Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Qui ne risque rien n'a rien

C’est ce soir le spectacle des Dead Poitras et Maude surprend Sami en train de frotter les instruments du groupe. Elle trouve qu’il en fait beaucoup trop. Est-il rendu esclave ou quoi? Plus Sami se défend et plus Maude trouve qu’il agit comme un gars qui s’est fait laver le cerveau, surtout qu’il semble accepter sans problème le fait qu’il n’a pas été payé pour une prestation précédente. Pour lui prouver que les membres du groupe profitent de lui, elle demande à Sami de demander un service à Kevin, ce qu’il fait. Kevin refuse et Sami doit admettre, après-coup, que Maude a peut-être raison. Plus tard, Sami apprend qu’il doit remplacer Kevin pour le spectacle, car la blessure de celui-ci refait surface. Maude se fait passer pour la gérante de Sami et exige le double du salaire pour son client, ce que refuse illico Kevin. Maude tient son bout : Sami ne prendra donc pas part au spectacle. À cause de cette décision, le spectacle des Dead Poitras est annulé et Maude s’en mord les doigts. De son côté, Francis est fermement amoureux d’Audrey et il cherche le moyen d’unir Hugo et Nadine, qui s’aiment de toute évidence.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


SAMI est dans le salon étudiant. Il est concentré à frotter une guitare avec un linge. MAUDE vient le rejoindre.


MAUDE

Salut!


SAMI ne réagit pas.


MAUDE

Youhou? La Terre appelle Sami!


SAMI

(Sursautant)

T’aurais pu faire signe

que t’étais là!


MAUDE

Mais c’est pas mal ça

que je faisais!

T’es-tu parti une entreprise

de frottage d’instrument?


SAMI

Pourquoi? As-tu des maracas

à faire briller?


MAUDE

Non, des castagnettes!


SAMI

Regarde, comme Kevin

m’a dit...


SAMI imite KEVIN en plaçant ses cheveux devant son visage et en modifiant sa voix, pour lui donner une sonorité plus grave.


SAMI

Pour faire un bon show,

ça prend des guit'

qui "shinent".


MAUDE

C’est lui qui t’a demandé

de faire ça?


SAMI

Bien, c’est normal,

je suis le dernier

à être rentré

dans le groupe.


MAUDE

Ouais... puis?


SAMI

C’est comme

au hockey...

C’est les nouvelles recrues

qui remplissent

les gourdes d’eau.


MAUDE

OK...

Puis t’as pas l’impression

qu’il profite de toi?


SAMI

Non, pantoute.

Puis... de toute façon,

c’est relaxe.

Ça me permet d’être

dans ma bulle.


MAUDE

Ouais, j’avais cru remarquer!


KEVIN vient les rejoindre.


KEVIN

Puis... elle va être belle,

la guit' de Morceau?


SAMI

Ah! Comme une neuve!


KEVIN

Puis après, tu laveras

les toilettes de notre loge.

On dirait que la concierge

est pas passée depuis 10 ans.


SAMI

Euh... OK. Pas de problème,

je m’en occupe.


KEVIN s’en va aussitôt.


FRANCIS est dans le corridor et envoie un message texte à AUDREY.


FRANCIS

(Par message texte)

Audrey, j’ai hâte de te voir xxx


FRANCIS réfléchit, puis il efface les « xxx » avant d’envoyer son message.


NADINE vient rejoindre FRANCIS et s’assoit à côté de lui.


NADINE

Eh boy! Ça a pas l’air

d’aller, toi!


FRANCIS

Hein? Non, je pète le feu!


NADINE

C’est pour ça qu’il fait

chaud dans l’école!


FRANCIS a un rire embarrassé.


NADINE

Parce que t’as pété du feu!


FRANCIS

Non, non, j’ai juste...

pas bien dormi.


NADINE

(Levant le doigt)

Ah... Ah!

Mon petit doigt me dit

que t’es amoureux d’une fille!


FRANCIS

Ah! Ah! Tu diras à ton petit

doigt qu’il se trompe!


NADINE

(S’adressant à son petit doigt)

Ah... écoute-le pas, lui!

(S’adressant à FRANCIS)

Est-ce que j’ai

une valise dans le dos?


FRANCIS

Tu veux dire une poignée...

dans le dos...


NADINE

Je le sais, que tu mens.

C’est qui, la fille? Hmm?


FRANCIS

Zip!


NADINE

Pourquoi tu zippes

ta bouche?


Dans le salon étudiant, SAMI et MAUDE poursuivent leur discussion, après le départ de KEVIN.


SAMI

Bien, tu sauras que

quand on est musicien suppléant,

on peut pas faire

juste des affaires cool.


MAUDE

Oui... et toi tu sauras

que l’esclavage,

en Amérique du Nord,

a été aboli

vers la fin des années 1800!


