Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Vidéo transcription

Nathan Dimitroff à la Franco-Fête de Toronto

Après des années passées en Acadie, Nathan Dimitroff, Bulgaro-Acadien anglophone assimilé a décidé de conquérir de nouvelles terres donc le voici, en Ontario!

Premier arrêt : La Franco-Fête de Toronto!

Connaissez-vous ces expressions du patrimoine franco-ontarien? Nathan Dimitroff teste les connaissances des festivaliers.



Réalisateur: Joanne Belluco
Année de production: 2017

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

NATHAN DIMITROFF sur une place publique extérieure.


NATHAN DIMITROFF

(S'adressant au public de l'émission)

Ici Nathan Dimitroff.

Après des années passées

en Acadie en tant que

bulgaro-acadien ou anglophone

assimilé, je me suis dit:

C'est grand temps de conquérir

de nouvelles terres. Alors, me

voici en Ontario. Je remplace

ma poutine râpée pour des

«curds» de St-Albert.

Mon gros homard pour

le gros nickel de Sudbury.

J'ai beaucoup de choses

à apprendre sur l'Ontario

français. Alors, j'ai décidé

de commencer les choses en grand

à la Franco-Fête de Toronto.


NATHAN DIMITROFF se trouve maintenant en compagnie des deux musiciens du groupe «Bengale».


NATHAN DIMITROFF

Bengale, ça vient d'où?


MUSICIEN 1

Bordeaux.


NATHAN DIMITROFF

Bordeaux, comme le vin!


MUSICIEN 2

Exactement.


NATHAN DIMITROFF

Parfait. Vous en avez apporté?


MUSICIEN 1

Euh... On l'a déjà bu en fait.


NATHAN DIMITROFF

Est-ce que ça se peut que vous

ayez rencontré des expressions

de Franco-Ontariens, peut-être?


MUSICIEN 1

Absolument.

On en a entendu plein.


NATHAN DIMITROFF

On va tester. «Travailler

su'a slide».


MUSICIEN 1

«Travailler sa slide».


NATHAN DIMITROFF

«... su'a slide».


MUSICIEN 2

«Travailler sa slide»,

c'est affiner son style.


NATHAN DIMITROFF

«Travailler su'a slide»,

c'est comme mettons que

quelqu'un travaille pour

quelqu'un d'autre et le

gouvernement le sait pas.


MUSICIEN 1

Ah, «travailler sa slide»,

c'est travailler...


MUSICIEN 2

(Propos en anglais)

Under the table, quoi.


NATHAN DIMITROFF

«Under the table», oui.

Travailler au noir. Et

c'est une bonne réponse.

Mon dieu, Bengale!

Di-di-di-di! Des

cloches partout!

«Y r'garde ben»?


MUSICIEN 1

«Y regarde ben»?

Il mate les filles.


NATHAN DIMITROFF

Oui, oui, oui. C'est proche.

Quelqu'un qui «r'garde ben»

pourrait mater les filles.


MUSICIEN 1

Ah, c'est parce que

le mec est un beau gosse.


NATHAN DIMITROFF

Oui, c'est ça. Il a un beau

look. Son look est super.


MUSICIEN 1

Ah, il regarde bien. OK.


NATHAN DIMITROFF

Il regarde bien. On comprend.


MUSICIEN 2

Oui, il regarde bien.


NATHAN DIMITROFF

Il regarde bien.


NATHAN DIMITROFF est maintenant en compagnie de l'auteur-compositeur ÉTIENNE FLETCHER.


NATHAN DIMITROFF

T'es un Fransaskois?


ÉTIENNE FLETCHER

Un Fransaskois.


NATHAN DIMITROFF

Ça fait-tu un bout

que t'es en Ontario?


ÉTIENNE FLETCHER

Ça fait 24 heures.


NATHAN DIMITROFF

24 heures? T'as pas vraiment

eu le temps de comme

entendre des expressions

franco-ontariennes.


ÉTIENNE FLETCHER

Non, du tout.


NATHAN DIMITROFF

OK, bon, bien je vais

te donner un petit quiz.

