Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Apparences trompeuses

Après que Geoffroy ait « liké » ses photos sur Facebook, Mélanie est convaincue que ce dernier s´intéresse à elle. Mais elle déchante rapidement quand Geoffroy lui apprend qu´il n´a d´yeux que pour Félicie. Mélanie fera alors tout pour conquérir le coeur de son prince charmant, quitte à devoir éliminer la concurrence en prouvant à ce dernier qu´elle peut être aussi belle, aussi bien vêtue et aussi sportive que Félicie. De son côté, Marc-O réalise que Nicole est jalouse de sa complicité avec Albert2. Désirant que cette dernière approuve l´intérêt qu´il porte à son robot, Marc-O se lance dans de multiples démonstrations afin de convaincre Nicole qu´Albert2 est formidable. Pendant ce temps, Guylaine se rend compte qu´elle ne connaît pratiquement rien de la vie personnelle de son filleul depuis qu´il a vieilli. Mais elle compte bien y remédier.



Réalisateur: Stephan Joly
Acteurs: Romane Denis, Julie Djiézion, Gabriel Forest
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


MÉLANIE est à son casier et consulte son téléphone cellulaire. FÉLICIE arrive derrière elle.


FÉLICIE

Encore en train de regarder

les photos de ton Geoffroy?


MÉLANIE

Non!

Bien... oui, mais...

juste de même, là.


FÉLICIE

Ah oui? Juste de même?


MÉLANIE

Bien oui...

Tu sauras que moi et Geffroy,

on est hyper proches.

C’est normal que je m’intéresse

à ce qu’il fait.


FÉLICIE

Ah, c’est vrai...

Vous êtes grands chums.


MÉLANIE

Des grands, grands chums!


FÉLICIE

Et t’es pas pantoute

intéressée à plus?


MÉLANIE

Moi, ça?

Bof, je sais pas trop...


FÉLICIE

Mélanie Prud’homme!

Tu vas pas me faire croire

que tu veux juste être son amie.


MÉLANIE

Bien!

J’aime ça,

prendre mon temps, Félicie!

Je suis tellement pas du genre

à me jeter dans les bras

du premier venu.


MÉLANIE reçoit une alerte sur son téléphone. Elle le consulte.


MÉLANIE

"Oh my God!"

(S’adressant à FÉLICIE)

Tu devineras jamais!


Pendant ce temps, MARC-O est dans le local du journal. Un robot, ALBERT2, est posé sur la table devant lui.


ALBERT2

Il reste trois secondes à Marc-O.


MARC-O

Oui, euh...

Ustensile!


ALBERT2

Viril.


MARC-O

Oh... tu vas trop vite, là.

Utile!


ALBERT2

Indélébile.


MARC-O

Oh, déjà...

Hum...

Fra... fu... deu... dé.


ALBERT2

Il reste trois secondes

à Marc-O.


MARC-O

Oui. Ça s’en vient,

j’en ai un.


ALBERT2

Deux secondes.


MARC-O

Je l’ai sur le bout

de la langue!


ALBERT2

Une seconde...


MARC-O

Euh... voyons...


ALBERT2

Le temps est écoulé.

Albert2 est le grand gagnant.

Il y avait encore 178 mots

se terminant en "ile".

Marc-O aurait

pu utiliser les mots:

égagropile, entomophile,

subfébrile,

strobile, hydrophile.


MARC-O

Wow! Je connais aucun

de ces mots-là.

C’est débile!


ALBERT2

"Débile" aurait aussi

été accepté.


MARC-O

Bien oui... je réussirai

jamais à te battre,

t’es vraiment trop fort!


MME PRÉFONTAINE, qui passe dans le corridor, aperçoit MARC-O dans le local du journal. Elle l’y rejoint.


MME PRÉFONTAINE

Tu te parles tout seul,

mon beau Marc-O?


MARC-O

Non, je suis pas tout seul.

Je suis avec Albert2.


MME PRÉFONTAINE

(Pointant ALBERT2)

C’est ça que

tu complimentais?


MARC-O

Je viens de perdre

mon septième combat de rimes!

C’est tout un adversaire.


MME PRÉFONTAINE

Je pensais que c’était moi,

ton adversaire redoutable!


MARC-O

Oui, mais depuis

que j’ai ajouté

un dictionnaire

de rimes à Albert2,

je vous dirais

que la compétition

est encore plus relevée.


MME PRÉFONTAINE

Ah oui?


MARC-O

Oui. Albert2 a pas de limites.

Il est vraiment trop

extraordinaire.

Vous devriez essayer

de vous mesurer à lui.


MME PRÉFONTAINE

J’ai pas l’intention

de jouer avec un robot.

Je préfère m’amuser

avec des vraies personnes!


À son casier, MÉLANIE poursuit sa conversation avec FÉLICIE.


MÉLANIE

(Enjouée)

Geoffroy vient de "liker"

trois de mes photos!


FÉLICIE

OK... et ça fait quoi, ça?


MÉLANIE

C’est clairement une preuve

qu’il s’intéresse à moi!


