Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ce qui se passe pas à Vegas

Brandon-Lee réussira-t-il à briser son record de jours consécutifs sans avertissement, afin de récupérer son argent de poche?



Réalisateur: Claude C Blanchard
Acteurs: Romane Denis, Louka Grenon, Émilie Bierre
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


BRANDON-LEE est dans le salon étudiant, encerclant des dates sur un calendrier. MÉLANIE passe devant le salon en marchant dans un corridor.


BRANDON-LEE

(Interpellant)

Mélanie!


MÉLANIE

Qu'est-ce qu'il y a?


BRANDON-LEE

Veux-tu assister

à un moment historique?


MÉLANIE

Pas vraiment.

Je suis un peu pressée.


BRANDON-LEE

Ça sera pas long!

C'est un genre de moment

historique express. Viens-t'en!


MÉLANIE rejoint BRANDON-LEE dans le salon.


MÉLANIE

Bon, qu'est-ce

qu'il y a?


BRANDON-LEE

Tu vois ce calendrier-là?


MÉLANIE

Hum-hum.


BRANDON-LEE

Les dates encerclées en rouge?

Tu sauras qu'aujourd'hui,

c'est la journée

la plus importante de ma vie!


MÉLANIE

Ah! T'as eu

tes premières règles!

Félicitations,

Brandon-Lee!

Enfin,

une vraie jeune femme!


BRANDON-LEE

Ha, ben comique.


SAMI mange au casse-croûte de l'aréna, tout en consultant son téléphone. GAÏA rejoint SAMI.


GAÏA

Allô, Sami.


SAMI

Hum! Salut, Gaïa.

Ça va?


GAÏA

Oui. As-tu vu ta soeur?

Je la cherche partout.


SAMI

Elle est pas là.


GAÏA

Comment ça,

elle est pas là?


SAMI

Parce qu'elle est pas là.

Est-ce que c'est grave?


De retour au salon étudiant.


BRANDON-LEE

C'est aujourd'hui

que je brise mon record

de jours sans avertissement

de la surveillante!


BRANDON-LEE encercle la date de la journée actuelle.


MÉLANIE

Oh! Mais...

Ça fait quoi, ça, au juste?


BRANDON-LEE

Mes parents vont me redonner

mon argent de poche.


MÉLANIE

Ah. Bravo.

Mais tu devrais pas, genre,

attendre la fin de la journée

avant de rayer la journée?


De son bureau situé à l'intérieur du salon, MONA écoute discrètement la conversation.


BRANDON-LEE

Pourquoi? Je suis pas cave,

c'est pas comme si

j'allais m'arranger

pour tout faire foirer

à la dernière minute.


MÉLANIE

Bon, ben... bravo.

Bonne chance.


BRANDON-LEE

Merci!


MONA rejoint BRANDON-LEE et MÉLANIE.


MONA

Moi, je pense que tu devrais

écouter Mélanie, hein?

C'est un bon conseil

qu'elle te donne.


BRANDON-LEE

Pourquoi?


MONA

Parce que tu peux être certain

que je vais t'avoir à l'oeil,

aujourd'hui, mon pit.


BRANDON-LEE

Pas besoin

de m'avoir à l'oeil.

Je suis complètement transformé.

Ça fait des siècles que j'ai pas

fait de mauvais coups.


MONA

Ça fait exactement 16 jours,

3 heures et 40 minutes.


MÉLANIE

Oh! C'est vrai que c'est...

c'est quasiment un siècle,

en années Brandon-Lee,

ça, non?


BRANDON-LEE

Oui, oui,

pis c'est louche!

C'est pas parce que je t'ai pas

encore pincé la main dans le sac

que ça veut dire

que t'as rien fait.


BRANDON-LEE

Je vous jure que je suis

un nouveau Brandon-Lee.


MONA

Oh! Je dis pas

le contraire.

Avant, t'étais juste

un petit voyou.

Maintenant, t'es un petit voyou

incognito

sournois clandestin.

C'est deux fois

plus dangereux.


BRANDON-LEE

Bonne chance pour m'attraper,

parce que je fais rien

et je vais ravoir

mon argent de poche.


MONA

C'est ce qu'on va voir.


MONA et BRANDON-LEE s'échangent des regards, à la manière d'un duel.


MÉLANIE

Bon, ben, je...

Je vais y aller, moi.


De retour au casse-croûte de l'aréna.


GAÏA

Ben oui,

pourquoi ça irait pas?


SAMI

C'est parce que

Nadya m'a dit

que t'étais encore

un petit peu perdue sans elle.


GAÏA

Elle a dit ça?!


SAMI

Regarde, si jamais

il y a quelque chose,

si t'as besoin d'aide,

gêne-toi pas, je suis là, OK?


GAÏA

Merci, mais je te jure

que je vais être capable

de me débrouiller

toute seule.


Plus tard, GAÏA croise MÉLANIE dans les casiers.