Mettons «tooter sa propre

horn».


ÉTIENNE FLETCHER

Oui, «tooter sa propre

horn».


NATHAN DIMITROFF

Tu sais c'est quoi?


ÉTIENNE FLETCHER

C'est parce que je pense...

Oui, je comprends, oui.


NATHAN DIMITROFF

OK, c'est quoi?

Qu'est-ce que tu penses?


ÉTIENNE FLETCHER

Bien comme moi, en contexte,

j'aime pas trop «tooter ma

propre horn» des fois. Je

veux pas être ce «dude»-là

qui se promène, puis qui

«toote sa propre horn».


NATHAN DIMITROFF

(Propos en anglais)

Right off the bat.

«Tooter sa propre horn». Mais on

le dit en Acadie aussi,

«tooter sa propre horn».


ÉTIENNE FLETCHER

Bien ça, ça fait acadien

pas mal, je trouve, aussi.


NATHAN DIMITROFF

Puis quand est-ce qu'on le

dit, on dit «tooter sa propre

horn». Toot-toot! Mais on

le fait après, tu sais.

(Propos en anglais)

You know what I mean.


ÉTIENNE FLETCHER

Je te comprends.


NATHAN DIMITROFF

Parfait. «Y r'garde ben».


ÉTIENNE FLETCHER

«Y r'garde ben», oui.


NATHAN DIMITROFF

Tu connais ça?


ÉTIENNE FLETCHER

Oui, j'aime ça.


NATHAN DIMITROFF

Tu aimes ça. Tu

«r'gardes-tu bien»?


ÉTIENNE FLETCHER

Mais on dit pas ça en

Saskatchewan. Alors, j'aime ça

les expressions de même.

T'es comme une éponge. Et là,

je retourne en Saskatchewan,

puis j'ai comme mes expressions

très cool.


NATHAN DIMITROFF

À cause qu'on

«r'garde bien» nous autres.


ÉTIENNE FLETCHER

On «r'garde bien»,

nous autres.


NATHAN DIMITROFF

Mais, come on,

on «r'garde bien».


ÉTIENNE FLETCHER

On est pas n'importe qui.

On «r'garde bien».


NATHAN DIMITROFF est maintenant en compagnie de MICHEL-OLIVIER MATTE.


NATHAN DIMITROFF

OK, Michel-Olivier Matte.


MICHEL-OLIVIER MATTE

Toi, c'est Nathan...?


NATHAN DIMITROFF

Dimitroff.


MICHEL-OLIVIER MATTE

Dimitroff.


NATHAN DIMITROFF

Parfait.


MICHEL-OLIVIER MATTE

C'est un nom acadien, ça?


NATHAN DIMITROFF

Oui, super acadien. C'est pour

ça que je porte... un chandail

acadien. Est-ce que vous

avez des mets traditionnels

franco-ontariens?


MICHEL-OLIVIER MATTE

Euh... bien, on parle souvent

de la poutine. Je sais bien

qu'il y en a qui disent que ça

vient du Québec, mais tu sais,

la curd, là--


NATHAN DIMITROFF

De St-Albert.


MICHEL-OLIVIER MATTE

Oui, ça, c'est

franco-ontarien.


NATHAN DIMITROFF

C'est franco-ontarien.

Dans le fond, sans l'Ontario,

il y aurait pas de poutine?


MICHEL-OLIVIER MATTE

Bien, elle serait

pas mal moins bonne.


NATHAN DIMITROFF

Du fromage râpé.

Ils seraient «cheaps» pareil.


NATHAN DIMITROFF est maintenant en compagnie d'un jeune homme à l'accent français. Ils sont silencieux quelques secondes. Un son de criquets se fait entendre.


NATHAN DIMITROFF

T'habites à Ottawa. Ça fait

quand même depuis quand?


JEUNE HOMME

Un an.


NATHAN DIMITROFF

Un an! T'as quand même

baigné un peu dans les

eaux franco-ontariennes.


JEUNE HOMME

Oh oui.


NATHAN DIMITROFF

«Tooter sa propre horn»?


