Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Méthode de Grand-mère

Ginette, la grand-mère de Brandon-Lee, fait du bénévolat à l´école ce jour-là. Elle revoit Félicie pour la première fois depuis la rupture et entreprend des manoeuvres pour qu´elle recommence à sortir avec son petit-fils! Brandon-Lee cherche à la neutraliser, mais bientôt il aura besoin de l´aide de Mélanie… Celle-ci convainc Ginette que Félicie est indigne de son fils, mais Ginette se met alors en tête de matcher Mélanie avec Brandon-Lee. De son côté, Mélanie voit sa suprématie en matière de potins menacée par Félicie! Elle se met donc en quête d´une nouvelle fracassante pour lui river son clou. Justement, Bastien a l´air bizarre et semble cacher quelque chose. Elle l´épie et, à son tour, demande l´aide de Brandon-Lee pour tirer les vers du nez de Bastien… De son côté, Cindy talonne sa mère pour qu´elle répare sa petite voiture téléguidée et elle n´est pas très disponible pour aider Bastien qui, souffrant, cherche à rencontrer Mélany… À la fin, Bastien se résoudra à étaler son problème devant tout le monde, tandis que Brandon-Lee devra affronter sa grand-mère. Mélanie, elle, parviendra de justesse à conserver son titre de reine du potin.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


À l'école Victoire-Desmarais, BRANDON-LEE rejoint FÉLICIE dans la salle des pas perdus.


BRANDON-LEE

Hé, Félicie!

Qu'est-ce que tu fais ici?


FÉLICIE

Rien de spécial.


BRANDON-LEE

Ah! Pourquoi tu vas pas

à la bibliothèque, hein?


FÉLICIE

Parce que je suis ici.


BRANDON-LEE

Ah! Bien oui.


BRANDON-LEE regarde autour, comme s'il attendait quelqu'un.


BRANDON-LEE

Ah...

Es-tu sûre que ça va?

Peut-être que tu devrais

retourner chez vous?


FÉLICIE

Brandon-Lee,

qu'est-ce que tu veux?


BRANDON-LEE

Rien! Ha! ha! ha!

C'est juste que...

ma grand-mère vient à l'école

aujourd'hui puis...

elle va superviser un match

de basket sur l'heure du dîner.


FÉLICIE

C'est gentil de sa part.

Pourquoi ça te rend nerveux?


BRANDON-LEE

Elle t'a pas revue

depuis qu'on a cassé.


FÉLICIE

Qu'est-ce que ça fait?


BRANDON-LEE

J'ai peur qu'elle soit bête

avec "la petite sans-coeur"!

C'est comme ça qu'elle t'appelle.


FÉLICIE

Elle était fâchée contre moi?


BRANDON-LEE

Elle pensait que tu m'avais

brisé le coeur.

Au début, oui, mais après,

j'étais correct.

De toute façon, tu sais

comment c'est, les grands-mères.


FÉLICIE

Je sais pas, les miennes

sont pas comme ça.


BRANDON-LEE

Ah non?

Là, elle s'en vient!

Va-t'en, s'il te plaît!


MME SAINT-PIERRE, la grand-mère de BRANDON-LEE arrive dans le couloir contigu à la salle des pas perdus.


FÉLICIE

OK, c'est beau!

Calme-toi.


FÉLICIE ramasse ses affaires en vitesse et s'en va.


BRANDON-LEE

Alors, mamie, ça va?


MME SAINT-PIERRE

Ça va!


BRANDON-LEE

(Serrant sa grand-mère dans ses bras.)

Je suis tellement content

de te voir!


MME SAINT-PIERRE

Ah! Ha! ha! ha!


BRANDON-LEE

Ah...


CINDY se prépare pour partir dans la cuisine chez elle.


CINDY

Ça fait cinq fois que je

te le demande: lève-toi!


MÉLANY

J'arrive...


MÉLANY arrive lentement dans la cuisine.


CINDY

Bon, enfin! Regarde, OK.

J'ai besoin de toi.

Il faut que-


MÉLANY

Minute, moumoute.

Laisse-moi le temps

de me décoller les yeux.


CINDY

(Tenant une auto téléguidée)

Il faut absolument

que tu répares mon auto!


MÉLANY

Ah... Je suis infirmière,

pas garagiste.

Jean-Pierre s'en est

pas occupé?


CINDY

Oui, mais maintenant,

elle est pire qu'avant.

Il faut remettre

de la colle partout!


MÉLANY

Tu t'en vas quand même pas

à l'école en petite auto?


CINDY

On fait une course

avec des amis après l'école.

T'es super bonne, maman,

en plus! S'il te plaît!


MÉLANY

Ah... La flatterie,

ça marche toujours, hein?


CINDY

Merci, maman!


MÉLANY

Ah...

(Bâillant)

Pas moyen de profiter

d'un avant-midi de congé!


CINDY est presque sortie et s'arrête, voyant MÉLANY se diriger vers sa chambre.


CINDY

Tu t'en retournes pas

à ta chambre, hein?


MÉLANY

Je m'en vais dans la salle

de bains, là. Aie pas peur!

Je vais pas m'endormir

dans le lavabo.


CINDY

Ha! Bye!


MÉLANY

Bye!


CINDY sort et MÉLANY avance vers la salle de bain, mais s'arrête devant la porte de sa chambre.


À l'école, BRANDON-LEE et MME SAINT-PIERRE s'assoient dans la salle des pas perdus.


BRANDON-LEE

Tu te rappelles

il est où, le gymnase?

