Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Je suis Bernie

Bernie Flajins réussit un coup d´éclat spectaculaire à Victoire-Desmarais. Jennifer est bien fière de son coup parce que tout le monde trouve ça malade, jusqu´à ce que Julie-Pier annonce que Bernie, c´est elle. Jennifer capote : pas question de laisser Julie-Pier prendre le crédit pour les oeuvres de Bernie. Elle tente de la coincer pour la forcer à avouer qu´elle a menti, mais ça s´avère plus compliqué que prévu. De son côté, Julien B veut passer le plus de temps possible avec madame Cardinal, sur qui il a un kick depuis quelques jours.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


VINCENT et JULIEN B arrivent dans la salle des pas perdus. Des centaines d’avions de papier de différentes couleurs sont suspendus au plafond. Sur chacun des avions, le mot «Flajins» est écrit.


JULIEN B

Wow...


JENNIFER est dans la salle des pas perdus et écoute les nombreux commentaires. JULIE-PIER arrive à son tour dans la salle des pas perdus.


JULIE-PIER

Bon! Que c’est ça, encore?


VINCENT

Je sais pas,

mais c’est malade!


JENNIFER esquisse un sourire.


JULIEN B

Mets-en!

Tu connais rien à l’art!


JULIE-PIER

Ça, c’est pas de l’art.

On dirait un bricolage

d’enfant de maternelle!


JENNIFER roule des yeux.


VINCENT vient s’asseoir à la table de JENNIFER.


VINCENT

Toi, tu dois

trouver ça hot, hein?


JENNIFER

J’haïs pas ça.


VINCENT

Et c’est Bernie Flajins

qui a fait ça?


JENNIFER

Oui, il l’a annoncé

sur son Facebook ce matin.


VINCENT

J’étais sûr. Hé!

Chaque fois

qu’il y a quelque chose

de hot à l’école,

c’est lui.


VINCENT se lève et fait une annonce à voix haute.


VINCENT

Hé, tout le monde!

C’est Bernie Flajins

qui a fait ça!


JULIE-PIER

Ah! Pas encore lui!


JENNIFER

Quoi? T’aimes pas

ce qu’il fait?


JULIE-PIER

Ha! Es-tu malade?

Je pourrais faire mieux que lui

les deux doigts dans le nez.


JULIE-PIER soupire et s’en va. VINCENT la regarde s’en aller.


JENNIFER

(Attirant l’attention)

Vincent!


VINCENT

(Se retournant)

Je viens de "catcher"

quelque chose.


JENNIFER

Quoi?


VINCENT

Je pense que je sais

c’est qui, Bernie Flajins.


Pendant ce temps, JULIEN B passe devant le local du journal. Il aperçoit MME CARDINAL et revient sur ses pas. Il s’arrête dans le cadre de porte et la regarde. Il imagine que ses cheveux volent au vent. Au bout de quelques secondes, il imagine que MME CARDINAL se retourne et lui adresse la parole d’une voix suave.


MME CARDINAL

Ah bien, Julien Beaucage!

Ça fait longtemps que t’es

dans le cadre de porte?


JULIEN B

Non, non,

genre dix secondes.


MME CARDINAL

Et tu me regardais

tout ce temps-là?


JULIEN B

Oui...

(Entrant dans le local)

C’est un problème?


MME CARDINAL

Non...

Tu peux me regarder

tant que tu veux.


JULIEN B

(Lui faisant de l’œil)

OK, d’abord!


MME CARDINAL

Julien!


La rêverie de JULIEN B prend fin abruptement. Il est face à MME CARDINAL dans le local du journal.


MME CARDINAL

Julien!

T’es dans la lune.


JULIEN B

Désolé!


MME CARDINAL

Ha! À quoi tu pensais?


JULIEN B

Euh... au sandwich

au baloney

que je me suis fait

pour mon lunch.


MME CARDINAL

Ah! Et qu'est-ce

qu'il a de spécial?


JULIEN B

J’ai oublié de mettre

le baloney dedans.


MME CARDINAL

Ha! ha! ha!


JULIEN B

Vous trouvez ça drôle?


MME CARDINAL

Pas le fait que t’aies oublié

le baloney,

mais plus la manière

dont tu l’as dit.


JULIEN B

Eh bien! Je savais pas

que j’étais comique.


MME CARDINAL

Hum, hum!

Pas mal, oui.


Dans la salle des pas perdus, VINCENT et JENNIFER poursuivent leur discussion.


JENNIFER

Ha! Julie-Pier?

Tu capotes.


VINCENT

Bien quoi?

Ça se peut!


JENNIFER

Non, je suis sûre à 100 %

que Bernie Flajins,

c’est pas Julie-Pier.


VINCENT

OK. Et pourquoi tu dis ça?


JENNIFER

Parce qu’elle passe son temps

à dire que c’est poche.


VINCENT

Justement! Elle fait ça pour

qu’on pense qu’elle haït Bernie.

Mais dans le fond,

c’est elle.


JENNIFER

Ah oui?

C’est ça que je dis: tu capotes.


VINCENT

C’est parce qu’on s’est

tous fait pogner.

