Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Amour et éprouvettes

Vincent stresse Francis en lui demandant s´il a prévu quelque chose de spécial pour sa première journée en tant que couple avec Audrey. Francis essaie d´entraîner Audrey dans son monde et réserve une journée de laboratoire pour une expérience mystérieuse, qui ennuie un peu Audrey et manque de l´asphyxier ! Après une discussion à coeur ouvert, Audrey rassure Francis : elle comprend qu´il manque d´expérience de couple et va se montrer patiente ! Vincent n´a personne pour l´accompagner au bal, tandis que Sierra dit non à des gars pour ne pas leur donner de faux espoirs. Pour rendre service à son amie – dit-il – il profite de son statut de co-président pour changer la façon de faire des bals étudiants : tirage au sort pour matcher les solitaires, puis tirage d´un prix pour les esseulés… Mais personne n´aime ses idées.



Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d’ouverture


Titre :
Subito texto


Dans les couloirs de l’école Victoire-Desmarais, VINCENT marche en parlant au téléphone.


VINCENT

Tu veux pas m’accompagner

au bal toi non plus?

(Riant)

Ha! ha! Oui, oui, "toi"!

"Toi non plus!"

Ha! ha! C’est ça.

Je demande ça à toutes

les filles, hein?

Ha! ha! ha!

Bon, excuse-moi,

c’est parce que

j’ai une autre personne

sur une autre ligne.

OK, oui. Bye. Bye. Bye!


VINCENT raccroche en soupirant. Il s’assoit sur un banc et raye un nom sur sa liste comportant les noms suivants : Bianca, Jade, Virginie, Lily Rose, Annik, Annabelle, Kim et Camille. Camille étant le seul nom qui n’est pas encore rayé.


FRANCIS accompagne AUDREY à l’école en la tenant par la main. Le couple s’arrête tout près du banc où VINCENT est assis.


AUDREY

Bon! On dîne ensemble?


FRANCIS

Oui.


AUDREY

(Embrassant FRANCIS)

Ha!


FRANCIS

À tantôt!


VINCENT

Oui, oui, oui... Ç’a l’air de

bien aller, toi et Audrey?


FRANCIS

Ah bien, oui. C’est la

première journée, en plus.

Tu sais c’est quoi.


VINCENT

Bien non, pas vraiment.


FRANCIS

Non, c’est vrai, excuse.

Je voulais pas te...


VINCENT

Pas grave.


FRANCIS

Non...

Mais oui, parlant de ça,

as-tu trouvé quelqu’un

pour le bal?


VINCENT

Euh... non, là,

mais ça m’énerve

pas pantoute. Regarde.

J’ai reçu une invitation

Facebook de...

Mélissandra Lamonde.


FRANCIS

Je... Je la replace pas.


VINCENT

Oui, personne la remarque.


FRANCIS

Ah!


VINCENT

Elle serait vraiment pas pire

si elle détachait ses cheveux

et si elle enlevait ses lunettes.


FRANCIS

Oui.


VINCENT

Oui.

Mais c’est clair qu’elle veut

se faire inviter au bal!


FRANCIS

Je te le souhaite, je pense.

En tout cas, il faut que j’y aille!

Bonne journée!


VINCENT

Ah oui, c’est vrai!

Tu dois avoir plein de choses

à préparer?


FRANCIS

Non... Il faut que je passe

à la bibliothèque.


VINCENT

Bien voyons, Francis!

C’est ta première journée

de couple avec Audrey.

T’as rien prévu de spécial?


BRIGITTE est dans la cuisine des Beaucage. JENNIFER entre dans la cuisine en se dirigeant vers le réfrigérateur.


BRIGITTE

T’as bien l’air pressée!


JENNIFER

Oui. Je voulais me lever tôt.

Il faut absolument que j’aille

porter le carton d’invitation

du bal chez l’imprimeur

avant la fin de la journée.


BRIGITTE

Ah! Je pensais que c’était fini.


JENNIFER

Non.


BRIGITTE

Hum... En tout cas!

Le collage que tu m’as montré

hier était absolument magnifique.


JENNIFER

Ah! Bien, c’est pas fini,

il faut que je déplace une fleur

et que j’ajoute des pétales

à une autre.


BRIGITTE

T’es très méticuleuse.

Ça m’inspire, ça!


JENNIFER prend un savon sur la table.


JENNIFER

C’est les nouveaux savons?


BRIGITTE

Oui! Ils viennent d’arriver

de chez l’imprimeur,

nos nouveaux savons littéraires.

Je pensais jamais que Nicole

Préfontaine aurait

une idée aussi géniale

pour des savons!


JENNIFER

C’est vrai que c’est cool,

hein, des belles phrases

de grands auteurs

sur nos savons!


BRIGITTE

Hum! D’ailleurs, elle s’en

vient; on va les vérifier.

On veut pas vendre des savons

bourrés de fautes!


