Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

L'entraînement de Vincent

Tout le monde court partout : Vincent pour impressionner son idole, Maude pour attirer des gens au lancement de son livre et Hugo, pour vendre des pantoufles!



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


VINCENT se déplace dans le corridor de l'école en levant les genoux bien hauts et en sautant, avant de faire un push-up. Il répète ces gestes quelques fois et rejoint HUGO à son casier.


HUGO

Vincent,

c'est ton jour de chance.


VINCENT

Si c'était vrai, l'école

aurait brûlé pendant la nuit

et je pourrais

continuer de m'entraîner

au lieu de m'écraser

sur une chaise.


HUGO

Si tu t'entraînes,

ça tombe bien!

J'ai quelque chose pour toi.


VINCENT

Non, merci,

ça va aller.

Je me suis déjà abonné

au programme d'entraînement

PK 24/7.


HUGO

Connais pas.


VINCENT

Bien, voyons!

C'est le meilleur programme

d'entraînement au monde!

C'est PK Lecavalier lui-même

qui l'a créé.


HUGO

L'autre jour, à la TV,

j'ai vu une pub

de programme d'entraînement

et eux aussi

disaient qu'ils avaient

le meilleur programme

au monde!


VINCENT

Non. Celui de PK,

c'est le vrai.

Quand j'ai acheté l'application,

ils m'ont donné ce bracelet-là

qui compte mon rythme cardiaque,

ma vitesse de course,

mes pas

et plein d'autres affaires!

Après mon entraînement,

il envoie tout ça à PK

qui me répond pour me donner

des conseils.


HUGO

C'est comme si PK

était ton entraîneur personnel.


VINCENT

C'est pas "comme",

c'est mon entraîneur personnel.


Le cellulaire de VINCENT émet un signal sonore.


VINCENT

Ça doit être PK, justement!

Ha!


MAUDE entre au local du journal. JENNIFER est dans le local.


MAUDE

Salut!


JENNIFER

Regarde pas!

Je vais te montrer

quand je vais avoir fini.


MAUDE

Qu'est-ce que tu fais?


JENNIFER

Ah bien,

ton éditeur m'a écrit.

Il faut que je fasse

une illustration

pour le carton d'invitation

de ton lancement.


MAUDE

Hum... Il m'a écrit

à moi aussi.

Est-ce qu'il t'a parlé

pour le nombre d'invités?


JENNIFER

Non, juste

pour l'illustration.


MAUDE

Le lancement va se faire

dans les bureaux de l'éditeur,

puis il prépare quelque chose

de vraiment cool,

mais j'ai le droit d'inviter

seulement dix personnes.


JENNIFER

Bien là! Tu t'attendais

quand même pas

à ce qu'il loue

le Stade olympique au complet?


MAUDE

Si je calcule,

il y a mon père, ma mère,

mon frère,

ma soeur, Hugo-


JENNIFER

Hugo?

Pourquoi t'as invité Hugo?

Je suis sûre qu'il a jamais lu

un roman de sa vie.


MME PRÉFONTAINE entre dans le local du journal.


MME PRÉFONTAINE

Jennifer!

Ah! Bonjour, Maude!

Je voulais vous confirmer.

J'ai vérifié mon agenda

et je vais être présente

au lancement, finalement!


JENNIFER

Ah...


MME PRÉFONTAINE

Bon! Je reviens

tout de suite.


MME PRÉFONTAINE s'en va.


De son côté, VINCENT lit le message texte qu'il a reçu. HUGO est toujours avec lui.


VINCENT

(Lisant le message texte)

"Si tu continues comme ça

"et que t'atteins tes objectifs

aujourd'hui, c'est malade,

"tu pourrais te retrouver avec

moi dans une pub de

PK 24/7!"

(S'adressant à HUGO)

Non, mais as-tu vu ça? PK veut

que je joue dans sa pub!


HUGO

Si tu veux des trucs,

je peux te coacher;

j'ai fait plein de pubs.


VINCENT

Non, ça va être correct.

Merci, là!


VINCENT s'en va.


HUGO

(Montrant une paire de pantoufles)

Vincent, j'ai même pas eu le

temps de te parler de mon

deal!


HUGO se détourne et s'adresse au premier venu.


HUGO

Veux-tu des pantoufles?


Pendant ce temps, dans le local du journal, JENNIFER et MAUDE discutent.


JENNIFER

Je lui

ai montré l'illustration

pour le carton

d'invitation tantôt,

et elle a dû comprendre

que je l'invitais.


MAUDE

Si Mme Préfontaine vient,

ça veut dire que j'ai un ami

de moins qui peut venir!


MME PRÉFONTAINE

(Revenant dans le local)

Pour le lancement,

savez-vous

s'il faut s'habiller chic

ou décontract'?

Si je dois

me magasiner une robe,

j'aimerais ça m'y prendre

à l'avance.