GAÏA

Mélanie?


MÉLANIE

Quoi?


GAÏA

Peux-tu venir ici,

s'il te plaît?


MÉLANIE

J'ai pas le temps,

je suis très pressée.

Faut que j'aille

au casse-croûte.


GAÏA

S'il te plaît!


MÉLANIE

Qu'est-ce qu'il y a?


GAÏA

J'arrive pas

à ouvrir mon cadenas.


MÉLANIE

Pourquoi tu demandes pas

de l'aide à ton mentor?


GAÏA

Je peux pas,

je viens de lui dire

que j'avais pas besoin

de son aide.

Et j'ai une super

grosse journée,

mais toutes mes affaires

sont dans mon casier.


MÉLANIE

C'est quoi

ta combinaison?


GAÏA donne un papier à MÉLANIE.


MÉLANIE

Merci.


MÉLANIE déverrouille le cadenas de GAÏA.


MÉLANIE

Voilà!


GAÏA

Merci...


MÉLANIE

(En quittant)

De rien.


GAÏA

Mélanie!

Tu diras rien

à Sami, hein?


MÉLANIE

Coudonc,

as-tu peur de lui?


GAÏA

Hein? Ben non,

c'est pas ça!

C'est juste que j'ai peur

qu'il pense

que je suis pas capable

de m'arranger toute seule.


MÉLANIE fait semblant de zipper sa bouche, avant de quitter les lieux. GAÏA dépose le papier sur lequel est inscrit la combinaison et son sac dans son casier, tout en verrouillant son cadenas sur un anneau de métal à l'intérieur du casier, près de la poignée. GAÏA ferme la porte de son casier, quittant ensuite les lieux. La porte du casier de GAÏA s'ouvre, son sac tombant par terre. BRANDON-LEE ramasse le sac et le dépose dans le casier, sous le regard de MONA.


MONA

Ah-ha! Je le savais,

petit bandit!

C'est pas

ton casier, ça!


BRANDON-LEE

Wô! Je voulais

juste la refermer!


MONA

Hé, hé, hé!

Prends-moi pas

pour une valise!

Avertissement.


BRANDON-LEE

Ben là--


MONA

Hé, hé!

Hé! Hein.


De retour au casse-croûte. SAMI dépose une pièce de monnaie dans une machine distributrice de gommes à mâcher. MÉLANIE entre dans le casse-croûte, se ruant sur la machine.


MÉLANIE

Non!


SAMI

Je veux juste une gomme.


MÉLANIE

Pas question.


MÉLANIE

(Bloquant la machine)

C'est mes gommes.

C'est mon concours.


SAMI

Quel concours?


MÉLANIE pointe une affiche épinglée au mur, au-dessus de la machine. MÉLANIE actionne ensuite le mécanisme de la machine, prenant la gomme.


MÉLANIE

C'est pas assez gros

pour toi, ça?


SAMI

(Lisant l'affiche)

"Mâche trouve gagne."

C'est quoi, ça?


MÉLANIE

Tu mâches une gomme,

tu trouves

un petit papier à l'intérieur,

tu gagnes.


MÉLANIE met la gomme dans sa bouche.


SAMI

Tu gagnes quoi?


MÉLANIE

Premier prix,

c'est un voyage

à Las Vegas.


MÉLANIE tient un sac transparent rempli de pièces de monnaie.


MÉLANIE

C'est clair

que je vais gagner.

J'ai à peu près 25 piastres

en 25 cents, là-dedans.


MÉLANIE crache la gomme dans une poubelle.


SAMI

Hé, je veux pas

être plate, mais...


MÉLANIE

Mais quoi?


SAMI

C'est pas assez gros

pour toi, ça?


SAMI pointe une affiche du Club des Jeunes Bénévoles placée près de l'affiche du concours.


MÉLANIE

(Lisant)

"En collaboration avec

Le Club des Jeunes Bénévoles."

Et?


SAMI s'achète une gomme.


SAMI

Ben, t'es dans le Club

des Jeunes Bénévoles.

Tu peux pas participer.


MÉLANIE

C'est donc ben niaiseux!


SAMI

Ben c'est comme ça,

les concours.

Ça s'appelle

un conflit d'intérêts.

Désolé.


SAMI met la gomme dans sa bouche.


MÉLANIE

Tu me dois

25 cents.


SAMI

(Mâchant)

Hé! J'ai gagné!


MÉLANIE

Quoi?!


SAMI

C'est pas vrai.


SAMI s'apprête à quitter.


MÉLANIE

Sami, Sami!

Attends.

Ça te dirait-tu

de gagner pour vrai?


SAMI

Genre?


MÉLANIE

Genre partager

le grand prix

avec la fille

qui fournit les 25 sous?

Le voyage à Las Vegas,

c'est pour deux.


SAMI

Moi, je suis pas

un fan de Céline.


MÉLANIE

C'est pas grave, ça.