JENNIFER

Oui. Mme Préfontaine

arrêterait de se laver,

c’est certain!


BRIGITTE entend une alarme provenant de son ordinateur portable.


BRIGITTE

Oh! Je pense

que j’ai une commande.


JENNIFER

Non. Ça, c’est un courriel.

Quand tu reçois une commande,

ça fait "bidi-diding"!


BRIGITTE

Ah oui! Je devrais finir

par m’en souvenir.

Attends un petit peu, ici...

Bien, voyons!

C’est une blague?


JENNIFER

Quoi?


BRIGITTE

Bien là, je le crois pas!


FRANCIS et VINCENT continuent leur conversation dans le couloir de l’école.


FRANCIS

J’ai rien prévu de spécial

pour ma première journée

de couple avec Audrey!


VINCENT

Comment ça?


FRANCIS

J’ai pas pensé à ça!

Qu’est-ce que je fais?


VINCENT

Prépare quelque chose,

n’importe quoi.


FRANCIS

OK... Peut-être une activité

scientifique, quelque chose

de le fun?


VINCENT

Euh, allo?

"Scientifique" et "le fun",

ça marche pas bien ensemble.


FRANCIS

OK. Je le sais pas.

J’ai aucune idée,

dans ce cas-là.


VINCENT

Pense à elle, Francis.


FRANCIS

(Chuchotant)

Pense à elle.


VINCENT

Pense à quelque chose qui va

lui faire plaisir...

À elle.


FRANCIS

Oui! Oui!

Bonne idée, Vincent!

Merci! OK, bonne journée!


VINCENT

De rien!


Pendant ce temps, BRIGITTE est sous le choc chez les Beaucage.


BRIGITTE

On vient de recevoir

une offre d’achat!


JENNIFER

Hein? D’achat de quoi?


BRIGITTE

Une grosse compagnie

qui veut acheter notre

petite compagnie!


JENNIFER

OK, et c’est quoi,

la grosse compagnie?


BRIGITTE

Euh... Super Net Vert.

Une compagnie qui fait

des savons écologiques.

Oh! Bien là, tu sais

ce que ça veut dire?


JENNIFER

Oh oui!

C’est dégueulasse.


BRIGITTE

C’est génial!


JENNIFER

Hein?


BRIGITTE

Pourquoi tu dis

que c’est dégueulasse?

Ça nous donne l’assurance

que Brigitte et fille va durer!


JENNIFER

Pourquoi tu dis que c’est

génial? Vendre notre compagnie

à des gros sans-coeur

qui vont faire n’importe quoi!


BRIGITTE

Bien non! Moi, je vais garder

le contrôle sur la création!

Et eux, ils vont s’occuper

de tout l’aspect financier,

la comptabilité, les chiffres;

tout ce que je hais faire!


JENNIFER

OK. Donc, t’aurais des patrons

au-dessus de toi?


BRIGITTE

Ma chouette, je pense

que tu comprends pas.


JENNIFER

Notre compagnie s’appelle

Brigitte et fille,

et là, fille est pas d’accord.

Il faut que j’y aille.

Décide rien avant ce soir.


BRIGITTE

Non, c’est sûr, mais je...


JENNIFER ouvre la porte pour sortir et arrive face à face avec MME PRÉFONTAINE.


MME PRÉFONTAINE

Oh! Bonjour, tout le monde!


JENNIFER

Bonjour, Mme Préfontaine.


MME PRÉFONTAINE

Quelle belle journée, non?


BRIGITTE

Euh...


JENNIFER montre son collage à SIERRA et VINCENT au local du journal étudiant.


JENNIFER

Soyez francs.

Dites-moi si c’est beau.


VINCENT

Wow!


SIERRA

Jen, c’est tellement beau!


VINCENT

Mets-en!

Mais c’est pas un peu gros?


JENNIFER

Je vais le faire

réduire, niaiseux!

Quand tu le réduis, les couleurs

sont plus concentrées.


SIERRA

Ç’a tellement dû te prendre

du temps à faire!


JENNIFER

Ah oui, vraiment.

Et j’ai même pas encore fini.

Bon, d’ailleurs, il faut que j’y aille.

Bye!


SIERRA

Bye!


L’alarme du téléphone de VINCENT sonne.


VINCENT

Ah! C’est l’heure.


SIERRA

Qu’est-ce que tu fais?


VINCENT

J’accepte la demande d’amitié

de Mélissandra Lamonde.

Je l’ai laissée mariner

20 minutes, c’est assez.


SIERRA

Hé! Ç’a l’air le fun, être ton ami!


VINCENT

Non, non, non.

C’est pas vraiment mon amie.

Je lui ai dit oui juste

pour avoir un plan B.


SIERRA

Quoi?


VINCENT

Si je trouve personne

pour m’accompagner au bal,

je vais lui demander. Ha!


SIERRA

Hé! C’est tellement

complètement poche

de tellement de manières!