SAMI

T’exagères!

Je fais juste

lui rendre service.

Ça s’appelle "être généreux".


MAUDE consulte un site web sur son cellulaire.


MAUDE

(Lisant)

"Esclave: personne

qui n’est pas libre d’agir,

"qui est sous la dépendance

absolue d’un maître."


SAMI

Bon, bien, tu vois?

Moi, je suis libre.


MAUDE

OK... si t’es libre,

pourquoi t’as accepté

de laver des toilettes?


SAMI

Bien...


MAUDE

Non, non, viens pas

me faire accroire

que ça te permet

d’être dans ta bulle.


SAMI

(Chuchotant)

C’est parce que je veux pas

me faire mettre

dehors du groupe.


MAUDE

Bien, voyons!

Ils te mettront pas

à la porte pour ça!

T’es dans un groupe

de musique,

pas dans une compagnie

de nettoyage!


SAMI

Ouais...

Bien... je veux pas

me mettre les gars à dos.

Et aussi, de toute façon,

c’est juste des toilettes!


MAUDE

Sales...


Dans le corridor, NADINE se fait insistante auprès de FRANCIS.


NADINE

Allez! Dis-le!


FRANCIS

Insiste pas, Nadine!

Il y en a pas, de fille. OK?


NADINE

OK! OK! Dis rien,

c’est pas grave...

Je vais essayer

de trouver son prénom

en passant une par une

les lettres de l’alphabet.


FRANCIS

Hé! Hé! Bonne chance!


À chacune des lettres de l’alphabet qu’elle prononce, NADINE surveille attentivement la réaction de FRANCIS qui ne réagit pas.


NADINE

A...

B...

C?

E?

Allez, là! J’ai pas le temps

de jouer aux charades!


FRANCIS

OK, je...

Je peux pas te le dire,

parce que...

parce que la fille

en question...

elle aime un autre gars.


NADINE

Ah...

Ah, je comprends...

Moi aussi, je vis de l’amour

dans un sens unique.

Ça me prendrait pas

grand-chose

pour tomber

dans les bras d’Hugo.


FRANCIS

Ça te prendrait pas

grand-chose, tu dis?


NADINE

C’est clair, là!

Vraiment pas...


FRANCIS réfléchit.


Plus tard, dans la salle des pas perdus, plusieurs filles, dont NADINE font la file devant KEVIN.


NADINE

Salut!

Je peux avoir

un "orthographe"?


NADINE relève la manche de son chandail et donne à KEVIN un feutre.


KEVIN

Ton orthographe, je vais te le

faire sans faute d’autographe!


NADINE

Cool! Moi, c’est Nadine.


KEVIN

Bien, c’est mon nom

que je signe...


NADINE

OK, c’est encore mieux!

Ah! Wow...

J’ai un "orthographe"

des Dead Pitas!

Je ne me laverai plus jamais.


MONA, la surveillante, fait irruption dans la salle des pas perdus.


MONA

OK!

On circule,

ça va bientôt sonner.

(S’approchant de KEVIN)

Gros show, ce soir...


KEVIN

Ouais.

Avec l’auditorium plein

à craquer, ça va être malade.


MONA

Bien oui... tant mieux

pour vous autres.


KEVIN

Pour nous autres, oui.

Mais vous, je sais pas.


MONA

Comment ça?


KEVIN

À notre dernier show,

les fans étaient

tellement entassés,

il y a eu de la bataille.


MONA

De la bataille?

(Riant nerveusement)

Je... je veux pas

de ça ici.


KEVIN

On est rendus

des grosses vedettes.

C’est normal...


KEVIN ramasse sa veste sur une chaise et s’en va en tournant le dos à MONA. Cette dernière remarque alors la tête de mort dessinée sur le t-shirt de KEVIN.


MONA

C’est une tête de mort, ça?


KEVIN

Ouais, ça ressemble à ça.


MONA

OK. Bien, aujourd’hui,

il va falloir que tu l’enlèves.


KEVIN

Ha! Non...


MONA

Euh, oui.

Ça fait partie

du code de vie des élèves.


KEVIN

Je n’étudie plus

à Victoire-Desmarais.

Vous avez zéro autorité sur moi.


MONA

Ah, le code de vie,

c’est pour tout le monde

qui circule dans l’école!


KEVIN

Les rockstars comme moi

ont un look à respecter.


MONA

Regarde, si tu respectes pas

le règlement,

je peux te mettre à la porte

si ça me tente.

Hein? Bye, bye, spectacle!


KEVIN enfile une chemise par-dessus son chandail.


KEVIN

T’es contente, là, Mona?


MONA

Je vais t’avoir à l’œil...

beau petit impoli!


