Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ça déménage

La maison des Gladu est enfin réparée ! Mélanie est convaincue que ça signifie que Melany, Mathis et Cindy vont s´en aller et qu´elle va pouvoir enfin récupérer son espace. Quand elle se rend chez les Beaucage pour emprunter des boîtes afin d´accélérer le déménagement des trois fatigants, Marie lui apprend qu´elle est chargée de la vente de la maison des Gladu. Croyant que cette nouvelle signifie que les trois envahisseurs vont s´installer chez elle pour de bon, Mélanie confronte son père. À son grand étonnement, Jean-Pierre lui certifie que les jumeaux et leur mère ne s´installeront pas au condo.



Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


MÉLANIE et son père, M. PRUD'HOMME sont au condo.


MÉLANIE

Papa.


M. PRUD'HOMME

Mmh? Qu'est-ce qui se passe?


MÉLANIE

Rien! Rien du tout!

Le rien du tout

d'une pinte de lait vide.


M. PRUD'HOMME

OK. Puis tu veux des sous

pour aller en acheter une autre?


MÉLANIE

(Riant)

Ha! ha! ha! Non!

C'est pas à moi d'aller

en acheter une nouvelle.

Non, non. Je sais très bien

que s'il n'y a plus de lait

dans cette maison,

c'est à cause de monsieur Mathis

et de ses 18 bols

de céréales quotidiens.

Puis là, moi, là, je ne peux plus

me faire mon smoothie

fraise banane.


M. PRUD'HOMME

Ah.

Bien, dis-toi que tu pourras

aussi acheter des bananes,

parce qu'il n'y en a plus!

Parce que Mathis

les a toutes mangées

avec un de ses 18 bols

de céréales quotidiens.


MÉLANIE

(Riant)

Ha! ha! ha! ha! ha!

Je n'en peux plus, là.

Je vais devenir

complètement folle!

Est-ce qu'il va finir

par s'en aller, un jour?



M. PRUD'HOMME

Bon. Justement, j'ai une

grande nouvelle à t'annoncer.


MÉLANIE

Quoi?


M. PRUD'HOMME

Peut-être que tu devrais t'asseoir.


JULIEN B Beaucage descend de l'étage vers la cuisine où BRIGITTE, JENNIFER et MARIE sont déjà. La musique joue à tue-tête.


JULIEN B

Qu'est-ce que vous faites?


BRIGITTE

Bien, on fait des boîtes.


JULIEN B coupe la musique.


JULIEN B

Vous déménagez déjà?


JENNIFER

Oui, dans quatre jours.


JENNIFER remet la musique.


MARIE

Tu peux nous donner

un coup de main, si tu veux.


Au condo des Prud'homme, MÉLANIE s'assoit près de son père, à table.


M. PRUD'HOMME

Bon, ce que je voulais te dire...


CINDY arrive dans la cuisine.


CINDY

J'ai pas pu me laver les cheveux

parce qu'il n'y avait

plus de shampoing.


MÉLANIE

Puis tu penses

que c'est de la faute à qui,

s'il n'y a plus de shampoing, hein?

As-tu vu la quantité de

cheveux que tu as sur la tête?

Une vraie éponge

à détergent.


CINDY

Bien, faudrait peut-être

en rach...


MÉLANIE

Ça peut pas attendre?

Je suis en train d'avoir

une discussion avec mon père.


CINDY

Ah! Bien, je vais vous laisser.


M. PRUD'HOMME

Non! Non!

Non, Cindy!

Ça va, tu peux rester.

Ça te concerne.

(Se raclant la gorge)

Bon. Alors, ce que

je voulais vous dire...

La compagnie d'assurance

a appelé et puis la maison

des Gladu est réparée!


MÉLANIE

Ah!

Merci, mon Dieu!

Ah! Enfin dans mes affaires!

Hé! C'est fini, les pintes de lait vides,

le shampoing vide,

les bananes toutes mangées

puis les traîneries dans le salon!

Hé! Ça a pas été facile, gang,

mais on a survécu.


MÉLANIE serre CINDY contre elle en faisant chut!


CINDY

Bien, là, c'était pas

si pire que ça...


MÉLANIE

Chut! Chut, chut, chut...

Bon, je me sens vraiment

gentille, aujourd'hui,

fait que je vais aller commencer

à ramasser vos affaires.

Bye!


M. PRUD'HOMME

Hé! Non, mais, elle a bien pris ça, hein!


CINDY

Bien, là, tu as oublié

un ou deux petits détails.


M. PRUD'HOMME

Oui, mais... Non! C'est parce

que c'est juste le début, là!

J'y vais graduellement.

Mais, en attendant,

je t'en supplie,

laisse-moi faire.


Chez les Beaucage, JULIEN B semble maussade.


JENNIFER

Ça va pas, Julien?