FÉLICIE

Tu penses?


MÉLANIE

Bien oui!

Franchement, Félicie! Il y a

des signes qui trompent pas.

Je peux pas

laisser passer ça.


FÉLICIE

Il me semblait que t’aimais

ça, prendre ton temps...


MÉLANIE

Oui, mais là, c’est un cas

de force majeure.

J’y peux rien,

c’est l’évidence même!


MÉLANIE pousse un long soupir de joie et s’en va.


Dans le local du journal, MARC-O essaie de convaincre MME PRÉFONTAINE d’affronter ALBERT2 au concours de rimes.


MARC-O

C’est parce que vous l’avez

pas encore vu à l’œuvre

que vous dites ça... je vous

dis, il va vous surprendre.


MME PRÉFONTAINE

Ce qui me surprend, Marc-O,

c’est que je pensais jamais

que tu te laisserais hypnotiser

par une... une grosse boîte

de conserve qui parle!


MME PRÉFONTAINE s’en va.


MARC-O

Une boîte de conserve?


ALBERT2

Albert2 n’a aucun aliment

à l’intérieur de lui.


MARC-O

Je pense que madame

Préfontaine est jalouse de toi.


ALBERT2

Mots rimant avec "jalouse":

blouse...


MARC-O

C’est pas le temps, Albert2.


ALBERT2

Pelouse...


MARC-O

Chut!


ALBERT2

Bouse...


MARC-O essaie de faire taire ALBERT2 en mettant sa main sur le haut-parleur d’où sort sa voix.


De son côté, MÉLANIE se rend au casse-croûte de l’aréna.


MÉLANIE

Guylaine!

J’ai besoin de votre aide.


GUYLAINE

Mon Dieu, t’es bien énervée!

Il y a quelque chose qui va pas?


MÉLANIE

Tout va très, très bien...

je suis juste vraiment pressée,

parce que les cours commencent

dans quelques minutes.

Je voulais vous parler

de Geoffroy.


GUYLAINE

Il s’est pas encore mis

dans le trouble, toujours?


MÉLANIE

Non, non,

inquiétez-vous pas!

Je veux juste savoir si...

il vous a déjà parlé

d’une fille de l’école

qui aurait genre réussi

à attirer son attention?


GUYLAINE

Pourquoi tu veux savoir ça?


MÉLANIE

Bien, parce que...

il y a tellement de filles qui

lui tournent autour, à l’école.

Ça doit être tellement difficile

de faire un choix!

Moi, comme je suis

sa grande amie,

je me suis dit que je pourrais

peut-être l’aider à trancher.


GUYLAINE

Je savais pas que mon Geoffroy

était autant en demande!


MÉLANIE

Vraiment!

Et c’est pour ça que je dois

en savoir plus sur lui.

Euh... je sais pas,

par exemple...

son style de fille, ça,

ça m’aiderait vraiment.


GUYLAINE

Son style de fille? Hi!

Je... je sais pas!


MÉLANIE

Il vous a jamais

parlé de...

ses vedettes

ou ses chanteuses préférées?


GUYLAINE

Non... rien.

Écoute... je réalise

que tout ce que je connais,

sur mon filleul, ça remonte

à quand il était petit.


MÉLANIE

Puis... il a jamais parlé

d’une fille en particulier?

Juste un nom, comme ça,

en parlant...


GUYLAINE

Non. Non...

Mais ce que

je peux te dire, par exemple,

c’est qu’il a sucé son pouce

jusqu’à l’âge de 5 ans.

Ah! Et il a peur longtemps

du père Noël!


MÉLANIE

C’est donc bien cute!

Mais ça m’aide pas vraiment...


GUYLAINE

Peut-être, qu’est-ce qui

pourrait t’aider,

c’est que, d’après moi,

s’il y a autant de filles

autour de Geoffroy,

il y en a pas une qui s’est

encore démarquée du lot.

Parce que ça...

ça, je le saurais!


MÉLANIE

Hum!


Quelques instants plus tard, MÉLANIE entre dans le salon étudiant. GEOFFROY y est assis et regarde son téléphone.


MÉLANIE

Ah! Ah!

Encore en train

de contempler mes photos?


GEOFFROY

Pourquoi tu dis ça?

T’en as mis des nouvelles?


MÉLANIE

À part celles que t’as déjà

"likées", non...

Pourquoi, t’es déçu?


GEOFFROY

Ah... non, non.


MÉLANIE

J’ai été surprise d’avoir

des "likes" sur ces photos-là.

C’est tellement ordinaire...


GEOFFROY

Hein? Tu me niaises?

Mais non, elles sont

vraiment belles.


MÉLANIE s’assoit à côté de GEOFFROY et lui met la main sur l’épaule.


MÉLANIE

Geoffroy, si t’arrêtais

de tourner autour du pot

et que tu me disais

les vraies affaires,

on gagnerait du temps.


GEOFFROY

Qu’est-ce que tu veux dire?


MÉLANIE

Arrête, Geoffroy,

c’est trop évident, là!