Plus tard, dans la salle des pas perdus, FRANCIS, HUGO et NADINE sont réunis à une table.


HUGO

Pourquoi tu voulais

qu’on dîne ensemble?

As-tu une grosse nouvelle

à nous annoncer? Ou...


FRANCIS

Non...


NADINE

Francis veut nous dire

qu’il est en amour avec une

fille, mais qu’elle a un chum.


HUGO

Hein! Tu m’avais pas

dit ça, buddy!


FRANCIS

C’est juste une belle fille

que j’ai vu comme ça,

l’autre jour, là!


NADINE

Ouais... et ça le met

tout à l’envers, là!


FRANCIS

Voyons, Nadine,

arrête de niaiser!


NADINE

Moi, je pense que Francis

fait une dépression.


FRANCIS

OK... on va changer de sujet!

Non, j’avais vraiment

juste le goût de...

de dîner en compagnie

de mes deux bons amis.


NADINE

Ah oui?

C’est qui,

tes deux bons amis?


HUGO

Là, les cachettes, ça va

faire, le gros, là! Hein?


FRANCIS

Bien... allô?

C’est vous!


HUGO ET NADINE

Ah! OK!


HUGO

Il fallait le dire, le gros!

Là, moi... je savais pas!


NADINE

Mais, moi, mon petit doigt

me l’avait dit!


NADINE approche son petit doigt de FRANCIS qui recule.


FRANCIS

Ah, non... c’est vrai,

je viens de me rappeler.

Il faut que...

j’aille terminer

un petit truc

pour le cours de sciences.


NADINE et HUGO échangent des regards emplis de tendresse.


FRANCIS

Bon appétit...


FRANCIS s’en va.


HUGO

Ça a l’air qu’on est

juste nous deux...


NADINE

Hum...

En fait, c’est comme un...

c’est comme un souper

en tête à tête, mais...

(Riant nerveusement)

... le dîner!


HUGO

(Riant)

Le midi!


HUGO et NADINE sortent respectivement de leur sac leur lunch. FRANCIS, en retrait, les espionne.


NADINE

Il est à quoi,

toi, ton sandwich?


NADINE sourit à HUGO.


HUGO

Au jambon...

et au beau sourire.

Toi?


NADINE

Hum... bien, moi,

il est aux beaux

yeux bruns brillants...


Au bout d’un moment, NADINE, qui semblait n’en avoir que pour HUGO, se ressaisit.


NADINE

Hum... je vais y aller.


NADINE se lève et s’en va, mais elle s’arrête aussitôt, avant de rebrousser chemin.


NADINE

Mon casier...


HUGO

Ton casier, ouais...


NADINE

Par là... oui.


HUGO termine son lunch seul.


Pendant ce temps, SAMI et MAUDE mangent ensemble dans le local du journal.


MAUDE

Puis? Ça t’a relaxé,

laver des toilettes?


SAMI

Écoute, c’est tellement

relaxant, là...

c’est même mieux

qu’un massage.


MAUDE

(Peu convaincue)

Hmm-hmm!


KEVIN entre à ce moment.


KEVIN

(Paniqué)

Hé! Notre guit' et notre basse

sont pas au salon étudiant!

Tu les as mises où?


SAMI

C’est parce que...

vous étiez pas

à l’auditorium,

ça fait que

je les ai amenées ici,

pour pas que vous vous

les fassiez voler.


KEVIN

(Soulagé)

OK!


SAMI ouvre l’étui de guitare et montre son bon travail à KEVIN.


KEVIN

Ouais, pas pire.


SAMI

Hum...

Tu sais, le show à l’aréna,

où je t’avais remplacé?


KEVIN

Ouais?


SAMI

Je me demandais, là...

quand est-ce que je vais

avoir mon argent?

Parce que... je pense

que vous m’avez oublié.


KEVIN

Hum... non, non,

on t’a pas oublié.


SAMI

OK! OK, ça fait que...

t’as mon argent?


KEVIN

Bien... tu sais,

ce spectacle-là,

c’était comme une audition,

et pour une audition,

on n’est jamais payé...

ça fait que...


SAMI

Ah OK! Oui, oui...

bien, oui. Excuse-moi.

J’y avais pas pensé.


KEVIN

Il y a pas de trouble.


KEVIN s’en va, puis s’arrête sur le pas de la porte.


KEVIN

Ah! Je reviens chercher

la basse dans deux minutes...


KEVIN s’en va finalement.


SAMI

OK! OK... parfait, merci.

Hum, hum...


MAUDE

Kevin invente

n’importe quoi pour justifier

que t’as pas été payé

et toi, tu t’excuses?


SAMI

Oui, ça... ça me dérange pas

tant que ça, de pas être payé.

Ils m’ont donné une chance

et je leur en dois une. Hein?


