Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Un lancement dans ta face

C´est ce soir qu´aura lieu le lancement de Maude. Après une nuit blanche due au trac et une tentative de relookage par Mélanie, Maude se démaquille sans le savoir avec Blimbo, le démaquillant à tableaux, qui lui laisse encore une fois le visage ravagé. La malédiction revient ! Pas question pour Maude de se présenter en public comme ça… À moins que Mélanie prenne sa place et se fasse passer pour elle ? Ce qui semble une bonne idée au départ risque fort de provoquer une joyeuse suite de cahots. Car Mélanie est bien déterminée à faire de ce lancement un succès hyper glamour. Elle utilise tous les médias sociaux pour donner à l´événement une ampleur digne de ses standards.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


Dans sa chambre, MAUDE se regarde le visage dans un miroir. Elle porte du rouge à lèvres et beaucoup de fard à paupières. Elle est avec MÉLANIE et JULIEN qui consulte son téléphone sans prêter attention aux deux filles.


MAUDE

Aaaah! Ben là!


MÉLANIE

Euh, j’attendais plus

quelque chose comme...

"Merci, Mélanie."


MAUDE

Pour m’avoir transformée

en quelqu’un d’autre?

Je ne reconnais plus ma face!


MÉLANIE

Non, pour t’avoir transformée

en star, OK, Maude?

Parce que c’est ça

que tu vas être,

après le lancement de ton livre,

une star.

Il faut que tu l’assumes.


MAUDE

Mélanie,

le lancement,

c’est un cocktail

avec environ 15 personnes

dans un petit coin

des bureaux de mon éditeur.


MÉLANIE

C’est tout?


MAUDE

Oui.


Pendant ce temps, JACQUES est avec HUGO dans la cuisine au rez-de-chaussée. Ils sont à côté d’un four, sur lequel le mot « prout » a été écrit au feutre.


HUGO

C’est comme un... un genre

de cri du cœur, tu penses?

Parce que les jeunes

font ça, des fois.


JACQUES

Méchant cri du cœur!

"Prout"...

J’ai comme l’impression que Julien

voulait tester ses nouveaux

marqueurs, le snoreau.


FRANCIS entre dans la maison.


FRANCIS

Je suis là!


FRANCIS donne un sac à JACQUES.


JACQUES

Ah! Voilà mon sauveur

avec sa potion magique!

Yes.


FRANCIS

À la base,

c’est supposé être

un démaquillant

à tableaux, mais...

c’est vrai que chez nous,

on s’en sert

pour faire briller les électros.


JACQUES

On va voir si ton invention

est aussi efficace

que ta mère me l’a dit.


HUGO

C’est vraiment toi qui as

inventé ce produit-là?


FRANCIS

Oui, avec Bastien.

Ça s’appelle Blimbo.


JACQUES utilise le produit sur le feutre et l’écriture disparaît aussitôt.


JACQUES

Ben là, c’est efficace

en maudit! "Checke" ça!

Wow! C’est génial!


HUGO

Toi, là,

t’inventes des produits,

qui marchent, en plus.


FRANCIS

Oui!


HUGO

Pis t’es pas

encore millionnaire.


FRANCIS

Euh, attends un peu,

je vais vérifier.

(Fouillant ses poches)

Ah, non!

Pas de million.


JACQUES

Francis, tu viens de m’éviter

une plainte de ma cliente

pour maltraitance de cuisinière.

Demande-moi n’importe quoi,

je te le donne.


FRANCIS

Ah! Euh, est-ce que

je pourrais vous emprunter

votre tournevis gyroscopique?

C’est pour mon projet

de microéolienne.


HUGO

Lâche ça, les petites éoliennes!

T’as des lingots d’or

dans les mains,

man!


JACQUES

Ha! Des lingots d’or?!


HUGO

Sérieux!

Ton produit, il lui manque

rien qu’une affaire

pour qu’il soit connu

dans le monde entier.

Cette affaire-là,

c’est comme un peu

ma spécialité.

Attends, voir.


HUGO arrache le produit des mains de JACQUES et s’enferme dans la salle de bain.


JACQUES

Hé, hé!

Je pense que c’est là

que tu devrais

commencer à t’inquiéter.


FRANCIS

Oui, je...


Dans la chambre de MAUDE, cette dernière et MÉLANIE poursuivent leur conversation.


MÉLANIE

Pas de paparazzis ni rien?


MAUDE

Non.


JULIEN

(Consultant son téléphone)

Mme Préfontaine veut savoir

si elle peut apporter

sa salade de patates.


MAUDE

Julien...


MÉLANIE

Tu sais quoi? Qu’il y ait

15 ou 100 000 personnes,

je veux qu’ils sachent

à qui ils ont affaire.

À la plus grande auteure

au monde, mon amie, Maude.


JULIEN

(Riant en regardant MAUDE)

On dirait un mélange

entre un clown

et Mme Préfontaine!


Au bout d’un moment, HUGO sort de la salle de bain et dépose le produit de FRANCIS près de JACQUES. HUGO a changé le produit de bouteille pour le mettre dans une bouteille de démaquillant et rendre le produit plus attrayant.