GEOFFROY

De quoi?


MÉLANIE

Les gars, vous êtes

tellement drôles...

Quand vous tripez

sur une fille,

vous êtes les seuls à penser

que vous êtes subtils.


GEOFFROY

OK, j’avoue...

Ça paraît tant que ça?


MÉLANIE

Oh que oui!


GEOFFROY

C’est capoté,

cette fille-là

me fait tellement

de l’effet!


MÉLANIE

Elle... qui ça, "elle"?


GEOFFROY

Bien, Félicie!


MÉLANIE

Ah! Bien oui, Félicie!

Non, je voulais juste être

certaine qu’on parlait bien

de... Félicie.


GEOFFROY

Tu vas trouver ça fort,

peut-être, mais pour moi,

Félicie, c’est une déesse.


MÉLANIE

Une déesse! Wow! OK...

Rien de moins!


GEOFFROY

T’es pas d’accord?


MÉLANIE

Écoute, Geoffroy, c’est toi

qui tripes sur elle, pas moi!

À plus!


MÉLANIE s’en va. Elle se réfugie quelques instants dans la salle de bain et se regarde dans le miroir en soupirant. Au bout d’un moment, elle ressort.


De son côté, MARC-O retrouve MME PRÉFONTAINE qui est assise dans la salle des pas perdus.


MARC-O

Est-ce que je peux

m’asseoir avec vous?


MME PRÉFONTAINE

Bien, bien sûr!


MME PRÉFONTAINE lui offre une partie de sa collation.


MARC-O

Ah! Non, merci.

Savez-vous de quoi

on aurait besoin, juste là?

Rire!

Et j’ai la solution

parfaite pour ça.


MARC-O dépose ALBERT2 sur la table.


MARC-O

Albert2 peut raconter

jusqu’à 3000 blagues.


MME PRÉFONTAINE

(Sceptique)

C’est ça, ta solution?


MARC-O

Vous allez voir.

Albert2, raconte-nous

une blague.


ALBERT2

Qu’est-ce qu’un bon

professeur?


MARC-O

Je sais pas!


ALBERT2

Un bon professeur

est un prof qui est absent.


MARC-O rit. De son côté, MME PRÉFONTAINE n’a aucune réaction.


MARC-O

Avouez qu’elle est bonne!


MME PRÉFONTAINE

Marc-O, hum...

Tu sais qu’il y a des choses

qui se font pas à table, hein?


MARC-O

C’est juste une blague, là,

pour détendre l’atmosphère...


MME PRÉFONTAINE

La politesse veut

qu’on mange pas à table

avec son téléphone

cellulaire allumé.

Et je considère que ça vaut

aussi pour les robots.


ALBERT2

Un cellulaire

est un téléphone mobile

capable de maintenir

une communication

lors du déplacement

d’une cellule de réception

à une autre.

Albert2 ne peut téléphoner.

Il n’est donc pas un cellulaire.


MME PRÉFONTAINE

Je te demanderais

de l’éteindre, s’il te plaît.


MARC-O

Mais Albert2 a raison, là!

Un cellulaire pourrait pas

vous répondre comme ça.


MME PRÉFONTAINE

Je suis un petit peu

inquiète, Marc-O.

Je trouve que t’es rendu

comme tous ces élèves

qui arrivent pas à lever

le nez de leurs écrans.

Il me semble

que c’est pas toi, ça!


MARC-O

C’est pas du tout

la même chose.


MME PRÉFONTAINE

Mais je suis sérieuse.

Je trouve que tu passes

beaucoup trop de temps avec...

ta boîte de sardines

intelligente.

Je suis... je suis inquiète

pour tes études

et puis ta vie sociale.


MARC-O

Vous vous inquiétez vraiment

pour rien!


MME PRÉFONTAINE s’en va, laissant MARC-O seul avec son robot.


Pendant ce temps, MÉLANIE est à son casier et consulte son téléphone. FÉLICIE vient la rejoindre.


FÉLICIE

Puis, as-tu parlé à ton beau

Geoffroy? Je veux les détails!


MÉLANIE

Non, pas encore,

j’ai pas eu le temps.

Puis toi...


MÉLANIE aperçoit GEOFFROY qui, passant par là à ce moment, décide de s’arrêter derrière FÉLICIE et d’écouter la conversation.


MÉLANIE

(S’adressant à FÉLICIE)

Comment ça va, les amours?


FÉLICIE

Les amours? Tu me niaises?


MÉLANIE

Quoi, c’est vrai!

Tu m’en parles jamais!

C’est pas juste.


FÉLICIE

Si je t’en parle pas,

c’est qu’il y a rien à dire.

J’ai zéro temps

à consacrer à ça.


MÉLANIE

Hum...

C’est vrai que t’as

un horaire pas mal chargé...


FÉLICIE

Tu le sais, mes entraînements,

c’est ma priorité.


MÉLANIE

Excuse-moi,

j’oublie toujours

que tu t’entraînes

pratiquement tous les soirs!