JULIEN B

Oui, oui...


BRIGITTE et JENNIFER changent de pièce pour laisser MARIE seule avec JULIEN B.


MARIE

Qu'est-ce qu'il y a, mon loup?


JULIEN B

Ah, rien. C'est juste la

musique qui est vraiment poche.


MARIE

Ah! C'est juste la musique.

Écoute, on va régler ça vite.

(Fermant la musique)

Tiens!

Alors, puisque tous tes problèmes

sont maintenant réglés,

tu vas m'accrocher

un sourire là-dessus, mmh!


JULIEN B

(Faisant semblant)

Ha! ha!


MARIE

Tu me dis ce qu'il y a,

ou je te torture.

(Chatouillant JULIEN B en riant)

Ha! ha! ha!


JULIEN B

Ah! Non! Arrête!

Arrête! Arrête!


MARIE

Alors.


MARIE s'assoit à table avec JULIEN B.


JULIEN B

C'est juste...

Je trouve ça plate que Jennifer

puis Brigitte s'en aillent.


MARIE

Oui. Mais Tu savais qu'elles

avaient trouvé un appartement.


JULIEN B

Oui, mais là, ça va bien trop vite!

Elles ont habité ici pendant trois ans,

puis là, elles partent

comme si de rien n'était!


MARIE

Sais-tu c'est quoi le secret

quand on se sent comme ça?


JULIEN B

Non.


MARIE

C'est d'être proactif.


JULIEN B

Radioactif?


MARIE

Ha! Non!

Pas tout à fait.

Être proactif, ça veut dire

passer à l'action.

Au lieu d'avoir peur

qu'elles s'en aillent

comme si de rien n'était,

pourquoi que tu organises pas

un petit quelque chose?


JULIEN B

Oui...


MARIE

Je suis sûre que

ça leur ferait super plaisir.


JULIEN B

Oui, mais je suis pas capable

d'organiser ça, moi,

un petit quelque chose...


MARIE

Mais oui, tu es capable

d'organiser ça,

un petit quelque chose!

Oui, oui, oui!

Tiens.

(Remettant la musique)

On danse?


JULIEN B

Ah! Hé! J'étais vraiment

sérieux pour la musique, tantôt.

Elle est vraiment poche!


MARIE

Elle est bonne!

Elle est bonne!

(Essayant d'entraîner JULIEN B)

Danse! Danse! Danse!


JULIEN B

Argh!


Au condo des Prud'homme, MÉLANIE emballe les affaires de la famille GLADU. CINDY regarde M. PRUD'HOMME comme pour l'inciter à agir.


M. PRUD'HOMME

Hé! Pourquoi

tu prends pas une petite pause,

hein, ma sauterelle?


MÉLANIE

Bien, parce que

je suis certaine que Cindy,

Mathis et Melany ont vraiment

hâte de retourner chez eux!

Bon. Je vais aller voir

si j'ai rien oublié

dans la salle de bain.


CINDY

Mais ça fait cinq fois

que tu vérifies.


MÉLANIE

Bien, voyons donc!

C'est rien!

Ça me fait vraiment plaisir!

Ça serait vraiment plate

que vous oubliiez quelque chose

puis que vous soyez obligés

de revenir ici pour rien.

Hein?


CINDY

OK. Je pense que ça serait

un bon moment pour lui dire.


M. PRUD'HOMME

Bien... Qu'est-ce

qui te fait dire ça?


CINDY

Elle est en train

de nous faire déménager

même si on déménage pas!


M. PRUD'HOMME

Non! Non! Non! Non!

Elle fait juste

ramasser vos affaires.


CINDY

Coudonc, as-tu peur de lui dire?


M. PRUD'HOMME

Peur? Moi, j'ai peur...

Bien, non! Voyons! Je...

Mélanie?


MÉLANIE

J'ai trouvé des longs cheveux

dans le trou du bain!

Je pense que c'est à toi, Cindy!

Veux-tu que je te les emballe?


CINDY

Euh...


M. PRUD'HOMME

Bon, euh...

Ma sauterelle?


MÉLANIE

Mmh?


M. PRUD'HOMME

Il y aura pas de déménagement

aujourd'hui.


MÉLANIE

Quoi?


M. PRUD'HOMME

Bien non, mais c'est...

Minute, là!

C'est parce que...

on n'a pas de boîte!

Hein! Puis pas de boîte,

pas de déménagement!

Hein, Cindy?


CINDY

Bien, oui.


M. PRUD'HOMME

Mmh.


Chez les Beaucage, MARIE, BRIGITTE et JENNIFER se reposent un peu dans le salon. JULIEN B est là aussi.


MARIE

Les filles, vous êtes

officiellement invitées

à votre grande soirée

de départ. Hein, Julien?


JULIEN B

Oui.


