Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le volontourisme : quand on profite de vos bonnes intentions

Saviez-vous que vous pouvez faire plus de mal que de bien en faisant du bénévolat à l’étranger? Et votre argent, va-t-elle dans les coffres d’une compagnie privée au lieu d’aller à ceux qui en ont besoin? Vous considérez allier un projet de coopération internationale à votre prochain voyage? Maxime Michel de Care Canada vous explique pourquoi ce n’est pas une bonne idée. Vous voulez quand même aider à l’étranger? Elle vous suggère comment le faire en choisissant un bon organisme crédible.



Réalisateur: Carine Ouellet
Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
Volontourisme


Texte narratif :
Tourisme Volontariat


MAXIME MICHEL de chez Care Canada explique le volontourisme.


MAXIME MICHEL

Le volontourisme, c'est

un voyage touristique qui est

combiné à des opportunités de

bénévolat, souvent à l'étranger

et souvent dans des pays

plus défavorisés que chez nous.

Il y a plusieurs raisons

pourquoi le volontourisme, c'est

pas quelque chose de désiré

et d'abord, je pense qu'il faut

comprendre que c'est un

business. C'est des compagnies

qui font du profit qui offrent

la plupart des opportunités

de volontourisme, et c'est pas

de la vraie coopération

internationale. Donc, quand les

gens payent des frais souvent

très élevés à ces compagnies-là,

en plus qu'ils achètent

leur billet d'avion, leurs

assurances, etc., eux-mêmes,

la compagnie fait de l'argent

sur eux. Maintenant,

le volontourisme aussi, c'est

pas quelque chose de durable

qui va vraiment effectuer

des changements dans les

communautés. Faire une visite

d'une semaine, c'est pas ça

qui va résoudre la pauvreté

dans une communauté et parfois,

ça peut aussi faire

plus de mal que de bien.


Texte narratif :
Un exemple?


MAXIME MICHEL

On va proposer à des volontaires

non qualifiés d'aller travailler

dans un orphelinat pour quelques

jours, quelques semaines. C'est

très problématique. Ça crée des

attachements très temporaires

pour les enfants, qui sont

ensuite abandonnés encore

une fois par ces personnes

et ça, de manière continue.

Donc le volontariat à court terme

dans des orphelinats,

c'est mauvais pour

le développement des enfants.


Texte narratif :
Double standard


MAXIME MICHEL

Il y a un peu un double standard

sur ce qu'on se permet de faire

dans d'autres pays qui sont

en besoin par rapport à ce qu'on

ferait ici dans nos propres

communautés au Canada.

Par exemple, si tu t'intéresses

à la médecine et que tu veux

aider les gens, tu peux pas

nécessairement pratiquer

la médecine directement. On a

des codes, on a de l'éducation

qui est nécessaire et

des qualifications avant qu'on

puisse le faire. Maintenant,

dans le cas du volontourisme,

il y a parfois ce qu'on appelle

des missions médicales, où les gens

partent donner de l'assistance

médicale même s'ils ont pas

les qualifications nécessaires

pour pratiquer la médecine

dans le pays donné.

Il y a beaucoup de critiques

du volontourisme, mais il faut

pas manquer le fait que

les intentions sont très bonnes.

Si ça t'intéresse de faire

une expérience à l'étranger,

il faut d'abord que tu te poses

la question: est-ce que je fais

l'expérience pour moi

ou pour servir les autres?

Je propose aux gens qui veulent

avoir une expérience personnelle

d'aller être touristes dans

d'autres pays. C'est correct

d'être un touriste. Tu donnes

ton argent à une communauté

locale qui va beaucoup

en bénéficier. Et en fait, c'est

beaucoup mieux que tu amènes

ton argent avec toi et

que tu le dépenses dans le pays.

Si tu payes pour une expérience

de volontourisme, ton argent

va aller à une compagnie

qui fait du profit.


Texte narratif :
J'aide comment?


MAXIME MICHEL

Donc d'abord, c'est de vérifier:

est-ce que c'est une compagnie

ou une organisation à but

non lucratif? Et encore

plus loin, est-ce que c'est une

organisation de bienfaisance?

En anglais, on appelle ça

«un charity».


Texte narratif :
Es-tu qualifié?


MAXIME MICHEL

Les organisations

légitimes qui travaillent

dans ce domaine de coopération

internationale, elles vont

recruter des personnes

qualifiées seulement.

Donc, tu vas devoir passer

par un processus de sélection.

Si tout le monde est accepté,

c'est probablement pas

un organisme crédible.


Texte narratif :
Qui paye?


MAXIME MICHEL

Souvent, le gouvernement

du Canada va financer

les organismes de coopération

internationale.

Donc, ton stage va être

subventionné. Tu vas

peut-être devoir contribuer

à l'organisation de manière

financière, mais ce sera pas

pour le montant complet

des coûts qui vont être encourus

pendant ton placement. Donc,

le financement du gouvernement

du Canada, c'est pas le seul,

mais c'est un indicateur

qu'on peut utiliser pour voir

si une organisation est réputée.


Texte narratif :
Est-ce que j'ai le temps?


MAXIME MICHEL

Souvent, les organisations

de coopération internationale

vont demander un an, deux ans

d'engagement, parce que c'est la

seule façon d'avoir un impact à

long terme avec les communautés

dans lesquelles on travaille.

Rarement, il y a des opportunités

qui sont à plus court terme,

souvent un mois,

deux mois ou quelques semaines.

Et ça, c'est pour des postes

qui sont très qualifiés,

par exemple des médecins, etc.

Alors, le volontourisme, c'est

pas la meilleure façon de faire

une différence dans le monde

ni de commencer une expérience à

l'international. J'encourage les

gens d'aller faire du tourisme

à l'étranger, découvrir le monde

et ensuite, revenir chez eux

et faire du volontariat ici

au Canada. Il y a tellement

de besoins dans nos communautés.

Vous pouvez vraiment

vous impliquer localement.


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par