Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

NATHAN DIMITROFF - LE DRAPEAU FRANCO-ONTARIEN

Après des années passées en Acadie, Nathan Dimitroff, Bulgaro-Acadien anglophone assimilé a décidé de conquérir de nouvelles terres donc le voici, en Ontario!

Deuxième arrêt : Sudbury !

Nathan nous raconte l´histoire derrière la création du drapeau franco-ontarien.
L´expression « Lever haut son drapeau! » veut dire défendre publiquement son opinion. Mais sans drapeau, comment défendre son opinion? Comment les franco-ontariens pouvaient-ils réellement prendre leur place? Un drapeau peut parfois faire du bruit quand un peuple ou communauté ne peut pas.

C´était le cas des franco-ontariens en 1975 quand Monsieur Gaétan Gervais, professeur d’histoire à l’Université Laurentienne avait conçu un projet pour créer un drapeau franco-ontarien avec un groupe d’étudiants dont Jacqueline England, qui a cousu le drapeau, Michel Dupuis, Don Obonsawin et Yves Tassé.

Le drapeau franco-ontarien a été officiellement hissé pour la première fois à Sudbury le 25 septembre 1975 à l’Université de Sudbury, et a été officiellement reconnu par le gouvernement de l´Ontario comme étant le symbole de la communauté francophone, en 2001.

5 ans plus tard, la Ville du Grand Sudbury hisse en permanence le drapeau franco-ontarien le 1er décembre 2006 à l’Hôtel de ville.

Le vert du drapeau représente l´été, le blanc l´hiver et la fleur-de-lis la francophonie. La fleur-de-trille ou le Trillium identifie alors les Ontariens et Ontariennes à part entière.

Maintenant, avec le drapeau qui vole fièrement un peu partout en Ontario, les francophones peuvent vraiment la prendre leur place!



Réalisateur: Joanne Belluco
Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

NATHAN DIMITROFF descend à l'intérieur d'une mine.


NATHAN DIMITROFF

Ici Nathan Dimitroff,

l'anglophone en...

(Se reprenant)

Ici Nathan Dimitroff,

l'anglophone assimilé

en sol franco-ontarien,

plus précisément...

«Actually», je suis à Sudbury

pour vous parler du drapeau

franco-ontarien. «Come on!»


Une porte se ferme devant NATHAN.


NATHAN DIMITROFF

(S'adressant à l'équipe de tournage)

Non, mais eille! Je l'avais

cette fois-là, «guys, come on»!

(Réapparaissant)

L'expression «lever haut

son drapeau»... Hé...

(Levant un drapeau du Canada)

«Lever haut son drapeau»,

ça veut dire défendre

publiquement son opinion,

mais comment tu peux

défendre ton opinion si t'en as

pas, de drapeau? Comment les

Franco-Ontariens pouvaient-ils

vraiment prendre leur place?

Parce qu'un drapeau, ça peut

faire du bruit en masse,

surtout quand un peuple ou

une communauté le peuvent pas.


Derrière NATHAN se produit une simulation d'explosion très bruyante et la fumée envahit l'espace. Quand le nuage se dissipe, NATHAN est dans un corridor d'école, dans la section des casiers.


NATHAN DIMITROFF

Bien, c'était le cas des

Franco-Ontariens en 1975 quand

M. Gaétan Gervais, professeur

d'histoire à l'Université

Laurentienne, avait conçu

le projet avec un groupe d'étudiants,

dont Jacqueline England,

qui a cousu le drapeau,

Michel Dupuis, Don Obonsawin

et Yves Tassé.


Quatre personnes confectionnent le drapeau Franco-Ontarien. NATHAN s'approche d'eux.


NATHAN DIMITROFF

(Propos en anglais)

«Good job, guys.»


Ensuite, NATHAN montre des photos d'archives.


NATHAN DIMITROFF (Narrateur)

Le drapeau franco-ontarien a été

hissé pour la première fois le

25 septembre 1975 à l'Université

de Sudbury, mais a été seulement

reconnu par le gouvernement de

l'Ontario comme étant le symbole

de la communauté francophone

en 2001.


NATHAN marche maintenant une cafétéria de l'université de Sudbury.


NATHAN DIMITROFF

En 2001! Pensez-y comme il faut.

Dans le temps que ça a pris pour

reconnaître le drapeau, on a

vu naître et mourir Napster,

le iPod nano... Tiens.

Puis la pizza du McDo.

La pizza du McDo, «dude»!

C'est prêt en moins de

cinq minutes. Ça peut pas être

«healthy», ça. Puis si tu sais pas

ce que je parle about,

bien, «Google it».


NATHAN porte un T-shirt vert qu'il enlève pour révéler un T-shirt blanc.


NATHAN DIMITROFF

Le vert représente l'été,

le blanc, l'hiver...


NATHAN retire le T-shirt blanc sous lequel il porte un chandail d'Ochtoberfest sur lequel l'emblème évoque une fleur de lys. Ensuite, renifle une vraie fleur de lys.


NATHAN DIMITROFF

La fleur de lys...

(Humant)

... pour la Francophonie...

(Montrant un vire-vent)

... la fleur de trille

pour l'Ontario.

C'était soit ça ou

les chutes Niagara,

mais il y avait pas

de place sur le drapeau.


NATHAN pose en dessous du 5 sous géant de Sudbury.


NATHAN DIMITROFF

Maintenant, avec le drapeau qui

vole fièrement un peu partout

en Ontario, les francophones

peuvent vraiment

la prendre, leur place.


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par