Dans le fond, là,

Julie-Pier, c’est un génie.


VINCENT se retourne. JULIE-PIER est à son casier. Elle regarde dans un miroir de poche en penchant la tête vers l’arrière, la bouche ouverte et le regard louchant.


JENNIFER

Ha! OK...

Là, tu capotes pour vrai.


Dans le local du journal, MME CARDINAL et JULIEN B poursuivent leur conversation.


MME CARDINAL

Bon, regarde. Ça adonne bien

que tu passes par ici.


JULIEN B

Comment ça?


MME CARDINAL

Parce que je viens de finir

de corriger ton examen,

tu as eu 14 %.


JULIEN B

Eh, boy!


MME CARDINAL

Oui. Il y a pas mal juste

dans ton nom et dans la date

que t’as pas fait de faute.


JULIEN B

(Souriant)

Vous auriez dû poser

des questions sur le baloney.

Je suis vraiment bon là-dedans!


MME CARDINAL

Lâche le baloney, Julien,

c’est sérieux.


JULIEN B cesse aussitôt de sourire.


MME CARDINAL

Ça fait un bout de temps que

tes travaux sont tout croches,

mais là, 14 %!

J’ai pas le choix d’en parler

à tes parents.


Plus tard, VINCENT est assis sur un canapé dans le salon étudiant et consulte sa tablette électronique. JENNIFER vient le rejoindre.


JENNIFER

Ah! T’es sur le Facebook

de Bernie Flajins?


JENNIFER s’assoit sur le canapé en face de VINCENT.


VINCENT

Ouais, j’essaie de trouver

des indices.


JENNIFER

Des indices de quoi?


VINCENT

Que Bernie, c’est...

... chose, là.


JENNIFER

Décroche, Vincent!

C’est impossible

que ce soit elle.


VINCENT

On verra bien! Hum?


JULIE-PIER arrive à ce moment.


JULIE-PIER

Ah! Pire cours de chimie

ever!


JULIE-PIER s’assoit à côté de VINCENT.


JULIE-PIER

(Soupirant en s’assoyant)

Ah...


VINCENT cache aussitôt sa tablette derrière un coussin.


JULIE-PIER

Euh... qu’est-ce que tu caches?


VINCENT

Rien.


JULIE-PIER

Arrête de niaiser,

je veux voir! Ah!


JULIE-PIER prend la tablette de VINCENT et consulte la page ouverte.


JULIE-PIER

Ah! Pas encore

Bernie full poche!

Revenez-en!


JENNIFER fait un signe à VINCENT pour lui signifier qu’il ne s’agit sans doute pas de JULIE-PIER étant donné la nature de son commentaire.


JULIE-PIER

Attends!

Il a déjà 103 "likes"pour son

bricolage d’avions niaiseux!


VINCENT

Hum, hum!


JULIE-PIER

Il y a autant de monde

qui aime ça?


JENNIFER

Bien oui!

Il est full populaire.


VINCENT

Fais pas

comme si tu le savais pas, hum?


JULIE-PIER

Bien là!

Pourquoi je le saurais?

C’est la première fois

que je vais sur son Facebook.


JULIE-PIER redonne à VINCENT sa tablette et se lève.


VINCENT

(Se levant à son tour)

Allez, Julie-Pier!

Avoue-le donc

que c’est toi, hum?


JULIE-PIER

De quoi?


VINCENT

Le grand Bernie Flajins.


JULIE-PIER

Ha! C’est une joke?


JENNIFER

Regarde, Vincent,

tu le vois bien!


VINCENT

Non, elle veut juste pas

le dire, hein?

Dis-le donc que c’est toi,

le grand Bernie Flajins, hum?


JENNIFER

Le grand!

Exagère pas.


VINCENT

Tu fais semblant de te foutre

de lui, mais...

en réalité, c’est parce que

c’est toi.

Avoue-le!


JULIE-PIER

Ah! OK!

J’avoue.

C’est moi! Ha!


VINCENT

Bon!

Hum!

(S’adressant à JENNIFER)

Je te l’avais dit, hein?


JENNIFER

OK, tu niaises, là?


JULIE-PIER

Bien non! Mais...

(Chuchotant)

dites-le à personne, hein?

Je veux garder ça secret. Hum...


JULIE-PIER s’en va. VINCENT sourit à JENNIFER.


VINCENT

(Fièrement)

Tu peux m’appeler...

Sherlock Holmes.

Hum! Hum!


Chez les Beaucage, ALAIN et MARIE assemblent une bibliothèque. ALAIN s’est installé sur la table de la salle à manger.


MARIE

Oh! Moi, je suis pas sûre

que cette vis-là

va dans ce trou-là.


ALAIN

(Consultant le plan)

Bien oui, regarde!

F, vis F40,

pièce I-82.

Inquiète-toi pas,

je sais ce que je fais.


MARIE

OK...


ALAIN a de la difficulté avec la vis.


MARIE

Hé, on dirait que ça force

un peu, hein?


ALAIN

Non. Regarde, c’est fait

pour ça. Ah!


MARIE

Je trouve que ça force

pas mal, là!