MONA vient rejoindre HUGO dans la salle des pas perdus, tandis qu’il s’était endormi en mangeant son sandwich.


MONA

Hugo!


HUGO se réveille en sursautant.


MONA

Qu’est-ce tu dirais d’être agent

de sécurité, ce soir?


HUGO

Pendant le spectacle

des Dead Poitras?


MONA

Prononce pas leur nom,

ça me donne des boutons!


HUGO

Bien là... je suis désolé!


MONA

Félicitations pour ton emploi!


HUGO

Cool! En plus,

je commence par une pause!


MONA

Ça va être

moins cool tantôt!

Sais-tu c’est quoi le...

le Far West?


HUGO

C’est le fort dans l’Ouest

avec des batailles d’Indiens

et d’Apaches...

Pointe-Calumet, c’est ça?


MONA

Exact. Bien, ce soir, là...

ça va être encore

pire que ça!


HUGO

C’est quand même juste

un spectacle des Dead Poitras...


MONA

Ah! Prononce pas leur nom!


MONA commence à se gratter.


HUGO

Je suis désolé

d’avoir dit Dead Poitras...


MONA se lamente en se grattant.


MONA

OK...

Tu vas voir,

je vais t’entraîner

pour que tu deviennes

un agent de sécurité

digne du FBI.


HUGO

(Effectuant un salut militaire)

Yes, sir!


MONA

Bienvenue à ton cours

de gardien de sécurité 101!


HUGO

(Effectuant un salut militaire et parlant avec autorité)

Yes, madame!


MONA

(Effectuant un salut militaire)

Oh yeah! Ya!


Pendant ce temps, MAUDE et SAMI continuent de discuter dans le local du journal.


MAUDE

Bon... là, Sami,

tu vas peut-être pas aimer

ce que je vais te dire,

mais il faut vraiment

que tu m’écoutes, OK?

Kevin se sert de toi!

T’es le remplaçant

des Dead Poitras,

t’es pas leur serviteur!


SAMI

Oui, et t’es pas ma mère!

Je sais ce que je fais.


MAUDE

OK, fais quelque chose.

Quand Kevin va revenir,

demande-lui un service.

Tu vas voir...


SAMI

OK.

Il va dire oui,

on est des chums.


MAUDE

(Peu convaincue)

Hmm-hmm...


KEVIN revient à ce moment.


SAMI

Euh... Kevin?

Je me demandais:

tantôt, là,

est-ce que tu pourrais

m’aider à transporter

les boîtes de t-shirts

jusqu’à l’auditorium?


KEVIN

Oublie ça! Il faut que je me

concentre sur le spectacle.


KEVIN ramasse la basse et sort du local.


SAMI

(S’adressant à MAUDE)

OK, t’as raison...


KEVIN revient aussitôt.


KEVIN

Euh, tu me fais penser...

Ti-Pwèl déménage

et il a besoin de toi.

Samedi matin, 7 h.


SAMI

Euh, oui, pas de trouble...

je me lève tôt!


MAUDE

(Intervenant)

Non! Non, non, Sami...

T’as une fête!


SAMI

Oui...

Oui, oui, c’est vrai...

j’ai une fête familiale.

Je peux vraiment pas, désolé.


KEVIN

Hum... Ti-Pwèl va être déçu.


Plus tard, SAMI rejoint MAUDE à son casier.


SAMI

Maude?

Tu devineras jamais quoi!

Kevin s’est encore fait mal

au poignet en pratiquant!

Donc...

je vais le remplacer ce soir!


MAUDE

Cool!

Ah! Je suis tellement

contente pour toi!


SAMI

Mais ça me laisse pas beaucoup

de temps pour me préparer...


MAUDE

Je suis pas inquiète pour toi,

t’es le meilleur!

Mais est-ce que ça va être

une deuxième audition?


SAMI

Ah non, non!

C’est sûr qu’ils vont me payer,

cette fois-ci...


MAUDE

As-tu un contrat écrit?


SAMI

Bien... non.


MAUDE

Hum... as-tu envie

de refaire du bénévolat?


SAMI

Jamais de la vie...


MAUDE

Bon... Sami, là, c’est clair

que ça te prend un agent.


SAMI

Ouais...

Mais je vois pas trop qui.


MAUDE

Suis-moi.


De son côté, FRANCIS marche dans le corridor en lançant puis rattrapant un crayon-feutre. NADINE, qui tient un papier, l’aperçoit et elle vient le rejoindre.


NADINE

Francis?

J’ai trouvé une lettre vraiment

bizarre, dans mon casier.


FRANCIS

Ah oui?


NADINE

(Lisant la lettre)

"Quand je te vois

"une épée me transperce

le cœur."

Et c’est signé:

"ton Chevalier".