BRIGITTE et JENNIFER tiennent chacune un carton en forme de poisson.


JENNIFER

Ah! Merci!

Mais, pourquoi c'est imprimé

sur des poissons?


JULIEN B

Parce que ça va être

une soirée bâtonnets de poisson!


MARIE

Et Julien, c'est un grand professionnel

des bâtonnets de poisson.


JENNIFER

Bien oui, on a vu ça

l'autre fois, hein!

Carbonisés à l'extérieur,

mais congelés à l'intérieur.


JULIEN B

Tu sauras que

j'ai amélioré ma technique

depuis la dernière fois.


MARIE

Julien avait peur

que vous partiez

sans qu'on ait la chance

de se dire au revoir.


JULIEN B

OK, maman. C'est beau, là.


JENNIFER

(Serrant JULIEN B dans ses bras)

Bien non, voyons! Oh...


BRIGITTE

(Se joignant à JENNIFER)

On n'est pas encore parties!


JULIEN B

Les nerfs!

Les nerfs!

(Repoussant JENNIFER et BRIGITTE)

Je pensais pas

que vous vous en alliez

sans qu'on se dise bye.


JENNIFER

Bien, t'étais mieux!

Parce que j'ai prévu

te faire un cadeau.


JULIEN B

Ah, oui? C'est quoi?


JENNIFER

Ah! Surprise!


MÉLANIE entre sans frapper.


MÉLANIE

Salut, les déménageuses!


MARIE

Mélanie! C'est très gentil

de sonner avant de rentrer.


MÉLANIE

Ça fait plaisir. Vous auriez

pas des boîtes en trop?


MARIE

My God! Ils prennent de l'avance!


MÉLANIE

Qui prend de l'avance

pour quoi?


MARIE

Bien, les Gladu!

C'est pour eux autres,

les boîtes?

J'ai même pas eu la chance

de mettre la pancarte

devant la maison!


MÉLANIE

La maison des Gladu

est à vendre?


MARIE

Mais, oui.


MÉLANIE

Ah! Les hypocrites!

Je le savais!

Je le savais tellement, là!

Argh!

Plus capable. Plus capable!

Plus capable.


Un déménageur entre sans frapper.


DÉMÉNAGEUR

Euh...


MARIE

Bonjour, monsieur!

Est-ce qu'on peut

vous aider?

On dirait un vrai

moulin, ici, hein!


DÉMÉNAGEUR

Vous avez demandé

un déménageur pour la journée!


BRIGITTE

Hein? Bien, non!

J'ai demandé un déménageur

pour le 10!

À moins que vous ayez

compris le six.

Parce que le six, ça,

c'est aujourd'hui.


JULIEN B

Bien, là!

Puis notre soirée d'adieu?


MÉLANIE est de retour au condo où M. PRUD'HOMME et CINDY terminent la vaisselle.


MÉLANIE

(Transportant des boîtes)

Mon beau petit

papounet d'amour.

Tu aurais pas

quelque chose à me dire?


M. PRUD'HOMME

Oui! Les Gladu ont mis

leur maison en vente.


MÉLANIE

Arrête de me prendre

pour une épaisse!

Je le sais que les Gladu

ont mis leur maison en vente.


M. PRUD'HOMME

Oui, c'est ça que je viens de te dire.


MÉLANIE

Oui, euh... bon.

Ça, je suppose que ça veut dire

qu'ils vont venir habiter ici

avec nous?

Mmh?


M. PRUD'HOMME

Non...

Mais non! C'est pas du tout ce

que ça veut dire. Pas du tout!


MÉLANIE

Ça veut dire que...

je peux continuer à emballer

leurs affaires?


M. PRUD'HOMME

Aucun problème.


MÉLANIE

Bon! Bien, je vais

aller chercher du tape.

Pour assembler les boîtes.


M. PRUD'HOMME

Fais donc ça.


CINDY

Euh...

Je suis pas sûre

de comprendre, là.

On ne vient plus

habiter avec vous?


M. PRUD'HOMME

Ah! Oui! Oui! Oui!

Oui, vous venez

habiter avec nous.


MARIE continue de faire des boîtes et JULIEN B boude sur le divan.


MARIE

Julien, ça te tenterait pas

de nous donner

un petit coup de main? Mmh?


JULIEN B

Pas vraiment, non.


MARIE

Change d'air, mon loup.


JULIEN B

Mais, quoi?

C'était déjà plate qu'elles

s'en aillent dans quatre jours.

Là, elles s'en vont dans une heure!


MARIE

Oui, je sais, mais...

c'est très difficile

de se trouver un déménageur

à ce temps-ci de l'année.

Brigitte a pas vraiment le choix

de déménager aujourd'hui!

Pourrais-tu collaborer

un petit peu, s'il te plaît?


