Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les coquerelles magiques

Mélanie tombe de haut quand elle apprend que le beau et riche Geoffroy n’a d’yeux que pour Félicie. Qu’à cela ne tienne, Mélanie fait tout pour conquérir son coeur, même si pour cela, elle doit « éliminer » la concurrence…



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Au condo des Prud'homme, MÉLANIE déjeune en lisant le côté d'une boîte de céréales. Assis à côté d'elle, MATHIS la regarde attentivement.


MÉLANIE

Quoi?


MATHIS

Je te regarde lire.


MÉLANIE

Bien, arrête,

parce que ça gosse.


MÉLANY, la mère de MATHIS, se fait à déjeuner derrière lui.


MÉLANY

Mathis, laisse-la tranquille.


MATHIS

"Une source

de huit éléments essentiels

pour le maintien

d'une bonne santé."


MÉLANIE

De quoi tu jases?


MATHIS

Bien, continue de lire,

tu vas voir.


MÉLANIE continue sa lecture.


MÉLANIE

Tu connais la boîte

de céréales par coeur?


MÉLANY s'assoit à côté de MATHIS.


MÉLANY

Je te dis! Un vrai

petit génie, celui-là!


MÉLANIE

(Riant)

OK, elle est bonne, celle-là!



MATHIS

Veux-tu que je te pose

une énigme?


MÉLANIE

(Propos en anglais)

Nope!


MATHIS

T'as peur de pas être

capable de lui répondre?


MÉLANIE

Ça a pas rapport...


MATHIS et MÉLANY s'échangent un regard complice.


Au salon étudiant de l'école, JULIEN A porte un costume de magicien et s'exerce avec des anneaux de métal. CINDY, la sœur de MATHIS, vient à sa rencontre.


CINDY

Qu'est-ce que tu fais

habillé de même?

Un spectacle de magie?


JULIEN A

En plein ça!

Tu connais Johnny Magie?

Il a organisé

un concours en ligne.

Tu te filmes en train

de faire un tour

et le magicien

qui fait la vidéo

qui a le plus

de likes remporte...


JULIEN A imite un roulement de tambour.


JULIEN A

... une journée avec

le vrai Johnny Magie!


CINDY

OK... bien,

bonne chance!

Qu'est-ce que

je fais là-dedans?


JULIEN A

Tu as le privilège

d'être mon assistante.


JULIEN A remet un chapeau de magicien miniature à CINDY. JULIEN A monte sur sa valise pour être plus grand qu'elle.


JULIEN A

Je pense que tu vas

être parfaite.


Chez les Prud'homme, MATHIS ouvre un livre d'énigmes.


MATHIS

Attends, je vais

t'en trouver une bonne.

Ah! Qu'est-ce qui

fait le tour du monde

en restant dans son coin?


MÉLANY

Oh! Elle est pas facile,

celle-là!


MÉLANIE

Une personne

qui va sur Internet.


MATHIS

Non.


MÉLANIE

Bien oui, si tu vas

sur Internet,

tu fais le tour du monde,

mais tu restes chez vous.


MATHIS

Peut-être, mais c'est pas ça

la vraie réponse.


MÉLANIE

C'est niaiseux, ma réponse

est aussi bonne que la vraie.


MATHIS

Moi, la vraie réponse,

je l'ai trouvée du premier coup.


MÉLANY

Mais toi, c'est pas pareil.

T'es un petit génie.

Le monde ordinaire comme nous

autres, on peut pas rivaliser.

Hein, Mélanie?


MÉLANIE

N'exagérons pas...

C'est pas parce qu'il est

capable de trouver la réponse

d'une énigme niaiseuse

que ça fait de lui un génie.


MÉLANY

Pas juste une!

C'est monsieur Nolin,

le prof de sciences,

qui lui a prêté le livre.

Il dit qu'il les a toutes

trouvées du premier coup.

Il avait jamais vu ça.


MATHIS

Un timbre.


MÉLANIE

De quoi, un timbre?


MATHIS

Bien, je fais le tour du monde

en restant dans mon coin...

Un timbre dans le coin

de son enveloppe.


MÉLANY

Un vrai petit génie!


MATHIS

OK. Qu'est-ce qui s'en vient,

mais qui arrive jamais?


MÉLANIE

Bon, non... désolée,

mais j'ai vraiment pas

le temps pour les devinettes.

J'ai un travail super sérieux

à remettre à la première période

et j'aimerais vraiment ça

le réviser.


MATHIS prend quelques feuilles dans le sac de MÉLANIE et en regarde leur contenu.


MÉLANIE

Qu'est-ce que tu fais

avec ça?


MATHIS

Bien, je le lis.

T'as trois fautes

dans ta première phrase.


