Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Vidéo transcription

Thérèse et Myriam: Deux générations, une même passion

Thérèse Maheu et Myriam Vigneault ont beau appartenir à deux générations très différentes, mais leur passion de la langue française et leur dévouement envers la communauté de Lafontaine ont su les unir. Grâce à leur travail au journal Le goût de vivre, les deux femmes documentent les moments marquants du village. Telle une gardienne du patrimoine local, Thérèse, 67 ans, a été témoin de l’évolution de Lafontaine, de l’érosion du français mais aussi de la ténacité de ses habitants. Un bagage culturel qu’elle transfère graduellement à Myriam, 23 ans, qui apporte un nouveau souffle dans la quête d’une relève dans cette région de l’Ontario.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

THÉRÈSE MAHEU et MYRIAM VIGNEAULT se présentent mutuellement au public de l'émission.


MYRIAM VIGNEAULT

Voici Thérèse Maheu, 67 ans...


THÉRÈSE MAHEU

Et voici Myriam Vigneault,

23 ans.


MYRIAM VIGNEAULT

On travaille toutes

les deux au journal

Le Goût de vivre à Lafontaine.


MYRIAM VIGNEAULT et THÉRÈSE MAHEU travaillent à leur bureau. Des exemplaires de leur journal sont placés sur le bureau de THÉRÈSE MAHEU.


MYRIAM VIGNEAULT (Narratrice)

Thérèse, c'est quelqu'un

qui est très impliqué dans

la communauté francophone

à Lafontaine, mais aussi dans

la région. Moi, je l'ai connue

au niveau scolaire avant, donc

quand j'étais au secondaire.

Ça a tout le temps été quelqu'un

qui travaillait fort, qui était

impliqué, qui impliquait les

autres et qui donne beaucoup,

beaucoup de son temps.


THÉRÈSE MAHEU (Narratrice)

Myriam, c'est quelqu'un

de solide, quelqu'un qui a des

croyances qui ressemblent aux

miennes, des convictions très

profondes. C'est presque comme

ma fille. On est très fières

que ce soit un beau modèle

pour d'autres jeunes aussi.


MYRIAM VIGNEAULT prend des photos d'un petit orchestre jouant dans une salle de spectacle.


MYRIAM VIGNEAULT et THÉRÈSE MAHEU sont sur un divan et s'adressent au public de l'émission.


MYRIAM VIGNEAULT

On est très, très,

très passionnées de notre

langue et de notre culture.

Donc, je pense que ça se reflète

dans tout ce qu'on fait.


À son bureau, THÉRÈSE MAHEU fouille dans un de ses classeurs.


THÉRÈSE MAHEU (Narratrice)

Le journal, c'est le gardien

du patrimoine local.

Toutes les histoires sont

racontées dans le journal.


L'entrevue sur le divan se poursuit.


MYRIAM VIGNEAULT

Les gens de Lafontaine, c'est

des gens qui ont dû se battre

pour garder leur langue et leur

culture à travers les années,

d'abord avec les écoles aussi

francophones de la région,

ils ont dû se battre

pour les avoir.


Différents exemplaires du journal, datant de différentes époques, sont présentés.


MYRIAM VIGNEAULT

Donc, c'est

quelque chose qui est toujours

resté dans les traditions

et dans les valeurs des gens.


Des images du village de Lafontaine se succèdent.


THÉRÈSE MAHEU (Narratrice)

Le village de Lafontaine,

c'est un village francophone.

Toutes les familles se

connaissaient. On se rencontrait

à l'église de façon régulière.

En grandissant, c'était tout

à fait normal, on jouait dehors

en français. Tout se passait

en français. On n'avait pas de

télés pour commencer. Il y avait

pas de danger d'assimilation

dans mon temps à moi.


THÉRÈSE MAHEU anime une partie de bingo.


THÉRÈSE MAHEU

(Propos en anglais)

One line.

(Propos en français)

G-46.

(Propos en anglais)

G-46.


THÉRÈSE MAHEU (Narratrice)

Ça a énormément changé.

Aujourd'hui, on retrouve

beaucoup de familles

anglophones, qui est pas

une mauvaise chose, sauf que

l'assimilation c'est tellement

subtil. Il faut faire attention.


MYRIAM VIGNEAULT (Narratrice)

Les défis auxquels Lafontaine

doit faire face, c'est la

relève, probablement au niveau

de l'implication politique,

culturelle. Qu'un francophone

soit bien représenté dans

la région, c'est très important.


THÉRÈSE MAHEU pige une autre boule.



THÉRÈSE MAHEU

(Propos en anglais)

O-69.


THÉRÈSE MAHEU (Narratrice)

Lorsqu'on a le goût de baisser

les bras, on fait juste regarder

un petit peu plus loin et on se

dit: Il y a de l'espoir. Il y en

a, de l'espoir. Puis, Myriam,

comme je dis, elle apporte un

coup de vent frais. C'est comme

si ça nous donne un deuxième

souffle. Elle est convaincue

et elle peut en convaincre

d'autres, et puis

elle assure de la relève.


THÉRÈSE MAHEU et MYRIAM VIGNEAULT lisent ensemble un exemplaire de leur journal.



Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par