JENNIFER

Oui, mais aussi,

vu que vous êtes le prof

de français de Maude,

ça se peut qu'ils vous demandent

de préparer un discours.

Ça va demander

beaucoup de travail!


MME PRÉFONTAINE

Un discours!

(Enjouée)

Ah oui!


JENNIFER

Ah... Ah!

Ah, OK! Ha! ha! ha!


Plus tard, HUGO rejoint BASTIEN dans la salle des pas perdus. HUGO traîne avec lui un bac remplit de pantoufles. BASTIEN de son côté consulte son téléphone.


HUGO

Bastien! J'ai le

deal du siècle pour toi.

Des pantoufles

Douceur massage

pour la moitié du prix

en magasin!


BASTIEN

OK. Si ton orienteur

t'a recommandé

de devenir

vendeur de pantoufles,

je pense que tu peux demander

un deuxième avis.


HUGO

Non. J'ai fait un contrat

de mannequin pour la compagnie

qui fait les pantoufles

Douceur massage.

Vu qu'ils sont nouveaux,

ils ont pas beaucoup d'argent.

Donc, ils m'ont payé

en pantoufles.

40 paires

de toutes les grandeurs!

Tu chausses du combien, donc?


BASTIEN

C'est correct,

j'en ai pas besoin.


HUGO

Qu'est-ce que tu regardes,

d'abord?


BASTIEN

C'est parce que je me suis

acheté un drone

et là, je regarde les vidéos

que j'ai tournées avec hier.


HUGO

(Consultant le téléphone de BASTIEN)

Ah oui!

Je pense que j'ai vu ma maison

en arrière.


BASTIEN

C'est normal parce que j'ai

filmé au-dessus du quartier.


HUGO

Ah... Puis là,

c'est chez Audrey?

Stéphanie est en pyjama

dans sa cour? Ha! ha! ha!

Je vais lui dire

que tu l'espionnes!


BASTIEN

Je l'ai pas espionnée!

J'étais "focussé"

à essayer de contrôler le drone,

j'ai pas vu ce qu'il filmait.


HUGO

Tu peux espionner

tout le monde avec ça?


BASTIEN

Bien non, je n'espionnais pas!

Anyway,ça s'efface,

ça fait que personne va le voir.

Dis rien,

s'il te plaît, hein?

Ah non!

Ah non, ma clé!


HUGO

De quoi, ta clé?


BASTIEN

Je me suis servi de la clé USB

qui était sur mon drone

pour enregistrer un travail de

mathématiques pour Mme Allard.

Si elle voit la vidéo, elle

va penser que je l'espionne!


HUGO

T'as juste à lui dire

que t'as pas fait exprès!


BASTIEN

Si elle me croit pas?

Je tournais quand même

au-dessus de sa cour.

Ah! En plus, j'ai même pas

enregistré mon travail

sur un ordi, donc je peux même

pas lui donner une autre clé!


HUGO

Veux-tu que je lui dise,

moi, à Mme Allard?


BASTIEN

Non, non, non.

Oublie ça!

Je m'en occupe.


HUGO

Mes pantoufles, elles?


BASTIEN

Oublie ça, j'ai dit! Hum?


VINCENT vient rejoindre JENNIFER dans le local du journal.


VINCENT

Jen! J'ai un gros scoop

pour le journal.


JENNIFER

Oh! Si c'est que t'as pas pris

ta douche depuis deux semaines,

c'est pas un scoop,

les gens ont dû te sentir.


VINCENT

C'est normal,

je m'entraîne.

Je vais faire une publicité

avec PK Lecavalier!


JENNIFER

Ah oui?


VINCENT

Hum!


JENNIFER

Hein! Et moi, je vais jouer

dans le prochain

James Bond!


VINCENT

Hum! hum!

Mais dis-moi donc...


JENNIFER

Hum!


VINCENT

(Montrant à JENNIFER son cellulaire)

Est-ce que James Bond

t'a envoyé un message comme ça?


JENNIFER

Hein, il t'a

vraiment écrit?


VINCENT

Oui, madame!


JENNIFER

Hein? Mais pourquoi

il t'a choisi toi?

Et tu vas jouer dans quoi?

Une publicité de désodorisant?


VINCENT

Non, pour le programme

d'entraînement PK 24/7!

Il devait être

pas mal impressionné

de mes performances.


JENNIFER

24/7... Ah oui, OK!

Ça doit être à toi,

le colis qu'on a reçu.

J'arrivais pas à lire le nom

sur la boîte, je l'ai ouverte.


VINCENT

Quel colis?


JENNIFER

(Pointant vers une boîte ouverte)

Bien... ça.

C'est pas dur à voir.


VINCENT

Je l'ai reçu? Ils donnaient ça

aux 1000 premiers clients!


JENNIFER

Ah! Mais pourquoi t'as fait

livrer ça ici?


VINCENT

Pour m'entraîner

sur l'heure du midi.