Hé! C'est le fun que tu viennes

superviser un match de basket!


MME SAINT-PIERRE

Mon Dieu! T'es bien sur

le gros nerf, toi, à matin!

C'est parce que tu viens

de parler à Félicie?


BRANDON-LEE

Félicie...


MME SAINT-PIERRE

Félicie, ton ex!


BRANDON-LEE

Ah! Félicie.


MME SAINT-PIERRE

Je viens de la voir se sauver

comme j'arrivais;

a-t-elle peur de moi?


BRANDON-LEE

Bien non, voyons!

C'est juste que Félicie

est occupée.

Elle a pas mal

de choses à faire.


MME SAINT-PIERRE

Ah, quand même! J'aimerais ça

la recroiser un moment donné.


BRANDON-LEE

Ah! Bien, Félicie, elle court

beaucoup tout le temps.

Ça arrivera sûrement pas.


MME SAINT-PIERRE

Ah! C'est bien plate!


BRANDON-LEE

Bien oui, c'est plate.


MME SAINT-PIERRE

Je vais m'arranger quand même

pour la revoir.

J'ai deux mots à lui dire.

(Se levant pour partir)

À tantôt, mon pit!


Au salon des étudiants, FÉLICIE entre en riant.


MÉLANIE remarque FÉLICIE et la trouve étrange.


MÉLANIE

Allo...


FÉLICIE s'assoit près de MÉLANIE sur un divan.


MÉLANIE

J'aimerais ça rire,

moi aussi.


FÉLICIE

C'est Julie-Pier qui m'écrit:

"Je viens de voir

Anne-Marie Cadorette.

"Elle a pas encore fini de sécher."

(Riant)

Ha! ha! ha!

Bien, tu sais ce qui lui est arrivé?


MÉLANIE

Il arrive toujours plein de choses!

Ha! ha! Raconte.


FÉLICIE

Tu sais, Anne-Marie Cadorette,

elle a un kick sur un joueur

de l'équipe de football.

Elle est tellement folle de lui

qu'elle est allée se cacher

dans le vestiaire des gars

pour lui parler.

Ça fait que là, elle a entendu

quelqu'un arriver,

donc elle est allée

se cacher dans la douche.

Ha! ha! Elle a glissé

et elle est tombée

dans une flaque d'eau.

Elle a passé la journée à sécher!

(Riant)

Ha! ha! ha!


MÉLANIE

C'est arrivé quand, ça?


FÉLICIE

Bien... hier.

Tu savais vraiment pas?


MÉLANIE

Non!


FÉLICIE

Pourtant, tout le monde

parlait juste de ça.


MÉLANIE

Comment ça se fait

que je suis pas au courant?

D'habitude, c'est moi qui gère

les informations, ici!


FÉLICIE

Ha! Les informations?

Les potins, tu veux dire?


MÉLANIE

C'est la même affaire, OK?

Puis là, t'es au courant

d'un gros potin avant moi!


FÉLICIE

Hé, wow!

Je suis bonne!

C'est peut-être moi,

la nouvelle reine des potins!


MÉLANIE

Non! Non, non, non!

Ça, c'est juste un accident.

(Se levant pour partir)

Tu vas voir qu'avant

la fin de la journée,

je vais avoir découvert un gros

potin avant tout le monde.


FÉLICIE

(Se levant aussi)

Ah! Ç'a besoin d'être bon,

la barre est haute.


MÉLANIE

Ça va être pas mal plus haut

que ta barre haute!


CINDY arrive dans la section des casiers à l'école. BASTIEN est assis sur un banc et se tient le ventre.


BASTIEN

(Se levant)

Hé, Cindy! Est-ce que t'aurais

deux secondes?


CINDY

Bien, voyons!

Qu'est-ce que t'as?


BASTIEN

Est-ce que tu sais si ta mère

vient à l'école aujourd'hui?


CINDY

Non, elle avait

l'avant-midi de congé.

Cet après-midi, elle travaille

je sais pas dans quelle école.


BASTIEN

Mais peux-tu l'appeler?


CINDY

Non, désolée.

La cloche va sonner,

je suis pressée.


BASTIEN

Non, mais peux-tu l'appeler

pendant la pause?

C'est comme vraiment important.


CINDY

Si t'es malade,

tu peux appeler Info-Santé.


BASTIEN

Je les ai appelés,

ils m'ont demandé

de voir un professionnel

de la santé.


MÉLANIE approche des casiers et se cache pour écouter la conversation.


CINDY

Tu peux aller dans

une clinique après les cours.


BASTIEN

Oui, c'est parce que

j'aimerais vraiment ça

voir ta mère; ça presse

et c'est un peu gênant.


CINDY

Ah oui, c'est quoi?


BASTIEN

Je peux pas te le dire

parce que c'est gênant, hum!

Peux-tu juste l'appeler

à la pause, s'il te plaît?


CINDY

OK, c'est bon.


BASTIEN

Ah! Merci! Merci.

(S'éloignant pour aller à son cours)

Ah...


MÉLANIE écrit sur son téléphone.


Dans un couloir de l'école, FÉLICIE lit sur son téléphone le message de MÉLANIE.


MÉLANIE

(Par message texte)

Méga potin : Bastien??


Pendant que FÉLICIE réplique sur son téléphone, MME SAINT-PIERRE fouille son sac à main et BRANDON-LEE la rejoint à quelques pas de FÉLICIE.


BRANDON-LEE

Hé, grand-maman!

T'as donc bien des belles

affaires dans ta sacoche, hein!