ALAIN force pour essayer de faire entrer la vis, mais il brise le coin de la planche dans laquelle il essayait de faire entrer la vis.


MARIE

Houpelaï!


Le téléphone de MARIE sonne. Elle répond.


MARIE

Marie Pichette, bonjour!

Ah! Bonjour, Mme Cardinal!

Oui, ça va bien. Oui.

Ah! Non. Non, non.

On n’était pas au courant.

Oui...

Ah! Mais c’est

une excellente idée.

D’accord, merci.

Au revoir.


MARIE raccroche et annonce la nature de l’appel à ALAIN.


MARIE

Julien a eu 14 % dans un gros

examen d’univers social.


ALAIN

Eh, boy!


MARIE

Et il paraît

que ses derniers devoirs

sont pas fameux non plus.


ALAIN

Oui, il va falloir

lui parler!


MARIE

Hum! Je vais le texter

pour qu’il vienne

dîner ce midi, hein?


MARIE envoie un message texte à JULIEN B.


ALAIN

Oui, bien, je pense

que t’avais raison.

(Avouant ses torts)

Cette vis-là va pas

dans ce trou-là.


MARIE

Je t’aime!


ALAIN

Bien oui, moi aussi!


Plus tard, à l’école, JENNIFER va rejoindre JULIE-PIER à son casier.


JENNIFER

Julie-Pier!

Ou aimes-tu mieux

que je t’appelle Bernie?


JULIE-PIER

Chut!

(Chuchotant)

Je t’ai dit

de pas en parler!


JENNIFER

Excuse-moi. J’en reviens

toujours pas que ce soit toi.


JULIE-PIER

Bien là!

C’est si étonnant que ça?


JENNIFER

Non, non. Mais je tripe

vraiment sur ce que tu fais.


JULIE-PIER

Ah! Ah oui?

Comme quoi?


JENNIFER

Bien... comme la pile de

chaises dans le salon étudiant,

c’était malade.


JULIE-PIER

Ah, je sais!

C’est un de mes plus

grands chefs-d’œuvre!


JENNIFER

Clairement. Et les avions

en papier, là, wow!


JULIE-PIER

C’est vrai que le monde

a pas mal tripé, hein?


JENNIFER

Hum! Tu devrais

tellement l’annoncer

que c’est toi, Bernie!


JULIE-PIER

Tu... Tu penses?


JENNIFER

Bien oui!

Toute l’école capoterait

et tu serais full populaire!


JULIE-PIER

C’est vrai, hein?


JENNIFER

Oui. Et à ta place,

je l’annoncerais

sur ta page Facebook.

En fait, sur ta page Facebook...

celle de Bernie, là.


JULIE-PIER

Ah! Oui, oui.

C’est juste que--


JENNIFER

Tu dois avoir accès

au Facebook de Bernie, hein?

Tu dois connaître le mot

de passe, vu que c’est ta page.


JULIE-PIER

Oui, oui. C’est pas ça,

c’est juste que j’aime mieux

l’annoncer en vrai.


JENNIFER

Hein?


JULIE-PIER s’avance dans la salle des pas perdus et interpelle tous ceux qui s’y trouvent ou qui sont tout près.


JULIE-PIER

Excusez!

Excusez-moi, tout le monde!

J’ai quelque chose

à vous dire.

Le fameux Bernie Flajins,

là, bien... c’est moi!


Tous ceux qui ont entendu commencent à applaudir.


JULIE-PIER

Bien là, bien là!

Capotez pas de même!


JENNIFER ne sourit pas; elle a l’air fâchée.


Plus tard, JULIEN B est chez lui avec ses parents.


MARIE

Mme Cardinal nous a appelés.


JULIEN B

Oui, je sais.


MARIE

14 % dans un examen,

c’est un peu inquiétant.


ALAIN

Même moi, j’ai jamais eu ça.

Il faut le faire, hein!


JULIEN B

Ah oui? T’étais poche

au secondaire?


MARIE

Change pas de sujet,

Julien, hum?

On a remarqué

depuis un petit bout de temps

que t’agis pas comme d’habitude.


ALAIN

Tu manges moins,

tu déconnes moins...


MARIE

Ça fait une semaine que t’as

pas fait de mauvais coup!

Ça, c’est bizarre!


JULIEN B

Bien non...


ALAIN

En plus, t’es souvent dans la lune.


JULIEN B

Pas rapport!


MARIE

S’il y a quelque chose qui se passe

à l’école ou si t’as

de la misère dans une matière,

tu peux nous le dire, Julien, hein?


JULIEN B, en écoutant sa mère lui parler, tombe immédiatement dans la lune. MARIE claque des doigts pour le ramener à la réalité.


JULIEN B

(Sursautant)

Hein?


ALAIN

Tu vois bien que t’es

souvent dans la lune!


MARIE

Qu’est-ce qui se passe,

mon loup?


JULIEN B

Mais rien, bon!


ALAIN

C’est beau.

On te fait confiance.

Mais si jamais

t’as besoin d’aide...


JULIEN B

C’est juste dans un cours

que j’ai des mauvaises notes;

capotez pas, là!