MÉLANY

Hé, je te dis

qu'on peut aller

se rhabiller, hein!

Ça a même pas 13 ans

et ça écrit mieux

que Ringaud.


MÉLANIE

Premièrement, c'est Rimbaud,

pas Ringaud, OK?

Puis deuxièmement, je le sais,

que j'ai des fautes.

C'est parce que je me suis

concentrée sur le contenu.

C'est pour ça que je voulais

le réviser, mon travail!


Furieuse, MÉLANIE reprend le travail et s'en va.


MÉLANY

Elle est fâchée.


MATHIS

Ouais, pour faire

changement...


Au salon étudiant, CINDY termine d'ajuster le chapeau de magicien.


JULIEN A

Hé! Pas trop haut,

le chapeau!

T'es juste l'assistante.


CINDY

Pourquoi t'as pas demandé

à l'autre Julien de le faire?


JULIEN A

Parce qu'il voulait faire

un vieux tour de cartes plate.


CINDY

OK. Puis nous,

quel tour on va faire?


JULIEN A

Je vais te faire...


JULIEN A place sa cape devant CINDY et la retire d'un geste théâtral.


JULIEN A

...disparaître!


CINDY

C'est parce que...

je suis encore là.


JULIEN A

C'est juste un détail, ça.


BRANDON-LEE entre au salon étudiant avec son ordinateur portable dans les mains.


BRANDON-LEE

OK, les enfants,

on disparaît.

J'ai un travail de sciences

super sérieux

à finir pour la première période

et j'ai besoin de tranquillité.

Ça fait que "woush-woush".

On disparaît.


BRANDON-LEE s'assoit sur le divan et ouvre son ordinateur.


CINDY

Pourquoi tu vas pas

à la bibliothèque?


BRANDON-LEE

Parce que j'ai jamais mis

les pieds à la bibliothèque

et c'est pas aujourd'hui

que ça va commencer.


JULIEN A

Bien oui,

mais on était là avant!


BRANDON-LEE ne répond pas.


JULIEN A

Hé! On te parle!


BRANDON-LEE

Les nerfs, là, j'ai fini.

Tiens...


BRANDON-LEE se relève.


JULIEN A

Méchant travail sérieux!


BRANDON-LEE

Les petits amis, un jour,

vous allez comprendre

que moins on met de temps

sur un travail,

plus vite on l'a fini.


BRANDON-LEE quitte le salon étudiant.


JULIEN A

Bon. Place...

à la magie!


Plus tard, MATHIS est à son casier. MÉLANIE vient le rejoindre.


MÉLANIE

L'affaire qui arrive jamais,

c'est un train?


MATHIS

Tu penses à ça

depuis ce matin?


MÉLANIE

Non, non...

ça m'est juste venu

de même, là...


MATHIS

Tu sais, Mélanie,

je le sais,

que t'es intelligente.


MÉLANIE

C'est quoi, le rapport?


MATHIS

Bien, ça paraissait,

ce matin,

que t'avais peur de pas avoir

l'air intelligente.


MÉLANIE

Bon, c'est un train

ou c'est pas un train?


MATHIS

Non, c'est pas un train,

mais fais-toi z'en pas,

moi aussi, ça m'a pris

un petit bout

avant de trouver la réponse.


MÉLANIE aperçoit un bocal rempli de compost dans le casier de MATHIS.


MÉLANIE

Yark...

tu fais du compost

dans ton casier?


M. NOLIN, le professeur de sciences, rencontre MATHIS et MÉLANIE.


M. NOLIN

Ah! Monsieur Mathis.

Alors, comment va notre compost?


MÉLANIE

Vous êtes au courant?


M. NOLIN

Évidemment... c'est grâce à ça

qu'on va mettre sur pied

notre potager biologique.

(Riant)

Un vrai génie!


MÉLANIE

(Se parlant à elle-même)

Bon, évidemment...

(S'adressant à M. NOLIN)

Monsieur Nolin,

j'ai fini mon travail!


M. NOLIN

Oui, oui, c'est très,

très bien...

Monsieur Mathis, justement,

je voulais vous parler.

Je suis des cours du soir,

à l'université...

et comme vous avez l'esprit vif,

je me demandais si vous vouliez

pas participer à mon projet?


MATHIS

Wow! C'est sur quoi?


M. NOLIN

Bien... écoutez.

À partir d'un prisme,

je veux étudier

les variations de perception

de l'oeil humain

d'un individu à l'autre.


MÉLANIE

Je pense qu'il est vraiment

bon, mon travail...


MÉLANIE fouille dans ses papiers et les fait tomber sur le sol.


M. NOLIN

Mademoiselle,

rien ne presse!

Vous me donnerez ça

au cours avec les autres.