D’ailleurs...

c’est pas pour ça

que Brandon-Lee et toi,

ça a pas marché?


FÉLICIE

Pourquoi tu reviens

là-dessus?


MÉLANIE

Bien quoi, j’ai pas le droit

de m’intéresser à ta vie?


FÉLICIE

Oui, oui, mais...

on s’en reparlera...

J’ai pas beaucoup

de temps pour manger.


MÉLANIE

C’est ça, on s’en reparlera

quand t’auras plus de temps!


FÉLICIE s’en va. GEOFFROY fait le tour des casiers, ainsi, lorsque MÉLANIE va voir où il se cachait pour épier la conversation, elle ne le trouve pas. GEOFFROY arrive finalement derrière MÉLANIE et la surprend.


MÉLANIE

Ah! Geoffroy!

Allô, je t’avais pas vu.


GEOFFROY

J’ai un peu entendu

votre conversation...


MÉLANIE

Ah! C’est pas cool, espionner

les conversations privées!


GEOFFROY

Je le sais, mais...

quand je vous ai entendu

parler des amours de Félicie,

j’ai pas pu faire autrement.

Quand elle était

avec Brandon-Lee,

c’était vraiment compliqué?


MÉLANIE

Écoute, si t’aimes ça, toi,

les relations par textos,

c’est ton choix.

Mais t’as bien entendu:

Félicie a d’autres priorités

que les amours.


GEOFFROY

Regarde... je sais

que vous êtes proches,

mais... ce que

je t’ai dit tantôt,

j’aimerais mieux que tu tiennes

ça mort pour l’instant, OK?


MÉLANIE

Tu peux compter sur moi.


Plus tard, GEOFFROY est assis à une table du casse-croûte de l’aréna. GUYLAINE lui apporte son repas et décide de rester.


GUYLAINE

Sais-tu qu’est-ce

que je dis

aux clients qui ont

de la misère à se décider,

quand il y a trop

de choix sur le menu?


GEOFFROY

Non...


GUYLAINE

Je leur dis qu’il faut

vraiment connaître

ce qu’on aime...

Comme ça, c’est plus facile

de trancher.


GEOFFROY

OK.

Puis pourquoi tu me dis ça?


GUYLAINE

Bien, parce que...

parce que je trouve que

c’est un bon truc à savoir!

C’est pas toujours évident,

de faire un choix.


GEOFFROY

C’est sûr...


GUYLAINE

Par exemple...

il y en a qui aiment plus

les patates pilées,

et il y en a d’autres qui aiment

plus les patates frites.

C’est subtil, la différence

entre les deux,

mais il faut vraiment connaître

ses goûts, pour se décider.

Hein? Et toi, mettons...

les connais-tu bien, tes goûts?


GEOFFROY

Oui, bien... j’aime bien

les patates pilées.


GUYLAINE

Bon! Tu vois!

C’est bon à savoir!

C’est comme pour

tout le reste, là...

il faut pas garder ça

en dedans.

Il faut se confier à...

À quelqu’un de confiance,

par exemple...


GEOFFROY

C’est ma mère

qui s’inquiète

et qui t’a demandé

d’enquêter sur moi?


GUYLAINE

Non, non, pas du tout...

C’est moi qui s’intéresse à toi.


GEOFFROY

Mais j’ai pas vraiment

le goût d’en parler...


GUYLAINE

Tu sais que t’as pas

à être gêné, avec moi, hein?


Dans la salle des pas perdus, MME PRÉFONTAINE vient rejoindre MARC-O qui est avec FÉLICIE et deux élèves.


MME PRÉFONTAINE

Qu’est-ce que tu veux

me prouver encore?


MARC-O

Qu’Albert2 est pas

seulement un gadget

qui nuit à mes études...

au contraire!

OK, tout le monde,

madame Préfontaine est là,

la démonstration

peut commencer.

Question grammaticale...

Albert2, j’aimerais

que tu remplaces

les anglicismes de la phrase

par le bon mot français.

Première phrase...

(Lisant sur son téléphone)

"L’activité de ce midi

a été cancellée."


ALBERT2

"L’activité de ce midi

a été annulée."


MARC-O

Parfait, on enchaîne.

(Lisant sur son téléphone)

"Je suis supposé

recevoir un e-mail."


ALBERT2

"Je suis censé recevoir

un courriel."


MARC-O

Excellent. Ensuite...

(Lisant sur son téléphone)

"Comment ça file,

aujourd’hui?"


ALBERT2

"Comment te sens-tu,

aujourd’hui?"


MARC-O

Un petit dernier...

(Lisant sur son téléphone)

"J’aimerais avoir une liqueur

avec mon repas."


ALBERT2

"J’aimerais avoir une boisson

gazeuse avec mon repas."


MARC-O

C’est un sans faute!


Les deux élèves applaudissent.


MARC-O

Vous voyez, avec

cette fonction-là,

Albert2 peut m’aider à réviser

mes cours de français.

Vos cours de français!


MME PRÉFONTAINE

Pourvu que les questions

soient toujours aussi faciles...


