Image univers Toutous académie Image univers Toutous académie

Toutous académie

Zoé a toujours été un chiot errant, mais maintenant elle est invitée à une école secrète où les chiots apprennent à devenir de bons animaux de compagnie N'étant pas certaine pourquoi L'Académie des chiots l'invite, et certainement méfiante des humains, Zoé s'apprête à découvrir un monde d'amitié et de plaisir qu'elle n'aurait jamais cru exister à l'extérieur de sa petite maison faite d'une boîte en carton. Avec l'aide de ses nouveaux amis, Vif, un chien de berger peureux, Corazon, un golden r...

Partager

Vidéo transcription

Parlez-nous de votre humain

Zoé se retrouve dans une situation inconfortable lorsqu’elle s’invente un humain imaginaire pour éviter d’avouer à ses amis qu’elle est en fait une chienne errante. Pendant ce temps, pour apprendre à devenir un bon gardien de l’école, Morgan subit la formation particulière de Charlie, son grand-père.



Année de production: 2019

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Dans cette émission, les chiots vont et viennent, via des bornes-fontaines magiques, dans un univers parallèle où se situe l’Académie des chiots. À l’Académie, les chiots portent un uniforme scolaire. CHARLIE, le fondateur de l’Académie, et son petit-fils MORGAN, sont les seuls humains à avoir accès à cet univers.


Début épisode


Dans une ruelle, deux employés de la fourrière attrapent un chien qui gémit. ZOÉ LE BOXER observe la scène, cachée derrière des poubelles.


CARL

Ah!

Je te tiens!


ZOÉ LE BOXER

Oh non! La fourrière!


CARL

(Mettant le chien dans une cage)

Rentre là-dedans.


ZOÉ LE BOXER

Désolée, mon ami.

Qu'est-ce qu'ils ont

dans la tête, ces humains?

C'est pas ton jour de chance.

Si je pouvais t'aider,

je le ferais, mais...


DUC LE BERGER ALLEMAND arrive.


DUC LE BERGER ALLEMAND

(Interrompant ZOÉ dans ses réflexions)

C'est une ville dangereuse

pour une chienne errante,

n'est-ce pas? Ton ami aurait

pu se joindre aux chiens

perdus, mais il a choisi

une autre direction.

Regarde où ça l'a mené.


ZOÉ LE BOXER

(Défensive)

J'ai pas besoin

de votre protection.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Ça, c'est exactement

ce qu'il a dit l'autre jour.


ZOÉ LE BOXER

Et j'ai pas

besoin d'un humain.


DUC LE BERGER ALLEMAND

(Sarcastique)

Voyez-vous cela. Zoé se

dresse contre le monde entier.

T'as plutôt intérêt à m'avoir

comme ami, petite. Autrement,

je devrai te considérer comme

mon ennemie. Alors, écoute.

Si jamais tu as besoin

d'un petit coup de patte,

tu sais où me trouver.


DUC s'éloigne, laissant ZOÉ seule dans la ruelle.


Plus tard, en passant par une borne-fontaine magique, ZOÉ rejoint ses amis CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER et VIF LE CANICHE devant l'Académie.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Vous voulez savoir qui est

de bonne humeur? C'est moi!

Parce qu'il n'y a rien

de mieux qu'un jour d'école

avec mes

(langue_etrangere=ES]dos amigos[/langue_etrangere)

Boum!


ZOÉ LE BOXER

On n'avait pas déjà établi

que le mot était

(langue_etrangere=ES]tres[/langue_etrangere)

?

VIF LE CANICHE

C'est vrai. On avait déjà plus

qu'établi que c'était

(langue_etrangere=ES]tres[/langue_etrangere)

.

ZOÉ LE BOXER

Faut dire qu'on est

trois. Hi, hi, hi.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Confus)

Euh...


VIF LE CANICHE

Je suis prêt à entamer

la journée après la matinée

productive que j'ai eue

avec mon humain, Jérémie.


VIF se remémore sa matinée. Il est dehors sur la ferme avec JÉRÉMIE, qui tente de lui apprendre à chasser les moutons.


JÉRÉMIE

Allez, vas-y Vif,

tu vas y arriver.


JULIE, la voisine de JÉRÉMIE, arrive en soupirant.


JULIE

T'as perdu la tête?


JÉRÉMIE sursaute.


JULIE

(Designant VIF du menton)

Ce chien

ne deviendra jamais un chien

de berger comme Tempête.


JÉRÉMIE

(Exaspéré)

T'as fait tout ce chemin,

de ta maison jusqu'ici,

pour venir m'embêter?


JULIE

(Pointant sa maison)

Je vis à côté de chez toi.


VIF LE CANICHE

(Se parlant à lui-même)

OK, Vif. Je pense qu'on

va tenter une autre approche.

Qu'est-ce qui est efficace

avec les moutons?


Les moutons bêlent. VIF se racle la gorge.


VIF LE CANICHE

Aboyer!


Un mouton bêle et s'approche de VIF, qui se sauve en courant.


VIF LE CANICHE

(Criant de peur)

Ah! Les moutons!