VINCENT

Si je lui demande pas,

elle va avoir personne

pour aller au bal.


SIERRA

Mais c’est pas grave d’aller

au bal toute seule.

D’ailleurs, moi,

j’y vais toute seule.


VINCENT

Hein? T’as personne encore?


SIERRA

J’ai eu des demandes,

mais bon!

C’est des gars et

j’ai pas envie de les niaiser.

Et je suis pas encore prête

à y aller avec une fille.


VINCENT

Je vais te sauver, moi!

On va y aller ensemble.


SIERRA

Bien non!


VINCENT

Bien oui!

Je le connais, ton secret.

Tu me feras pas niaiser.

Et les autres vont te ficher la paix.


SIERRA

Vincent! Vraiment pas.

Je veux pas te faire de peine.


VINCENT

Pfft! Pas pantoute.

Mélissandra Lamonde va être

bien contente de m’accompagner.

Tiens. Invitation envoyée!

Elle peut être super belle

si elle arrange ses lunettes

et elle enlève ses cheveux.


SIERRA

Pardon?


VINCENT

Euh... je me comprends.

Ah!


Une sonnerie annonce l’arrivée d’un message.


SIERRA

Elle t’a déjà répondu?


VINCENT

C’est évident!

Je viens de faire sa journée.

"Cher Vincent, je suis désolée,

mais j’ai déjà quelqu’un."


SIERRA

(S’esclaffant)

Pfft! Hon!

Hon! Mais c’est plate!

Mais je ris pas de toi,

je ris avec toi.

Hein, parce que tu ris,

toi aussi.


VINCENT

Bien oui!


FRANCIS rejoint AUDREY devant son casier.


FRANCIS

(Frappant un petit coup sur le casier)

Coucou!


AUDREY

Hé!


FRANCIS

Hé! Euh...

Qu’est-ce que tu dirais de faire

quelque chose de spécial

pour souligner notre première

journée en tant de toi et moi?


AUDREY

Bien oui, c’est une bonne idée!


FRANCIS

Oui? OK! Est-ce que ça

te tenterait d’aller patiner?

Ensemble, main dans la main,

ça serait le fun.


AUDREY

Euh, non. Je suis désolée, Francis,

mais j’ai décidé que je prenais

un break du patin.


FRANCIS

Bien oui! Oui, mais oui,

c’est vrai.

Bien, c’est pas grave.


AUDREY

Mais attends!

À la place de faire quelque

chose que j’ai fait mille fois,

pourquoi on n’essaie pas

de trouver quelque chose

dans ton monde à toi?


FRANCIS

Tu veux dire

une activité scientifique?


AUDREY

Oui! Ça me tente

de partager ça avec toi.


FRANCIS

Bien là, c’est le plus beau

jour de ma vie!

D’habitude, c’est juste dans

mes rêves que ça se passe,

des belles affaires comme ça!


AUDREY

Tu rêves pas.


FRANCIS

Non? OK!

Bien... local de sciences,

à midi, c’est un rendez-vous?


AUDREY

C’est bon!


FRANCIS embrasse AUDREY.


FRANCIS

À tantôt!

(Se trompant de direction)

Par là-bas!


Chez les Beaucage, BRIGITTE et MME PRÉFONTAINE discutent devant les paquets de savons étalés sur la table.


BRIGITTE

Je trouve ça plate

que Jennifer voie pas

ce que la vente de Brigitte et

fille peut nous apporter de bon!


MME PRÉFONTAINE

(Rêveuse)

C’est vraiment ennuyeux...


BRIGITTE

Nicole, c’est bizarre,

parce que tu dis une affaire,

mais on dirait que ta face

est comme dans une autre conversation.


MME PRÉFONTAINE

Oh! Je suis désolée.

Brigitte, c’est parce que

je pense que...

je pense que je suis amoureuse.


BRIGITTE

Hein? Voyons, mais bravo!

C’est donc bien le fun!

Euh... quelqu’un que je connais?


MME PRÉFONTAINE

Je le connais à peine

moi-même.

Je l’ai rencontré à une réunion

pour mon pèlerinage

à St-Jacques de Compostelle.

C’est un homme... vraiment charmant.


BRIGITTE

Comment il s’appelle?


MME PRÉFONTAINE

Louis-Pascal.

On a les mêmes goûts,

on aime les mêmes livres...

son parfum sent très bon.

On a échangé nos numéros!


BRIGITTE

Hum!


MME PRÉFONTAINE

Brigitte, penses-tu que je devrais

lui envoyer un texto

ou je devrais attendre

qu’il me texte?


BRIGITTE

Euh... Nicole, je suis

tellement pas bonne là-dedans!

Je sais pas...


MME PRÉFONTAINE

Ah... Ce serait tellement

plus simple

s’il me textait en premier.


Une sonnerie se fait entendre. MME PRÉFONTAINE regarde immédiatement son téléphone.