(S'adressant à MATHIS)

Alors, si ça vous intéresse,

j'ai déjà parlé à votre mère.

Et elle est d'accord.


M. NOLIN s'en va avec MATHIS. MÉLANIE fait tomber ses autres feuilles et pousse un grognement.


Au salon étudiant, JULIEN A se filme aux côtés de CINDY. Les deux sont placés derrière le divan. JULIEN A parle avec un accent espagnol.


JULIEN A

Maintenant, le grand Juliano

va faire disparaître

sa fidèle assistante.


JULIEN A place sa cape devant CINDY et l'enlève aussitôt. CINDY n'a pas assez de temps pour se cacher derrière le divan.


JULIEN A

Qu'est-ce que tu fais?


CINDY

T'étais supposé attendre

trois secondes,

avant de descendre ta cape.


JULIEN A

Bien non, j'ai pas dit ça!

Tu comprends tout de travers!

Comment tu veux que je travaille

dans ces conditions-là?


JULIEN A arrête la caméra de son téléphone.


CINDY

Comment tu voulais

que je sache

que t'avais changé d'idée,

pour les secondes?


JULIEN A

J'ai pas changé d'idée,

non plus!


JULIEN A regarde son téléphone.


JULIEN A

Julien B. vient de publier

son vieux tour de cartes plate

et il a déjà dix likes.


Plus tard, CINDY et MÉLANIE discutent dans le corridor.


CINDY

Je pense que

si je passais deux minutes

de plus avec Julien,

je l'étripais...


MÉLANIE

Moi aussi, ça m'arrive,

des fois, de vouloir étriper

du monde.


CINDY

Tu parles de mon frère...


MÉLANIE

Pourquoi je parlerais

de ton frère?


CINDY

Bien, il m'a tout raconté, là.

Et je voulais te dire que

j'étais d'accord avec toi.

Moi aussi, ça m'arrive de me

sentir niaiseuse, à côté de lui.

Depuis qu'il est tout petit,

tout le monde capote.


MÉLANIE

Je me sens pas niaiseuse!


CINDY

OK, je m'excuse.


CINDY et MÉLANIE se rendent à leur casier. MATHIS les rejoint.


MATHIS

Allô, ça va?


CINDY

T'étais dans le champ,

elle se sent pas niaiseuse.


MÉLANIE

Allô, excusez...

Pouvez-vous attendre

que je ne sois plus là,

avant de parler dans mon dos?


M. NOLIN vient à la rencontre de MÉLANIE.


M. NOLIN

Ah! Bonjour, tout le monde.

Mademoiselle Mélanie,

est-ce que je peux vous voir

en privé, deux secondes?

C'est à propos

de votre travail.


MÉLANIE

(S'adressant à MATHIS et CINDY)

Allô...

En privé!


CINDY et MATHIS reculent de deux pas et écoutent la conversation.


MÉLANIE

Qu'est-ce qu'il y a?

J'ai fait exactement

ce que vous avez demandé.

J'ai creusé mon sujet à fond.


M. NOLIN

Oui, oui, je l'ai

feuilleté rapidement.

Non, je suis certain que vous

avez mis beaucoup d'efforts.


MÉLANIE se retourne vers CINDY et MATHIS, puis prend M. NOLIN à part.


MÉLANIE

C'est quoi,

le problème, d'abord?


M. NOLIN

La façon dont vous abordez

votre sujet

n'a rien de... scientifique.


MÉLANIE

Rien de scientifique?

Bien, voyons donc! Le rituel

de séduction chez l'être humain.

Si c'est pas scientifique, je me

demande vraiment ce que c'est.


M. NOLIN

Non, le sujet l'est,

mais l'angle ne l'est pas.

Vous donnez des conseils

sur les robes à porter

lors d'un premier rendez-vous...

Vous donnez des notes sur 10

aux couples de l'école...


MÉLANIE

Oui, mais,

c'est super scientifique!

J'ai expliqué

mes critères d'évaluation.


M. NOLIN

Justement,

ça se rapproche plus

d'un magazine à potins

pour adolescentes

que d'un véritable

travail académique.


MÉLANIE

Magazine à potins?


MÉLANY, vêtue de son sarrau d'infirmière, interrompt la conversation.


MÉLANY

Je m'excuse

de vous déranger...

Bonjour,

monsieur Nolin!


M. NOLIN

Bonjour!


MÉLANY

Mélanie, t'as oublié

les revues dont tu t'es servie

pour faire ton travail

sur la table du salon.


MÉLANY tend à MÉLANIE une pile de magazines d'intérêt féminin.


MÉLANY

Je me suis dit que t'en aurais

peut-être besoin.


MÉLANIE

(Gênée)

Merci...


MÉLANY

Ça me fait plaisir.

Bonjour, là!