FÉLICIE ET LES DEUX ÉLÈVES

Ouh!


MARC-O

Vous avez pas été

impressionnée

par sa performance?

Il a été super

hot!


MME PRÉFONTAINE

Laisse-moi le temps

de réfléchir

à une vraie question difficile

et je te reviens.

Tu vas voir que

ton petit bidule électronique

aura pas réponse à tout!

Et en passant,

ton petit tas de ferraille,

il a oublié de te mentionner

que "super hot",

ça se dit pas, en français.

Il faut dire...

(Prenant une voix robotisée)

"Super bon."


FÉLICIE et les deux élèves rient et applaudissent. FÉLICIE s’adresse ensuite à MARC-O.


FÉLICIE

Je pense que

c’est 1 à 1, là!


MARC-O

C’est pas censé être

une compétition!


FÉLICIE

Fie-toi à moi. En matière

de compétition, je m’y connais.

Et là, madame Préfontaine

est pompée contre Albert2.


MARC-O

Puis qu’est-ce que je suis

censé faire pour changer ça?


FÉLICIE

Trouver quelque chose

qui va les rallier?


Plus tard, MÉLANIE retrouve GEOFFROY, alors qu’il travaille au casse-croûte de l’aréna.


GEOFFROY

Hé! Qu’est-ce que tu fais ici?


MÉLANIE

Je suis venue voir la fin de

la game de hockey, à l’aréna.


GEOFFROY

Ah oui? C’est bien drôle!


MÉLANIE

Pourquoi?

Tu sauras que depuis ma victoire

au hockey cosom,

je me suis découvert une grande

passion pour le hockey.

Je suis une vraie fan.


GEOFFROY

Ah oui...

C’est juste que ce midi,

c’est un match avec des aînés.

C’est pas ce qu’il y a

de plus palpitant,

des quinquagénaires

à bout de souffle!


MÉLANIE

Ah! Bien oui...

Mais... mais justement,

je vais pouvoir...

mieux observer les jeux,

vu que ça va aller moins vite.


GEOFFROY

C’est clair.

Hé! Il est beau,

ton chandail.


MÉLANIE

Merci!


GEOFFROY

Mais...

Tu portais pas ça tantôt?


MÉLANIE

T’es tellement observateur!


GEOFFROY

C’est nouveau?


MÉLANIE

Ça? Pantoute!

Vu que j’ai taché

celui que je portais ce matin,

j’ai pas eu le choix,

j’ai pris ce vieux chandail-là

qu’il y avait dans mon casier.


GEOFFROY

Il doit pas être

si vieux que ça,

s’il y a encore l’étiquette

avec le prix...


MÉLANIE

Hein? Bien oui,

j’avais pas remarqué!

Mais on est là qu’on jase...

mais toi, tu travailles

et moi, j’ai une

game de hockey

à aller voir!


GEOFFROY va déposer un cabaret au comptoir où se trouve GUYLAINE qui a épié la conversation.


GUYLAINE

Mélanie, c’est plus une patate

pilée ou une patate frite?


GEOFFROY

Franchement, Guylaine!


FÉLICIE arrive au casse-croûte. Elle porte le même chandail que MÉLANIE.


FÉLICIE

C’est quoi, ça?


GEOFFROY

Félicie?


Pendant ce temps, au local du journal, MME PRÉFONTAINE récite des vers de Shakespeare devant MARC-O, impressionné. ALBERT2 est avec eux.


MME PRÉFONTAINE

"Ô! Roméo! Roméo,

pourquoi es-tu Roméo?

Renie ton père

et abdique ton nom.

Ou si tu ne le veux pas,

jure de m’aimer.

Et je ne serai plus

une Capulet."


ALBERT2

"Dois-je l’écouter encore

ou lui répondre?"


MME PRÉFONTAINE

(Impressionnée)

Cette chose est capable

de réciter du Shakespeare!


MARC-O

Et pas n’importe quel texte:

votre pièce préférée!

Je l’ai programmé pour qu’il

puisse donner votre réplique.


MME PRÉFONTAINE

Ah oui? Je peux?


MARC-O

Oui, oui!


MME PRÉFONTAINE

"Roméo...

Renonce à ton nom!"


ALBERT2

Albert2 peut rappeler

la réplique

à Nicole Préfontaine

si Nicole Préfontaine

a un trou de mémoire.


MME PRÉFONTAINE

(Offusquée)

C’est pas un trou de mémoire.

Je prends le temps

de vivre les émotions!

(S’adressant à MARC-O)

Est-ce qu’Albert2

sait qu’à ce moment-là,

Juliette est très émotive?


MARC-O

Bien, tu sais...

Albert2 peut pas jouer

aussi bien que vous, là...


MME PRÉFONTAINE

Bien oui...

Bon, c’est pas grave!

On continue.

(Reprenant)

"Mais qui es-tu, toi,

qui es si caché

dans la nuit?

Viens te heurter

à mon secret."


ALBERT2

Il est inexact de dire:

"Ainsi caché dans la nuit."

