Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Bouche à bouche

Mélanie constate l´attirance irrationnelle et immédiate de Maude pour William, un neveu de Mélany venu de sa lointaine province pour assister à un concert. Comme elle apprend que son amie n´a jamais posé ses lèvres sur une autre bouche, la voilà qui part en mission humanitaire : d´ici la fin de la journée, elle promet que Maude aura droit à son premier french ! Mais comme les tourtereaux ne sont pas férocement compatibles, elle aura fort à faire pour provoquer la fusion espérée. Hugo, qui voulait faire une surprise à Jacques, a plutôt bousillé son taille-haie, en se servant des recherches de Francis. Pour détourner l´attention de Jacques le temps de l´aider à réparer cette gaffe, Francis exagère l´imminent passage d´une queue d´ouragan sur la ville.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION



Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


MAUDE et STÉPHANIE sont au condo des Prud'homme, assises face à face dans la salle à manger. MÉLANIE regarde l'écran de son ordinateur portable.


MÉLANIE

Lui, il est parfait!

Puis lui aussi!

Oh! Oh, lui, il est cute.

Allô!


MAUDE se précipite de l'autre côté de la table pour voir de quoi MÉLANIE parle.


MAUDE

Mélanie! On est censées

améliorer la page Facebook

de mon roman, pas espionner

les photos de mes fans.


MÉLANIE

Mais quoi? Tu m'avais pas dit

que tu en avais des aussi cutes.

Il y en a même qui t'ont écrit

des petits messages personnels!


MAUDE

Ouin, j'ai pas eu

le temps de répondre.


MÉLANIE

Full gâchis, Maude!

Ta page Facebook,

c'est quasiment

une agence de rencontres

personnalisée.


MAUDE

J'ai jamais dit

que je me cherchais un chum.


MÉLANIE

J'ai jamais dit qu'on t'en

trouverait pas un dans le tas.


HUGO entre dans la maison des Beaucage. FRANCIS est dans la cuisine. HUGO tient un taille-haie électrique dans ses mains.


HUGO

Francis, il faut qu'on parle.


FRANCIS

Euh... Allô.


HUGO

Tes notes sur la propulsion mécanique,

c'est complètement n'importe quoi.


FRANCIS

Comment?

C'était pas clair?


HUGO

Super clair!


FRANCIS

Je t'ai même fait des schémas

pour que tu comprennes.


HUGO

Super beaux aussi.


FRANCIS

Donc, facile de comprendre

comment ça fonctionne...


HUGO

Super facile.


FRANCIS

Pourquoi tu dis

que c'est n'importe quoi?


HUGO

Parce que ça marche trop!


HUGO montre la partie coupante de son taille-haie et remarque que la bande est maintenant courbée.


FRANCIS

Hum... Je pensais

que tu me les avais demandées

pour réviser l'examen de physique?


HUGO

Pas vraiment, non.


Au condo des Prud'homme, MÉLANIE continue de faire l'inventaire des garçons qui ont commenté la page Facebook de MAUDE.


MÉLANIE

Lui, trop petit.

Lui... Trop moyen.


MAUDE

Mélanie!

On n'est pas ici pour ça!


MELANY entre dans la maison.


MELANY

Coucou, me voilou.


MAUDE

Salut!


MELANY

Salut, Maude.

(S'adressant à MÉLANIE)

William devrait arriver dans pas

longtemps, t'as pas oublié?

Il faut que je passe

à la pharmacie,

je me suis levée pleine

de courbatures ce matin.


MAUDE

William?


MÉLANIE

Ouin, son neveu de Kapuskasing.


MELANY

Il vient en ville pour voir

un show. Mélanie lui a promis

de lui tenir compagnie

durant la journée.


MÉLANIE

J'ai promis ça, moi?


MELANY

Ça, puis d'arrêter

de faire la baboune.

À tantôt, Pepito!


MELANY s'en va.


MAUDE

Voyons! Il est si pire

que ça, son neveu?


MÉLANIE

Comme à peu près tout

ce qui est parent avec elle.

Te rends-tu compte?

Il vient en ville pour voir

un show des Lézards

Lépreux, imagine!


MAUDE

Ah, ouache!


MÉLANIE

Avoue!

Bon, oublie ça,

on parlait des gars.

Ah! Qu'est-ce que tu penses de lui?


MAUDE

(Grimaçant)

Oh...


Chez les Beaucage, FRANCIS jette un œil sur le taille-haie amoché.


FRANCIS

Les notes que je t'ai passées,

c'est pour un moteur de fusée!

C'est écrit dessus!


HUGO

Ah... OK, c'est pour ça

qu'il a fait plein d'étincelles

avant de s'envoler et s'écraser

dans la cour des voisins.


FRANCIS

Monsieur Fraser va t'égorger.

Tu sais à quel point

il tient à ses outils.