MÉLANY s'en va. MÉLANIE reste sans rien dire.


M. NOLIN

Alors, voici

ce que je suggère:

vous allez prendre

une semaine supplémentaire

pour trouver la façon,

ou une nouvelle façon,

de traiter votre sujet.

Mais vous en faites pas.

Vous êtes pas la seule

qui doit procéder

à quelques ajustements.


BRANDON-LEE rejoint M. NOLIN et MÉLANIE.


BRANDON-LEE

Bonjour, monsieur Nolin.


M. NOLIN

Ah!


BRANDON-LEE

Vous vouliez me voir?


M. NOLIN

Oui, mais je préfère

vous parler de ça en privé!

C'est au sujet

de votre travail...


M. NOLIN s'en va avec BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Je suis aussi poche

que Brandon-Lee?


MÉLANIE retourne à son casier.


MATHIS

Si tu veux, je peux

t'aider avec ton travail.


MÉLANIE

Non, je veux pas

de ton aide.

Je veux que tu me fiches

la paix, OK?


MÉLANIE s'en va.


MATHIS

(S'adressant à CINDY)

Je pense que

je commence à être tanné

qu'elle soit

tout le temps fâchée.


Plus tard, MATHIS rejoint MÉLANIE à la salle des pas perdus. Il lui montre un petit prisme.


MATHIS

T'as vu?

Monsieur Nolin

m'a donné ça

pour que je l'aide avec

ses recherches universitaires.


MÉLANIE

(Ironique)

Chanceux.


MATHIS

C'est sur la perception

de l'oeil humain.


MÉLANIE

Je sais, Mathis. J'étais là

quand il te l'a expliqué...


MATHIS

Il faut que je décrive

les couleurs que je vois

avec le plus

de précision possible.


MATHIS se lève et se promène en regardant à travers le prisme.


MATHIS

C'était vrai.


MÉLANIE

De quoi?


MATHIS

Je pense pas

que tu comprendrais.


MÉLANIE

Mathis, tu me l'expliques

tout de suite,

sinon je te fais

avaler ton prisme!


MATHIS

OK...

Dans le cerveau, la partie

qui s'occupe des couleurs

s'appelle le cortex visuel.


MÉLANIE

Oui, tout le monde

sait ça...


MATHIS

Monsieur Nolin

m'a dit tantôt que...

à force de regarder

dans un prisme,

quelqu'un qui a un cortex

visuel plus développé

va pouvoir voir à travers

certaines couleurs.


MÉLANIE

OK...

Tu me prends vraiment

pour une épaisse.


MATHIS

Non, non! Ça s'appelle...

l'abstraction chromatique.

C'est une faculté

qui se développe

en même temps que le pouvoir

de déduction.


MATHIS regarde MÉLANIE à travers le prisme.


MATHIS

Je... je suis désolé!


MÉLANIE

De quoi?


MATHIS

J'ai vu à travers

ton chandail...


MÉLANIE

Ah bon...

Puis t'as vu quoi?


MATHIS

(Mal à l'aise)

Bien... ton soutien-gorge.


MÉLANIE

Ah oui?

Puis il a l'air de quoi,

mon soutien-gorge?


MATHIS

Il est rouge avec une boucle

blanche au milieu.

Je suis vraiment désolé, je...

J'ai pas fait exprès!


MATHIS se lève, nerveux. Il laisse le prisme à côté de MÉLANIE. MÉLANIE observe le prisme, intriguée.


Dans le corridor de l'école, BRANDON-LEE regarde à travers les fenêtres de la porte d'une salle de classe. M. NOLIN l'aperçoit.


M. NOLIN

Ah! Monsieur Brandon-Lee.

J'ai trouvé quelques ouvrages

sur les blattoptères.

Ça va vous aider

dans votre travail.


BRANDON-LEE

Wow, merci!

Je vais regarder ça tantôt...


M. NOLIN

Ah! Monsieur Brandon-Lee...

Vous savez, je suis pas né

de la dernière pluie.

Je vois clair

dans votre petit jeu...

Vous essayez de vous débarrasser

de votre travail!


BRANDON-LEE

Moi? Pfft!

Voyons, vous,

me débarrasser de mon travail!

Bon, OK. J'ai essayé de me

débarrasser de mon travail.

Puis, bien...

j'ai fait le calcul.

Même si j'ai zéro,

ça me donnerait

une moyenne de 60%

et je passerais mon étape.


M. NOLIN

Pitié, arrêtez!


BRANDON-LEE

Pourquoi?


M. NOLIN

Parce que...

passer sa vie à se contenter

du strict minimum,

c'est passer à côté

d'une tonne de choses

qui valent la peine

d'être découvertes!


BRANDON-LEE

Vous savez que vous allez

être payé pareil, hein?