La réplique est plutôt:

"Ainsi caché par la nuit."


MME PRÉFONTAINE

Bien là, il va pas arrêter

à chaque petit mot de travers!

"Dans", "par",

on comprend quand même!


MARC-O

(Mal à l’aise)

C’est sûr...


ALBERT2

"Mon nom, sainte chérie,

m’est odieux à moi-même,

parce qu’il est pour toi

un ennemi."


MME PRÉFONTAINE

Bon... à force d’arrêter,

je suis toute mélangée.

C’est quoi, déjà?

Bon, Roméo a dit:

"Parce qu’il est pour toi

un ennemi"...

Et alors,

Juliette répond...


ALBERT2

"N’es-tu pas Roméo

et un Montaigu?"


MME PRÉFONTAINE

J’allais le dire!


ALBERT2

Albert2 ne fait pas

la différence

entre l’interprétation

de Nicole Préfontaine

et ses trous de mémoire.


MME PRÉFONTAINE

Pardon?


MARC-O

C’est pas ça

qu’il voulait dire.


MME PRÉFONTAINE

Je suis pas venue ici

pour me laisser insulter

par un... par un Roméo

électronique à deux sous!


MARC-O

Attendez,

madame Préfontaine!

Il reste encore quelques

ajustements à faire...


Au casse-croûte de l’aréna, FÉLICIE et GEOFFROY discutent.


FÉLICIE

J’ai rêvé ou Mélanie

portait vraiment le même

chandail que moi?


GEOFFROY

Non, non, t’as raison...

c’est vrai: ils sont pareils!

Je m’en souviens, je lui ai dit

qu’il était vraiment beau.

(Bégayant)

Bien, je peux

te le dire aussi...

T’es belle.

Avec ton chandail,

je veux dire...

Ton chandail est

vraiment beau...


FÉLICIE

Merci.


GEOFFROY

Je vais...

je vais retourner

à mes tables, moi... hein?


GEOFFROY, intimidé, fait tomber le ketchup et la moutarde. GUYLAINE qui a entendu la conversation et perçoit le malaise de GEOFFROY, s’approche de lui.


GUYLAINE

Laisse faire ça, là.

Laisse faire ça...

Prends une petite pause,

je vais m’en occuper.


GEOFFROY

Non, non... c’est beau,

je vais le faire.


GUYLAINE

Non, non, j’insiste!

Vous avez l’air d’avoir

une belle conversation.

Assoyez-vous, vous allez être

plus confortables pour jaser.


FÉLICIE

C’est que je suis

vraiment pressée...

Il faut que j’aille chercher

mon horaire d’entraînement.

Je voulais juste une galette.


GUYLAINE

Non, mais tu dois bien avoir

un petit deux minutes...

assieds-toi,

je reviens tout de suite,

tout de suite!

Profites-en donc

pour lui raconter

deux, trois de tes meilleures

blagues!


GEOFFROY

Quelles blagues?


GUYLAINE

Notre Geoffroy, là,

c’est tout un blagueur, hein!

Il est pas juste beau,

il est drôle!

Toujours les mêmes qui ont tout!


FÉLICIE

Merci, Guylaine...

mais il faut vraiment

que j’y aille.


GEOFFROY

C’est beau, Félicie,

tu peux y aller...


FÉLICIE s’en va.


GEOFFROY

(S’adressant à GUYLAINE)

C’était quoi, ça?


GUYLAINE

Bien, je... j’ai compris

que c’était ton genre de patate!


GEOFFROY

Arrête, avec tes patates,

c’est vraiment gossant!


GUYLAINE

Je... je m’excuse!

Je voulais juste t’aider.


GEOFFROY

Quand je vais avoir

besoin de ton aide,

je te ferai signe, OK?


Plus tard, MARC-O et FÉLICIE discutent en marchant dans le corridor.


MARC-O

Ça avait tellement

bien commencé...

C’est la première fois que

je voyais madame Préfontaine

avoir du fun avec Albert2.


FÉLICIE

C’est pas de ta faute.

Roméo et Juliette, c’était

vraiment une bonne idée.


MARC-O

Je sais, mais pour l’instant,

j’ai pas réussi

à lui faire aimer Albert2, même

que j’ai empiré les affaires.


FÉLICIE

Qu’est-ce que

tu vas faire?


MARC-O

Je sais pas, mais il faut

que je trouve.

Je suis en train de gâcher

notre belle relation...


MARC-O et FÉLICIE entrent dans le local du journal.


MARC-O

(Cherchant son robot)

Albert2?

Albert2!


FÉLICIE

Qu’est-ce qui

se passe?


MARC-O

Bien, Albert2 a disparu!


FÉLICIE

T’es sûr que tu l’avais

laissé ici?


MARC-O

Certain.


MME PRÉFONTAINE est à la porte du local du journal et écoute la conversation.


MARC-O

C’est peut-être madame

Préfontaine qui l’a pris.

Elle avait l’air

tellement fâchée...


FÉLICIE

Tu penses qu’elle l’aurait

caché ou confisqué par jalousie?