JENNIFER

Ah! Bien, commence donc

à t'entraîner et tasse ça de là,

elle est dans les jambes.


VINCENT

Pas de problème!


VINCENT essaie de soulever l'haltère qui est dans la boîte, mais il ne parvient pas à le soulever.


VINCENT

Bien...


JENNIFER

Coudon!

As-tu besoin d'aide?


VINCENT

Non, non! C'est parce que

je suis pas assez échauffé.


JENNIFER

J'espère que tu vas être

meilleur que ça

dans ta publicité.


VINCENT

Inquiète-toi pas pour moi!

Si PK me le demande, c'est qu'il

pense que je suis capable.


JENNIFER

Hum!


HUGO entre dans le local du journal.


HUGO

Salut! Si j'ai

une annonce

pour le journal,

je mets ça où?

J'ai des pantoufles à vendre

pas cher, si ça vous intéresse.


JENNIFER

Euh... Les pantoufles,

pas vraiment.

Mais si tu pouvais tasser ça,

ça m'arrangerait.

(Pointant vers l'haltère)

Vincent est pas capable.


VINCENT

Oui, mais c'est

un peu lourd.

Fais attention, si tu

te l'échappes sur le pied...


HUGO soulève l'haltère sans problème.


HUGO

OK, et je le mets où?

Au gymnase?


VINCENT

Euh... Non, mets-le juste ici,

c'est à moi.


JENNIFER

Ah! Hé, c'est pas toi,

finalement,

qui devrais jouer

dans la publicité, c'est Hugo!


HUGO

N'importe quand!

Ça me ferait plaisir!


VINCENT

Non, non!

Pas besoin, là, hein!

Je manque

juste un peu d'échauffement.

À la fin de la journée,

je vais être capable

de le lever de même,

cet haltère-là!


VINCENT claque des doigts.


JENNIFER

Ah oui...


VINCENT s'échauffe en sautant le plus haut possible et en faisant des push-ups par la suite.


JENNIFER

Lâche pas, mon Vincent!


Plus tard, MAUDE se dirige vers son casier et elle aperçoit VINCENT qui fait des push-ups sur un banc.


MAUDE

Ha! ha! ha!

Euh...

Tu fais de la récupération

en éducation physique?


VINCENT

Je peux pas te parler.


VINCENT croule sous l'effort.


MAUDE

Ha! ha! ha!


VINCENT

C'est ta faute, c'est toi

qui m'as déconcentrée!


MAUDE

Qu'est-ce que tu fais?


VINCENT

Ah! Je sais pas

si t'en as entendu parler,

mais ça se peut que je joue

dans la prochaine pub

de PK Lecavalier.

Donc, j'ai décidé de laisser

tomber le programme débutant

et de passer

au niveau gladiateur!


Le cellulaire de VINCENT sonne annonçant qu'il a reçu un message texte.


VINCENT

Ah! Ça doit

être PK, justement.


VINCENT

(Lisant le message texte)

"Gladiateur,

bravo pour tes efforts!

"Il te reste juste 10 000 pas et

tu pourras enfin crier victoire.

"J'ai atteint mon objectif

de mi-journée."

Hé, 10 000 pas!

J'aurai jamais le temps.


MAUDE

C'est drôle,

on dirait plus une punition

qu'un programme d'entraînement.


VINCENT

Non. Quand tu veux

t'améliorer,

il faut que tu mettes

les efforts.

Au lieu de m'entraîner

une heure par jour,

une journée/semaine,

je m'entraîne six heures

par jour, six jours/semaine.

En une journée, ça fait deux

semaines d'entraînement.


MAUDE

Sérieusement,

je connais pas ça,

mais tu penses pas

que c'est trop?


VINCENT

T'as raison,

tu y connais rien!

Venant d'une fille

qui trouve

que jouer aux poches

est un sport extrême,

je vais continuer

de faire comme je pense.


MAUDE

C'est beau!

Je ne m'en mêle plus.

En passant, je voulais t'inviter

à mon lancement de livre!

Mets ça à ton agenda,

c'est mardi dans deux semaines!


VINCENT

Mardi dans deux semaines,

ça tombe le...

Ah non! Ça tombe que cette

journée-là, je joue au hockey.


MAUDE

Tu peux sûrement manquer

un petit match pour assister

au lancement de livre

de ton amie d'enfance?


VINCENT

C'est pas de ma faute.


HUGO arrive à ce moment en tenant son bac de pantoufles.


HUGO

Maude, je me demandais,

ça te dérangerait si je vendais

mes pantoufles à ton lancement?

Je pourrais me faire

un petit kiosque, quelque chose?


MAUDE

C'est pas un marché aux puces,

c'est un lancement de livre!


HUGO

Le monde qui lit des livres

aime porter des pantoufles.


MAUDE

Mais oui! Pourquoi j'y ai

pas pensé avant?

Je pourrais vendre des sofas

et des foyers, aussi!


HUGO

Bien oui!

