salut!


BAPTISTE

Allô.


LILIANNE

C'est tout ce qu'il reste

des patates frites?


BAPTISTE

Bien, quoi? Je t'en ai laissé.


LILIANNE

Merci. T'es très gentil.

Mais j'ai apporté des

patates violettes pour

finir notre pain patate.


BAPTISTE

Ouh! Eh bien, ça,

c'est parfait.


BAPTISTE ouvre la tablette électronique et démarre l'enregistrement.


BAPTISTE

Rebonjour,

«Petites bouchées

du monde». On a enfin trouvé

les bonnes patates pour

faire le pain patate;

des patates violettes.


LILIANNE

C'est parti pour

une nouvelle recette.


BAPTISTE

Oh! Oui, il va te

falloir un économe.


LILIANNE

Hum, je pense pas que j'en ai

besoin. J'en ai une nouvelle.


LILIANNE sort un économe de sa poche.


BAPTISTE

Ah! Bon, on y va, à trois...


LILIANNE coupe une première épluchure et éclate de rire. Le dessin du chapeau de cuisinier apparaît en grimaçant de rire, puis disparaît. Les deux continuent d'éplucher les patates.


BAPTISTE

Ah! Non!


BAPTISTE échappe sa patate par terre. Le dessin du chapeau de cuisinier apparaît en grimaçant de rire, puis disparaît.


BAPTISTE

(Récupérant sa patate)

OK. Je l'ai.


LILIANNE

Moi, je me suis

pratiquée à éplucher.


BAPTISTE

Ouais, bien, moi,

c'est ma passion, donc je

vais sûrement finir avant.


LILIANNE

Hum, vraiment?


BAPTISTE

Oh que oui!


LILIANNE

Puis, c'était-tu bon,

le festin?


BAPTISTE

Très bon!


Générique de fermeture

Épisodes de Petites Bouchées du Monde

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Documentaire

Résultats filtrés par