Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Vidéo transcription

Le boxeur entrepreneur

Jordan Thomas, ancien élève de l’école secondaire Collège Français à Toronto, n’avait jamais imaginé qu’il serait un jour propriétaire de son propre club de boxe. Adepte de ce sport depuis un très jeune âge, il a su transformer sa passion en une entreprise florissante. Au cours des dernières années, la boxe est devenue une forme d’entraînement très prisée dans les gym et clubs sportifs en Amérique du Nord, et Jordan a su sauter sur l’occasion. Il désire maintenant redonner à sa communauté, notamment en offrant des ateliers aux jeunes francophones du quartier.

Images additionnelles: Jordan Thomas, United Boxing Club, Wikipedia, Google Maps, iStock/Thinkstock



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

JORDAN THOMAS frappe sur un sac de boxe.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Pour moi,

c'est plus qu'un sport,

c'est plus qu'une activité,

c'est vraiment ma philosophie,

c'est comment je vois la vie.

C'est physique, c'est mental,

même spirituel, ça donne une

certaine structure dans la vie.


JORDAN THOMAS

Je m'appelle Jordan Thomas,

je suis gérant d'une salle

de boxe et j'ai transformé

ma passion en entreprise.


Début chanson thème


Titre :
TFO 24.7 présente Les Sports


Fin chanson thème


Texte informatif :
J'viens d'ici (Collège Français)


JORDAN est près d'un ring de boxe où deux hommes s'entraînent. Ils leur donnent ses conseils.


JORDAN THOMAS

Plus léger. Fais pas «ah, ah».

Faut pas qu'il le sente venir.

Bouge sur le côté, pow, pow.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Ça fait trois ans qu'on est

ouverts. On est situés

à Toronto, au centre-ville.


JORDAN donne d'autres conseils à un boxeur.


JORDAN THOMAS

(mot_etranger=EN]Counter punch[/mot_etranger)

ici, 1-2.


JORDAN saute à la corde avec d'autres boxeurs.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

On fait des cours pour

le [mot_etranger=EN]fitness[/mot_etranger],

la remise en forme.

On fait des cours pour apprendre

la technique, autodéfense,

compétition. Alors,

vraiment tout dans le domaine

global de la boxe.


JORDAN donne ensuite des cours de boxe.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

J'ai commencé la boxe, j'avais

vraiment 12 ans. C'est

vraiment un bon entraînement

global.


Texte informatif :
Un entraînement de boxe peut permettre de brûler jusqu'à 600 calories par heure


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Tu dois être bon en

coordination, tu dois être bon

avec des réflexes, agilités,

tu dois être fort. Mentalement,

tu dois être très apte.


La façade du club de boxe «United Boxing Club» est présentée.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Depuis trois ans, depuis

qu'on a ouvert, je crois que,

culturellement, la boxe a

vraiment pris un dessus.


Texte informatif :
Phénomène reflété par de nombreuses célébrités et mannequins arborant leurs gants de boxe sur Instagram


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Beaucoup de critiques disent

que c'est même le sport

ou l'activité de remise

en forme numéro 1 partout

en Amérique du Nord.

Ça devient une famille,

ça devient une communauté et je

crois que c'est très nécessaire

dans des villes comme Toronto,

des grosses villes comme

New York et quoi que ce soit.


JORDAN marche dans la rue et se rend au club de boxe.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

J'ai commencé comme le fondateur

et je suis quand même un [mot_etranger=EN]coach[/mot_etranger] ici. Je suis le [mot_etranger=EN]manager[/mot_etranger]

et je m'entraîne aussi.

Il y a beaucoup de défis,

je crois. J'ai jamais appris de

cours de [mot_etranger=EN]business[/mot_etranger],

je suis allé

à l'école comme «paramédic».


JORDAN s'installe à un ordinateur pour travailler.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Alors, tout ce qui était

finances, quoi que ce soit, j'ai

dû l'apprendre sur le terrain.

Je suis parti en Asie faire un

voyage pendant à peu près un an.


Des photos de JORDAN en Asie sont présentées.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

J'ai fait des compétitions

là-bas qui ont bien tourné.

Je suis allé jusqu'à un bout

où après, c'est ça, que j'étais

assez loin de la famille,

assez loin de mes repères et

je voulais revenir ici vraiment

à mon style et mon coach

et puis les gens que

j'avais proche de moi.


Des photos de sportifs lors d'événements de forme physique sont présentées.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

On a vraiment ouvert une salle

pour redonner à la communauté

à travers la boxe.


JORDAN donne des conseils de boxe à un jeune garçon.


JORDAN THOMAS

Gauche, droite.

Fais-le. Gauche, droite.

Regarde, là, t'es là, faut que

tu sois là. Voilà, c'est ça.

Et là, tu vas remonter.

Pow!

(mot_etranger=EN]That's it[/mot_etranger)

.

JORDAN THOMAS (Narrateur)

On travaille avec les jeunes

francophones parce qu'on voulait

en fait cibler une communauté

spécifique à Toronto

où il y avait un manque.


Texte informatif :
Le club offre deux ateliers de boxe par semaine pour les jeunes francos


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Et on a trouvé que dans

les écoles francophones, il y a

pas beaucoup de programmes

de sportifs qui sont enseignés

en français après l'école.


JORDAN est dans le ring avec un jeune et JORDAN l'entraîne en simulant un combat. JORDAN tient des coussins et le jeune doit donner des coups sur ceux-ci.


JORDAN THOMAS

Une, deux... Ah, ah, ah!

(mot_etranger=EN]Nice![/mot_etranger)


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Alors, on s'est dit: OK, on va

essayer de combler le besoin,

de faire des activités pour eux.


Des voitures roulent dans une rue du centre-ville de Toronto. L'immeuble abritant le Collège Français est présenté.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Moi, j'ai grandi à Toronto, dans

le centre-ville, alors je suis

allé au Collège Français pour

le secondaire. J'étais un élève

qui était assez indépendant.

Je travaillais fort

dans les choses que j'aimais.


Des photographies de JORDAN à l'entraînement sont présentées.


JORDAN donne des conseils à un boxeur à l'entraînement.


JORDAN THOMAS

Crochet plus direct...

Il faut que tu sois plus fluide.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

À cette époque-là,

je n'imaginais pas vraiment

avoir un business comme

je l'ai aujourd'hui.


JORDAN s'entraîne dans un ring.


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Donc, je crois qu'aller

à l'école en français, ça m'a

vraiment ouvert mon esprit,

ça m'a ouvert mes portes

et ça a ouvert mon réseau.

La chose que je peux te dire que

je suis fier, c'est que je me

suis jamais vraiment restreint

de quoi que ce soit. Toujours, à

chaque fois que j'ai eu quelque

chose qui était mis devant moi,

une opportunité que j'aimais,

bien, je saute dedans et puis

je vais voir qu'est-ce qui

se passe.


JORDAN marche dans les rues. Il passe devant un message peint sur un mur. Ce message est «tout est possilbe».


JORDAN THOMAS (Narrateur)

Amuse-toi et ça va

toujours tourner en quelque

chose de positif. Ha, ha!


Texte informatif :
J'viens d'ici



Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par