En tout cas!

Penses-y!

Moi, j'ai un gars

qui m'a promis

de m'en acheter une paire.


HUGO s'en va aussitôt.


MAUDE

(S'adressant à VINCENT)

Je peux pas croire qu'il va

venir à mon lancement.


VINCENT

De quoi tu te plains?

C'est pas toi qui cherchais

à avoir du monde?


MME PRÉFONTAINE arrive à ce moment.


MME PRÉFONTAINE

Ma belle Maude,

as-tu deux minutes?


MAUDE

Oui, pourquoi?


MME PRÉFONTAINE

(Lisant son ébauche de discours)

"Maude a toujours

dévoré les livres.

"À preuve,

À l'âge de deux ans,

"elle a mangé

le livre en plastique

"que sa mère lui avait acheté!"

(Riant)

Ha! ha! ha! C'est ta mère

qui m'a raconté ça!

Aimes-tu mon jeu de mots?

Manger, dévorer?

C'est amusant, hein?


MAUDE

Très. Ha!


MME PRÉFONTAINE

Je poursuis.

(Lisant son discours)

"Et puis, à l'âge

de trois ans..."


De son côté, BASTIEN entre dans la classe de MME ALLARD qui surveille une période de récupération de maths. Sa classe est vide.


BASTIEN

Ah! Bonjour!


MME ALLARD

Bastien!

Je m'attendais pas

à te voir ici ce midi.

Qu'est-ce que je peux

faire pour toi?


BASTIEN

Je me demandais, êtes-vous en

train de corriger nos travaux?


MME ALLARD

Oui! Je m'occupe.

Comme tu peux voir,

ma période de récupération

est pas très populaire.


BASTIEN

Oui. Et est-ce que vous

avez corrigé mon travail?


MME ALLARD

Hum... pas encore, non.


BASTIEN

Ah! C'est excellent

parce que je viens de réaliser

que je vous ai donné

la mauvaise clé USB.

Mon travail se trouve

sur une autre clé! Ha!


MME ALLARD

T'es bien drôle, toi!

Si ton travail est pas

sur la clé que tu m'as remise,

je peux pas l'avoir corrigé!


BASTIEN

C'est vrai,

j'avais pas pensé à ça.


MME ALLARD

Donc, j'imagine que tu vas

me donner la bonne clé?


BASTIEN

Oui, c'est juste

que je la trouve pas trop, trop

pour le moment. Ha! ha!


MME ALLARD

Ça va pas très bien,

ton affaire.


BASTIEN

Hé... non.

Mais je vais la retrouver.

Vous pourriez me redonner

ma clé USB pour le moment

et dès que je trouve l'autre,

je vous l'amène.


MME ALLARD

OK! Je vais voir

si je l'ai...

(Fouillant dans son sac)

Oh non, non! Non. Elle est

restée à mon bureau.

Mais c'est pas grave; cet après-midi,

apporte-moi ton travail

et du même coup, je te remettrai

ta clé. Ça te va?


BASTIEN

Oui, c'est parfait!

Ha! ha! ha!

OK...


De leur côté, JENNIFER et MAUDE discutent au local du journal.


MAUDE

Bonne nouvelle!

Mon éditeur a accepté

de déplacer la date

de mon lancement.


JENNIFER

OK, pourquoi?


MAUDE

Personne pouvait

venir le mardi.

Ça fait que je lui ai demandé

de le reporter au lendemain.

En plus, le mercredi,

Mme Préfontaine peut pas venir.

Tout s'arrange!


JENNIFER

Oui, sauf que moi,

mercredi, je peux pas.


MAUDE

Comment ça?


JENNIFER

C'est le off-festival

du street art à Montréal;

je peux pas manquer ça!

Je vais rencontrer

plein de monde

qui fait la même chose

que moi.


MAUDE

Tu peux pas y aller

un autre jour?


JENNIFER

Ça dure un jour.


MAUDE

Ah...

OK, d'abord.

Si c'est plus important

que mon lancement...


JENNIFER

Les deux sont importants.

Mais bon.

Si ce qui compte le plus pour

toi, c'est d'avoir plein d'amis,

fais-le sans moi,

ton lancement.


MAUDE

Non, c'est pas ça

que je voulais dire, Jen.

Je veux que tu sois là.

C'est toi qui as fait

les illustrations

et t'es ma meilleure amie.


JENNIFER

OK. Qu'est-ce

que tu vas faire, d'abord?


MAUDE

Premièrement, je vais écrire

à mon éditeur pour lui dire

que je ne veux plus changer

la date; ensuite, je verrai.

Je peux pas croire que personne

va venir à mon lancement!


MME PRÉFONTAINE entre dans le local.


MME PRÉFONTAINE

Maude, est-ce que je peux

te déranger encore

deux petites minutes?

J'aimerais ça te lire

la liste de mon discours.

Là, je suis rendue

à quand t'avais six ans.