JENNIFER entre dans le salon.


JENNIFER

(S'adressant à JULIEN B)

Ça va pas?


JULIEN B

Arrêtez de me dire ça!


JENNIFER

Hé! Je te comprends.

Moi aussi, je trouve que

ça se passe un peu vite.


JULIEN B

"Un peu"?

On dirait que vous vous sauvez!

Il y a pas moyen de ralentir ça?


JENNIFER

Bien, peut-être que le propriétaire

voudra pas qu'on emménage

aussi tôt!


BRIGITTE

(Arrivant à son tour)

Bon! Alors, tout est réglé.

Le propriétaire est d'accord

pour qu'on emménage

aujourd'hui. On s'active.


JENNIFER

Ah! Je sais ce que

tu pourrais faire!


JULIEN B

Pour retarder

le déménagement?


JENNIFER

Non, pour nous aider.

Tu pourrais faire

un petit tour de la maison,

tu sais, pour t'assurer que

j'ai rien oublié d'important.


JULIEN B

Ah...

Important comment?


JENNIFER

Bien, important, là.


JENNIFER prend une boîte pour la porter dans la voiture.


Sur une boîte, JULIEN B lit : « Souvenirs importants ». Il prend la boîte et part la cacher.


Au condo des Prud'homme, M. PRUD'HOMME cherche une façon de dire la vérité à MÉLANIE. MÉLANIE place des objets dans une boîte de carton, dont un crocodile en peluche. M. PRUD'HOMME prend le crocodile.


M. PRUD'HOMME

Ah, bien! Ah, bien!

Tiens! Tiens! Tiens!

Hé! Si c'est pas notre ami

Monsieur Catastrophe!

Hein! Mélanie,

tu as vu Monsieur Catastrophe?


MÉLANIE

Oui, oui. J'ai vu.

Bon. Cindy, viens m'aider.


M. PRUD'HOMME

Hé! Vous souvenez-vous,

les filles, comme on avait eu

du fun cette soirée-là,

au parc d'attractions?


MÉLANIE

Quand, ça?


M. PRUD'HOMME

Bien, quand on avait gagné

Monsieur Catastrophe!

Si ma mémoire est bonne,

on était tous les cinq.

Hein, Cindy?


CINDY

Oui! C'était vraiment le fun.


M. PRUD'HOMME

Ah! Bien, de toute façon,

c'est toujours le fun

quand on est tous les cinq

ensemble, hein?

Hein, Mélanie?


MÉLANIE

Pour moi, tu te rappelles pas

pourquoi on l'a appelé

Monsieur Catastrophe.

Ce soir-là, Mathis m'a vomi

dans les cheveux.

En haut des montagnes russes.


M. PRUD'HOMME

Bien oui, mais c'est juste

un peu de vomi, là!

On avait quand même passé

une très belle journée

tous les cinq ensemble!


MÉLANIE

OK. Là, papa, tu gosses!

Fais juste avouer

que les Gladu s'en viennent

vivre ici avec nous.


M. PRUD'HOMME

Euh... non,

ils s'en viennent pas vivre ici.


MÉLANIE

OK.


MÉLANIE continue de faire des boîtes et lance un ballon dans la boîte face à son père.


M. PRUD'HOMME

Oh!


Chez les Beaucage, JULIEN B est assis dans le salon.


JENNIFER

(Revenant à l'intérieur)

Jen'!

Tu remarques rien?


JENNIFER

Tu as caché ma boîte?


JULIEN B

Hein? Non.

Non! Je sais pas

où est-ce qu'elle est.

Elle est juste pas là.

J'imagine que ça va

retarder le déménagement.


JENNIFER

OK. Tu es tellement cute.

Mais je veux pas te faire

de peine, mais je pense

que ça va prendre quelque chose

d'un peu plus important

que de cacher une boîte

qui est écrit "important".


JULIEN B

Je te jure! C'est pas moi

qui ai caché la boîte.


JENNIFER

OK! Mais, tu sais, ça se peut

que ton cadeau soit là-dedans!


JULIEN B

Je l'ai pas cachée! Je sais

même pas où est-ce qu'elle est.


JENNIFER

OK! Tu me feras signe

quand tu vas avoir décidé

d'arrêter de pas la cacher.


JENNIFER remet la musique et continue de transporter des boîtes. JULIEN B est désespéré et ferme la musique.


MÉLANIE et CINDY sont assises sur le divan devant les boîtes scellées.


MÉLANIE

Sérieux, là, j'ai vraiment l'impression

que mon père

nous cache quelque chose.


CINDY

Ah, oui?

Pourquoi tu dis ça?


MÉLANIE

Je le connais.

On dirait qu'il fait tout

pour que vous déménagiez pas.


CINDY

OK, Mélanie, il faut

que je te dise de quoi.