MARIE

OK, mais qu’est-ce qu’il y a

de spécial dans ce cours-là?


JULIEN B

Rien!

C’est juste... pas facile.

Je vais faire de la récup

avec Mme Cardinal.


ALAIN

Pour vrai?


JULIEN B

Oui. Je vais commencer

aujourd’hui.


MARIE

C’est une bonne solution, ça!

OK. On te fait confiance,

mon loup.


JULIEN B est sur le point de partir.


ALAIN

Où est-ce que tu vas?

Tu dînes pas avec nous autres?


JULIEN B

Euh... non.

Il y a quelqu’un qui m’attend

pour dîner.

Bye!


JULIEN B s’en va.


ALAIN

Ouin... Première fois

qu’il est aussi pressé

d’aller à l’école.


MARIE

Toi, es-tu pressé à finir

tes tablettes?


ALAIN

Non!


MARIE

Ha! ha! ha!


Plus tard, JENNIFER est assise dans le salon étudiant. JULIE-PIER est dans le cadre de porte, entourée de quelques élèves qui la félicitent.


JULIE-PIER

Bien là!

Vous êtes full fins!

Ha! ha!

OK! OK! Bye!


JENNIFER, qui écoute la conversation en faisant semblant de consulter son téléphone, fait la moue. JULIE-PIER vient la rejoindre.


JULIE-PIER

T’as vu?

Ils ont trouvé ça génial,

l’idée des bracelets d’amitié!

Hum!


JENNIFER soupire, tandis que JULIE-PIER s’en va du salon étudiant. VINCENT vient alors rejoindre JENNIFER.


VINCENT

Toi aussi,

t’en reviens pas, hein?

Je pensais jamais que j’allais

dire ça un jour,

mais depuis que je sais

que c’est elle, Bernie, là...

je la trouve

vraiment hot. Hum!


JENNIFER

OK. Tu niaises, j’espère?


VINCENT

Bien, pantoute! J’ai tripé

sur toutes ses œuvres

et j’en reviens pas que

ce soit elle qui les a faites!


JENNIFER

OK, là, ça va faire...

Bernie Flajins...

c’est moi, c’est pas elle.


VINCENT

Elle est bonne!

Ha! ha!

Ha! ha! ha!


De son côté, JULIEN B entre dans le local du journal. MME CARDINAL y est déjà. Elle travaille à l’un des bureaux.


JULIEN B

Est-ce que ça vous dérange

si je mange ici?


MME CARDINAL

Non.


JULIEN B s’assoit à l’autre table. De cet endroit, il peut très bien voir MME CARDINAL. D’ailleurs, tandis qu’il déballe son sandwich, il la fixe, ce qu’elle ne manque pas de remarquer.


MME CARDINAL

Ça va?


JULIEN B

(Prenant un accent suave)

Perfecto!


JULIEN B s’imagine que MME CARDINAL vient le rejoindre à sa table sous un éclairage feutré. Il s’imagine que MME CARDINAL s’assoit sur sa table.


MME CARDINAL

Puis, est-il bon,

ton sandwich au baloney

pas de baloney dedans?

Hum!

En tout cas, tu m’as

vraiment fait rire tantôt

avec ton histoire de baloney!

(Riant)

Ha! ha! ha!


JULIEN B

Je pourrais vous en raconter

d’autres, si vous voulez.


MME CARDINAL

On va avoir le temps

en masse pour ça!


JULIEN B

Comment ça?


MME CARDINAL

Parce qu’à partir

d’aujourd’hui,

c’est moi qui vais

être ton prof

dans toutes les matières

jusqu’à la fin

de ton secondaire.


JULIEN B

Pour vrai?


MME CARDINAL

Oui:

français, mathématiques,

chimie, physique, musique...

même les cours d’éduc!


JULIEN B

Yes!


MME CARDINAL

Ha! ha! ha!

Ah! Tu vas

pouvoir redoubler

tant que tu veux!

Ça va être

vraiment le fun,

tu vas voir!

Ha! ha! ha!

Julien?

Julien!


La rêverie de JULIEN B prend fin. Il tient son sandwich et fixe MME CARDINAL.


JULIEN B

Excusez-moi.


MME CARDINAL

T’arrêtes pas de me regarder

depuis tantôt!

Est-ce que j’ai de la mayonnaise

dans la face?


JULIEN B

Non, non. C’est juste moi

qui suis dans la lune.


MME CARDINAL

Ah! OK. Bon!

J’ai parlé avec tes parents

concernant tes notes.


JULIEN B

Oui, je sais, mais j’ai trouvé une solution.


MME CARDINAL

Oh! Je t’écoute.


JULIEN B

Je pourrais faire de la récup

pour me rattraper avec vous.

Genre aujourd’hui après l’école.


MME CARDINAL

C’est une bonne idée,

mais pas ce soir,

parce que c’est moi

qui surveille les retenues.


JULIEN B

(Déçu)

Ah...


MME CARDINAL

On se reprend demain,

si tu veux.


VINCENT et JENNIFER poursuivent leur conversation dans le salon étudiant.


VINCENT

C’est correct, Jen.

T’es juste jalouse.