MAUDE

Je dois vraiment

faire un appel important,

et après, je dois faire la liste

d'invités, et pour le moment,

j'ai pas beaucoup

de gens, donc...


MME PRÉFONTAINE

Ah! T'aurais dû

m'en parler avant!

J'aurais pu t'en trouver,

moi, des invités.


MAUDE

Ha! ha! ha! Non, non.

C'est vraiment pas nécessaire.

Vous devez tellement être

occupée avec le discours.

Je voudrais pas

vous en demander plus.


JENNIFER

Et moi, je suis là aussi

pour l'aider, hein?


MME PRÉFONTAINE

À trois,

c'est encore mieux!

Inquiète-toi pas;

on va t'en trouver, des invités!


Plus tard, VINCENT et MAUDE assistent au cours de MME PRÉFONTAINE.


MME PRÉFONTAINE

Bon! Pour commencer,

j'ai un message de la direction.

On vous demande de pas boire

d'eau des abreuvoirs.

Mais si vous en avez bu,

il y a pas de problème,

je vous rassure:

l'eau est potable.

C'est juste que les toilettes

fonctionnent pas.

Donc, on vous suggère

de pas boire.

Ça devrait rentrer

dans l'ordre sous peu.


VINCENT

Voulez-vous

que j'aille vérifier?

Je vais y aller en courant,

ce sera pas long.


MME PRÉFONTAINE

Merci, mais ça

sera pas nécessaire.

J'ai aussi une petite annonce.

En fait, j'ai un message

pour vous.

Maude, notre jeune auteure

de talent,

vous invite à assister

à un événement littéraire

très attendu

et sans précédent,

le lancement de son roman.


MAUDE

Non, j'ai jamais dit ça!


MME PRÉFONTAINE

Sois pas gênée, Maude.

Alors, pour ceux

que ça intéresse,

je vous informe

que lors du lancement,

je vais faire un discours.

(Riant)

Et c'est pas

pour me vanter,

mais ça devrait être

très rigolo! Ha! ha! ha!

Donc, à qui la chance?

Le premier qui lève la main

est invité.

Et il va sûrement y avoir

des petits sandwichs,

pour ceux qui aiment

les petits sandwichs!

Quelqu'un?


Pendant que MME PRÉFONTAINE parle, VINCENT en profite pour jeter son crayon par terre. En le ramassant, il en profite pour faire quelques push-ups.


MME PRÉFONTAINE

Vincent? Qu'est-ce

que tu fais, là?

Assieds-toi sur ta chaise.


VINCENT

Ah, excusez-moi!

C'est de ma faute.

Voulez-vous que j'aille

voir le directeur?


MME PRÉFONTAINE

Non, je veux juste

que tu te tiennes tranquille.

Ah! Qu'est-ce

que je disais, déjà?


MAUDE

Euh.. Vous disiez

qu'on devrait ouvrir

notre duotang bleu

à la page 17.


MME PRÉFONTAINE

Bon! Oui, OK.

Alors, tout le monde,

page 17

de votre duotang bleu.

Voilà...


Après son cours, VINCENT retourne au local du journal et essaie de soulever l'haltère, mais il n'y parvient pas.


De son côté, BASTIEN est assis dans la salle des pas perdus. MME ALLARD passe dans le corridor et le voit. Elle vient alors le rejoindre.


MME ALLARD

Ah, Bastien!

As-tu retrouvé

ta clé USB, finalement?


BASTIEN

Non, pas encore.


MME ALLARD

Là, ça commence à presser

un petit peu.

Théoriquement, si je reçois pas

ton travail aujourd'hui,

je vais devoir

te donner un zéro.


BASTIEN

C'est correct, vous pouvez

me donner un zéro,

il y a pas de problème.


MME ALLARD

Bien non, voyons!

T'as mis beaucoup d'efforts sur

ce travail-là, je suis certaine.

Continue de le chercher.


BASTIEN

De toute façon,

je me suis pas tant forcé!

C'est pas très, très bon.


MME ALLARD

Décourage-toi pas.

Tu vas le retrouver,

je suis sûre.

Je vais regarder

sur la clé que tu m'as donnée;

il est peut-être dessus,

ton travail, finalement!


BASTIEN

Non, surtout pas!


MME ALLARD

Pourquoi?


BASTIEN

Je voulais pas vous le dire,

mais j'ai...

j'ai copié.


MME ALLARD

Toi?


BASTIEN

Oui! La clé que je vous ai

donnée, le travail est dessus.

Comme j'ai copié, pas vraiment

de point de le regarder.

Donc, donnez-moi un zéro

et on n'en parlera plus, hein?


MME ALLARD

Excuse-moi, mais j'ai

de la misère à te croire.

C'est pas ton genre de copier.


BASTIEN

Je le jure sur la tête

de mon chien!


MME ALLARD

C'est bien la première fois

qu'un étudiant me jure

qu'il a copié.