HUGO

Tadam!

Marketing,

ça rime avec...

... ke-schling!

C’est tout ce qui manque

à ton produit.

Francis!

Il est où, l’inventeur

qui va nous mettre riches?


FRANCIS

(Appelant depuis le garage)

M. Fraser?


JACQUES

Oui?


FRANCIS

Je le trouve pas,

votre tournevis gyroscopique.


JACQUES

Ah... Irais-tu lui montrer,

s’il te plaît?

Il doit être sur son crochet,

dans le garage.


HUGO

Combien de pourcentage

je devrais lui demander

comme associé, tu penses?


JACQUES

Hugo...


HUGO

Oui, j’y vais.


MÉLANIE et MAUDE descendent au rez-de-chaussée.


MÉLANIE

L’opinion de Julien,

ça ne compte pas, Maude!

Demande à ton père!


JACQUES

Ah!

Cocotte... Ha!

C’est un gros changement, hein?


MAUDE

(S’adressant à MÉLANIE)

Qu’est-ce que je t’ai dit?


HUGO

(Appelant depuis le garage)

Jack?

Quel crochet, tu dis?


JACQUES

J’arrive.

(S’adressant à MAUDE)

Euh, tu voulais

me demander quelque chose?


MAUDE

J’ai déjà ma réponse.


MÉLANIE

Bon, là, c’est sûr

que si t’allumes pas

la petite étincelle de star

en dedans de toi,

ton maquillage peut pas

donner son 100 %.


MAUDE

Tu sais ce que

je vais faire?

Je vais juste

essuyer tout ça,

et je vais aller

faire une sieste.

Comme ça, mes cernes

vont diminuer

et je vais retrouver

ma face normale.

Mais merci quand même.


MÉLANIE

OK, mais ton lancement?

Est-ce qu’on s’enligne

pour une belle soirée brune

avec un buffet plate

pis même pas de glamour?


MAUDE

Ben... Mme Préfontaine

s’est pas mal impliquée

pour l’organisation.


MÉLANIE

(Faussement enjouée)

Wouhou!


MAUDE

Pis à part de ça, je fais

confiance à mon éditeur.


MÉLANIE

Hum-hum! Intéressant.

Parce que moi, j’ai reçu

aucune invitation Facebook.

J’ai pas vu un seul

tweet passer.

Tu sais quoi?

Je m’en occupe.

Si je veux pas que mon amie

reste une nobody pour toujours.


MAUDE

Fais ce que tu veux.

Mon oreiller m’attend.

On se voit ce soir?


MÉLANIE

Mets-en!

Je vais être

la fille

full fière

au milieu des fans

et des paparazzis!

Merci, Mélanie, d’exister!

À tantôt!


MAUDE

Bye...


MAUDE prend la bouteille du produit de FRANCIS qui traîne sur la table et en lit l’étiquette.


MAUDE

"Démaquillant..."


MAUDE monte ensuite à l’étage en emportant la bouteille.


Plus tard, FRANCIS monte à l’étage et entre dans la chambre de MAUDE qui dort, le visage enfoui dans un coussin.


FRANCIS

Moi non plus,

je le trouve pas, ton pot, Hugo!

(S’adressant à MAUDE)

Oh! Excuse!

Je pensais pas que tu dormais.


MAUDE

Ah...

je dormais pas vraiment.


FRANCIS

OK. Euh, je sais que tu dois

être vraiment stressée

par rapport à ton lancement

de livre et tout, mais...

j’essaie juste de trouver

quelque chose que Hugo a perdu.

(Apercevant la bouteille sur la table de chevet)

Ah! C’est exactement ça!

Je m’excuse

de t’avoir dérangée.


MAUDE

C’est pas grave, je te dis.


MAUDE sort de sous le coussin. Son visage est complètement rouge.


FRANCIS

Euh... OK, moi, je dirais pas

la même chose, par contre.


MAUDE

Quoi?


FRANCIS

OK, Maude, là,

on ne panique pas, OK?

On se calme, ça va bien aller!


MAUDE

Qu’est-ce qui se passe,

Francis? Tu m’inquiètes!


FRANCIS

T’as utilisé ce qu’il y avait

là-dedans, c’est ça?


MAUDE

Le démaquillant

de ma sœur, oui.


FRANCIS

OK!

Fais juste te rappeler

que c’est pas de ma faute.

Que c’est pas vraiment

de ma faute.


MAUDE

Quoi?!


FRANCIS

C’est pas du démaquillant

qu’il y avait à là-dedans.

Hugo l’a remplacé

par du...

... par du Blimbo.


MAUDE

Blimbo, comme dans...


FRANCIS

Blimbo.


MAUDE regarde son visage dans un miroir.


MAUDE

(Hurlant)

Non!


Quelques instants plus tard, MAUDE est dans la salle de bain. FRANCIS et HUGO attendent de l’autre côté de la porte.


FRANCIS

Frotte comme il faut,

Maude, mais...

Mais pas trop fort, si tu veux

qu’il te reste une face.


HUGO

Je suis sûr

que c’est pas si pire que ça.