BRIGITTE

Oh!


MME PRÉFONTAINE

Oh!

Ah non, c’est pas moi.


BRIGITTE

Non, c’est sur l’ordi!

C’est notre première commande

pour les savons littéraires!


MME PRÉFONTAINE

Déjà?


BRIGITTE

Yé! J’ai tellement hâte

de dire ça à Jennifer!


AUDREY et FRANCIS enfilent des sarraus et des lunettes de sécurité au local de science.


AUDREY

Bon! Comme ça,

c’est correct?


FRANCIS

C’est... Oui.

Excuse-moi, ça te va

vraiment super bien.

Oui. Il y a juste tes lunettes

qui sont un petit peu croches.


AUDREY

Ah! Oui?


FRANCIS

(Rajustant les lunettes d’AUDREY)

Oui, bouge pas.


FRANCIS profite de la situation pour embrasser AUDREY.


FRANCIS

C’est parfait, là.

OK, on commence!


AUDREY

Bon! C’est quoi, l’expérience?


FRANCIS

C’est une surprise.

En fait, tu vas comprendre

le but de l’expérience seulement

en voyant le résultat final.

C’est excitant, hein?


AUDREY

Oui.


FRANCIS

Alors...


FRANCIS soulève un linge couvrant des erlenmeyers posés tout près d’un support à éprouvettes.


FRANCIS

J’ai trois éprouvettes ici.


AUDREY

Qui contiennent

la même chose?


FRANCIS

Non.

Ici, on a du bleu de méthylène.

Ici, de l’encre bleue

et ici, du colorant alimentaire.


AUDREY

(Prenant deux éprouvettes)

OK! Qu’est-ce que je fais?


FRANCIS

Attention! Pas trop vite!


AUDREY

Bien là, quoi? Ça va exploser?


FRANCIS

Non, c’est juste que ça tache.


AUDREY

Ah...


FRANCIS

Donc, doucement,

tu vas verser la moitié

de la première éprouvette.


AUDREY s’est déjà dépêchée de verser tout le contenu de l’éprouver dans un erlenmeyer.


AUDREY

Ah... T’as dit

la moitié, hein?


FRANCIS

Oui. Euh...

Bon! Ça pète un peu

mon affaire, mais...

c’est pas grave, on va s’ajuster.

Verse le tiers de cette éprouvette-là.


AUDREY

(Versant la quasi-totalité du contenu)

OK...

Comme ça?


FRANCIS

C’est pas vraiment un tiers,

ça, Audrey.


AUDREY

Préfères-tu le faire

toi-même, d’abord?


FRANCIS

Euh... non, non.

C’est pas grave, on fait pas

de la chimie nucléaire!

Bien... verse le contenu

de la troisième éprouvette.


AUDREY vide rapidement le contenu de l'éprouvette.


FRANCIS

Verse-le lentement.


AUDREY

Bien là, je m’excuse

si je vais trop vite!

C’est mon côté sportif, bon!


FRANCIS

On fait pas du sport,

on fait des sciences, bon!


AUDREY soupire, un peu dépassée par la tournure de l’expérience.


Au local du journal, JENNIFER peaufine son modèle de carton d’invitation.


JENNIFER

Bon! Hum!

Ça, c’est bien correct!


VINCENT

Jennifer, la fille

que je cherchais!

Wow! C’est donc bien beau, ça!

Mais il manquerait juste

un petit quelque chose

avant que ce soit vraiment

plus que parfait.


JENNIFER

Quoi?


VINCENT

On va organiser un tirage

au sort pour former des couples.


JENNIFER

Hein? Pourquoi on ferait ça?


VINCENT

Pour aider ceux qui sont tout seuls.


JENNIFER

Oui, mettons...


VINCENT

T’as juste à écrire ça sur ton carton.


JENNIFER

Hein? Écrire quoi?


VINCENT

Bien, "les gens qui sont seuls

"vont être accouplés

par un grand tirage au sort."


JENNIFER

Et tu veux que j’écrive ça où?


VINCENT

Ici, là. T’as juste à enlever

quelques fleurs.


JENNIFER soupire en repliant son carton.


VINCENT

Qu’est-ce que tu fais?


JENNIFER

Je retourne chez nous

chercher un nouveau carton.

(Maugréant)

Ah! Tirage au sort!


VINCENT

Euh... merci

de ta collaboration!

Ha! ha! ha!


FRANCIS fait sa démonstration de chimie à AUDREY.


FRANCIS

Alors, doucement,

je verse de l’eau.

Et je place le tout

... à l’intérieur du paravent.

Voilà!


AUDREY

Bon! C’était pas difficile.

Et là, on fait quoi?


FRANCIS

On attend environ une heure.


AUDREY

Bien là, c’est long!


FRANCIS

Oui, mais... en attendant... Ah!

J’ai une autre idée d’expérience

encore plus intéressante

que celle-là.

Accroche-toi!