MME SAINT-PIERRE

T'as encore besoin d'argent,

toi, je suppose?


BRANDON-LEE

Bien non! Ha! ha! ha!

Montre-moi donc ça.

Je me suis toujours demandé

qu'est-ce que t'avais là-dedans.


MME SAINT-PIERRE

Hé! Pas touche!

C'est personnel!

Oh, c'est Félicie!

Allo, ma belle Félicie!


FÉLICIE

Bonjour, Mme St-Pierre.


BRANDON-LEE

Félicie a pas le temps

de parler, elle va à son cours.


MME SAINT-PIERRE

Tiens-toi donc tranquille, toi!

J'ai bien le droit de dire

deux mots à mon ex petite bru!


BRANDON-LEE

Pas plus que deux mots.


FÉLICIE

On peut même aller

jusqu'à trois!


MME SAINT-PIERRE

(S'adressant à BRANDON-LEE)

T'es bizarre, toi, aujourd'hui!

(S'adressant à FÉLICIE)

Ça fait tellement longtemps

que je t'ai pas vue!

Toujours aussi belle!


FÉLICIE

Merci.


BRANDON-LEE

Il me semble que ça finit bien

une conversation, ça:

"toujours aussi belle", "merci".


FÉLICIE

Arrête donc, toi!

Ça me fait tellement plaisir

de te voir que j'ai le goût

de te faire un petit cadeau.


MME SAINT-PIERRE fouille dans son sac.


BRANDON-LEE

C'est pas une bombe,

j'espère!


MME SAINT-PIERRE

Un beau petit sapin sent-bon

au coconut!

Tiens, ma belle.

Tu mettras ça dans ton casier.


La cloche d'appel en cours sonne.


FÉLICIE

Merci, c'est gentil!

Je vais faire ça tantôt.

Bye!


MME SAINT-PIERRE

Bye!


BRANDON-LEE

Sérieux, pourquoi t'es fine

avec elle?


MME SAINT-PIERRE

Parce que je suis fine

en général.

Et avec elle, bien, comment je

te dirais bien ça, donc?

On n'attrape pas les mouches

avec du vinaigre...


BRANDON-LEE

Pourquoi tu parles

d'attraper des mouches?


MME SAINT-PIERRE

Ah... Si je suis assez fine

avec elle, elle va vouloir

te reprendre comme chum!


BRANDON-LEE

Hein? Bien non, impossible!


MME SAINT-PIERRE

Tut, tut, tut!

Je te connais mieux que tu penses,

mon petit coeur en sucre!

Laisse faire ta grand-mère!


BRANDON-LEE

Ah... Bien oui, hein!


Plus tard, MÉLANIE entre au salon des étudiants. BRANDON-LEE boude sur un divan.


MÉLANIE

Allo, Brandon-Lee!

As-tu vu Bastien?

As-tu remarqué quelque chose

de pas normal?


BRANDON-LEE

J'ai pas le temps

de m'occuper de Bastien,

j'ai mes problèmes à moi!


MÉLANIE

"Mes problèmes"? Super!

Veux-tu m'en parler?

Je veux dire, j'espère que c'est

pas trop grave.


MME SAINT-PIERRE entre en poussant FÉLICIE vers BRANDON-LEE.


MME SAINT-PIERRE

Ah! T'es là, toi! Tiens!

Félicie voulait te voir.


FÉLICIE

Bien, pas plus que ça.


MME SAINT-PIERRE

Bon, ben, c'est Brandon-Lee

qui voulait te voir?


BRANDON-LEE

Pas vraiment.


MME SAINT-PIERRE

Dites donc tout de suite

que je suis vieille et mêlée!


BRANDON-LEE

C'est pas ça.


FÉLICIE

C'est pas ce qu'on voulait dire.


MME SAINT-PIERRE fait lever MÉLANIE pour qu'elle cède sa place à FÉLICIE à côté de BRANDON-LEE.


MME SAINT-PIERRE

Bon! Parlez-vous.

(S'adressant à MÉLANIE)

Qu'est-ce que tu regardes, toi?


MÉLANIE

(S'éloignant un peu)

Rien, rien!


MME SAINT-PIERRE

(Fouillant son sac)

Tiens, ma belle Félicie.

(Donnant de l'argent à FÉLICIE)

Tu vas aller t'acheter

quelque chose de beau.


BRANDON-LEE

C'est à moi que tu donnes

des 5$, d'habitude!


MÉLANIE observe la situation d'un air perplexe.


MME SAINT-PIERRE

Félicie est une bonne fille

et je veux l'encourager

à rester de même, hein?

Bon, bien, je peux pas rester.

Il faut que j'aille cirer

mes ballons de basket.


BRANDON-LEE

Les cirer, pourquoi?


MME SAINT-PIERRE

Parce que c'est bien plus beau

quand ça brille!

(S'adressant à FÉLICIE et BRANDON-LEE)

Parlez-vous


MME SAINT-PIERRE s'en va et MÉLANIE se rapproche.


MÉLANIE

OK, qu'est-ce qui

vient de se passer?


BRANDON-LEE

Ma grand-mère veut

que je reprenne avec Félicie.


MÉLANIE

Oh!


BRANDON-LEE

On va faire semblant;

comme ça, elle va

nous laisser tranquilles.


FÉLICIE

(Se levant)

Euh... pas question.

Tiens, tu peux lui redonner

son 5$.


MÉLANIE

Moi, je sais ce qu'il faut faire.


CINDY rejoint BASTIEN qui fouille dans son casier.