MARC-O

Il y a juste une façon

de le savoir.


De son côté, MÉLANIE est avec ALBERT2 dans une classe.


MÉLANIE

J’ai une super mission

pour toi, mon Albert!

Je veux que tu dises

à Geoffroy

que je suis meilleure en

éducation physique que Félicie.


ALBERT2

Félicie a eu 98 %

en éducation physique.

Mélanie a eu 62 %.

Albert2 ne peut pas dire

que Mélanie est meilleure.


MÉLANIE

Oui, mais...

tu peux mentir!


ALBERT2

Albert2 ne peut pas mentir.

Toutes ses informations

proviennent d’une base de données.


MÉLANIE

Bon, regarde, OK.

On oublie les notes...

On va parler de beauté.

Dis à Geoffroy que je suis

plus belle que Félicie.


GEOFFROY, qui se rendait dans un local tout près, surprend la conversation entre MÉLANIE et ALBERT2.


ALBERT2

Albert2 est un robot,

pas un perroquet.


MÉLANIE

Hé, le R2-D2 manqué!

C’est pas compliqué,

ce que je te demande, me semble!

Je veux juste que Geoffroy

entende de ta bouche

à quel point je suis une fille

extraordinaire...

que je suis tellement, mais

tellement mieux que Félicie!


GEOFFROY entre alors dans la classe où se trouvent MÉLANIE et ALBERT2.


MÉLANIE

Comme il y a rien de plus

objectif qu’un robot,

il aura pas le choix

de te croire.


GEOFFROY

Ça a l’air

d’un super plan, ça...


MÉLANIE

(Se retournant)

Geoffroy...


Plus tard, MME PRÉFONTAINE passe près du casier de MARC-O.


MARC-O

Madame Préfontaine,

j’aimerais ça vous parler.


MME PRÉFONTAINE

Ça tombe bien,

parce que moi aussi.


MARC-O

Moi d’abord.


MME PRÉFONTAINE

Comme tu veux.


MARC-O

Je regrette d’avoir forcé

les choses,

entre Albert2 et vous.

Et je vous jure que je ne

l’apporterai plus à l’école

si c’est ce que vous voulez...

vous comptez trop pour moi.


MME PRÉFONTAINE

Ah! Marc-O!

C’est moi qui dois m’excuser.

J’ai eu tort d’être

jalouse d’Albert2,

mais j’avais peur que

t’oublies tous tes amis

et les adultes

qui veulent ton bien,

comme... comme moi,

par exemple.


MARC-O

Je peux pas vous oublier,

vous êtes comme

une mère, pour moi!


MME PRÉFONTAINE

(Émue)

Tu me pardonnes?


MARC-O

C’est sûr!

Mais est-ce que vous allez

me redonner Albert2?


MME PRÉFONTAINE

Je voudrais bien,

mais c’est pas moi qui l’ai.


MARC-O

Quoi?

Mais c’est qui, qui l’a?


MME PRÉFONTAINE

Inquiète-toi pas,

on va le retrouver.

J’ai fait imprimer

un portrait-robot d’Albert2,

pour aider tes recherches.


MME PRÉFONTAINE montre à MARC-O les affiches qu’elle a fait imprimer sur lesquelles le mot « recherché » est inscrit sous la photo de ALBERT2.


MME PRÉFONTAINE

On va en coller

sur les casiers.


MARC-O

Merci, c’est gentil

de m’aider.


MME PRÉFONTAINE

Mais si Albert2

avait été un téléphone,

on aurait pu

le retrouver facilement

avec la fonction localisation.


MARC-O

Bien oui!

Albert2 a la fonction

localisation!


MME PRÉFONTAINE

Ah!


Dans la classe, GEOFFROY et MÉLANIE discutent.


GEOFFROY

C’est pour ça que

tu t’habilles comme Félicie?

Que tu t’intéresses

au hockey comme Félicie?

Tu veux me faire

un lavage de cerveau?


MÉLANIE

Il y a une raison

à tout ça.


GEOFFROY

Oui, j’espère!


MÉLANIE

J’ai fait tout ça pour...

pour t’empêcher

d’avoir de la peine.


GEOFFROY

Je comprends pas.


MÉLANIE

Bien, hum...

je trouvais ça affreux

que tu doives affronter

le refus de Félicie,

à cause de son manque de temps.

Puis comme t’es mon ami...

je me suis dit que je pourrais

prendre sa place

pour que t’aies

moins de peine.

Je... j’aurais été

comme un genre de... Félicie 2.


GEOFFROY

C’est pas un peu tordu,

tout ça?


MÉLANIE

Oui... oui!

Mais...

Mais tu sais,

moi et ma grande âme, là...

j’aurais dû

laisser faire!


GEOFFROY

Ouais, peut-être...

effectivement!


MÉLANIE

Mais il est pas trop tard!

Si tu veux en avoir

le cœur net, vas-y, fonce!


GEOFFROY

Je devrais y aller

même s’il y a des bonnes chances

qu’elle me dise non?