Il y a pas juste Céline

à Las Vegas.

Il y a plein

de spectacles

de bands écoeurants,

à Las Vegas.


Plus tard, BRANDON-LEE est au casse-croûte de l'aréna, donnant un petit gâteau orné d'une chandelle à sa grand-mère MME ST-PIERRE.


BRANDON-LEE

(Chantant)

♪♪ Bonne fête,

bonne fête ♪

♪ Bonne fête mamie ♪♪

(Blasé)

Hip, hip, hip, hourra!


MME ST-PIERRE

St-Crème

que tu manques de pep!

Si ça te tentait pas

de venir luncher

avec ta pauvre

vieille grand-mère

pour son anniversaire,

fallait le dire.


BRANDON-LEE

Je m'excuse, grand-maman.

C'est pas ça.


MME ST-PIERRE

Viens pas me dire que c'est

ton affaire de porte de casier

qui te coupe l'appétit de même.


BRANDON-LEE

C'est super injuste,

j'ai rien fait!

Quand mes parents vont voir

que j'ai eu un avertissement,

j'aurai pas

mon argent de poche.


MME ST-PIERRE

Mon pauvre biquet...

Ça doit ben faire six mois

que tu n'en as plus,

d'argent de poche.

Tu dois être

rendu habitué.


BRANDON-LEE

Oui, mais là, c'était

pour quelque chose d'important.


MME ST-PIERRE

Ah? C'est quoi?


BRANDON-LEE

Tout ça,

c'est de la faute

de la maudite surveillante

qui est toujours sur mon dos.


MME ST-PIERRE

Eh misère...

Comment elle s'appelle déjà,

celle-là?


BRANDON-LEE

Mona.

Je sais pas...

Des fois, j'ai l'impression

qu'il y a un complot contre moi,

pis je commence

à être pas mal écoeuré.


MME ST-PIERRE

Pauvre petit

coeur en sucre...


BRANDON-LEE

Ben oui,

c'est pas facile.


MME ST-PIERRE

Je vais aller lui parler,

moi, à ta Mona.


BRANDON-LEE

Hein? Non, tu peux pas

faire ça, grand-maman.


MME ST-PIERRE

Oh que oui!

C'est pas vrai

que je vais endurer

de voir mon petit poulet

malheureux de même

le jour de ma fête.


BRANDON-LEE

Non, sérieux, je sens déjà

que je vais mieux.

J'accepte l'injustice.

Je vais faire mon deuil.


MME ST-PIERRE

Fais-moi confiance.


BRANDON-LEE

Ah...


MÉLANIE et SAMI marchent dans un corridor de l'école. MÉLANIE et SAMI se dirigent vers les casiers. MÉLANIE transporte un premier sac rempli de gommes, et un deuxième sac rempli de gommes déjà mâchées


MÉLANIE

Tu mâches trop longtemps,

Sami. On perd du temps.

Trois coups maximum, tu devrais

arriver au petit papier.

Sinon, tu jettes ta gomme dans

le sac des gommes perdantes, OK?

Tu devrais même en mâcher

deux à la fois.


SAMI pige dans le sac de gommes.


SAMI

Je commence déjà

à avoir mal à la mâchoire.


GAÏA est à son casier, tentant de déverrouiller son cadenas. GAÏA se tourne vers SAMI en le voyant arriver.


MÉLANIE

Hé! Avoir su

que t'étais aussi fragile,

j'aurais demandé

à quelqu'un d'autre

d'être mon mâcheur officiel.


SAMI se tourne vers GAÏA.


SAMI

Ça va?


GAÏA

(Feignant)

Ouais, super bien.

Je viens tout juste

de fermer mon casier.

Vous, ça va?


SAMI

Ouais, ça va.


MÉLANIE

Sami?

Va donc nous chercher

d'autres gommes.


SAMI

On en a plein, Mélanie.


MÉLANIE

Va au salon étudiant, d'abord.

Va m'attendre là-bas.

Arrête pas de mâcher.

Envoye, mâche ça!

Go, go, go, go, go!

Go, go, go!


SAMI quitte les lieux. MÉLANIE s'approche de GAÏA.


GAÏA

C'est pas moi qui ai

refermé mon casier!

Pis là, je ne suis même plus

capable de l'ouvrir.


MÉLANIE

Relaxe. C'est quoi,

ta combinaison?


GAÏA

Je ne m'en souviens plus.


Plus tard, MONA surveille la salle des pas perdus à travers la fenêtre du bureau du directeur. MME ST-PIERRE entre dans la salle. MONA ferme le store de la fenêtre. MONA fouille ensuite dans un sac rempli de gommes. MONA prend une gomme et la mâche. MME ST-PIERRE fait irruption dans le bureau.


MME ST-PIERRE

Ah! Bien tiens!

On se cache

dans le bureau du directeur?


MONA

Oh! J'ai le droit!