JENNIFER

Jalouse de quoi?


VINCENT

Bien, que Julie-Pier

ait pensé à inventer

un artiste super hot

comme Bernie avant toi.


JENNIFER

OK.


JENNIFER soupire et prend son ordinateur qui se trouve sur la table. Elle l’allume et se rend sur la page de Bernie Flajins.


JENNIFER

Regarde.


VINCENT

C’est quoi?


JENNIFER

C’est le porte-folio de Bernie.

En fait, mon porte-folio.


VINCENT

Je comprends pas.


JENNIFER

J’ai créé les œuvres

de Bernie Flajins

pour me monter un porte-folio.


VINCENT

Mais pour quoi faire?


JENNIFER

Pour les présenter au festival

d’art de San Francisco.

Je t’en ai déjà parlé une fois!


VINCENT

Oui, je m’en souviens.


JENNIFER

Bien, c’est ça.

Bernie Flajins, c’est moi.

Et pour créer son nom,

j’ai juste mélangé

les lettres du mien.

Crois-moi, Vincent.


VINCENT

Ayoye...


JENNIFER

Oui. C’est pour ça

que ça me gosse

que Julie-Pier dise

que c’est elle.


VINCENT

Je comprends.

Elle est donc bien

pas correcte!


JENNIFER

Oui! J’ai peur qu’elle gâche

tout ce que j’essaie de faire

avec Bernie Flajins.


VINCENT

Je vais lui parler, moi.


VINCENT se lève. JENNIFER le retient.


JENNIFER

Hé! Woh! Woh!

Woh! Attends.


VINCENT

Pourquoi?

On peut pas la laisser

prendre tout le crédit, là!


JENNIFER

Non, je sais,

mais j’aimerais mieux prouver

qu’elle est menteuse.

Je sais juste pas comment.

(Soupirant)

Ah!


VINCENT

(Réfléchissant)

Oui...

Bingo!


Dans la salle des pas perdus, JULIE-PIER sourit aux élèves qui passent et la regardent. JULIEN B entre dans la salle et regarde les avions suspendus au plafond.


JULIE-PIER

Ha!

Euh... qu’est-ce que tu fais?


JULIEN B

Rien, je me promène.


JULIE-PIER

OK!

(Lui faisant signe d’aller plus loin)

Bien, bonne promenade!


VINCENT vient s’asseoir à la table de JULIE-PIER.


VINCENT

Hé, Julie-Pier!


JULIE-PIER

Hum?


VINCENT

Comme ça, tu vas faire

une autre œuvre

encore plus hot que celle-là?


JULIE-PIER

De quoi tu parles?


VINCENT

Bien, de l’annonce que tu

viens de mettre sur Facebook.


JULIE-PIER

J’ai pas mis d’annonce.


VINCENT

Bien oui, sur le Facebook

de Bernie Flajins!


JULIE-PIER

Ah! Oui, oui, oui!

Cette annonce-là!


JULIE-PIER se rend sur la page Facebook de Bernie Flajins sur son ordinateur portable.


JULIE-PIER

Hum, hum!

(Lisant le message)

"Rendez-vous au salon étudiant

à la fin de l’heure du midi

"pour un autre coup d’éclat

vraiment hot.

"#jesuisbernieflajins"

Bien oui!


VINCENT

T’es en feu, en tout cas!

Hé! Deux œuvres dans

la même journée, c’est malade!


JULIE-PIER

Oui, je sais. Je me sens

vraiment inspirée aujourd’hui.


VINCENT

Hum! J’ai vraiment hâte

de voir ce que tu vas faire.


JULIE-PIER

Hum...


VINCENT se lève et fait une annonce à voix haute.


VINCENT

Hé, tout le monde!

Bernie Flajins va faire

une autre œuvre

d’ici la fin de l’heure du midi!


Les élèves applaudissent.


JULIE-PIER

(Mal à l’aise)

Ah! Bien oui!


JULIEN B

(Pointant les avions)

Ça veut dire qu’on peut

démantibuler celle-là?


JULIE-PIER

Bien oui!


JULIEN B décroche un avion en papier et le lance en direction de JULIE-PIER.


JULIEN B

À l’attaque!


JULIE-PIER

Hé, le malade!


JULIEN B

Ha! ha! ha!

C’est vraiment l’œuvre d’art

la plus cool que j’ai jamais vue!


MME CARDINAL passe par là et surprend JULIEN B en train de lancer des avions.


MME CARDINAL

Voyons, Julien!

Arrête ça!


JULIEN B

Bien, quoi?

J’ai rien fait.


MME CARDINAL

Hé, je niaise pas.

Ça suffit.


JULIEN B décroche un autre avion et le lance sur MME CARDINAL.


MME CARDINAL

Hé! OK.

Là, ça suffit. Tu t’en vas

en retenue après l’école.


JULIEN B

Yes! Ha! ha! ha!


Plus tard, dans le local du journal, VINCENT et JENNIFER consultent la page Facebook de Bernie Flajins.


VINCENT

Regarde ça! Il y a déjà 52 "j’aime"

sur notre annonce de Bernie!


