Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Fabriquer du cidre de pomme

Le cidre gagne en popularité depuis quelques années, surtout en Amérique du Nord, chez les des jeunes « Millennials ». Depuis maintenant huit ans, la cidrerie artisanale Bulwark de la petite communauté de New Ross en Nouvelle-Écosse, produit différents cidres qui sont distribués principalement en Nouvelle-Écosse, mais aussi ailleurs au Canada, aux États-Unis et en Asie. Visite en compagnie de l’oenologue Alexandra Beaulieu qui nous explique les secrets de la fabrication du cidre le plus populaire en Nouvelle-Écosse, faite uniquement à partir de pommes locales cueillies dans la vallée d’Annapolis.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Des pommes tombent sur le sol d'automne dans un verger. ALEXANDRA BEAULIEU, œnologue à la Cidrerie Bulwark parle de cidre pendant qu'on voit des cueilleurs ramasser les pommes dans les vergers.


ALEXANDRA BEAULIEU

La tradition veut qu'un cidre

soit fait avec des pommes qu'on

ne mange pas. Alors, des pommes

plus taniques, des pommes

plus "acidiques", des

pommes "sauvages".

Cette saison, on a été chanceux.

On est allés visiter des vergers

abandonnés et on a recueilli

assez de pommes pour faire 8000

litres. Alors, c'est un cidre

qui est assez spécial. Ça

revient un petit peu au cidre

traditionnel, ce qu'on faisait

avant. De revenir à la tradition

du cidre qui est fait

avec des pommes sauvages,

cette tendance-là va faire

que les propriétaires de vergers

abandonnés nous ont dit:

"L'année prochaine, on va

s'occuper de nos pommes pour

avoir une meilleure production."


ALEXANDRA fait visiter la cidrerie.


ALEXANDRA BEAULIEU

Alors, mon travail, c'est

la fermentation. Ici, on fait

principalement du cidre.

Mon travail commence vraiment

une fois que je reçois le jus.

Une des choses que j'aime

beaucoup de mon travail,

c'est que je pars d'une matière

première, qui est la pomme,

et je l'amène à un produit fini

qui est le cidre. Il y a un peu

de tout qui est impliqué dans

ça. Alors, il y a du travail

physique et du travail de

laboratoire, il y a du travail

gustatif. En ce moment, on fait

un cidre au rhum. Alors, on

m'apporte l'idée. On me dit que

le rhum et le cidre sont très

populaires en Nouvelle-Écosse.

On aimerait faire un mariage

entre les deux. Puis c'est à moi

de créer un produit qui est

intéressant. Alors, on fait

venir du rhum. On fait des

dégustations, j'apporte

des essais chez moi, puis

on arrive à un produit fini.

Le cidre était très populaire

anciennement. Cette tradition

est en train de revenir.

Le cidre est sans gluten. C'est

vu comme quelque chose de santé.

Ça fait maintenant cinq ans

qu'on produit du cidre, puis

qu'on le distribue partout

en Nouvelle-Écosse. Et de plus

en plus, on distribue au Canada.

Alors, en Colombie-Britannique,

en Alberta, l'Île-du-Prince-Édouard,

au Nouveau-Brunswick. Puis on a

quelques marchés internationaux

qui s'ouvrent à nous également.

Alors, on a Miami en Floride,

on distribue en Asie.


Les différents cidres sont présentés, une fois embouteillés.


ALEXANDRA BEAULIEU

La différence principale

entre le cidre et le vin, c'est

le produit primaire. Alors,

le cidre est fait à partir

de pommes alors que le vin est

fait à partir de raisins.


Différentes variétés de pommes défilent.


ALEXANDRA BEAULIEU

À New Ross, en Nouvelle-Écosse,

ici, on est chanceux. On a un

grand bassin de pommes locales.

Alors, on reçoit toutes

les pommes principalement

de la vallée d'Annapolis. On les

presse sur place. Alors, on a un

jus qui est très frais. L'autre

différence avec du vin, si on

veut, c'est que nous, ici, on ne

vieillit pas le cidre. Dès que

la fermentation est terminée,

ça s'en va à l'embouteillage,

alors que le vin, souvent,

on va le vieillir.


De retour dans la cidrerie, on assiste aux étapes de fabrication du cidre.


ALEXANDRA BEAULIEU

J'aime beaucoup la liberté

et la créativité que mon travail

m'apporte. Alors, si on veut

développer un produit, ça peut

se faire très rapidement ou un

peu plus lentement, pour avoir

plus le temps de réfléchir.

Si ça s'étend sur quelques

semaines, on a le temps

d'y revenir, de regoûter,

d'améliorer. C'est un peu

comme un processus d'écriture.


Un verre de cidre pétille.



Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par