(Crachant sa gomme)

Vous êtes qui, vous?


MME ST-PIERRE

Je suis la grand-mère

du plus gentil petit garçon

que la terre ait porté.


MONA

Oh! Pierre-André

Lamoureux-L'Espérance?


MME ST-PIERRE fait signe que non en hochant la tête.


MONA

Simon Ledoux?


MME ST-PIERRE

Brandon-Lee St-Pierre.


MONA

Ha! ha! ha!

Brandon-Lee

St-Pierre,

le plus gentil petit garçon

que la terre ait...


MME ST-PIERRE

Écoute-moi bien, Monique...


MONA

Oh!

C'est Mona. Ha!


MME ST-PIERRE

Je t'avertis:

si tu continues à t'acharner

sur ce petit gars-là,

tu vas avoir affaire à moi.


MONA

Ah oui? Ben...

Écoute-moi bien, mamie:

ton petit bandit,

il a juste eu

ce qu'il méritait.

En tant que surveillante,

pour survivre

dans cette jungle-là,

il faut que je me fie

à mon instinct.

Et encore une fois, mon instinct

de surveillante a eu raison.


MME ST-PIERRE

Ah ouais?


MONA

Hum-hum!


MME ST-PIERRE

T'es peut-être juste une

mauvaise surveillante, alors.


MONA

Pardon?!


MME ST-PIERRE

Parce qu'une bonne

surveillante,

ça se base sur des faits,

pas sur du pelletage

de nuages

d'instinct de pouvoir magique

à cinq cents.


MONA

Coudonc, es-tu

en train de me dire

que tu pourrais

faire mieux, toi?


MME ST-PIERRE

Si "faire mieux", ça veut dire

pas accuser des innocents

et les condamner pour des

affaires qu'ils ont pas faites,

je pense que c'est

pas trop difficile.


MONA

Ah ouais, hein?


De retour dans les casiers.


GAÏA

Je le sais,

je suis tellement poche!

Aide-moi.


MÉLANIE

Il y a pas grand-chose

que je peux faire pour t'aider.

Pis j'ai pas le temps.

À chaque seconde qui passe,

mes chances de piger

la gomme chanceuse

diminuent dangereusement.

Au pire, va voir Mona?


MÉLANIE quitte les lieux.


De retour dans le bureau du directeur.


MONA

Bon, si tu réussis

à survivre

en tant que surveillante

pendant l'après-midi,

j'enlève l'avertissement

de Brandon-Lee.

Bienvenue

dans ton pire cauchemar.


MONA donne son sifflet à MME ST-PIERRE.


MONA

Bye!


MME ST-PIERRE sort du bureau, interpellant aussitôt SAMI qui mâche de la gomme dans le corridor.


MME ST-PIERRE

Hé! Toi!

(Sifflant)

Premier avertissement:

interdit de mâcher de la gomme.


MONA espionne MME ST-PIERRE en regardant à travers le store.


SAMI

Mme St-Pierre,

que faites-vous avec un sifflet?


MME ST-PIERRE

Je suis

la surveillante temporaire.

(Sifflant)

Interdit de répondre

à la surveillante temporaire.

Deuxième avertissement.

(Pointant le sac de gommes)

Et ça, donne-moi ça.


SAMI

Ben non!

C'est pour un concours.

Les profits vont

aux Jeunes Bénévoles.


MME ST-PIERRE

Ah oui?

(Sifflant)

Troisième avertissement!


MME ST-PIERRE confisque le sac de gommes à SAMI.


MME ST-PIERRE

À plat ventre.

Tu vas me faire 25

push-up.

Pis plus vite

que ça!


SAMI se jette à plat ventre, faisant des pompes. MONA rejoint MME ST-PIERRE dans le corridor.


MONA

OK...

Ben, c'est

un bon début.

Mais tu t'attaques pas à la pire

pomme pourrie de la gang.

Les push-up,

c'est une bonne idée,

mais d'habitude,

je commence

avec une retenue.


MME ST-PIERRE

Ah! Ben là, c'est moi,

la surveillante.

Et moi, je trouve

que les

push-up,

c'est plus efficace.


MONA

Bon, ben,

euh, je vais...

(Prenant le sac de gommes des mains de MME ST-PIERRE)

Je vais, hum!, je vais aller

mettre les gommes en lieu sûr.


MONA retourne dans le bureau du directeur.


MME ST-PIERRE

(S'adressant à SAMI)

Tu diras à tes petits amis

que les vrais délinquants,

ils sont mieux de se tenir

le corps raide

pis les oreilles molles!

Il y a un nouveau shérif

en ville!


Plus tard, MME ST-PIERRE retrouve BRANDON-LEE dans les casiers.


BRANDON-LEE

Quoi!?


MME ST-PIERRE

Ah, inquiète-toi pas,

mon petit pit.

Je vais mettre

les vrais coupables en prison,

et je vais rétablir

ta réputation!