FRANCIS

Pas si pire que ça?!

À cause de toi, Maude va avoir

l’air d’un homard bouilli

pour son lancement

de livre.

C’était quoi l’idée

de changer de contenant?


HUGO

C’est un principe

de marketing!

Tu mets du poison

dans un beau pot

et ça va avoir

l’air d’un nectar,

et tout le monde

va vouloir en acheter.


FRANCIS

OK, ça fait que t’es encore

crinqué pour vendre mon produit

après ce qui vient

de se passer?


HUGO

Mets-en! Hé!

"Le nettoyant à tableaux

qui 'shine' vos électros."

On a quasiment trouvé

notre slogan, man!


FRANCIS

"Blimbo, le démaquillant

qui vous 'scrappe' la peau."

Ça rime, ça aussi!


HUGO

Francis, Francis...

Je suis pas juste un pro

du marketing, tu sais.

J’ai l’esprit scientifique

aussi, tu sauras.


FRANCIS

Ç’a dû m’échapper.


HUGO

J’ai déjà fait un test.

J’ai mis du Blimbo

sur mon coude.

J’ai-tu un coude

de homard? Ben non!

C’est pas parce que Maude

a une petite peau sensible

qu’on va fermer

notre entreprise pour autant.


FRANCIS

Notre entreprise?

De quoi tu parles?


MÉLANIE entre dans la maison.


MÉLANIE

Elle est où?


FRANCIS

Là-dedans.Je t’avertis

tout de suite,ça fait peur.


HUGO

C’est pas si pire

que ça pantoute.


FRANCIS

Hé...


MÉLANIE

(Montrant sa trousse de maquillage)

J’ai de quoi camoufler des gros boutons,

des piqûres de guêpes

et des coups de soleil.

Il y a rien qui me fait peur.


FRANCIS

C’est bon.


MÉLANIE

Maude...

Maude, je vais rentrer, là.


MÉLANIE entre dans la salle de bain.


FRANCIS

On s’excuse encore, Maude!


MÉLANIE hurle.


HUGO

Bon, c’est réglé.

On peut-tu jaser des vraies

affaires, entre associés?


FRANCIS ne répond pas et regarde HUGO d’un air désemparé.


HUGO

Je prends ça pour un oui.

OK, ça marche.

Viens-t’en.


Plus tard, dans la chambre de MAUDE, cette dernière discute avec MÉLANIE.


MAUDE

Bon, pas le choix,

on annule tout.


MÉLANIE

Quoi? Non, non, non!

Tu peux pas faire ça!

Ça fait deux heures

que je "tweete" ton nom

avec le hashtag

"future star"!

Mais désolée si j’ai rien pu

faire pour ta face.

J’avais vraiment peur

que ça croûte.


MAUDE

Penses-tu que ça se fait

de juste pas y aller?


MÉLANIE

Et de laisser Mme Préfontaine

prendre ta place

et faire son beau discours

long de 30 pages?

Prévois des sacs à vomi.

J’ai promis à mes

followers que ce serait génial!

Je suis rendue

à presque 200 "j’aime"

sur la page Facebook

que je t’ai créée.

Non, non, non! J’ai travaillé

assez fort pour toi.

C’est quasiment rendu

MON lancement.

Pourquoi tu me regardes de même?

Tu penses encore

que j’en fais trop?


MAUDE

Hum... je pense

que tu pourrais en faire

encore plus.

Genre...

te faire passer pour moi?


MAUDE reçoit un message texte de MME PRÉFONTAINE.


MME PRÉFONTAINE

(Par message texte)

J’ai tellement hâte!


De son côté, HUGO consulte sa tablette et s’adresse à FRANCIS qui coupe une branche d’aloès de la plante et en recueille le liquide dans un pot.


HUGO

J’hésite encore entre

Pelleterdesmillions.com

ou Mégasuccès.com.


FRANCIS

C’est quoi, ça?


HUGO

Tu connais pas ça,

le micro-investissement?

Dans le fond, on met

notre invention sur Internet;

on attend que des hommes

d’affaires appellent

pour nous faire des offres.


FRANCIS

NOTRE invention?


HUGO

Techniquement,

si je m’occupe du marketing,

ça devient un peu mon projet.

D’ailleurs, faut qu’on parle

du pourcentage.


JULIEN entre dans la maison.


JULIEN

(Criant)

Allô!


FRANCIS

Allô.


JULIEN

Qu’est-ce que vous faites?


FRANCIS

Hugo est en train de se mettre

un gros doigt dans l’œil

jusqu’au coude,

et moi, j’essaie de fabriquer

un remède pour le visage de Maude

avec de l’aloès.


HUGO

Sérieux, Francis,

on devrait tellement

mettre nos idées ensemble.

On serait millionnaires

en trois secondes.


FRANCIS

Dans tes rêves.


JULIEN

Moi aussi, je peux en avoir,

des bonnes idées.


HUGO

C’est pas parce que t’as "scrappé"

la face à Maude avec ton produit

qu’il faut le laisser sur une tablette.


FRANCIS

Hugo, j’ai dit non!