FRANCIS

Ah, mais... c’est drôle,

ça ressemble vraiment beaucoup

à l’écriture d’Hugo.


NADINE

Bien là... ça se peut pas,

Hugo a même pas de cheval.


FRANCIS

C’est de la poésie, Nadine...


NADINE

De toute façon, le gars qui a

écrit ça a le cœur transpercé.

C’est clair

qu’il est déjà mort.


FRANCIS

OK...

Je vais t’expliquer

un petit truc de biologie...


De son côté, HUGO est dans le corridor. Il écoute de la musique grâce à un casque d’écoute. MAUDE et SAMI viennent le rejoindre.


MAUDE

Hugo? On aimerait ça

te parler.


HUGO

Quoi?


SAMI

On voudrait

te parler!


HUGO

Mona m’a mis

de la musique,

pour me pratiquer

pour le spectacle de ce soir.


MAUDE

Justement, c’est à propos

du spectacle des Dead Poitras.


HUGO

Oui, oui, c’est un spectacle

des Dead Poitras, oui...


SAMI retire le casque d’écoute d’HUGO.


HUGO

Hé! C’était ma toune!


SAMI

Laisse faire ta toune,

on a besoin de toi.


MAUDE

Sami a besoin

de quelqu’un pour négocier

son contrat pour ce soir.


SAMI

Je remplace Kevin.


HUGO

Oh boy!

Tu dois être stressé à mourir!


SAMI

Merci de me le rappeler...


HUGO

Ça fait plaisir!


Pendant ce temps, FRANCIS essaie d’expliquer certains concepts à NADINE.


FRANCIS

Tu dégages

des phéromones...


NADINE

Des philo quoi?


FRANCIS

C’est des hormones.

C’est grâce à tes phéromones

si Hugo te trouve attirante.


NADINE

Mais Hugo aime Audrey.

Puis...

il les a trouvés où,

mes philo-choses?


FRANCIS

C’est... des phéromones.

C’est libéré par ta peau

et par la sueur...


NADINE

Ah non! Ça veut dire que

je pue quand j’approche Hugo?


NADINE sent ses aisselles.


FRANCIS

Hein? Non, non!

Tu pues pas du tout!


NADINE

Oh my God! Il faut que

j’aille me laver tout de suite!

Ah mais non, je peux pas!

Mon "orthographe"

des Dead Pitas va tout partir!


NADINE commence à paniquer et à respirer difficilement.


FRANCIS

Nadine! Du calme, du calme,

tu pues pas du tout!

Tu sens super bon,

j’ai même jamais rencontré

une fille qui sentait

aussi bon que toi.


NADINE rend à FRANCIS son sourire.


MAUDE et SAMI continuent de discuter avec HUGO.


MAUDE

On voudrait que ce soit toi

qui négocies son salaire.


SAMI

T’es bon, là-dedans.


HUGO

T’as bien raison!


MAUDE

T’acceptes?


HUGO

J’aimerais bien ça,

mais je suis en formation

pour devenir un agent du FBI.

J’assure la sécurité,

ce soir.


SAMI

Ah...


Un élève court dans le corridor et passe devant eux.


HUGO

Hé, toi! Arrête de courir!

(S’adressant à MAUDE et à SAMI)

J’ai détecté une situation

de révolte.

Je reviens. Hé!


HUGO essaie de rattraper l’élève rendu plus loin.


SAMI

Bon, ça va être correct, là...

je vais me débrouiller.

Je suis capable de négocier!


MAUDE

Concentre-toi

sur le spectacle.

T’as déjà assez de stress

à gérer comme ça.


SAMI

Mais mon contrat va pas

se négocier tout seul!


MAUDE

Moi, Maude Allard-Fraser...

(Fière)

... je vais être ton agente.


De leur côté, NADINE et FRANCIS continuent de discuter.


NADINE

Là, t’es sûr que je pue pas

les philo-choses?


FRANCIS

Sûr et certain.

Tu sais, Hugo, là...

c’est un gars

bourré de qualités.


NADINE

(Souriant)

Je le sais, là!

Comme le dalaï-lama,

mais en plus musclé!


FRANCIS

Ah! Tu m’enlèves

les mots de la bouche!

Il est extraordinaire.

Il est gentil, il est drôle,

il est serviable.

Être une fille, là...

je sortirais avec.


NADINE

Moi aussi!


FRANCIS

Non, c’est le meilleur

gars que je connais.


NADINE

Hum...

Mais... dans le fond,

vous êtes pas mal pareils,

toi et lui, hein?


FRANCIS

Exactement.

Si tu me trouves sympathique,

tu vas adorer Hugo.


NADINE

J’ai comme l’impression

que je pourrais parler d’Hugo

avec toi pendant des heures!