Même si j'ai juste 60%.


M. NOLIN

Oui, mais...

si vous continuez comme ça,

c'est moi qui vais avoir

échoué le cours.


BRANDON-LEE

Bien non, c'est pas de votre

faute si j'aime pas la science.

Vous êtes un bon prof.


M. NOLIN

Non, non, non!

Un bon prof vous aurait

fait comprendre

que la science, c'est...

la liberté absolue!


BRANDON-LEE

Être enfermé à faire

un travail de science,

la liberté absolue?

Ha! Ha! Elle est bonne.


M. NOLIN

Mais qui vous a dit

qu'il fallait être enfermé?

Mais non! Il faut aller

sur le terrain, explorer.

Se salir les mains!

C'est ça, la science.

Vous avez une théorie.

Alors, il faut tout faire

pour vérifier

si ce que vous dites

est vrai.

Et vous êtes bien parti!


BRANDON-LEE

Mon affaire de coquerelles

qui ressemblent

aux êtres humains?


M. NOLIN

Bien oui! Vous travaillez

pour la science!

Le monde est

votre terrain de jeu.


BRANDON-LEE

Hmm...

Pensez-vous que...

je vais pouvoir aller filmer

dans la salle des pas perdus?


M. NOLIN

Bon...


BRANDON-LEE ricane.


MÉLANIE est assise à la salle des pas perdus, le prisme dans les mains. Elle regarde au travers, puis le secoue un peu et recommence. Elle ne remarque rien.


JULIEN A est seul au salon étudiant. Il se filme dans son costume de magicien, en tenant une globe terrestre dans une main.


JULIEN A

Et maintenant,

mesdames et messieurs,

le grand Juliano

va faire disparaître

la planète Terra au complet!


JULIEN A cache le globe terrestre avec sa cape et l'échappe. Le globe terrestre roule et cogne le téléphone de JULIEN A. JULIEN A pousse un cri de satisfaction. Il aperçoit CINDY passer dans le corridor.


JULIEN A

Cindy, attends!

J'ai vraiment besoin de toi.

Julien est déjà rendu à 75

likes et je veux pas

que ce soit lui qui gagne.


CINDY

Excuse-moi,

T'es bien trop stressant,

ça me tente pas pantoute.


JULIEN A

Je sais, et je ne

recommencerai plus!

Est-ce que tu voudrais être

mon assistante?


JULIEN A

Non, j'ai déjà dit

à mon frère

que je l'aiderais

avec son compost.


CINDY s'en va. MÉLANIE arrive par l'autre porte.


MÉLANIE

Salut! As-tu toujours

besoin d'une assistante?


JULIEN A

Ah, bien...

je sais pas trop, là...


MÉLANIE

Bien, décide-toi, parce que

j'ai pas toute la journée.


CINDY passe devant l'autre porte.


CINDY

Amusez-vous bien...


CINDY s'éloigne.


JULIEN A

Mais pourquoi au juste

tu veux être mon assistante?


MÉLANIE

Pour muscler mon pouvoir

de déduction...


MÉLANIE enfile le chapeau de magicien miniature.


À la salle des pas perdus, BRANDON-LEE est debout sur une table et filme les déplacements des autres élèves avec son téléphone.


BRANDON-LEE

Comme on peut le voir,

les êtres humains se déplacent

À l'aide de leurs pattes,

un peu comme les coquerelles.


BRANDON-LEE aperçoit CINDY qui fouille dans la poubelle. BRANDON-LEE descend de sa chaise pour la filmer.


BRANDON-LEE

Oh!

Ici, nous avons un spécimen

qui n'a pas beaucoup évolué,

depuis l'époque

où les coquerelles

et les êtres humains

ne formaient qu'une seule race.

Elle fouille dans les ordures

pour se nourrir.


CINDY

Ha... Ha... Très drôle.

Tu sauras que je fouille dans

les poubelles pour trouver

de l'engrais qui va faire

pousser tes légumes.


BRANDON-LEE

Oh!

Malgré son faible degré

d'évolution,

elle réussit

tout de même à parler.


CINDY

Arrête de filmer!


BRANDON-LEE

Je suis un scientifique.

Le monde est

mon terrain de jeu!

Allez, la coquerelle,

continue de fouiller

dans les vidanges!


CINDY ferme la poubelle. M. NOLIN arrive derrière BRANDON-LEE.


M. NOLIN

Alors, on s'amuse bien,

monsieur Brandon-Lee?


BRANDON-LEE

Oui! Je pense que je commence

à aimer ça, la science.


M. NOLIN

C'est pas de la science,

c'est du harcèlement.

Mademoiselle Cindy

vous a clairement indiqué

qu'elle souhaitait pas

être filmée.