JULIEN

J’ai une idée! Vous avez juste

à mettre de l’aloès directement

dans le produit pour qu’il soit

bon pour la peau.


HUGO

As-tu vu, Frankie?

On va le faire bio, ton Blimbo!

J’écris ça sur le site d’investisseurs.


JULIEN

OK! Mais si

vous prenez mon idée,

je veux 50 % des profits.


FRANCIS

OK, on se calme!

Il me semble que...

Je pense que Bastien devrait

avoir son mot à dire, lui aussi.

Et là, il est en camping,

perdu dans le bois.

Le rejoindre, ça risque

d’être long, donc...

Donc on va... on va mettre

tout ça sur la glace

et je vous redonne

des nouvelles, OK?

C’est bon.


FRANCIS reprend sa bouteille et s’en va.


HUGO

Ben voyons!

C’est moi ou Frankie

me fait pas confiance?

Je manque-tu de "crébidilité"?


JULIEN

De quoi?


HUGO

"Crébidilité".


JULIEN

Ah, non, non.

Mais je sais

comment t’en redonner, de...

... ça, là.


HUGO

Attends un peu...

Les meetings d’associés,

dans les films,

ça se fait autour d’un festin,

d’habitude.

Viens-t’en, mon chum.

Je te paye un pogo.


JULIEN

Oh yes!

J’aime être ton associé!


HUGO

Envoye, viens-t’en.


À l’école, MME PRÉFONTAINE décore le local pour le lancement en y plaçant des guirlandes et les livres de MAUDE un peu partout. MÉLANIE et MAUDE entrent dans ce local. Le visage de MAUDE est dissimulé derrière un foulard.


MME PRÉFONTAINE

Mélanie?

Euh...

Comment tu trouves

ma décoration?


MÉLANIE

Ben, écoutez,

si c’était Noël,

je pense que ce serait

vraiment approprié.


MME PRÉFONTAINE

Ah! On peut enlever

une guirlande ou deux,

mais faut que ça reste festif!

C’est l’événement littéraire

de l’année.

(S'adressant à MAUDE en ne la reconnaissant pas)

Euh...

Bonjour.

Si c’est pour le lancement,

c’est pas maintenant.

C’est à 17 h.


MAUDE

Euh... Mme Préfontaine,

c’est moi, c’est Maude.


MME PRÉFONTAINE

Oh! Maude!

C’est beau, tes foulards,

mais disons que ça...

Ça cache quand même

un peu ton visage.


MAUDE

Oui, en fait,

c’est parce que Mélanie--


MÉLANIE

C’est que je lui ai fait

un traitement à la vapeur

pour lui dilater

les pores.

Parce qu’elle est

tellement fatiguée!

Ça va lui donner

meilleure mine.

Mais là, il faut pas

que t’ôtes tes foulards!


MME PRÉFONTAINE

Je devrais peut-être

m’en faire un, moi aussi.

J’ai eu du mal à dormir,

j’étais trop énervée!


MÉLANIE

En fait, on est

venues vous voir...

pour vous faire

une proposition,

concernant le...

le lancement.


MME PRÉFONTAINE

Ah! Vous voulez que je change

ma salade de patates

pour mes fameuses

bouchées aux concombres!


MÉLANIE

En effet, ce serait judicieux,

mais non.


MME PRÉFONTAINE

Oh! Voulez-vous que je rajoute

du texte à mon discours?


MAUDE

Non!


MÉLANIE

Ha! Surtout pas,

parce que... Il est parfait

comme il est!

Non, en fait, la proposition

qu’on veut vous faire, c’est...


MAUDE

C’est spécial.


MÉLANIE

C’est même étonnant,

je dirais, oui.


MME PRÉFONTAINE

Je vous écoute.


MAUDE

Euh, en fait, c’est ça,

c’est que c’est secret. Ha!


MÉLANIE

Oui! Ha! On aurait besoin

de votre collaboration

pour que vous nous laissiez

faire, quoi qu’il arrive.


MAUDE

Vous devez être prête à tout.


MME PRÉFONTAINE

Si c’est une manière de me dire

que je suis un peu trop

impliquée dans le lancement-


MAUDE

Non, non, non!

C’est pas ça du tout!


MME PRÉFONTAINE

Non, organisez-le!

À votre façon.

Je vous fais confiance.


MAUDE et MÉLANIE s’éloignent.


MÉLANIE

OK! Viens.


MAUDE

(Chuchotant)

Penses-tu qu’on l’a vexée?


Chez les Fraser, HUGO et FRANCIS discutent.


FRANCIS

Tu m’as pas fait

revenir ici pour rien.


HUGO

Tellement pas!

Je reviens d’un déjeuner

avec notre associé.


FRANCIS

Notre associé?


HUGO

Ben, Julien.

Bon, déjà, on voulait te proposer

de changer le nom pour Blim-bio,

à cause de l’aloès.

Mais en même temps,

on s’est dit

qu’il fallait viser

comme plus haut,

genre international.


FRANCIS

Hugo, tu parles

d’un produit qui est chimique

et potentiellement

dangereux pour la peau.