AUDREY

(Ricanant)

Ha! ha! ha!


Dans la salle à manger des Beaucage, MME PRÉFONTAINE soupire à chaque message entrant sur l’ordinateur de BRIGITTE.


MME PRÉFONTAINE

Ah!

(Regardant son téléphone)

Ah... C’est encore ton ordi.


BRIGITTE

Mais c’est encore une commande

pour les savons littéraires!

Nicole, je te le dis, ton idée

va être un gros succès!


MME PRÉFONTAINE

J’espère que je serai pas

heureuse en affaires

pour être malheureuse

en amour!


Quelqu’un entre dans la maison.


BRIGITTE

Ah... Mais peut-être

que t’as assez attendu.

Écris-lui, fonce!


MME PRÉFONTAINE

Hum! J’ai peur de faire une gaffe

et je sais pas trop

à qui demander conseil!


JENNIFER

(Passant en coup de vent)

Allo!


MME PRÉFONTAINE

Allo!


BRIGITTE

Ah, choupette!

Je veux te dire

que j’ai pas reçu une,

mais bien deux commandes

pour les nouveaux savons!

Tu sais ce que ça veut dire?


JENNIFER

Bien oui!

Il faut pas vendre!


BRIGITTE

C’est le temps de vendre!

Hein?


JENNIFER

Hé!


BRIGITTE

Voyons! Je pense

que tu comprends pas.

Si je vends en plein succès,

je vais pouvoir demander plus cher.


JENNIFER

Non, maman, c’est toi

qui comprends pas.

Si tu vends, celui qui va

profiter plus de notre succès,

c’est ton acheteur.

Tu vas être obligée de respecter

toutes les consignes

de n’importe quel petit boss

des bécosses.

Comme Vincent qui veut

que j’enlève les fleurs

pour ajouter son foutu concours!


BRIGITTE

Hein?


JENNIFER

Laisse faire, je me comprends.

J’espère qu’il me reste

un carton, je sais pas

si j’ai le temps d’en acheter

un autre.


VINCENT explique son idée de tirage à SIERRA dans le local du journal.


VINCENT

Tu comprends,

avec le tirage au sort,

il y aura pas de problème,

c’est le hasard qui décide.

Tu trouves pas

que c’est une bonne idée?


SIERRA

Ton idée est complètement ridicule.


VINCENT

Mais attends! Pense aussi

aux minorités comme toi!

T’auras pas besoin

de rien expliquer,

les gars pourront

rien s’imaginer.


SIERRA

Voyons donc!

Ç’a pas de sens.

C’est pas attirant de se faire

imposer quelqu’un!

Et t’as besoin de mon vote

pour que ça passe

et je ne voterai jamais

pour ça.


AUDREY mange son repas en consultant son téléphone, pendant que FRANCIS prépare une nouvelle expérience dans le local de science.


FRANCIS

Audrey, est-ce que t’es prête

pour cette prochaine expérience

qui va te faire tomber

en bas de ta chaise?


AUDREY

Est-ce que je peux finir

ma bouchée?


FRANCIS

Viens voir, viens voir!


AUDREY

Oui!


FRANCIS

Tu devines peut-être

ce qu’on va faire?


AUDREY

Euh... On va faire

tremper un vêtement

pour faire partir une tache?


FRANCIS

Presque! Non, en fait,

c’est pas ça du tout,

mais bien essayé.

Nous allons isoler deux éléments

très différents l’un de l’autre,

mais complémentaires puisque

leur union donne quelque chose

de merveilleux et d’essentiel

à la vie.


AUDREY

Hum! C’est beau,

ce que tu dis!

On dirait un poème.


FRANCIS

Merci.

Donc, cette chose merveilleuse,

c’est l’eau, qui est composée

d’oxygène, un gaz essentiel à la vie,

et d’hydrogène, un gaz toxique.


AUDREY

Les deux éléments différents.


FRANCIS

Voilà. OK, on commence!


AUDREY

Oui!


FRANCIS

Alors, place les deux fils

sur les bornes de la pile.

Non. Attention au fil.


AUDREY

J’y vais lentement.

Laisse-moi faire.


FRANCIS

C’est pas ça. Non, non!


AUDREY prend un choc en manipulant les électrodes.


AUDREY

Outch!

Ah!


FRANCIS

Ça va?


AUDREY

Outch...


JENNIFER est de retour à l’école. VINCENT la croise devant l’entrée.


VINCENT

Ça t’en a pris, du temps!

T’étais où?


AUDREY

À la papeterie!

Il fallait que j’aille chercher

un nouveau carton

pour refaire l’invitation.


VINCENT

Ah, tu l’as pas encore fait?


JENNIFER

Non, j’ai comme

pas eu le temps.


VINCENT

C’est parfait, il y a eu un

petit changement depuis tantôt.


JENNIFER

Hein?


VINCENT

Au lieu de jumeler le monde,

on va faire un tirage.