VIF retourne auprès de JÉRÉMIE.


JÉRÉMIE

Oui...


TEMPÊTE LE BERGER AUSTRALIEN

(S'adressant à VIF)

Je vais te montrer

comment font les pros.


TEMPÊTE fonce vers les moutons en aboyant. Les moutons rentrent dans leur enclos docilement et TEMPÊTE retourne vers JULIE.


JULIE

Et voilà le travail!


VIF LE CANICHE

(Gêné)

Euh, je vais m'améliorer.


TEMPÊTE LE BERGER AUSTRALIEN

Ce qui est sûr, c'est que

tu peux pas faire pire.


JULIE

Salut, Jérémie.

(Tapant sur sa cuisse)

Tempête!


JULIE s'éloigne avec TEMPÊTE.


JÉRÉMIE

T'inquiète pas, Vif. Un

jour, on va prouver à Julie

et à son chien à quel point

t'es génial. Tu verras.


VIF finit de raconter son histoire à ses amis ZOÉ et CORAZON.


VIF LE CANICHE

Je finirai bien par faire

des progrès. En plus, mon humain

Jérémie est d'une patience

absolument exceptionnelle.


ZOÉ LE BOXER

Euh, oui. Il a l'air d'être

un humain plutôt stupéfiant.


VIF LE CANICHE

C'est le meilleur

de tout l'univers.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Quoi? Alors, ça, ça

m'étonnerait. Personne n'arrive

à la cheville de ma maîtresse.

Attendez que je vous raconte

ma matinée à moi. Non

seulement on s'est amusés,

mais on s'est déguisés aussi.


CORAZON raconte sa matinée. Il est dans le sous-sol de sa maîtresse, ISA, qui s'apprête à le filmer.


ISA

(S'adressant à sa caméra)

Pour le prochain numéro du

projet boule de poil, voici la

danse électro-chiot.

(S'adressant à CORAZON)

Je sais que

c'est seulement pour le site web

de l'école, mais rappelle-toi,

il faut commencer quelque part.


CORAZON gémit, l'air perplexe. ISA allume des lumières de discothèque et filme CORAZON avec son cellulaire.


ISA

Et... action! Danse le floss,

maintenant le robot...

La banane!

Le Nae Nae.


ISA fait toutes les danses qu'elle énumère, pendant que CORAZON reste debout en battant de la queue.


ISA

Et... coupe!

Tu dois continuer à peaufiner

tes mouvements, mais...

beau travail! Bon chien.

On réglera le reste au montage.


CORAZON termine de raconter son histoire à ses amis.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

En fait, j'ai aucune idée de

ce qu'on a fait, mais j'ai été

sensationnel.

(Riant)

J'ai eu droit

au «bon chien» et tout ça.


VIF LE CANICHE

Comment s'est passée

ta matinée, Zoé?


ZOÉ LE BOXER

Attendez. Quoi?


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Oui, Madame Mystère! On connaît

rien du tout à propos de tes...


ZOÉ LE BOXER

(Interrompant CORAZON)

Est-ce qu'on pourrait éviter

de parler d'humains aujourd'hui?


À ce moment, la DIRECTRICE GRAFF LE CORGI s'avance dans la cour. Elle tousse avant de prendre la parole.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Je vous rappelle

qu'aujourd'hui, c'est la journée

«Parlez-nous de votre humain»

à l'Académie des chiots.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Je crois que l'univers

vient de répondre «non»

à ta question,

amigo.


ZOÉ soupire.


Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Oh oh oh oh ♪

♪ Oh oh oh oh oh ♪

Nous on est là on en

apprend à tous les jours ♪

♪ Il y a des hauts et des bas

mais on s'en sort toujours ♪

♪ Faites bien attention on y va

de quelques tours comme ♪

Oh oh oh oh ♪

Je serai près de toi ♪

♪ N'importe quand

et n'importe où ♪

♪ Jour et nuit toujours là ♪

♪ N'importe quand

et n'importe où ♪

♪ Je serai toujours

là pour toi ♪

♪ Je sais que

tu es là pour moi ♪

♪ Ensemble pour toute la vie ♪

♪ N'importe quand

et n'importe où ♪

♪ Tu es mon ami ♪

♪♪♪


Fin chanson thème


Dans la cuisine, la MAMAN DE MORGAN lui fait un lunch. MORGAN arrive avec son sac à dos.


MAMAN DE MORGAN

OK, mon coeur. J'ai appelé

l'école et je les ai avisés

qu'aujourd'hui était une

journée travail-étude pour toi.

(Excitée)

Ça y est, la première journée

officielle à l'Académie des

chiots est finalement arrivée.


MORGAN

Grand-papa m'a dit d'être

prêt à toute éventualité.


MAMAN DE MORGAN

Ah, c'est un jour

d'entraînement. Et, en effet,

on dirait que tu as pensé

à tout. Tu es comme ton père.

(Émue)

Ah, mon coeur, est-ce

que tu sais à quel point

il serait fier de te voir

entreprendre cette aventure?


MORGAN

(Souriant)

Oui.