HUGO

À moins que tu sois

capable de faire un schéma

pour réparer un moteur

de taille-haie turbo?


FRANCIS

Ça se fait pas comme ça.

Il faut que j'étudie le modèle,

que je fasse des calculs,

des tests...


HUGO

Es-tu capable d'arranger

ça genre bien vite,

avant que Jacques revienne,

mettons?


FRANCIS

Il va être là vers quelle heure?


HUGO

Vers... Il m'a laissé

un message, justement.


HUGO fait jouer le message vocal de JACQUES.


JACQUES

Salut, Hugo, c'est moi. Euh...

Juste pour te dire de pas

trop te presser pour ma haie.

Ma cliente vient d'annuler

notre rendez-vous,

puis comme il fait beau,

je vais rentrer direct

à la maison pour faire ça

moi-même. À tantôt!


HUGO

Hopelaye...


FRANCIS

OK...


HUGO

On est pas mal pressé,

nous autres.


Chez les Prud'homme, MÉLANIE répond aux commentaires des admirateurs de MAUDE.


MÉLANIE

"Cher Barthélémy Cantin,

merci pour ton message.

Si tu voulais me rencontrer,

je pourrais signer ton roman

et plus si affinités.

Maude A-F coeur coeur".


Pendant que MÉLANIE écrit, MAUDE sert des breuvages.


MAUDE

Je suis vraiment

pas sûre, Mélanie.


MÉLANIE

Mais quoi? C'est

en plein ton genre de gars!


MAUDE

Tu trouves?


MÉLANIE

Mais oui! Attends!

Tu m'as dit: "un peu intello".

Il porte des lunettes.

Tu m'as dit: "propre". Il porte

une chemise sur sa photo.

Tu m'as dit: "il faut

qu'il aime les livres."

Il cite Victor Hugo

dans un de ses statuts.


MAUDE

Mais c'est pas un peu direct

de lui envoyer ça par Facebook?

"Et plus si affinités,

coeur coeur"?


MÉLANIE

Mais non!

Tu veux pas le marier,

tu veux juste le rencontrer!

Et si possible, le frencher...


MAUDE

Oh, ça va un peu vite...



MÉLANIE

Mais quoi? C'est pas comme

si c'était ton premier french.


MAUDE

(Un peu mal à l'aise)

Oui...


MÉLANIE

My God!

C'est ton premier french!

Maude!

Eille, une chance

que j'existe pour te déniaiser!


MAUDE

Mais oui, dit la fille qui a

déjà frenché plein de fois.


MÉLANIE

Maude, j'ai déjà joué

à la bouteille, OK?

Puis on parlait pas de moi,

on parlait de ton cas.


MAUDE

J'aime pas ça quand tu dis

que je suis un cas.


MÉLANIE

OK. Laisse-moi faire.

Cher Barthélémy Cantin,

je rêve de te connaître

encore mieux..."


MAUDE

Non! OK! Il est cute, mais on

sait pas s'il est intelligent.

J'ai mes standards, quand même.


MÉLANIE

"Si nous nous rencontrions,

nous pourrions jaser

de nos livres préférés

avant de frencher."


MAUDE

N'écris pas ça!


MÉLANIE

Mais quoi?


WILLIAM fait son entrée dans le condo.


WILLIAM

Coucou, me voilou!


MÉLANIE

Bon, le neveu...


MAUDE tombe immédiatement sous le charme.


WILLIAM

Allô, ma plus belle fausse

cousine de la Terre.

Tu viens pas me faire

une grosse colle?


MÉLANIE

Je pense pas, non.


MAUDE

(S'adressant à MAUDE en tendant la main)

Salut! Moi, c'est William.


MAUDE se lève avec précipitation en laissant tomber sa chaise.


MAUDE

Moi, c'est... Moi.

Maude. Maude, c'est mon nom.

Je voulais dire Maude,

mais j'ai dit "moi".

Mais c'est Maude, mon nom. Maude.


WILLIAM

Ah... Enchanté.


HUGO et FRANCIS entrent dans la maison des Allard-Fraser pour se dépêcher à réparer le taille-haie avant l'arrivée de Jacques.


HUGO

Pfiou! On est

arrivés avant lui!


FRANCIS

Trouve quelque chose pour

détourner son attention,

je vais essayer de trouver

quelque chose pour réparer ça.


La porte d'entrée s'ouvre. C'est JACQUES qui arrive.


HUGO

Cache ça!


FRANCIS se dépêche de se cacher avec l'appareil derrière le comptoir de cuisine.


HUGO

Youhou!


JACQUES

Es-tu un gars en congé, toi?


HUGO

Hé, hé! Mon Jacques!

La belle surprise, toi!


JACQUES

J'habite ici, tu sais.


HUGO

Non, je voulais dire que...

chaque fois que je te vois,

c'est comme une fête!


Un bruit provient de la cuisine et JACQUES tente de voir ce qu'il s'y passe.