Avant qu’on se mette

à en vendre...


HUGO

Tu pourrais être surpris.


FRANCIS

Comment ça?


HUGO

Attends, voir.


FRANCIS

OK.


HUGO se racle la gorge sans subtilité. À ce moment, le téléphone de FRANCIS sonne.


HUGO

Ah! Réponds,

ça doit être important.


FRANCIS

(Regardant l’écran de son téléphone)

Numéro inconnu.

Allô?


HUGO

C’est qui?


FRANCIS

Oui, c’est moi,

Francis Beaucage.

L’inventeur du Blimbo, oui.


HUGO

C’est qui?


FRANCIS

C’est un monsieur

avec un accent bizarre.

As-tu donné mon numéro

sur Internet, toi, là?


HUGO

Ça se pourrait...

Il dit quoi?

Mets-le sur main libre, oui.


L’homme, au bout du fil, M. SCHMITZFLITZ, parle avec un fort accent allemand et d’une voix grave.


M. SCHMITZFLIT

Je vous appelle de l’Allemagne.

Je suis très intéressé

par produit Blimbo, ja!

Je beaucoup croire

en votre produit.


HUGO

Hein! As-tu vu?

Je te l’avais dit

que ça marcherait,

notre site

de micro-investisseurs!


FRANCIS

OK, mais ce que vous dites,

présentement,

c’est que mon produit

vous intéresse, c’est bien ça?


M. SCHMITZFLIT

Moi beaucoup d’argent, ja.

Moi beaucoup vous envoyer.

Je veux beaucoup Blimbo

dans le monde!


FRANCIS

OK, OK, mais est-ce que

c’est juste possible

de prendre vos coordonnées,

monsieur... monsieur...


M. SCHMITZFLIT

Schmitzflitz.


FRANCIS

Oui. Oui, je note.

En minuscules. Génial.

Euh, merci beaucoup.


FRANCIS raccroche. Il est surpris.


HUGO

T’es pas obligé

de t’excuser, tu sais.


FRANCIS

De quoi?


HUGO

De pas m’avoir fait

plus confiance!

C’est quand que je te parle

de nos nouvelles idées

pour le produit?


FRANCIS

Attends un peu.

Je comprends pas

que ça marche, ton site.


HUGO

Je vais t’expliquer mon concept.

Regarde, c’est...

(Sortant un papier de sa poche)

C’est des dauphins.


FRANCIS

Des dauphins?


HUGO

Ben oui! Ç’a l’air écolo.

Il y a personne qui voit

qu’il y a des produits chimiques

écrits en petit!


FRANCIS

OK, mais là, si je veux

avoir l’air crédible,

il faut surtout

que je fasse des tests,

que j’aille me chercher

un brevet et que je fabrique

des prototypes-


HUGO

On lance ça quand, notre affaire?


FRANCIS

Hugo, je m’excuse, mais j’ai

pas le temps de te parler, OK?


FRANCIS s’en va à toute vitesse.


HUGO

Et voilà.


Dans la chambre de MAUDE, cette dernière discute avec MÉLANIE en posant des vêtements sur son lit.


MAUDE

Mon chandail préféré,

mes souliers neufs...

Ah! Pis t’as même pas besoin

de mettre mes orthèses!


MÉLANIE

Hum-hum...

Pis pour les cheveux?


MAUDE

Ah!

(Prenant une perruque)

Ça vient d’un vieux spectacle

de patin à ma sœur.


MÉLANIE

Maude... C’est parce que là,

tout le monde va penser

que j’ai le cheveu terne

et que je m’habille drabe.


MAUDE

Mélanie, l’important,

c’est que les gens

pensent que t’es moi.


MÉLANIE

Oui, je sais, mais--


MAUDE

Je t’ai préparé

aussi des dédicaces.

Tu vas juste avoir

à les recopier.


MÉLANIE

(Lisant les dédicaces)

"Je te souhaite

une agréable lecture. Maude."

C’est tout?

Pas de becs ni de bonhomme

sourire? Coudonc, me niaises-tu?

Es-tu une bibliothécaire

ou une auteure vedette?


MAUDE

Mélanie, je te rappelle que

c’est un lancement de livre!

Pas un défilé de mode

ni une première de film, OK?


MÉLANIE reçoit une alerte sur son téléphone. Elle le consulte aussitôt.


MÉLANIE

Pis si je te disais

que Cyprien Jasmin en personne

va venir à ton lancement?


MAUDE

LE Cyprien Jasmin?

Le journaliste culturel

le plus populaire en ville?


MÉLANIE

Oui! Il vient de "twitter"

sur un de mes tweets!

Il dit qu’il va peut-être

venir faire un tour!


MAUDE

Pour vrai?!


MÉLANIE

Il va peut-être écrire un article

pour la revue Chouille!

En plus, il est tellement cute!


Plus tard, à l’école, MÉLANIE, déguisée en MAUDE pour l’occasion, s’adresse aux gens qui sont venus au lancement.


MÉLANIE

OK, tout le monde!

Bon, ben, ceux qui veulent

une dédicace, c’est par ici.