CINDY

Salut, Bastien!

Hé, je t'ai pris des dépliants

en passant près de l'infirmerie.


BASTIEN

Merci, mais je sais sont où,

les dépliants.


CINDY

T'étais peut-être

gêné de les prendre.

Ça parle de plein

de problèmes gênants!

(Détaillant les dépliants un à un)

Odeurs corporelles,

problèmes de poids, ITSS.

Ça veut dire

"infections transmissibles

sexuellement et par le sang."


BASTIEN

Mais pas si fort!

Je sais c'est quoi, hum?

T'es vraiment fine, Cindy,

mais j'aimerais vraiment parler

à ta mère. L'as-tu appelée?

Oui, mais là, ça répondait pas.

Peux-tu réessayer?


CINDY

Je veux pas la déranger,

elle est peut-être en train

de réparer mon auto.


BASTIEN

Quelle auto?


CINDY

Ma petite auto téléguidée!


BASTIEN

Je peux la réparer, moi!


CINDY

Hein, tu penses?


BASTIEN

Oui, j'en ai eu comme 14

autos téléguidées!

Je connais ça.

Peux-tu l'appeler, s'il te plaît?


CINDY

Oui.


BASTIEN

Bon!


CINDY prend son téléphone, compose et écoute.


CINDY

Ça sonne.


BASTIEN

Il faut qu'elle réponde,

il faut qu'elle réponde!


CINDY

Allo, maman!


BASTIEN

Ouh!


CINDY

Ça va, oui, mais toi?

Maman, tu t'es recouchée?


BASTIEN

Elle va être reposée,

c'est bon! C'est bon!


CINDY

T'as pas réparé mon auto?


BASTIEN

Je peux la réparer, moi!


CINDY

OK, c'est bon. Laisse faire,

je vais m'arranger.

(Fermant le téléphone)

Hum!


BASTIEN

Pourquoi t'es fâchée?

Je t'ai dit que je pouvais

la réparer!


CINDY

Il faut que je la fasse filer

coupable un peu!


BASTIEN

Ah... c'est...


CINDY

Hum, hum!


MÉLANIE manigance dans le café des étudiants avec BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Je vais régler ton problème

de grand-mère avec plaisir,

mais toi, en échange,

tu vas aller parler à Bastien.


BRANDON-LEE

Parler de quoi?


MÉLANIE

Bien, de problèmes de gars.

Il va sûrement vouloir en parler

à un autre gars.


BRANDON-LEE

Pas sûr de ça, moi.


MÉLANIE

Arrange-toi pour qu'il parle.

Après ça, tu viens

tout me raconter et pouf!

tous nos problèmes

sont réglés.


BRANDON-LEE

Pourquoi tu tiens tant que ça

à connaître le problème de Bastien?


MÉLANIE

Veux-tu régler ton problème

de grand-mère, oui ou non?


BRANDON-LEE

OK! C'est beau.


BASTIEN et CINDY quittent la section des casiers et poursuivent leur conversation devant la table où FÉLICIE est assise dans la salle des pas perdus. FÉLICIE tend l'oreille.


BASTIEN

Fâche-toi pas avec ta mère,

elle voudra pas me parler.


CINDY

Fais-toi-z-en pas,

elle va vouloir.


BASTIEN

Mais comment tu sais que je

vais pouvoir lui parler?

Tu sais même pas si elle vient

cet après-midi.


CINDY

T'as juste à venir manger

chez nous ce midi,

ma mère va être là.

Tu vas pouvoir lui parler

en réparant mon auto.


BASTIEN

C'est parfait!

T'es sûre que ça dérange pas?


CINDY

Bien non! Ça va être

moins gênant de lui parler

de ton problème gênant

chez nous!


BASTIEN

Ha! Moins fort, hein?

Merci, Cindy.


BASTIEN s'en va. FÉLICIE se lève et feint de porter de l'intérêt pour BASTIEN auprès de CINDY.


FÉLICIE

Qu'est-ce qu'il a, Bastien?

Il est malade?


CINDY

Ah, je sais pas trop.

Il a pas voulu m'en parler.


CINDY part et BASTIEN revient pour jeter un dépliant dans la boîte de recyclage.


FÉLICIE remarque le geste de BASTIEN et va chercher le dépliant pour voir ce que c'est.


FÉLICIE

(Tenant le dépliant sur les ITSS)

Oh non! C'est pas vrai?


Plus tard, MÉLANIE et MME SAINT-PIERRE entrent ensemble dans le salon des étudiants.


MME SAINT-PIERRE

Ah! Qu'est-ce que tu me veux,

ma pitoune?

J'ai pas fini de cirer

mes ballons de basket.


MÉLANIE

Brandon-Lee m'a dit

que vous vouliez

qu'il reprenne avec Félicie.


MME SAINT-PIERRE

C'est vrai.


MÉLANIE

Moi, je vous dis

que vous vous trompez.


MME SAINT-PIERRE

Bah! Ça m'étonnerait,

je me trompe jamais.


MÉLANIE

Bien... entre nous,

la connaissez-vous bien,

Félicie? Parce que...

elle est bien ordinaire.


MME SAINT-PIERRE

T'es pas bien, bien fine

avec elle!


MÉLANIE

Elle est très gentille,

là, mais... Brandon-Lee

est un garçon... exceptionnel!


MME SAINT-PIERRE

Ah! Ça, c'est vrai!


MÉLANIE

En tout cas, moi, je trouve

qu'il mérite de sortir

avec une fille

tout aussi exceptionnelle.