BRANDON-LEE

Mais je fais

comme vous m'avez dit.

J'essaie d'établir

des rapprochements

entre les coquerelles

et les êtres humains.

Je vais au bout

de mes théories.


M. NOLIN

Donnez-moi votre permission

de filmer.


BRANDON-LEE remet à M. NOLIN une carte qu'il avait d'attachée autour de son cou.


M. NOLIN

Vous pouvez faire beaucoup mieux

que ça, monsieur Brandon-Lee.

Vous avez un sujet en or.


Au salon étudiant, JULIEN A se filme avec MÉLANIE.


JULIEN A

(Parlant avec un accent espagnol)

Et maintenant, le grand Juliano

va effectuer

un de ses plus célèbres tours.

Le cerceau magico-magique!


MÉLANIE

Avec des cerceaux truqués!


JULIEN A

Mais non!

Je veux dire,

comment tu le sais?

(Parlant avec un accent espagnol)

Ils ne sont

pas truqués!


MÉLANIE

Bien oui,

ils sont truqués!

Désolée, Julien.

N'importe quelle personne

intelligente

va s'en rendre compte

super rapidement.


JULIEN A

Si je fais...


JULIEN A retire et remet son chapeau d'un geste rapide. Il se retrouve avec un bouquet de fleurs dans la main.


JULIEN A

... ça?


MÉLANIE

Facile, ton chapeau

est tellement gros,

elles étaient cachées dedans.


JULIEN place sa main derrière l'oreille de MÉLANIE et lui montre une pièce de monnaie.


MÉLANIE

Je t'ai vu la mettre

dans ta main

avant de me tripoter

l'oreille.


JULIEN A sort un ruban de foulards de sa manche.


MÉLANIE

Ta chemise est aussi grosse

que ton chapeau.


JULIEN A

Ah!

T'es la pire assistante

au monde!


MÉLANIE

Bien, désolée, Julien, mais

c'est pas de ma faute si je suis

trop intelligente pour tes

petits trucs de magie de bébés!


JULIEN A

OK, bien pourquoi

t'es venue m'aider, d'abord,

si tu voulais juste

gâcher mes tours?


MÉLANIE prend le prisme et regarde à travers.


JULIEN A

C'est quoi, ça?


MÉLANIE

C'est rien.


JULIEN A prend le prisme et regarde MÉLANIE à travers. Il enlève tout de suite son regard et se cache les yeux.


MÉLANIE

(Inquiète)

Qu'est-ce qu'il y a?


JULIEN A

Bien... en regardant

dans le prisme...

j'ai... j'ai vu ton...

ta... ton soutien-gorge.


MÉLANIE

Il est de quelle couleur?


JULIEN A

Rouge...

avec une boucle blanche.


MÉLANIE soupire et reprend le prisme.


Plus tard, MÉLANIE rejoint M. NOLIN à la salle des pas perdus.


MÉLANIE

Monsieur Nolin,

il faut que vous m'aidiez.


M. NOLIN

Mais voyons, mademoiselle,

calmez-vous!


MÉLANIE

C'est officiel,

je suis pas intelligente.


M. NOLIN

Mais qu'est-ce qui

vous fait dire ça?


MÉLANIE

Je suis pas capable

de trouver

la réponse

à des énigmes de bébés,

vous voulez pas que je vous aide

avec vos recherches,

mon travail est super poche.

Là, au dernier cours,

j'ai eu le résultat

de mon contrôle

de lecture: 65%.

(Ironique)

Bravo, Mélanie!


MÉLANIE montre son téléphone à M. NOLIN.


M. NOLIN

Mais ça a l'air

que c'est normal,

parce que selon

ces statistiques-là,

le prénom féminin porté par le

plus grand nombre d'analphabètes

c'est Mélanie.


M. NOLIN

Voyons donc,

mademoiselle!

Ce genre de statistiques,

c'est de la bouillie

pour les chats

digne du 16e siècle!


MÉLANIE

OK, peut-être, là, mais...

quand je regarde dans

le prisme, il se passe rien.


M. NOLIN

Et qu'est-ce qui

devrait se passer?


MATHIS et CINDY rejoignent MÉLANIE et M. NOLIN.


MATHIS

Bien, voir à travers

les vêtements

grâce au phénomène d'abstraction

chromatique, voyons!


MÉLANIE et M. NOLIN ne savent pas quoi répondre. MATHIS et CINDY pouffent de rire.


MATHIS

T'as vraiment cru à ça?


MÉLANIE

OK, mais c'est quoi,

d'abord?

Ah! Tout le monde

peut voir ma brassière!


MATHIS

Ce matin, en allant

prendre ta douche,

t'as échappé ton soutien-gorge

et je l'ai vu.