Et ceux qui veulent un

selfie avec moi, c’est par là.

Profitez-en pour me "liker"

ou pour "twitter" à propos

de moi et de mon lancement

en attendant.

Alors...

(Dédicaçant un premier livre)

"Je te souhaite

"une supra méga lecture.

"Maude."

Bonhomme sourire, cœur, cœur!

Et voilà!


MME PRÉFONTAINE arrive au lancement.


MME PRÉFONTAINE

Bonjour!

Bienvenue, bienvenue!

Mélanie?


MÉLANIE

(Riant nerveusement)

Ha! ha! ha!

Madame Préfontaine!

Ma prof de français,

qui est toute mélangée

à cause de l’émotion.


MME PRÉFONTAINE

Est-ce qu’il s’est passé

quelque chose de grave?


MÉLANIE

Mais non!

Non, non, non! Ha!

J’ai juste décidé

d’assumer mon statut

de vedette de la littérature.

Voudriez-vous prendre

un petit selfie avec moi?

Venez, venez-vous-en! Ha!


MÉLANIE attire MME PRÉFONTAINE près d’elle et, prétextant une prise de photo, elle lui parle en chuchotant.


MÉLANIE

(Chuchotant)

Non, tout va bien, tout se passe

comme prévu dans le plan.


MME PRÉFONTAINE

(Chuchotant)

Mais là, tu veux dire

que tu l’as kidnappée

pour prendre sa place?


MÉLANIE

(Chuchotant)

Mais non, pas du tout!

Continuez de m’appeler Maude.

Tout se passe comme prévu,

c’est le plan.


MME PRÉFONTAINE

(Chuchotant)

Mais là...


MÉLANIE

Ah!

Oh! my God!

C’est Cyprien Jasmin!


MME PRÉFONTAINE

Le vrai

Cyprien Jasmin?

On m’avait pas dit qu’il serait là!


MÉLANIE s’en va pour le rejoindre. MME PRÉFONTAINE intervient.


MME PRÉFONTAINE

Non, non, non, non!

Bouge pas.


Pendant ce temps, MAUDE est chez elle. Elle reçoit un message texte de INDIA DESJARDINS.


INDIA DESJARDINS

(Par message texte)

C’est le grand soir!

Je pense à toi! xx


JACQUES entre dans la maison.


JACQUES

Excuse-moi, cocotte.

J’ai été retenu chez ma cliente.

Je mets mon plus beau veston

et on y va.


MAUDE

Le lancement est déjà

commencé, papa.


JACQUES

Je connais pas

grand-chose là-dedans,

mais c’est normal

que ça commence

sans que l’auteure soit là?


MAUDE

Je peux pas y aller

avec une face comme ça.


JACQUES

Hé!

Ah...

T’as frotté

un petit peu trop fort?


MAUDE

Un accident de démaquillage.


JACQUES

OK... Pis ton lancement?


MAUDE

Je me suis arrangée.

Mais disons que je suis

vraiment pas certaine

d’avoir pris la bonne décision.


JACQUES

Ça veut dire quoi, ça,

"je me suis arrangée"?


Au lancement, MME PRÉFONTAINE s’approche de CYPRIEN JASMIN.


MME PRÉFONTAINE

Monsieur Jasmin,

quel immense honneur

que vous soyez là!


CYPRIEN JASMIN

On peut dire ça, oui.

D’habitude,

je me déplace jamais pour...

... ça, là.


MME PRÉFONTAINE

Vous avez bien fait de venir.

Maude Allard-Fraser

a une très belle plume.


CYPRIEN JASMIN

Maude Allard-Fraser

est un oiseau.


MME PRÉFONTAINE

Ha! ha! ha!

C’est une blague très drôle!

Vous permettez que je l’emprunte

pour mon discours?

Parce que oui,

je vais faire un discours

en tant que professeure

de français de l’auteure.


CYPRIEN JASMIN

(Faussement enjoué)

Je trépigne d’impatience.


MME PRÉFONTAINE

Est-ce que vous voulez

un verre de mousseux?


CYPRIEN JASMIN

Si c’est pas du vrai champagne,

non merci.

Mais une bouteille d’eau,

ce serait pas de refus.

Gazeuse, si possible.


MME PRÉFONTAINE

Oui.


Chez les Fraser, JACQUES et MAUDE discutent.


JACQUES

Pis... peux-tu me dire

à partir de quel moment

ça t’a semblé être

une bonne idée de faire ça?


MAUDE

Mais papa,

j’avais pas le choix!


JACQUES

Cocotte, c’est

ton premier lancement de livre!

C’est pas mal plus important que

des taches rouges sur les joues!


MAUDE reçoit une alerte de message sur son téléphone et le consulte.


MAUDE

C’est ça qu’India Desjardins

pense, aussi.


JACQUES

Ah? Elle t’a écrit?


MAUDE

Oui. Elle dit qu’il faut que j’assume

qu’il m’arrive tout le temps

des catastrophes,

parce que c’est ça qui m’inspire

des romans exceptionnels.


