Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Vidéo transcription

Yasmine Mehdi et l'importance du journalisme étudiant

Yasmine Mehdi, journaliste étudiante à l’hebdomadaire La Rotonde à l’Université d’Ottawa, fait le point sur la tempête médiatique qui a suivi la publication de son article sur le « Tour des anciens » (Vet’s Tour). Grâce à son travail d’enquête, elle a exposé l’existence d’une fête étudiante secrète comportant des défis à caractère sexuel. La journaliste s’est par la suite retrouvée la cible d’éloges mais aussi de commentaires haineux et violents. Yasmine Mehdi nous parle des défis du journalisme étudiant, qui s’opère dans un microcosme, où l’on doit côtoyer quotidiennement nos sources et les gens qu’on expose.

Photos: Yasmine Mehdi et La Rotonde.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Titre :
TFO 24.7


Texte narratif :
Une fête étudiante secrète à l'université d'Ottawa, aux nombreux défis à caractère sexuel, exposée par le journal étudiant, relance le débat sur la culture du viol.


YASMINE est dans un café et témoigne.


YASMINE

Les universités, c'est des

milieux relativement fermés

dans le sens où c'est très,

très difficile d'obtenir

de l'information.


Texte narratif :
La journaliste étudiante Yasmine Mehdi infiltre le «tour des anciens».


YASMINE

Pour nous, ça rentrait un peu

dans le domaine du journalisme

d'enquête. On a posé beaucoup,

beaucoup de questions à

d'anciens participants, des gens

qui savaient ce qu'était le

Vet's Tour. On avait déjà une

excellente base, mais pour moi,

c'est important de corroborer un

peu tous ces témoignages. Donc,

c'est là où on se disait: OK,

on va tenter d'aller sur place.


Texte narratif :
Un travail d'enquête qui ne passe pas inaperçu.


Un gazouillis de Brigitte Bureau apparaît. On y lit: «Bravo @YasmineMhdi pour ton article et pour ton attitude posée durant la tempête qu'il a suscitée. Tu fais honneur au journalisme d'enquête.»


Un gazouillis de Rosa Saba apparaît. On y lit: «@YasmineMhdi Ce message démontre l'importance de ton travail de journalisme. Bravo:)»


Un gazouillis d'Elizabeth Munro apparaît. On y lit: «Bravo à @YasmineMhdi pour avoir exposé le #VetsTour. Une université réputée comme @uOttawa ne devrait pas permettre le bizutage.»


YASMINE

On savait que ça allait susciter

des réactions en publiant cet

article. Est-ce qu'on savait que

ça allait être aussi important?

Personnellement, je ne m'y

attendais pas. C'est venu

avec des avantages, certes.

Aussi avec des inconvénients.


Texte narratif :
Des inconvénients, comme des messages haineux et racistes.


Un message Facebook apparaît. Le nom de l'usager n'apparaît pas. On y lit: «Je trouve ce que tu as fait inacceptable. Tu as immigré dans notre pays et tu essaies de nous imposer tes valeurs musulmanes. Tu devrais déménager dans un autre pays qui partage tes croyances. Est-ce pcq personne ne veut coucher avec toi?»


Un courriel apparaît. On ne peut voir le courriel de l'envoyeur. On y lit: «Selon la Charia, les étudiants ne peuvent s'amuser ni faire la fête. Elle n'a pas été invitée (pour des raisons évidentes) et s'en prend aux jeunes blancs qui veulent boire.»


YASMINE

Je sais que souvent, quand une

personne, spécialement une femme

parle dans les médias de quelque

chose qui s'apparente de près

ou de loin à la culture du viol,

elle subit du backlash. Ça,

c'est clair, net et précis.

Mais je m'attendais pas à ce

que ce soit aussi violent.

Il y en avait qui étaient

assez choquants.

C'est difficile parce que quand

on est journaliste étudiant,

souvent on est étudiant.

Et donc, des sources pour

un article, ça peut être son

collègue dans une classe, ça

peut être un professeur, ça peut

être le doyen de sa faculté.

Et donc, c'est vraiment le fait

d'être dans une petite sphère

fermée qui est un peu coupée du

monde extérieur qui est spécial.


Texte narratif :
Depuis la publication de son article, l'événement a été annulé et une enquête interne lancée.


YASMINE

Je pense que du journalisme

d'enquête, on en fait peut-être

pas beaucoup par manque de

temps, par manque de moyens,

mais il faut aussi se rappeler

que... Je parle de l'Université

d'Ottawa parce que c'est

la réalité que je connais.

C'est des dizaines de milliers

d'étudiants. C'est des revenus

d'un milliard de dollars. C'est

des structures décisionnelles,

un bureau des gouverneurs, un

sénat, une fédération étudiante.

Et donc, si ce monde est coupé

de tout et qu'il y a personne

pour poser des questions, ça va

juste être comme ça et personne

va vraiment pouvoir être informé

ou poser des gestes adéquats

s'il y a un problème

qui survient.



Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par