Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Start-up : de l'incubateur à l'accélérateur

Les succès de Google, Facebook, Apple et bien d’autres fascinent les gens à travers le monde. Bon nombre d’entrepreneurs ont décidé de se lancer dans l’aventure. D’ailleurs, Ottawa est une ville riche en start-up, ces jeunes entreprises à fort potentiel de croissance. Comme dans la Silicon Valley, en Californie, des incubateurs et accélérateurs permettent à certaines de ces start-up de passer à la vitesse supérieure. Qu’est-ce que cela signifie? André Bellerive, fondateur de Spivo, et David Ker, fondateur de Zination, vous l’expliquent.



Réalisateur: Jean-Philippe Bélanger
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Texte informatif :
Start up : jeune entreprise à fort potentiel de croissance et de rêve.


ANDRÉ BELLERIVE est fondateur de la compagnie Spivo.


ANDRÉ BELLERIVE

C'est une idée vraiment simple

de tourner la caméra, puis il

y avait rien sur le marché.

J'ai juste décidé de créer un

prototype.


ANDRÉ manipule un bras amovible qui permet de tenir un appareil photo à une certaine distance de soi à et de pivoter l'appareil. On montre ensuite André dessinant des croquis.


ANDRÉ BELLERIVE

Le monde aimait

vraiment l'idée. Puis c'est à ce

point-là que j'ai réalisé que

c'était peut-être une idée qui

pourrait devenir une compagnie.


Intertitre :
Processus de création


ANDRÉ BELLERIVE

Quand j'étais jeune, mon père,

il travaillait toujours vraiment

fort, puis, lui, il a

toujours été en business.

Puis moi, j'ai toujours voulu

être un créateur. Puis en

même temps, j'ai toujours été

vraiment intéressé

dans les sports extrêmes.


Des images montrent ANDRÉ pratiquant différents sports dont le surf équipé de son «Spivo stick», son porte-caméra pour prendre des photos de lui-même.


ANDRÉ BELLERIVE

En sortant de génie mécanique,

j'ai décidé de commencer

une compagnie quasiment

par accident.

Le début, c'était vraiment

difficile. Comment payer mon

loyer? Comment manger? Puis

c'est là que Startup Garage,

ça a vraiment aidé parce qu'ils

nous donnent assez d'argent pour

nous donner un head start

pour commencer la compagnie.


Intertitre :
L'incubateur


CATHERINE GECI est gestionnaire de «Garage démarrage».


CATHERINE GECI

Garage Démarrage, c'est un

programme de trois mois pour

vraiment aider les jeunes

entre 18 et 29 ans à se

lancer en affaires.


Des images montrent des jeunes entrepreneurs en discussion autour d'un table.


ANDRÉ BELLERIVE

Les jobs ordinaires en sortant

de l'université, c'est pas pour

le monde ici. Le monde ici,

ils veulent vraiment commencer

une entreprise, ils veulent

commencer des grosses idées.

C'est vraiment du monde

ambitieux qui veut

faire beaucoup avec leur talent.


ANDRÉ prend la parole durant la réunion autour de la table.


ANDRÉ BELLERIVE

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis le cofondateur de

la compagnie Spivo.


De retour au témoignage de CATHERINE GECI...


CATHERINE GECI

Le principe de l'incubateur,

c'est vraiment d'avoir un espace

commun où tous des jeunes

entreprises en démarrage peuvent

se localiser, partager des

ressources, apprendre ensemble à

vraiment gérer leur entreprise.

Je dirais que la différence

principale entre un programme

comme Garage Démarrage et un

accélérateur, ça se rejoint

sur certains plans, mais

probablement que le stade des

compagnies est un peu différent.


Des images montrent plusieurs jeunes entrepreneurs travaillant à l'ordinateur dans un espace commun.


Intertitre :
L'accélérateur


PATRICK WHITE est directeur de L-Spark.


PATRICK WHITE

(Propos traduits de l'anglais)

Dans l'accélérateur, nous voulons

qu'ils soient à un stade plus avancé.

On veut qu'ils aient des revenus mensuels

entre 10 000$ et 30 000$, pour pouvoir

les amener à plus de 100 000$ par mois

pendant le programme.


Des images montrent PATRICK WHITE entrain de conseiller des entrepreneurs dans les locaux de L-Spark.


DAVID KER est fondateur de Zination. Il se trouve dans les locaux de L-Spark.


DAVID KER

Zination, c'est une

plate-forme de commerce

électronique qui permet de créer

sur demande des magazines en

ligne, des flyers en ligne qui

sont interactifs et comme on

dit en anglais, shoppable.

L'accélérateur, ça dure neuf

mois. Tu compétitionnes avec

toutes les autres compagnies

qui vont présenter. C'est des

compagnies qui présentent pour

l'accélérateur, ils ont atteint

une autre phase déjà où il y a

déjà une validation. Fait que

là, c'est vraiment de

grossir ton marché.


PATRICK WHITE

(Propos traduits de l'anglais)

Je crois que les start-ups technologiques

alimentent l'imagination

grâce aux histoires à succès instantané.

Ces compagnies modifient

vraiment nos habitudes de vie.



DAVID KER

Je dirais, c'est peut-être le

rêve américain où tu peux partir

avec rien, puis réussir gros

comme des gars comme Facebook,

des gars comme Uber, des gars

comme Google ont démontré qu'ils

peuvent partir de nulle part,

puis créer des compagnies

extraordinaires.


Texte informatif :
50% des starts-ups échouent dans les 5 ans après leur fondation.


DAVID KER

On est partis il y a quatre ans,

puis on pensait qu'on avait la

solution, puis tu as juste à le

mettre sur le marché, puis tout

le monde va venir, puis ils vont

acheter notre produit. Bien,

c'est pas ça qui est arrivé.

Pas pantoute. Puis la plupart

des compagnies ici ont travaillé

très fort pendant des

années avant de réussir.


Des images montrent DAVID KER en réunion, travaillant sur son projet.


DAVID KER

Les obstacles, il y en a plein.

Un start-up, c'est pas courir

un sprint. Un start-up, c'est

vraiment courir un marathon.

Fait que c'est comme tomber

quand tu cours, mais tu te

relèves, puis tu repars.


ANDRÉ BELLERIVE fait une présentation devant d'autres entrepreneurs.


ANDRÉ BELLERIVE

(Propos traduits de l'anglais)

J'ai toujours été un passionné

de sports extrêmes.


ANDRÉ livre maintenant son témoignage, seul.


ANDRÉ BELLERIVE

Pour commencer une compagnie,

il faut vraiment que tu sois

passionné parce que si tu es

dedans pour faire de l'argent,

tu vas pas réussir. Si tu es

dedans pour être populaire, tu

vas pas réussir. Parce que même

moi, ça fait trois ans que j'ai

commencé, mais c'est trois

ans où j'ai pas vraiment une vie

sociale. J'ai pas vraiment

fait gros d'argent.


DAVID KER

Le message le plus important

que je peux partager, c'est

vraiment de ne jamais lâcher

et de toujours persister.

Puis d'être patient aussi.


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par