J'ai déjà mis la main

sur une crapule

que je vais

surveiller de très près!


BRANDON-LEE

T'es vraiment pas

obligée de faire ça.


MME ST-PIERRE

Oh! Mais ça me fait plaisir,

mon petit steak!


Un élève court dans le corridor. MME ST-PIERRE l'intercepte en sifflant.


MME ST-PIERRE

Hé! Toi!

Viens icitte, mon champion!


GAÏA retrouve BRANDON-LEE dans les casiers.


GAÏA

Salut!


BRANDON-LEE

Qu'est-ce que

tu fais là, toi?


GAÏA

Je me cache.

La connais-tu,

la nouvelle surveillante?


BRANDON-LEE

Euh... oui, un peu.


GAÏA

OK, peux-tu lui dire

de pas venir chercher ici

quand ils se rendront compte que

je suis pas à mon cours d'édu?


BRANDON-LEE

Euh, si tu veux commencer

à sécher tes cours,

je te conseille de choisir

français ou maths, pas éduc.


GAÏA

C'est pas

que je veux pas y aller.

C'est que j'ai pas mon linge.


BRANDON-LEE

Va le chercher.


GAÏA

Je suis pas capable

d'ouvrir mon casier.

J'ai perdu ma combinaison,


BRANDON-LEE

Facile! Je suis capable

d'ouvrir un cadenas

avec une canette

de boisson gazeuse.


GAÏA

J'ai pas d'argent

pour m'en acheter une.

Peux-tu m'en prêter?


BRANDON-LEE

Ça fait six mois que je n'ai

plus d'argent de poche.

Regarde, c'est mon dernier

25 cents pis je l'économise.

Je peux te passer

mon linge d'éduc!


GAÏA

Ah oui? Mais le cours d'après,

j'ai un oral à faire

sur un objet

important pour moi.

J'avais apporté

un super beau coquillage,

mais il est pris

dans mon casier, lui aussi.


BRANDON-LEE

Ouais...


BRANDON-LEE saisit une agrafeuse sur le dessus des casiers.


BRANDON-LEE

Sais-tu c'est quoi, ça?


GAÏA fait signe que non en hochant la tête.


BRANDON-LEE

L'objet le plus

important pour toi.

La brocheuse qui t'a sauvé

la vie quand t'étais petite.


GAÏA

C'est parce que c'est

la première fois de ma vie

que je vois

cette brocheuse-là.


BRANDON-LEE

On s'en fout, ça.

Ton prof le sait pas.

Une fois,

t'étais coincée dehors.

T'avais oublié tes clés

et t'avais juste ton sac à dos.

Il faisait froid,

et comme le

zipper

de ton manteau était brisé,

tu pouvais pas le fermer.

Mais grâce

à la brocheuse que voici,

t'as réussi

à agrafer ton manteau

pis à survivre

jusqu'au retour de tes parents.

Depuis, tu ne peux plus

t'en séparer!


GAÏA

Une brocheuse?


BRANDON-LEE

Fais-moi confiance,

ça va marcher. Tiens.

Bon, je vais te passer

mon linge d'éduc.


MONA dépose une pièce de monnaie dans la machine à gommes du casse-croûte. MÉLANIE rejoint MONA près de la machine.


MÉLANIE

Elle est bonne!

Je me disais aussi

que les gommes descendaient

vraiment rapidement

dans la machine.

C'était vous!


MONA

(Bafouillant)

Oh! Non!

Je... En fait... Euh...

Ah, pis oui!

J'ai toujours rêvé

de voir Céline à Vegas!

J'ai le droit, non?


MÉLANIE

Euh, ben oui.

Mais je trouve ça

vraiment chien

que vous ayez confisqué

nos gommes

pour vous donner

plus de chances de gagner.


MONA

Ah! Non! J'ai rien à voir

là-dedans, ma cocotte.

La responsable,

c'est madame St-Pierre,

la nouvelle apprentie

surveillante temporaire.


MÉLANIE

OK, d'abord.

Elles sont où,

les gommes

que votre apprentie surveillante

temporaire nous a confisquées?


MONA

Ah!

Euh, ben, comme

elles étaient confisquées,

je me suis dit

que... que...

Ben, je pourrais vérifier

pour te donner un coup de main.

Pis non, il y a aucune

gomme gagnante.


MÉLANIE

Vous avez mâché

mes gommes?!


MONA

Ah...

En fait, pourquoi

on fait pas équipe?

Tes gommes, mes gommes,

nos gommes...


MÉLANIE

Pas question!

C'est Sami,

mon mâcheur officiel.

Redonnez-moi mon argent

que je puisse

acheter d'autres gommes.


MONA donne des pièces de monnaie à MÉLANIE.


MONA

Mais...

Je crois pas que Sami est

disponible pour le moment.

Pas sûre.