JENNIFER

Hein?


VINCENT

(Montrant sur son téléphone)

Regarde ça.

Ha! ha! ha!


JENNIFER

Une caméra GoPro usagée?


VINCENT

Mais encore très bonne,

c’est écrit dans l’annonce.

La trouves-tu attirante?


JENNIFER

Bien, je... je comprends pas.


VINCENT

Bien, c’est pour le bal.

On va organiser un tirage

pour les tout seuls.

"À gagner: une caméra

GoPro."


JENNIFER

Mais c’est bien niaiseux!


VINCENT

Non, c’est génial!

Oublie la phrase que je t’ai

fait ajouter tantôt.

Remplace-la par:

"Grand concours

"pour tous ceux et celles

qui sont tout seuls.

"À gagner: une caméra GoPro

presque dernier cri!"


JENNIFER

Mais c’est deux fois

plus long!

Il va falloir que j’arrange

toute la disposition des fleurs!

Et Sierra sera jamais

d’accord avec ça.


VINCENT

Bien oui!


JENNIFER

Non.

Ton carton d’invitation,

tu le feras tout seul.

Fais ce que tu veux; mets ta

face, ta caméra, je m’en fous!


VINCENT

Non, Jen, attends!


FRANCIS et AUDREY continuent l’expérience.


FRANCIS

J’aurais dû t’avertir

qu’on touche jamais

la partie dénudée du fil,

je suis vraiment désolé.

Comme ça.

(S’accroupissant à auteur du bocal)

Bon, tu vois? Ça commence déjà

à faire des bulles!


AUDREY

Hein, c’est bien hot!


FRANCIS

Oui.


AUDREY

Hé, attends!

Je vais filmer ça!


FRANCIS

OK, mais pas trop proche.


AUDREY

Ce sera pas long.


AUDREY retire le carton qui couvre le bocal.


FRANCIS

Non. Non, non, non!

Garde le carton dessus.


AUDREY

Non, je vais mieux voir sans.

(S’approchant du bocal)

Hé! C’est bien hot, ça!


FRANCIS

Audrey, pas trop proche!


AUDREY s’étouffe en respirant les vapeurs au-dessus du bocal.


FRANCIS

Audrey, est-ce que t’es correcte?


AUDREY

Ça tourne.

OK, OK!


FRANCIS éloigne AUDREY de la table d’expérience pendant qu’elle tousse encore.


FRANCIS

Viens-t’en par ici.

Je suis vraiment...

Je suis vraiment désolé,

OK, j’aurais dû te dire

qu’on respire pas l’hydrogène,

je suis vraiment navré.


AUDREY

Ah!

(Cherchant son souffle)

Francis.


FRANCIS

Oui.


AUDREY

Dans les deux éléments,

tu disais qu’il y en avait

un des deux qui était toxique.


FRANCIS

Oui.


AUDREY

Est-ce que c’est moi,

l’élément toxique

de notre relation?


FRANCIS

Hein? Euh... bien...

Techniquement, on peut pas

parler de toxicité

puisque c’est l’absence

d’oxygène qui crée la toxicité.


AUDREY

(Se levant pour sortir)

Ah! J’ai besoin d’air.


FRANCIS

Euh...

"Toxicité", gros tata...


MME PRÉFONTAINE avance dans un couloir de l’école en consultant son téléphone. Si bien, qu’elle ne voit pas VINCENT sur lequel elle trébuche.


MME PRÉFONTAINE

Ah! Oh!

Je suis désolée, Vincent.

Je suis tellement préoccupée,

je ne regarde même plus

où je vais.

Mais peut-être que tu pourrais

m’aider avec mes emojis.


VINCENT

Vous savez c’est quoi,

des emojis, vous?


MME PRÉFONTAINE

Bien oui, je suis

pas complètement dinosaure.

Écoute, j’ai rencontré

un monsieur très bien.


VINCENT

Meh!


MME PRÉFONTAINE

Bien oui!

Et... alors, si je veux faire

un premier texto,

est-ce que je suis mieux de-


SIERRA surgit dans le couloir et s’interpose.


SIERRA

Vincent Beaucage!

C’est quoi, cette histoire-là?

T’as décidé tout d’un coup

de t’acheter une nouvelle caméra

avec le budget du bal?


VINCENT

Hein?


MME PRÉFONTAINE

Tu vas faire un film?

Une histoire d’amour?

Bon, justement! Regarde,

à propos de-


SIERRA

Excusez, Mme Préfontaine.

(S'adressant à VINCENT)

Pourquoi tu fais tout ça?

Il y a personne

qui t’a rien demandé!


VINCENT

J’essaie d’améliorer le bal.


SIERRA

Ah!


La sonnerie du téléphone de MME PRÉFONTAINE annonce un message texte.


MME PRÉFONTAINE

Ah! Un texto!

Un texto!

C’est Louis-Pascal!

Ah bien non...