MÉLANIE

OK... et Julien,

comment il a fait pour savoir

de quoi il avait l'air?


CINDY

Bien là, Mathis

lui a demandé d'embarquer.


MÉLANIE

OK! Ça fait que tout le monde

est contre moi, c'est ça?

(Ironique)

Ça, c'est génial!


CINDY

Non, non,

c'est pas ça!

C'est juste qu'on a essayé

de te dire de pas capoter,

mais comme d'habitude,

tu nous as envoyé promener.


MATHIS

Ouais. Puis on est tannés.


MÉLANIE

Je venais de me faire dire

que mon super bon travail

valait pas de la bouette!


M. NOLIN

Attention, mademoiselle,

j'ai jamais dit ça!

J'ai juste éprouvé

quelques réserves

sur le sérieux de la façon

dont vous avez traité un sujet

aussi complexe que le rituel

de séduction chez l'être humain.


M. NOLIN reçoit une alerte sur son téléphone.


M. NOLIN

Ah, c'est ma femme...

Misère... Oh!


CINDY

C'est grave?


M. NOLIN

J'ai oublié que c'était

notre trente-neuvième

anniversaire de mariage.

J'ai rien préparé...


MATHIS

Wow! Après toutes ces années,

vous oubliez encore?


M. NOLIN

Eh oui!

Il y a des choses

que mon vieux cerveau

n'arrive pas encore

à assimiler.


MÉLANIE

Hmm-hmm...

Puis vous disiez quoi, déjà,

sur ma façon de traiter

le rituel de séduction

chez l'être humain?


M. NOLIN

(Mal à l'aise)

Ah non, je...


MÉLANIE

Pas besoin de vous excuser,

monsieur Nolin,

je vais vous aider.


Pendant ce temps, BRANDON-LEE rencontre JULIEN A à la salle des pas perdus.


BRANDON-LEE

Salut, le magicien!


JULIEN A

Allô...


BRANDON-LEE

Ça va pas?


JULIEN A

J'ai pas réussi à mettre

de vidéo en ligne.

C'est sûr que je gagnerai

pas le concours.


BRANDON-LEE

Je sais ce qui pourrait

te remonter le moral, moi.

Tiens, ouvre ça.


BRANDON-LEE tend une petite boîte à JULIEN A. JULIEN A l'ouvre et y trouve une grosse coquerelle.


JULIEN A

Hein! C'est bien cool!

Mais c'est quoi?


BRANDON-LEE

Une coquerelle.


JULIEN A dépose la coquerelle sur la table devant lui. La coquerelle se déplace sur ses pattes de côté.


BRANDON-LEE

Attention, là!


JULIEN A

Checke! Elle fait

un petit breakdance!

C'est drôle!


BRANDON-LEE

Elle va se sauver.


BRANDON-LEE remet la coquerelle dans la boîte.


JULIEN A

C'est donc bien cool!


BRANDON-LEE

Eh voilà.


JULIEN A

Mais pourquoi tu fais ça?


BRANDON-LEE

J'essaie d'établir

des rapprochements

entre les coquerelles

et les êtres humains.


JULIEN A

Oui, mais pourquoi?


BRANDON-LEE

C'est de la science,

tu peux pas comprendre.

Hé! T'es capable de faire

apparaître des affaires, toi?


JULIEN A

Bien, pas vraiment,

ça a l'air...


BRANDON-LEE

Ça a pas besoin d'être

de la grosse magie, là.

Juste surprendre le monde

pour voir leur réaction...


JULIEN A

Et où est-ce que tu veux

que je la fasse apparaître?


BRANDON-LEE

Je sais pas trop...

N'importe où,

où est-ce qu'il y a du monde.


JULIEN A

J'ai une petite idée...


JULIEN A sort la coquerelle de la boîte et la flatte.


JULIEN A

Bien oui,

belle coquerelle!

Hein?

Bien oui...


M. NOLIN est à la salle des pas perdus avec MÉLANIE, confectionne un collier avec des petites billes.


M. NOLIN

Et vous croyez

que ça va lui plaire?


MÉLANIE

Ah! C'est sûr. C'est unique,

c'est personnalisé.

Nous, les filles, on adore ça,

ces affaires-là.

Avez-vous appelé au restaurant,

pour réserver?


M. NOLIN

Oui, oui, oui...


MÉLANIE montre le collier à M. NOLIN. Au centre, elle y a attaché le prisme.


M. NOLIN

Ah! C'est magnifique!

Dire que c'est

un simple prisme...


MÉLANIE

Oui! Et là au moins, il sert

à quelque chose d'utile.


M. NOLIN

Ho! Ho!


JULIEN A s'approche silencieusement de MÉLANIE et de M. NOLIN avec la boîte de la coquerelle. MÉLANIE donne une carte de souhaits à M. NOLIN.


