Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Vidéo transcription

Culture et immigration finlandaise à Thunder Bay

L´importance et la vigueur de la communauté finlandaise de Thunder Bay se mesure quotidiennement que ce soit dans l´architecture de la ville, principalement dans le quartier finlandais autour du temple du travail et de son fameux restaurant Hoito aussi bien que dans la pratique d´activités culturelles typiquement finlandaises ; orchestre et choeurs finlandais, danse, cuisine etc…Les canadiens d´origines finlandaises de deuxième, troisième génération s´efforcent de reconnecter ainsi avec les racines de leurs ancêtres.



Réalisateur: Joanne Belluco
Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Un orchestre constitué de musiciens finlandais répète une musique traditionnelle finlandaise. KAUKO YLINEN, chef de l'orchestre Pelimanni dirige l'ensemble et chante.


KAUKO YLINEN

One, two, one...


KAUKO YLINEN

(Propos traduits de l'anglais)

Je m'appelle Kauko Ylinen et

je suis venu au Canada en 1974.

J'ai ensuite rejoint le Club finlandais

et j'ai participé aux chorales

ainsi qu'à l'orchestre.


PAULA HAAPANEN, membre de la communauté finlandaise témoigne de son expérience.


PAULA HAAPANEN

Aujourd'hui, la communauté

finlandaise est plutôt deuxième,

troisième, quatrième génération

de Finlandais. Donc,

c'est-à-dire on n'a pas

beaucoup de monde qui est né

en Finlande qui a immigré ici.


Tout au long des entrevues l'orchestre joue dans la salle de répétition.


KAUKO YLINEN (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Je suis né en Finlande et

j'ai fréquenté les écoles là-bas,

donc je connais très bien

la musique traditionnelle.

Mon objectif est de rapporter

cette musique ici pour

la population finlandaise locale,

et pour tout le monde.


PAULA HAAPANEN (Narratrice)

Les Finlandais ont eu un grand

impact sur le tissu de la

communauté, donc ça se voit

partout. On entend toujours le

finnois dans certains magasins,

restaurants, etc. On peut même

avoir des services en finnois.


Des extraits d'archives démontrent les vagues d'immigration finnoise au Canada.


PAULA HAAPANEN

Les vagues d'immigration vers le

Thunder Bay, il y en a eu trois:

une au début du XXe siècle entre

1900 et 1910. On a accueilli

au Canada à peu près 20 000

personnes entre les années 20

et 30. Une troisième

dans les années 50.

Au début des deux premières

vagues, c'était plutôt

les situations économiques,

politiques, etc. Il y avait

des promesses pour les terrains

pas chers ou gratuits.

On savait que les salaires

étaient beaucoup mieux

qu'en Finlande.


Des photos d'archives illustrent l'intégration des Finnois au Canada, dans leur vie quotidienne.


PAULA HAAPANEN

Et d'autres qui étaient vraiment

les aventuriers. On a entendu

parler des personnes qui étaient

dans une situation assez facile

ou aisée en Finlande, mais qui

cherchaient quelque chose. Donc,

ils partaient vers l'Ouest.

Les paysages sont exactement

pareils qu'en Finlande,

c'est-à-dire, les bouleaux, les

lacs, la roche: c'est toujours

pareil. On n'est pas dépaysés

du tout quand on vient

ici de la Finlande.


L'orchestre continue de jouer dans une salle de répétition. Ensuite des images montrent une maison appelée «The Finnish labour temple» d'hier à nos jours.


PAULA HAAPANEN (Narratrice)

L'héritage finlandais se voit

carrément dans le bâtiment où on

est maintenant. Donc, ça, c'est

le Temple du Travail finlandais,

qui a été construit entre 1909

et 1910. Ça, c'est vraiment

la place principale. On a

le restaurant finlandais qui est

dans le sous-sol, donc c'est

quelque chose qui attire

le monde, même de l'extérieur.


Dans le restaurant de la maison, des gens mangent en famille. Ensuite, différentes devantures de maisons finnoises défilent.


PAULA HAAPANEN (Narratrice)

Par rapport à l'architecture,

si on regarde les bâtiments

qui sont dans le quartier, les

maisons qui se sont construites

ici autour du Hall finlandais.

Une architecture assez simple,

mais surtout, on utilise de la

brique ou de la pierre pour

les faire . Donc, ça, dans ce

coin-là, ça se voit toujours.

Un petit peu partout, on voit

les vignettes de la communauté

ou la vie finlandaise.


Une femme chante avec l'orchestre une chanson traditionnelle finnoise.


PAULA HAAPANEN (Narratrice)

Des choses qui sont typiquement

finlandaises ici, à Thunder Bay,

on a un sauna dans les maisons,

une sur deux. C'est aussi

une habitude qu'on a apprise

aux autres. Les activités:

on pratique toujours

de la danse folklorique.

Il y a une troupe de danse ici

qui s'appelle Kiikurit,

on a l'orchestre Pelimanni.


KAUKO YLINEN (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Si tu as quitté la Finlande

dans les années 50 ou 60,

tu as laissé derrière toi la musique

de l'époque, et c'est cette musique

qu'on essaie de ramener.

L'un des commentaires que l'on

reçoit souvent est :

« Oh mon dieu, je n'ai pas entendu

ce morceau depuis 50 ans! »


Des bannières finnoises et des blasons sont suspendus dans une salle. Ensuite l'orchestre continue de jouer des musiques typiquement finnoises.


PAULA HAAPANEN (Narratrice)

Comment est-ce qu'on va passer

la culture entre générations?

C'est vraiment une préoccupation

chez nous. On veut impliquer

les jeunes qui sont deuxième,

troisième, quatrième génération,

de réveiller, de reprendre un

peu le côté finlandais. On a un

projet prévu pour l'été, c'est

un camp d'été pour les jeunes

entre 6 et 10 ans. Et là,

on veut impliquer la communauté

finlandaise, c'est-à-dire,

on va prendre des bénévoles,

des personnes à la retraite,

etc., qui connaissent un peu

comment faire la nourriture

traditionnelle finlandaise

ou comment faire des trucs

artisanaux avec les mains.

On va aller demander d'apprendre

aux jeunes comment faire. Donc,

on va essayer de transmettre le

savoir-faire aux jeunes aussi,

au moins un pas vers le maintien

de la culture finlandaise ici

à Thunder Bay,

que ça reste vivant.


Des photos d'immigrants finnois lors de leur arrivée au Canada défilent.


KAUKO YLINEN (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Je crois que les choses changent

parce que les anciennes

générations disparaissent

et il n'y a pas beaucoup de nouveaux

arrivants. Anglais, Français, Finlandais,

Italiens... on est tous intégrés

maintenant.


PAULA HAAPANEN (Narratrice)

Les Finlandais sont un peuple

très fort et très persévérant

et parfois dur, mais aussi, on a

des côtés, on rit beaucoup, on a

des valeurs qui sont importantes

de nos jours, même

dans la vie canadienne moderne.


KAUKO YLINEN termine son témoignage,


KAUKO YLINEN

(Propos traduits de l'anglais)

Quelle est mon identité?

Je suis Canadien.

Je suis ici depuis 40 ans

et je suis citoyen canadien.

Donc je suis Canadien, mais

je suis aussi Finlandais.


Quelques images marquant la présence des Finlandais dans la région défilent.


PAULA HAAPANEN

N'oublions pas d'où on vient

et qu'est-ce que ça peut

nous apporter.


Le reportage se termine sur une dernière note avec l'orchestre.


MUSICIENNE

(Propos traduits de l'anglais)

J'ai fait tellement d'erreurs!


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par