MAMAN DE MORGAN

Oui. Oh! On mange à 18 heures.

Je te l'ai noté ici pour

ne pas que tu l'oublies.


MORGAN

Impossible d'oublier.


La MAMAN DE MORGAN rit et embrasse MORGAN sur la tête.


MORGAN

Bon, je crois qu'il est

grand temps pour moi d'aller

prendre le toilette-express.


MORGAN se dirige vers la salle de bain.


MAMAN DE MORGAN

Amuse-toi!

Je t'aime, Morgan!


MORGAN monte sur la toilette. Un tourbillon lumineux l'emporte dans l'univers parallèle où se situe l'Académie des chiots.


MORGAN arrive dans l'univers parallèle dans une cabine de toilette située devant la cabane de son grand-père CHARLIE. MORGAN sort de la toilette et soupire de soulagement.


MORGAN

(Criant)

Grand-papa?

Grand-papa!


MORGAN entre dans la cabane de CHARLIE. CHARLIE est en train de faire du tai-chi.


MORGAN

Ah! Salut, grand-papa.

J'ai apporté tout ce

qu'il faut pour...


CHARLIE

Chut!

J'ai presque fini.

Namaste, mamasa, mamanousa.


MORGAN

Qu'est-ce que tu fais?


CHARLIE

C'est du tai-chi. Ça permet

de passer une journée détendue.


MORGAN

Alors, on s'entraîne

aujourd'hui? J'ai regardé

plein de films. Est-ce que

je vais avoir une tenue de

combat et un sabre laser?


CHARLIE

Oh oui! Oui, tiens.

C'est pour toi.


CHARLIE met un objet ressemblant à une pince dans les mains de MORGAN.


MORGAN

Dis-moi que ce n'est pas

ce que je crois que c'est.


CHARLIE

Si tu crois que

c'est un ramasse-crotte.

Alors, oui, c'est bien ça.


MORGAN ouvre et referme la pince, l'air perplexe.


Dans une salle de cours de l'Académie, la DIRECTRICE, installée en avant, parle aux élèves.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

La séance d'orientation de

cette semaine vous a fait faire

connaissance avec votre nouvelle

école. Aujourd'hui, vous allez

prendre part à une nouvelle

activité au cours de laquelle

vous nous ouvrirez vos portes.

Bienvenue à la journée

Parlez-nous de votre humain.


Les chiots s'exclament.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Qui veut briser la glace?


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Énervé)

Oh, oh! Moi! Je veux le faire.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Est-ce que l'un d'entre

vous souhaiterait nous

parler de son humain?


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Si, moi. Corazon!


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Donnons la parole

à un autre chiot cette fois.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Moi! Corazon! Je veux parler!


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Quelqu'un qui a moins

l'habitude de parler?


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Moi! S'il vous plaît!


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Pompon?


POMPON LE POMÉRANIEN

Ça, c'est moi.


POMPON LE POMÉRANIEN s'avance vers l'avant de la classe et s'assoit sur une chaise. La classe s'exclame de joie.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Contrarié)

Argh!


POMPON LE POMÉRANIEN

Mon humaine est meneuse

de claque, comme moi. Mais

elle ne crie qu'un seul mot.


Dans un retour en arrière, la maîtresse de POMPON fait du karaté.


MAÎTRESSE DE POMPON

Aya! Aya! Aya!


De retour dans la classe, POMPON continue son histoire.


POMPON LE POMÉRANIEN

Elle est F!

«F» pour «féroce»!

W! «W» pour «Wouh!»

Et «H» pour «Hou!» Wouhou!


POMPON agite ses pattes dans les airs. Des pompons de meneuse de claque sont autour de ses pattes.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Merci, Pompon, c'était...

très captivant. Au suivant.


MULET prend la place en avant de la classe.


MULET LE CHIEN CROISÉ

Mon humain se met en colère

parfois, il tape sur ses

tambours. Il tape le plus

fort possible. Il doit vraiment

pas les aimer. Bang! Bing! Boum!

Boum! Bing! Boum! Bang!


Dans un retour en arrière, le maître de MULET joue de la batterie. L'action retourne ensuite au présent.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Merci, Mulet.

C'était très... intense.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ entre dans la classe silencieusement.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Les humains appellent ça

de la musique. C'est étrange,

je vous l'accorde. Au suivant.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

Je raffole des histoires

d'humains. À qui le tour? Et si

on laissait le hasard décider.

Hum... Je choisirais... Zoé!


ZOÉ LE BOXER

Hum?


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

Je t'en prie. Délecte nos

oreilles pointues du plus

grand nombre de détails

concernant ton humain.


VIF LE CANICHE

Ouah, super!

On connaît rien du tout

au sujet de ton humain.


ZOÉ LE BOXER

(Hésitant)

Eh bien... je ne sais

pas par où commencer.


CROC LE CHIHUAHUA

Il doit être plutôt sympa

pour pouvoir supporter

un chiot dans ton genre.


ZOÉ LE BOXER

Euh...