C'est parce que...


M. PRUD'HOMME entre dans le condo en transportant une grosse boîte.


M. PRUD'HOMME

(Déposant la boîte)

Argh!

Mmh!

Bon, euh, désolé, les filles,

mauvaise nouvelle.

On peut pas déménager,

l'auto part pas.


MÉLANIE

Quelle surprise!


M. PRUD'HOMME

Ah! De quoi vous étiez

en train de discuter?


CINDY

De rien.


JULIEN B cherche un moyen de retarder le départ de BRIGITTE et JENNIFER. Il voit des clés sur la table du salon et les prend.


MARIE

(Appelant d'une autre pièce)

Julien?


JULIEN B se dépêche de défaire une des clés du trousseau.


MARIE

(Appelant d'une autre pièce)

Julien!


JULIEN B se cache dans une boîte.


MARIE

(Appelant d'une autre pièce)

Bien voyons, Julien!

Où est-ce que tu es?

Bon, ce n'est plus

drôle, là. Julien !


Le déménageur entre avec son chariot de transport.


MARIE

Excusez-moi. Vous auriez pas vu

mon fils, par hasard?


DÉMÉNAGEUR

Non.


MARIE

Julien!

Tu es où, mon loup?

(Faisant le tour de la maison)

C'est vraiment pas le temps

de jouer à la cachette.


Le déménageur embarque la boîte dans laquelle JULIEN B est caché.


MARIE

Julien?

Julien?

Argh! Julien!

Tu es où?

Julien...

Bon, je veux pas me fâcher,

là, mais tu es où?

Julien?


De son côté, MÉLANIE prend des initiatives.


MÉLANIE

(Parlant au téléphone.)

Oui!

J'aimerais louer une voiture,

s'il vous plaît.


M. PRUD'HOMME

Voyons, Mélanie!

On louera pas une voiture!

Voyons!


MÉLANIE

OK, les nerfs!

Bon, bien, oubliez ça.

On louera pas de voiture.

On va vous prendre un camion,

finalement.


M. PRUD'HOMME

Non. Mélanie!

Là, ça va faire!

OK, woh!

On déménage pas aujourd'hui,

un point, c'est tout!


Quelqu'un frappe à la porte. MÉLANIE va ouvrir. C'est BRIGITTE.


MÉLANIE

Hé!


BRIGITTE

Allô! Ha! ha!

Bonjour! Excusez-moi

de vous déranger.

C'est parce que je suis

en train de déménager,

puis mon nouvel appart'

est juste à côté.


MÉLANIE

Déménager? Chanceuse!


BRIGITTE

Oui, non...

Pas vraiment, parce que

je viens de me rendre compte

que j'ai perdu mes clés.


M. PRUD'HOMME

Ah, non... Ça, c'est plate.

Est-ce qu'on peut vous aider?


BRIGITTE

Oui. Bien, en fait,

je me demandais

si vous pouviez pas

me donner un lift

jusque chez les Beaucage,

que j'aille trouver mes clés?

Ça m'éviterait de retourner

avec le camion...


M. PRUD'HOMME

Ah! Bien oui, certain!


BRIGITTE

Ah! Yé!


MÉLANIE

Ton auto est pas en panne?


M. PRUD'HOMME

Euh... oui, je voulais dire:

bien oui, certain,

on vous aiderait si mon auto

était pas en panne.


MÉLANIE

Ah...


BRIGITTE

Ah, bon. Bien,

merci quand même, hein!


MÉLANIE

Tut! tut! tut!


Le téléphone de M. PRUD'HOMME sonne.


M. PRUD'HOMME

Hein?

Oui? Allô, Melany!

(S'adressant à BRIGITTE)

Excusez.


M. PRUD'HOMME entre dans sa chambre pour parler au téléphone.


MÉLANIE

J'ai peut-être une idée.


BRIGITTE

Oui?


MÉLANIE

Mmh-mmh!


JENNIFER et MARIE cherchent les clés partout chez les Beaucage.


JENNIFER

Voyons!

Elles sont parties où?

Des clés, ça vole pas!


MARIE

Je sais. La seule place où on

n'a pas regardé, c'est le four!


JENNIFER

(Cherchant dans le four et trouvant sa boîte)

Au moins, j'ai ma boîte, hein!


MARIE

Ah! Mais qu'est-ce

qu'elle faisait là?


JENNIFER

Julien.


MARIE

OK, c'est beau.

On n'a pas besoin

de rien rajouter!


JENNIFER

Ça me fend le coeur.

Il a l'air tellement triste

qu'on déménage!


MARIE

Je pense qu'il va

quand même être heureux

d'ouvrir son cadeau

quatre jours en avance.


JENNIFER

Oui. Ha!


MARIE

Puis, qu'est-ce que tu lui donnes?