SAMI est dans la salle des pas perdus, faisant des pompes sous les ordres de MME ST-PIERRE. BRANDON-LEE est assis à une table et regarde la scène.


MME ST-PIERRE

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Ç'a-tu du bon sens,

gaspiller autant de papier

juste pour s'essuyer les mains

après avoir fait pipi?

Il est-tu mal élevé,

cet enfant-là!


SAMI

Ç'a pas de bon sens!

C'est pas moi qui ai utilisé

tout le papier

qui est dans la poubelle!


MME ST-PIERRE

Ah bon?

Menteur en plus!

Tu vas m'en

faire 15 autres!


SAMI s'exécute.


De retour au casse-croûte.


MÉLANIE

OK, d'abord.

On va faire équipe.

Mais vous allez m'écouter

pis mâcher comme du monde.


MONA

Oh que oui! Hé!


MÉLANIE

Allez-y, qu'est-ce

que vous attendez? Go!


MONA pige dans le sac de gommes.


MONA

(Mâchant)

Ah!

Aïe! Aïe!

Ah! Je me suis fait

sauter un plombage! Aïe!


MONA crache sa gomme dans une poubelle. [MÉLANIE

C'est pas vrai qu'un petit

plombage de rien du tout

va m'empêcher

d'aller voir Céline!


MÉLANIE s'adresse au commis du casse-croûte.


MÉLANIE

Excusez-moi, un couteau,

s'il vous plaît.

Merci.


MÉLANIE donne le couteau à MONA. MONA coupe ensuite des gommes.


MONA

Ah, pas celle-là.


MÉLANIE

Next!


De retour dans la salle des pas perdus. SAMI termine ses pompes, sous le regard de BRANDON-LEE.


MME ST-PIERRE

Bon, ça doit ben

faire 15, là.

On va finir par faire de quoi

qu'il y a de l'allure avec toi.


Un étudiant passe en coup de vent dans la salle.


MME ST-PIERRE

Hé, toi!

Va te couper les cheveux!


SAMI regarde en direction de BRANDON-LEE.


SAMI

Peux-tu arrêter

de sourire?


BRANDON-LEE

Non. Est-ce que

tu te rends compte

que c'est la première fois

de ma vie

que je suis pas celui que

la surveillante haït le plus?


SAMI

Oui, mais c'est super injuste,

ce qu'elle me fait subir.


BRANDON-LEE

Justement,

c'est ça qui est drôle.

Je pourrais faire

ce que je veux,

c'est toi

qui se ferais prendre.


SAMI

Ha! ha! ha!


BRANDON-LEE

Qu'est-ce

qu'il y a de drôle?


SAMI

Te rends-tu compte

que t'es rendu

le chouchou de la surveillante?

Ha! ha! Ha!


Plus tard, MME ST-PIERRE et BRANDON-LEE discutent dans le salon étudiant.


MME ST-PIERRE

Ben oui, mais c'est toi,

mon petit chouchou!


BRANDON-LEE

Je suis pas

un chouchou.

Je suis le contraire

d'un chouchou.


MME ST-PIERRE

Il y a pas

de honte à ça, voyons.

Profites-en, je suis en plein

contrôle de la situation!

Je vais te faire

enlever ton avertissement

et tu vas ravoir

ton allocation.

T'es pas content?


BRANDON-LEE

La seule chose

que je vais avoir,

c'est les tomates qu'on va

me lancer dans la cour d'école

si tu continues à accuser

tout le monde sauf moi.


MME ST-PIERRE

Pourquoi

je t'accuserais?

Tu fais rien de mal.


BRANDON-LEE

Je pense que

j'aimerais mieux

que les choses

redeviennent comme avant.


MME ST-PIERRE

Avant?

Tu veux dire

quand tu te faisais accuser

de tout et de rien?


BRANDON-LEE

Bon, grand-maman,

peut-être que je t'ai pas dit

toute la vérité

à propos du genre d'élève

que je suis.


MME ST-PIERRE

Ah bon?


BRANDON-LEE

Dernièrement, c'est vrai que

j'ai essayé d'avoir de l'allure,

mais d'habitude,

je suis loin d'être aussi fin

que je te l'ai fait croire.


MME ST-PIERRE

Ha! ha! ha! Voyons donc!

Voir si ç'a de l'allure, ça!


BRANDON-LEE

Une fois, j'ai jeté

la soupe aux légumes

du prof d'arts plastiques

dans les toilettes.


MME ST-PIERRE

Bof... C'est pas si pire.


BRANDON-LEE

J'ai remis la soupe mélangée

avec l'eau de toilette

dans le thermos et le prof en a

avalé au moins trois gorgées

avant de se rendre compte

que ça goûtait bizarre.


MME ST-PIERRE

OK...

C'est le petit Sami

pis sa gang

qui te forcent à prendre

le blâme pour leurs niaiseries!


BRANDON-LEE

Lâche Sami,

il a rien fait!

Je suis sûr qu'il dort encore

avec un ours en peluche.