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Impatient)

Zoé, si tu nous parles pas

de ton humain, je vais imploser.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Seulement si tu

es à l'aise, Zoé.


VOIX DE CHIOTS

Vas-y,

on veut savoir!


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Oh, je parie que son

humain est extraordinaire!


ZOÉ LE BOXER

OK.


Les chiens s'exclament de joie. ZOÉ s'assoit à l'avant de la classe.


CROC LE CHIHUAHUA

Ha, ha! Oh, je sens

que ça va être drôle.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

Oh oui. Ça risque d'être

particulièrement intéressant.


ZOÉ LE BOXER

Alors... euh... mon

humain... l'humain dont je

suis le plus proche... euh...


Dans un retour en arrière, ZOÉ voit les deux employés de la fourrière, CARL et LOU.


ZOÉ LE BOXER

Il... il porte un uniforme.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Comme un superhéros!


ZOÉ LE BOXER

Oui, c'est ça,

comme un superhéros.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

(Sceptique)

Hum...


ZOÉ LE BOXER

Et son travail lui donne

accès aux jouets pour chiens

les plus technologiques.


Dans le retour en arrière, LOU et CARL s'avancent vers un chien avec une perche de capture.


CARL

Tu ne nous échapperas

pas cette fois!


Dans la classe, ZOÉ continue son histoire.


ZOÉ LE BOXER

Et même si je suis super

rapide, il s'arrête jamais

avant de m'avoir attrapée.


Dans le retour en arrière, CARL crie au chien qui se sauve.


CARL

Je m'arrêterai pas

avant de t'avoir attrapée!


De retour dans la classe, les chiots sont étonnés par l'histoire de ZOÉ.


VIF LE CANICHE

Ils arrêtent jamais

avant d'avoir remporté

la partie d'attrape-chiot?


ZOÉ LE BOXER

Jamais.


VIF LE CANICHE

(Admiratif)

Ton humain a l'air

d'être incroyable, Zoé.

J'ai vraiment hâte d'en

savoir plus ou peut-être

même... de le rencontrer!


ZOÉ LE BOXER

(Incertaine)

Oui!


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Je te remercie, Zoé. C'était

gentil d'avoir participé.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

(Méchamment)

Eh bien, ça, c'était ce

que j'appelle une description

pour le moins farfelue, Zoé.


La cloche sonne.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Le cours est terminé!


Les chiots quittent la salle de classe et courent dans le corridor.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

(S'adressant à la DIRECTRICE)

Ce chiot a une

imagination débordante.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Vous l'avez prise au

dépourvu, Fitz. Nous savons

qu'elle n'a pas d'humain.

La classe l'ignore, elle.


PROFESSEUR FRITZ LE CHIEN CROISÉ

(D'un ton peu convaincant)

Oups! Ça m'avait échappé.


Le PROFESSEUR FRITZ s'éloigne en ricanant.


Dehors, devant l'Académie, les chiens s'apprêtent à retourner à la maison. VIF, CORAZON et ZOÉ discutent.


VIF LE CANICHE

Ton humain a l'air

super impressionnant.

Pourquoi t'en avais pas parlé?


ZOÉ LE BOXER

Je voulais pas me vanter.

Parce que, en vérité,

mon humain...


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Excité)

Est un superhéros!

Il a un costume? Des super

gadgets? Est-ce qu'il a un

bouclier? Une armure en fer

forgé? Est-ce qu'il est vert?


ZOÉ LE BOXER

Oui, c'est un superhéros.

On va dire ça.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Oui! J'en étais sûr.


VIF LE CANICHE

Zoé, t'as l'air d'avoir

un humain exceptionnel.


ZOÉ LE BOXER

(Coupant court à la conversation)

Je resterais bien, mais

j'ai des méchants à affronter.


La DIRECTRICE arrive.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Vif, Corazon,

m'accorderiez-vous un

instant en privé avec Zoé?


VIF LE CANICHE

OK Zoé. Alors,

on se voit demain.

Amuse-toi avec ton humain.


VIF et CORAZON s'en vont.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Zoé.


ZOÉ LE BOXER

Euh... Oui, Madame

la Directrice Graff?


Plus loin, VIF et CORAZON discutent.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

L'humain de Zoé a l'air

complètement irréel. Qu'est-ce

que j'aimerais le rencontrer!


VIF LE CANICHE

Alors ça, c'est vraiment

une excellente idée, Corazon.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Étonné)

Je... j'ai eu une

excellente idée? Alors,

c'est ça, l'effet que ça fait!

(Perplexe)

Euh... c'était quoi,

mon excellente idée?


VIF LE CANICHE

Viens! On y va!


VIF saute dans la borne-fontaine magique qui le ramène dans le monde réel. CORAZON le suit. Plus loin, la DIRECTRICE parle encore avec ZOÉ.


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

(Sur un ton bienveillant)

Je sais que tu n'es pas

du genre à t'ouvrir aux autres,

mais il va bien falloir finir

par leur dire la vérité.


ZOÉ LE BOXER

Est-ce que tout le monde

a un humain à part moi?