JACQUES

Bon, si India le dit

et que ton père le dit,

vas-tu nous croire,

que t’es exceptionnelle, hum?


MAUDE

Bon, tu sais quoi?

On va y aller.


JACQUES

OK.


MAUDE

Pis je vais même

m’habiller tout en rouge.


JACQUES

Pour "fitter"

avec ta face.


MAUDE

On veut-tu

que je fasse

une entrée exceptionnelle

ou pas?


JACQUES

Go!


Au lancement, MÉLANIE vient à la rencontre de CYPRIEN JASMIN.


MÉLANIE

Cyprien Jasmin!

Maude Allard-Fraser.


CYPRIEN JASMIN

Je m’en doutais.


MÉLANIE

Ah! C’est pas pour me vanter,

mais quand même...

Faire déplacer le journaliste

le plus hot en ville

pour mon lancement...


CYPRIEN JASMIN

Tu peux effectivement

te compter très chanceuse.


MÉLANIE

Mais je la mérite, ma chance.

J’écris bien, pis en plus,

je suis cute et glamour!

Ha! ha! ha!


CYPRIEN JASMIN

C’est justement ça

le problème, à mon avis.


Chez les Fraser, JULIEN est avec HUGO. JULIEN tient une tablette.


HUGO

C’est écœurant,

cette application-là! Eh oui!


FRANCIS entre à ce moment dans la maison en tenant son téléphone contre son oreille.


FRANCIS

Allô!


Aussitôt, JULIEN s’enferme dans la salle de bain avec sa tablette.


FRANCIS

Allô? Monsieur Schmitzflitz?

Allô?

Ah, bon, OK.

Est-ce que vous pouvez juste

me donner deux petites secondes,

s’il vous plaît?


HUGO

Tu parles au monsieur allemand?


FRANCIS

Je ne trouve plus

son courriel.

As-tu vu mon petit papier traîner?


HUGO

Tandis que tu l’as

au téléphone, parles-y.


FRANCIS

Oui, monsieur Schmitzflitz?

Oui, en fait,

je vous avais préparé

un plan d’affaires révisé.

C’est ça que je voulais

vous envoyer par courriel.


HUGO

Comment ça, révisé?


FRANCIS

C’est que si on veut

s’assurer que notre produit

respecte toutes

les normes environnementales,

ça va coûter

beaucoup plus d’argent

que ce que mon associé

vous avait dit.


HUGO

Je suis certain qu’avec

les étiquettes de dauphins,

on serait ben corrects.


HUGO s’adresse alors sans subtilité à JULIEN qui s’est enfermé dans la salle de bain.


HUGO

Des étiquettes de dauphins!


FRANCIS

Ah, mon... mon associé

vous avait déjà parlé

de ses étiquettes de dauphins?


HUGO

C’est une super idée, ça.


FRANCIS

On en reparlera!

Et à partir de maintenant,

monsieur Schmitzflitz,

je préférerais que toutes les discussions

concernant le Blimbo,

ça passe par moi directement.


HUGO

C’est grâce à moi.

C’est un investisseur.


HUGO s’adresse alors sans subtilité à JULIEN qui s’est enfermé dans la salle de bain.


HUGO

Grâce à moi.


FRANCIS

Attendez-moi juste un petit

instant, monsieur Schmitzflitz.

Hugo, ouvre la porte.


HUGO

Non, tu feras pas poireauter

notre investisseur, il est--


FRANCIS

J’ai dit: ouvre la porte.


HUGO ouvre la porte. JULIEN, qui utilise sa tablette pour modifier sa voix, et faire croire qu’il s’agit de M. SCHMITZFLIT, crie dès qu’il est démasqué.


Au lancement, MÉLANIE continue sa discussion avec CYPRIEN JASMIN.


MÉLANIE

En quoi c’est un problème,

que je sois cute?


CYPRIEN JASMIN

C’est pas un problème en soi, mais...

Ça explique tout

ce que je pensais! Ha!


MÉLANIE

La planète entière

attend de le savoir,

ce que vous pensez.


CYPRIEN JASMIN

Encore une auteure

qui a même pas le nombril sec

et qui profite

de l’aveuglement du public

pour se faire remarquer.


MÉLANIE

Je vous signale

que j’ai écrit un livre.


CYPRIEN JASMIN

Ah! mais oui!

Ah! mais oui! Ha!

Mais qu’on a édité parce que

c’est donc ben cute,

une fille cute qui écrit

des affaires cutes.

Je pensais trouver autre chose

en venant ici,

mais je vois qu’on nage

dans le cliché.


MÉLANIE

Non mais vous

vous prenez pour qui?!


MME PRÉFONTAINE

Qu’est-ce qui se passe,

Maude-Annie?

Euh, Méla-Maude!


MÉLANIE

Il se passe que monsieur

Jasmin ici présent

se prend pour le centre

de l’univers,

et que je me laisserai pas

insulter comme ça!


CYPRIEN JASMIN

Pfff!


MAUDE fait irruption au lancement.


MAUDE

Allô, tout le monde!

J’ai décidé de venir,

finalement.


MME PRÉFONTAINE

Oh! Maude!