Habituellement,

c'est plutôt le contraire.

T'as copié sur qui,

là, au juste?


BASTIEN

Sur... Sur Hugo.


À ce moment, HUGO se rend à son casier qui se trouve tout près de BASTIEN et de MME ALLARD.


MME ALLARD

Ah! C'est une blague!

OK, j'aime mieux ça.


BASTIEN

Mais je suis

très, très sérieux.


MME ALLARD

Voyons! Ça fait pas de sens,

ce que tu me dis là!

Qu'est-ce que

tu me caches, Bastien?


BASTIEN

Mais rien!

Je vous ai tout dit!

Je peux l'avoir, ma clé,

maintenant?


MME ALLARD

Non, plus tard. De toute

façon, je l'ai pas avec moi.

Laisse-moi réfléchir.


MME ALLARD s'en va. HUGO vient ensuite rejoindre BASTIEN.


HUGO

Ah! Lui as-tu dit

que tu l'as espionnée?


BASTIEN

Je l'ai pas espionnée!

J'ai dit que j'ai copié sur toi

pour pas qu'elle regarde

le travail.


HUGO

Ah oui? C'est la première fois

qu'une bolle copie sur moi.


BASTIEN

Je n'ai pas copié sur toi!

J'ai dit que j'ai copié sur toi.


HUGO

OK, mais elle t'a cru.

Donc, c'est possible

qu'une bolle copie sur moi.

J'ai toujours su que j'avais

la bosse des maths.


BASTIEN

Si tu le dis.


HUGO

Bon, Bastien!

Je voulais te dire.

J'offre un rabais de 60%

sur mes pantoufles.

Au début, je les vendais

15 piastres.

Ça fait que là, si j'enlève 60%,

ça fait...

Je les vendrais...

Ah... En tout cas.

Mettons que je les vendais

100 piastres,

ça veut dire que j'ai

des pantoufles à 40 piastres.

Donc, tu sauverais 60 piastres

sur des pantoufles

à 15 piastres, on se comprend?


BASTIEN

Hein?


HUGO

C'est un deal?


BASTIEN

Bof...


Plus tard, MAUDE est dans la salle des pas perdus. Elle se trouve tout près d'une boîte sur laquelle une affiche annonce un concours. MAUDE aperçoit JENNIFER qui passe dans le corridor.


MAUDE

Jen! Jen!


JENNIFER vient rejoindre MAUDE.


MAUDE

J'ai écrit à mon éditeur pour

lui dire que je ne voulais plus

changer la date

du lancement, finalement.

Je veux que tu sois là.


JENNIFER

Ah bien, merci.

Mais si t'aimes mieux

qu'il y ait plus de monde-


MAUDE

Non! Je veux

que tu sois là!

Mais tant qu'à laisser

Mme Préfontaine

faire les invitations, j'aime

mieux m'en occuper moi-même.


JENNIFER

(Lisant l'affiche)

OK! Et tu fais un concours...


MAUDE

Mme Préfontaine m'a pas fait

de la très bonne publicité.

Donc, je me suis dit

qu'en faisant un concours,

bien... peut-être

que ça créerait de l'intérêt.


JENNIFER

Puis... est-ce

que ça fonctionne?


MAUDE

Moyen, disons.


JENNIFER

(Regardant dans la boîte)

Oui, hein?


HUGO arrive à ce moment.


HUGO

Les filles, les filles!

C'est le boxing day à Hugo!

Toutes mes pantoufles

sont en solde à 60% de rabais!

Dépêchez-vous: ça part comme

des petits "bains" chauds!


MAUDE

On dit "comme des petits

pains chauds".


HUGO

Il y a du monde

qui mange pas de pain,

mais qui aime

les bains chauds.


JENNIFER

Hugo, sérieusement,

on commence à être

un peu tannées

de tes pantoufles.


HUGO

Ça, ça s'appelle

du marketing.

Tu penses que t'es tanné,

mais ce que tu sais pas,

c'est que t'es à la veille

d'en acheter. Ha!


JENNIFER

Tellement pas!


MAUDE

Non.


HUGO

(Regardant dans la boîte)

Il y a quoi, là?

Trois, quatre coupons là-dedans?


MAUDE

Genre.


HUGO

Pendant ce temps-là, moi,

j'ai vendu la moitié

de ma boîte de pantoufles.

À cause de quoi?

Du marketing!


MAUDE

Arrête, Hugo,

s'il te plaît!

La dernière chose

que j'ai besoin de savoir,

c'est que le monde préfère payer

pour tes pantoufles

que venir gratuitement

à mon lancement.


HUGO

Je peux t'aider.

Regarde bien.

Tu m'achètes une paire de

pantoufles et tu la fais tirer

parmi ceux qui

s'inscrivent à ton lancement.

Je te jure

qu'en moins d'une heure,

ta boîte de coupons

va être pleine!


MAUDE, découragée, se tourne vers JENNIFER.