C'est juste ça que je dis.


MME SAINT-PIERRE

Ah! Merci, Mélanie!

Tu dois l'aimer vraiment

beaucoup, Brandon-Lee,

pour poser un geste comme ça!

On s'en reparle!


MÉLANIE

Ha!


MME SAINT-PIERRE s'éloigne et croise FÉLICIE dans la porte du salon des étudiants.


FÉLICIE

Allo, Mme St-Pierre!


MME SAINT-PIERRE

Ouais... c'est ça.


FÉLICIE aperçoit MÉLANIE et l'interpelle.


FÉLICIE

Mélanie?

Le potin sur Bastien,

on oublie ça.


MÉLANIE

Non! Pourquoi?


FÉLICIE

Ç'a l'air vraiment grave!

(Montrant le dépliant)

Il a jeté ça.


MÉLANIE

Bastien aurait une infection

transmissible sexuellement?


FÉLICIE

Je pense que oui!


MÉLANIE

Oh!

S'il a des infections,

ça veut dire qu'il a

des relations...


FÉLICIE

Il aurait une blonde?


MÉLANIE

Ou des blondes?


FÉLICIE

Mélanie,

on n'en parle pas, OK?


MÉLANIE

Oui. Non, t'as raison.

Mais ça m'empêche pas

de faire ma recherche!


BASTIEN se tient encore le ventre et marche vers les toilettes. BRANDON-LEE l'aperçoit en même temps qu'il reçoit un message-texte de MÉLANIE.


MÉLANIE

(Par message texte)

As-tu parlé à Bastien?


BRANDON-LEE

(Par message texte)

Un instant!


MÉLANIE

(Par message texte)

Bastien a une ITSS.

Trouve avec qui!


BRANDON-LEE

(Par message texte)

OK!!!


BRANDON-LEE range son téléphone et attend BASTIEN près de la fontaine. Après quelques secondes, BASTIEN sort des toilettes.


BRANDON-LEE

Salut!


BASTIEN

Hé!


BRANDON-LEE

Puis? Comment elle s'appelle?


BASTIEN

Elle s'appelle? De qui?

De quoi? Hum?


BRANDON-LEE

Bien, de ta blonde!


BASTIEN

Mais je n'ai pas de blonde!


BRANDON-LEE

Bien voyons, tu peux me le dire!

C'est Nadine?


BASTIEN

Mais non! Ça sort d'où, ça?


BRANDON-LEE

Ça sort de ton... ITSS.

Dans le fond, c'est ton ITSS

qui veut dire que t'as

une relation ou...

des relations!


BASTIEN

Attends, mais c'est

complètement malade!


BRANDON-LEE

Du monde t'a entendu

parler avec Cindy

de tes problèmes de gars, que tu

voulais en parler avec sa mère.


BASTIEN

C'est n'importe quoi!

Veux-tu que je te dise

ce que j'ai?


BRANDON-LEE

Oui, c'est...


BASTIEN pousse BRANDON-LEE vers les casiers.


BASTIEN

Là, tu ne le dis pas

à personne, hum?


BRANDON-LEE

Bien... oui, non.

Je le dirai pas, je le jure.


BASTIEN

Je peux pas croire

que je te dis ça à toi

avant de le dire à l'infirmière.

OK...


BASTIEN se penche en chuchotant à l'oreille de BRANDON-LEE qui recule aussitôt.


BRANDON-LEE

Ouache!


BASTIEN

Mais là, pas si fort!

S'il te plaît, hein?


BRANDON-LEE

(Dégoûté)

Ah!


MÉLANIE est dans sa rangée de casiers. Elle lit le message de BRANDON-LEE.


BRANDON-LEE

(Par message texte)

Je sais tout et je peux

rien dire, dsl!


MÉLANIE

Non! Ah!

(Fermant son casier avec vigueur)

Ah!


CINDY arrive en trombe et fait sursauter MÉLANIE en échappant ses cahiers.


MÉLANIE

Voyons donc! Qu'est-ce que t'as

à courir comme ça?


CINDY

Il faut que je me dépêche,

il faut que je rejoigne Bastien!


MÉLANIE

Bastien?

Qu'est-ce que tu lui veux?

C'est pas ton chum, toujours?


CINDY

Ha! Bien non, là! Il vient

juste dîner chez nous.


MÉLANIE

Ah! Vous dînez

ensemble chez nous? Bizarre!


CINDY

Il doit m'aider à réparer

ma petite auto, et, bien,

il faut qu'il voie ma mère.


MÉLANIE

Ah oui? Pourquoi?


CINDY

Bien, c'est parce que...

Euh... non, rien.

Je dois me dépêcher.


MÉLANIE

Oh!


CINDY ouvre son casier pendant que MÉLANIE s'éloigne pour téléphoner à FÉLICIE.


MÉLANIE

(Parlant au téléphone)

Félicie? OK, écoute-moi,

c'est super important.

À partir de maintenant,

tu ne raccroches pas.

OK? Même si

tu ne m'entends plus.

Oui, mais je vais avoir besoin

de ton cell aussi.

Viens me le porter dans

deux minutes près de la statue.

Je vais t'expliquer

plus tard, OK?

OK, génial, cool, bye!

Raccroche pas, là!

Hum!


MÉLANIE retourne vers CINDY et lui fait un câlin.


MÉLANIE

Prends bien soin de toi

ma demi-soeur adorée.


MÉLANIE profite de l'occasion pour glisser son téléphone dans la poche de CINDY.