JACQUES

T'es pas tout seul?


HUGO

Non, je suis avec mon buddy,Francis.


FRANCIS

(Sortant de derrière le comptoir)

Allô!


JACQUES

Salut!


FRANCIS

Je passais par chez vous,

parce que...


HUGO

Parce que...


FRANCIS

J'aurais besoin

de votre tournevis spécial

pour réparer mon...

Mon panier de scooter.


JACQUES

Mais là! T'aurais bien plus

de chances de trouver ça

dans le garage, un tournevis!


HUGO

C'est ce que je lui disais,

il me croyait pas.

Sacré Francis!


JACQUES

Vas-y, gêne-toi pas,

mais tu me le rapportes.

Mes outils, c'est comme mes enfants.


HUGO

Ses enfants...


FRANCIS

Comme si je le savais pas!


JACQUES

Pendant que t'es là,

me rapporterais-tu

mon taille-haie électrique,

s'il te plaît?


HUGO

Le taille-haie mérite mieux

qu'un gars qui a sué.

Hein, mon Jacques?

Va prendre ta douche,

tu vas te sentir mieux

puis meilleur.


JACQUES

OK. Je vais prendre une

douche, me changer, je reviens.


HUGO

OK. D'habitude, ça lui prend

10 minutes pour se doucher.

As-tu assez de temps?


FRANCIS

Mais là! Je m'appelle pas

Harry Houdini, franchement!


HUGO

Bon... On va faire quoi

pour le tenir occupé ailleurs?


FRANCIS

(Réfléchissant)

Hum...

Je sais! J'ai juste besoin de l'ordi!


Chez les Prud'homme, MAUDE est complètement hypnotisée par WILLIAM.


WILLIAM

Ha! Ha! Non,

vous auriez dû voir ça!

(Comme dans un rêve)

On était 4, 5 bozos,

pognés dans une tente, avec

un précipice juste en avant.

Écoute, il y avait un ours

qui a bouffé notre lunch.

En tout cas, on "freakait" bien raide.


MÉLANIE de son côté bâille sur le divan.


MAUDE

T'en fais souvent... du camping?


WILLIAM

Moi? Un vrai gars de bois!

Louis Riel puis moi, c'est pareil.

On tripe fort, fort sur la nature.


MÉLANIE

Maude aussi adore le camping.

Depuis... quoi?

Cinq minutes?


MAUDE

Ouais... J'aime ça.


WILLIAM

Elle est bien cool,

ton amie, Mélanie.

Eille, moi, je vais aller

porter mon sac dans la chambre

à matante, c'est par où?


MÉLANIE

(Pointant la direction)

C'est juste la deuxième porte, là.


WILLIAM

(Se levant)

Deuxième? OK.


MÉLANIE se lève et s'assoit près de MAUDE.


MÉLANIE

Oh boy!S'il te fait

autant d'effet que ça,

le gars des bois, c'est clair

qu'on le laisse pas partir d'ici

avant que tu l'aies frenché.


MAUDE

Mais... je saurais pas

comment faire.


MÉLANIE

Arrête! C'est super facile!

OK. Tu commences doucement,

comme si tu mangeais

une clémentine.


MAUDE

OK...


MÉLANIE

Puis là, s'il sort la langue,

t'as deux options:

tu tournes avec d'un bord

ou de l'autre

ou tu fais la technique du 8.


MAUDE

Qu'est-ce que tu veux dire?


MÉLANIE

Mais là, Maude! Un 8!

Je veux dire...

Un 8...

(Faisant des 8 avec sa langue sortie)

En tout cas, tu verras bien.


WILLIAM

(Revenant vers le salon)

Eille, Maude!

Toi qui tripes sur le camping,

regarde le beau cadeau

que j'ai gossé pour matante

à ma dernière randonnée.


MAUDE

Oh! C'est du sapin?


WILLIAM

Un écureuil en sapin, ouais.

C'est beau, hein?


MAUDE

Ah... Ouais...


WILLIAM

(Respirant la branche de sapin)

Ah! La nature...


MÉLANIE

Ouais! OK! Moi, je vais

aller classer mes bas

par ordre de couleur

dans ma chambre,

ça risque de prendre

un petit peu de temps.


WILLIAM

Ah! On pourrait

faire ça en gang, cousine!

Je suis sûr qu'on aurait du fun!


MÉLANIE

Non. Mais non, voyons donc!

Reste avec Maude!

Vous avez l'air d'avoir

tellement de fun ensemble!


WILLIAM

Je pourrais te raconter

la fois où j'ai chanté en duo

avec un hibou

dans les Gorges du Vermont

pendant que j'étais moniteur

de camp d'été. Tu vas capoter!


MÉLANIE

Eille, écoute.

Fais ça, elle tripe déjà.

OK! Salut!


WILLIAM

(S'assoyant près de MAUDE)

Mais... Je dis ça, mais...