MÉLANIE

Bien, à moins

que tu veuilles pas...

Je veux pas

t’influencer, hein!

Je pense que j’en ai déjà

assez fait...


GEOFFROY

Non, non, t’as raison.

Je dois m’assumer.

Merci, Mélanie.


GEOFFROY quitte la classe.


MÉLANIE

(S’adressant à ALBERT2)

Est-ce que je viens

de me tirer dans le pied, moi?


Pendant ce temps, MARC-O consulte son téléphone.


MARC-O

Albert2 est localisé!

Il s’approche de nous...


MÉLANIE tient dans ses mains ALBERT2 et rejoint MARC-O et MME PRÉFONTAINE qui sont surpris de la voir.


MARC-O ET MME PRÉFONTAINE

Mélanie?


MÉLANIE

Je sais pas ce que

tu lui trouves, à ton robot.

Il est borné, têtu, bouché

et à part réciter

des définitions,

il sert vraiment pas

à grand-chose!


MARC-O

C’est normal,

c’est un robot!


Fâchée, MÉLANIE s’en va.


MME PRÉFONTAINE

Je suis contente que

tout s’arrange, finalement.


MARC-O

Moi aussi!


De son côté, GEOFFROY vient rejoindre FÉLICIE dans la salle des pas perdus. À ce moment, MÉLANIE les aperçoit ensemble et elle se cache pour épier leur conversation.


GEOFFROY

Euh, Félicie?

Je voulais... je...

En fait, je sais pas

si t’as remarqué, mais...

mais je te trouve vraiment cool.


FÉLICIE

C’est gentil!


GEOFFROY

Hum... mais pas juste cool,

je te trouve aussi

vraiment... belle.


FÉLICIE

Écoute, Geoffroy,

je t’arrête tout de suite.

Je suis pas la bonne fille

pour toi.

Je veux pas te faire de peine,

mais je suis pas intéressée.

Désolée.


GEOFFROY

Bon, bien... je comprends.

C’est correct.


GEOFFROY s’en va et MÉLANIE vient aussitôt rejoindre FÉLICIE.


MÉLANIE

T’as été capable

de dire non à Geoffroy?


FÉLICIE

T’as une face

de fille contente!


MÉLANIE

Comment on fait pour dire non

à un gars qui...

qui est aussi beau,

aussi riche et aussi parfait?


FÉLICIE

Geoffroy, c’est pas

mon genre de gars.


MÉLANIE

Tu sais tellement pas

la chance que tu viens

de laisser passer!


FÉLICIE

Rassure-moi... on dirait

que t’es fâchée

que j’aie dit non au gars

sur qui tu tripes!


MÉLANIE

Tu comprends rien!


Plus tard, GEOFFROY retrouve GUYLAINE au casse-croûte de l’aréna, alors qu’elle travaille.


GEOFFROY

Je te dérange, ma tante?


GUYLAINE

Euh... je suis pas mal

dans le jus, là, mais...


GEOFFROY

Est-ce que tu peux quand même

prendre deux minutes?

J’aimerais ça te parler.


GUYLAINE

Je pensais que

tu me le demanderais jamais!

Bien oui, là!

Prends le temps

que tu veux, mon grand!


GEOFFROY

Je peux te dire

qu’une fille,

c’est pas mal plus compliqué

qu’un menu de casse-croûte.


GUYLAINE

J’espère!

Sinon, la vie serait plate

en mosus, hein?

Ça prend un peu d’action!


MÉLANIE arrive au casse-croûte.


MÉLANIE

Geoffroy?


GUYLAINE

Oh! Parlant d’action...


MÉLANIE

Euh... oups!

Est-ce que je vous dérange?


GEOFFROY

(S’adressant à GUYLAINE)

Ça dérange si on se parle

un peu plus tard?


GUYLAINE

Nous autres, on peut

se parler quand on veut.


GEOFFROY rejoint MÉLANIE à une table.


MÉLANIE

Je suis venue voir

si ça allait...


GEOFFROY

Oui, ça va.


MÉLANIE

En tout cas, si ça peut

te remonter le moral,

je me suis pas gênée

pour dire à Félicie

qu’elle jetait

ses choux gras.


GEOFFROY

Ses choux gras?


MÉLANIE

Mets-en!

Je dis pas si t’étais laid

comme un pou,

si t’avais pas une cenne...

mais là, franchement,

t’es vraiment le gars le plus

"frenchable" de toute l’école.


GEOFFROY

Ça, c’est la Mélanie

que j’aime!

Intense et puis drôle.


MÉLANIE

La Mélanie que t’aimes?


GEOFFROY

Bien oui. T’es mon amie

que j’aime.

Puis c’est vrai qu’avec toi,

la vie est jamais plate, hein?


MÉLANIE sourit.


Fin épisode


MAUDE

(S’adressant au public de l’émission)

Viens sur le site!


MÉLANIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il y a du nouveau

toutes les semaines.


L’adresse internet suivante apparaît: « tfo.org/subitotexto ».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par