T’as les pores très enflammés.


JACQUES

Oui, pis ça, c’est pas une raison

pour qu’elle rate son lancement.

C’est elle, l’auteure.


MAUDE

Euh, oui. C’est moi.


Chez les Fraser, FRANCIS et HUGO poursuivent leur discussion.


FRANCIS

C’était ben trop beau

pour être vrai.


JULIEN

Elle marche bien,

mon application pour la voix!


JULIEN prononce une phrase de sa voix naturelle, puis l’enregistre dans son application.


JULIEN

Ja, ja! C’est moi,

monsieur Schmitzflitz!

Regardez ça.


La même phrase est répétée par l’application, mais cette fois elle est modifiée par un fort accent allemand pour laisser croire qu’il s’agit de M. SCHMITZFLIT.


VOIX DE JULIEN

Ja, ja! C’est moi,

monsieur Schmitzflitz!


FRANCIS

J’imagine que

t’as une explication, le génie?


HUGO

Regarde, ça prenait ça pour

que tu restes dans le projet.

Tu voulais tout faire

à ta façon, ça fait que...


FRANCIS

Parce que c’est mon invention,

le Blimbo, je te rappelle!

Si jamais je me lance

en affaires un jour,

ce sera pas avec vous autres!


FRANCIS s’en va en soupirant.


JULIEN

On sera pas millionnaires?


HUGO

Ben non! Pantoute!

On est capables d’en inventer

des affaires, nous aussi.

Pis ben mieux que le Blimbo!


JULIEN

J’ai une idée!

On pourrait inventer

des marqueurs qui tachent pas

les cuisinières!


HUGO

On va faire mieux que ça:

un genre de dérivé du Blimbo.

Ça va être un genre

de bombe à démaquillant,

et ça va s’appeler le...

Blimbox.


JULIEN

Veux-tu que j’appelle

monsieur Schmitzflitz

pour investir?


HUGO

Pas besoin, je sais déjà où

trouver des clients.


Au lancement, MAUDE fournit des explications pour justifier sa présence.


MAUDE

Pis c’est ça, c’est pour ça

que j’ai changé d’idée.

Parce qu’on dirait

que les catastrophes,

c’est un peu ma marque

de commerce! Ha!


CYPRIEN JASMIN

C’est... C’est intéressant.


MÉLANIE

Pensez pas que vous allez

vous en sortir comme ça.

Je viens d’écrire

sur Facebook et sur Twitter

ce que vous avez dit

sur les filles cutes.


MAUDE

(S’adressant à MÉLANIE)

Rajoutes-en pas, s’il te plaît.


CYPRIEN JASMIN

Laissez-la faire.

J’ai pas l’habitude

de m’excuser

pour ce que je pense.


MME PRÉFONTAINE

Monsieur Jasmin...

(Lui offrant un livre)

Est-ce que Maude peut

vous écrire une dédicace?


CYPRIEN JASMIN

Si ça peut lui faire plaisir.


MAUDE

Vous allez vraiment le lire?


CYPRIEN JASMIN

Ce que j’ai vu aujourd’hui

était... étonnant.

En tout cas, c’était tout sauf cute.

Disons que...

ça me rend curieux.


CYPRIEN JASMIN prend son livre dédicacé et s’en va.


CYPRIEN JASMIN

Bonne fin de soirée.


MAUDE

Est-ce que j’ai compris

qu’il va lire mon livre

juste parce qu’il me trouve

pas cute?


MÉLANIE

Oublie-le, parce que visiblement,

il connaît rien au star-system.


MME PRÉFONTAINE

J’espère que ça nuira pas

à ta carrière,

ce qui vient de se passer.


MÉLANIE

Bon, OK, j’ai peut-être

été un peu bête.


MAUDE

Non, c’est pas grave.

Aujourd’hui, j’ai décidé que

plus rien ne me faisait peur.


HUGO fait irruption au lancement.


HUGO

Bonsoir, tout le monde!

Une petite seconde d’attention.

C’est parce que je viens

d’inventer une super patente,

et je me cherche des investisseurs.

Ça fait que ceux que ça intéresse-


JACQUES

Hugo...

On va laisser sa soirée à Maude, OK?


HUGO

Justement,

on peut s’associer!

Ça dérange pas si je colle

les étiquettes sur mon livre?

Ça va me faire de la pub

pour mon invention!

Marketing, ke-schling!


JACQUES

Hugo, il y a de la bouffe.


HUGO

Ah, ben oui.


MÉLANIE

Les gars, mangez pas trop,

parce qu’il y a tous nos amis

qui nous attendent

au casse-croûte tout à l’heure

pour fêter ton lancement!


MAUDE

Une fête au casse-croûte!

Ça, c’est du glamour

comme j’aime!


Une jeune fille vient faire dédicacer son livre par MAUDE.


Fin de l’épisode


SIERRA

(S’adressant au public de l’émission)

Si tu veux en apprendre

plus sur nous,

visite le site web

de Subito texto.


L’adresse internet suivante apparaît: « tfo.org/subitotexto ».


Générique de fermeture


Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par