(Comme dans un rêve)

Tu pourrais

aussi me parler

un peu de toi, Maude...


MAUDE

Moi?


MELANY rentre à la maison.


MELANY

Coucou, me revoilou!


WILLIAM

Ah bien! Si c'est pas

matante préférée!

Eille! Viens là, que je te fasse

une grosse colle.


MELANY

(Levant les bras pour freiner l'élan de WILLIAM)

Non!


Chez les Allard-Fraser, FRANCIS construit un faux site de météo sur l'ordinateur de la maison.


FRANCIS

Alerte ouragan,

la carte du Québec,

le design... OK,

c'est bon, c'est bon.

C'est presque prêt,

ça prend juste un nom.

Ç'a tout le temps des noms,

ces affaires-là.


HUGO

Euh... Je sais pas...


JACQUES descend en vitesse de l'étage.


HUGO

Oh, la la! Francis!

On risque la catastrophe!


JACQUES

Qu'est-ce qui se passe?


HUGO

Euh... C'est... C'est Rolande!


FRANCIS

Oui... Euh... Rolande!

C'est un ouragan.


HUGO

Un ouragan avec une queue!


FRANCIS

Ouais! Le site de la météo

nous annonce que la queue de l'ouragan

Rolande va nous passer

au-dessus de la tête, d'ici

la fin de l'après-midi, regarde!


JACQUES

T'es pas sérieux?


HUGO

Alerte rouge, mon Jacques.

Ç'a n'a plus de bon sens.


JACQUES

J'ai pas entendu parler de ça.

Il faisait super beau, tantôt!


FRANCIS

Ça arrive comme ça,

sans qu'on s'y attende.

Ça peut nous tomber

sur la tête n'importe quand.

Je vais appeler ma famille

pour les avertir.


JACQUES

(Prenant son téléphone)

Stéphanie est avec Julien--


HUGO

Non, c'est déjà fait!

Elle est en sécurité.

Pour ta haie, il serait peut-être bon

d'oublier ça pour aujourd'hui.


JACQUES

Je vais quand même

appeler Maude.


HUGO

All right! On va s'enfermer

ici puis jouer aux cartes!

Puis toi, Francis, tu vas aller

te cacher dans le garage.


JACQUES

Mais là! Francis peut rester

ici s'il veut.


FRANCIS

En fait, le meilleur plan,

ce serait que je reste ici

pour rassurer Maude

quand elle va revenir,

puis vous, vous allez

chercher ce qu'il faut

à la quincaillerie.

Hein, Hugo?


HUGO

La quincaillerie?

Pour la haie?


FRANCIS

Mais non! Pour acheter

ce qu'il faut pour barricader

les fenêtres!

Vous avez le temps, l'ouragan

frappera pas tout de suite.


HUGO

On a le temps en masse,

on pourrait même s'acheter

une patate si tu veux

en chemin!


JACQUES

Comment ça, une patate?


FRANCIS soupire en voyant partir HUGO et JACQUES.


Chez les Prud'homme, MAUDE est toujours sous le charme de WILLIAM pendant que MELANY raconte une anecdote dans la cuisine.


MELANY

J'étais en route

vers la pharmacie,

je tourne le poste sur ma radio.

(Imitant des voix confuses)

Et là, j'entends:

"bactérie entérocoque"


WILLIAM

(Comme dans un rêve)

C'est quoi, cette bibitte-là?


MELANY

Si j'ai bien compris,

c'est une bactérie

qui fait des ravages

dans certaines écoles.

La pharmacienne aussi en avait

entendu parler.


MAUDE

Puis qu'est-ce qui arrive

si on l'attrape?


MELANY

Premier symptôme:

courbature.

Je me suis levée raquée,

moi, ce matin.

Normal: je passe ma vie

dans les écoles.


WILLIAM

(Se levant, un peu sur le pied d'alerte)

Puis... C'est bien

contagieux, ou...


MELANY

Ils savent pas,

ils font des tests,

mais on prendra pas de chance.

Je vais désinfecter toute la

place. Vous autres, mettez ça.


MELANY tend une boîte de masques chirurgicaux.


WILLIAM

Avec ça, t'es sûre qu'on est

safe?


MELANY

Ta matante est infirmière,

champion.


WILLIAM enfile un masque.


WILLIAM

(Soupirant)

Protégé, pfiou!


Le téléphone de MAUDE reçoit une notification.


WILLIAM

(Glissant la boîte de masques vers MAUDE)

Maude, toi aussi.


MAUDE

Euh... Non, pas besoin.

Mon père vient de me dire

de retourner chez nous.


MELANY

Bye! Va me chercher

un seau puis la moppe

dans la salle de bains,

s'il te plaît.


WILLIAM

OK, matante!


MAUDE

(S'adressant à MELANY)

Vous direz à Mélanie...

Laissez faire.