CINDY

Euh... toi aussi.


CINDY se presse de partir.


MÉLANIE

Bye-bye!

Hum!


MME SAINT-PIERRE arrive en courant vers MÉLANIE.


MME SAINT-PIERRE

Ah! T'es là, toi!

Viens-t'en!


MÉLANIE

Hé! Mais pourquoi?


MME SAINT-PIERRE

Brandon-Lee t'attend pour dîner.


MÉLANIE

Mais j'ai autre chose à faire!


MME SAINT-PIERRE

Tut, tut, tut!

Tu t'en viens avec moi!


CINDY et BASTIEN arrivent au condo des Prud'homme.


CINDY

Allo, maman!


MÉLANY

Allo!

Ah! Allo, Bastien!

De la grande visite!


BASTIEN

Bonjour, garde Gladu.

Je suis venu ici

pour réparer votre auto!


MÉLANY

Lâche-moi le garde Gladu!

Tu me dis "toi, Mélany", OK?


BASTIEN

OK! Toi, Mélany!


CINDY

Il est super bon, il a même

apporté sa colle!


MÉLANY

C'est gentil. Merci, Bastien.

Veux-tu quelque chose à manger?


BASTIEN

Oui, merci bien!

(Prenant CINDY à part)

Bon! Là, tu vas aller manger

toute seule dans ta chambre

pour que je puisse

parler à ta mère.


CINDY

Bien là, c'est plate

dans ma chambre!

Non, je vais aller à la table

et je vais mettre mes écouteurs.

Toi, tu vas aller réparer

mon auto à l'îlot.


BASTIEN

D'accord!


S'assoyant près de l’îlot


BASTIEN

Hé! Je vais tellement

être mieux ici, là!


MÉLANY

Installe-toi, tiens!

(Servant une assiette à BASTIEN)

Un petit wrap, ça te va?


BASTIEN

Ah oui! Merci beaucoup.

Je vais te laisser

travailler tranquille.


BASTIEN

Non, non! à vrai dire,

vous pouvez rester ici,

c'est correct. Ha! ha! ha!


MÉLANY

Moi, ça m'énerve quand

le monde me regarde travailler.


BASTIEN

Ha! ha! ha!

On peut parler.

À vrai dire...

j'ai vraiment besoin

de vous parler.


MÉLANY

Ah oui? OK.


BASTIEN

C'est comme un peu gênant,

là, hein...


MÉLANY

Ah bon?


BASTIEN

C'est que... OK.

Il y a...

(Prenant de grandes respirations)

Ah! Ah!


MME SAINT-PIERRE apporte des cabarets de repas à BRANDON et à MÉLANIE, installés à une table dans la salle des pas perdus.


MME SAINT-PIERRE

Tenez!

Bon appétit!


MÉLANIE

C'est quoi?


MME SAINT-PIERRE

Je sais pas.

Mais j'ai demandé

un extra sauce.

Il faut que j'aille surveiller

mon match de basket.

Ça fait qu'astheure...

parlez-vous!


MME SAINT-PIERRE s'en va.


BRANDON-LEE

Pourquoi elle veut

qu'on dîne ensemble?

Pour qu'on parle de Félicie.

Je te dis que c'est fatigant,

une grand-mère, des fois!

Pas le choix de faire ce qu'elle

dit, elle vit chez nous.

Donc, elle me lâchera pas.



MÉLANIE

C'est pas que c'est pas

intéressant, mais chut!

(Apercevant FÉLICIE)

Félicie!


FÉLICIE

Bon! Pourquoi tu veux

mon cell?


MÉLANIE

Je vais t'expliquer tantôt.

Merci, bye!


BRANDON-LEE

Qu'est-ce que tu vas faire

avec son cell?


MÉLANIE

Elle me le prête parce que

j'en ai besoin. Oui!

Le mien est dans la poche

du blouson de Cindy.


BRANDON-LEE

Hein?


MÉLANIE

Bien oui!

Comme ça, je vais pouvoir

espionner tout ce qui

se dit chez moi.

En plus, on a même pas

besoin de chuchoter

parce que j'ai coupé le son

sur mon téléphone!


BRANDON-LEE

Pourquoi tu fais ça?


MÉLANIE

Parce que Bastien

est avec Cindy et Mélanie

et qu'il est sur le point

de leur révéler

son fameux secret gênant!


BRANDON-LEE

Ark!


MÉLANIE

Tu sais que si tu voulais

me le dire, j'aurais pas besoin

de faire tout ça.


BRANDON-LEE

J'ai promis de me taire, OK?


MÉLANIE

(Portant un écouteur)

C'est ça. Continue

de te taire; moi, j'écoute.

Oh... Ç'a l'air intéressant.


BRANDON-LEE prend aussi un écouteur pour écouter la conversation du téléphone,


MÉLANY (Narratrice)

(Parlant dans les écouteurs)

Vas-y, je t'écoute.


BASTIEN (Narrateur)

(Parlant dans les écouteurs)

C'est un peu gênant.


MÉLANY (Narratrice)

Je suis infirmière;

j'en ai déjà entendu,

des histoires gênantes!


Au condo, la discussion entre BASTIEN et MÉLANY se poursuit.


MÉLANY

Veux-tu des exemples?


BASTIEN

Non, c'est correct!

C'est correct. Euh... OK.

C'est juste que je-


CINDY

(Se levant subitement en criant)

Oh non!


MÉLANY

Quoi?


CINDY

J'ai de la moutarde

sur ma veste!