JEUNE HOMME

À quoi? Ça veut dire quoi, ça?


NATHAN DIMITROFF

T'es dans un char,

puis tu fais toot-toot!


JEUNE HOMME

OK, tu klaxonnes.


NATHAN DIMITROFF

Tu klaxonnes. Quand t'es

dans un char, ta propre

«horn». T'as une «horn».


JEUNE HOMME

Ta propre sonnette?


NATHAN DIMITROFF

C'est ça.


JEUNE HOMME

Mais ça veut dire quoi?


NATHAN DIMITROFF

Y'a personne qui l'a eu...

Y'a un gars d'Ontario

qui l'a manqué, tu sais.


JEUNE HOMME

OK, OK, OK.


NATHAN DIMITROFF

(Propos en anglais)

It's fine.

«Y r'garde ben»?


JEUNE HOMME

«R'garde ben»?

Toi! Genre toi.


NATHAN DIMITROFF

Ah, arrête. Arrête,

t'es en train de «tooter

ma horn». T'es en train

de «tooter ma horn».


JEUNE HOMME

C'est ça!


NATHAN DIMITROFF

Merci beaucoup, David.

On se reparle.


JEUNE HOMME

Prends soin de toi, Nathan

et bienvenue en Ontario.


NATHAN DIMITROFF

Toi aussi. Merci.


JEUNE HOMME

Salut!


NATHAN DIMITROFF est maintenant en compagnie de quatre personnes portant un chandail de la Franco-fête.


NATHAN DIMITROFF

Encore à la Franco-Fête, comme

tu peux voir. Tous les gens ici

portent le même t-shirt. Ils se

sont appelés avant de venir.


AMANDA

Amanda, de Paris.


NATHAN DIMITROFF

De Paris.


HUGO

Hugo, de Limoges.


NATHAN DIMITROFF

De Limoges.


RÉMI

Rémi, près de Toulouse.


NATHAN DIMITROFF

Près de Toulouse.


SOLEN

Solen, près de Paris.


NATHAN DIMITROFF

Près de Paris. Ça, c'est

quel bout de l'Ontario?


NATHAN DIMITROFF est maintenant en compagnie d'ÉLODIE DORSEL.


ÉLODIE DORSEL

Attends, attends.

Français ou anglais?


NATHAN DIMITROFF

(Propos en anglais)

English.


Une sonnerie indiquant une mauvaise réponse se fait entendre.


NATHAN DIMITROFF

Oh! Français, français.


ÉLODIE DORSEL

Bon, c'est bon à savoir.


NATHAN DIMITROFF

Ah, c'est vrai, c'est un F.

C'est quoi votre nom?


ÉLODIE DORSEL

Élodie Dorsel.


Une sonnerie indiquant une mauvaise réponse se fait entendre.


NATHAN DIMITROFF

Mauvaise réponse. Ça

commence mal. Tu viens d'où?


ÉLODIE DORSEL

Donc, de la

Colombie-Britannique. Moi,

je suis franco-colombienne.


NATHAN DIMITROFF

T'es prête?


ÉLODIE DORSEL

Oui.


NATHAN DIMITROFF

Première question:

«tooter sa propre horn».


ÉLODIE DORSEL

Hé, c'est bon, ça. J'aime ça.

Hum, est-ce que ça veut dire

comme être toi-même et vivre

ta vie et être la personne

que tu veux être?


NATHAN DIMITROFF

Elle est tellement

«west coast», ça a pas de bon sang.

«Free spirit», les gros arbres.



ÉLODIE DORSEL

Prendre ta place

d'une bonne façon.


NATHAN DIMITROFF

T'es donc bien positive.

Tu me rends malade. Tu sais

ce que ça veut dire «péter des

bretelles»? «Ah oui, péter

les bretelles, ça veut dire

voir la vie en rose et être

en amour avec soi-même.»


ÉLODIE DORSEL rit.


NATHAN DIMITROFF

(S'adressant au public de l'émission)

Nathan Dimitroff,

l'anglophone assimilé,

«hits the road» pour

TFO 24.7.


Épisodes de TFO 24.7

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par