MELANY

Une chance que Jean-Pierre

puis les jumeaux

étaient partis au zoo,

ce matin.


WILLIAM apporte un seau et une moppe. MÉLANIE sort de sa chambre et aperçoit MELANY et WILLIAM avec leurs masques.


MÉLANIE

Mais voyons!

C'est quoi la science-fiction

tout d'un coup?


WILLIAM

Mets un masque!


MÉLANIE

Euh, excuse, non.

Maude est où?


WILLIAM

Eh bien...


MÉLANIE

Tu l'as laissée partir?


MÉLANIE soupire de découragement.


FRANCIS est toujours chez les Allard-Fraser en train de réparer le taille-haie.


Une notification avise FRANCIS d'un message entrant d'HUGO.


HUGO

(Par message texte)

Ça avance-tu?


Un autre message entre.


HUGO

Pis là?


FRANCIS

(Parlant tout seul)

Hugo, t'es fatigant!


MÉLANIE entre dans la maison des Allard-Fraser au moment où FRANCIS se lève un peu exaspéré.


MÉLANIE

Allô!

(Apercevant le taille-haie abîmé)

OK, Francis,

dépose ton arme doucement!


FRANCIS

Allô, Mélanie.

(Voyant WILLIAM entrer)

Salut!


MÉLANIE

Ah oui!

William, Francis.

Francis, William.

Qu'est-ce que tu fais ici, toi,

à part me faire des peurs?


FRANCIS

Eh bien, je suis des cours

de poterie, ça paraît pas?

Non, j'essaye de réparer

cette affaire.


WILLIAM

C'est la même marque que

ma chainsaw, ton taille-haie.


FRANCIS

Ah ouin?


WILLIAM

Coudonc!

As-tu essayé de couper

un tronc d'arbre avec ça?


FRANCIS

Euh... Longue histoire.


WILLIAM

Montre donc voir.


FRANCIS

Si t'es capable de me réparer ça,

tu vas devenir mon nouveau meilleur ami.


MÉLANIE

Tu vois! T'as bien fait de venir ici.

Maude est où?


FRANCIS

Dans sa chambre.


MÉLANIE

Cool! Prenez votre temps, les gars.


WILLIAM

Ah... OK, ouin. Ça doit

se trouver quelque part,

un ratchet avec un box 3-8.


FRANCIS

Sûrement dans le garage.

C'est là que monsieur Fraser

range ses outils.


WILLIAM

OK, cool.


MÉLANIE entre dans la chambre de MAUDE à l'étage.


MÉLANIE

Eh! Je t'ai promis quoi, moi,

avant la fin de la journée?


MAUDE

Bof...


MÉLANIE

Il y a pas de bof, OK?

Si je m'occupe pas de ton cas,

tu vas faire grimper

la moyenne des jeunes

qui ont jamais frenché.


MAUDE

Puis? C'est grave, ça?


MÉLANIE

Grave? Mets-en, que c'est grave!

Tu vas faire honte

à toute notre génération.


MAUDE

Mais je ne suis vraiment plus

certaine que je veux faire ça

avec un gars qui parle juste

d'écureuils puis de randonnées.


MÉLANIE

T'es tellement pas mieux!

Quand il est près de toi,

t'es même pas capable de faire

des phrases complètes.


MAUDE

(Grimaçant)

Pfff... Non!


MÉLANIE

Maude, c'est pas dans ta tête,

ce qui se passe.

C'est dans tes hormones.

Ça s'explique pas,

puis c'est ça qui est beau.

Envoye, vas-y!


MAUDE

Où?


MÉLANIE

Eh bien, en bas! Il est là.


MAUDE

Hein? Il est chez nous?

Mais pourquoi tu me l'as pas dit

avant? Je fais quoi, moi?


MÉLANIE

Laisse-le parler: il adore ça.

Puis remontez ici tous les deux

dans à peu près 5 minutes.

Je vais t'arranger ça,

les points communs, tu vas voir.

Envoye, vas-y!


MAUDE descend et rencontre son père qui entre dans la maison en arrivant au bas de l'escalier.


MAUDE

Qu'est-ce qui se passe?


JACQUES

Je suis content que tu sois

revenue, cocotte.


HUGO

Rolande s'en vient.


MAUDE

Qui?


HUGO

Un ouragan avec une queue.

Francis est où?


WILLIAM

(Remontant du garage)

Il est dans le garage.

On attend un ouragan pour vrai?

Coudonc, il s'en passe

donc des affaires en ville.


JACQUES

Euh... Enchanté?


MAUDE

(Rêveuse)

C'est Will...iam.


WILLIAM

(Tendant la main)

Le cousin de Mélanie.


JACQUES

(Observant MAUDE)

Eh! Salut, Will-iam.


HUGO

Bon, mon Jacques,

pogne ton bout,

on va aller mettre ça

devant la fenêtre du salon.