MÉLANIE et BRANDON-LEE entendent l'exclamation de CINDY.


MÉLANY (Narratrice)

Ça tache en titi, ça!


MÉLANIE se dépêche de faire enlever la veste à CINDY.


MÉLANY

Je vais la faire tremper dans

le lavabo de la salle de bain.

Je reviens, Bastien.


BASTIEN

Hum! Hein?

Hum...


CINDY

Ah, je m'excuse! Ah...


MÉLANIE toujours à l'écoute réalise que le téléphone est dans la veste.


MÉLANIE

Non, non, non! Ah!

Je n'entends plus rien!

Entends-tu quelque chose, toi?


BRANDON-LEE

Non, mais si j'ai bien compris,

elle est en train de faire

tremper ton téléphone.


MÉLANIE

(Prenant le téléphone pour parler en direct avec MÉLANY)

Non! Mélany, fais pas tremper

mon téléphone!


BRANDON-LEE

Elle peut pas t'entendre,

t'as coupé le son!

(Riant)

Ha! ha! ha!

Regarde, j'ai l'air de rire,

mais dans le fond,

je trouve ça bien plate.


MÉLANIE

(Au bord des larmes)

Mon téléphone...


MME SAINT-PIERRE revient près de la table de BRANDON-LEE et MÉLANIE.

Bon! Comment ça se passe, ici?


BRANDON-LEE

T'es pas à ton match, toi?


MME SAINT-PIERRE

Ah! Il y a beaucoup d'interruptions.

Je sais pas ce qu'ils ont,

ils passent leur temps

à échapper le ballon.


BRANDON-LEE

Peut-être parce que

tu l'as ciré?


MME SAINT-PIERRE

Non! Je pense pas.

Bon, bien, ç'a l'air

de bien aller, hein?

Continuez... les tourtereaux.


BRANDON-LEE

Les tourtereaux?

Mélanie, qu'est-ce

que tu lui as dit?


MÉLANIE

Bien... que Félicie était pas

assez bonne pour toi

et que tu méritais

mieux que ça!


BRANDON-LEE

Est-ce que tu comprends

qu'est-ce qu'elle fait?

Elle veut qu'on sorte ensemble!


MÉLANIE

Hein? C'est pas vrai!

Déjà que "Mélanaïe" est en train

de noyer mon cellulaire! Ha! ha!

Une catastrophe,

c'est bien assez!


Le temps passe. BASTIEN est de retour à l'école et MÉLANY passe devant la section des casiers où BASTIEN se tient le ventre.


BASTIEN

Ah! Excusez-moi, garde!

Je veux dire, Mélany.

Il faut absolument

que je te parle.


MÉLANY

Bastien,

qu'est-ce que t'as?

(Touchant le front de BASTIEN)

T'as vraiment pas l'air bien.


BASTIEN

C'est pour ça

qu'il faut que je te parle.


MÉLANY

Excuse, j'avais pas réalisé

que c'était si grave.

Viens-t'en, on va aller

à l'infirmerie,

ça va être plus tranquille.


MME SAINT-PIERRE se braque devant MÉLANY.


MME SAINT-PIERRE

Ah! Si c'est pas

ma petite garde-malade préférée!


MÉLANY

Bonjour, Mme St-Pierre!


MME SAINT-PIERRE

Je suis contente de tomber sur toi,

il faut que je te parle de quelque chose!


BASTIEN

C'est parce qu'elle

s'occupait de moi, là!


MME SAINT-PIERRE

Un peu de respect, le jeune!

T'as toute la vie devant toi!

Moi, je suis vieille

et souffrante!


MÉLANY

Vous avez quand même

l'air en forme.


BASTIEN s'éloigne pour s'asseoir et laisse MME SAINT-PIERRE exposer son problème.


MME SAINT-PIERRE

Écoute, j'ai tellement

de ballonnements,

tu me croirais pas!

Là, pour faire exprès,

j'en ai pas.

À part ça, j'ai les articulations

qui craquent sans bon sens!

On dirait que ça va se déboîter!

Hé! Tâte mon coude,

là, tâte!


MÉLANY tâte le coude de MME SAINT-PIERRE.


MME SAINT-PIERRE

Aïe! Aïe!


FÉLICIE passe devant BASTIEN et s'arrête.


FÉLICIE

Bastien, je peux te parler

une seconde?


BASTIEN

C'est parce que j'attends

que Mélany ait fini

avec Mme St-Pierre!


MME SAINT-PIERRE

Hé! La consultation

est pas finie, jeune homme!


FÉLICIE

Je veux juste te dire

que si tu veux pas parler

de ta blonde, c'est correct.


BASTIEN

OK, mais c'est pas ça,

Félicie.


FÉLICIE

Si c'est pas une vraie blonde,

juste une aventure,

c'est correct aussi, hein?

Tu sais, je trouve

que Mélanie exagère.


BASTIEN

Non, mais c'est pas ça.


FÉLICIE

Peut-être que t'as

plusieurs relations.

Peut-être que c'est pas

une blonde, mais un chum.

Francis, par exemple, hein?

Tu sais, peu importe!


BASTIEN

Non, non, non, non!

Je vais vous le dire,

ce que j'ai!

Tout le monde va le savoir!

Je me suis rasé le « chest », bon!

Hein! Puis le ventre aussi!

Je me suis coupé

et ça s'est infecté!

Là, j'ai des boutons,

des gales, du pus,

du sang; ça pique, ça gratte,

j'ai le goût de m'arracher

la peau!