JENNIFER

Non, mais on sait jamais,

ça peut peut-être aider!


MAUDE

Est-ce qu'on est

vraiment obligé

de faire un lancement

quand on sort un livre?

J'ai le goût

de tout annuler.


HUGO aperçoit VINCENT qui se dirige vers le local du journal.


HUGO

Let's go,Vincent,

lâche pas!


VINCENT entre dans le local du journal et essaie de soulever l'haltère. Il n'y arrive toujours pas. HUGO vient alors rejoindre VINCENT.


HUGO

Ton problème, là,

c'est que tu forces mal.


VINCENT

Non, non! J'essayais pas

de le soulever.

Je faisais juste

des étirements.


HUGO

Quand tu voudras savoir

le truc, tu me le demanderas.


VINCENT

Il y a un truc?


HUGO

Bien, c'est sûr! Il y a pas

juste la force qui compte!

Première des choses,

t'es mal chaussé.

Avec des pantoufles-


VINCENT

Non! Si tu me parles encore

de tes pantoufles,

je m'en vais.


HUGO

Si au lieu de pantoufles,

je te disais...


VINCENT

Non, non, non!

Dis-moi donc

c'est quoi le truc, là!


HUGO

Ha! Il faut pas juste

que tu forces avec tes bras,

mais avec ton corps aussi!


VINCENT

Ah bien,

c'est pas compliqué, ça!


HUGO

Non, attends un peu.


VINCENT

C'est beau, là!

Je sais quoi faire.


VINCENT s'installe pour soulever l'haltère. Il force quelque peu, puis arrête.


VINCENT

(Se tenant le bas du dos)

Ayoye! Aïe!


HUGO

Tu sais, je venais te dire

que c'était pas tout.


VINCENT

Mon dos!


Plus tard, le cours de MME ALLARD se termine. BASTIEN vient la rejoindre dans sa classe.


MME ALLARD

Bastien! Je suis contente

de te voir.

Justement,

je voulais te parler.


BASTIEN

Moi aussi!

Pourrais-je avoir ma clé?

J'en aurais besoin.


MME ALLARD

Bien sûr, mais avant,

je voulais te dire

que je l'ai ouverte

pour voir ton travail,

et que...

j'ai fait une découverte

très intéressante.


BASTIEN

Quoi?


MME ALLARD

Bastien, s'il te plaît,

arrête de me mentir.

Tu sais de quoi je parle.


BASTIEN

OK! Bon!

Je vous ai pas espionnée.

C'est vraiment un hasard

si le drone vous a filmée.


MME ALLARD

De quoi tu parles?


BASTIEN

La vidéo de vous,

hein, en pyjama!

Essayez pas

de me gêner davantage,

c'est déjà assez pénible de même

pour moi!


MME ALLARD

Non! Ce que je voulais

te dire, c'est que j'ai comparé

ton devoir avec celui de Hugo,

que vos travaux

ont rien en commun

et je voulais te demander

pourquoi tu disais avoir copié.

Mais t'es pas obligé

de me répondre,

je pense que je commence

à comprendre.


BASTIEN se cache le visage dans ses mains.


BASTIEN

Euh...


MME ALLARD

Comme ça, tu m'as filmée

en pyjama?


BASTIEN

Mais je savais pas, hein!

C'était pif! paf!

vite de même. Ouah!


MME ALLARD

Pourquoi tu me l'as pas dit?

Je t'aurais cru!

Honnêtement,

qui aurait envie

de voir une vieille comme moi

se promener en pyjama?


BASTIEN

En tout cas, surtout pas moi!

Vous êtes pas vieille,

mais jamais je vous aurais

filmée dans le sens de...

Ah! Bien, bonne journée, là.


VINCENT et HUGO marchent dans le corridor. Le cellulaire de VINCENT émet un signal sonore.


HUGO

C'est encore PK?


VINCENT

Oui. C'est une alarme

pour me dire

que j'ai pas encore fait

mes deux fois dix minutes

d'étirements

et de relaxation.

(Souffrant)

Ah!


HUGO

En tout cas, moi, si j'étais

magané comme toi,

j'irais me coucher;

tu vas juste empirer ton cas.


VINCENT

Mais j'ai pas le temps

de relaxer!

Les profs m'ont pas laissé

m'entraîner pendant leur cours,

donc il me reste 50 push-ups

et 5000 pas à faire.


HUGO

Oublie ça!

Tu peux pas t'entraîner.


VINCENT

Ah! Les gars dans la LNH,

ils jouent avec des blessures

bien plus graves que ça.

Il faut juste que je me trouve

un moyen de m'entraîner

sans que ça fasse trop mal.


VINCENT et HUGO arrivent aux casiers. VINCENT essaie de s'asseoir sur le banc.


VINCENT

Ah...


HUGO

Si t'as pas mal,

dis-le à ta face

parce qu'elle a pas l'air

de le savoir.