JENNIFER

Ah! Ça arrive pas souvent,

mais là, t’as vraiment eu

une bonne idée.


VINCENT

Ça arrive plus souvent

que tu le penses, là.

C’est sûr que Julie-Pier

va flancher et avouer qu’elle a menti

depuis ce matin.


JENNIFER

J’espère!

Tu sais, mettons qu’elle

flanche pas et qu’elle décide

de créer une œuvre

au nom de Bernie?


VINCENT

Impossible!


JULIE-PIER fait irruption dans le local du journal.


JULIE-PIER

Jennifer, il faut

que je te parle!


JENNIFER

Qu’est-ce qu’il y a?


JULIE-PIER

Tu sais, j’ai annoncé

un gros coup d’éclat

sur le Facebook de Bernie.


JENNIFER

Oui, je viens de voir ça.

C’est hot!


JULIE-PIER

Pas mal!

Mais j’ai besoin d’aide,

un peu.


JENNIFER

Pourquoi?


JULIE-PIER

Bien... pour mon œuvre, là!


VINCENT

Hein? Tu vas préparer

quelque chose pour vrai?


JULIE-PIER

Ha! Bien là, je l’ai annoncé.

Il faut bien que je le fasse!


JENNIFER

Ah! Puis t’as pas d’idées?


JULIE-PIER

Oui, oui. C’est juste que...

je veux vraiment

me surpasser, hein!

Le monde a beaucoup d’attentes.


JENNIFER

OK, mais je vois pas

comment je pourrais t’aider.


JULIE-PIER

Bien là, t’es super bonne

en arts plastiques.


JENNIFER

Oui, mais...


VINCENT

C’est toi, l’artiste vraiment hot

sur qui tout le monde tripe;

Jen a rien à t’apprendre.


JENNIFER

C’est vrai, ça!

J’arrive pas à la cheville

de Bernie Flajins.


JULIE-PIER

Hum, hum!

Bon, bien, laissez donc faire,

je vais m’arranger toute seule.


JULIE-PIER s’en va.


JENNIFER

Merde!


Chez les Beaucage, ALAIN et MARIE essaient d’assembler l’étagère.


ALAIN

Maudite patente à gosse!

As-tu vraiment besoin

d’une nouvelle étagère?


MARIE

Non.

Sais-tu quoi, finalement?

On va juste laisser

nos livres à terre, hum?

Mais avant de la rapporter

au magasin,

on va demander à Julien

un petit coup de main

parce qu’il est bon

dans ces affaires-là.


ALAIN

Oui, c’est vrai.

Je peux pas croire

qu’il a eu 14 % dans son examen.


MARIE

Sa pire note à vie.


ALAIN

Je me rappelle, j’avais eu 19 %

dans un examen de maths,

mais ça, là, c’est parce que j’avais un

kick sur une fille dans mon cours

et ça me déconcentrait trop.


ALAIN ET MARIE

Julien a un kick!


MARIE

Bien oui, c’est ça, c’est sûr!

Comment ça se fait qu’on n’ait

pas pensé à ça avant?


ALAIN

C’est qu’il a jamais tripé sur une fille!


MARIE

(Émue)

Oh! Mon bébé!

Son premier kick!


Le téléphone sonne d’ALAIN sonne. Il consulte l’afficheur.


ALAIN

Ah, c’est lui.


MARIE

Hein?


ALAIN

Justement, c’est peut-être

qu’il veut parler d’homme à homme, hein?

(Répondant au téléphone)

Salut, mon gars.

Comment ça va à l’école?

Comment ça, une retenue?


MARIE

Hein?


Plus tard, JULIE-PIER suspend au plafond du salon étudiant, des boules de papier d’aluminium à des bouts de cordes. La cloche sonne.


JULIE-PIER

Ah! Pas déjà!


JULIE-PIER fait des photos son installation, quand VINCENT et JENNIFER se présentent à la porte du salon étudiant.


VINCENT

Est-ce qu’on peut rentrer?


JULIE-PIER

Euh... oui, oui, OK!


VINCENT

My God! Ha!


JENNIFER

C’est ça,

l’œuvre de Bernie?


Des élèves entrent dans le salon étudiant pour venir y voir l’œuvre.


JULIE-PIER

Bien oui!

Tadam!


JENNIFER

C’est...

C’est intéressant.


JULIE-PIER

C’est comme

une version minimaliste

de mon œuvre de ce matin.


VINCENT

Par "minimaliste",

tu veux dire "poche"?


JULIE-PIER

Hé! J’ai eu comme

15 minutes pour faire ça!


VINCENT

T’avais juste à pas annoncer

de coup d’éclat, d’abord!


JULIE-PIER

Bien... c’est juste que je

pensais que j’allais pouvoir--


JENNIFER

Julie-Pier, avoue-le donc que

c’est pas toi, Bernie Flajins!


JULIE-PIER

Hein? Bien oui, c’est moi!

De quoi tu parles?


JENNIFER

Arrête donc!

Ça ressemble pas bien, bien

à ce qu’il fait d’habitude!


VINCENT

On dirait un bricolage

d’enfant de maternelle.