FRANCIS

C’est une bonne

idée, ça...

Ah! Mais on pourrait aller

au spectacle, ce soir, ensemble.

On pourrait continuer

à se parler d’Hugo.


NADINE

Ah!

Ça me ferait tellement

plaisir, là!


NADINE embrasse FRANCIS sur la joue, ce qui le laisse quelque peu abasourdi.


Au salon étudiant, KEVIN applique de la glace sur sa main. SAMI et MAUDE viennent le rejoindre.


KEVIN

Tiens,

voilà mon remplaçant...


SAMI

Je suis vraiment désolé

pour ta blessure.


KEVIN

Ça a l’air

que le malheur des uns

fait le bonheur

des autres, hein?


MAUDE

Moi, c’est

Maude Allard-Fraser,

je suis l’agente

de Sami Mazari.


KEVIN

Elle est bonne!


MAUDE

Sami est

un claviériste excellent.

Il est toujours prêt

à te remplacer...

Il a lavé des toilettes,

il a frotté des instruments...

Donc, pour le spectacle

de ce soir,

j’exige le double

du cachet pour mon client.


KEVIN

J’ai compris

la même chose que toi?


SAMI

Bien... oui... oui.


MAUDE

J’exige aussi que mon client

soit traité comme un membre

à 100 % des Dead Poitras

et non comme un esclave.


KEVIN

C’est bien beau,

ton petit numéro d’agente,

mais penses-tu vraiment

qu’on va le payer le double?


MAUDE

Bien, c’est non-négociable!

Et je suis très sérieuse.


KEVIN

Moi aussi,

je suis très sérieux.


MAUDE

C’est ça ou mon client

se présente pas

au spectacle de ce soir.


KEVIN

(S’adressant à SAMI)

Si tu viens pas,

on va trouver quelqu’un

d’autre pour te remplacer...

pour toujours.


MAUDE

Parfait!

Bonne chance pour te trouver

un remplaçant.


KEVIN

Sérieux, Sami, ton agente

est vraiment gossante.

L’as-tu trouvée

dans un magasin à 1 $?


SAMI

Bien, tu sauras que je lui

fais à 100 % confiance.


KEVIN

À ta place, là,

j’y penserais à deux fois.


SAMI

Bien, toi aussi,

penses-y à deux fois!


MAUDE

Yé!


Dans la salle des pas perdus, MONA fait des signes à HUGO, à la manière des joueurs de baseball. HUGO essaie de deviner ce qu’essaie de lui dire MONA.


MONA

Ça, ça veut dire

qu’il y a...

de la ba...


HUGO

... guette!

Ballerine?


MONA

De la bataille!


HUGO

J’étais à ça

de le dire, là!


NADINE intervient.


NADINE

Est-ce que je peux te parler?


HUGO fait un signe à MONA.


MONA

Oh! Mais ça, c’est le métier

qui rentre! C’est beau!

Je te laisse, deux minutes...


MONA laisse HUGO et NADINE seuls.


HUGO

Wow!

Tu sens vraiment bon.


NADINE

Merci!

C’est parce que je viens d’aller

laver mes "philomornes".

Ah! Mais pas sur mon bras!


HUGO

Ah! C’est une bonne affaire

de fait, hein!


NADINE

Hum...

(Hésitante)

Je voulais te dire que...

j’ai trouvé...

un gars pour te remplacer

dans mon cœur.


HUGO

Ah... qui, ça?


NADINE

Francis.


HUGO

Francis?


NADINE

Ouais... bien,

il est super fin

et quand on est ensemble,

on fait juste parler de toi.


HUGO

J’imagine que...

que c’est une bonne nouvelle...


NADINE

Oui. J’imagine aussi, hein!


HUGO

En tout cas,

tu vas voir,

Francis... c’est

vraiment un bon gars.


NADINE

Bien... je suis contente

que tu sois content!


HUGO

Je suis vraiment content

que tu sois contente

que je sois content...

Bon, bien...

bonne chance avec

tes "philoplanctons".


NADINE

Merci...

Bye.


HUGO

Bye...


NADINE s’en va, laissant HUGO seul. Il semble sous le choc.


FRANCIS vient le rejoindre.


HUGO

Euh... félicitations,

mon Frankie!

Nadine vient

de m’annoncer que...

... que vous sortiez ensemble.


FRANCIS

Quoi?


HUGO

J’aurais jamais pensé

que t’aurais tripé

sur la même fille que moi!


FRANCIS

Non, non, Hugo...

C’est pas ça qui se passe!


HUGO

T’as pas à t’inquiéter...

je suis presque pas jaloux!

Même que ça m’enlève

une épingle de l’épaule.

Comme Nadine est en couple...

ça m’empêche de flancher.


FRANCIS

Attends!

Je vais t’expliquer!