JACQUES

Ça me fait rien, mais

il me semble que ça serait mieux

de placarder les fenêtres

à l'extérieur pour protéger

les vitres, non?


HUGO

Tu penses?


JACQUES

Eh bien... Oui.


WILLIAM

Un ouragan... C'est fort.

(Comme dans un rêve)

Oui, ça casse tout

sur son passage, pfou!


MAUDE

Ouais... Personne s'y attend,

puis ça frappe.

Je veux dire, ça t'attire.

Tu sais pas pourquoi

ça te tombe dessus,

mais c'est ça qui est beau.

Veux-tu visiter...

le reste de la maison,

Will-iam?


WILLIAM

Ouais, non.

Le mieux, ce serait que j'aille

avertir matante en personne.

Une bactérie, Rolande,

grosse journée pour elle!


WILLIAM sort de la maison pendant que JACQUES et HUGO rentrent.


JACQUES

Je vais chercher mes outils.


HUGO

Non, j'y vais.

Vérifie s'il y a de la bouffe en cannes.


JACQUES

Pourquoi faire?


HUGO

Survivre à l'ouragan.


JACQUES

Voyons donc, ça va pas

durer des jours, cet ouragan.


MAUDE remonte dans sa chambre


HUGO

Ça dépend... Peut-être que Francis

le saurait, lui?


FRANCIS

(Remontant du garage)

Le saurait quoi?


HUGO

Qu'est-ce qui se passe

avec Rolande?


FRANCIS

Ah! Ouin, Rolande. Euh...

Rolande va passer au-dessus

du Nunavut, finalement.


HUGO

Youhou!


JACQUES

On est corrects!


HUGO

As-tu réussi ou pas?


JACQUES

Réussi quoi?


Chez les Prud'homme, MELANY est obsédée par la désinfection du condo. Elle porte une combinaison, un masque et de gants et s'enduit de solution antibactérienne. WILLIAM arrive.


WILLIAM

Matante! Tu sais pas

ce qui s'en vient?


MELANY

Ça se rapproche, c'est ça?

Dis pas un mot tant que tu t'es

pas désinfecté les mains.


WILLIAM

Non, c'est pire qu'une bactérie, OK?


MELANY

Pas une épidémie, quand même?


WILLIAM

Un ouragan!


MELANY

Ah, c'est rien, ça!

Reste là.


MELANY vaporise de désinfectant WILLIAM.


WILLIAM

Voyons...


WILLIAM éternue et tousse.


MELANY

Ta face dans ton coude,

quand tu tousses!

Remets-toi du désinfectant

sur les mains,

t'as toussé dans tes mains!


WILLIAM peine à respirer l'air ambiant.


MELANY

Ça va?


WILLIAM

C'est... C'est con.

Je suis un petit peu étourdi.


MELANY

As-tu mal au coeur aussi?


WILLIAM

Un petit peu, ouais.


MELANY

On prendra pas de chance,

enlève-moi ce linge,

je vais aller le laver.


WILLIAM

OK, mais laisse-moi

juste mon cellulaire, OK?

Je vais aller voir sur Internet

si mon show est annulé ou pas.

Comme ça, t'as entendu

parler de Rolande?


WILLIAM commence à enlever ses vêtements.


MELANY

Mais là! Il est pas question

que t'ailles à ce show-là

et risquer de contaminer

des centaines de personnes.

(Soulevant son masque)

C'est qui ça, Rolande?


WILLIAM

Hein?


Chez les Allard-Fraser, MAUDE entre dans sa chambre. MÉLANIE est debout sur le lit.


MAUDE

Oh... Euh... Je pensais

être entrée dans ma chambre,

mais j'ai dû me tromper.


Des chandelles de couleur sont allumées sur le bureau et MÉLANIE a tamisé l'éclairage.


MÉLANIE

Aimes-tu ça? En tout cas,

je suis certaine que William

va adorer ça.


Sur le mur MÉLANIE montre les affiches qu'elle a fixé.


MÉLANIE

Regarde: c'est

des randonnées célèbres!

Le Kilimandjaro,

le Machu Picchu.


MAUDE

Tu pourrais aussi ajouter

une grosse pancarte qui dit:

"Maude veut te frencher!"

Franchement, Mélanie!

Des chandelles!


MÉLANIE

OK, Maude. Le gars

vient de région, hum?

Ça se peut qu'il ait pas

les mêmes références que nous,

puis comme t'es incapable

de parler quand il approche...

D'ailleurs, il est où?


MAUDE

Reparti chez vous après

m'avoir ignorée.


MÉLANIE

Quoi? Tu veux dire que...

j'ai tout redécoré

ta chambre pour rien?


JACQUES frappe à la porte et entre sans attendre.


JACQUES

Maude, je me demandais si--


MÉLANIE

Bonjour, monsieur Fraser.


JACQUES

Si t'allais mieux?


MAUDE

Oui, oui, oui!

