Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Simon Thibault : Pantry and Palate, l'anthropologie culinaire

La gastronomie permet de découvrir le monde dans sa propre cuisine, selon Simon Thibault, citoyen d’Halifax passionné d’art culinaire et particulièrement de celui de l’Asie. C’est cependant sur les traces de ses origines que Simon Thibault a entrepris, il y a quelques années, un projet de livre sur l’histoire culinaire acadienne, Pantry and Palate. Bien plus qu’un simple livre de recettes traditionnelle sur la nourriture acadienne, c’est en vrai un travail d’anthropologue culinaire qu’il a entrepris en concoctant Pantry and Palate.
Bienvenue dans la cuisine de Simon Thibault, alors qu’il nous raconte le travail qu’il a entrepris avec son premier livre de cuisine de chez lui.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Dans un marché maraîcher d'Halifax, des gens visitent les étals. SIMON THIBAULT, auteur culinaire, Pantry and Palate, mange un plat avec des baguettes, assis dans les marches du marché.


SIMON THIBAULT

J'habite Halifax, j'habite

en Nouvelle-Écosse. Petit

appartement.


SIMON THIBAULT se raconte dans son petit appartement.


SIMON THIBAULT

J'ai pas une grosse

cuisine, mais c'est pas grave.

Dans ma cuisine, je peux

être n'importe où au monde.


On suit SIMON au marché.


SIMON THIBAULT (Narrateur)

Je peux vraiment me mettre et

puis faire un plat thaïlandais,

un plat d'une communauté

ouïgoure de la Chine. Ou

je peux aller et faire une

cuisine sud-africaine.

C'est vraiment une façon de

vivre ailleurs dans un plat

et d'une façon pas juste

intellectuelle, mais vraiment

physiologique, sensorielle. Et

c'est ça que j'aime vraiment de

la cuisine, c'est qu'on peut

exister n'importe où

et n'importe quand.


De retour chez lui, SIMON cuisine.


SIMON THIBAULT

Ces jours-ci, ma passion, c'est

vraiment le monde gastronomique

et chroniquer l'histoire

gastronomique. J'ai toujours été

intéressé de vraiment creuser

dans qu'est-ce qui se passe.

Pourquoi est-ce que ce plat

existe? Pourquoi est-ce que ces

ingrédients ont été utilisés?

C'est ça qui me fascine.

Et on apprend très vite

que la gastronomie, c'est

l'anthropologie. La gastronomie

est vraiment une question de

nous dire qui on est et quoi

on mange, pourquoi on vit

nos vies comme telles.

Je suis fièrement Acadien, mais

pour longtemps, je ne regardais

pas qu'est-ce qu'était

mon patrimoine culinaire.


Sur le comptoir une livre de cuisine trône : La cuisine acadienne d'aujourd'hui, des Dames Patronnesses de la C.J.A., publié en juillet 1963.


SIMON THIBAULT (Narrateur)

Un jour, il y a un monsieur qui

m'a posé une question: «Est-ce

que ça vous intéresse d'écrire

un livre de cuisine

acadienne?» Puis, en premier,

j'ai dit: «Non, ça m'intéresse

pas.» Puis, j'y ai pensé plus

et je me suis dit: Non, je veux

vraiment regarder c'est quoi mon

patrimoine culinaire et vraiment

le regarder et l'exposer et

l'apporter aux autres gens.

C'est ça qui m'intéresse.

Ma mère m'a donné des petits

bouquins, puis c'était des

recettes à sa mère, à sa

grand-mère, à sa grand-tante.

Alors, j'avais essentiellement

dans mes mains des livres qui me

racontaient la vie des Acadiens

au tournant du XXe siècle. Puis,

c'est vraiment dans ce temps-là

qu'on voit qu'est-ce qui s'est

produit dans les cuisines

acadiennes pour très longtemps.

Dans les recettes que j'avais

reçues, il y avait une recette

pour du boudin et ensuite il

y avait une recette pour des

beignes. Ça disait «donut».

Puis, je me disais: C'est

bizarre que ce soit sur la même

page puisque c'est deux choses

assez différentes.


SIMON est devant un étal de boucher au marché.


SIMON THIBAULT (Narrateur)

Puis là, j'ai eu la chance de parler

à une demoiselle qui me disait que

quand elle était jeune, elle se

souvient d'aller à la boucherie

et c'était le jour de la

boucherie qu'on avait des

beignes parce qu'il y avait

du lard frais en masse,

en masse, en masse.

Alors, on pouvait faire des

fritures. On pouvait faire

des beignes, le genre d'affaires

comme ça. Alors, ça fait de la

suite de voir les beignes et

puis le boudin sur la même page.


SIMON cuisine chez lui.


SIMON THIBAULT (Narrateur)

Alors, en ce moment, je suis

en train de faire une recette,

c'est une recette de ma

grand-mère. C'est un gâteau à la

mélasse. C'est super simple. Je

m'attends que c'est une recette

qui vient essentiellement durant

la guerre parce qu'il y a pas

d'oeuf, il y a seulement une

tasse de beurre, puis c'est

essentiellement de la farine,

de la mélasse, un petit peu de

babeurre. C'est ça les recettes

qui sont la base du livre

Pantry and Palate

que j'ai écrit.

Pour beaucoup de gens, la

cuisine acadienne, surtout de

la Nouvelle-Écosse, c'est pas la

chose la plus sexy au monde. La

première fois qu'on voit de la

râpure, la première fois qu'on

voit les poutines râpées, le

genre d'affaires comme ça. C'est

pas toujours évident pour tous

les gens. Mais parce que j'ai

fait beaucoup de recherches en

gastronomie, puis en histoire

culinaire, j'ai réalisé qu'il

y a une place pour toute culture

culinaire. Il y a une place

pour tout le monde. Puis, j'ai

réalisé que même la cuisine la

plus humble, et pas forcément la

plus sexy, peut vraiment trouver

une audience parce que les gens

veulent savoir d'où est-ce qu'on

vient, qui on est et qui sont

ceux qui nous entourent.


SIMON déambule entre les étals au marché.


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par