DIRECTRICE GRAFF LE CORGI

Dans cette école, oui. Zoé, il

est important que tu saches que

tu ne devrais jamais avoir honte

d'être différente des autres.


ZOÉ LE BOXER

(Découragée)

Ah... Merci directrice Graff.

Je vais... Je vais y penser.


ZOÉ s'éloigne et saute sur sa borne-fontaine pour retourner dans le monde réel. Elle arrive sur le trottoir, où VIF et CORAZON l'attendent.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Salut, Zoé!


ZOÉ LE BOXER

(Sursautant)

Ah! D'où est-ce

que vous sortez?


VIF LE CANICHE

On voulait te surprendre.


ZOÉ LE BOXER

Vous deviez pas rentrer

chez vous avant l'arrivée

de votre humain?


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Pas aujourd'hui, mais tu

sais quoi? On s'est dit que

ça serait la journée idéale pour

rencontrer ton super humain.


VIF LE CANICHE

Allez, on te suit.


ZOÉ LE BOXER

(Mal à l'aise)

Euh...


VIF, CORAZON et ZOÉ marchent dans la ville.


VIF LE CANICHE

(Embêté)

Zoé, j'ai vraiment

l'impression qu'on est

déjà passé par ici.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Moi, j'en suis sûr.

Ça fait trois fois que

je marque mon territoire.


ZOÉ LE BOXER

(Dégoûtée)

Euh, t'es sérieux, là?


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Boum!

(Fier)

Maintenant,

ça fait quatre.


À l'Académie, CHARLIE s'apprête à montrer à MORGAN comment faire le ménage. Il pousse une polisseuse dans le corridor.


CHARLIE

Tu connais le dicton.


MORGAN

Le quoi?


CHARLIE

«Faire le ménage,

ça purifie l'esprit.» Cette

merveille, c'est la polisseuse

à plancher Valquirit 1972.


MORGAN

Pourquoi 1972?


CHARLIE

Je l'ai achetée

à cette époque-là.

Allez, c'est parti.


La polisseuse se met à vibrer en faisant un énorme vacarme.


MORGAN

Wô!


CHARLIE

(Riant)

Ah-ha! Cette grosse bête

ronronne comme un chaton.


MORGAN

(Criant par-dessus le vacarme)

Quoi?


CHARLIE

J'ai dit:

«Cette grosse bête ronronne

comme un chaton!»


MORGAN

(Comprenant mal)

Cette côtelette rigole

comme un lardon?


CHARLIE

T'as qu'à me regarder

faire. Je vais t'initier.


MORGAN

(Comprenant encore mal)

T'as rendez-vous chez

le coiffeur avant le dîner?


CHARLIE

Non, non, non, non.


CHARLIE éteint la polisseuse.


CHARLIE

Ouf! Tiens, tu sais quoi?

Essaie-la, tu vas voir. OK?


MORGAN

OK!


MORGAN se place derrière la polisseuse.


CHARLIE

Oui. Amuse-toi.


MORGAN met la polisseuse sous tension et hurle de peur alors qu'elle se met à vibrer.


CHARLIE

Passe-la par ici.


MORGAN hurle en essayant de contrôler la trajectoire de la polisseuse.


CHARLIE

Non, non, non! Attention! Non!


La polisseuse va dans tous les sens.


CHARLIE

Surtout, ne la lâche pas!

Non! Non!


La polisseuse s'écrase contre un mur dans un grand fracas.


Dans la ville, VIF, CORAZON et ZOÉ sont encore à la recherche du maître de ZOÉ.


VIF LE CANICHE

(Impatient)

Bon alors, Zoé, on va

le rencontrer ou quoi?

Je dois bientôt

rentrer chez moi.


ZOÉ LE BOXER

Ce qu'il y a, c'est que j'ai

aucune idée d'où il peut être.

(Apercevant un gros chien frisé)

Le voilà!


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Euh, j'ai plutôt l'impression

que ça, c'est un chien, Zoé.

Ou alors, c'est l'humain le

plus poilu que j'ai jamais vu.


ZOÉ LE BOXER

Oh oui, t'as raison.

Tout le monde s'y serait trompé.


ZOÉ rit de malaise.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Euh... T'es sûre

que tout va bien, Zoé?


Dans sa cabane, CHARLIE tente de réparer la polisseuse, qui est maintenant brisée.


CHARLIE

(Soupirant)

Ah! C'est pas vraiment

ce que j'avais en tête

en te proposant de t'initier.


MORGAN

C'est peut-être signe qu'il

faut acheter un nouveau modèle.

Par exemple, un qui date

des années 2000.


CHARLIE

Ha, ha! Je crois pas.

C'est pas de sa faute. Il faut

juste l'optimiser un peu.


La polisseuse fait un crépitement électrique et des flammèches en sortent.


MORGAN

(S'exclamant de peur)

Wô! Wô!


CHARLIE

Tu vois? Elle marche toujours.

Je vais t'apprendre

un art très ancien, d'accord?

La fonte d'acier.


MORGAN

Je suis à peu près sûr qu'on

dit: «Faire de la soudure.»