En fait, les chandelles,

c'était pour l'ouragan,

au cas où on aurait manqué

d'électricité.


MÉLANIE

Quel ouragan?


JACQUES

Mais là, pas besoin

de vous inquiéter:

Rolande va passer au-dessus

du Nunavut, finalement.

Mais bravo pour les chandelles:

c'est le genre de réflexe

qui peut te sauver la vie

en cas de panne, ça.


JACQUES sort de la chambre.


MÉLANIE

Mais oui! Te sauver la vie!

C'est ça!


MAUDE

On ferait mieux d'arrêter

ça tout de suite,

avant que je m'humilie

complètement.


MÉLANIE

Non, non, non!

J'ai une meilleure idée!


MAUDE

Le contraire

m'aurait étonnée...


MÉLANIE

Maude, veux-tu frencher,

oui ou non?


MAUDE

Mais...


MÉLANIE

OK! Tu veux!

On a encore le temps avant que

William parte pour son show.


MAUDE

Oh non, tu vas quand même pas

me forcer à aller voir

Les Lézards Lépreux avec lui?


MÉLANIE

Non, on va utiliser

ma méthode infaillible.

Toi, tu frenches d'ici une heure

ou je m'appelle pas

Mélanie Prud'homme.


JACQUES est maintenant au salon avec HUGO et FRANCIS.


JACQUES

OK. Si je récapitule,

au lieu de m'avouer que t'avais

fait une grosse niaiserie,

t'aimais mieux inventer une plus

grosse niaiserie encore?


HUGO

Avoue que c'était crédible,

Jacques! Rolande!


JACQUES

J'ai dû avoir l'air fou

à la quincaillerie,

en train d'acheter de quoi

me protéger d'un ouragan, hein?


HUGO

Pas fou, pré-voyant.


FRANCIS

Monsieur Fraser,

il faut voir ça du bon côté:

j'ai réussi à réparer le moteur.

Ce taille-haie, il est encore

bon pour un autre dix ans.

Minimum!


JACQUES

Ouais, OK.

On va dire que c'est un mal pour un bien.

C'est pas que je vous aime pas,

les gars, mais j'ai rendez-vous

avec ma haie dans la cour.


HUGO

Non, pas dans la cour!


JACQUES

Pourquoi? Tu vas me dire

qu'il y a un tsunami?


HUGO

Pas exactement.

(Soupirant)

Il faut que je te dise...

OK, bouge pas, je reviens.


JACQUES

Quoi encore?


Chez les Prud'homme, MELANY retire sa combinaison et son masque.


MELANY

Eh bien! Tout ça pour ça!


WILLIAM

On est corrects?


MELANY

Oui. Aux dernières nouvelles,

ils disent que la bactérie entérocoque

est complètement inoffensive.


WILLIAM

On n'est pas infectés?


MELANY

Mais non.

J'y pense, ç'a doit être

à cause de mes trois heures

de water-polo d'hier,

si je me suis levée raquée

de même. On n'a plus 20 ans!


WILLIAM tient son téléphone à l'oreille.


WILLIAM

Ouais. Mais...

Ça veut dire que je vais pouvoir

récupérer mon linge, ça?


MELANY

Mais oui! Je vais le chercher

dans la sécheuse.

J'ai mis de la lavande.

Tu vas sentir bon pour ton show.


WILLIAM

C'est s'il y a un show,

ils répondent même pas

au téléphone.

(Parlant au téléphone)

Oui! Allô?

C'est ça, je me demandais

s'il y avait toujours un show

des Lézards, ce soir, malgré Rolande?

Quoi? Vous avez jamais entendu

parler de l'ouragan Rolande?

Non, c'est pas une blague,

madame.


MÉLANIE entre avec MAUDE.


MÉLANIE

OK! Là, tu te laisses faire,

puis tu parles pas, comme ça,

ça va t'éviter de bafouiller.


MAUDE

Je bafouille pas!

(Apercevant WILLIAM en bobettes.)

Will...


MÉLANIE

Oh, my God,William!

Maude s'est fait piquer

par une abeille, elle fait

une réaction allergique!


WILLIAM

(Se précipitant sur MAUDE)

Oh! Attends, attends!

Tu ne respires plus?


MÉLANIE

C'est ça: elle ne respire

plus! T'auras pas le choix:

il faut absolument que tu lui

fasses le bouche-à-bouche.


WILLIAM

(Reculant d'un pas)

Eh oh, comment ça?


MÉLANIE

T'es sauveteur, tu dois

connaître les premiers soins!

Enweye, go, go!

Go, go, go!


WILLIAM soulève MAUDE et la transporte jusqu'au divan. MAUDE tend les lèvres et WILLIAM se penche en ouvrant la bouche.


MELANY

(Revenant au salon)

Voyons! Qu'est-ce qui se passe?


WILLIAM

Maude fait une réaction

allergique aux abeilles!