MÉLANIE

Bon, écrivez quelque chose

de cute, dans la carte.


M. NOLIN

Euh... qu'est-ce que

vous pensez de:

"Bon anniversaire

de mariage, Marguerite."


MÉLANIE

C'est nul.

Vous allez écrire...

"Pour toi, un cadeau

"aux couleurs aussi

belles et variées

"que les pages

de notre histoire."


M. NOLIN

Pensez-vous qu'elle va croire

que j'ai écrit ça spontanément?


MÉLANIE

Non, mais c'est pas ça le but!

Elle va voir que

vous avez fait un effort.

Elle va vous trouver trop chou!


M. NOLIN

Oui?


MÉLANIE

Là, tout ce qu'il faudrait,

c'est une jolie boîte.


JULIEN A

J'en ai une, moi.


MÉLANIE

Ah... OK, bien...

merci.


M. NOLIN

Merci, jeune homme!


JULIEN A

Ça me fait plaisir.


MÉLANIE

À quel restaurant

vous allez, finalement?


M. NOLIN

Chez Édouard.


MÉLANIE

Oh!


Pendant que M. NOLIN parle à MÉLANIE, JULIEN A s'empare discrètement du collier.


M. NOLIN

Ils ont des huîtres

Rockefeller, ma femme adore ça.

Mi-crus, un peu de fromage,

des épinards...


MÉLANIE

Ah! Wow!


M. NOLIN

C'est vraiment divin.


JULIEN A

Donc, vous allez

chez Édouard?


M. NOLIN

Oui. Vous connaissez?

Mon Dieu, vous êtes

un enfant gâté!


Le lendemain, JULIEN A est aux casiers en compagnie de CINDY et de BRANDON-LEE. Il leur montre une vidéo sur son téléphone. On ne voit pas la vidéo, mais on y entend des gens crier.


BRANDON-LEE

Alright!


CINDY

Vous êtes tellement

vraiment niaiseux...


BRANDON-LEE

Comment ça, niaiseux?

C'est de la science!

Mon travail va s'écrire

tout seul, maintenant.


JULIEN A

Puis moi, je suis rendu

À 375 likes!

J'ai dépassé tout le monde

pendant la nuit!

Je suis en première position!


CINDY

Gâcher un anniversaire

de mariage, c'est de la magie?


BRANDON-LEE

Pas gâcher, agrémenter.

Et on a fait un petit montage

qui donne vraiment l'impression

que la coquerelle est apparue

par magie dans la boîte.


CINDY

Ça veut dire que Johnny Magie

va venir chez vous?


JULIEN A

Oui, et il va falloir

que tout soit absolument

parfait pour l'accueillir.


BRANDON-LEE ouvre son sac à dos.


BRANDON-LEE

Euh... quand tu veux

dire parfait,

j'espère que tu veux pas dire

parfait, parfait?


JULIEN A

Pourquoi?


BRANDON-LEE

Parce qu'il y avait

deux autres coquerelles

dans mon sac.

Elles ont dû se sauver hier

soir, quand il était ouvert.


CINDY

Ah... et t'étais où?


BRANDON-LEE

Chez Julien,

quand on a monté la vidéo...


JULIEN se cogne la tête contre sa case en poussant un cri de rage.


M. NOLIN est au salon étudiant. Il se frotte le menton. MATHIS est assis à côté de lui et l'imite. MÉLANIE entre au salon étudiant.


MÉLANIE

Puis, monsieur Nolin?

Comment ça s'est passé?


M. NOLIN

Extrêmement mal.


MÉLANIE

Comment ça?


M. NOLIN

Ma femme a pas du tout

apprécié le cadeau.


MÉLANIE

Bien, voyons donc!

Ça se peut pas!


M. NOLIN

Je suis sûr qu'elle aurait

aimé l'original, mais...

mais entre l'école

et le restaurant...

un phénomène étrange

a transformé

le prisme en coquerelle.


MÉLANIE réfléchit un instant, puis se met à rire.


MATHIS

C'est pas drôle, depuis tantôt

qu'on essaie de comprendre

ce qui s'est passé!


M. NOLIN

On essaie de résoudre

l'énigme, mais...

À moins que...

la boîte?


MÉLANIE

Ah oui, l'affaire

qui s'en vient,

mais qui arrive jamais,

c'est demain.


MATHIS

Comment t'as fait

pour le trouver?


MÉLANIE

Ça m'est venu de même, tantôt.

Amuse-toi bien

avec ton énigme

de coquerelle.


MÉLANIE se lève et s'en va.


Fin épisode.


VINCENT

(S'adressant au public de l'émission)

Pour jouer ou revoir

des émissions,

visite le site web

de Subito Texto.


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture


Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par