CHARLIE

Ha, ha! Entendu. T'es

prêt? Mets ton masque.


MORGAN

(Mettant son masque)

Est-ce que je suis

censé voir quelque chose?


CHARLIE

Ha! T'es un petit comique.


ZOÉ, VIF et CORAZON marchent dans une ruelle.


ZOÉ LE BOXER

Ah, ces humains.

Jamais là quand on

a besoin d'eux. Pas vrai?


La fourgonnette de CARL et LOU approche.


CARL

Trois chiens pour le prix

d'un. C'est ce que j'appelle

une journée productive.

T'es pas d'accord, Lou?


LOU

Je suis désolée, j'ai

rien entendu. J'ai des

écouteurs dans les oreilles.


CARL

J'ai dit que trois

chiens d'un coup ça ferait

une journée productive.


LOU

Je les ai encore

dans les oreilles! Ah!

Des chiots. Il y en a trois!


CARL soupire de découragement.


VIF LE CANICHE

Cette fois, je crois que c'est

officiel, on tourne en rond.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Moi qui pensais que je me

perdais facilement dans la vie.

Zoé, je crois que tu dois te

faire inspecter les narines.


ZOÉ LE BOXER

Attendez! En fait, je viens

juste de me souvenir. Il me

semble que mon humain devait

aller quelque part aujourd'hui.


VIF LE CANICHE

Zoé, on a pratiquement fait le

tour de la ville. Si tu ne veux

pas nous présenter ton humain,

t'as juste à nous le dire.


ZOÉ LE BOXER

Non, ça n'a rien à voir.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

On est pas fâché, t'inquiète.

Tu dois sûrement avoir

tes raisons, même si nous,

on te raconte toujours tous

les détails de notre vie et

qu'en plus on est tes nouveaux

meilleurs amis à l'école.


ZOÉ LE BOXER

Les gars, j'ai quelque

chose à vous avouer...


CARL et LOU arrivent avec un filet pour attraper les chiens.


ZOÉ LE BOXER

(Criant)

Mais

avant ça, il faut s'enfuir!


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Des costumes,

des gadgets cool...


ZOÉ LE BOXER

Courez! Suivez-moi, vite!


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

C'est sûrement eux,

tes humains.


CARL et LOU attrapent VIF et CORAZON.


CARL

Ah, je te tiens! Ah-ha!


ZOÉ observe la scène, cachée derrière des poubelles.


ZOÉ LE BOXER

Oh non! Courez!


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Léchant le visage de CARL)

Ton humain, il a vraiment

un goût de mayonnaise.


CARL grimace de dégoût.


LOU

(Flattant VIF)

Celui-là est gentil.


CARL

Évite de montrer

de l'affection.


CARL et LOU mettent VIF et CORAZON dans des cages à l'intérieur de leur fourgonnette.


ZOÉ LE BOXER

Mais qu'est-ce que vous

fabriquez? J'ai dit: «Courez!»


VIF LE CANICHE

J'ai l'impression qu'on

va avoir des problèmes.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Zoé? Qu'est-ce qui se passe?


CARL

Taisez-vous là-dedans!


ZOÉ LE BOXER

Lui, c'est pas

du tout mon humain.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Attendez une seconde,

c'est pas des superhéros,

c'est des super-méchants!


CARL et LOU ferment les portes arrière de la fourgonnette.


ZOÉ LE BOXER

Ils sont de la fourrière!


La fourgonnette s'éloigne.


ZOÉ LE BOXER

(À elle-même)

C'est les humains qui ont

enlevé mes parents.

Et je ne les ai

plus jamais revus.


Plus tard, ZOÉ visite un groupe de chiens errants qui ont élu domicile dans un dépotoir. Elle amène un sandwich dans sa gueule, qu'elle laisse tomber sur le sol en guise de cadeau.


ZOÉ LE BOXER

Hé-oh! Il y a quelqu'un?

S'il vous plaît.


CHIEN ERRANT

Oh, chef, on a

de la compagnie.


CHIEN ERRANT 2

J'ai l'impression qu'il

y en a une qui a perdu

son chemin. Ha, ha, ha!


CHIEN ERRANT 3

(Moqueur)

Pauvre petite chérie.

Tu ne trouves plus ta maman?


DUC LE BERGER ALLEMAND

Du calme, du calme. Écoutons

ce qu'elle a à dire. C'est

une chienne errante, après tout.


Les chiens jappent et rient.


DUC LE BERGER ALLEMAND

(Grognant)

Ça suffit.


ZOÉ LE BOXER

J'ai une offre à

vous faire. Je vous prête

ma cachette une semaine.


DUC renifle le sandwich.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Ha, ha, ha! Tiens,

tiens. Regardez qui revient

en rampant après même pas

une journée. Tu es enfin

revenue à la raison?

Tu te joins à la meute?


ZOÉ LE BOXER

Non, mais j'ai

besoin d'une faveur.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Voilà qui est intrigant.

Je t'écoute.


ZOÉ LE BOXER

J'ai besoin d'aider deux

chiots à échapper à la fourrière

avant qu'il ne soit trop tard.


