Image univers Vraiment top! Image univers Vraiment top!

Vraiment top!

Un rendez-vous ludique et audacieux qui promet de faire découvrir une tonne d'informations utiles, insolites et amusantes.

Partager

Vidéo transcription

Top 4 sur le fonctionnement des vaccins

Top 4 sur le fonctionnement des vaccins



Année de production: 2016

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

video_transcript_title-fr

Titre :
Vraiment Top!


Sur un tableau blanc, une main dessine une seringue à côté de trois gros microbes.


NARRATEUR

Il existe de

nombreuses maladies pour

lesquelles il n'y a pas de

médicament. Les vaccins

permettent heureusement de se

protéger contre certaines

d'entre elles, mais comment agit

le vaccin pour t'aider à

résister aux microbes?

Voici un top 4 sur le

fonctionnement des vaccins!


Texte narratif :
4


NARRATEUR

Numéro 4: l'utilité. Lorsque le

scientifique français Louis

Pasteur invente le 1er vaccin au

19e siècle, le secteur médical

fait un bond de géant.


La main dessine Louis Pasteur dans son laboratoire.


NARRATEUR

En effet,

des maladies graves, voire

mortelles comme la poliomyélite,

la rougeole et la rage sont

potentiellement maîtrisées et

éradiquées. L'idée est que plus

le nombre de personnes vaccinées

est élevé, moins de microbes se

retrouvent en circulation

et donc, plus le risque de

contamination diminue.


Texte narratif :
3


NARRATEUR

Numéro 3: la fabrication.

La majorité des vaccins sont

fabriqués à partir de germes

vivants. Par exemple, le vaccin

de la grippe est produit à

partir d'oeuf de poule.


La main dessine une seringue piquant un œuf de poule.


NARRATEUR

Oui, tu as bien entendu!

En fait, le virus de la grippe

est introduit dans l'oeuf qui

est ensuite maintenu au chaud

pour que le virus se multiplie.


La main dessine des virus à l'intérieur de l’œuf.


NARRATEUR

Quelques jours après, on prélève

le virus de l'oeuf et on le rend

inactif chimiquement pour qu'il

n'engendre pas la maladie.


Texte narratif :
2


NARRATEUR

Numéro 2: l'injection du virus

ou de la bactérie. C'est là que

la vaccination entre en jeu.

L'idée est d'injecter dans le

corps une forme inoffensive du

virus ou de la bactérie pour

permettre au système immunitaire

de développer des anticorps

pour se défendre.


La main dessine une seringue avec un visage qui se fait attaquer par un virus. La seringue émet une bulle de pensée et se souvient de ce même virus.


NARRATEUR

Ainsi, il sera

prêt à combattre l'infection si

l'organisme entre en contact

avec le réel agent pathogène.


Texte narratif :
1


NARRATEUR

Numéro 1: la constitution du

vaccin. Les vaccins peuvent

contenir un virus ou une

bactérie sous la forme inactivée

ou vivante, mais atténuée.


La main dessine un virus endormi injecté dans le corps humain par une seringue.


NARRATEUR

Dans le 1er cas, les agents

pathogènes sont tués à l'aide

d'un produit chimique ou de

chaleur. Bien qu'inoffensifs,

ils déclenchent malgré tout

une réponse immunitaire.

Parmi ces vaccins, il y a

ceux contre le tétanos, la

coqueluche, l'hépatite A et B,

le pneumocoque et la grippe.

Les vaccins dits "atténués"

contiennent un certain pouvoir

infectieux, mais de façon très

réduite, stimulant ainsi le

système immunitaire.


La main dessine des globules blancs se défendant contre un virus.


NARRATEUR

En réponse

à ce type de vaccin, on peut

développer une légère fièvre.

Les vaccins contre la rougeole,

la rubéole et les oreillons en

sont de bons exemples. À bas les

maladies, vive la vaccination!


Générique de fermeture


Épisodes de Vraiment top!

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Éducation

Résultats filtrés par