JENNIFER

Honnêtement, je le sais vraiment pas

puis je me sens super mal!

Je pensais que j'allais avoir

plus de temps pour y penser.

Puis en plus, j'ai comme pas

vraiment d'argent, fait que...


MARIE

Ah! Mais ça, c'est pas grave, ça!

Voyons! Je sais que ça semble

cliché, là, mais c'est pas les cadeaux

qui coûtent le plus cher

qui font le plus plaisir.


JENNIFER

Oui, c'est vrai.

Sauf quand tu donnes le cadeau

à un petit gars de 13 ans.


MARIE

Ah, non! Je pense pas!

Tu sais, Julien, là,

c'est un grand sensible.

Si ça vient du fond

de ton coeur, là,

je suis certaine que

ça va lui faire plaisir.


JENNIFER ouvre sa boîte de souvenirs et sort un dessin d'enfant.


MARIE

Ah! Qu'est-ce que c'est ça?


JENNIFER

C'est quelque chose

que Julien m'avait fait

quand j'ai aménagé ici.


MARIE

Ça ressemble à ta chambre

dans ton ancienne maison!


JENNIFER

Oui, bien, c'est ça, aussi.

Il l'avait dessinée en super gros

pour que je me sente

comme chez nous.


MARIE

Puis, ça avait marché?


JENNIFER

Bien, ça m'a plus rappelé

à quel point j'haïssais les

couleurs de cette chambre-là!

Ça m'a aidée à pas trop m'ennuyer.


MARIE

C'est vrai que ça fait

un peu princesse, hein!


JENNIFER

Ah! C'est ça, je l'ai!


JENNIFER part en coup de vent, suivie de MARIE.


MARIE

Julien. Julien!

Julien?


MÉLANIE et BRIGITTE guident les déménageurs au condo des Prud'hommes.


MÉLANIE

Bon! Bien, vous pouvez

mettre ça là, juste ici.


BRIGITTE

Euh, mais tu es certaine

que ça dérange pas

qu'on entrepose nos boîtes ici?


MÉLANIE

Ah! Non, non!

Pas de trouble! Bien non.

On va les transporter quand

tu auras retrouvé tes clés.


Le déménageur prend la boîte identifiée CINDY.


CINDY

Hé! Qu'est-ce qu'il fait

à prendre ma boîte?


MÉLANIE

Ah! Il reste un petit peu

de temps de camion à Brigitte.

Oui, elle te l'offre

pour que vous puissiez

transporter vos affaires.

Elle est fine, hein?


CINDY

Euh, non! Non! Non! Non! Non!

C'est ma boîte!


BRIGITTE

On dirait que je suis pas

certaine de comprendre.

Ils vendent pas leur maison

pour venir habiter ici?


MÉLANIE

Ça a l'air que non.


CINDY

OK! Là, là, ça va faire!

Je suis écoeurée de niaiser!

On va habiter ensemble.


MÉLANIE

Pardon?


CINDY

Ton père a peur

de te le dire, là,

mais moi, ça fait presque

une semaine que je le sais!

On... On va habiter ensemble.


M. PRUD'HOMME

(Sortant de sa chambre)

Bon!

Excusez-moi.

Qu'est-ce qu'on disait, déjà?


MÉLANIE

On disait que les Gladu

vont venir vivre ici,

puis que je suis la seule

à pas être au courant!


M. PRUD'HOMME

Euh...

Non, les Gladu

s'en viennent pas vivre ici.


CINDY

OK. C'est beau, là,

Jean-Pierre, je lui ai dit.


M. PRUD'HOMME

Non, non!

Je suis très sérieux!

Vous vous en venez pas

vivre ici!


CINDY

Hein?


JULIEN B

(Appelle de l'intérieur de la boîte)

Allô? Allô! Allô!

Je suis en train d'étouffer!

Aidez-moi, quelqu'un!

Aidez-moi à sortir!


BRIGITTE

Julien?


JULIEN B

Sortez-moi d'ici!


JULIEN B est debout devant sa mère et JENNIFER, assises sur le divan dans le salon des Beaucage.


JULIEN B

Je m'excuse, là.

Je voulais juste pas

qu'elles partent tout de suite.


MARIE et JENNIFER n'en peuvent plus et éclatent de rire.


JULIEN B

Pourquoi vous riez?


MARIE

Parce qu'on t'en veut

pas du tout, mon loup!


JENNIFER

Non. C'est trop cute,

ce que tu as fait!


JENNIFER et MARIE serrent JULIEN B contre elles.


MARIE

Oui!


JULIEN B

OK, c'est beau!


MARIE

Tu es trop cute!


JULIEN B

Mais, arrêtez!

Deux câlins collectifs

en une journée, c'est assez!


JENNIFER

Tu as juste à pas

être cute de même!