HUGO

J’ai tellement hâte

de conter à Audrey

que tu t’es fait une blonde!

Merci, buddy!


FRANCIS

Non, non... Non, non!


HUGO s’en va, fâché. FRANCIS est sous le choc de cette nouvelle.


Peu de temps avant son spectacle, SAMI est au salon étudiant et paraît tendu. MAUDE est avec lui.


MAUDE

Essaie de te détendre, OK?


SAMI

C’est facile à dire!

Le spectacle commence

dans même pas 3 secondes

et il a pas encore

répondu à nos demandes!


MAUDE

Il peut pas te remplacer

comme ça!

T’es le seul qui connaît

toutes les chansons.


SAMI

C’est bien ce que je me dis...

Dans ce cas-là,

comment ça se fait

qu’il est pas encore

venu me chercher?


MAUDE

Je sais pas, OK!

En attendant...

essaie de te détendre.

Ferme les yeux, imagine que

t’es sur une plage ensoleillée.


SAMI

Non, je veux pas être

sur une plage!

Je veux être sur scène!


MAUDE

Regarde, tu vas voir.

Kevin va revenir d'une minute

à l'autre, il va accepter

de te payer le double et

tout le monde va être content.


À l’extérieur, les gens venus assister au spectacle chahutent et expriment leur mécontentement.


HUGO vient rejoindre SAMI et MAUDE au salon étudiant. Il porte un béret et tient un porte-voix.


HUGO

Il faut évacuer les lieux,

ordre de Mona!


SAMI

Attends... Mona a dit quoi?


HUGO

Elle a rien dit,

elle a juste fait...


HUGO fait une suite de signes.


HUGO

Ça veut dire d’évacuer l’école.


MAUDE

Qu’est-ce qui se passe, là?


HUGO

Une émeute qui va éclater...

Le spectacle est annulé,

le groupe a pas son claviériste.


MAUDE

Ah non...


SAMI

C’est ma faute...


HUGO

C’est ce que les gars ont dit,

et que ta gérante est folle.

Si j’étais toi, je me tiendrais

bien loin de leur loge.

OK, let's go!

On sort, on sort!


HUGO retourne dans le corridor et souffle dans son sifflet pour disperser les gens.


SAMI

J’aurais jamais dû t’écouter.

Tout ça, c’est de ta faute!


Dans le corridor, HUGO et MONA discutent.


MONA

Tiens-toi prêt, Hugo. Ça sent

la rébellion à plein nez.


HUGO

Non, ça doit être leurs philo-

planctons qui pètent le feu.


MONA

Leurs quoi?


MONA fait une suite de signes.


HUGO

Quoi? C’est nouveau, ça!


MONA

Non, pas du tout!

On l’a révisé plusieurs fois!


HUGO

Il y a trop de bruit. J’ai

de la misère à me concentrer.

Il me faudrait mes écouteurs,

sur ma tête!


MONA

Hugo, concentre-toi,

regarde-moi bien.


MONA refait sa suite de signes.


HUGO

Une bataille!


MONA

Non!


HUGO

Je comprends!


MONA

Non!


HUGO se précipite et déclenche l’alarme d’incendie.


MONA

Ah! Ça va être pire

que le Far West!

(Se bouchant les oreilles)

Ah!


HUGO

OK, on sort,

gang, on sort.


MONA

Bien oui...

c’est ça...

On sort, on sort...


HUGO

On sort.

Vite, vite, vite!


MONA

On sort calmement.


HUGO

Come on!


FRANCIS et NADINE marchent dans le corridor en se rendant vers la sortie, quand l’alarme s’arrête.


FRANCIS

(Soulagé)

Ah! Bon...

Il commençait à être temps,

les oreilles me cillaient!

Ah!


NADINE

Ouais!


FRANCIS

Hum...

Viens. Viens avec moi...


FRANCIS entraîne NADINE à l’écart.


NADINE

C’est ici que tu veux

qu’on s’embrasse?


FRANCIS

Non. En fait, il faut

que je te parle...


NADINE

OK...

Puis après,

on va s’embrasser?


FRANCIS

Non, non, j’ai quelque chose

d’important à te dire...

Je veux vraiment juste

qu’on se parle.


NADINE

Hé... t’es vraiment

romantique, toi!


FRANCIS

Hum...

Nadine, je...

Je suis vraiment désolé,

je sais pas qu’est-ce que

j’ai pu te dire, mais...

j’ai pas du tout envie

de sortir avec toi.


NADINE

(Bouleversée)

C’est la première fois

que je me fais laisser!


FRANCIS

Bien là... on peut pas

se laisser,

on sortait

même pas ensemble!


NADINE

(Pleurant)

C’est encore pire!

Tu m’as même pas donné

ma chance!