MÉLANIE

Non, Mélanie! Pas besoin d'aide,

tout est sous contrôle!

William, go!


WILLIAM

Quand même!


MELANY fouille dans sa trousse et accourt vers MAUDE avec un Epipen.


MELANY

Tasse-toi.


MÉLANIE

Qu'est-ce que tu fais?

Non! Oh, my God!


MAUDE se redresse en poussant un cri.


Chez les Allard-Fraser, FRANCIS est toujours au salon avec JACQUES. HUGO revient de la cour avec un seau rempli de débris.


HUGO

Quand le taille-haie turbo

s'est envolé chez le voisin,

il s'est comme un peu pogné

dans la corde à linge.


JACQUES

Pas grave, Hugo. Ça se remet

facilement, une corde à linge.


HUGO

Je veux dire...

C'est pas mal pogné dedans le linge.


HUGO sort la corde à linge à laquelle des vêtements abîmés sont encore accrochés.


JACQUES

Oh... Misère.


FRANCIS

Ça fait qu'il est vraiment

parti comme une fusée?


HUGO

Inquiète-toi pas, mon Jacques,

parce que moi puis Franckie boy,

on est des pros de la couture!


JACQUES

Ah ouin?


HUGO

Oui! Oui, monsieur.

Dis-lui donc!


JACQUES

Toi, ça? Non, va pas là-dedans.


Pendant ce temps, MAUDE se rassoit sur le divan chez MÉLANIE.


MAUDE

J'ai... pas besoin d'une piqûre.


MELANY

Mais oui! Ç'a plus l'air

d'une petite attaque de panique

que d'une allergie, ton affaire.


WILLIAM

Ça doit être l'ouragan Rolande

qui t'a mise tout à l'envers.


MÉLANIE

Il y en a pas d'ouragan,

William!

Tu comprends vraiment

tout de travers!


WILLIAM

Pantoute. Je pense que

j'ai très bien compris

ce qui se passe ici.


MÉLANIE

Ça m'étonnerait beaucoup, ça.


WILLIAM

Euh, matante?

Merci pour ton aide.


WILLIAM

(S'adressant à MELANY et MÉLANIE)

Les filles, j'aimerais parler

seul à seul avec Maude,

ça se peut?


MÉLANIE

Mais oui! Hein?

Mélany, viens-t'en.

On va aller classer mes bas

par ordre de couleur.

Viens-t'en, viens-t'en!

Ça va être super le fun!


WILLIAM

(S'assoyant à côté de MAUDE sur le divan)

Ouais... Hum...

J'ai compris

ce que tu voulais, Maude.


MAUDE

Oui?


WILLIAM

Ouais... Mais...

Est-ce que je pourrais

te parler avec mon fond?


Plus tard, MÉLANIE rejoint MAUDE au salon et MELANY raccompagne WILLIAM à la porte.


MELANY

À tantôt, mon snoreau.

Puis bon show, Pépito!

Regardez s'il est fin,

mon neveu: il m'a fait

un chevreuil en épinette.


MAUDE

C'est un écureuil en sapin.


MELANY

Je l'aime assez: je vais

le mettre sur ma commode.


MÉLANIE

Puis? Il frenche aussi

bien qu'il gosse le bois?


MAUDE

Eh bien...


MÉLANIE

Avoue que la technique

du 8, ça marche.

Puis l'image de la clémentine,

c'est vraiment ça!


MAUDE

Arrête, Mélanie.

Tu t'y connais pas plus

en frenchs que moi,

puis je le sais.

William et moi,

on s'est pas embrassés.


MÉLANIE

Même pas un peu?


MAUDE

Disons que je suis pas

la seule à faire monter

la moyenne des jeunes

qui ont pas frenché.


MÉLANIE

Attends. Tu vas pas me dire

que... lui non plus?


MAUDE

Ouais. Il se réserve pour

la femme de sa vie, qu'il dit.

Il pense qu'il va

la trouver dans la forêt,

puis que ça va être magique.

Il m'a dit que je devrais faire pareil.


MÉLANIE

Aller dans le bois?


MAUDE

Non! Non, attendre le bon gars.


MÉLANIE

Ah... Bon!

(Prenant son ordinateur portable)

On a du travail si on veut

te trouver un autre prospect.


MAUDE

Mélanie, t'es vraiment

pas obligée...


MÉLANIE

Non, arrête. Je suis certaine

que dans tes centaines de fans,

on va bien finir

par trouver un gars de bois

un peu littéraire prêt à te

frencher avant tes 20 ans. Go!


MELANY revient dans le salon.


MELANY

(Parlant de son sapin)

Ça sent la mort ces petites bêtes, là.


Fin épisode


VINCENT s'adresse au public de l'émission.


VINCENT

Salut! T'as envie de t'amuser?

Viens rejoindre la gang

sur le site de Subito Texto!

Ça va être vraiment cool!


L'adresse Internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par