JULIEN B

Mais, je veux pas être cute!

Moi, je veux juste

que vous veniez

à ma soirée

de bâtonnets de poisson...


MARIE

Qu'est-ce qui te dit

qu'elles viendront pas,

à ta soirée de bâtonnets de poisson?


JULIEN B

Bien, tout le monde s'en va.


MARIE

Mmh! Moi, je pense que

tout le monde s'en vient!

Parce que c'est ce soir,

ta soirée de bâtonnets de poisson.


JULIEN B

Ça veut dire que

je vais avoir mon cadeau?


JULIEN B part en courant.


JENNIFER

Peut-être.


JENNIFER

Il est parti où?


MARIE

Bâtonnets de poisson.

(Riant)

Ha! ha! ha! ha!


MÉLANIE fait la morale à M. PRUD'HOMME dans la cuisine avec CINDY.


MÉLANIE

C'est révoltant d'avoir

menti comme ça à Cindy.

En même temps, c'est quand même

cool que vous habitiez plus ici.


CINDY

Hé! Focusse!


MÉLANIE

Désolée...


CINDY

C'est révoltant

d'avoir menti à mon frère!


MÉLANIE

Puis c'est révoltant

d'avoir fait semblant de mentir.


M. PRUD'HOMME

Comment,

"fait semblant de mentir"?

Tu veux dire: dire la vérité.


CINDY

Ha! ha! Non, non, non, non!

Pas dire la vérité.

Tout patenter

pour que ça fasse ton affaire!


MÉLANIE

Mmh-mmh!


M. PRUD'HOMME

Hé! C'est drôle,

on dirait quasiment

que vous êtes

devenues des amies.


MÉLANIE

Change pas de sujet.


M. PRUD'HOMME

OK. Les filles,

on va se calmer, OK?

On va habiter ensemble.


MÉLANIE

Ha! Je le savais!


CINDY

Moi aussi.


M. PRUD'HOMME

OK. Les filles, je vous ai pas

menti ni à l'une ni à l'autre.

On va habiter ensemble,

mais pas ici.

Mais, oui!

Tu sais, tantôt, quand je

parlais à Melany au téléphone?

Elle sortait de la maison

qu'on veut acheter

et notre offre d'achat

a été acceptée!

On voulait attendre

d'être ensemble

pour vous l'annoncer, ce soir!


MÉLANIE

Puis si on l'aime pas,

la nouvelle maison?


M. PRUD'HOMME

Ah! Bien...

Voulez-vous voir des photos?

(Sortant son téléphone et le donnant à MÉLANIE)

Tiens.


CINDY

On aurait notre chambre?


M. PRUD'HOMME

Oui. Mathis et toi, vous allez

avoir chacun votre chambre.


MÉLANIE

Puis, moi?


M. PRUD'HOMME

Tu vas avoir le sous-sol au complet.

C'est super grand!

Regarde, il y a une chambre,

il y a une salle de bain,

un salon!


CINDY

Wow... Wow!


M. PRUD'HOMME

Bon! Est-ce que ça vous tente

d'aller célébrer ça en mangeant

quelque part?


CINDY

Hé! J'en reviens pas, là!

Je vais avoir mes murs à moi!

(Embrassant MÉLANIE)

Ah! ah! ah! ah!


MÉLANIE

De quoi tu parles,

avec tes murs?


CINDY

Bien, désolée, mais je pense

pas que tu peux comprendre.


MÉLANIE

Ah! C'est fin, ça.

Je te remercie.


M. PRUD'HOMME

Bon! Est-ce qu'on y va?

Parce que Melany va

nous attendre au resto.


CINDY

Oui! OK! C'est le plus beau

jour de ma vie!

Je vais avoir mes murs à moi!


M. PRUD'HOMME

Je pense qu'elle est contente.

(S'adressant à MÉLANIE)

OK. Tu viens?


MÉLANIE

Non! Moi, je pense

que je vais rester ici.

De toute façon, ça a bien l'air

que je comprends pas, fait que...


M. PRUD'HOMME

Bon! Comme tu veux, Mélanie.


Chez les Beaucage, JULIEN B fait le service de ses bâtonnets de poisson.


JULIEN B

Tadam!


TOUTES

Wow!


JULIEN B

La perfection!


JENNIFER

Tu sais vraiment bien

cuisiner, toi, hein!


JULIEN B

Le secret, c'est de pas faire

ce qui est écrit sur la boîte.


MARIE

Ah, oui! Ha! ha!


JENNIFER

Mmh! OK! C'est vraiment les

meilleurs bâtonnets de poisson

que j'ai mangés de ma vie!


BRIGITTE

Oui, c'est vrai!

Ils sont croquants, mais

fondants, juste un peu salés...


JULIEN B

Je vous l'avais dit!

Ça vous étonne?