DUC LE BERGER ALLEMAND

C'est une grosse faveur

que tu demandes là.

Je vais t'aider, mais le taudis

dont tu parles ne suffira pas

comme monnaie d'échange.


ZOÉ LE BOXER

Mais c'est tout ce

que j'ai à offrir.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Tu auras une dette envers moi.

Faisons un pacte canin.

Tu seras appelée à me rembourser

n'importe quand, de la

manière que je choisirai.


ZOÉ s'avance et pose sa patte sur celle de DUC.


ZOÉ LE BOXER

OK. Pacte canin. Maintenant,

allons sauver mes amis.


Dans sa cabane, CHARLIE se fait griller une rôtie. Il y a de la fumée partout.


CHARLIE

Au secours!

Morgan, attrape l'extincteur.


MORGAN

Je ne sais pas

comment ça marche.


CHARLIE

Tire la goupille.


MORGAN active l'extincteur.


MORGAN

Est-ce qu'il y a un incendie?


CHARLIE

Non, je me faisais

griller une rôtie.


MORGAN

Mais il y a de

la fumée partout.


CHARLIE

Je les aime quand elles sont

bien grillées. Félicitations,

d'ailleurs, tu as réussi

à te servir de l'extincteur.


MORGAN

Je trouve ce travail

très bizarre.


Dans la ville, la fourgonnette s'approche de la fourrière.


CARL

Je venais de faire le

plein d'essence quand je

t'ai prêté la camionnette.


LOU

J'ai dû aller chercher

mon linge au nettoyage à sec.


La camionnette se stationne. Derrière des poubelles, ZOÉ et DUC observent la scène.


ZOÉ LE BOXER

Si les gens de la fourrière

réussissent à faire entrer Vif

et Corazon là-dedans, je risque

de ne plus jamais les revoir.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Hé, petite, détends-toi. Quand

on vit dans la rue, on atteint

pas mon âge sans connaître

quelques techniques de base

pour échapper à la fourrière.


CARL et LOU ouvrent la porte arrière de la fourgonnette pour en sortir une rampe de débarquement. CARL pousse un cri d'effort.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Regarde et prends des notes,

petite. Attention, c'est parti!


Un des chiens errants arrive et gémit pour attirer l'attention de CARL et LOU.


LOU

(Pointant le chien errant)

Carl?


CARL

(Saisissant sa perche de capture)

Ha!

C'est comme si c'était fait.


CARL se dirige vers le chien errant, qui s'éloigne en boitant.


DUC LE BERGER ALLEMAND

À vous de jouer, les copains.


LOU

Boite autant que tu veux,

tu ne nous échapperas pas.


LOU s'éloigne de la fourgonnette et rejoint CARL.


CARL

(S'approchant doucement du chien)

Le pauvre chien-chien s'est

fait mal à la patte-patte?

Tu réussiras pas à avoir ma

compassion. Je te signale que

t'as une patte de plus que moi.


Le chien grogne de façon menaçante.


LOU

Il en a quatre.


Un deuxième chien errant arrive en jappant.


LOU

Non, huit!


CARL

(Nerveux)

C'est pas vrai.

Ça va très mal finir.


Les chiens grognent en s'approchant de CARL et LOU.


CARL

Dispersion!


CARL se met à courir et saute dans une benne à ordure. LOU le suit. Les chiens les suivent aussi en grognant.


CARL

Oh, non, non, non,

non, non.


CARL et LOU sortent doucement leurs têtes de la benne.


LOU

Est-ce qu'ils

se moquent de nous?


Pendant ce temps, DUC monte dans la fourgonnette et ouvre les cages de VIF et CORAZON.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Et voilà le travail,

mademoiselle. Comme promis.


ZOÉ LE BOXER

Duc, vous êtes le meilleur.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Zoé, qu'est-ce qui se passe?


ZOÉ LE BOXER

Je vous expliquerai plus tard.

On y va. Il faut sortir d'ici.

Maintenant!


ZOÉ, VIF et CORAZON s'éloignent en courant.


DUC LE BERGER ALLEMAND

(Criant)

Zoé, souviens-toi, tu as une

dette envers moi. On a un pacte.


À la fin de sa journée, MORGAN sort de la cabane de CHARLIE.


MORGAN

Bon, merci, grand-papa.

Grâce à toi, j'ai appris ce

qu'il ne fallait jamais faire.


CHARLIE

L'adversité forge

le caractère. T'as tenu le coup

malgré toutes les catastrophes

qu'on a rencontrées.


MORGAN

Attends une seconde,

toutes ces catastrophes

étaient planifiées?


CHARLIE

(Rigolant)

Oh, qu'est-ce que tu crois?

Morgan! Ton grand-père ne te

mettrait pas les pieds dans

les plats pour t'éduquer.


MORGAN

Le plat?

(Stressé)

Ah! Maman voulait que

je sois à la maison pour 18h!

Il faut que j'y aille.


CHARLIE

Je viendrais volontiers

avec toi. Il faut dire que j'ai

brûlé mes rôties tout à l'heure.