MME ST-PIERRE

Inquiète-toi pas,

mon petit pit.

Plus besoin

d'inventer des sornettes.

Mamie, elle connaît ça,

les petits pas fins.


SAMI et GAÏA discutent dans un corridor.


SAMI

C'est moi ou ton linge

d'éducation physique

est un petit peu trop grand?


GAÏA

J'aime ça comme ça.

Je bouge mieux.


GAÏA et SAMI croisent MME ST-PIERRE dans le corridor. MME ST-PIERRE tient une pile de vêtements.


GAÏA

Hé! C'est mes vêtements!


MME ST-PIERRE

Ah oui?

Tiens...

On laisse traîner

ses affaires n'importe où?

(Sifflant)

Avertissement!


GAÏA

Je les laissais pas

traîner!

J'étais trop pressée pour aller

les remettre dans mon casier.


MME ST-PIERRE

Oh...


GAÏA s'apprête à quitter les lieux avec ses vêtements dans les mains.


SAMI

Euh, Gaïa? Où tu vas?

Ton casier est par là.


GAÏA

Oh, ben oui!


SAMI accompagne GAÏA vers son casier. Le cadenas du casier est découpé. GAÏA ouvre son casier, celui étant complètement vide.


GAÏA

Ha!


SAMI

Oh non! Vous vous êtes

tout fait voler?!


GAÏA

Je déteste les casiers!

Je déteste les cadenas!


MME ST-PIERRE

(S'adressant à SAMI)

Toi, mon petit bandit!

Avoue-le donc que c'est toi

qui as pris toutes ses affaires

pour aller les vendre

sur les Internet

pis t'acheter de la bière

avec tes fausses cartes!


SAMI

C'est quoi votre problème?

J'ai rien fait, OK?


BRANDON-LEE rejoint SAMI, GAÏA et MME ST-PIERRE dans les casiers. BRANDON-LEE tient un coupe-boulon dans ses mains.


BRANDON-LEE

C'est vrai.

Sami a rien fait.

C'est moi qui ai coupé

le cadenas avec ça.

J'ai pris ses affaires et les ai

mises dans la poubelle.


GAÏA

Pourquoi t'as fait ça?


BRANDON-LEE

(Chuchotant à GAÏA)

C'est pas vrai.

J'ai mis tes affaires

dans mon casier.


MME ST-PIERRE

Ah, ben là...

Tu me laisses

vraiment pas le choix,

mon petit caramel fondant.

Avertissement.


MONA rejoint les autres dans les casiers.


MONA

Ah-ha! Je le savais

que tu te ferais pogner!

Un vrai

petit délinquant.


MME ST-PIERRE

Moi, je continue

à penser

que c'est le petit Sami

qui l'a influencé.


MME ST-PIERRE redonne le sifflet à MONA.


MONA

Merci, ma chère.


MONA touche sa dent.


MONA

Aïe!

Aïe...


Plus tard, BRANDON-LEE et MÉLANIE discutent au casse-croûte de l'aréna.


BRANDON-LEE

Parce que là, j'ai comme mal

en dedans de mes émotions.


MÉLANIE

Je pense qu'on appelle ça

des remords.

(Consultant son téléphone)

Voyons, qu'est-ce

qu'elle fait, elle?


BRANDON-LEE

Si j'étais toi,

je compterais pas trop sur Mona.

Elle a tellement mal aux dents

qu'elle a de la misère à parler.


MÉLANIE

Ha! Lâcheuse.


MÉLANIE remarque une trace au sol, similaire à une pièce de monnaie.


MÉLANIE

Oh! my God!

(Tentant de ramasser)

Oh! Oh! Oh! Oh!


MÉLANIE se désinfecte les mains.


BRANDON-LEE

Qu'est-ce qu'il y a?


MÉLANIE

Je n'ai plus d'argent

pour mes gommes.

Je pensais que c'était

un 25 sous, mais non!

C'était juste une vieille gomme

collée à terre.


BRANDON-LEE

Ma grand-mère croyait vraiment

que j'étais un bon petit gars.

Mais je viens d'y montrer

que dans le fond,

je suis juste un...

un Brandon-Lee.


MÉLANIE

Oh... Mais tu sais,

c'est peut-être mieux de même.


BRANDON-LEE

En plus, vu que

j'aurai pas mon allocation,

je pourrai même pas lui acheter

son cadeau de fête.


MÉLANIE

Oh! C'est donc ben

cute!

C'est pour ça que tu voulais

ravoir ton argent?


BRANDON-LEE

Ben oui...


MÉLANIE

Mais je pense

que si tu lui dis ça,

elle va tout te pardonner.

Bon...


BRANDON-LEE

Où tu vas?


MÉLANIE

Appeler Sami.

Maintenant que

ta grand-mère l'a lâché,

il va pouvoir recommencer

à mâcher pour moi.