MARIE

Ha! Entre ce que tu dis

puis la réalité, des fois, il y a

une petite différence.


BRIGITTE et MARIE rigolent.


JULIEN B

C'est ça...

(Se tournant vers JENNIFER)

Est-ce que je peux

avoir mon cadeau?


JENNIFER

Bien, oui!

(Offrant un CD)

Tiens.


JULIEN B

Qu'est-ce que c'est, ça?


JENNIFER

Bien, quand j'ai emménagé,

tu m'as fait un cadeau

pour que je me sente

comme chez moi.

Bien, ça m'a plus

fait réaliser à quel point

je m'ennuyais pas

tant que ça de chez moi.

J'ai fait la même chose pour toi.


JULIEN B

Euh, je comprends pas.


JENNIFER

Je t'ai fait une compilation

de toutes les tounes de fille

que j'écoute puis que tu hais.

À chaque fois que tu t'ennuies,

tu mets ça puis

tu vas te rendre compte

à quel point tu es bien

quand on n'est pas là.


JULIEN B

Merci, c'est cool.

Mais, je pense pas

que ça va fonctionner.

En tout cas... pas maintenant.


MARIE

Bien, là, je veux pas

avoir l'air d'insister, là,

mais il me semble

que ça serait le moment idéal

pour un câlin collectif!

Ah!


JULIEN B

Ça me dérange pas, les filles.

Mais, dites-le pas

à personne, OK?

Envoie! Venez!

Venez! Venez!


BRIGITTE, JENNIFER et MARIE se ruent sur JULIEN B pour le câlin.


MARIE

Câlin! Câlin! Câlin!


JULIEN B

Ayoye! Ouch! Ouch!

Pas trop fort!

Pas trop fort.

Hé! J'ai de la misère

à respirer!


BRIGITTE

Oui, mais c'est

parce qu'on t'aime!


M. PRUD'HOMME rentre de son souper. MÉLANIE est au salon.


MÉLANIE

Salut!


M. PRUD'HOMME

Salut.

Hum... Je pense qu'on a

des choses à se dire.

Bon, je... Qu'est-ce qui est arrivé, ici?


MÉLANIE

Bien, j'ai tout replacé.

Je pense que j'ai compris

de quoi Cindy parlait

avec ses murs.

Ça fait des mois que je chiale

parce qu'on n'a plus de lait,

mais Cindy et Mathis

n'ont même plus de mur

puis ils se sont pas plaints

une seule fois.


M. PRUD'HOMME

Mmh-mmh.

C'est une façon

de voir les choses.


MÉLANIE

Non, c'est vrai!

Des murs, c'est essentiel.

As-tu déjà essayé d'accrocher

un poster sans mur?


M. PRUD'HOMME

Oui, j'avoue...


MÉLANIE

Puis as-tu déjà essayé

de te sentir chez vous quelque part

sans poster?


M. PRUD'HOMME

Mmh.


MÉLANIE

Eh bien, voilà.

Alors...


M. PRUD'HOMME

Qu'est-ce que tu fais?


MÉLANIE

(Décrochant une toile du mur du salon)

Je leur prête un de nos murs.


M. PRUD'HOMME

Hein?


MÉLANIE colle un poster sur le mur du salon en fredonnant.


M. PRUD'HOMME

Ah, bien oui!

Hé! C'est... vraiment laid.


MÉLANIE

Oui, je sais.

Au moins, on n'aura pas à

l'endurer trop longtemps, hein!


M. PRUD'HOMME

Tu es fine, ma grande.


MÉLANIE

Ah! Tu es pas pire, toi non plus.

Ah!

J'ai eu quelques idées

pour mon futur appartement.


M. PRUD'HOMME

Hein? Attends.

Ton appartement?


MÉLANIE

Bien, oui! Mon appartement

dans la nouvelle maison!

Oui. J'ai pensé qu'on pourrait

convertir le salon en cuisine.


M. PRUD'HOMME

Non. Mélanie...


MÉLANIE

Non, c'est vrai!

Il manque trois fois rien, là.

Un comptoir, un évier,

un poêle puis un frigo.


M. PRUD'HOMME

Non. Ah, la, la...


M. PRUD'HOMME se bouche les oreilles en chantant.


MÉLANIE

Non, papa.

Fais pas ça, s'il te plaît!

Il me faudrait aussi

un grand miroir dans ma chambre!

S'il vous plaît! Papounet!

Mon petit papounet d'amour!


Fin épisode


MAUDE s'adresse au public de l'émission devant la statue de Victoire-Desmarais. L'adresse suivante apparaît : tfo.org/subitotexto.


MAUDE

Tu es un vrai fan de

Subito Texto?

Viens vite nous rejoindre

sur le site web de l'émission.


Générique de fermeture



Épisodes de Subito Texto

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par