MORGAN

Mais ça faisait partie

de ton plan, pas vrai?


CHARLIE

(Souriant)

Oui!


MORGAN

À tout à l'heure.


MORGAN s'éloigne pour se diriger vers la cabine de la toilette. CHARLIE rigole en voyant son petit-fils et rentre dans la cabane.


ZOÉ amène VIF et CORAZON où elle habite, soit dans une ruelle où elle a installé un lit dans une boîte.


ZOÉ LE BOXER

On est en sécurité ici.


VIF LE CANICHE

On est où exactement?


ZOÉ LE BOXER

En fait, c'est

ici où j'habite.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

C'est joli! Tu dors

à la belle étoile! Et il

dort où, ton humain, alors?


ZOÉ LE BOXER

Euh... La vérité, c'est

que j'ai pas d'humain.


VIF et CORAZON se regardent.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

(Surpris)

Quoi!


ZOÉ LE BOXER

Je suis une chienne errante.


VIF LE CANICHE

(Confus)

Mais... à l'école,

t'as dit que...


ZOÉ LE BOXER

Tous les chiots de la classe

vantaient les mérites de leur

humain, mais, moi, j'en ai pas.

Alors j'ai menti. J'ai jamais

voulu vous mettre en danger.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Tu nous as mis en danger?


VIF LE CANICHE

Zoé, si on t'aime, c'est pour

ce que tu es, c'est pas pour ton

humain, que t'en ai un ou pas.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Dans quelle sorte de

danger elle nous a mis?


VIF LE CANICHE

T'es venue nous sauver

dans la camionnette. C'est

pas bien d'avoir menti,

mais t'es une vraie amie.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Et pour ce qui est d'être

une chienne errante...

on ne le dira à personne.


ZOÉ LE BOXER

Merci, les amis.


VIF LE CANICHE

On devrait partir.

Nos humains nous cherchent

sûrement à l'heure qu'il est.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

Tu vas pouvoir te

débrouiller toute seule, Zoé?


ZOÉ LE BOXER

Sans problème. Ici,

c'est chez moi. J'y suis

habituée. Et qui a besoin

d'un humain quand il a des amis?


VIF LE CANICHE

Il y a rien qui t'empêche

d'avoir les deux.


CORAZON LE GOLDEN RETRIEVER

On se voit demain

à l'école, Zoé.


VIF et CORAZON s'éloignent en courant. ZOÉ s'assoit dans sa boîte.


ZOÉ LE BOXER

(Sarcastique)

Han! Bien sûr.

Moi, avec un humain?


De retour chez lui, MORGAN s'apprête à souffler les chandelles d'un gros gâteau. Sa MAMAN et CHARLIE sont à ses côtés.


MAMAN

Bravo pour ton

entraînement, chéri.


MORGAN

(Étonné)

On fait une fête? Après une

journée comme celle-là! Super!


CHARLIE

À l'Académie des chiots,

on célèbre les erreurs parce

qu'elles nous font avancer.


MAMAN

C'est vrai, et on est

très fiers de toi, mon lapin.


CHARLIE tend à MORGAN une pile de vêtements pliés et tenus ensemble avec un ruban.


CHARLIE

Et Morgan, t'as droit à ça.

À ta prochaine escapade

aux toilettes, tu porteras

ton propre uniforme officiel.


MORGAN

Wow!


CHARLIE

(Prenant le gâteau dans ses mains)

OK!


MAMAN

Allez, mon ange, il est

splendide. Maintenant,

souffle tes bougies.


MORGAN prend une grande inspiration pour souffler les bougies, mais il s'arrête et quitte de la cuisine.


CHARLIE

Qu'est-ce qu'il fait?


MAMAN

Je n'en sais rien.


CHARLIE

(Insistant)

Qu'est-ce qu'il fait?


MORGAN revient avec un extincteur de feu.


MORGAN

Et voilà comment

on éteint un feu.


MORGAN éteint les bougies avec l'extincteur. CHARLIE et MAMAN rigolent.


CHARLIE

T'as appris plein de choses

aujourd'hui. C'était pas

une bonne journée, ça?


La nuit tombée, MONSIEUR LE DOYEN HUSKY visite le dépotoir de DUC.


MONSIEUR LE DOYEN HUSKY

Duc!


DUC LE BERGER ALLEMAND

Monsieur le Doyen.

Et que nous vaut l'honneur

de cette agréable visite?


MONSIEUR LE DOYEN HUSKY

Je vous conseille de

rester à bonne distance

de mes élèves, Duc.


DUC se lève et s'approche de MONSIEUR LE DOYEN, l'air menaçant.


DUC LE BERGER ALLEMAND

Les animaux domestiques sont

votre spécialité. Tenez-vous

loin des chiens errants,

Monsieur le Doyen,

et vous n'aurez pas

de souci à vous faire.


DUC s'en va en courant.


MONSIEUR LE DOYEN HUSKY

(Soupirant)

Ah... Il y a tant à faire et

si peu de temps pour y parvenir.


Générique de fermeture

Épisodes de Toutous académie

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par