Ça vient du secrétariat.

J’ai reçu quelque chose

à l’entrée. Ah!

Face triste, hum...


VINCENT

Hum!

Sierra, je fais tout ça

pour toi.


SIERRA

Ah! Vraiment?


VINCENT

Oui.


SIERRA

Moi, je pense que ça te stresse

bien gros d’aller au bal tout seul.


VINCENT

Mais là, mon frère,

il est rendu en couple

et Mme Préfontaine

va se faire un chum

avant que j’aie une blonde:

avoue qu’il y aurait de quoi!


SIERRA

Mais c’est pas grave d’aller

au bal tout seul, Vincent!

-Arrête de stresser

tout le monde avec ça!


VINCENT reçoit un message sur son téléphone.


SIERRA

(Soupirant)

Quoi? Mauvaise nouvelle?


VINCENT

(Soupirant)

C’est Mélissandra Lamonde.

Elle veut me "désamifier"

à cause de mon projet

de tirage pour le bal.

Hé, c’est n’importe quoi!


SIERRA sourit en voyant VINCENT partir fâché.


FRANCIS est songeur, assis sur un banc près de la salle des pas perdus. Il interpelle VINCENT en le voyant passer.


FRANCIS

Merci beaucoup

pour les super conseils!


VINCENT

Qu’est-ce que j’ai fait encore?


FRANCIS

Ton idée de faire

quelque chose de spécial

pour ma première journée

avec Audrey,

c’est la pire catastrophe

depuis Hiroshima et Nagasaki!


VINCENT

T’as pas fait une activité

scientifique, toujours?


FRANCIS

Oui! C’est elle-même

qui l’a suggéré!

Mais elle l’aurait pas fait

si j’avais pas parlé

de faire quelque chose

de spécial!


VINCENT

Puis là?


FRANCIS

Puis là, elle a failli s’électrocuter

et s’asphyxier, c’est le fun!


VINCENT

Oh non!


FRANCIS

Tout ça, ç’a juste permis

de nous rendre compte

qu’on a absolument rien

en commun.


VINCENT

Oui...


FRANCIS

Il reste juste une affaire à faire.


VINCENT

Non, non, non!

On casse jamais par texto.


FRANCIS

Non, je lui fixe un rendez-vous

pour après les cours.

(Écrivant sur son téléphone)

Elle m’a dit

qu’elle avait besoin d’air.

Je vais lui redonner

sa liberté.


VINCENT

Tu vas pas un peu trop vite?


FRANCIS

Que connais-tu aux relations

de couple, toi?


FRANCIS se lève et part. VINCENT reste seul avec sa peine.


JENNIFER de son côté essaie de convaincre sa mère BRIGITTE dans la cuisine des Beaucage.


JENNIFER

Maman, tu t’y connais

pas assez, tu risques

de te faire avoir

par la grosse compagnie.


BRIGITTE

Non! Ils vont juste m’aider

à m’occuper de la mienne!


On frappe à la porte. MME PRÉFONTAINE entre sans attendre qu’on lui ouvre.


MME PRÉFONTAINE

Pardon si je dérange!

Brigitte, il fallait que

je partage ma joie avec toi!


BRIGITTE

Il t’a enfin textée?


MME PRÉFONTAINE

Mieux que ça!

Il m’a envoyé

un télégramme!


JENNIFER

Hein? Ça existe encore,

ça, les télégrammes?


MME PRÉFONTAINE

Oh que oui!

Pour les gens

qui aiment les vieux films

et les romans classiques.


BRIGITTE

Oh! Mais vous êtes vraiment

faits pour vous entendre!


MME PRÉFONTAINE

Je l’ai appelé et il m’a avoué

quelque chose.

Les commandes de savon,

c’est lui qui les a faites.

Il adore l’idée.

Je lui en avais parlé

l’autre soir.


BRIGITTE

Attends un peu. Bien...

Bien oui, toi!

(Regardant l’adresse d’envoi sur une boîte prête à poster)

Louis-Pascal!

J’avais pas fait le lien!


MME PRÉFONTAINE

Lui aussi cherchait

à communiquer avec moi!

Alors, il a acheté les savons en

pensant que je verrais son nom!


BRIGITTE

Ah! C’est cute!


JENNIFER

Ah! Trop cute!


MME PRÉFONTAINE

En tout cas, c’est moi

qui vais faire la livraison

parce que... on soupe ensemble

ce soir.


BRIGITTE

(Tendant le paquet à MME PRÉFONTAINE)

Bien là, mais bonne soirée!


MME PRÉFONTAINE sort en envoyant des baisers et en sautillant jusqu’à la porte.


BRIGITTE

On s’en reparle!


MME PRÉFONTAINE

Oui!

(Riant)

Ha! ha! ha!


BRIGITTE

(Soupirant)

Ah... Bon!

Ma chouette...

ce que j’essaie de te dire,

c’est que... je veux vraiment

vendre Brigitte et fille

parce que ça va nous apporter

un bon montant d’argent.