(Soulevant son chandail)

C'est de ça que j'ai l'air!


MME SAINT-PIERRE

(Se cachant derrière MÉLANY)

Oh!


MÉLANY

Pauvre toi, tu t'es pas raté...

Viens-t'en, on va mettre quelque

chose là-dessus tout de suite.


MÉLANIE

(Rejoignant FÉLICIE)

Félicie!

Je suis assez contente,

j'ai retrouvé mon téléphone!

Mélany avait fouillé

les poches du blouson

avant de le mettre à tremper.


FÉLICIE ne dit rien, mais son visage parle pour elle.


MÉLANIE

Qu'est-ce qu'il y a? J'ai...

J'ai manqué quelque chose?


FÉLICIE

Bastien vient de crier

devant tout le monde

c'était quoi son problème;

c'était épique!


MÉLANIE

J'ai manqué ça?

Non! Ah!


Plus tard, BASTIEN a repris sa couleur normale et va beaucoup mieux.


BASTIEN

Tiens!

Yes!


MÉLANY interpelle BASTIEN dans le corridor.


MÉLANY

Bastien!

Puis, ça marche, la petite crème?


BASTIEN

Je me sens tellement mieux!

Merci infiniment! Sincèrement.

Et merci aussi pour le billet

d'exemption de la piscine.

J'aurais pas voulu

être en maillot de bain

devant le monde,

ça aurait été gênant.


MÉLANY

Ça devrait bien guérir, tu vas

être correct dans pas long.

Dis, Bastien, il faut faire

attention quand on se rase.


BASTIEN

Je sais, mais c'était

la première fois

et j'y suis allé un peu fort.


MÉLANY

C'était peut-être pas

une bonne idée de mélanger

les crèmes dépilatoires,

la cire et le rasoir.

Prends juste un rasoir propre,

une crème à raser

et une crème hydratante

après-rasage.


BASTIEN

Ha! ha!


MÉLANY

Tu sais, Bastien,

t'es pas obligé

de ressembler aux gars

dans les pubs de bobettes.


BASTIEN

C'est parce que les filles...

trouvent ça sexy?


MÉLANY

Les filles ont pas

toutes les mêmes goûts.

En fait, être naturel,

être soi-même,

ça peut être très sexy.


BASTIEN

Je vais penser à ça.


CINDY passe en vitesse.


CINDY

Bye, maman!

Bye, Bastien!


MÉLANY

Euh... Excuse-moi.

Minute, moumoute,

on part pas ensemble?


CINDY

Non, j'ai ma course

de démolition après l'école.


MÉLANY

Quoi?


CINDY

Bien oui, là.

Ma course d'autos

dans dix minutes.

Je vais aux toilettes

et j'y vais.


BASTIEN

Est-ce qu'elle vient de dire

"course de démolition"?


CINDY

Bien oui!


BASTIEN

Tu voulais faire réparer l'auto...


MÉLANY

Pour aller la faire démolir?


CINDY

Qu'est-ce que

vous comprenez pas?

Une auto cassée peut pas

faire compétition. Bye!


MÉLANY

OK... Ouais.


BASTIEN

Ça fait que...


MÉLANY

on a... Hum!


BRANDON-LEE referme son casier, avant de partir. MME SAINT-PIERRE passe tout près en soupirant.


BRANDON-LEE

Hé, mamie, attends!


MME SAINT-PIERRE

Ah! Fais ça vite, là.

Je suis ici depuis 8 h 00 à matin.

Je commence à avoir

ma journée dans le corps.


BRANDON-LEE

Je t'ai organisé

un petit rendez-vous.


MME SAINT-PIERRE

Hein? Avec qui?


BRANDON-LEE

Le prof de sciences,

M. Nolin!


MME SAINT-PIERRE

Où c'est tu t'en vas

avec tes skis, toi, là?

Je veux rien savoir de M. Nolin,

c'est un vieux!


BRANDON-LEE

Justement, c'est quelqu'un

de ton âge!

Et en plus, il a l'air jeune.


MME SAINT-PIERRE

Mais qu'est-ce qui te prend

de vouloir m'organiser

des rendez-vous, toi?

Je suis bien assez vieille...

Enfin, je suis bien assez grande

pour m'organiser toute seule.


BRANDON-LEE

OK...

Ça te fait pas penser

à quelqu'un, ça?


MME SAINT-PIERRE

Ah...

Coudon, es-tu en train

de me passer un petit

message, toi, là?


BRANDON-LEE

Peut-être, oui.

Je sais que tu fais ça

pour m'aider,

mais tu peux pas forcer

du monde à être amoureux.


MME SAINT-PIERRE

OK! OK.

J'ai peut-être exagéré

un petit brin.


BRANDON-LEE

Un gros brin.


MME SAINT-PIERRE

C'est beau.

Je te promets que je ne le ferai

plus, mon petit sacripant!


CINDY sort des toilettes et passe tout près de MME SAINT-PIERRE qui la remarque.


MME SAINT-PIERRE

Mignonne, la petite, hein?

Hé! Dans quelques années,

ça pourrait te faire

une belle petite blonde, ça!


BRANDON-LEE

Ha!


BRANDON-LEE soupire et se dirige vers la sortie


Fin de l'épisode


SIERRA

(S'adressant au public de l'émission)

On a un super blogue

pour toi.


MAUDE

(S'adressant au public de l'émission)

Viens nous donner ton opinion

ou laisse-nous tes commentaires.


MÉLANIE

(S'adressant au public de l'émission)

On a hâte de te lire!


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par