VINCENT essaie de poursuivre son entraînement en levant les jambes pour pédaler.


VINCENT

Ah...


VINCENT se ravise, incapable de bouger.


VINCENT

Attends,

j'ai une meilleure idée.


VINCENT essaie plutôt de se coucher sur le banc.


VINCENT

Ah! Mon dos, mon dos!

Ah... Mon dos.


De leur côté, JENNIFER et MAUDE dépouillent la boîte du concours dans le local du journal.


JENNIFER

Bon, tu vois!

Il y a beaucoup de monde

qui veut aller à ton lancement!


MAUDE

Ou qui veut gagner

une paire de pantoufles.

Je peux pas croire que j'ai dû

payer pour convaincre le monde

de venir à mon lancement.


JENNIFER

Ç'a pas rapport! Les gens

inscrits à ton tirage

veulent vraiment aller

à ton lancement.


MAUDE

Qu'est-ce que t'en sais?


JENNIFER

Bien, lis.


MAUDE

(Lisant un premier mot)

"Bravo, Maude! J'aimerais

aussi un jour écrire un livre.

"T'es mon idole

"et j'aimerais vraiment

assister à ton lancement."

C'est une joke, ça!


JENNIFER

Je pense pas.

(Donnant à MAUDE un autre mot)

Regarde.


MAUDE

(Lisant le mot)

"Salut! On se connaît pas.

"J'aimerais vraiment

aller à ton lancement,

"mais si jamais je suis pas

pigée, est-ce que tu voudrais

"signer ton livre

quand je vais l'avoir acheté?

"Myriam, secondaire deux."

Ils veulent vraiment

venir à mon lancement?


JENNIFER

Bien oui!

En connais-tu beaucoup du monde

qui va à la même école qu'une

auteure qui a été publiée?


MAUDE

Hum! J'avoue, non.


JENNIFER

Tu le réalises pas,

mais ils tripent d'aller

à la même école que toi;

ils se trouvent chanceux!


MAUDE

Moi, je suis chanceuse

d'avoir une amie comme toi!

Avec toi et mes nouveaux fans,

ça va être parfait!


MME PRÉFONTAINE entre dans le local.


MME PRÉFONTAINE

Maude, je voulais vérifier

avec toi pour mon discours.

J'ai 15 minutes de texte,

mais si tu veux,

je peux en faire plus.

Là, je suis juste rendue

à tes neuf ans!


MAUDE

(S'adressant à JENNIFER)

Presque parfait.


JENNIFER

Hum...


De son côté, VINCENT, couché sur le banc, est incapable de bouger. HUGO est à ses côtés.


VINCENT

Ah!


HUGO

Ça va, man?


VINCENT

J'ai mal au dos! Ah...


HUGO

Viens-t'en,

on va se lever.


VINCENT

Ah!


HUGO

Come on, let's go!

T'es capable.


VINCENT

Ah...


HUGO

Yes!


HUGO aide VINCENT à se relever.


VINCENT

Ah... Ah...

C'est tellement poche!

J'étais à ça de finir

mon entraînement!


HUGO

Mais je te l'ai dit,

de te calmer!

C'est dangereux

d'en faire trop!

Tu vas juste finir

par te blesser.


VINCENT

Il me semble que l'exercice,

c'était bon pour la santé!


HUGO

Oui, mais trop,

c'est pas mieux!

Je me souviens, une fois,

j'avais des contrats

de mannequin toute la semaine.

Pour sauver du temps,

je suis dit:

Je vais prendre toutes mes

douches de la semaine le lundi.

Rendu au samedi,

je me suis rendu compte

que c'était pas

une bonne idée pantoute.


VINCENT

Je comprends pas trop

le lien,

mais je veux pas

avoir plus de détails.


Le téléphone de VINCENT émet un signal sonore, annonçant qu'il a reçu un message texte.


VINCENT

Ça doit être PK, il va me dire

que je suis vraiment poche.

(Lisant le message texte)

"Bravo, Vincent Beaucage!

"Si tu continues le programme

PK 24/7, dans un mois,

"tu vas être assez fort

pour soulever ton haltère

"comme un vrai gladiateur!"

Wow! Comprends-tu

la même chose que moi?


HUGO

Dans un mois, tu vas être

capable de lever un haltère.


VINCENT

Bien oui, je vais être

dans la prochaine pub!


HUGO

C'est même pas ça

qu'il dit!

Tu recommenceras pas

ton entraînement

comme un fou, j'espère!

J'ai pas le goût

de te trimballer

en chaise roulante

dans l'école.


VINCENT

T'exagères! Ce soir,

je me repose, mais dès demain,

je reprends

mon entraînement! Ha! ha!


VINCENT lève le bras pour fouiller dans sa case.


VINCENT

Ah...


Fin de l'épisode


MÉLANIE

Envie de t'amuser?


MAUDE

On t'attend sur le site Web

de l'émission.


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par