JENNIFER

Maman.


BRIGITTE

Et avec cet argent-là,

on va enfin pouvoir s’offrir

une place à nous!

Quelque chose d’assez grand

pour pouvoir avoir

un atelier et continuer

de créer des nouveaux savons.


JENNIFER

Hein? Attends, tu vas

continuer à créer les savons

même si tu vends la compagnie?


BRIGITTE

Oui. Je sais que c’est dur

à croire, mais je te promets

que je vais garder le contrôle

sur la partie créative.

Et nous, bien, on va pouvoir

se chercher un grand logement,

assez grand pour que tu puisses

même avoir ta place à toi

pour créer ce que tu voudras

bien créer.


JENNIFER

Et on resterait

dans le même quartier?


BRIGITTE

Oui! Et tu garderais

tous tes amis.


JENNIFER

Je te promets d’y penser.


BRIGITTE

D’accord.


JENNIFER

Et de dire oui!


BRIGITTE

Ah! Yé!

(Embrassant sa fille)

Hum!


VINCENT est seul au local du journal étudiant. Il regarde son téléphone. SIERRA avance discrètement vers lui.


SIERRA

Vincent... j’ai peut-être été

un peu raide avec toi tantôt.


VINCENT

Pfft! Ça m’en prend

plus que ça, voyons!


SIERRA

Qu’est-ce que tu fais?


VINCENT

J’essaie de rejoindre le gars

qui vendait sa caméra tantôt.

Je n’en ai plus besoin.


SIERRA

Hé, mais... pourquoi

tu la gardes pas?


VINCENT

Quoi?


SIERRA

La caméra, pourquoi

tu la gardes pas?

Mme Préfontaine a raison,

tu devrais faire un film.


VINCENT

Une histoire d’amour?


SIERRA

Non, non!

Juste filmer le bal.

Tout le monde va prendre

des petits bouts

avec leur téléphone,

mais toi, tu filmerais tout

avec une vraie caméra!


VINCENT

Et je pourrais vendre

des copies du film!


SIERRA

Et ça paierait ta caméra

dans le temps de le dire!


VINCENT

Sierra, c’est génial!

Si c’est moi qui filme le bal,

c’est normal que j’y aille seul!


SIERRA

Hum, hum!


VINCENT

Ce serait trop plate pour la fille

qui m’accompagnerait.


SIERRA

Bon! Enfin, une bonne idée!


VINCENT

C’est juste plate

que c’est toi qui l’aies eue.


SIERRA

(Riant jaune)

Ha! ha! ha!


VINCENT

Ah!


FRANCIS est AUDREY sont face à face au local de sciences.


AUDREY

Est-ce que t’es en train

de dire... que tu veux

qu’on se laisse?


FRANCIS

Je veux pas qu’on se laisse.

En fait, je passerais

ma vie avec toi.

Mais j’ai l’impression que je

suis pas le bon gars pour toi.

J’ai l’impression

qu’on est trop différents.


AUDREY

Francis...


FRANCIS

Avec mes expériences,

t’as failli t’électrocuter...

t’as failli t’asphyxier.

Ça fait que si on reste ensemble,

je pense que tu survivrais

même pas une semaine.


AUDREY

Bien non,

mais on peut réessayer!

On a des points communs,

je le sais!


FRANCIS

Non, c’est justement!

(Se levant en marchant vers la table d’expérience)

On n’en a pas!


AUDREY

Donnons-nous une chance,

ça fait même pas 24 heures!


FRANCIS

Moi, je pense qu’on en a assez

vu pour comprendre.


AUDREY

Mais voyons!

Ah... Une rose bleue?


FRANCIS

Oui.

C’était ça, le but de mon expérience,

tantôt. C’était de faire

une super belle rose

qui avait le même bleu

que tes yeux.

Au début, la rose était blanche,

mais là, elle a absorbé

la couleur du liquide spécial.

Tiens!

Tu peux la garder en...

... en souvenir de nos 24 heures

de couple.


AUDREY

(Se serrant contre FRANCIS)

Ah! Ah, Francis!


FRANCIS

Audrey, c’est parce qu’on

essaie de casser.


AUDREY

Oh non! On casse pas.

On cassera jamais!

C’est le geste le plus

romantique que j’ai jamais vu!


C’est ça, notre point commun!


FRANCIS

Attends, mais on est

romantiques, toi et moi?


AUDREY

Ah! Trop romantiques.


FRANCIS et AUDREY s’embrassent.


Fin épisode


MAUDE et MÉLANIE sont de part et d’autre de la statue de Victoire-Desmarais et s’adressent au public de l’émission.


MAUDE

Viens sur le site de l’émission.


L’adresse suivante apparaît : tfo.org/subitotexto.


MÉLANIE

Il y a du nouveau toutes les semaines.


Générique de fermeture

Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par