JULIE-PIER

J’ai juste pas eu le temps,

c’est tout.


VINCENT

Bouh, Bernie Flajins!


Les élèves se joignent à VINCENT pour exprimer leur mécontentement.


ÉLÈVES

Bouh! Bouh!


VINCENT

Pire œuvre d’art

ever! Bouh!

Bernie Flajins

est full poche! Bouh!

Bouh!

Ha! ha! ha!


JULIE-PIER s’en va.


JENNIFER

(S’adressant à VINCENT)

T’es pas obligé

d’en mettre autant, hein?


VINCENT

Bien, quoi?


Plus tard, ALAIN et MARIE entrent dans l’école et se dirigent vers la salle des pas perdus.


MARIE

(Apercevant JULIEN B)

Ah! Il est juste là, tiens!


MME CARDINAL parle au téléphone.


MME CARDINAL

On va regarder ça, OK?

Oui. Là, il faut

que je te laisse.

OK. Bye-bye!


MME CARDINAL raccroche. JULIEN B, qui est assis tout près, fixe tendrement MME CARDINAL. Cette dernière accueille ALAIN et MARIE.


MME CARDINAL

Hé, Mme Pichette,

M. Beaucage, je vous attendais!


MARIE

Bonjour.


MME CARDINAL

Assoyez-vous.


JULIEN B

Qu’est-ce que vous faites là?


ALAIN

Il faut qu’on te parle, mon gars.


MARIE

On a parlé de tes notes

et de ta retenue,

et on pense qu’on a une petite

idée de ce qui se passe.


JULIEN B

(Légèrement inquiet)

Pour vrai?


ALAIN

T’as un kick sur une fille

de ta classe, c’est ça?


JULIEN B

Pantoute!


ALAIN

Tu peux me le dire, mon gars.


MARIE

C’est normal

que tu t’intéresses

aux filles à ton âge.


JULIEN B

OK, oui, j’ai un kick sur une fille.


MME CARDINAL

T’es pas obligé de nous dire

c’est qui; c’est tes affaires.


ALAIN

Sauf que j’ai bien hâte

que tu nous la présentes!


MARIE

C’est bien normal

que tu t’intéresses

à une fille dans ta classe,

mais il faut pas que ça nuise

à tes études, par exemple!


MME CARDINAL

Donc, pour ça, tu vas changer

de groupe en univers social.


JULIEN B

Hein?


MME CARDINAL

Oui, il y a une place dans

la classe de M. Montplaisir.


ALAIN

La fille que tu trouves

cute, elle ne pourra plus

te déconcentrer.


JULIEN B

Mais ce ne serait plus vous,

ma prof?


MARIE

Mais c’est pour ton bien,

mon Julien.


JULIEN B semble troublé.


Plus tard, de retour au local du journal, JENNIFER et VINCENT consultent la page Facebook de Bernie Flajins.


JENNIFER

Regarde ce commentaire-là.


VINCENT

(Lisant)

" Bouh!, les boulettes

de papier de Bernie." Oui...


JENNIFER

Ah! Puis celui-là?


VINCENT

(Lisant)

"Bernie Flajins

est vraiment rendu poche."


JENNIFER

En plus, il y a 18 personnes

qui ont enlevé leur

"like" de la page Facebook

en une heure.


VINCENT

Oui... C’est donc bien plate!


JENNIFER

La réputation de Bernie est

ruinée à cause de Julie-Pier.

Il s’est même

fait huer, imagine!


VINCENT

Je m’excuse, là.

Je voulais juste que Julie-Pier

se sente mal d’avoir menti.

Mais pourquoi tu dis juste pas

que c’est toi, Bernie?


JENNIFER

Non, laisse faire.


VINCENT

Tu pourrais leur montrer

ton porte-folio et tout.


JENNIFER

Non, je veux garder ça secret

encore un bout.

Ça me prend plus de photos

pour le festival.


VINCENT

OK!


JENNIFER

Ah! Je pense que je sais

comment faire avouer

à Julie-Pier que c’est pas elle.


VINCENT

Ah oui?


JENNIFER

Mais j’ai besoin de toi.


VINCENT

OK!


Pendant ce temps, dans la salle des pas perdus, JULIEN B, ALAIN, MARIE et MME CARDINAL poursuivent leur conversation.


JULIEN B

Oubliez ça!

Moi, je reste dans le même

groupe avec Mme Cardinal.


ALAIN

Coudon!

(Rigolant)

Il vous aime donc bien!


JULIEN B

Bien, c’est que... elle est

full bonne comme prof.


MME CARDINAL

T’es bien gentil

de dire ça, Julien,

mais je pense que tes parents

ont raison.


MARIE

T’es mieux de pas être

dans la même classe

que ton kick, hein?


JULIEN B

Mais non! Je suis prêt

à travailler super fort,

même si je reste avec Mme Cardinal.


MARIE

Coudon! T’es donc bien attaché

à ton groupe, toi!


ALAIN

Elle te fait donc bien de l’effet, cette fille-là!


JULIEN B

Pas tant que ça, là!

Je ne vais plus me laisser

déconcentrer par elle.


MARIE

Julien...