FRANCIS

Euh... je suis

désolé, Nadine,

mais je suis

déjà en amour.


NADINE

Adieu, chevalier.


NADINE s’en va en pleurant.


NADINE

(Criant dans le corridor)

Hugo!


De son côté, HUGO est assis dans la salle des pas perdus. MONA vient le rejoindre.


MONA

(Soupirant de satisfaction)

Ah!

Le calme après la tempête.

Ah!

Malgré ta bêtise, Hugo,

on peut dire...

"Mission accomplie".


HUGO

Une gaffe, une gaffe...

C’est quand même

le système d’alarme

qui a calmé tout le monde.


MONA

Non.


HUGO

Êtes-vous sûre de ça?


MONA

Oui...


HUGO

Bon, bien...

si vous le dites.


MONA

En tout cas...

avant que les Dead Poitras

remettent les pieds ici,

les poules vont

avoir des dents!


HUGO

Oui, mais des poules...

ça pourra jamais

avoir de dents...


MONA

Ouais...

C’est pour ça que je dis ça...


HUGO

Ah! Bien oui...

des poules et des dents!


MONA

Bon! Bon, bon...

Bien, je vais...

je vais retourner faire

une petite tournée,

voir s’il y a encore

des rebelles dans l’école.


HUGO

OK, ça marche!


En partant, MONA croise NADINE qui arrive en pleurant.


MONA

(Apercevant NADINE)

Oh! Tiens, justement!

(S’adressant à HUGO)

Une petite rebelle...


HUGO

Voyons, bébé chat,

qu’est-ce qui se passe?

Euh... je veux dire... Nadine.


NADINE

Francis m’a laissée.


HUGO

Voyons, comment ça? Vous étiez

tellement beaux ensemble!


NADINE

Je sais!

Mais c’est parce que...

c’est parce que...

c’est pas lui que j’aime.


HUGO

C’est qui?


NADINE

Je peux pas te le dire...


HUGO

Attends, je vais essayer

de deviner son nom!

Hum...

A?


NADINE

Non...


HUGO

B?


NADINE

Va tout de suite à H,

ça va être bien plus rapide...


HUGO

C’est pas Hugues, toujours?


NADINE

T’es proche...


FRANCIS arrive à ce moment et surprend NADINE et HUGO ensemble. Il demeure en retrait.


HUGO

Attends un peu, c’est...

Pas Hubert?


NADINE

Non...


HUGO

Ah! Je l’ai sur le bout

de la langue...


NADINE

Bien oui, mais là,

ça commence par H...


HUGO

Hubert, Hugues...


FRANCIS reçoit un message texte d’AUDREY en réponse à celui qu’il lui avait envoyé plus tôt.


AUDREY

(Par message texte)

Très hâte de te revoir XXX


FRANCIS sourit.


HUGO

J’ai pas mal fait le tour

des répertoires de H, moi là!


NADINE

Non, il y en a

un autre...


Plus tard, SAMI retrouve MAUDE au local du journal.


MAUDE

Si t’es venu ici

pour m’engueuler,

ça vaut pas la peine.


SAMI

Je suis venu te dire

que les Dead Poitras

se séparaient.


MAUDE

Quoi?


SAMI

Je viens de lire ça

sur Facebook.


MAUDE

Bien, voyons!

C’est pas ça que je voulais!


SAMI

Et je voulais te remercier

de m’avoir ouvert les yeux.

Tu m’as permis

de me tenir debout.


MAUDE

T’es sûr que

tu n’es plus fâché?

Parce que je comprendrais...


SAMI

Bien, ça va...

en plus, ça a l’air

que ça brassait pas mal dans le

groupe depuis un bout de temps.


MAUDE

Finalement, on a juste un peu

comme précipité les affaires.


SAMI

C’est certainement pas

en décrassant des toilettes

que j’aurais pris

de l’expérience comme musicien.


MAUDE

Ça, c’est vrai!


SAMI

J’ai le goût de...

d’écrire mes propres chansons

et de faire des spectacles.


MAUDE

Bien, je vais être

la première à t’encourager!


SAMI

(Tendant des feuilles à MAUDE)

Justement, c’est des paroles

de chanson que j’ai écrites

et j’aimerais ça

avoir des commentaires,

étant donné que t’es

une auteure de talent.


MAUDE

Bon! Bien, ça va

me faire plaisir.

Et si jamais

tu te cherches une gérante,

j’ai vraiment pas détesté

mon expérience d’aujourd’hui!


MAUDE et SAMI rient.


BRANDON-LEE

(S’adressant au public de l’émission)

Oh!

Tu veux en apprendre plus

sur Subito Texto?

Viens nous voir

sur notre site web!


L’adresse internet suivante apparaît: « tfo.org/subitotexto ».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par