BRANDON-LEE trouve une pièce de monnaie dans sa poche. BRANDON-LEE dépose la pièce dans la machine à gommes. BRANDON-LEE met la gomme dans sa bouche.


MÉLANIE

Il me semblait que

t'avais pas une cenne, toi.


BRANDON-LEE sort un petit papier de sa bouche.


MÉLANIE

Ah! Je vais t'étrangler!


BRANDON-LEE

Les nerfs,

c'est juste un papier!


MÉLANIE

Ah!

(Examinant le papier)

Ah! Fiou!

C'est pas le grand prix!

C'est juste

un prix instantané!

(Lisant)

"Rends-toi chez un détaillant

Bubullicieuse autorisé

"pour le réclamer."


BRANDON-LEE

Cool! Ça veut dire que

je peux le réclamer ici, ça.


MÉLANIE

Fais ce que tu veux.

Moi, c'est

le grand prix ou rien.


MÉLANIE reçoit un message sur son cellulaire.


MÉLANIE

Oh non!


BRANDON-LEE

C'est qui?


MÉLANIE

Le Club des Jeunes Bénévoles.

(Lisant)

"Félicitations à Jacob Scott

de Kuujjuaq dans le Grand Nord,

"qui vient de remporter

notre grand prix.

"Merci à tous les participants

et bon voyage à Vegas, Jacob!"


BRANDON-LEE tente de saisir le bras de MÉLANIE.


MÉLANIE

(Repoussant BRANDON-LEE)

Hé!


De retour dans les casiers. GAÏA remet ses effets personnels dans son casier, sous le regard de SAMI.


GAÏA

Tu me trouves poche, hein?


SAMI

C'est normal

d'être mélangée, au début.

Une nouvelle école pis tout,

c'est pas évident.

Moi, au début,

je dessinais des plans

des corridors dans ma main

juste pour être sûr

de pas me perdre.


GAÏA

C'est vrai?


SAMI

Hum-hum.

Dans le fond, ça arrive

à tout le monde d'être poche.


MÉLANIE rejoint SAMI et GAÏA.


MÉLANIE

Sérieux,

je suis tellement poche!


SAMI

Qu'est-ce que

je te disais?


MÉLANIE

Euh, pardon? Ha!

Qu'est-ce que tu lui disais?


SAMI

Pis, ton concours

Bubullicieuse?

On a gagné quelque chose?


MÉLANIE

Non. Non!

Pis là, j'ai dépensé en gommes

tout l'argent

que mon père m'avait laissé

pour le souper de ce soir.

Ça fait que là,

je vais être obligée

de manger des vieux restants.

(Fâchée)

Ah!


MONA et MME ST-PIERRE sont au salon étudiant. MONA est étendue sur le divan, la main portée contre sa joue.


MONA

Bonyenne que ça fait mal!


MME ST-PIERRE donne un chiffon à MONA.


MME ST-PIERRE

Tiens, mords là-dedans.


BRANDON-LEE entre dans le salon, un paquet-cadeau dans les bras.


BRANDON-LEE

Euh, excusez-moi.

Tiens, grand-maman.

C'est pour toi.


MME ST-PIERRE

Comment... comment ça,

pour moi?


BRANDON-LEE

C'est ta fête!


MME ST-PIERRE

Mais t'as pas une cenne!


BRANDON-LEE

C'est pour ça

que je voulais ravoir

mon argent de poche.


MME ST-PIERRE

Oh!

Pour m'acheter un cadeau!

Où est-ce que

t'as pris l'argent?

T'as pas braqué

une banque, toujours?


BRANDON-LEE

Ben non,

j'avais des économies

et j'ai tout investi

dans ton cadeau.


MME ST-PIERRE ouvre le paquet.


BRANDON-LEE

Au début, je voulais t'acheter

des boucles d'oreilles,

mais je me suis dit

qu'un

skateboard,

ça te ferait

ben plus plaisir.


MME ST-PIERRE

(Étonnée)

Ah...

C'est... c'est

un très beau cadeau.

Merci.


MME ST-PIERRE embrasse BRANDON-LEE sur la joue.


MONA

Excusez-moi,

mais c'est que c'est...

tellement touchant!

Oh! Mais là...

Je pense que je t'enlève

ton avertissement,

mon petit mosus!


BRANDON-LEE

Yes!


MONA et BRANDON-LEE veulent se taper dans la main, mais BRANDON-LEE rate la main de MONA, la frappant au visage.


MONA

Aïe!

Je vais t'avoir à l'oeil,

toi, demain!


BRANDON-LEE

Je m'excuse.


MME ST-PIERRE

Va-t'en, va-t'en.


BRANDON-LEE et MME ST-PIERRE quittent les lieux.


Fin de l'épisode


MAUDE

(S'adressant au public de l'émission)

T'es un vrai fan

de Subito texto?

Viens vite nous rejoindre

sur le site web de l'émission.


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par