JULIEN B

Je vais faire plein

de récup avec Mme Cardinal

pour me rattraper, hein?


MME CARDINAL

Bien, oui...

Mais tes parents sont...


JULIEN B

Et je suis prêt à en faire

tous les jours, hein?


MME CARDINAL

Si c’est ce qu’il faut,

ça va me faire plaisir, mais--


JULIEN B

Bon! Et mes parents

sont d’accord, hein?


ALAIN

Tu vas faire de la récup

tous les jours, toi?


JULIEN B

N’importe quoi pour m’améliorer!


MARIE

Ah...

Bien... OK, d’abord.

(S’adressant à MME CARDINAL)

Si ça vous dérange pas,

si c’est correct qu’il reste

dans votre groupe

pour le moment?


MME CARDINAL

Oui, oui, bien sûr.


JULIEN B

Yes!

(Célébrant en levant les poings au ciel)

Tchic-a-tchic-ah!

Je vais travailler

comme un malade, promis.


ALAIN

Bien... on te fait confiance.


MARIE ET ALAIN

Merci beaucoup!


MME CARDINAL

Ça fait plaisir.


MARIE

Merci.

Bye, mon loup!


MARIE flatte les cheveux de JULIEN B qui la repousse.


JULIEN B

OK, OK! Bye!


MARIE et ALAIN s’en vont.


MARIE

Je ne reconnais plus notre

fils depuis qu’il est en amour!

Hum, hum!


JULIEN B

(Souriant bêtement)

On la commence quand,

cette récup?

Pendant la retenue ou après?

Moi, c’est quand vous voulez.


MME CARDINAL

(Faisant signe d’attendre un peu)

Juste...


De son côté, JENNIFER et JULIE-PIER retournent au salon étudiant.


JULIE-PIER

(Étonnée)

Tu veux vraiment avoir

mes boulettes de papier?


JENNIFER

Bien oui! Moi, je les trouvais

vraiment hot!


JULIE-PIER

Bon, bien...


JENNIFER

Ah! Qu’est-ce que c’est ça?


VINCENT porte un masque et a rabattu sur sa tête son capuchon. Il parle d’une voix grave.


JULIE-PIER

Mais... t’es qui, toi?


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Bernie Flajins.


JULIE-PIER

Ah!


JENNIFER

Hein?

Attends, je comprends pas!


JULIE-PIER

C’est parce que c’est moi,

Bernie Flajins.


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

T’es pas plus Bernie Flajins

que Mona ou Mme Préfontaine.


JULIE-PIER

C’est quoi, le rapport?


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Bernie Flajins

voudrait jamais faire

une œuvre d’art

aussi laide que ça.

Je le sais, parce que Bernie Flajins,

c’est moi.


JULIE-PIER

(Soupirant)

Pfft!


JENNIFER

Hein?

Attends! Ça veut dire que t’as

menti toute la journée!


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Oui, madame!


JULIE-PIER

OK, j’ai menti!

Mais revenez-en, là!

C’était juste pour faire une joke. Ha!


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Elle est bonne.


JENNIFER

Moi, je t’ai crue!

My God, je me sens

tellement conne.


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Là, tu vas aller voir

tout le monde et tu vas leur dire

que tu niaisais et que t’es pas

le vrai Bernie, OK?


JULIE-PIER

(Quelque peu apeurée)

Oui, oui!


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Je veux pas que tu "scrapes"

ma réputation!


JULIE-PIER

OK, OK, c’est beau!


VINCENT

(Se faisant passer pour Bernie Flajins)

Bon, bien... bye, ma belle.


VINCENT s’en va aussitôt, sans que JULIE-PIER l’ait reconnu.


JENNIFER

Oh, my God!

C’était Bernie Flajins!


JULIE-PIER

Bien oui, hein?


JENNIFER

Hé, je me demande tellement

c’est qui!


JULIE-PIER

Il avait l’air d’un gars bâti,

hein, genre secondaire cinq?


JENNIFER

Ah, tu trouves?


JULIE-PIER

Ah oui!

Il était comme tellement

autoritaire et mature!


JENNIFER

Ah! Non, j’ai pas senti ça.


JULIE-PIER

As-tu entendu

comment il m’a appelée?

"Ma belle." Ah!

C’est vraiment mon genre, Bernie!


JULIE-PIER sort du salon étudiant pour essayer de retrouver celui qu’elle croit être Bernie Flajins. VINCENT, qui s’est débarrassé de son masque et de son chandail à capuchon, vient alors rejoindre JENNIFER au salon étudiant.


VINCENT

Puis? Elle m’a cru, hein?


JENNIFER

Oui. Ha! ha!

Ha...


VINCENT

Quoi? T’as pas

l’air contente.


JENNIFER

Je pense que Julie-Pier

a un kick

sur Bernie Flajins maintenant.


VINCENT

(Soupirant de découragement)

Ah non!


JENNIFER

Oui!


Fin épisode


MAUDE

(S’adressant au public de l’émission)

Viens sur le site!


MÉLANIE

(S’adressant au public de l’émission)

Il y a du nouveau

toutes les semaines.


L’adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par